Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:05]

Janvier 1965, siège de McDonald à Chicago. Les comptables d'Artur Hyung se lancent des regards inquiets. Ils viennent d'informer Ari Sanborn, le président de McDonald, qui n'approuvons pas les comptes de la société. Mais Sanborn semble perdu dans ses pensées. Le chef comptable répète une nouvelle fois leur décision. Je disais donc votre demande a été rejetée. La méthode que vous utilisez ne conviendra pas à la Bourse de New York. Finalement, Sans morne répond bien aux comptables pensent que la méthode est tout à fait OK.

[00:00:40]

Sans doute, mais nos normes sont plus strictes. Nous sommes un prestigieux cabinet d'expertise comptable et notre réputation est en jeu. Vous comptez les futurs loyers de vos franchisés comme s'il s'agissait de recettes déjà encaissées. Mais ce n'est pas ainsi qu'on fait. Vous devez refaire les comptes de ces cinq dernières années. Mais nous n'avons que deux semaines pour déposer les comptes auprès de la commission de la Bourse avant notre introduction.

[00:01:02]

En effet, vous avez du travail, mais si nous n'approuvons pas vos comptes. L'introduction en Bourse de McDonalds n'aura pas lieu.

[00:01:10]

Cela fait un an que son board prépare l'entrée en bourse de McDonald. Une entrée en Bourse est essentielle pour donner à l'entreprise les moyens de se maintenir en tête du marché, devant Burguière Chef et Burghardt King. Mais voilà, Wall Street n'aime pas McDonalds. L'élite financière considère l'entreprise comme un vendeur de burgers bas de gamme. Même les banques d'investissement ont hésité. Des géants comme Morgan Stanley et Goldman Sachs ont refusé de mener l'introduction en Bourse de McDonalds, obligeant Sanborn à passer par un établissement moins prestigieux.

[00:01:42]

Weber, Jackson et Curtiss. Mais Sanborn n'a pas dit son dernier mot au cours des deux semaines qui suivent. Lui et son équipe travaillent 24 heures sur 24 à la refonte des comptes de McDonalds. Contre toute attente, ils y parviennent et déposent les chiffres révisés. Moins d'une heure avant l'heure limite. Mais Wall Street n'est toujours pas satisfait. Suite à la révision des comptes, 17 millions de dollars se sont évaporés. Les agents de change préviennent Sanborn que le cours d'ouverture des actions est désormais trop élevé et qu'il fera fuir les investisseurs, mais Sanborn ignore leurs avertissements.

[00:02:22]

Le sort de l'introduction en Bourse de McDonalds est désormais entre les mains des investisseurs. La suite des événements est importante, et pas seulement pour McDonalds. Si McDonalds devient la première chaîne de restauration rapide sur le marché boursier américain, cela définira aussi la façon dont Wall Street perçoit ses rivaux. La question est donc la suivante les actions vont elles flamber? Où le pionnier du fast food va t il s'effondrer? Vous écoutez guère de business de vente de riz. Je suis le.

[00:03:21]

Dans le dernier épisode, MacDonald a trouvé comment rendre son business rentable en achetant des terrains pour les louer à ses franchisés. De son côté, Burger King s'est réinventé avec le Hooper, un burger XXL, mais a finalement été rattrapé par son rival Burger Chef, qui connaît une croissance rapide. Les trois chaînes de fast food ont désormais besoin de l'argent des investisseurs pour alimenter leur ambitieux plan d'expansion. Voici notre troisième épisode. Boulimie de burgers. 9 heures du matin, le 15 avril 1965, les tradeurs du parquet de la Bourse de New York se préparent à une nouvelle journée frénétique d'achat et de vente.

[00:04:00]

Ari Sanborn, le président de McDonalds, les observe. C'est aujourd'hui que McDonald entre en Bourse et il est là pour s'assurer que les traders ne l'oublie pas. Il donne le signal et une équipe d'employés de McDonald en uniforme se dirige vers le parquet avec des plateaux remplis de burgers. Il sourit en distribuant les burgers chaud aux agents de change. Les plateaux se vident en quelques minutes.

[00:04:28]

Peu après, le son de la cloche d'ouverture résonne à Wall Street, l'entraîneur hurle et communique en faisant d'étranges signes de la main. L'action McDonald ouvre à 22 $50 et grimpe vite. Car si les investisseurs institutionnels snobent McDonald, des milliers de gens ordinaires veulent s'offrir une part de la chaîne de restauration à la fin de la séance. Le cours de l'action McDonalds est en hausse de 33%. C'est un début fantastique. Sanborn fait le calcul. Il est maintenant millionnaire et le PDG Ray Kroc, multimillionnaire.

[00:05:00]

L'entrée en Bourse transforme la société MacDonald's. L'entreprise est toujours endettée, mais elle a désormais un fonds de roulement important. L'époque des économies et des privations est révolue. McDonald est une valeur sûre et son board est la coqueluche de Wall Street. Et qu'en est il de Crocq? Il a pris de la distance en 1962. Kroc a déménagé à Los Angeles et c'est de là bas qu'il dirige désormais les opérations de la société. Cela convient à la Sorbonne. J'avais le business au quotidien n'intéresse pas vraiment le directeur financier et il ne mange même pas de hamburgers.

[00:05:38]

Sauf que, enhardi par le succès de l'introduction en Bourse, il commence à se dire que McDonald's devrait être géré à sa façon plutôt qu'à celle de Crocq.

[00:05:51]

Été 1965, Oscar Goldstein, franchisé de McDonald, visite le siège social de la chaîne à Chicago en tant que copropriétaire de la franchise de Washington d'ici. L'homme rondouillard et chauve est un visiteur régulier, mais beaucoup de choses ont changé depuis sa dernière visite. Sanborn a totalement relooké le siège social de Chicago. Les sols autrefois dénudés sont maintenant recouverts d'une moquette d'un vert luxuriant. Les murs sont recouverts de lambris en acajou et décorés de coûteuses peintures à l'huile, alors que Goldstein s'émerveille de ces transformations.

[00:06:28]

Un homme aux cheveux ébouriffés et au bagout de chien de chasse s'approche.

[00:06:31]

Oscar Goldstein oui. Et vous, vous devez être Max Cooper. Cooper est le tout premier directeur marketing de McDonald. Goldstein est ici pour lui soumettre une idée en l'accompagnant vers la salle de réunion. Cooper aperçoit la boîte de bobines de film que transporte Goldstein. Qu'est ce que c'est? Attendez de voir.

[00:06:53]

Une fois installé dans la salle de réunion, Goldstein charge la bobine sur le projecteur et met en marche l'appareil.

[00:07:01]

Pendant la minute que dure le film, Cooper voit un clown joufflu qui fait du raleurs devant la caméra. Il porte une combinaison rayée jaune et rouge et un gobelet McDonald en guise de nez. Sur sa tête, un chapeau en forme de plateau et un repas emballé dans du polystyrène composé d'un hamburger de frites et d'une boisson. C'est totalement ringard. Et Malfait? Je ne comprends pas. C'est quoi, ce truc? Je vous présente Ronald McDonald, le clown qui adore les hamburgers.

[00:07:30]

Il fait la promotion de nos restaurants à Washington d'ici. Nous l'avons créé en 1963, quand l'émission télé de Bozo le clown, dont nous étions les sponsors, a été supprimée. Aujourd'hui, Ronald est une véritable star à Washington. Il y a même des embouteillages dès qu'il fait son apparition dans l'un de nos restaurants. Les enfants l'aiment tellement qu'ils arcel leurs parents pour qu'ils les emmènent au McDonald réécouté. Tant mieux si ça vous convient, vous n'avez pas besoin de mon accord.

[00:07:51]

Vous êtes libre de faire vos propres campagnes publicitaires locales? Oui, je pense que Ronald devrait être le visage national de McDonald. S'il a la même influence au niveau national, nous serons les rois du marché des enfants et des familles normaux. Non, il n'en est pas question. Cette pub, c'est parfait pour une campagne locale, mais rien de plus. Furieux, Goldstein entre dans le bureau de Sanborn Sanborn, irrité, tend l'oreille, tandis que le franchisé plaide la cause de son clown Ronald.

[00:08:21]

Il faut promouvoir Ronald McDonald au niveau national. Ce clown fait des merveilles. C'est pourquoi accepterions nous que notre entreprise soit dirigée par un clown? Eh bien, voici pourquoi Goldstein remet à son bord une série de rapports financiers. Les chiffres indiquent clairement comment Ronald a permis de transformer le MacDonald's de Washington en une franchise des plus performantes. Les chiffres parlent d'eux mêmes et Sunbird adore les chiffres. Je comprends mieux, sauf que votre nouveau directeur marketing pense que c'est une idée stupide.

[00:08:51]

Vous vous inquiétez pas pour lui.

[00:08:53]

On veut miser sur ce Ronald et en décembre, Ronald McDonald fait son apparition sur tous les écrans de télévision d'Amérique.

[00:09:02]

Et voici Ronald dans son envergure volant. Il est debout et se dirige vers un autre McDonald's Donald's, l'endroit idéal pour manger.

[00:09:10]

Mais ce n'est pas le même clown que le Renald adoré des enfants de la capitale. Le nouveau Ronald est maigre et il a les cheveux roux éclatant. Il porte aussi une nouvelle tenue, une salopette jaune bouffante, des chaussettes rouges et blanches remonter jusqu'aux genoux et des chaussures de clown rouge. Mais c'est toujours un excellent vendeur. En un mois, les ventes de McDonald ont augmenté de vie et Ronald devient une véritable star nationale.

[00:09:37]

Si l'arrivée de Ronald couronne une année de victoires pour McDonald, les choses sont bien différentes du côté de d'Orgères King. Mars 1966 à Miami, Jim Macklemore, le patron de Burger King, est assis dans son petit bureau au fond du restaurant Burger King de Cora Louet. Il rentre tout juste de New York, où il a tenté d'entamer le processus d'entrée en Bourse de Burger King. Sans succès. Les hommes d'affaires de Wall Street qu'il a rencontrés lui ont dit que Burger King était trop petit, trop inexpérimenté et n'avait pas la surface financière suffisante pour les intéresser.

[00:10:15]

Macklemore ne voit pas bien ce qu'il peut faire pour revenir dans la course. Burger King ne compte que 200 points de vente, alors que Burger Chef en a déjà 500. Quant à McDonald, la chaîne est encore plus en avance avec 700 restaurants de burgers à travers le pays. Macklemore sait que Burger King doit accélérer son développement. Mais les banques lui tournent le dos. Autant dire que l'introduction en Bourse n'est pas pour tout de suite.

[00:10:43]

Alors qu'il médite sur les difficultés financières de son entreprise, son téléphone sonne bien. Working Macklemore à l'appareil.

[00:10:52]

Bonjour, je me rappelle de la part de Ted, le vice président exécutif de la ville de Ricordeau Reichen à Miami. Faudrait déjeuner avec Réglo.

[00:11:02]

Trois jours plus tard, les deux hommes se rencontrent dans un restaurant de Miami Beach après avoir passé commande. Ted passe aux choses sérieuses. Que savez vous de Bill Beurrerie? C'est une grande entreprise de Minneapolis qui vend des produits de boulangerie pâtisserie. C'est ça. En gros, nous sommes dans le domaine de la restauration à domicile, mais de nos jours, les gens ne consomment plus de plats faits maison. Des entreprises comme la vôtre sont à l'origine de cette tendance et remettent en question notre capacité à nous développer.

[00:11:28]

Nous voulons une part de marché dans la restauration rapide. C'est pour cela que je suis ici.

[00:11:32]

Nous voulons racheter Burger King et pourquoi nous et pas nos concurrents? Burger King est le plus grand potentiel de croissance. Nous apprécions également l'esprit d'entreprise de votre société avec votre énergie et notre argent. Burger King pourrait devenir la première chaîne de Burguière du pays. Qu'en pensez vous? Macklemore sait déjà qu'il va accepter l'offre. Burger King a besoin de l'argent que Pillsbury peut lui fournir. L'idée d'un gros chèque ne lui déplaît pas et il en a marre de son salaire de misère.

[00:12:07]

Je suis partant. Maintenant, parlons des détails. Mais alors que Pillsbury et Burger King commencent à forger une alliance chez McDonalds, un ancien partenariat est, lui, en pleine crise. Au siège de McDonalds, à Chicago, il est 8 heures du matin et Ray Kroc fait les cent pas dans le bureau de Harry Sanborn, hier. Croques a découvert que Sanborn a imposé un gel sur l'ouverture de tout nouveau restaurant McDonald. Les deux hommes se disputent depuis des mois.

[00:12:39]

Ils se sont affrontés sur le prix des hamburgers et se sont battus pour des nominations à des postes de direction et se sont heurtés à propos de la conception d'un nouveau bâtiment. Sans les célèbres arches dorées, le fossé entre Croques et Sanborn se creuse pour Crocq. Ce gel des ouvertures est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. C'est maintenant l'heure du règlement de comptes. Sanborn arrive juste après 9 heures. Ils retrouvent Crocq, qui est déjà de très mauvaise humeur.

[00:13:10]

C'est trop tôt. Vous êtes le président de la compagnie par un employé de bureau. Le jeune homme que j'ai besoin de faire. Que faites vous ici? Je viens débloquez votre gel sur les ouvertures de restaurants et ce n'est pas le moment de freiner. Burguière Chef et Burger King sont en pleine expansion. Nous devons accélérer notre propre développement.

[00:13:28]

Fox, selon Wall Street. Une récession se prépare, ce qui entraînera une hausse des taux d'intérêt. Or, nous sommes très endettés. Si nous ne conservant pas un maximum de cash. Les hausses de taux d'intérêt pourraient nous être fatales. C'est absurde. Le vrai risque serait de laisser nos rivaux nous rattraper. Vous le sauriez si vous passez plus de temps dans nos restaurants et moins de temps avec vos copains en costume à rayures. Moi, je n'ai pas besoin de perdre mon temps à aller vérifier la propreté des toilettes de nos restaurants.

[00:13:52]

Moi, le reporting financier me suffisent largement. Mais c'est ça le problème. Harry McDonald, c'est plus que de l'argent et des chiffres. Notre ambition, c'est d'être les meilleurs et de proposer à nos clients la nourriture de qualité qu'ils aiment. Après votre problème à vous, c'est que vous ne faites pas attention à l'argent. Si vous le faisiez, vous comprendriez mes inquiétudes. Geler les ouvertures. C'est ce qu'il fallait faire. Et en tant que président de la société.

[00:14:16]

C'était à moi de prendre cette décision. Vous êtes peut être le président, mais moi, je suis le fondateur. Le directeur général et le plus gros actionnaire. Je suis McDonalds. Vous travaillez pour moi? Si c'est le cas, virez moi. Ouais, peut être que je devrais vous fatiguez pas, je démissionne.

[00:14:36]

Sunbird sort en trombe du bureau devant des employés choqués par ce qu'ils viennent d'entendre.

[00:14:43]

Dix minutes plus tard, Ray Kroc sort à son tour pour prendre le prochain vol de retour vers la Californie. Mais au moment où son avion atterrit à l'aéroport de Los Angeles, Crocq s'inquiète de la réaction de Wall Street. Crocq négocie une trêve et Sanborn accepte de revenir dans l'entreprise. Mais le mal est fait.

[00:15:06]

Au fil des mois, il est clair que Sanborn est persuadé que MacDonald's ne peut pas grossir plus. Il met fin au gel de l'ouverture de nouveaux restaurants. Mais l'entreprise se développe à un rythme d'escargot. Seun Bohm vend également les droits d'exploitation de McDonald au Canada à deux franchisés pour une bouchée de pain. En janvier 1967, Sanborn démissionne à nouveau, cette fois, Crocq ne le retient pas. Il veut désormais se concentrer sur les moyens d'anéantir la concurrence grâce à une stratégie axée sur la croissance.

[00:15:41]

Mais une surprise se prépare, car ses plus grands rivaux sont de leur côté sur le point d'obtenir un soutien des plus influents. 20 janvier 1967 Franck Thomas, le président de Beurrier Chef, prend son petit déjeuner dans sa maison dans la banlieue d'Indianapolis. Il lit le journal du matin et avale son café de travers en lisant les nouvelles.

[00:16:21]

Son épouse se retourne ça, renchérit Pilz. Burie vient de racheter Burger King pour 20 millions de dollars. Pontlieue Glorieux King vaut désormais des millions de dollars. J'ai déjà du mal à trouver les moyens pour que Burguière chef se développe plus vite que McDonalds. La dernière chose dont j'ai besoin, c'est d'un autre rival bourré d'argent. Tam, tu n'avais vraiment pas besoin de ça. Peut être que tu devrais trouver un acheteur pour Burghardt chef. Thomas ne cherchera pas longtemps.

[00:16:51]

L'acquisition de Burger King par Pillsbury déclenche une boulimie d'achats de fast food. Des conglomérats alimentaires rivaux se bousculent pour acheter leur propre chaîne de hamburgers. United Fruit s'empare ainsi de Haine de Billio. Marriott Corporation met la main sur Big Boy. Même Ralston Purina, le fabricant d'aliments pour animaux, rachète la chaîne jackings Box. Et bientôt un investisseur frappent à la porte de Burghardt Chef. Nous sommes en août 1967 et Franck Thomas a rendez vous avec George Perry dans un bar gay, chef du centre ville d'Indianapolis.

[00:17:23]

Perry est un cadre supérieur de General Foods, propriétaire des produits surgelés Jell-O. Heber Designs et General Foods veut racheter Burger Chef. J'ai lu beaucoup de choses à votre sujet. Je suis impressionné. Votre expansion est comparable à celle de McDonald, alors que vous n'avez pas du tout le même budget que miser sur les petites villes était une approche. Rusées aussi. Les loyers y sont plus bas et la concurrence est limitée. Bien joué. Relisez la stratégie Peris prend une bouchée de son Big Chief, spécialité du chef de steak de bœuf, du fromage fondu, de la laitue et une sauce tartare.

[00:17:54]

Le tout entre trois tranches de pain grillé superposées. J'adore votre big chef. Comme vous le savez, nous voulons racheter Burghardt chef. Pourquoi devrions nous céder la chaîne à General Food? Parce que nous voulons tous les deux que Borghi Chef devienne numéro un. Le marché évolue rapidement. De grandes entreprises s'emparent de vos rivaux. Cela risque de rendre la vie difficile pour les chaînes indépendantes. Regardez à quelle vitesse. Rigueur qui ne se développe depuis qu'il est sous la coupe de Pillsbury avec le soutien de General Food.

[00:18:22]

Vous pourriez battre à la fois Burger King et McDonald. L'argument de Perry fonctionne. En janvier 1968, General Foods rachète Burguière chef grâce à l'argent de General Foods. Frank Thomas voit désormais grand. Il compte ouvrir au moins 300 autres restaurants Bordure Chef dans les deux ans à venir. C'est vraiment beaucoup. C'est autant de restaurants que toutes les chaînes Burger King et beaucoup plus que ce que McDonald's prévoit d'ouvrir durant la même période. Mais voilà, ce que Franck Thomas ignore, c'est qu'en coulisses, McDonald se prépare discrètement sa riposte et que sa torpille n'attend qu'à être lancée.

[00:19:05]

Nous sommes début 1967 et Jim d'Elis Gathy, un franchisé de McDonald, était au téléphone avec Fred Turner, le chef des opérations de l'entreprise d'Eli Gathy et propriétaire de plusieurs points de vente Mac Donald's dans la région de Pittsburgh. Et à vrai dire, ces affaires stagnent. Ce dernier pense toutefois avoir une solution, mais il lui faut la permission de Thurman pour agir. Fred, je vous dis qu'un double sandwich comme le Big Chief se vendra vraiment bien. Laissez moi juste essayer.

[00:19:32]

Le système McDonald, synonyme de rapidité de menus plus étoffé, ne fera que ralentir le service et risquer de menacer la qualité. Et que pensez vous du filet o fish? Nous n'avions pas de sandwiches au poisson au menu et c'est devenu un grand succès.

[00:19:45]

C'est différent. S'adressant aux catholiques qui mangent au McDonald's le vendredi appelé le burger délicatesses se souvient bien du burger.

[00:19:55]

Rycroft croyait que son sandwich à l'ananas et au fromage éclipsera le filet au fish. Et ce fut un flop retentissant. Les doubles sandwichs sont populaires. Laissez moi tenter le coup. Si ça ne se vend pas, je ne parlerai plus jamais. D'accord, mais à deux conditions dans le resto et utiliserait nos petits plats habituels. Moi, j'ai aimé en entendre parler. Entendu.

[00:20:22]

Permission accordée d'Elie Gatti se dirige vers la cuisine, mais il s'aperçoit vite que les pains qu'utilise McDonalds sont trop petits pour faire un bœuf gras à deux étages qui se tiennent alors. Il ignore la promesse qu'il a faite à tourner. Il remplace les petits pains approuvés par McDonalds par de gros pains recouverts de graines de sésame délicates. Il passe la semaine suivante à perfectionner la sauce qu'il considère comme un ingrédient crucial de tout double. Borgs réussi. En avril 1967, le blogueur de Delhi Gathy est mis en vente au Mac Donald's de Yonathan, en Pennsylvanie.

[00:20:55]

La nouvelle option au menu retient vite l'attention des clients. C'est quoi un Big Mac de steak de bœuf? Notre sauce spéciale de la laitue, du fromage, des cornichons, de l'oignon et un peu aux graines de sésame. Oui, ça a l'air délicieux, mais tellement le Big Mac devient vite très populaire auprès des amateurs de beurre rire Donington, dans la banlieue de Pittsburgh. Un succès qui incite Tourneur à le tester dans tout le pays en 1968. En un an, le Big Mac représente un cinquième des ventes de Mac Donald's.

[00:21:22]

Le big chef de boeuf grand chef perd du coup en originalité. Malgré tout, rien ne semble pouvoir arrêter le développement de Burghardt Chef. Le 9 août 1969, aujourd'hui, un nouveau boeuf. Leur chef ouvre ses portes à Treasure Island, en Floride. Près d'une centaine de personnes sont présentes pour l'ouverture. Parmi eux, Franck Thomas, le patron de Bœuf grand chef. Sourire aux lèvres, il tient une grosse paire de ciseaux, prêts à couper le ruban.

[00:21:50]

J'ai eu l'honneur d'inaugurer officiellement ce bar Verschaeve, notre millième restaurant.

[00:21:56]

Thomas survit en coupant le ruban. La chaîne de grands chefs n'est plus qu'à une centaine de restaurants derrière McDonald et il s'en ouvre un nouveau toutes les 48 heures. A ce rythme, Burbure Chef dépassera McDonald d'ici peu. Pour Franck Thomass, devenir le roi du beurre burger n'est plus un rêve inaccessible. Cela lui semble même désormais à portée de main. Du moins, c'est ce qu'il croit. Dans notre prochain épisode, la flamme s'éteint chez Bolger, chef d'œuvre, Girling laisse les clients faire à leur guise et McDonald invente le petit déjeuner version burger, ouvrant un nouveau front dans la guerre du fast food.

[00:22:43]

J'espère que vous avez apprécié cet épisode de la série Guerre de businesses de Wayne Dery. Retrouvez nous sur Apple Podcast Specified Capital point. FR. Et sur toutes les applications de podcasts. Cliquez sur l'illustration. Vous faites la glisser pour accéder aux notes de ce podcast. Vous y découvrirez les offres de nos partenaires et sponsors en les soutenant ou vous nous soutenez nous. Si ce podcast vous a plu, n'oubliez pas non plus de le noter avec cinq étoiles par an à vos amis et à vos proches pour qu'ils l'écoute et qu'ils s'abonnent eux aussi.

[00:23:12]

Les dialogues entendus dans cet épisode sont des reconstitutions dont nous ne pouvons pas garantir l'exactitude, mais ils sont basés sur une enquête la plus sérieuse possible. Je suis Lomi Guillot. Ce programme a été enregistré en version originale par David Brown, Tristan Donovan et l'auteur de cette histoire, Karen Low. Notre productrice principale, Emily Frost, a supervisé le récit montage et production sonore par Jenny Lower, conception sonore originale B-A Sand. Notre producteur exécutif est Marshall Louie, créé par Hernanes l'obèse pour Lindry.