Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:00]

L'emaki M. 1. Que va t il quantile dans le ventre? Et pouvez vous y passer dès maintenant? On les attesté et notre invité, Florent Maurin, nous dira pourquoi ces Mac à processeur Apple sont devenus en quelques jours le nouvel ordinateur de référence en termes de puissance. Dans ce numéro 14, il sera aussi question de l'incertitude autour des modems 5G, du retour de la taxe GAFA de domotique à la sauce HomeKit avec toutes les dernières infos. Sans oublier le tuto audio de la semaine comment installer une app iOS sur un nouveau Mac?

[00:00:32]

M.

[00:00:48]

Jeudi 26 novembre 2020 Bonjour à toutes et à tous. Oui, à chacune et à chacun d'entre vous. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous écouter et à nous attendre fébrilement tous les jeudis avant 20 heures. Merci beaucoup de votre enthousiasme et de votre fidélité. Benjamin Vincent au micro J'espère que vous allez bien et que vous avez déjà chaussé vos New Balance de rigueur. Hommage à Steeve, évidemment, pour profiter des 20 km pendant trois heures à partir de samedi dans la Team Gouic.

[00:01:15]

Le moral est au beau fixe et on est très heureux de vous retrouver. Salut les amis! Et pour ce Tour de France, première escale Van.

[00:01:23]

Salut François Benjamin. Salut à tous! Très heureux de vous retrouver en ce jeudi soir où le soleil a régné et règne encore sur Vannes.

[00:01:32]

Même s'il fait nuit malgré l'absence d'Internet. Stop! Un mauvais rêve. J'ai eu enquête.

[00:01:41]

J'ai aujourd'hui à mon cher mon cher François. Deuxième stop Säpo. Enfin, pas très loin. S'alléger.

[00:01:50]

Salut Benjamin! Appeaux Popo! C'est à propos d'un grand bonjour Popo. Comment vas tu? Ça va, je te remercie. Je suis content de retrouver pareil pareil.

[00:02:04]

On reste au soleil, cette fois à Nice. Salut!

[00:02:07]

Bonsoir Benjamin, bonsoir tout le monde. Et pour finir cette Grande Boucle, Paris où je me trouve. Salut Jean Christophe, salut Benjamin. Salut à tous! Ravi de vous retrouver. Ravi de te retrouver aussi. Et puis, bienvenue à notre invité cette semaine. Cet invité, c'est Florent Maurin. Salut Florent!

[00:02:26]

Salut tout le monde ravi de t'accueillir dans UIQ. Merci, merci.

[00:02:32]

Je suis ravi aussi d'être parmi vous. Je pense qu'on va passer un super chouette moment à exactement.

[00:02:37]

Tout à fait d'accord. Alors, un mot sur toi, Florent? Florent Morin. Morin Cirey Innovation. Comme c'est le site web de ta société, tu es technologistes, tu es développeur. Tu connais très bien Apple, ses produits et ses os. Alors on s'est retrouvé virtuellement il y a 48 heures, autour d'un webinaire que tu a présenté webinaire sur les nouveaux Mac et leurs bénéfices en terme de puissance, notamment pour l'intelligence artificielle. Alors évidemment, on va y revenir avec toi plus longuement, tout à l'heure, mais juste en un mot comme ça, en guise d'apéritif.

[00:03:12]

Toi, tu es tout de suite vu dans ces nouveaux Mac.

[00:03:15]

Un bond de géant, comme on dit, a fait terrible Apple met 4 ans dans la vie à tout le monde. Ou ça, c'est du teasing.

[00:03:24]

Merci Florent d'être là. On est super super content de t'accueillir. Tu es ici chez toi, tu interviens quand tu veux? N'hésite pas si un sujet te parle à te manifester. Vraiment bienvenu de tout coeur. Pas très en point comme Slash. Oui, c'est l'adresse. Vous la connaissez pour soutenir Adweek. La semaine Apple le podcast à partir d'un €50 par semaine par épisode si ce produit vous plaît et au delà, si vous voulez nous aider à pérenniser cette aventure et ce rendez vous hebdo.

[00:03:51]

Eh bien, c'est vrai qu'on a besoin de vous et de votre générosité. Et en contrepartie, vous allez voir sur le site de patrimoine. On a prévu plein d'avantages qui vont des épisodes en avant première à la version vidéo du podcast de notre part à tous. D'avance, un grand merci et merci tout particulier à nos deux nouveaux contributeurs. Oui, tu peux faire ce signe du pouce. François, tu as raison. De nouveaux contributeurs de la semaine, alors c'est moins.

[00:04:16]

Le rythme a baissé. Je ne sais pas si c'est l'approche du début de d'allègement du confinement, mais en tout cas, vous n'êtes que deux cette semaine à avoir osé. Alors vraiment, merci. Je salue Nicolas, Héronnais alias, ni d'ailleurs grand merci à Alexandra Simon. Et un merci particulier parce qu'Alexandra, elle vient contribuer à diminuer le déséquilibre hommes femmes parmi nos contributeurs. Et d'ailleurs, si vous êtes un ou une spécialiste d'APL plutôt, surtout même que l'idée de rejoindre la team vous fait envie.

[00:04:52]

Contactez nous via tweeter arobase à Youinou. C'est le compte dioïque et le hashtag, vous le connaissez? Ah oui? Et ça, ça, comme la semaine Apple. Pour réagir à ce podcast et interagir avec nous tout au long de la semaine. Un dernier mot avant qu'on rentre dans le vif du sujet pour vous encourager à nous soutenir aussi sur Apple Podcast. Une note de 5 sur 5 5 étoiles. En tout cas, c'est super précieux. On est à 123 note à ce jour et on a toujours 5 sur 5, soit Apple Podcast.

[00:05:21]

Un grand merci à tous. En revanche, le dernier avis date du 4 novembre. Ça commence à dater. Puisque vous êtes confinait, profitez en pour déposer un avis sur un podcast pour Houet la semaine Apple quelques mois vous d'émaux sympa, bienveillant, qui donneront envie à d'autres de nous essayer et de nous adopter. Allez, on entre tout de suite dans le vif, on entre dans le dur. Les maximun nos tests effleurement. MacBook Air, MacBook Pro 13 pouces et Mac Mini, ce sont les nouveaux Mac, bien plus que ça, c'est la nouvelle génération d'ordinateurs Apple propulsée par ce nouveau processeur.

[00:06:01]

Le premier processeur pour ordinateur conçu par Apple, le fameux M1. Alors, on vous en a parlé dans. La semaine Apple au moment de la keynote. Évidemment, aujourd'hui, mais il est temps pour nous de vous livrer les résultats de nos tests et de nos prises en main avec l'éclairage cette semaine de Florent Morin, technologistes et spécialiste d'Apple comme nous. D'abord, on va planter le décor. Les amis, si vous le voulez bien, parmi parmi vous, parmi nous, qui a testé quoi?

[00:06:26]

On va faire un premier tour de table? Quels sont les nouveaux Mac qui vous avez entre les mains? Je vais commencer par toi, flan. Eh bien, moi, j'ai un Jean MacMini, donc le petit Mac Mini, on va dire giga, voilà, je dirais que c'est le bon gars.

[00:06:47]

C'est une bombe backers Eli Roth.

[00:06:50]

Ça tombe bien, moi, j'ai tous les autres. Donc j'ai testé le MacBook Air dans les trois couleurs et j'ai testé aussi le MacBook Pro 13 pouces et on a reçu aussi le Mac Mini. Mais comme on n'a pas le droit de l'exposer, du coup, je l'ai pas déballé.

[00:07:06]

Comment ça? Vous n'avez pas loin de l'exposer? Et non.

[00:07:08]

Tu sais qu'Apple décide ce que nous mettons dans nos showroom. Et donc, Apple a décidé par rapport aux tables, par rapport à ce que eux veulent montrer, ce qu'on a le droit de montrer ou pas. Et on ne peut pas dévier de cette règle. Donc, on a un Mac Pro, ça oui, mais on n'a pas de Mac mini. D'accord, vous l'avez en stock, en tout cas.

[00:07:27]

Oui, bien sûr. Et donc, du coup, j'ai pu jouer avec tous les portables jusqu'à ce qu Apple prenne la main. Car ça aussi, pour les tests d'aujourd'hui, j'ai pu leur en faire le premier week end. Et puis, comme je les ai mis en machine de démo Apple, Apple, les captures, ils les effacent. Ils mettent un mot de passe à eux qui ne nous donne pas et du coup, je ne peux rien faire avec.

[00:07:46]

C'est magique.

[00:07:47]

Incroyable. Jean-Christophe, quels sont les lieux ou les marques que tu as pu avoir en main?

[00:07:54]

MacBook Pro pour moi.

[00:07:56]

Benjamin François, est ce que tu as pu? Tu as pu tester Cémac. Moi, j'ai utilisé le terme volontairement, j'ai joué un peu avec un MacBook Pro, le modèle d'entrée de gamme aussi. Même si au final, on parle d'entrée de gamme. La seule différence possible, c'est le stockage et la mémoire vive, mais c'était l'entrée de gamme. Le joli petit MacBook Pro 13 pouces n'ai pas eu l'occasion d'essayer toutes les couleurs. Hélas, je ne suis pas sûr que ça aurait changé beaucoup de choses, à mon avis.

[00:08:28]

Mais voilà. J. Est ce que tu as pu mettre la main sur un Cémac ou pas encore? Non, encore. Je fais une moyenne avec les Limet. Si vous voulez, je pourrais faire comme comme le rock dans la chanson de Brassens. Vous expliquer pourquoi ça va vous dire deux mots? Pourquoi c'est si efficace? Très bien.

[00:08:51]

On va y revenir. On va parler puissance pure et Hemming dans un instant. Mais d'abord, Bajo propose qu'on s'intéresse à tout le reste et d'abord à ce que ces trois modèles ont en commun. Bon. Un mot vraiment rapide sur le design. On a dit qu'il était inchangé. Il y a quand même des petites différences avec les générations précédentes. Est ce que vous en avez remarqué? Jean-Christophe, François, Elie et Florent, qui avaient commencé le. François.

[00:09:23]

Je pense que sur le MacMini, déjà, il y a une différence. C'est, comme on l'a évoqué, le retour en arrière en matière de couleurs. On est repassé sur du gris clair au lieu d'être sur du gris sidéral. Donc ça, c'est la première première différence au niveau des prises de la connectique du Mac Mini. Mais je pense que Florand sera plus mieux placé pour en parler vu qu'il l'a en face de lui. On a quand même perdu deux prises USB et ça, je trouve ça bien dommage quand même.

[00:09:47]

Deux soldeur torball, même pour être précis sur les MacBook Air et les MacBook Pro, y'a aucune différence de design en dehors de touches qui changent un peu comme on l'a évoqué, il y a certaines touches qui ont été modifiées, les touches de fonction. On a ne pas être réglées, on a. Si je suis plus que ce qui a tué Siri, il y en a quelques unes.

[00:10:07]

Comme ça, il y a la touche avec la planète qui permet de changer de clavier comme comme sur iOS.

[00:10:11]

Ça fait Rensselaer, aucun changement. Florand Florent, est ce que toi, tu as?

[00:10:18]

Tu a noté des différences autres?

[00:10:20]

Weynants À l'intérieur. Il doit y en avoir parce que c'est quand même super silencieux.

[00:10:25]

Mais sinon, c'est tout comme ça. Gilles. Pas de pas d'infos particulières sur le design, dont le design intérieur, apparemment, n'a pas changé. Ils ont été mis à nu. Je déteste ce mot de d'autopsie qui circulait pendant un temps. C'est une Chine vivante, mais à l'intérieur, il n'y a pas grand chose qui a changé par rapport à ce que l'on. Jean-Christophe a noté des changements là bas, on y reviendra sans doute plus tard. Bon, moi, je suis extrêmement critique du design.

[00:11:02]

Tu tu le disais dans le lancement, Benjamín, la nouvelle génération des ordinateurs Apple. Sauf que y'a que nous sachions n'importe qui de notre notre famille ou notre entourage va aller à la FNAC, va acheter un MacBook Air. Un MacBook Pro ne s'est jamais posé la question du processeur. Il va se dire ah oui, tiens, il y a toujours des bandes noires. Et puis, et puis. Et puis l'écran y fait. Il fait toujours 13 pouces, il est pas au LED.

[00:11:29]

Et les PC, d'un côté, font beaucoup mieux que ça. Je trouve ça dommage. Et par ailleurs, pour comparer ce qui est comparable. Ben justement, j'ai fait exprès de commander un MacBook Pro 13 pouces puisque c'est le modèle que je quitte de 2017 est une demande. Si j'ai vu des changements. Par exemple, il y a deux porte Revolt en moi, donc donc donc déjà dès l'ouverture, la machine, elle est avec tous les guillemets, qui ça pose évidemment moins bien.

[00:11:56]

Ça, c'est un peu dommage.

[00:11:57]

Alors, la première mise en route? Comment s'est elle passée pour vous? Est ce que tout a roulé ou est ce que vous avez des petits ou gros soucis? Tiens, Florent, tu es notre invité. J'ai commencé avec toi. En fait, évidemment, je me suis empressé de déballer le Mac et je n'avais qu'une envie, c'était de pouvoir tester Xcode et tous les outils du quotidien tu déballés. J'ai lancé, j'ai allumé et j'ai vu une vitesse fulgurante pour tout installer et très rapidement, j'étais opérationnel et c'est vraiment super.

[00:12:30]

Je pense que c'est quand même plus rapide que les que les anciens Mac Intel. C'est vraiment une vitesse fulgurante. Premiers retours très positifs sur la mise en route du côté de Florent Elie. Ça s'est bien passé sur trois machines sur quatre. Parce qu'on a mis quatre machines en démonstration quand on le démarre et que ça se passe suivant les instructions, tout va très bien. Il faut pas arrêter le processus de démarrage tel qu'il est fait et en particulier. C'est un peu particulier parce que c'est un processus d'enregistrement chez Apple.

[00:13:05]

Et si tu rates une des étapes? l'Assistance Apple te dit il faut le réinitialiser et ça n'aurait jamais dû faire ça. Parce que réinstaller un système sur ces machines actuellement, ces gens, mission impossible tant qu'elles sont opérationnelles, c'est super. Mais je crains quand elles vont commencer à arriver au savez chez nous. Sauf si, d'ici là, les procédures Apple marchent entre parenthèses, juste pour rester simple. Si tu réinstalle le système à partir de la partition recovery, ce que tout le monde sait faire.

[00:13:36]

Et puis maintenant, la touche est connue. La restauration par Internet ne marche pas, c'est juste. Elle ne marche pas. Et donc, il y a toutes les instructions pour créer une clé USB bootable, une partition de disque bootable. Tout ça, tout ça, tout ça, ça ne marche pas non plus à ce jour. Donc pour l'instant, on est un tout petit peu coincé.

[00:13:57]

Et ce quatrième match qui vous a posé des problèmes? Tu dis on n'aurait pas dû. Vous avez fait une connerie, en gros, c'est ça.

[00:14:05]

On fait avant.

[00:14:10]

Tout le monde peut en faire une. C'est pour ça que je ne te jette pas la pierre.

[00:14:14]

Non, non, c'est juste en ce qui a. C'est qu'il ne faut pas le démarrer tant qu'Apple ne l'a pas enrôlé dans son système. Parce que si tu arrives au niveau du Finder, c'est trop tard. Il faut le reformater et c'est là où tu a un soucis. Donc, ça veut dire quoi pour ceux qui n'ont jamais ouvert un Mac? En fait, ça, quelle salade!

[00:14:36]

Est ce que l'enrôlement tu choisis le wi fi? Donc très, tu choisis la langue. Tu choisis le pays et ensuite tu choisis le wi fi.

[00:14:44]

Et c'est là où il faut avoir déclenché sur une autre machine le processus d'enregistrement automatique en tant que machine de démo Apple.

[00:14:51]

Et dès qu'il se met sur le Wi-Fi, Apple le capture. C'est magique et il te dit à toi. Ceci est une machine de démonstration. Veuillez taper le code. En fait, ce qui se passe, c'est qu'Apple avait un bug. Ils ont toujours un bug au niveau de ce code. Donc, du coup, tu t'appelles les chiffres qui apparaissaient à côté et il ne se passe rien. Le bouton continuer était grisé. Une fois, deux fois, trois fois, six fois, on a tout essayé revenir en arrière, taper le code, changer le code, etc.

[00:15:20]

Et on a fait toutes les manips. Et puis, à un moment donné, plutôt que d'attendre, la machine est passée à l'étape suivante, qui est de dire voulez vous créer un compte, etc. Et là, c'est trop tard. Tu essaies de revenir en arrière et tu ne peux plus. Et du coup, on a évidemment eu l'assistance Apple. Tout ça pour ces problèmes. Et nous, ils nous ont dit Mais vous ne pouvez pas imaginer le nombre d'appels qu'on a évidemment de revendeurs Apple.

[00:15:45]

Parce que pour que tu sois dans ce stade là, il faut être revendeur Apple. Et comme c'est l'assistance européenne, ils nous ont dit Mais vous n'imaginez pas le nombre d'appels téléphoniques pour ce problème là qu'on a eu depuis le début. Mais on fait comment là bas? Là, c'est trop tard. Il faut reformater la machine. Dit oui, mais ça ne marche pas. Donc, si vous n'y arrivez pas, il faut la renvoyer. On a été obligé de faire ça et c'est arrivé à deux magasins sur quatre ans.

[00:16:11]

Donc on a dû renvoyer 2 machines toutes neuves qui sont de retour chez Apple et eux doivent peut être essayer de reformater. Mais je ne sais pas comment. Parce qu'avec leurs instructions, nous, on est pas arrivé. Et comme tu sais, ça fait 40 ans qu'on fait ça, donc on a un tout petit peu l'habitude, mais on est pas du tout arrivé à le faire. Ça fait 2 machines de pub pour les produits reconditionnés. Oui, mais juste et discuter et discuter arriver.

[00:16:40]

Ça ne concerne que les revendeurs, oui, qui veulent enregistrer ces machines en tant que machine de démonstration.

[00:16:47]

Oui.

[00:16:48]

Est ce qu'il y a un risque pour le particulier ou l'entreprise qui achète un Mac et qui va devoir passer par un processus de mise en route qui n'est pas exactement le même?

[00:16:59]

Non, tant que tu n'as pas besoin de reformater ou de toucher à ces outils là, non. Le problème, c'est si jamais tu as un problème et que tu veux le faire, tu veux le reformater. Pour l'instant, en France, mais ça va être réglé.

[00:17:11]

Bon, François, tu a non seulement envie de réagir, mais tu as aussi ta propre expérience.

[00:17:17]

Aurait fait ce qui s'est passé, c'est que j'ai récupéré les MacBook Pro, en a acheté deux, ont acheté deux MacBook Pro et deux MacBook Pro Intel en même temps. J'étais très, très pressé de les déballer, donc je les ai récupérés chez notre revendeur local, notre Apaire local. Je suis arrivé au boulot et puis je me suis battu. Je vais le démarrer, quoi? Et donc, il faut savoir que nous. Nos machines sont aussi en relais, c'est à dire qu'on a un système de ce qu'on appelle le MDM Mobile Device Management, c'est à dire que les ordinateurs sont gérés à distance.

[00:17:44]

Mais il faut qu'Apple dise c'est un ordinateur de la structure de l'Université catholique de l'Ouest Bretagne-Sud en l'occurrence, et donc moi, très pressé, je démarre mon Mac. Je n'ai pas vérifié dans mon interface si mon Mac était bien enrôlé par Apple. Je suis arrivé à la fin du processus de connexion Wi-Fi et là, c'est pas enrôlé comme Eli Communis, mais là, c'était une erreur.

[00:18:07]

Clairement, c'est une erreur de ma part à dire que j'ai été trop trop pressé, sans doute. Donc, j'ai réussi à l'enrôler à postériori une fois que je l'avais démarré. Mais il va falloir que je le remette à zéro pour être sûr que tout soit clair. Tout ça, OK, mais pour l'instant, je freine des quatre fers et je continue à l'utiliser tel quel, ce qu'il n'y a que moi à le tester, à l'utiliser. Donc, le fait qu'il soit enrôlé ou pas, pour l'instant, ça change pas grand chose.

[00:18:28]

Mais je redoute le moment où je vais le remettre à zéro pour vraiment faire une machine de production et la mettre dans le circuit de nos portables. À mon avis. Je croise les doigts.

[00:18:38]

J'espère que attendrissants va avoir une solution.

[00:18:41]

C'est ce que je sais, ce que j'ai fait. Mais je sais que le démarrage a été un peu un peu laborieux et j'ai essayé de le redémarrer, de renforcer le circuit au démarrage et le seul moyen que j'ai eu pour l'enrôler, en fait, ça a été de rentrer une ligne de commande, mais une fois que le système est installé. Du coup, les attributs les récupèrent à postériori formulée quelques petites sans rentrer dans des trucs trop techniques. Petite déception.

[00:19:03]

Déjà, bonne chance, c'est ça? Merci. Jean-Christophe, comment ça s'est passé, la mise en route Mazé? On en avait un peu parlé la semaine dernière lors du teaser. Le mot clé, c'était blaser et c'est exactement ça. C'est que j'ai branché un disque dur SSD. J'ai été super impressionné par les taux de transfert. C'est dire que mon disque dur plein de 256 giga. A été cloné entre guillemets en à peine une demi heure. Et ensuite, évidemment, ça a démarré sur Sur ma cause biture sont sans aucun soucis.

[00:19:42]

Alors, c'est pas tout à fait vrai qu'il y a problème de règles de calcul. Détails et je ne sais pas pourquoi il a refusé au départ de cloner le disque dur. J'ai dû lui décocher certaines choses. Bon, c'est un petit détail. Ça, ça fonctionne très bien, ce qui m'a, ce qui m'a en revanche choqué, un peu étonné. Connaissance, justement, cette idée de transition, c'est que Rosetta se télécharge. Il n'est pas installé par défaut et pour le coup, je trouve ça fou parce que c'est une friction qui fait que n'importe quel visiteur connaîtra.

[00:20:20]

Ça paraît évident. La seule chose que j'ai fait, c'est de lancer mon client Mail Spark pour pas le nommer. Si on va le nommer d'ailleurs parce que j'ai été assez choqué sur Tweeter, Spark a fait plein de réponses en disant maintenant, ça marche très bien avec le nouveau Mac. Sans dire que ça marche avec Rosetta, ils ont mis plusieurs jours avant de l'avouer. Et donc voilà, je trouve, ça sent pas très clean de la part de de la part de parc.

[00:20:48]

On a dû les pousser dans leurs retranchements pour qu'ils lavoue, et c'est d'autant plus agaçant que, comme je le disais, Rosetta doit être téléchargé à part. Donc, c'est vraiment une aspérité que je trouve très étonnant de la part d'Apple. D'autant plus que une fois que Rosetta est téléchargée, ça fonctionne très bien de manière transparente.

[00:21:09]

Pour toi, Rosetta devrait être préinstallé par défaut sur tous les Mac. Bien évidemment, dans la mesure où ça marche très bien avec. Donc, pourquoi? Pourquoi avoir cette étape supplémentaire dans la mesure où tous les utilisateurs qui l'auront qui auront acheté un Mac dans le trimestre qui vient voir Pontillas vont devoir en passer par là, y compris pour Office, même s'il y a une version beta optimisée M1? Ça reste une beta. Il faut pour le coup passer par des contorsions là aussi que je trouve extrêmement dommage.

[00:21:45]

Donc, je comprends pas le choix que fait Apple sur ce sujet là et effectivement, c'est ce que je trouve ça dommage parce que parce qu'on pourrait faire beaucoup mieux sans bas et on a la fibre. Ce n'est pas notre cas à tous. Bizarre, bizarre, François. Au passage, moi, ça a été transparent. Je me dis que dans certaines régions, ça est encore plus compliqué.

[00:22:09]

Mais vraiment, en terme de vraiment de démarrages, premier démarrage pur pour toi, ça a été sans aucun soucis. Oui, vraiment, sans aucun souci. Et j'ai utilisé la machine qui était la même machine que celle que j'utilisais pour bosser 4 heures avant. Sauf que et gris sidéral parce que vraiment, je voulais un changement, mais sinon totalement, totalement. Totalement transparent.

[00:22:37]

Autre point qui concerne ces trois machines, c'est la compatibilité de vos logiciels avec ce nouveau système. Ce nouveau processeur, on disait la semaine dernière, notamment avec Jean-Christophe, que c'était peut être le point le plus impressionnant perceptible par tous. Avec aussi la vitesse des machines. Est ce que vous avez tous eu la même expérience d'une totale transparence et compatibilité Hély?

[00:23:08]

Oui, oui, franchement. La plupart des logiciels qu'on a pu tester marchent vraiment de façon incroyable, plus rapide presque qu'avant par rapport à la machine équivalente. Bien sûr, ça s'est passé vraiment de façon transparente.

[00:23:25]

Flan. Alors, pour la plupart des outils, j'ai eu aucun, aucun souci. Juste juste un seul pépin avec tout ce qui est outils open source qui viennent par tombereaux et en fait, c'est encore un peu compliqué, un peu fastidieux de retrouver tous ces petits. Mais bon, tu peux expliquer ce que c'est comme gros pour et complètement en fait, c'est en fait, c'est un gestionnaire de paquets qui permet de récupérer des composants open source comme par exemple GPG, Gnou, TLS, MongoDB, MySQL, etc.

[00:24:04]

Tout ce qui est open source peut être récupéré comme ça par un système qui est vraiment beaucoup utilisé par les développeurs. Et c'est vrai qu'il y a encore dans la liste pas mal d'outils qui n'ont pas été portés. Et il y en a même certains qui sont complètement bloqués sur les Macs. Après, évidemment, les choses avancent à bon rythme.

[00:24:20]

Je pense qu'il faudra encore quelques quelques mois avant d'avoir quelque chose de parfaitement nickel.

[00:24:27]

Mais globalement, est ce que ça a été un bug globalement? Globalement, hormis ça, tous les autres outils fonctionnent super bien. Et même même comparativement à comment dire, des applis qui sont faites pour du qui ne sont pas prévues pour le Mac et qui fonctionnent en émulation sont plus performantes clairement par rapport à une telle. Donc, même si on a une baisse de performances par rapport à quelque chose de vraiment natif, on est quand même meilleur que sur une telle dans la plupart des cas.

[00:24:58]

Gilles, tu voulais réagir, oui. Et Chouli, demander un forum. Comment fonctionnait Rosetta? Rosetta de.

[00:25:07]

En fait, Rosetta 2, contrairement à la version 1, il ne va pas interpréter toutes les instructions à la volée ou en l'occurrence des instructions de la précédente génération.

[00:25:23]

Il va plutôt. Il va plutôt préparer le binaire pour le transformer, pour le rendre compatible avec une telle. Mais en fait. Sachant que les instructions processeur, c'est pas ce qui va le plus travailler dans la plupart des cas. Parce que derrière. Comment dire? Apple a eu l'ingéniosité de porter les C framework. Très largement en amont de l'arrivée des nouveaux processeurs. Ça fait déjà 3 4 ans que les développeurs se sont mis à Grand Central Dispatch, un métal à tout.

[00:25:55]

Tous ces frameworks sont utilisés à Cornell, évidemment. Tous ces frameworks sont utilisés par Apple qui, finalement, sont, entre guillemets, version dégradée par rapport à ce qui a sur son iPhone, puisque sur son iPhone, iPad, iPhone ou iPad, Apple maîtrisait déjà son matériel. Ils pouvaient déjà avoir fait framework et en plus, accessoirement, ils ont quand même recruté le concepteur de l devienne l'outil de compilation open source Wiki qui a aussi conçu Swift. Et ainsi de suite.

[00:26:24]

Donc, ils ont rêvé toute une stack technique qui est vraiment optimale quand ça fait 10 ans qu'il est là, au moins eux.

[00:26:32]

Mais je crois qu'il épilogues lui même, je crois. Ben oui, pour fêter ça, je crois.

[00:26:37]

Tu parles de test, là, ça permet de repasser la main à Eli qui, elle aussi, un truc à dire?

[00:26:42]

Oui, simplement par rapport à ceux qui veulent savoir avant de se décider, quel logiciel vont marcher ou pas. Il commence à y avoir des sites spécialisés qui donnent des listes assez exhaustive de l'État. On a vu dans des situations où on a vu McGill, on a parlé et il y a même une appli dont je voulais parler en coup de coeur. Qui permet de dire par rapport à votre machine? Toutes les applis que vous avez qui vont marcher ou pas.

[00:27:10]

Ça s'appelle Silicone et je vais vous en parler.

[00:27:12]

Tout a l'air OK avant de passer aux suggestions. On a pas. On a pas posé la question à François de cette compatibilité, de cette première approche des logiciels sur ce nouveau Mac.

[00:27:27]

J'ai commencé à installer volontairement. J'essaie d'installer des applications natives parce que la vraie comparaison se fera sur les applis natives. Par exemple, la suite Office est déjà disponible en beta, en version aimant. Alors, le seul truc qui est un peu marrant, c'est que c'est ce que je racontais à mon collègue. J'ai téléchargé les versions de Word, Excel et PowerPoint. Et puis Bagnoud. En fait, on a assez réalisé pour réaliser les logiciels Office pour qu'il soit fonctionnel.

[00:27:52]

En gros, son numéro de série valide le numéro de série et est installé par le réalisateur et le réalisateur. Du coup, il est pas optimisé. Encore qu'il a fallu que j'installe Rosetta juste pour l'installer. Pour lancer, c'est réaliser que ça avait un côté. C'est bien. Ils ont bossé, mais ne sont pas allés jusqu'au bout. Et puis, on voit qu'il y a des évolutions tous les jours. Voyez, je ne sais pas si il y en a qui utilisent parmi vous ou parti, ou parmi les gens qui nous écoutent, tweetent Boothe, par exemple, qui est un petit utilitaire très sympa qui remplace l'application Tweeter Tweet Boutté compatible.

[00:28:23]

Depuis aujourd'hui, je pense que ça va être des évolutions quasi quotidiennes sur toutes les applications qu'on utilise, qu'on utilise régulièrement. Pour moi, les deux seules catégories qui mettront peut être plus de temps, comme le disait Florence, c'est l'open source. Parce que il faut que les développeurs qui des fois, sont des bénévoles aussi, le temps de développer pour les processeurs. Et puis, je pense aussi les grosses grosses applications de deux métiers.

[00:28:48]

Je pense par exemple aux experts comptables, etc. Je pense que ce type de logiciel, ça risque de mettre un peu plus de temps, sans doute. Mais dans certains cas, clairement, les applications qui sont et qui sont utilisées avec Rosetta sur des Mac sont plus rapides que sur l'Intel et c'est ça qui est assez, assez énorme et assez étonnant, voire aberrant. Le passage du PPC à l'inutile, c'était pas du tout ça.

[00:29:11]

Il y a 14, 14, 15 ans, ça rappelle les souvenirs Florand. Complètement. C'est vraiment vertigineux. Et si je peux apporter une précision par rapport à l open source, Apple contribue quand même à mettre des ressources à disposition des développeurs open source pour justement leur redonner un petit coup d'accélérateur. Et tout le monde y gagne.

[00:29:35]

De toute manière, pour toi, en tant que développeur à avoir, à adapter ce que tu que tu développe pour le M1, ça représente un boulot conséquent. C'est relativement simple.

[00:29:50]

Non, c'est 99% du temps, c'est automatique. Donc, en fait, il y a juste à cocher la case binaire universel et voilà, en gros, c'est ça fait à peu près tout. Après, il y a certains cas spécifiques des applications historiques, par exemple, comme tout ce qui est à d'Auby. Ils utilisent beaucoup les instructions Intel directement. A mon avis, il y a pas mal de taf parce que pour des raisons historiques. Mais sinon, ça va quand ça se passe bien, ça avait été très, très difficile.

[00:30:26]

Tout ce qui était à Dauby au moment du passage de 19 à Win10, qui avait trainé, dit tout un tas de destructions écrites pour faire le passage. Isover attendu le dernier moment. Et ça m'étonne pas. Les SOF sont extrêmement lourd. Bon, enfin, je note que globalement, vous êtes quand même assez fin, assez positif et même très largement positif sur cette partie. Jean-Christophe qui nous a dit un mot de Spark. Il y a quelques instants Est ce que tu as eu des soucis de compatibilité, des applis dont tu a l'habitude et dont tu as besoin, surtout quotidiennement?

[00:31:11]

J'ai dû réinstaller Zoom, ce qui est en ce moment. Pose quand même un problème non neutre. Je ne voyais pas l'écran des lampes, je ne voyais pas les lampes et c'est embêtant mettant un écran noir et je ne voyais pas non plus les écrans partagés. Quand je devais commenter des documents pareils, les fenêtres étaient noires. Et donc, tu as juste réinstallé. Ça a marché. Voilà. Oui, c'est le seul problème que tu as eu de comparer l'unité.

[00:31:39]

C'est le seul problème que j'ai eu. Donc non, pas pas de problème de compatibilité.

[00:31:47]

Il y a un autre point et ça, c'est une vraie nouveauté sur ces nouveaux Macs. C'est la possibilité de pouvoir faire tourner des applis Aillaud S sur ses Mac. Est ce que vous avez testé et qu'est ce que ça donne? François. Tu vois, quand j'ai lu, quand j'ai lu tout conducteur, je me suis mince, j'ai pas essayé. Donc je passe le plat au suivant.

[00:32:11]

Mais tu vois, c'est parce qu'il faut qu'on s'habitue aussi à l'idée de pouvoir le faire. Pour l'instant, deux mondes séparés. Tu confirme?

[00:32:19]

Oui, oui, oui. Moi, j'ai essayé depuis le début. Donc je suis allé sur le Mac App Store. Il n'y avait pour l'instant, il n'y a pas à moi qu'il ait changé aujourd'hui. Une section dédiée iOS, mais normalement, il va y en avoir une. Donc, il faut chercher des applis et tu les trouves. Moi, j'en ai trouvé 3 ou 4 au début. Dès le premier jour, je te parle du jour de déballages.

[00:32:38]

Donc, il y a déjà quelques jours et effectivement, tu les télécharge et franchement, tu cliques dessus. Elles apparaissent suivant si c'est une appli iPhone et elle apparait dans un rectangle un peu étiré. Si c'est une appli iPad, elle apparait dans un rectangle peu horizontal et elle marche vraiment nickel. Depuis qu'Apple a ce magique qui brode avec le trackpad Ecchymose 14, ils nous permettent d'avoir un curseur qui change de forme, etc. Mais ça ne pose pas de problème pour une appli d'être pilotée en fait par un trackpad sur Mac.

[00:33:09]

Ça se passe, ça se passe assez bien.

[00:33:11]

Florand pour toi, qui est développeur. Cette liberté de mouvement entre les device, ça représente quoi?

[00:33:18]

C'est génial et en fait, c'est déjà parce qu'en fait, ça permet d'atteindre tout de suite, tout de suite, un peu bon marché. Et finalement, ce qui est intéressant en tant que développeur, c'est que tu dis bon, j'ai une application highways ça spadoises. Elle marche pas mal. Tu dis le Mac, j'aurais peut être pas trop d'utilisateurs ou quoi? De rien. Ça permet de tester un marché. C'est ce que je faisais sur les applications maison pour savoir si elles étaient nécessaires pour mes clients de faire une application watches.

[00:33:47]

Je testé pour voir s'il y avait si l'utilisateur avait une watches. À partir de là, je pourrais dire bon bah, il y a tant de concept d'utilisateur qu'on ne watches. Ça vaut le coup ou pas. Et finalement, ça permet de faire la même, le même exercice pour tester si l'utilisateur d'un Mac, s'il est capable de télécharger une application iOS et d'exécuter sur un Mac, c'est qu'il a vraiment un sacré besoin. Et accessoirement, maintenant qu'on a high, on n'a plus d'excuse, se fait les doigts dans les coins.

[00:34:13]

Alors je vais passer la main à Gilles et réélit. Mais tu parles d'applications watches. Forcément, je pensais à Watches TV, qui est la chaîne sur laquelle la Wii, qui a démarré il y a presque 10 ans maintenant. Mais ce n'est pas le même Welsch dont tu parlais, évidemment. Gilles, Gilles, puis Elie. Oui, sans indiscrétion, quels sont tes clients? Quel type de client si tu ne veux pas rentrer dans les détails? Ouais, non, mais ce que je peux y aller, en fait, si tu veux.

[00:34:40]

J'habite à Niort et Niort est la capitale des mutuelles, donc à mes clients. J'ai eu beaucoup naïf MAF, etc.

[00:34:48]

Voilà, voilà, voilà. Et après? Autrement, j'ai travaillé beaucoup avec des startup. Alors là, mais il y en a pléthore. Cool? Oui, c'était juste un petit mot par rapport à la politique Apple sur ses applis. Donc, ce qu'Apple semble dire. Je leur ai posé la question, c'est que par défaut, ils vont mettre au fur et à mesure dans le Mac App Store toutes les applis qu'ils considèrent, eux, compatibles. Kit Aux développeurs de l'appli de dire à Apple Je ne veux pas être sur ce store.

[00:35:15]

C'est un peu la technique Google quand il numériser tous les livres des bibliothèques de France. Et il disait si à un auteur qui ne veut pas, il a qu'à nous envoyer un courrier recommandé sans mettre l'adresse. Comme ça, vous pouvez être sûr que ça restera chez nous pendant quelques années.

[00:35:29]

D'accord, partout, sauf exception. Oui, c'est ça, sauf demande du développeur.

[00:35:35]

Bon, on va passer à la puissance dans un instant, juste avant de finir ce tour de table un peu général sur ces nouveaux Mac. Ce qu'il y a eu? Des mauvaises surprises, des désagréments, des problèmes sur des points que l'on n'a pas encore évoqués ou abordés.

[00:35:52]

Franchement, non, non, non. C'est plutôt une très bonne surprise. Non, c'est très agréable. Et moi, mon petit truc, j'aime vraiment bien, mais c'est pas les premiers à l'avoir. C'est le fait qu'il soit décidé à remettre un vrai bouton échappe une vraie touche échappée, un vrai bouton de Toshiyuki séparé parce que moi, j'ai un modèle 15 pouces qui a 15 ans et demi. Mais à chaque fois, je peste. Dès que je veux utiliser, la touche échappe, etc.

[00:36:18]

C'est quand même hyper plaisant d'avoir une vraie touche échappons en haut à gauche et le Toshiyuki qui est séparé de la tête du bas. Flan. Des problèmes particuliers? Non, moi, je crois, parfois, je trouve que cette machine est parfaite. Peut être éventuellement le support de plus d'écrans. Ça pourrait être sympa, notamment sur les MacBook. Un écran externe, c'est peut être ça peut être limité, apparemment. Oui, oui, apparemment.

[00:36:48]

Et Gilles, tu l'as vu comme moi. Grâce à Displays Vink, on peut brancher jusqu'à 6 écrans sur un Mac.

[00:36:56]

Oui, pas tout en 5, mais 6 écrans qui gèrent une image différente.

[00:37:01]

Oui, oui, pas une résolution de fou à chaque fois, mais on est au moins cinq coups de coeur. Oui, mais bon, c'est ça.

[00:37:13]

En fait, il y a 2 2 bricoleurs qui ont essayé pour atteindre le nombre maximum d'écrans. Attention, c'est pas facile parce qu'il faut connecter d'abord un Dock Finder Bolts Multiprises et ensuite, il faut passer par des adaptateurs Display Link en cascade. Mais le Mac légère, et donc ces deux personnes ont mis jusqu'à 5 écrans dans un cas 6 écrans. Dans le cas du Mac Mini, ils ont aussi utilisé le port HDMI qui compte et ils ont dit que c'était hyper fluide.

[00:37:45]

C'est la réaction des deux. Pour l'instant, on a vu que 2, il doit y en avoir d'autres déjà pour acheter tous les adaptateurs, etc. Bon, il est branché, je ne sais pas comment. Parce qu'un doc multi-sports comme ça, ça doit quand même couter bonbon. Mais on peut donc. Apple ne freine pas. C'est juste nous qui devons mettre les moyens pour pouvoir brancher tous ces écrans là qui seront indispensables pour un courtier en Bourse.

[00:38:10]

Des choses comme ça, mais peut être pas pour le commun des mortels.

[00:38:14]

C'est Kiki qui regrettait qu'on puisse pas mettre plus d'écrans cette fois. Flan? Ouais, ouais, c'est moi qui vois. Tu voudrais en mettre.

[00:38:23]

Moi, je veux bien travailler avec un 2, avec un Mac fermé, un Mac Book fermé. Et voilà, c'est symbole. Je n'ai besoin que. Je pense qu'il y a une solution. C'est une bonne nouvelle. C'est plutôt une excellente nouvelle si on veut un truc de peur parce que ça ne fait jamais qu'un chipset qui sort sur la puce. On va en parler tout à l'heure, mais si on réfléchit bien, c'est même pas une vraie carte graphique.

[00:38:54]

C'est ça.

[00:38:56]

J'ai un autre gros soucis quand même sur les portables la caméra.

[00:39:03]

C'est la qualité de la caméra. Reste quand même très low cost 720p.

[00:39:09]

On en a parlé lors de la du débriefe de la keynote et on avait sorti les deux choses que tu viens de dire Florand nombre d'écrans limités et à l'époque, on connaissait pas les solutions. Et en particulier, Jean-Christophe était très, très colère par rapport à la qualité de la caméra.

[00:39:24]

Exactement. Tiens, justement, Jean-Christophe, toi, toi, tu en a eu des soucis avec des soucis. Oui, à l'utilisation avec ton Mac.

[00:39:35]

Alors oui, non, c'est un peu plus compliqué que ça et je pense que je pense que ça va s'affiner dans les prochaines semaines. Mais clairement, on est sur un sujet de fond qui est que les éditeurs savent pas sur quel pied danser. Je vais prendre deux exemples. Pas les plus, pas les plus fous. Faut en parler d'office et de Chrome. Vous avez lu? On en a sans doute même parlé ici que Office avait une bêta compatible.

[00:40:05]

Emma. Evidemment, moi, je vis dans Office compte tenu de mon vrai métier. Donc, j'ai voulu essayer. Et si vous allez, si vous allez sur le blog de Microsoft, on vous dit allez dans le menu aide et recherchez les mises à jour. Je vais dans le menu et le menu recherché mise à jour n'existe pas. Ce n'est pas que je ne le trouve pas, c'est qu'il n'existe pas pourquoi il n'existe pas? Parce que je sais plus pourquoi j'avais 6 ans en testant un MacBook Pro 16 pouces.

[00:40:46]

Le ma version d'office ne fonctionnait pas. Et donc, j'essaye de faire une mise à jour office. Ça marche pas, donc je passe par le Mac AppStore. Et donc, j'installe les applications Office. Depuis le Mac App Store et ensuite évidemment, les applications Office me demandent de d'Entremont, mais mais. Mais mon logo n'est pas Saward de mon compte Office 365. Tout est normal, tout va bien, tout marche bien. Quand vous installez Office depuis le Mac App Store, vous n'avez pas accès aux mises à jour Office parce que Office considère que vous allez faire la mise à jour depuis le Mac App Store.

[00:41:25]

Et donc, c'est normal. J'ai donc du réinstallé Office à travers le site Web d'Office, par dessus mes applis Mac App Store. Pour enfin voir le menu, installer les mises à jour et installer la beta. Quand on installe depuis le Mac App Store, on est hors jeu. Personne ne vous le dit. Ni le Mac AppStore, ni Office. Il faut fouiner. Chrome. Même punition, même motif. Plutôt que d'offrir une une, une application universelle.

[00:41:59]

Krum vous fait choisir si vous voulez le binaire. Mac Vin Mac. Idem en audience où le binaire Emma, on doit le télécharger à part. Ce que j'ai fait quand j'ai lancé Chrome Emma pour la première fois depuis 10 jours. J'ai eu l'alerte du Mac 10 ans, vous avez trop d'applications ouvertes? La mémoire allouée aux applications est pleine. Ouais. J'avais 20 ans, j'avais 20 applis ouvertes. Chrome Chrome était la 21ème. Est ce que c'est juste parce que c'est la 21ème?

[00:42:39]

Ou est ce que c'est à cause de Chrome? Connaissant Chrome, j'ai un peu envie.

[00:42:45]

Je pense clairement que c'est la faute de chrono. Mes résultats. J'ai dû quitter plein d'applis. Le Mac ne voulait plus tourner, car ça a été. Et c'est la première fois que j'ai eu ce problème là en dix jours. J'ai dû redémarrer le Mac, ce qui m'était pas arrivé non plus et en reprenant le Mac ce matin, il y avait un ballon plagiée. Tout est lié, tout perdu, tout part du moment où j'ai installé Chromo. Je ne veux pas Ãcrit microbes, mais voilà, et c'est dommage parce que sinon, depuis dix jours, c'était totalement sans faute.

[00:43:21]

C'est la première fois que je n'avais pas de problème, mais encore une fois, c'est cette idée de Mac App Store et de ce que je dois prendre.

[00:43:29]

Un binaire Antelme, c'est je parlais tout à l'heure de frictions. On est en plein dedans et c'est très dommage parce que Apple a fait le boulot. Donc le problème viendra vraiment des éditeurs. Alors venons en à la puissance. On va vraiment passer un moment là dessus avec toi, flan. D'abord, je voudrais le sentiment presque du simple utilisateur du reste de la population qui vote et qui va tu vexer?

[00:44:04]

J'ai posé la question à tous, puisque tu te fait remarquer François.

[00:44:10]

Alors, est ce que le gain de puissance, Tulard, tu l'a remarqué tout de suite? Et à quel moment est ce que ça a sauté aux yeux?

[00:44:19]

En tant qu'utilisateur standard du Mac, je ne joue pas. Je vais être honnête.

[00:44:29]

Tu veux que tu veux que tu fasses peut être le standard des utilisateurs?

[00:44:33]

FranceLa autant que standards des utilisateurs? Non. Plus sérieusement, je n'ai pas eu l'occasion de le pousser dans ses retranchements jusqu'à maintenant. Y'a un petit truc qui m'a fait un peu marrer, c'est quand j'ai installé mon Mac Book Wintel. Le ventilateur s'est mis à ventiler assez rapidement et je suis un peu déçu que je n'ai pas encore réussi à faire fonctionner le ventilateur de mon MacBook Pro. Je suis très, très déçu parce que généralement, je le sollicite assez vite.

[00:45:00]

C'est ce qu'on verra. On verra vraiment l'évolution sur la distance, mais quand je lançais Word, Excel, PowerPoint, j'y reviendrai. J'ai installé la version beta de Photoshop pour Elements.

[00:45:14]

C'est quasi instantané et c'est ça qui est assez impressionnant. C'est ça, il n'y a pas de y'a pas de temps de latence. Alors effectivement, word quand on lance après un démarrage bong 2 ou 3 fois, mais il démarre, mais rapidement et je passe mon MacBook Pro Intel. C'est quand même plutôt un 15 pouces, donc c'est plutôt haut de gamme. J'ai pas eu. Théoriquement, il devrait être moins puissant, mais en fait, il est juste impressionnant.

[00:45:40]

Vraiment, Florent? Tu n'es pas un utilisateur standard non plus. Aucun de nous d'ailleurs. Ta première impression avant d'entrer dans le détail de ce pourquoi tu es là, en fait.

[00:45:55]

Dès que j'ai commencé à l'utiliser dans mon quotidien, on va dire le premier sentiment que j'ai eu, c'est de me dire déjà c'est chouette, je vais pouvoir bosser dans le silence parce que les ventilateurs se déclenchent pas. Et en plus, c'est CBS. C'est bien parce que je. Le Mac travaille à mon rythme parce qu'en général. Sinon, quand, quand tu quotes, est obligé d'attendre des compilations, les machins et tout fait tout à chaîne. C'est finalement chronophage et au final, l'air de rien.

[00:46:26]

Mais pour un professionnel, c'est coûteux parce que quand tu attends, bah, tu fais rien. Et voilà.

[00:46:32]

Et là, c'est vraiment été vraiment complètement en tant que travail de création, de développement était beaucoup plus de fond, donc pas de frustration.

[00:46:44]

Voilà ce qui est associé à la une. Vraie vraie différence. Ah oui, c'est clair. Déjà sur le fait que les temps de compilation sont accélérés. C'est un bénéfice. Et après, quand tout un projet, tout sauf Puvis, tout, tout va plus vite en fait. Et en fait, des petites frictions du quotidien s'effacent. Ceci est ça ait plus de frictions. On est rendu compte tout de suite de ce bond en termes de puissance et de vitesse.

[00:47:14]

Oui, parce qu'en fait, ce que j'ai fait, si tu veux au début, c'est que je l'ai installé à côté de mon 16 pouces, qui est un modèle équipé d'un processeur Inhofe. Donc, c'est le gros modèle, donc, et je me suis amusé à lancer des applis que je connais bien des deux côtés et franchement bien mon petit MacBook Air d'entrée de gamme. J'avais pris le plus petit modèle, pas le pro, mais il allait plus vite dans la plupart des cas et c'est un peu surprenant.

[00:47:47]

Jean-Christophe en est rendu compte tout de suite de ce bond en avant en termes de puissance. Je n'ai pas pu tester complètement, mais il faut savoir si, si, si on a des amis qui nous écoutent, qui sont juriste comme moi, il faut savoir que le mode révision de Word. Depuis, depuis l'origine et quelle que soit la puissance Mac, quelle que soit la dotation orale, quelle que soit tu dépasse un certain nombre de pages effectua. Des surlignant ou des loups, des nouvelles phrases rajoutées.

[00:48:23]

Le Mac est à genoux. A tel point que quand tu tapes, tu ne vois pas ce que tu tapes le Mac, mais plusieurs secondes avant de ta fiche était Phrasés.

[00:48:36]

C'est Oribe et. Et ça m'est arrivé sur un os sur un 16 pouces 16 giga de RAM, enfin. 512 donc avec le swap ping qui va bien. Core i7. Et pour la première fois, j'ai fait durer le dining avec sur un document moins long, mais j'ai fait durer le Lightning avec la version enmain. Du surlignage, cette Ioniens du bas du dos, du suivi de modifications en français. Et il ne s'est rien passé et je me suis dit Tiens, il s'est rien passé, mais c'est bien, ça montre que c'est perceptible, même si on ne fait pas de la 3D, de la vidéo ou exactement de la compilation.

[00:49:26]

Exactement, ça m'est aussi arrivé quand j'ai voulu changer la photo de ta fiche contact. Taffe affiche Contacts et ta photo. Je le faisais plus à partir de messages depuis depuis un certain temps parce que systématiquement, ça partait en ballons de plage. Et là, pareil, il s'est rien passé, ça a marché du premier coup. Et encore une fois, avec, comme je le racontais, le même, le même environnement, puisque je synchronisent un disque d'Akoupé à l'heure près.

[00:50:06]

C'est exactement la même chose, le même bics sur la seule différence étant un Mac EMAS avec. Donc oui, c'est. Effectivement, Apple a Apple. Apple a magistralement réussi son coup. Il n'y a pas de débat. Ce qu'ils ont fait, c'est pour ça je veux. Je suis suffisamment critique pour pour pour aussile reconnaître. Dans l'autre versant, je suis critique justement parce que le moteur est tellement extraordinaire. C'est dommage qu'on fasse ça. Ça reste une dizaine de chevaux, mais aimer ça, ça reste.

[00:50:56]

N'importe quelle voiture de base. Alors qu'on a alors que alors qu'on en a. On a adoré avoir une Ferrari Gilain. Oui, je voulais rebondir sur ce concept de friction qu'a utilisé Florent. Ça avait été développé par l'ancien rédacteur en chef de Mike Andress, qui avait monté un cabinet de d'expertise. Et c'est lui qui a lancé le concept, qui a été utilisé un peu partout, même pour les d'apatridie. Pour le web et ce truc de friction qui était extrêmement important pour les graphistes.

[00:51:44]

Et la raison pour laquelle, même si dans une boîte, il y avait du PC, le département de création et design, on leur donnait des mecs. Je me demande si ça va faire la même chose avec le développement dans les entreprises. Alors Florent, revenons vers toi parce que tu m'as tu m'as tapé dans l'oeil de toujours quand tu animez Binard sur justement le sujet, c'était surtout l'intelligence artificielle et le machine learning, mais appliquée à ces nouveaux Mac.

[00:52:18]

Et vous avez essayé de démontrer le bénéfice qu'on pouvait avoir à travailler avec cette nouvelle machine? En fait, c'est ça l'idée. C'est ça complètement.

[00:52:28]

En fait, ce qu'il faut voir, c'est que là où Apple a fait très fort, c'est que pour ce qui est de l'accueil des usages d'aujourd'hui. Déjà, clairement, ça explose tout. C'était dire que tu vas travailler plus vite, ça va être plus confortable, ça fera moins de bruit, ça consommera moins d'énergie. Déjà, c'est énorme. Et après? En fait, le matériel, on sent qu'il est prêt pour le futur, c'est à dire que quand tu suit un peu l'actualité de ce qu'a fait Apple au niveau de au niveau du développement et de ce qui a été prédit pendant les ce n'est pas un secret pendant les Baudu d'ici peu, nous a clairement dit demain, on va utiliser l'intelligence artificielle pour tout, pas seulement aujourd'hui.

[00:53:11]

On l'utilise pour la prédiction, c'est à dire, en fait, pour ceux qui connaissent pas l'intelligence artificielle. La prédiction, ça va être que ça va être, par exemple quand Pixel Mateur prend une photo pixelisée et la rend nette. En fait, ils utilisent des algorithmes de prédiction et après l'étape qui est la plus consommatrice d'énergie, c'est l'étape d'entraînement. Et pour cela, déjà, Apple a fait pas mal de choses sur tout ce qui est mobile avec ses propres processeurs et maintenant sur les Mac.

[00:53:41]

Dans le sens où tu peux réapprendre un modèle préexistant. Par exemple, pour le plus basique, c'est pour identifier une personne. Il sait reconnaître un visage et après toi, tu vas préciser. Ça, c'est ma tante, mon oncle, etc. En fait, toute cette capacité sur ce type d'algorithme, ça va. C'est assez rapide, mais il y a des algorithmes qui demandent beaucoup plus de performance. Et là, en fait, ce qui est en train de faire Apple, c'est qu'ils sont capables de rendre non seulement l'usage de l'intelligence artificielle simple par des nouveaux frameworks qui sont beaucoup plus accessibles aux développeurs, parce que sinon, faut faut des connaissances absolument monstrueuses en analyse de données, etc.

[00:54:22]

Donc déjà, on simplifie le travail pour les développeurs pour pouvoir créer des expériences nouvelles et en plus, ils rendent la possibilité pour les commanditaires, pour le matériel, de pouvoir entrainer quasiment en temps réel la donnée, c'est à dire qu'on va pouvoir personnaliser l'intelligence artificielle à l'usage de chacun.

[00:54:42]

Un exemple que j'ai donné et que j'aime bien donner, c'est celui de l'agent immobilier, aujourd'hui agent immobilier. Admettons 10 ans d'expérience, tu vas arriver, tu vas pouvoir estimer un bien assez facilement. Par contre, si tu engage un junior, il va falloir le former, etc. Ça va être compliqué et donc à vrai impact économique là dessus. Si ton agent immobilier a eu la présence d'esprit de garder dans un fichier Excel, mettons tout son historique de vente en fonction du quartier, du type d'habitation et ainsi de suite.

[00:55:15]

Il va en fait passer dans son application spécifique d'apprentissage de machine learning qui va lui permettre de fournir une application à son agent qui sera junior. Et l'agent junior profitera de toutes les connaissances de l'agent immobilier sénior sans ensemble, sans avoir les compétences et Darif souterrain. Il est directement opérationnel. Il ne fera pas d'erreur. Parce qu'il profitera d'intelligence artificielle dans son quotidien et là, sans véritable impact économique. Et ça peut aller vraiment très loin si on prend un autre sujet qui est l'accessibilité qui que d'ailleurs.

[00:55:50]

Apple est très, très fort là dessus. On l'a vu, on l'a vu récemment avec Pour faire une petite parenthèse, on l'a vu avec le capteur de l'iPhone 12. Ils ont utilisé l'apprentissage automatique pour père pour permettre aux personnes aveugles de pouvoir garder une distance de sécurité par rapport aux personnes qui les entourent en scannant en temps réel ce qui est déjà hallucinant. Et en fait, si on adapte ça. Toujours dans le domaine de l'accessibilité, pour une personne qui, par exemple, est tétraplégique, on sait que les personnes tétraplégiques, au bout d'un moment, elles ont des problèmes de diction.

[00:56:24]

Et pour autant, elles ont besoin de communiquer comme tout le monde. Et là, en fait, le procédé pourrait être d'apprendre, de répéter des phrases d'une personne tétraplégique. Et en fait, comment dire, le système d'apprentissage automatique pourrait traduire leur souhait. C'est quelque chose qui a testé un peu Google, sachant qu'en ce moment, Google et Apple bossent beaucoup ensemble et on pourrait très bien imaginer dans un futur Mac OSX.

[00:56:53]

Qu'est ce qui explique, à ton avis, qu'on assiste en ce moment là avec ces nouveaux Mac et l'arrivée de ce processeur Apple à ce qui semble être un bond de géant? Un pas de géant? Bah, en fait, déjà, je pense que Apple a recruté des génies à la pelle. C'est clair parce que on quand on voit tout ce qui est commun comme possibilités. Je donne un exemple en sur tout ce qui est 3D.

[00:57:21]

Il y a des spécialistes de la 3D qui ont étudié le procédé et se sont rendu compte que sur un AMAG avec un Mac avec ses Bucaram, il pouvait stocker 100 giga octets de textures 3D. C'est un truc de dingue. Pourquoi? Parce que Apple a mis à travailler sur le matériel avec les ingénieurs logiciels. En fait, il combine les combine, une expertise très, très forte sur le logiciel et une expertise très forte sur le matériel qui va faire qu'il n'y aura pas de pertes.

[00:57:53]

Oui, Gilles, tu voulais dire un truc ou tu voulais poser une question à un flan, oui, c'est une marque, c'est un gap, une marche dans le développement qui a été franchie là parce qu'on change de structure dans la conception de la puce. L'exemple que donnait Florent sur le prédictif? On s'approche de plus en plus du fonctionnement du cerveau en couches successives où en intègre de façon pyramidale tout un tas de petites opérations de base qui ont fait des briques de plus en plus complexes.

[00:58:31]

Et du coup, en faisant, on finit par ne puisse faire appel qu'à la brique du haut en cascade. On a toute la base de la pyramide qui travaille pour soi, mais c'est le comment dire la mémoire. Le bloc de mémoire est au niveau central. On change de conception en se rapprochant. Je vous l'ai dit, du cerveau humain. Jusqu'à présent, on été fonctionné sur des modèles théoriques de l'intelligence qui dataient de la fin des années 60.

[00:59:06]

Vous en avez la mémoire vive. D'un côté, la mémoire de masse. De l'autre et le processeur qui faisait travailler la mémoire est au centre du processeur et fait travailler toutes les parties. La partie CPU. La partie machine learning. La partie processeur elle même ensemble avec tous ces gens là. Toutes ces parties là partagent les données de mémoire. Donc, on est beaucoup, beaucoup plus efficace. Exactement comme le cerveau humain ou la mémoire. Et l'indexation de mémoire est un niveau très bas dans le cerveau.

[00:59:43]

Florence, c'est un peu la fin des cartes mères éclatées avec des composants à 10 km les uns des autres qui communiquent via des goulots d'étranglement.

[00:59:52]

Complètement. C'est exactement ça le fait. Le fait de partager la mémoire a fait un gros gros atout de la puce à tous les composants à travail. Or, dans le même espace, ca s'est tout de suite et c'est forcément plus rapide. C'est physique. Et après? C'est vrai qu'il y a une capacité aussi à mettre à disposition toutes les ressources possibles. C'est à dire? Par exemple, si on prend le matériel du qu'intégrer dans le Hamas, on a quoi?

[01:00:24]

On a un CPU qui est à 8h. Toujours le GPS qui est à 6 ou 8 heures. Et après, on a un réseau de neurones sur puce parce que c'est quand même particulièrement gourmand qui a à coeur. Mais quand on fait du réseau de neurones avec Caramel, le réseau de neurones sur puce va fonctionner, même si le CPU. J'ai pu avec des instructions spécifiques, c'est à dire qu'à tout moment, le maximum de la capacité serait exploité.

[01:00:51]

Et c'est ça qui est vertigineux. COIC a zéro déchet et c'est vraiment vraiment incroyable tout ce qu'ils peuvent, tout ce qu'on peut tirer comme puissance. Et encore et encore, c'est sous exploité parce que j'ai fait quelques benchmark sur l'apprentissage automatique, justement.

[01:01:11]

Alors, j'ai repris un modèle de Yann requinquée pour faire un peu. Donc, en fait, c'est 500 modèle qui est assez basique, qui permet de détecter quand, quand? Si je dessine, admettons un 6 1, 6 1, 7 à la main. Il va savoir repérer le chiffre que j'ai saisi et donc, du coup, c'est un modèle qui est facile à entraîner. Et en fait, je l'ai testé sur plusieurs appareils du de l'iPhone 6S jusqu'à jusqu'aux derniers Mac.

[01:01:50]

En fait, qu'on se rend compte que déjà, les derniers iPhone explosent le Macintosh. Et ce, sur le dernier Mac 1. La version stable de MacOS X explose très largement tout le reste et il gagne encore 10 de performances juste avec la mise à jour vers ma connaissance.

[01:02:12]

Ils ont acquis UIQ et et. Et donc, 10 10%, ce n'est pas neutre et ça commence à être pas mal du tout, oui et Salesse, ça laisse rêveur. Et maintenant? Gombert je demande à voir parce que ce n'est pas nouveau. Apple fait des bonds de géant juste par mise à jour logicielle. Si on prend un exemple, toujours dans le domaine du l'apprentissage automatique, déjà entre Catalina et Makossa, Beecher sort du traitement d'apprentissage automatique et c'est la même chose.

[01:02:43]

Baisse de performances en apprentissage sont deux. Juste sur les S. Ben oui, je sors, ça change tout et fait avec. Avec un fermoir qui s'appelle Emel. Comme Piotte, donc, la responsable a présenté ça sur Twitter, assez discrètement. D'ailleurs, je ne comprenais pas trop pourquoi ce n'était pas mis en avant lors de la d'éboulis d'ici. Parce qu'on a eu des sessions à peu près. Surtout pas sans ça. En fait, quand on voit les performances du gamin, on dit OK, ils ont pas voulu trop de pistes pour comprendre ce qu'ils avaient montré, quoi.

[01:03:18]

Et c'est sûr que ça va s'améliorer, c'est sûr.

[01:03:21]

Justement, cette nouvelle architecture de processeur, ces nouveaux Macs, qu'est ce qu'ils nous disent, selon toi, sur l'avenir d'APL? Sur ceux vers quoi Apple va et ce à quoi on peut s'attendre? Dans les mois et 3 ans qui viennent déjà. Abetz cuiseur Si on reste dans le domaine du l'apprentissage automatique, ce qui est certain, c'est que de toute façon, la capacité d'apprentissage va arriver de manière intuitive pour les développeurs. Après ce qu'a fait Apple. Et d'ailleurs, si je peux rebondir par rapport à ça, c'est quand on sait qu'il utilisait déjà un système pour apprendre à partir de données.

[01:04:03]

C'était dire qu'en fait, ça s'appelle choix technique pour faire simple brouillages. C'était dire que pour savoir quels qu'ils étaient, les modules favoris. En fait, il en est en sélectionnait. Celui que l'utilisateur préférait et il aura ajouté quatre ou cinq au hasard. Il envoyait ses données, c'est à dire que de manière uniforme, tu ne sais pas ce que l'information a sélectionné l'utilisateur. C'est juste que parmi ces X emoji, il y a son favori. Et après?

[01:04:35]

Une fois que tu met tout en commun, tu fais une différence statistique.

[01:04:39]

Et là, tu retrouves, tu retrouves la bonne réponse. En fait, tu sais quel est le critère déterminant. En fait, ils ont fait exactement la même chose pour améliorer leur modèle d'apprentissage automatique en place depuis iOS 7 Highways 13. En fait, c'était dire que quand toi, tu fais de la saisie sur ton clavier, des phrases complètes en fonction de ton vocabulaire à toi. Donc, le système apprend et en parallèle, il améliore le modèle de reconnaissance d'Apple.

[01:05:07]

Et pour àl'amélioration, cette information est envoyée chez Apple. Mais l'amélioration, déjà, c'est à l'entrainement qui est fait sur l'appareil. Donc Apple, avant de mettre en place pour les développeurs, essuie les plâtres. De son côté, cette information, déjà elle est déjà bien privé parce que c'est n'est pas avec une information aussi faible que tu vas pouvoir retrouver une information sans données personnelles. Apple étant un peu parano sur la vie privée, ils reprennent ce principe de brouillage un tout petit peu.

[01:05:38]

Ils reprennent ce principe de brouillage, ce qui fait que de manière isolée, ton information. L'information qui est remonté permet en aucun cas de retrouver la donnée personnelle initiale.

[01:05:50]

Sauf que du fait des procédés d'apprentissage automatique, une fois que toutes les améliorations sont réunies sur le serveur central. Automatiquement, le réapprentissage va nettoyer le bruit et du coup, le modèle va quand même se trouver amélioré sans avoir aucune donnée personnelle. Et si on regarde un peu l'actualité par rapport à ce que fait Apple aujourd'hui sur la Kwid, le procédé pourrait très bien être utilisé pour justement exploiter les données de HealthKit, plus les données du traçage de contact qui, aujourd'hui, est complètement anonyme.

[01:06:25]

Parce que c'est séparé de se séparer du reste. Si ce procédé de brouillage était appliqué, en fait, il pourrait entraîner des systèmes de machine learning à partir de ces données. Et là, ça deviendrait complètement énorme. Essais et essais. Je pense que l'avenir est là dessus, c'était c'est d'apprentissage automatique qui est en confiance avec la vie privée et après le dernier point où Apple peut encore cartonner. Je ne sais pas s'ils ont encore beaucoup de marge. C'est surtout ce est économie, économie d'énergie.

[01:07:01]

Tout simplement parce qu'on sait qui est un objectif 2030 par rapport à l'écologie qui est assez fort. Et aujourd'hui, déjà, si on regarde le machine learning, il utilise Keravel, qui lui même utilise le protocole Buffer, qui est spécifiquement optimisé pour les processeurs ARM et très certainement pour les Aymaras et autres sur tout ce qui est compression des données. Ils ont un autre algorithme LZ et qui permet d'avoir un très bon niveau de compression, mais surtout qui est très performant sur les processeurs Herren sur le chiffrement.

[01:07:36]

Ils ont introduit Cryptocat il y a deux ans, avec notamment le chiffrement Géopolis qui, par rapport à Quickie grosso modo, permet d'avoir un chiffrement tout à fait vraiment excellent. Mais par contre, qui consomme 5 fois moins de ressources sur un processeur ARM?

[01:07:56]

En fait, si on combine toutes ces technologies, je pense qu'ils ont encore des strates de leurs logiciels qui utilisent du chiffrement. Cette qui est un peu gaci. Mais progressivement, ils vont pouvoir exploiter tout. Tout ça pour gagner en autonomie sur des machines portables et gagner en performances. De manière générale et en consommation d'énergie.

[01:08:17]

Impressionnant. Gilles, tu voulais dire un mot? Oui, et moi, je les vois bien. J'étais très déçu, qui n'arrive pas sur le marché, qui laisse tomber le marché du serveur. Compte tenu des performances des compétences qu'il avait acquis sur le niveau des serveurs lames et qu'ils ont utilisés ensuite dans les iPhone et iPod avec un outil comme Sun et les objectifs qu'ils ont au niveau de l'économie d'énergie, tu en a parlé, Florand plus de l'importance stratégique que représentait représenter le cloud.

[01:08:54]

Plus la cryptographie dont ils font usage et qui a un boulevard pour eux. Je ne les vois pas ne pas rentrer dans le marché du serveur parce que tu en penses bien.

[01:09:06]

En fait, si on prend Max Maccione, qui a des d'Emacs qui proposent déjà des Mac sous forme de serveurs en accès cloud et à un indicateur, c'est qu'Apple a officialisé leur contrat en disant qu'ils ont le droit d'utiliser les licences Mac. Alors peut être que c'est un premier pas vers vers vers les serveurs. En fait, c'est vrai qu'on aura cette puissance sur des serveurs, mais ça aura du feu de Dieu. Après, c'est vrai qu'il n'est pas non plus l'équivalent des systèmes dédiés, mais pourquoi pas?

[01:09:40]

On ne sait pas de quoi sera fait l'avenir. Peut être qu'ils ont un système qui permet de réunir la puissance, justement, de plusieurs puces. Un geek qui reste petite puce intégrée en primaire et regarde par rapport à l'équivalent Intel, c'est hors compétition.

[01:09:56]

Justement, Florand, est ce que le mot est en train de passer entre la communauté des développeurs du monde de la recherche, etc. Sur ces nouveaux Mac et sur la puissance dont vous bénéficiez, il y a pas mal de choses qui vont bouger pour les développeurs.

[01:10:14]

Récemment déjà, le fait que l'apprentissage automatique nous soit rendu accessible, déjà, ça facilite les choses. Avoir une puissance de feu pareille, ça fait rêver pas mal de data scientists et de développeurs, évidemment. Et à apprendre aussi ce qui est ce qu'il faut voir.

[01:10:32]

C'est cassé, ça rend encore plus l'environnement Apple, l'exclusif. C'est à dire que demain a déjà cité développeur, que tu veux lancer une appli et que tu es bon pour en vivre. Déjà, Apple a baissé sa commission. C'était une super nouvelle. Quand tu joues, quand tu développe une plateforme. Comment dire, les différences s'effacent. Là, j'utilise beaucoup FIFT en ce moment pour la partie interface graphique. Ce truc, c'est une révolution. Non seulement de manière unitaire sur une plateforme, déjà, tu gagnes.

[01:11:05]

Un temps considérable en développement est vraiment un bon résultat et accessoirement, c'est bien optimisé pour le matériel et en plus d'une fois, c'est quasiment utilisable partout et c'est y a un travail exceptionnel derrière. Ce qui fait que pour nous, en tant que développeur, on peut concevoir plus rapidement de meilleurs produits et ça donne beaucoup moins envie d'aller chez la concurrence. Parce qu'en plus, pendant ce temps là, les autres n'évoluent pas tant que ça.

[01:11:30]

Une dernière question sur ce sujet de la puissance flan à quelles réactions tu penses qu'on peut s'attendre de la part des autres fondeurs? Déjà, en premier lieu, je pense qu'ils vont tous pleurer et déjà revue de sommeil.

[01:11:47]

Et après, c'est difficile parce qu Apple a élaboré sa stratégie de longue date. C'était dire qu'aujourd'hui c'est admettons. Ils veulent faire de l'apprentissage automatique sur plusieurs plateformes, c'est OK.

[01:12:02]

Apple a déjà un réseau de 500 600 millions d'appareils. Quand un réseau de neurones surplus.

[01:12:10]

Parce que l'air de rien, le réseau de neurones, ça fait un petit moment que ça existe depuis, depuis l'iPhone 8 iPhone 10 et c'est une puissance qui est déjà déployée. C'est un parc qui est déjà déployé. Pas besoin d'aller beaucoup plus loin après. Après le Mac en main, c'est clairement la nouveauté et je pense que toute façon, le Mac n'était pas très développé. C'est pas un marché très développé pour Apple aujourd'hui, mais par contre, c'est vrai que ça pourrait le devenir et ce sera aussi une opportunité pour les développeurs d'avoir toute cette capacité.

[01:12:42]

Et je pense que c'est l'usage qui va amener à démocratiser le Mac. Parce qu'au bout d'un moment, on va se dire tiens, ça c'est possible, mais uniquement sur Mac parce qu'il n'y a que le Mac qui a la puissance de le faire en temps réel. Et aussi parce que les développeurs n'ont pas envie de se prendre la tête à gérer ces appareils différents. Et ça va tout de suite simplifier les choses. Et du coup, le marché va se créer comme ça.

[01:13:03]

Merci beaucoup, Florent, pour tout cet éclairage passionnant qui faisait son petit ami à la fois à l'écoute et très, très intéressé par ce que tu nous disait, flan Jean-Christophe. Toi qui a donc un MacBook Pro 13 pouces avec processeur à la main, qu'est ce que tu as comme premier sentiment sur l'autonomie et sur le clavier? Lautonomie. Je ne vais pas refaire mon couplet, on est confiné, mais quand même ce que je peux en revanche savoir, ce que je peux dire, c'est que en travaillant depuis mon canapé.

[01:13:50]

En fin de soirée, avec 20 applis ouvertes. Au bout de deux heures, la jauge de batterie n'avait pas bougé. On était toujours à 100. Ça. Ça, c'est incroyable. Le clavier. C'est le même que le 16 pouces. Il est très bon. Il est un peu mou. Moi, j'adorais la frappe sèche quand elle marchait, évidemment mon 13 pouces pro. Je regrette un peu à moi cette idée. C'était agréable, avait une sensualité dans ce clavier qui était tellement décrié, qui me manque un peu.

[01:14:31]

Mais je m'y suis fait très vite et il fonctionne très bien. Est ce qu'il est bruyant? Le clavier? Moins que l'autre, mais. Mais oui, clairement, reste brouillon. On a testé pour vous un.

[01:14:51]

Un micro dont le pied est vraiment conçu pour être sur une table. Il tient mal en équilibre. Il est beau pour rappeler la couleur du MacBookPro. C'est inutilisable avec le MacBookPro. Parce que quand on est au niveau du Mac Book, le micro prend tous les ans tous les bruits des touches et c'est pour le coup on peut. On ne peut pas passer outre. Donc oui, il est un peu bruyant. Je ne pense pas qu'il est moins bruyant que l'ancien.

[01:15:21]

Il est brillant comme tout, comme tout portable tombé sur une table avec un micro. J'ai alors je n'ai pas testé, malheureusement.

[01:15:33]

Le micro intégré qu'en tapant sur le clavier. Coops. Mauvais test? J'aurais dû. Pardon, les amis? Ce n'est pas très grave, Jean-Christophe, si je te pose cette question très ouverte en dehors de ce qu'on a déjà dit, est ce que tu as eu des mauvaises surprises ou des déceptions à l'usage de ton MacBook Pro 13 pouces M1?

[01:15:59]

Ah bah non! Ta question est ta question. Benjamin est mal posé parce que ce n'est pas l'usage à l'usage ni était déjà fait à l'usage. Il est très, très bon. Et. J'ai envie d'un processeur aimant sur toute la gamme. La déception, elle est en amont et elle est à mon avis. Apple a complètement raté cette notion de cette notion de nouvelle génération, même si. Même si on sait pourquoi. Je pense, malheureusement. On parle, on parlait clavier.

[01:16:35]

Plus j'y pense. Et on a certains de nos confrères qui sont d'accord avec nous. Je pense que malheureusement, Apple s'est tellement gaufré sur le sur le clavier papillon et en gros, tous les tests étant depuis depuis maintenant trois ans. C'est un super portable, mais franchement, le clavier est pourri. Je pense qu'Apple ne pouvait pas se louper sur le processeur. Et donc le tout. C'est pour ça que tous les Mac. Qui sortent? Non, non.

[01:17:13]

Non, de nouveau et d'intéressant que le processeur est de ce point de vue là, évidemment, c'est un sans faute. Après moi, ce qui me, ce qui me déçoit, si on est sur dans cette optique là, c'est que j'aurais aimé au moins une taille d'écran constante. C'est dire que si, s'il y avait eu un 16 pouces M1, je l'aurais acheté tout de suite et j'aurais été ravi. Et effectivement, tous les tests montrent qu'il y a un marché pour les utilisateurs de 16 pouces.

[01:17:46]

Qui n'ont pas forcément besoin d'un MacBook surpuissant. Je pense qu'il y a des gens qui ont qui et qui aimeraient avoir un 16 pouces 100, c'en est toute la journée à faire du montage vidéo.

[01:18:04]

Tu veux dire que le 13 pouces avec un écran de 16, ça aurait été parfait?

[01:18:09]

Exactement. Ça n'a pas été parfait, ça n'a pas été parfait parce que j'aurais aimé qu'il soit changé sur d'autres points de vue, mais au moins sur un 16 pouces, je l'aurais acheté. Vrai qu'on aurait été nombreux. Non, je pense pas à un jeu, alors. Si, si. Si Apple sort. Le 16 pouces de l'an dernier. Avec un Heymann dans. Dans quelques mois? Pour le coup, c'est un scandale parce que ça veut dire que rien.

[01:18:44]

Ça veut dire que rien ne l'empêchait de les faire. C'est parce que la carte graphique, évidemment, qu'elle supporte un 16 pouces, puisse puisquelles puisqu'elle supporte deux extras deux écrans externes 4K. Donc ce n'est pas une question de diagonale. Ce n'est pas une question de carte graphique, c'est pas une question de puissance. Donc, le même 16 pouces, Apple savait le faire. Elle ne l'a pas fait. Elle, non, pas comment ça, non.

[01:19:15]

Vos équipes commence par ici vont le faire, pourquoi ne pas le faire maintenant? Ils ont peut être des très bonnes raisons.

[01:19:23]

Avec quel elles, selon toi? Pour le coup, la discussion est intéressante là dessus.

[01:19:29]

Je pense que c'est des raisons stratégiques et industrielles. Après, je les connais pas. Je suis très étonné qu'ils se privent de de. La frange de la population qui a besoin, qui souhaite avoir un grand écran et qui n'aurait besoin de rien d'autre. Et à mon sens, la seule raison pour laquelle ils le font, c'est que le m2 va tout déchirer. Sur sur des sujets, sur des besoins extrêmement forts, extrêmement élevés en terme de puissance, en termes de tout, et je pense qu'on est nombreux.

[01:20:11]

Moi, là, je ne vais pas acheter de je ne vais pas acheter de laptop bientôt parce qu'en terme de cycle de cycle de renouvellement. Je ne peux pas me permettre d'acheter un, d'acheter un lecteur maintenant et d'en racheter dans un an ou dans six mois ou non en trois mois. Juste parce qu'il a un 16 pouces et c'est 5 et c'est ça que je trouve terrible. Et par ailleurs. Je comprends que Apple souhaitait assurer le coup entre guillemets sur le hennin et donc ne rien changer et donc garder sa logique industrielle.

[01:20:46]

Et dire on a juste le processeur et rien d'autre. Et comme ça, on aura. Aucune critique et le point de Focal, ça sera juste le processeur ou rien. Parce qu'encore une fois, la plupart des utilisateurs. Sans foot et donc horeau, un Mac avec une autonomie extraordinaire et une puissance. Parfaite entre guillemets, ils vont pas se poser les questions, ils vont juste se dire Ah tiens, j'ai, oui, j'ai 20 20 iWork.

[01:21:15]

Très bien. Fermez le ban. Je regrette que Apple attende. Parce qu Apple était vraiment à la ramasse en termes de. En termes de design, quand tu, quand tu viens d'un modèle aujourd'hui, ça fait un bel 13 pouces. Vraiment, ça fait mal. Je suis prêt à attendre six mois, quelle qu'elle sorte. Un design extraordinaire. Mais alors, si vraiment tu as raison et qu'on va avoir dans quelques mois un 16 pouces. d'Il y a deux ans.

[01:21:49]

Je ne comprends plus rien. Donc, oui, oui, de ce point de vue là, ça, ça me déçoit énormément. C'est ce que je vous disais il y a 2 jours je vais acheter un Mac mini, en fait. Ce que je trouve dingue? Merci beaucoup. Avant de refermer cette page consacrée aux nouveaux Macs qu'on reste dans l'esprit du test, j'ai besoin et j'ai envie de vous me donner chacun une note, une autre pour le ou les Mac que vous avez eu entre les mains.

[01:22:15]

Note sur 5 alors j'ai commencé par Teflon le Mac Mini en modèle lui 8 giga.

[01:22:22]

Tu reviens en ID, tu étais. Tu étais raisonnable.

[01:22:25]

On va dire 4 lui, en tant que Français, on n'a jamais Tapie 13/11. Ce serait quoi? Yahia. Non, c'est juste pour pas mettre 5 ans parce que c'est vraiment. C'est vraiment une excellente machine en tout point. Je veux dire, c'est une machine adaptée aux particuliers et même aux particuliers et même aux développeurs. Sauf que, développeur, il attend une machine encore plus puissante parce qu'on est habitué à Tourquennoise, fournissent des machines pros, mais.

[01:22:58]

Mais là, déjà, avoir une machine, cliquer sur un segment pour les particuliers et qui explose.

[01:23:05]

Mon mec qui m'a coûté un bras à usage professionnel. Ben voilà, on peut rien dire de plus.

[01:23:13]

COIC, c'est juste génial. Et mon mec faisait déjà mon mec. J'en étais déjà content. J'en étais déjà super content. Alors, c'est que du bonheur.

[01:23:23]

C'était quoi ton modèle précédent? J'avais un J'ai toujours un MacBook Pro de 2018 bien gonflé avec le 32 Go RAM 9, etc. Mais bon, il y traîne derrière le derrière le Makarenko.

[01:23:40]

Impressionnant et c'est terrible, c'est vrai.

[01:23:45]

Bon, sur 4,55 pour le Mac Mini côté Florent François. Sachant qu'il vaut quatre fois et demie le prix de ton Mac Mini, quoi. Mais en fait, c'est exactement ça fait. C'est ça qui est terrible et du coup, ça. Je pense aussi que ça va devenir un matériel encore plus accessible aux développeurs.

[01:24:05]

On a pas vu la gamme Proux encore. On n'a pas vu la gamme pro, alors là, on va en parler.

[01:24:11]

Je n'ose même pas imaginer fichier Laguillier Ravasi.

[01:24:16]

Toi, t'as eu les 2 portables entre les mains. Alors oui, il faut. Tu te mouille?

[01:24:21]

Non, moi, je donne 5 pour une raison très, très simple. C'est que ça fait des années qu'on voit des. Ça fait des années qu'on voit sortir des produits Apple et on les commente à chaque fois en détail et à chaque fois, on est déçu et cette fois ci, je pense qu'on est sorti de la keynote et dans les jours qui ont suivi en disant mais c'est mieux et c'est même beaucoup mieux que ce qu'on pensait.

[01:24:40]

Donc, je ne peux pas donner autre chose que 5 parce que j'ai été surpris pour une fois agréablement. Et oui, il peut y avoir des petits trucs, mais globalement, franchement, c'est mieux que ce que je pensais.

[01:24:52]

À 2, 5, donc 5 pour le MacBook Air et 5 pour le MacBook Pro 13 pouces.

[01:24:57]

Oui. Et ce ne sont que des Heymann.

[01:25:00]

Attention, c'est vrai, l'affaire est encore dmx m2 en un an. Juste avant de passer la parole, moi, je suis confiant parce que vous savez que chez Apple, quand vous vous balader dans les parking de Cupertino, Apple sont des gros fans de BMW. Donc là, pour l'instant, les voitures de compétition BME pour ceux qui connaissent des modèles. M. M. Non, ce n'est pas encore un modèle de compétition, mais quand vous voyez une BMW, m2, une M3 ou une M4, c'est juste des bombes.

[01:25:32]

Donc, les futurs processeurs Apple, ça ne peut être que des bons.

[01:25:38]

Ça me rappelle un truc, c'est que Steve Jobs était fou des voitures allemandes. Il avait l'Allemagne en référence, mais les voitures allemandes, notamment le M1, pourraient être juste B.N. Je n'y avais pas pensé pour être très honnête.

[01:25:54]

Non, parce qu'il y a pas de M1 pour l'instant. Il y a des Maremme.

[01:25:59]

C'est ça, c'est ça, c'est ça. Pour le lettrage, on avait fait un papier avec marcheuses fois le dessus. Vous bandaï peu de backstages. La puce A4 correspond à une 2, une enzyme qui permet le développement du et la fin de la dormance des graines, en particulier des graines de pommier et toutes les lettres S gésier plus à l'esprit. Tout le lettrage des petites puces d'APL correspondent à des choses de botanique, justement autour de ce qu'on fait de ce concept là.

[01:26:46]

C'est extrêmement étonnant. Ça ne peut pas être au hasard à ce niveau là non plus. Et le M correspond également à un changement dans la botanique, dans le changement de génération.

[01:26:59]

Bon, arrêtons l'écologie. Moi, j'aurais sur les voitures qui ont des gros moteurs, mais il a cassé mon rêve.

[01:27:06]

Pour Jean-Christophe, avec ton MacBook Pro 13 pouces. J'étais entendu dire des choses à la fois très positives et beaucoup moins positives. A l'heure de mettre une note à ce Mac. Quelle est cette note? Trois. Trois sur cinq. Encore une fois, ça dépend ce qu'on note. Évidemment que le processeur est extraordinaire. Le Mac en lui même. Il a n'a aucun intérêt aujourd'hui, c'est Cermak qui est plus lourd que les autres à la catégorie équivalente. C'est un Mac avec un design vieillot.

[01:27:43]

C'est un Mac avec un clavier qui fonctionne correctement, mais on s'en rend compte parce qu'on a tous eu des claviers qui ne fonctionnaient pas. Donc, je suis désolé, mais je n'ai pas de bonnes notes pour avoir un clavier qui fonctionne.

[01:27:57]

Et c'est un Mac avec une très bonne autonomie dans une période où l'autonomie n'a aucun intérêt. Donc aujourd'hui, si je tu une demande la note sur un MacBook Pro 13 pouces. C'est plus de la moyenne, mais pas beaucoup plus. J'aurais mis beaucoup plus à un MacBook si Apple, par exemple, avait avais. Je comprends pas pourquoi Apple a ressorti le MacBook. Parce que sur un ultraportable, il y avait, il y avait de quoi tout casser. Et ça, ça, ça aurait pu être un achat coup de coeur.

[01:28:30]

C'est l'A15, non? Le MacBook Air est trop lourd pour être un ultraportable, selon moi. En revanche, tu n'as pas posé la question sur un Mac que je n'ai pas encore testé. Si tu me demandes la note d'un Mac Mini. Sur une note sur 5, le Mac Mini mérite 4,5. Et je vais acheter un MacMini. Pour prendre en compte justement la vie sédentaire qui est la nôtre aujourd'hui pour bénéficier du processeur d'APL dans des conditions de travail, et donc pour moi, aujourd'hui, ça correspond à un Mac mini.

[01:29:07]

Pas du tout. Un MacBook Pro ou un MacBook. En termes d'encombrement, je trouve que le MacBook Air reste trop important, trop lourd et trop grand. Premier point. Deuxième point sur le MacBook Pro que j'ai testé l'absence de Portes Bolts. D'un côté, le fait qu'il y en ait que deux au lieu de quatre et le fait que le design sur une machine pro qu'on doit garder des années. Soit un design qui a aujourd'hui 4 ans. Fait que je ne me vois pas acheter ni recommander pour les 3 ans à venir.

[01:29:48]

Ce design. Par ailleurs, ça reste une machine pro d'entrée de gamme. Là où les professionnels. Auront dans les trois ans à venir. Besoin de plus. Et notamment de plus de Port Bolts François. La dernière note, elle est pour toi. Sur les MacBook Pro. Je vais être moins généreux que mes collègues. Ouais, je sais, c'est mon côté breton. Non, je mettrais un 4 sur 5 emplois pour trois choses la webcam qui est clairement pourrie, c'est une honte.

[01:30:26]

J'enlève aussi ce point parce qu'il n'y a que deux prises USB-C et clairement, je trouve que c'est pas assez. Surtout pas une machine. Y'a marqué pro dessus. Et c'est le cas aussi pour les anciens MacBook Pro Wintel d'entrée de gamme qui avaient 2 2 prises. Pour moi, c'est une aberration dès qu'on a branché notre Mac, en gros, il reste aucune prise. Quoi, donc? Débrouillez vous avec ça. Et puis, le moi, ma petite déception, ils en ont gardé sous le coude.

[01:30:46]

Le but. On en a déjà parlé, mais un petit redesign, ça aurait quand même été cool. Je pense aussi au Mac Mini. Quand on voit l'intérieur du Mac Mini, on se dit il aurait quand même clairement y moyen de faire un autre design. Donc voilà, je pense qu'on va être surpris la prochaine fois par le design.

[01:31:03]

Gilles, tu n'as pas testé, mais tu as le droit de parole. Je voulais rebondir sur ce que disait François. On voit que c'est un enseignant qui a l'habitude de peser au trébuchet. Les prestations ne changeront pas de design à la fois de puces et de design pour ne peut pas prendre trop de risques à la fois. Ils ont toujours fait comme ça, à part pour le iMac G5, ou ils ont fait une rupture totale de design en faisant le design en diapositive qu'on connait toujours maintenant, qui très peu évolué.

[01:31:43]

Mais depuis, ils n'ont jamais pris ce risque là. Je suis totalement d'accord avec GID. Non, non, non, je suis d'accord là. En tout cas, cette fois ci, il fallait absolument qui rassure. C'est un tellement gros changement d'architecture que s'il avait sorti un design psychédélique et autres, les gens auraient été complètement déroutés. Là, ils ont dit Écoutez, il est exactement comme avant. Sauf qu'il est totalement différent. Et ça rassure. Bien Génération enverra Florent, vous n'allez pas FN les gars, complètement, t'étais rassuré et toi tu es a foncé.

[01:32:18]

Direct, direct, direct, direct. C'était passionnant de passer ce moment avec toi à propos de ces nouveaux Macs. Merci infiniment d'avoir été là et d'en avoir trouvé Jean-Christophe dans trois secondes pour prendre un peu de distance avec la France. Vu d'ailleurs, l'actu Apple vue des U.S. Jean-Christophe, tu nous emmène aujourd'hui dans les arcanes de l'accord Coyle comme Apple sur les modems 5G.

[01:32:53]

Et oui, alors ça paraît un peu obscur comme ça. Mais je veux surtout avec cet exemple et en revenant sur la 5G dont on a beaucoup parlé ces dernières semaines, parler d'un travers journalistiques dont on est victime aussi de temps en temps. Faut pas, faut pas se leurrer, on pourrait appeler ça une twitts.

[01:33:13]

Staying, comme la critique, comme la conjonctivites.

[01:33:18]

Exactement une maladie, comme comme tu vas le voir, malheureusement très contagieuse.

[01:33:25]

Alors ça commence à dater un peu, mais ça fait un moment que je voulais. Je voulais reparler. Actualité oblige. On avait d'autres sujets à traiter. C'était il y a pile un mois. Tu l'a sûrement lu. Et nos amis aussi. On apprenait tambour battant qu Apple allait utiliser les modems 5G de Qualcomm au moins jusqu'en 2023. Ça dit surement quelque chose.

[01:33:52]

L'info. L'info. L'info intéressante. À plus d'un titre, d'abord parce qu'on sait qu'Apple déteste dépendre des autres et que les Mac dont on parlait prouveur prouvent de façon éclatante qu'Apple n'est jamais aussi bon que quand elle, quand elle contrôle tous les tous les aspects. Ce que Jobs appelait de widget pour revenir en vue, d'ailleurs. Et donc, évidemment, cette nouvelle a, elle a fait beaucoup parler et j'ose je serais, je serais prêt à parier. Je n'ai pas, je n'ai pas vérifié, mais qu'elle a quand elle a été colportée comme ça fait et fait évoluer le cours de bourse Apple.

[01:34:33]

Tu me diras que Curien qu'il suffit d'un rien pour faire un cours de bourse, mais en l'occurrence. C'est pour ça que je voulais revenir sur cette nouvelle.

[01:34:42]

Mais ce serait un problème pour Apple d'être dépendante de Qualcomm aussi longtemps.

[01:34:47]

Bah oui. Notamment parce que, comme on le disait, tout contrôler, c'est ce que veut faire Apple. Mais surtout, le sujet de la chronique, c'est ce qui s'est passé pour un peu calmer les ardeurs de tous. On en sait strictement rien. Si on remonte le fil, tout part d'un tweet. D'où la tweet d'un certain Danny Walsh, qui qui d'ailleurs a fermé son compte depuis. J'ai voulu vérifier s'il sait s'il s'était repris depuis un mois.

[01:35:20]

En fait, il a fermé son compte, non? Il a publié son truc et il est parti sans demander son. Sans demander son reste, on conviendra que ce n'est pas vraiment un gage de un gage de sérieux. Rendons lui cette justice. Il cite l'accord entre Apple et Qualcomm et il ne le cite dans le texte, ce que personne n'avait fait avant lui. C'est ça, c'est extrêmement intéressant. Je le cite rapidement Abbot, Hinton, tout comme un champ, il l'anche new moddeurs pour pouvoir that during the same time période between the first twenty twenty to make mailfert l'Ifor twenty l'Ifo pour faire une pour faire une using using.

[01:36:05]

SD rêve quoi comme recettes? Alors, je vous ai embêtés avec mon accent, comme d'habitude, pour faire couleur locale. Traduire rapidement, ça s'adonne qu'Apple a l'intention de lancer des nouveaux modèles entre 2022 2024. Ça, c'est pas un scoop, mais utilisant des modems Qualcomm pour ces modèles. C'est ce qu'a titré toute la presse il y a un mois. Et moi, je pense que c'est faux. Ou en tout cas, rien ne l'indique vraiment. Bon.

[01:36:37]

Et oui, tout simplement parce que on sait depuis qu'Apple a acheté a racheté l'activité modems d'Intel. Mais ça, ça a été annoncé quatre mois après la signature de ce fameux accord puisque puisque ça a été, ça a été annoncé en juillet et finalisé en décembre. En d'autres termes, à l'époque de l'accord que citait notre notre ami twitto.

[01:37:04]

Ca situe toute la presse. Personne ne savait. Apple allait racheter cette activité modems d'Intel. Et on peut envisager quand, une fois les juristes en moins qui parlent, comment négocier cet accord non exclusif avec Qualcomm? Apple avait envie de préserver la possibilité d'utiliser les modems Qualcomm. Si l'accord avec Intel ne se faisait pas ou se faisait dans des conditions qui ne lui plaisait pas, bien évidemment qu'elle a qu'elle a déclaré, au moment de négocier avec Qualcomm, qu'elle voulait utiliser ses modems, qu'elle voulait avoir la possibilité d'utiliser ces modems dans des produits futurs.

[01:37:52]

Mais ça ne veut dire en aucun cas. Que maintenant qu'elle est propriétaire de la propriété intellectuelle d'Intel, elle va refuser d'utiliser les modems qu'elle peut créer elle même. Parce qu'elle est parce qu'elle a signé un accord avec Qualcomm, l'accord est non contraignant, non exclusif. Apple a la possibilité d'utiliser des modems Qualcomm livrés à elle de ne pas le faire. Si les modems Intel ou. Entre guillemets, puisque maintenant, ce sont les siens seront prêts à temps et je suis à peu près certain que si elle en a la possibilité.

[01:38:32]

Bien entendu qu'elle rejettera les modems comme elle n'a aucune obligation, en vertu de cet accord, d'utiliser ces modems dans les années à venir. Et toi, tu penses qu Apple passerait plus vite des modems maison?

[01:38:47]

Bah moi, je vois, je dis franchement, je n'en sais rien, mais je trouve que c'est la grandeur uiq de dire de dire qu'on ne sait pas. Oui, Apple aime son indépendance. Elle a. Elle aurait plein de bonnes raisons de le faire. Elle aurait aussi de très bonnes raisons de ne pas le faire parce qu'on ne va pas se le cacher dans un téléphone. Il n'y a pas d'éléments beaucoup plus importants que le MoDem. On parle de modem, mais c'est aussi la partie téléphonie qui est utilisée par Parser par ces toutes petites choses, qu'elles soient achetées par Qualcomm ou réalisées par Apple, sans un modem qui fonctionne parfaitement.

[01:39:32]

Pour reprendre cette séparation chère à Steve Jobs, vous n'avez plus de téléphone et vous n'avez plus non plus d'objets qui permettent d'aller sur Internet. Apple ne peut pas, entre guillemets, se louper. On peut imaginer qu'elle va. Entre guillemets played Saïf, restez rester sur des choses dans les sentiers battus parce qu'elle n'a besoin que d'un modem qui fonctionne. On sait en contrepoint que le MoDem prend une place dingue dans la Mini. Si vous vous souvenez des éclatez qu'on a vu chez iFixit.

[01:40:13]

Le MoDem prend j'exagère, mais quasiment un tiers de l'iPhone. Si Apple peut faire plus petit, elle saute sur l'occasion. Evidemment, on sait aussi que le support des ondes millimétriques chez Qualcomm la forcer à avoir un iPhone différent pour les Etats-Unis. On en parlait il y a quelques semaines. Du reste du monde, Apple n'aime rien tant qu'avoir un seul iPhone qu'elle peut dyptique dupliquer à l'infini parce que ça fait des économies d'échelle. Extrêmement importante, donc, si Apple peut le faire.

[01:40:48]

Bien entendu qu'elle n'utilisera pas des modems Qualcomm en 2022, en 2023 ou en 2024, contrairement à ce que vous avez tous lu le mois dernier. On voulait rétablir cette vérité. En tout cas, expliquer que les jeux étaient loin d'être faits. Ça me paraissait intéressant d'en parler, surtout quand on quand on se rend compte à quel point la 5G est importante pour Apple. Affaire à suivre? Ben oui.

[01:41:16]

Affaire à suivre. Jean-Christophe, merci pour cette bouffée d'oxygène américaine. Autre façon de prendre l'air. On va se mettre en orbite dans 3 secondes avec Eli, à moins que ce soit 6 pieds sous terre tout de suite.

[01:41:32]

C'est tout nouveau et c'est avec toi Hély chaque semaine dans 8 semaines, Apple le podcast, tu nous parle aujourd'hui d'Internet, de la 5G au satellite. C'est très beau. Oui, mais quand ça marche.

[01:41:44]

Mais oui, exactement. Et en fait, pourquoi je pensais à Internet? C'est parce que en voyant les derniers progrès qu'on voit aujourd'hui, on oublie que avant 1981 13, il n'y avait pas de Web. Et pour les particuliers, c'était en 1995. Donc c'est pas si vieux que ça. Et pour Apple, le véritable Web est arrivé en 97 98 quand Steve Jobs est revenu chez Apple, car il l'avait ignoré pendant 2 ans et ça nous avait fait hurler pendant 2 ans.

[01:42:16]

Et donc, que de progrès!

[01:42:19]

Depuis ce temps là, on est passé par les modems qui fonctionnaient à 10 caractères par seconde et de crier après on est passé à l'ADSL, puis à la fibre, puis après on a eu des portables. On a eu de la 3G, de la 4G, de la 5G. On parle presque déjà de la 5G et maintenant, on a une connexion mondiale. Et plus on est connectés, plus ça nous manque quand ça marche pas. Et je me suis dit Mais comment ça marche?

[01:42:52]

Parce que Internet, on s'en sert tous les jours. Mais je vous laisse savoir, M. Replantant, replonger là dedans pour voir comment ça marche. Et ça marche avec de très gros câbles qui passe partout et avec des goulots d'étranglement. Et je vais vous parler de ça en 30 secondes. La première chose j'ai fait 3 instantanés d'Internet, une qui est présent et 2 qui sont au futur. Et donc la première, c'est parce que nous avons vécu à Nice le lancement de la 5G il y a quelques jours.

[01:43:22]

La société ma pointe d'humour, car SFR, pour ne pas les nommer, ont eu la très bonne idée de dire O'Bannon va lancer Internet à Nice plutôt que le faire à Paris. Et donc, ils ont allumé 3 antennes 5G dans la ville. Je ne sais pas du tout où sont mes 3 antennes 5G et ils ont fait tout un truc en invitant le maire de Nice, en invitant les chaines de télé, etc. Pour lancer la 5G au soleil.

[01:43:51]

C'est quand même plus fun que lancer ça à Paris sous la pluie.

[01:43:55]

Sauf que donc, ils ont démarré ça, Speight de tout le monde, ça va être génial. Vous allez voir ce que vous allez voir. Ils ont lancé un transfert.

[01:44:03]

Ça s'est planté. Ils ont jamais pu le redémarrer. Donc, gros problème. Ça a été un lancement un petit peu raté. Donc bon, ça, c'était le côté, le côté fun. C'est pour dire que la 5G, on a failli la voir à Nice, mais encore, il aurait fallu qu'on se balade avec notre téléphone pour trouver l'antenne. Mais malheureusement, on n'a pas pu tester. Il y avait un challenge fait par nos camarades de Mac Forever en disant qui a détecté la 5G à Nice?

[01:44:32]

Écoute non, pas pas tout de suite.

[01:44:35]

Raté. Je pense qu'il y a quelqu'un qui a du se faire passer un savon au Mont. Parce que quand on fait venir le maire de Nice, il vaut mieux que ça marche. Non, moi qu'il connait, il n'aime pas trop quand ça ne marche pas. C'est un peu comme si vas quand une démo marche pas sur scène, Steeve.

[01:44:52]

Il y avait des conséquences derrière. Bref, ça, c'était pour le fun. Et donc, les deux autres choses, c'est que ces gros tuyaux, on a l'habitude évidemment de parler des tuyaux qui vont entre les États-Unis et l'Europe, et vice versa. C'est des gros câbles sous marins qui permettent de faire transiter avec des grosses fibres. Tout ça, donc, cet énorme débit qui passe en temps réel d'un continent à l'autre. Mais quand on va vers l'Asie, il se trouve qu'il y a un goulot d'étranglement parce qu'il y a le Wall Street Journal.

[01:45:24]

Je vous conseille. Cet article a fait une étude très détaillée avec des infographies animées. Mais il faut être abonné, malheureusement pour lire.

[01:45:33]

Et donc alors on a appris et l'article est vraiment passionnant, qu'il y a un énorme goulot d'étranglement parce que toutes les données qui vendent de l'Europe vers l'Asie passent en fait par l'Egypte et l'Egypte. Malins qui sont ils se sont rendu compte qu'ils étaient à un point stratégique. Et qu'est ce qu'ils ont fait?

[01:45:52]

Ils ont commencé à augmenter, augmenter, augmenter, augmenter, augmenter les prix parce que quand on passe par leur territoire, ils font payer et ils font payer très cher parce qu'on a tous l'impression qu'Internet est gratuit. Mais non, il y a des gens qui payent, mais nous, on paye notre abonnement à des prix compétitifs. Mais derrière, il y a des véritables fortunes pour pouvoir faire circuler l'information et d'ailleurs y jouer de temps en temps la menace en disant que ceux qui ne veulent pas payer, on va ralentir le débit.

[01:46:21]

Vous allez voir. Et donc, du coup, ça a un tout petit peu énervé deux petites sociétés américaines, une qui s'appelle Google. S'appelle Facebook. Allez savoir. Et donc, qu'est ce qui fonde Google? Un tout petit peu en avance.

[01:46:36]

Ils sont en train de faire leur propre réseau, leur propre câble sous marin pour aller de l'Italie jusqu'en Inde. Mais ils y passent l'Égypte en passant par Israël et l'Arabie saoudite, en profitant des nouveaux accords. Vous en avez tous entendu parler de ces accords d'Abraham? Pour l'instant, l'Arabie saoudite ne fait pas officiellement partie des pays qui ont des accords économiques officiels avec Israël. Mais bon, en tout cas, Google et Apple et Intel ont d'énormes centres de recherche en Israël depuis longtemps.

[01:47:11]

Et donc, Google a fait un accord. Donc, le câble arrive en Israël. Et puis, comme ils ont des accords, même s'ils n'en parlent pas trop avec l'Arabie Saoudite, du coup, ça parle d'Israël, ça va en Arabie saoudite et de là bas, ça part vers l'Inde. C'est un projet qui coute 400 millions de dollars. C'est en cours s'appelle Bleau Rahman et donc ça va permettre de désenclaver nos relations avec l'Asie, avec l'Asie. Et il y a de plus en plus de petites entreprises comme Alibaba ou des géants comme ça et donc fabriqué.

[01:47:48]

Et donc donc voilà, c'est pour dire qu'il y avait un goulot d'étranglement. Mais Google est en train de faire sauter. Facebook fait un réseau équivalent avec leurs propres câbles.

[01:48:01]

Et qui va qui va sortir? Non, pas très longtemps. La dernière fois?

[01:48:05]

Oui, 400 millions de dollars, ça me semble pas si cher pour un chantier aussi énorme.

[01:48:10]

C'est la base initiale. En fait, il y a 5000 km quand même. Donc effectivement, c'est cher. C'est ce que dit le deal.

[01:48:16]

C'est rien. Ouais, donc, j'avais raison les Égyptiens.

[01:48:24]

Je ne sais pas combien facturer, mais à mon avis, ça devait négocier dur dans les chaumières. Et donc, la dernière chose, c'est parce qu'il y a aussi d'autres d'autres personnes qui se pose le problème au niveau global d'avoir un Internet au niveau planétaire. Et là dedans, vous avez notre monsieur homme le plus riche du monde, car depuis 5 semaines, il grimpe d'une place chaque semaine. Et donc, notre ami Elon Musk est maintenant le deuxième homme le plus riche du monde, juste derrière Jeff Bezos, mais devant Bill Gates cette semaine.

[01:48:58]

En fait, il grimpe d'une place chaque semaine. C'est juste dingue. Donc, la semaine prochaine, ce sera l'homme le plus riche du monde. Mais il a en particulier un truc qui s'appelle Starling, qui est actuellement en test au Canada et qui arrive en Europe premier trimestre 2021 qui permet en fait, avec une petite parabole que vous mettez sur votre balcon, d'avoir de l'internet bidirectionnel à 200 mégas seconde, tout simplement.

[01:49:21]

Bon, ça coûte quand même un peu cher parce qu'il y a une parabole satellite et un émetteur. Et tout ça pour 99 dollars par mois. Vous avez 200 mégas d'Internet satellitaire et en particulier dans les régions éloignées de Bretagne où la fibre tombe en panne parce que je voulais au passage dire que la fibre, c'est super et on ne comprend pas comment on vivait sans. Sauf quand c'est est en panne. C'est pour ça que je disais ça. C'est que ces procédés sont tous géniaux, mais il faut qu'ils marchent quand on est en panne.

[01:49:53]

On a beau avoir un satellite, la fibre, etc. Ou la 5G, si ça ne marche pas, ça ne marche pas.

[01:49:58]

Surtout quand on s'est habitué. C'est pire, c'est pire que tout ça.

[01:50:02]

Donc voilà, c'était pour vous faire rêver.

[01:50:04]

Merci de nous avoir fait rêver. Puis merci pour ce petit cours de géopolitique de la fibre Internet qui passe au fond des océans à travers les frontières. C'était c'était super intéressant. On aurait presque pu prendre en main la connerie de la semaine. Avec ta chronique, mais comme il est chaud cette semaine, il trépigne à toi dans un instant.

[01:50:34]

La connerie de la semaine, c'est avec toi, Gilles.

[01:50:36]

Cette semaine, c'est la taxe GAFA qui concerne notamment Apple et que les Américains ont maintenant au bout du nez.

[01:50:44]

Oui, c'est une grosse bêtise, mais sait qu'elle est répétitive. C'est un peu agaçant. Le Wall Street Journal annonce que la France a finalement renvoyé la douloureuse aux géants du Net pour ce qu'on appelle aussi les GAFA. Et on appelle ça la taxe Apple pour faire encore plus réducteur et plus.

[01:51:11]

Ta remarque est aussi plus concrète. Ce faisant, on va encore remettre deux Tùng dans le bastringue et relancer une bonne petite guéguerre médiatique alors que la nouvelle administration américaine n'est pas encore installée.

[01:51:25]

Mais on est d'accord, c'est pas bien de payer ses impôts, c'est bien de payer ses impôts. Ceci, au contraire, c'est bien d'autant que Bercy demande 3% alors qu'il pouvait en espérer 8 selon leurs calculs et le taux d'imposition global d'APL au niveau mondial. Trimestre après trimestre, c'est 15% 3%. Ça ne mange pas de pain, mais tout le monde est d'accord. Il y avait des discussions au niveau mondial, au niveau de l'OCDE et même Tim Cook avait convenu que le statu quo n'est pas tenable et qu'il allait falloir faire évoluer les choses.

[01:52:08]

Pourquoi tu t'énerve alors? Encore une fois, tout le monde était d'accord pour faire évoluer tout ça. Mais le principe était acté par le G20, qui avait donc les discussions au niveau de deux. L'application était prévisible pour 137 pays, donc pas seulement des pays européens ou occidentaux qui goinfrés, mais des pays avec des besoins, des vrais besoins de trésorerie et de revenus. C'est la méthode qui coince. D'une part, on paie les choix, en effet, de favoriser le cavalier seul et le moins de dix ans dans la fiscalité au niveau européen.

[01:52:48]

Depuis le début, et qui a conduit maintenant à des mesures d'affichage, comme on a vu l'amende de 13 milliards d'euros qui a été infligée par Apple à Apple par la Commission finit par être annulée par la Cour de justice européenne. Ce n'est pas dans les traités et d'autre part, il va y avoir des dégâts en matière d'image. L'administration américaine précédente avait quitté les négociations au mois de juin, alors qu'on rentrait dans le dur de la campagne électorale. Elle n'est pas encore partie que déjà, la nouvelle qui arrive va trouver son sur son bureau.

[01:53:24]

Un problème supplémentaire vu l'hystérie de la campagne. On va vouloir parler, vu l'hystérie de la campagne qui vient de s'achever. Le 46ème président ne pourra pas faire montre de faiblesse. On voit encore et on ajoute des problèmes à d'intrus qui aurait pu se régler tout à fait calmement. A moins que des signaux aient été envoyés dans l'intervalle. Comme quoi Joe Biden ne changerait pas fondamentalement de politique par rapport à son prédécesseur, que je ne nommerai pas pour Fisher.

[01:54:06]

On va fâcher mon ami.

[01:54:08]

Je crois que si vous voulez parler, Hedy Florand avait avant moi. Donc Flan. En fait, ce que je voulais dire, merci pour les 3. Parce que du coup, puisque Apple fait des bénéfices en France, donc ils sont taxés à 3%. Mais vu que les bénéfices sont partagés avec les développeurs, les développeurs se prenaient trop, y compris les développeurs français. On peut applaudir. Déjanire Une très belle conclusion, mon cher flan, merci. Merci de ton intervention.

[01:54:39]

J'ai dis qu'ils ne paieront pas.

[01:54:41]

Moi, je dis parce que c'est une taxe GAFA. Admettons qu'Apple ait envie de faire plaisir et ça m'étonnerait beaucoup connaissant Tim.

[01:54:48]

Mais Google, Amazon, mais pas avant qu'on touche ces trois pourcents, il peut se passer un bon moment. Mais en attendant, ce sont les sociétés qui payent. Ce n'est pas l'administration américaine qui peut dire à Apple Toi, tu vas payer repas. Ça ne marche pas comme ça du tout.

[01:55:11]

Ce que je voulais dire, c'est que ça va se payer de toute façon. Taxe supplémentaire sur le vin, le fromage ou les sacs en croco. Au niveau du commerce extérieur, donc, c'est ballot.

[01:55:24]

Et donc des développeurs. Merci pour ce petit coup de gueule, mon cher mon cher Gilles, on va reprendre notre calme dans un instant. On va se mettre pépère à la maison avec de l'intelligence partout et pas que dans votre cerveau. Dans la maison aussi. Ma maison connectée, c'est avec toi, François, chaque semaine, un rendez vous pour progresser et comprendre la domotique à base de techno HomeKit d'APL. On a failli prendre du retard, dis donc.

[01:55:54]

On en a pris, on en a pris Maugeois, on prend plus que les autres puisque en ce moment, Internet me fait des misères. J'ai beaucoup, beaucoup de retard et c'est là aussi où on voit à quel point on est dépendant. Et quand on rentre à la maison et qu'on demande d'allumer les lumières, on le home pod quand il n'est pas connecté à Internet.

[01:56:12]

Donc, la petite chance quand même, c'est que quand on est sur le réseau interne, il y a quand même beaucoup de choses qui marchent. Malgré tout, je pense en particulier aux Lumières. Dès qu'on est connecté au réseau Wi-Fi. Problème, c'est qu'il faut prendre son téléphone. Et ça, c'est très douloureux pour le bras. Mais c'est comme ça. En trois semaines, il y a eu pas mal de pas mal de petites nouveautés. On les avait évoqué certaines rapidement, il y a quelques quelques semaines, mais elles sont sorties.

[01:56:35]

Donc, déjà, la première chose qu'on a évoqué la fameuse technologie qui permet une interopérabilité au niveau des périphériques connectés. Le premier périphérique Apple compatible, c'est le Mini que nous avons évoqué la semaine dernière. Donc, on a vu que ce protocole, il était intéressant puisqu'il était sécurisé, fiable. C'était de la basse consommation et surtout, que la connectivité était simplifiée. C'est un réseau maillé, c'est à dire que chaque périphérique que vous allez rajouter se connectera avec son voisin qui se connectera avec son voisin, etc.

[01:57:07]

C'est le principe du réseau maillé et une marque. Moi, j'aime beaucoup qui s'appelle Nano livre. Je ne sais pas si, parmi vous, il y en a qui ont du matériel, Jean-Yves.

[01:57:16]

Je n'en ai pas, mais je trouve ça, c'est des petits à la base du titre, ils ont connecté, ils ont développé ça. Il y a des hexagones. Maintenant, il y a plein de formes et on peut faire un peu tous les dessins. On va dire qu'on veut. Ils sont décidés d'aller marcher sur les plates bandes de nos amis de chez Philips et de la gamme You. Je l'ai bien prononcée.

[01:57:37]

Yo yo, yo, yo, yo yo yo.

[01:57:44]

l'Étoile, somme tout. Et donc, du coup, Nano Leaf a sorti un ruban connecté et une ampoule. Au niveau des tarifs, on est à peu près dans la même gamme de prix que Philips. Voilà, je serais curieux de les tester. Pour l'instant, ils sont disponibles comme Apple Store. Visiblement, il y a déjà de la rupture de stock. Voilà si vous avez envie de tester autre chose que ce que vous aviez déjà. Ça peut être une bonne solution, je pense.

[01:58:09]

Super, on reste dans les lumières. François avec une nouveauté qu'on attendait depuis le mois de juin. Tout à fait, on avait vu lors de la keynote de la WWDC. Apple avait évoqué le fait que maintenant, les ampoules allaient pouvoir suivre, évoluer en fonction de la journée. Et ça, c'est une nouveauté qui était plutôt sympa. Concrètement, ça veut dire quoi en fonction de l'heure de la journée? Ben, vos ampoules vont adapter automatiquement ce qu'on appelle la température de couleur.

[01:58:37]

Vous savez, une lumière peut être plus ou moins bleue, jaune, etc. Et si je dis pas de bêtises, je vais avoir mangé une autre marque qui a implémenté ça dans ces ampoules. Ça va, ça va, troussé Yves.

[01:58:53]

Voilà, c'est ça. Merci et merci. Heureusement que tu es là et donc, du coup, depuis deux jours en France, Philips a déployé une mise à jour de son système. Et logiquement, vous devriez l'avoir et pouvoir l'installer et pouvoir rendre vos ampoules compatibles avec ce petit système. Et en fonction de la journée, le soir, la lumière va devenir de plus en plus jaune et vous, allez vous pouvoir vous endormir sereinement. C'est bien ça et le petit truc Evola.

[01:59:20]

D'ailleurs, Flo Florent est en train de nous le montrer sur son téléphone. Et le petit truc qui est très, très sympa aussi, c'est que la mise à jour est proposée directement dans l'application maison. On n'est pas obligé d'aller directement dans l'application Philips. Vous l'avez directement deproposer. Il y a un petit bandeau qui est apparu sur l'application maison. Vous avez dû le voir. Je pense à une dernière petite nouveauté. Alors moi, je suis pas concerné puisque je n'ai pas de produits de cette marque.

[01:59:45]

Mais Sophie va enfin déployer la mise à jour de son système Tagma pour le rendre compatible HomeKit compatible, mais pas tous les produits.

[01:59:54]

Dans un premier temps, c'est essentiellement les volets et les stores qui sont compatibles à 13 produits. J'ai compté, alors c'est déjà pas mal. Mais le problème de l'écosystème Thomas, c'est qu'il est beaucoup, beaucoup plus étendu. Et pour l'instant, il n'y a pas grand chose. Mais ça devrait peut être arriver au fur et à mesure. Donc, je ne sais pas s'il y en a parmi vous qui l'ont, mais vous allez pouvoir théoriquement, à partir du 1er décembre, les connecter à HomeKit.

[02:00:16]

Merci François. Et donc vivement le 1er décembre. Mardi prochain, donc. Vivement ce 1er décembre si vous êtes équipé Somfy. Dans un instant, le rendez vous de la planète tout entière nous envie.

[02:00:33]

Le tuto audio de la semaine cette semaine, c'est toi qui colle Elie et le sujet est passionnant et il est raccord avec notre dossier du début de l'épisode. Comment installer n'importe quel appareil Weisse sur votre Mac? Puisque oui, c'est possible. Et on en parlait tout à l'heure, justement.

[02:00:50]

Mais oui, et évidemment, dès que l'on a appris qu'Apple allait autoriser les apps iOS et iPad Weisse sur les machines, on s'est dit Mais comment vont ils faire? Rappelez vous, lors de la keynote, on se posait toute action. Mais comment on faire? Et donc, il y a le passage par l'AppStore qui est le côté officiel.

[02:01:11]

Et ensuite, évidemment, il y a des petits malins qui ont dit non, mais attendez des apps Yohei sur un onna. Donc on va se débrouiller, on va les faire passer. Donc, il y a quelqu'un sur Reddit, évidemment, qui a trouvé comment faire. Ensuite, évidemment. Reddit. C'est un peu pour des spécialistes. Tout le monde n'y va pas, mais il y a beaucoup de renseignements. Mais ensuite, évidemment, des revues et des situations, on en parlait.

[02:01:35]

Ensuite, des sites français, on en parlait énormément. Ça y est, ça s'est répandu et on fait juste deux petites remarques préliminaires avant de passer au tuto. La première, c'est que cette méthode installe les apps que vous avez acheté avec votre Apple Lady, c'est à dire que ce n'est pas n'importe quelle app. C'est d'une app que vous avez acheté ou téléchargé parce qu'il y a des apps gratuites avec votre appli et ensuite, ce n'est pas la méthode officielle Apple.

[02:02:03]

Donc ça veut dire que étant donné que vous avez accès à toutes les apps que vous avez dans votre iPhone ou votre iPad, vous pouvez vous amuser a été téléchargé, alors certains vont peut être pas marcher. Après le transfert, donc il ne faut pas nous en vouloir parce qu'en fait, c'est la responsabilité du développeur. Et Florent pourra compléter. Évidemment, ce que je vais dire, c'est que les développeurs qui suivent les consignes Apple, les framework Apple comme il faut normalement, c'est très facile que l'appli soit compatible et qu'elle soit binaire, universel comme il.

[02:02:36]

Alors, cocher une case à quasiment essayer, elle est bien faite. Il y a peu de travail à des gens qui ont dit. Il m'a fallu une heure, il m'a fallu une journée. Bon, c'est relativement simple et ce qu'on disait aussi. On en a parlé tout à l'heure. On commence à trouver des apps universelles. Si on parle d'une app pour donner un exemple, quand on connait bien ici et qu'on aime bien tout ce qui s'appelle Infusent, qui permet de cataloguer des vidéos et jouer des vidéos dans des formats divers, ça fait des années qu'on demande quand est ce qu'il y aura une version Mac pour pouvoir avoir ça sur nos beaux écrans?

[02:03:09]

Parce que ça fonctionne sur Apple Tivi et iOS. La version 7, qui est en alpha et qui va sortir dans pas très longtemps, est une app universelle, c'est à dire qu'en fait, ils ont pris le framework de leur appli iPad. Ils l'ont compilé en universelle binaire et évidemment, elle tourne sur Mac. Donc, du coup, on aura cette appli qui tournera sur et c'est le même code qui tournera donc sur toutes les plateformes puisque ça sera.

[02:03:36]

Y aurait il pas d'OS TVA, OS, MacOS X, 4 plateformes avec un code et Florand, encore une fois pour compléter ce que je viens de dire. Moi, ce que je vais vous expliquer dans ce tuto, c'est comment faire pour 15?

[02:03:51]

En crise, Leitner, le développeur de LVM et du compilateur GCC. Qui n'a pas compris au début de l'émission? Oui, oui, mais justement, il permet également ce type de compilation universelle.

[02:04:15]

D'accord, merci, j'ai OK.

[02:04:19]

OK, alors donc allez hop, on passe, on passe aux tutos dans le tuto. En fait, on utilise une appli qui est très utile et dont on a parlé plusieurs fois dans un Gouic qui s'appelle Emailing Imazighen.

[02:04:33]

Pour ceux qui ne parlent pas anglais et Imazighen est une appli qui est sortie et qui a pris son essor quand Apple a arrêté dans iTunes la possibilité de gérer ses abus, de pouvoir les classer, etc. Or, c'est une appli qui est fabriquée par une société qui est en Suisse, qui s'appelle DGD Henna et qui est en Suisse et qui n'arrête pas d'évoluer.

[02:04:55]

Donc, la dernière version qui est sortie? La version 13, qui est compatible Big Sour. Moi, je suis pour l'instant encore en Catalina, donc j'ai la 12.7 quelquechose.

[02:05:07]

Et voilà comment ça se passe. D'abord, vous téléchargez l'appli normalement payante, mais il y a une version Hély.

[02:05:16]

Il y a Z I NG Imazighen et donc il y a une version gratuite qui a quelques limitations, mais que vous pouvez télécharger sur leur site. Et donc, ce que vous faites, c'est que vous connectez votre iPhone évidemment par le câble USB qui va bien et il est reconnu. Et à ce niveau là, on peut faire plein de choses. C'est une appli qui est incroyable. Ça permet de transférer des contenus d'un iPhone à un autre. Ça permet de gérer des backup.

[02:05:49]

Ça permet de réorganiser ses apps. Ça permet d'ouvrir un backup à iTunes et d'en extraire une partie, par exemple les messages ou les photos, etc. Ça permet de récupérer des données. C'est vraiment une appli incroyable, mais ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est comment faire pour les apps? Expert C'est très facile. Vous avez une petite icône qui est au milieu. Qui dit gérer les apps? Vous cliquez dessus. Et à ce niveau là, il vous montre les abus qui sont dans votre iPhone et les apps qui sont dans votre bibliothèque.

[02:06:18]

C'est à dire celles qui sont chez Apple et que vous n'avez pas forcément installées sur l'iPhone. Il faut donc cliquer sur Bibliothèque. Là, ils vous demandent de mettre votre mot de passe, le mot de passe de votre identifiant Apple, car il va se connecter à la bibliothèque Apple et il va vous afficher la liste de toutes les applis que vous avez acheté, qu'elles soient gratuites ou pas.

[02:06:40]

Enfin, pour Apple, c'est un achat zéro. Qui sont dedans. Donc vous prenez n'importe quelle appli. Moi, je prends ma petite liste. Je peux prendre par exemple à Dauby Scan ou Aéroports de Nice, peu importe. Il y a un petit nuage qui permet de la télécharger et à ce niveau là, il va la télécharger dans le logiciel Emailing. Donc, dans une partie de votre Mac, il va la télécharger. Brut, c'est à dire que l'appli va s'appeler comme point Apple.

[02:07:10]

Adobe scanne pour quelque chose. Dont les développeurs savent de quoi je parle.

[02:07:14]

Tu suis flan. Je veux bien, mais quand vous avez cette appli qui a été téléchargée, il vous, il vous met un chèque Marc pour dire c'est bourgeonner, vous faites un clic droit ou un controle, clique dessus et vous lui dites exportaient Lipa. Et à ce niveau là, dans votre dossier de téléchargement, vous avez une IP à vous. Double cliquez dessus. Elle marche sur votre Mac. C'est juste magique. Voilà donc Florent pourra essayer avec ses appuis, nous dire si ça marche et si je peux apporter un complément parce que je en tant que développeur, parce qu'en fait, quand tu vois quand tu conçoit une appli, tu veux pouvoir la tester sur le Mac avant de l'envoyer sur l'App Store.

[02:07:57]

Et il y a deux techniques, donc la technique basique quand c'est ton code source, tu peux m'en dire, tu peux choisir dans la cible mon Mac, mais sous forme d'une appli à yes dans les fibres de Xcode, ce qui fait que ça va exécuter. Plutôt que d'exécuter dans un simulateur, ça va être exécuté sous forme d'une vraie app Mac. Et la deuxième solution aussi pour pouvoir faire des tests en interne, c'est de faire un n'exportent ad hoc et après en fait, l'exporte.

[02:08:24]

Adobe va générer une Hippias que tu peux ensuite installer avec la méthode que tu viens de présenter. Tout à fait. Voilà pour la partie développeur. Formidable merci Eli pour ce tuto audio. Nos coups de coeur de la semaine un produit, un soft, une appli qui nous a tapé dans l'oeil. Florent, si tu as une idée de génie qui devient comme ça, je te laisse quelques instants pour trouver. Tu n'es pas obligé, mais tu es le bienvenu.

[02:08:53]

On commence avec toi avec silicone et oui, mais en fait, je vous ai même une surprise.

[02:08:59]

Moi, j'ai toujours mon wende morphing, donc silicone. C'est une application gratuite cette fois ci, que vous téléchargez sur le site Imazighen. Comme il aime à Zaidi, N.G. Point comme il en a une partie. Téléchargement gratuit.

[02:09:13]

Et c'est une appli. En fait, vous la lancez et vous donne la liste de vos apps, donc celle que vous avez dans votre dossier Applications avec différents petits symboles, il vous dit Intel 64 bits, Intel 32 bits. Il vous dit évidemment si c'est universel, binaire Vivendi Universal et donc vous pouvez savoir déjà ce que vous avez dans votre Mac. Qu'est ce qui va pouvoir fonctionner sur le processeur humain? Et donc, si vous avez un doute sur une appli, vous pouvez aussi la glisser sans scanner votre bibliothèque d'apps, vous la glissez sur l'icône silicone et il va vous dire si elle va marcher ou pas.

[02:09:50]

Donc, si c'est très pratique, c'est hyper facile à utiliser et ça permet de voir si vous avez des vieilles des vieilleries en Intel 32 ans, vous devriez pas parce qu'elles ne risquent pas de marcher. Mais sinon, ça marche. Et la petite surprise derrière? Parce que ces deux dernières secondes, c'est mon one more thing. Il y a une appli que je vous conseille absolument, que j'ai vu aujourd'hui même qui s'appelle site Skype s. S. C'est app.

[02:10:18]

Skype, Skype et qui est une appli qui utilise Solidar.

[02:10:22]

Donc, si vous avez la chance d'avoir un iPhone 12 Pro Pro Max ou un iPad Pro, vous lancez l'appli, vous avez le lidar qui se met en marche, vous scannez une pièce, vous voyez, vous pouvez régler la texture et ensuite, une fois que vous avez arrêté l'enregistrement, vous pouvez vous balader en 3D dans ce que vous avez scanné. Ça vous montre ce que fait le leader en temps réel. Ça sert à rien d'autre, mais c'est tellement fun.

[02:10:47]

Essayez le. Vous allez voir. C'est incroyable.

[02:10:50]

Excellent, Florent. Est ce que tu as une idée de génie?

[02:10:55]

Je ne sais pas vraiment. Ceux qui ont eu l'idée de génie fait. Ce qu'on consulat fait, c'est. Alors ça s'écrit m. H. M. Mais en fait, c'est une appli pour Mac que j'ai utilisé pour mes récents streaming et j'utilise aussi avec des clients. En quoi son environnement zoom en fait, le principe. C'est qui? L'application utilisée à la fois les fonds verts et l'intelligence artificielle pour faire un beau détourage. Après, tu vas pouvoir intégrer un système de fluide, etc.

[02:11:25]

C'est hyper simple. Tu vas pouvoir si tu veux faire un démo, si t'es développeur comme moi, que peut faire une démo? Un client pour montrer une application iPhone en live? Tu branches ton iPhone et Fathom présente un iPhone directement à l'écran. Tu peux personnaliser plein de choses et optimisé pour les nouveaux Mac. Et en plus, l'application est gratuite avec une version payante qui est pas très chère phablette 10 euros par mois et franchement, pour un outil pro de cette qualité, c'est génial.

[02:11:54]

Le principe, en fait, c'est que le scrutin va générer comme un écran. Ça va générer une caméra virtuelle, ce qui fait que tu peux l'adapter à pas mal d'applis. Malheureusement pas Skype. Mais moi, j'ai utilisé 2 3 applis.

[02:12:07]

Franchement, ça marche bien et ça fait longtemps que tu as fait ton webinaire. Exactement cette semaine, ça s'appelle M. H.

[02:12:18]

Ayant déjà dans le keynote du Mac. Ah bon? Ouais, ouais, ils ont été cités à Wynants, ils ont envoyé le développeur sans esprit comme ça en disant c'est surpuissant. Excellent, merci. Effectivement, j'avais j'avais noté le nom lors de ton Albina, mais je ne savais pas exactement ce que ça faisait. Donc je vais évidemment me précipiter parce que c'est exactement le genre d'outil qui m'intéresse sur le fond vert.

[02:12:48]

C'est l'horreur. J'ai eu des applications qui me coûter une fortune et qui étaient pas capable de gérer un fonds vert alors que là, j'en Foubert. C'est vrai qu'il est le tissu derrière et un peu froid. C'est quoi? Mais en fait, ne plus me faire un détourage. En plus, avec justement en utilisant l'intelligence artificielle. Et du coup, ça fait un détourage beaucoup plus propre. Et ça marche que ça marche déjà.

[02:13:10]

Ça marche, c'est bien génial. Merci Florent. J'adore le nom du logiciel, cette trouvaille. Moi aussi, j'adore François. Tu voulais nous parler de Photoshop. Ouais. D'habitude, ces derniers temps, j'ai beaucoup tapé sur d'Auby. Alors ce soir, je vais leur tire mon chapeau puisque j'ai installé la version beta de Photoshop Elements qui, pour l'instant, est la seule disponible au grand public. Je mets des guillemets parce qu'il faut quand même aller chercher dans le petit onglet Beta sur l'application Creative Cloud.

[02:13:41]

Elle se lance vite. Elle me parait plutôt réactive. Je suis très agréablement surpris et curieux de voir ce que ça donnera pour les autres logiciels comme Lightroom, que j'utilise beaucoup. Et j'attends avec impatience que déjà, quand je vois Photoshop, les applications Adobe, c'est quand même des applications qui sont très gourmandes. J'ai encore refait du montage cet après midi et mon Mac passait son temps à ventiler et c'est hyper désagréable sur Premiere Pro alors que c'était même pas des fichiers 4K et que des déficients 1.080.

[02:14:06]

Donc, si Adobe arrive a bien développé ces différents logiciels avec l'appui cément et M.2 et etc. Etc, etc. Je pense qu'il y a des beaux yeux, des beaux moments de montage, d'utilisations, de logiciels et de manière beaucoup plus réactive et beaucoup plus simple qu'actuellement sur les processeurs Intel. J. Est ce que tu as un coup de coeur? Mon revendeur concept qui a gentiment accepté de commander deuxième, mon deuxième Mini et qui devrait arriver cette semaine.

[02:14:40]

Très bien, lui, un petit coup de chapeau. Jean-Christophe, as tu un coup de cœur? Et oui, mon coup de cœur pour contrebalancer un peu ce que je disais tout à l'heure. Allez faire simple si on pouvait acheter un processeur enmain. Je n'achèterai rien pour rendre hommage aux équipes d'APL, c'est extraordinaire ce qu'elles ont fait pour moi, c'est une vraie révolution. Seul Apple pouvait, vous pouvez faire ça et je trouve ça absolument génial. Si vous avez du temps à perdre et que vous lisez l'anglais, allez lire un article de College de cette semaine où il explique que le MacBook Pro est maintenant le maître étalon de tous les ordinateurs portables du marché.

[02:15:26]

Et c'est extraordinaire et c'est effectivement ce que je crois. Et c'est d'autant plus pour ça que je suis extrêmement déçu que le maître étalon et trois ans de retard en termes de design. Mais le M1 est une telle prouesse. Je retrouve Apple quand on commence à rêver et je pense que les années à venir ont vraiment été extraordinaire. Mon seul reproche, c'est de devoir attendre. On est tous impatients, je te rassure.

[02:15:59]

A Gouic la semaine, Apple le podcast Episode 14, le générique de fin est en train de chauffer. Vous l'entendez sous ma voix, c'est le signal. Et il faut bien se quitter un jour. Mais ce sera pour mieux se retrouver pour l'épisode 15. Notez déjà ce rendez vous jeudi 3 décembre 2020, avant 20 heures et peut être quelques heures plus tôt encore pour nos contributeurs sur Patrimoine Patronne. Comme ça, chaque week, allez y tout de suite.

[02:16:23]

On a besoin de vous. Immense. Merci à toi, Florent. Florent Maurin, notre invité aujourd'hui. C'est un vrai bonheur de passer ce moment avec toi. Merci à vous.

[02:16:33]

C'était super sympa aussi pour moi et j'espère qu'on pourra refaire ça d'autres fois.

[02:16:37]

C'était vraiment un bon moment avec plaisir. On parle de nous autour de toi, évidemment. Evidemment, on a besoin aussi d'agrandir la communauté. Adweek ne se prive pas de faire suivre les liens du podcast. On en sera très reconnaissant. Moi, je renvoie évidemment vers vers la société Amora Innovation, Morain, Thiré Innovation, Point. Com à ton compte Tweeter Arobase. Florent Maurin C'était vraiment vraiment top de parler avec toi de machine learning, d'Iyad, de puissance informatique.

[02:17:08]

J'ai l'impression à t'écouter que d'autres révolutions nous attendent et à assez court terme, ça va être passionnant. Tu reviendras pour le m2?

[02:17:17]

Oui, oui, pas de soucis avec grand plaisir. Bonne fin de semaine à tous. Salut Jean Christophe. Salut Benjamin! Salut à tous les amis à la semaine prochaine.

[02:17:29]

Salut Elie à la semaine prochaine avec grand plaisir. Salut Gilles! A la semaine prochaine, j'espère à bientôt avec grand plaisir. Et salut François.

[02:17:42]

Salut Benjamin! Salut à tous! J'espère que la semaine prochaine, je serai dans de bonnes conditions et pas stressé. Ca va me lâcher un moment à l'autre. Ecoute, je trouve que ta 4G havanes marche beaucoup mieux que la 5G anis orange.

[02:17:56]

C'est rassurant.

[02:17:57]

Ha ha bon. Abonnez vous à un podcast à Zwick la semaine. Apple est présent sur toutes les plateformes. Un clic, c'est gratuit et vous aurez toujours dans votre poche, même quand vous n'aurez pas de réseau. Apple Podcast 5 étoiles 5 sur 5. Quelques mots sympa. On compte sur Vous Tweeter, Arobase, Houet News et Gouic. Comme la semaine Apple pour le hashtag. Pour échanger avec nous tout au long de la semaine, profitez bien de votre début de liberté retrouvée dans un rayon de 20 km à partir de ce samedi.

[02:18:26]

Et n'oubliez pas de revenir jeudi prochain. On sera là et vous nous manquer. Déjà, c'était Benjamin Vincent. Salut à tous!