Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
[00:00:00]

Faut écouter RMC, on accueille les gars, un homme qui connaît par coeur le football brésilien. Et quand je dis par coeur, c'est assez impressionnant. Cela Chabwa, il est là, Marcela Benzema. On sent qu'on peut appeler Marcelino.

[00:00:13]

Tu vas aller voir ça? Oui, parce qu'il écrit d'Arval. Pascal n'avait pas de micro, mais elle était très bonne. Dans quelle région? Téné Au Brésil, en face des de 23. Je disais ça donne ça. Elle est passée à une deuxième fois, sinon il a eu raison. En fait, ça doit être un saint.

[00:00:34]

Ça doit être un saint marcellin. Excellent fromage.

[00:00:39]

Tu vois, es dans une émission sérieuse, on t'a dit attention, lofteur, c'est du haut niveau, vient de Niort, alors ce n'est pas grave. J'aimerais qu'on raconte des médicaments et donc quand même, il ne pas à faire heure de l'analyse pour rien. C'est ses parents, l'urgence, modification et tout ce manga original. Moi aussi, j'aimerais que tu le Rhadamanthe dans le verbe mentirait. J'aimerais ça. Il le raconte dans le détail ces dernières années.

[00:01:07]

C'est mignon. Il est penser par ça avant longtemps. Il faut le mettre à le mettre à l'aise. Ça fait une heure que son prénom. C'est vrai que Marcelin s'est apprécié. Il m'expliquait en off que ses parents avaient une ferme. Donc ça peut être bon.

[00:01:26]

Dans Lucarne opposée, tu a écrit un article super racontant. Bravo, félicitations! Racontant le but de Pelé. Alors le but de Pelé, c'est pas uniquement un soir de match, mais au Maracana, un pénalty. C'est un feuilleton incroyable qui commence quelques semaines plus tôt quand il en est à 990 enquelques.

[00:01:46]

C'est ça qui marque le but. Le 19 novembre 1969 et l'histoire commence en octobre 1969. Où sont des journalistes qui vont se rendre compte que Pelé s'approche des 1000 buts? Et ce n'est pas lui même qui tient son compte? Non, ça, c'est très intéressant. C'est pas. Il comptait bien à l'entraînement, quoi. C'est ce qu'il va dire dans son autobiographie. Le moment le gêne un petit peu, ce que les journalistes ont du mal à se mettre d'accord sur le nombre exact Harrier à ce stade.

[00:02:10]

Il y a une légende qui dit en fait, il n'a jamais marqué le but. Il a pas mis 1000 buts dans des matchs officiels. Il y en a 766 dans les matchs officiels et 519 dans les matchs amicaux. Il y avait beaucoup de matchs amicaux. Il a fait beaucoup dans les matchs amicaux. Quel sort ça? Parce que ça peut être un match d'exhibition de quartier exhibit? Non, il n'y a pas de match d'entrainement. Ça, ça, ça compte pas.

[00:02:32]

Cette légende aussi. Guy comptait limite les buts à l'entraînement. Dans les buts, il y avait des matchs d'entrainement qui existent encore, mais ça, ça compte pas dans les 1.280 quelquefois. Faut dire qu'à l'époque, les clubs brésiliens faisaient des tournées au milieu du championnat. Ils pouvaient se barrer trois semaines aux venir chez Pas ou Paris. J'avais trop de droits télé, donc les revenus, c'était la billetterie et les tournées. Santos va profiter de Pelé à la Coupe du monde 58 en Suède pour faire des tournées annuelles en Europe.

[00:03:00]

Donc, c'était en plus. C'est pas les tournois de pré saison d'aujourd'hui ce que c'était en mai juin, donc fin de saison, et il y avait beaucoup d'enjeux que c'était le foot sud américain face au foot européen. Il va jouer contre le Réal, le Barça. Il va être battu 5 1 avec un doublé de Pelé, un 7 1 contre l'Inter avec un quadruplé de Pelé qui va jouer lui aussi la misère aux Européens en bas en Europe, juste avec Santos en matchs amicaux, il a mis 115 buts en 104 matchs.

[00:03:26]

En y a quand même un nombre important de matchs et de buts que les équipes mettent la misère au européen. Rappelons nous quand même jusqu'au milieu des années 80, la Coupe intercontinentale, c'était plus souvent les Sudden qui l'a gagnée que les Européens ou Scuba.

[00:03:38]

Tous les joueurs jouaient dans leur pays. Le Brésil, qui gagne trois Coupes du monde à l'époque de Pelé, est les meilleurs joueurs. Il joue toujours vrai, même après un temps les Sud-Africains marinais, même jusqu'à ce fameux doublé Edora. Et c'est ça aux et 81 92 96 93. Après n'apaise dans les années 80, je ne sais pas d'un rôle. On gagne au début des années 80, après Platini gagné avec la Hueber contre la gagne en 83.

[00:04:07]

Domination Suda pendant très, très bon. Alors là, je reprends Pelé. Donc on arrive à ce décompte des journalistes qui commencent à dire à l'approche des 1000, il arrive à 998 buts et Santos va partir en tournée dans le Nordeste brésilien, dans plusieurs régions assez pauvres. Mais il y a beaucoup de passion pour le foot, mais il n'y a pas la même réputation que Rio Paulo et il arrive donc dans la vie de João Pessoa. Et dès l'arrivée à l'aéroport, c'est la folie.

[00:04:34]

Il y a plusieurs milliers de supporters qui accueillent Santos et surtout Pelé à l'aéroport, et Pelé fait aussi citoyen d'honneur de la ville. Donc c'est un vrai évènement qui n'a pas encore eu lieu. Naville? Le match n'a pas encore eu lieu et Pelé déjà citoyen d'honneur. Ils attendent que les millième but le millième but sur ce match soit l'équivalent d'un doublé. Du coup, il fallait un doublé du conseil et un gardien, certes contre avec son chocottes. Cela, il va y avoir un penalty pour Santos.

[00:05:04]

Et à l'époque, Pelé n'a jamais été vraiment le tireur attitré de pénalty. Ça a été Pépé, puis Carlos Alberto, donc le capitaine du Brésil en 70. Donc pénalty. Et là, Carlos Alberto lui dit Mais je ne peux pas tirer, sinon les supporters vont me massacrer. Faut que ça soit toi qui tire. Pelé le tire et le met donc 999 buts et le stade s'enflamme. Et est le seul. En fait, il est contre sa propre équipe.

[00:05:28]

Oui, il attend juste sur la photo de équipe. C'est incroyable. Et juste après, le gardien de Santos va se blesser. Est ce qu'à l'époque, les remplaçants étaient pas autorisés? Et quand le gardien de Santos était blessé, c'était Pelé qui est dans les buts. Il y a quatre matchs avec Santos dans les buts, mais là, ça devient plus compliqué. Du coup, les l'emaki dans le stade Dollée. Le gars, il va Okaz, il va vraiment.

[00:05:53]

Le gardien se blesse entre guillemets et du coup, Pelé va dans les buts. Et là, il se fait hué par tout le stade. Pas bien compris qu'en fait, il réserve le millième but pour un autre match. Je me suis dit pourquoi il y a un gros Espagnol? Parce qu'il s'est blessé était une blessure bidon. C'est la télé qui faisait plaisir au Nordeste et personne mise en scène, ce qui ne semblait pas avoir entendu parler de la Guinée.

[00:06:19]

Après, il y a pas Yomi. En tout cas, Pelé, mais après va se faire applaudir par tout le stade, ce qui va faire un arrêt exceptionnel. Il est aussi bon dans les buts et faire un grand arrêt. Le prochain match, c'est Bahia, donc 999 999 buts. Salvador, donc, c'est toujours dans le Nordeste. Là, Pelé joue sur le terrain. Il va faire une barre transversale sur une action terrible, un défenseur et le gardien qui a plus à pousser le ballon au fond des filets pour mettre deux buts.

[00:06:45]

Le but, c'était contre qui? Ça était couvert de Bahia. Il avait un bon gardien, Victor.

[00:06:54]

Oh oui, ça fait combien de temps que tu penses à cette blague? Non? Voilà, c'est la claque d'un coup bas et seul face au but vide, Véronique Sanson tire. Et au dernier moment, il y a un spectateur qui vient sauver le but. Et là aussi, va se faire siffler par ses propres supporteurs puisqu'il a empêché le millième but de le supporter. Le défenseur se fait siffler par un jeu vidéo. On a fait pareil. Les sifflets avaient Hilton en 53ème.

[00:07:21]

Pelé ne marque pas sur ce match. Et le prochain match contre Vasco, donc, son club de cœur dans son enfance dans le championnat brésilien au Maracana. Donc, le scénario est idéal pour un millième but. Sauf que les joueurs de Vasco ne veulent pas rentrer dans cette façon là, surtout le gardien, à part le gardien qui était remonté comme une pendule. Un gardien. Et puis tous les joueurs sur un centre. Pelé est proche de marquer.

[00:07:45]

Un défenseur qui va couper la trajectoire et marquer contre son camp plutôt que de laisser le but à l'état d'un jardin. Le mec y voit le but qu'il préfère marquer contre son plutôt que le but sur la tribu. Pelé, pour lui, s'en fout.

[00:07:57]

Mais bon, on peut lui faire une barre. Ensuite, il y a des arrêts aussi et en milieu de seconde période, il va y avoir un nouveau pénalty. Là aussi, c'est exceptionnel que tous les joueurs aient beaucoup d'agitation, jamais l'arbitre. Et il y a la vidéo où il y a un défenseur de Vasco qui va défoncer le point de pénalty en mettant des coups de pied de coin et après un grand silence dans le Maracana. Et il n'y a plus que Pelé.

[00:08:22]

Le gardien Lemtrada, qui était argentin et Pelé va prendre son élan. Un petit paradis. Puis il marque. Les photographes ont déjà leurs raisons d'être laquage. Ils atteint le but. Tout le monde envahit le terrain, donc les supporters, les photographes, les journalistes. Le match va être arrêté pendant 20 minutes. Après, Pelé va dédier son but aux enfants pauvres du Brésil et même après vers beaucoup de festivités avec des timbres qui vont être édités sur le.

[00:08:49]

Ils ne sont pas à Santos qui ne sont pas dans leur stade, non? Ouais, alors l'évêque sont à l'extérieur et leur envahissement de terrain. On n'arrête pas de 20 minutes avec deux tours de terrain. Le mec sur les épaules des joueurs est tout. Après Santo Etienne, finale de Coupe de France 82 avec George Dominique au milieu de la pelouse. En tout, c'est l'histoire du Maracana aussi, avec chromage, par exemple, la finale de la Coupe intercontinentale.

[00:09:11]

Il n'allait pas jouer à Santos ni à Sao Paulo, plus proche, mais à Rio. Skippeurs. Le soutien de tous les Cariocas est toujours sur l'histoire de la billetterie. En fait, ils pouvaient remplir le Maracana. Et du coup, en fait, il est soutien des Cariocas. C'est combien 100.000 à l'époque des 1 180 000 à 100 000? Oui, c'est ça. Après, c'est la sécurité était trop aléatoire. Ils ont essayé de réduire la ville, selon les organisateurs.

[00:09:38]

Mais beaucoup de gens debout. Les gens étaient des gens de goûts assez bas, dans des conditions franchement limite limite. Cette histoire, elle est quand même dingue parce que tu officiellement, le Maracana, c'est 200 mille places. Même connaissant mieux l'ancien, l'ancienne Miss Météo ou les uns sur les autres, elle n'a pas connu ça. Debout, c'était magique. Moi, ce que j'ai connu, c'était une. Je ne veux pas Decauville à l'époque. Ah oui, on pouvait rester sans gardien qui a pris le millième but?

[00:10:06]

Argentin, un Argentin Andrada et vont se retrouver à télé à l'OM. Ha ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! La suite? Ils vont se retrouver 30 ans plus tard pour une petite réédition. Et là, le gardien va arrêter le pénalty de Pelé en lui disant Ben, je le savais où t'as l'étirer? Belle fin de l'histoire, avait scellé l'histoire. Quand j'ai lu le détail de l'histoire du fabuleux, c'est incroyable d'imaginer que le mec va marquer contre son camp pour ne pas qu'il marque.

[00:10:34]

Le milieu habile laisse le public d'un stade entier z.B. Contre sa propre équipe pour que Pelé Park ne casse pas le Barca, alors que c'est pas ça puisque tu connais l'histoire du football.

[00:10:46]

Pelé Maradona, lui, a fait une sorte d'ombre. Pas footballistique, mais dans le côté légende hors foot, Pelé s'est également fait un petit peu d'ombre avec les multiples publicités qu'il tournait et les propos qui étaient parfois un peu farfelus qu'il tenait. Mais Pelé avait aussi tout au delà de la joueur légendaire qu'il était. Mais autour, une vie absolument fantastique. Bon, l'histoire que tu me raconte, évidemment, le côté légendaire, lui aussi l'avait son histoire au cosmos.

[00:11:19]

Elle est évidemment absolument incroyable. À chaque fois, je parle du fameux documentaire avoir établi un lien avec l'histoire du cosmos Pelé. Et pourtant, on le ramène un peu qu'au niveau football et au côté un peu bêta qu'il a eu dans ses pubs pour Bastos, car je me demande s'il n'est pas Viagra. Ça l'a rendu un peu ridicule sur la fin de sa vie, alors que lui aussi avait une aura et plein d'histoires comme celle là, absolument fabuleuse et légendaire.

[00:11:51]

Moi, je ne pense pas crever comme son son histoire. Vraiment sur le terrain français, ses exploits footballistiques qui ont fait ce qui était Pelé, il n'y avait pas forcément le même rapport que Maradona avec les supporteurs. On est obligé de respecter Pelé par rapport à ce qu'il a fait. Lui, par exemple. Est ce qu'il n'y a pas d'équivalent de ce qu'a fait Maradona avec l'Argentine d'Angleterre par rapport aux Malouines? Tu as un truc genre marqueur politiquement et ça dérange.

[00:12:16]

Gainsbourg, y'a pas un match Maradona. C'est dire que même sur le terrain, il arrive à faire un truc politique, n'a jamais fait parler. Tu vois, donc, il y a des histoires parce que c'était l'époque où il avait la dictature au Brésil. Il reçoit après le millième but, il reçoit la médaille du mérite du général Médicis et c'est le dictateur à la tête du Brésil. Il ne s'est jamais positionné contre la dictature. Il n'a jamais le racisme alors qu'il aurait pu aussi vraiment pris de positions fortes.

[00:12:40]

C'est peut être un peu ce qui lui a manqué quand il était. Et il était Couet. Alors il était coincé un peu avant par Garrincha, qui lui avait également le côté légendaire foot. La vie dissolue qu'il avait donné une sorte de statut Saint-Ambroix, disent les Brésiliens. Préférer Garrincha, appelé est ce qu'il est humainement? Il avait le côté rockstars de vie, abimer Brésilien fou, alors que Pelé, c'était le gars. Bon, peut être un peu joueur, ô combien fabuleux, mais peut être un peu proprettes, même s'il y a des histoires comme ça.

[00:13:06]

Parce que tu en penses? Bah oui, je suis d'accord. Je pense qu'il est beaucoup plus proche du peuple. Et Pelé a toujours essayé de contrôler son image, d'éviter les polémiques hors foot. Il n'y a pas d'histoire vraiment sur. Après, c'est aussi très respecté aussi. Mais les enorgueilli, le côté rock, les gonzesses des machins, lui aussi mot Qosmos soit il, a gagné. C'est la fiesta. Pardonnez moi, mais je ne suis pas de cette génération.

[00:13:29]

Mais rake l'histoire. Moi non plus. Trois générations. Parce que Vervins, pensez vous être plus proche de vous? Dans le sens où, quand vous êtes les petits de ces joueurs là dans le dont vous parlez, dans les premiers posters, un mois avant la Coupe du monde 70 que je n'ai pas, mais dont on me parle. Mais moi, je reste bloqué sur le mec qui a boxé. C'est une légende. Bien sûr qu'on a vu les gestes techniques.

[00:13:48]

Bien sûr, j'ai vu des vidéos, mais je reste bloqué sur un mec qui ne lâche pas l'affaire, qui se fait son propre décompte de buts. C'est moi, ce n'est pas le cas. Bah, si, c'est ce qu'il veut, c'est ce qu'il disait. C'est vraiment les journalistes qui ont tiré de sa biographie à lui les éléments de Ventus que tu t'en visé par rapport au départ. Après, pour revoir les calculs, j'ai pris ça à sa biographie et je suis tombé sur les mêmes, les mêmes chiffres.

[00:14:09]

Mais c'est vraiment les journalistes qui qui ont fait le compte qu'on n'avait pas son carnet avec. Avec tout ça, alors voila l'histoire du but de Pelé. Je suis sur une autre histoire. Fils spirituel Frédy Haddou. La pire chose qui soit arrivée de sa vie quand j'ai géré la survie de la ville. Qui va vous interpeller? Complètement cramé régulièrement dans l'affaire du coin, je pourrais être président de club pour être président de la fédé près de je pour être entraîneur de la liste des présidents de fédérations Dierick missionnaires de la NOHRA du Cambrésis.

[00:14:40]

Entraineur sélectionneur, il n'a pas dit Silures doit être Brésil, ça va aller. Heurtaux, il est super y figure pour qu'au Brésil, à la fin des années 60, le Riolo de l'époque est devenu sélectionneur. Le. Oui, c'est dingue. Ecoute, ça, c'est un entraineur communiste. Alors pareil? Ha ha! Ha!

[00:14:59]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Écoutez cette histoire, elle est dingue. C'était un journaliste communiste qui était entraîneur entraîneur de Garrincha aussi. Un jour, à l'époque président de la télé, il lui dit Toi, tu n'arrête pas de l'ouvrir et de dire continue d'aphasie maintenant la comme le dire ici. Mais dans les années 2000, il a dit Moi, j'y vais, je vais le prendre dans ma joie d'avoir bloqués.

[00:15:27]

Ça, c'est incroyable. Pour moi, ce sera le retour de Benzema, intégré dans le Brésil. De 70 aussi. Gino Saldanha. Le fait de joindre Pelé est ostéo en attaque. Personne y croyait et c'est Saldanha qui disait récemment Ça marche bien tout le temps. Pendant tout son mandat. Alors il y a. Du coup, il y a six matches d'éliminatoires et Oyats, si, si. Victoire du Brésil. Il y a six buts, deux existe l'autostart.

[00:15:52]

Donc la doublette fonctionne vraiment bien. Et après, c'est beaucoup plus tendu avec Ben La Presse. Pourtant, certains journalistes avaient des rapports en vue et du coup, il est un petit peu fort à la démission qu'elle a eu de mon confrère. Et il oublie vite la prison. Ah ouais, ouais, j'imagine geiser d'Arielle en critiquer. Il y a une histoire sur les matchs de l'attaquant. À l'époque, il jouait un peu comme il jouait entre le club sélection et je joue tous les deux jours.

[00:16:14]

Donc Pelé était quoi? Pancras Broz? Et la seule dernière en question? Il y a Brau. Il ne veut pas faire Géopolis parce que, dit c'est pas possible, il faut le reposer un moment, il cramées. Et là, il a fallu lui, d'Easy, donc Pelé. Quand on touche tant attendu, car il a secoué le jeu, on l'a vu sur le terrain et c'est comme ça que c'est ce qui fait en partie que Saldanha a sauté sur la fin.

[00:16:34]

Plusieurs histoires, mais c'est vraiment la décision de mettre Pelé sur la touche pour un match qui était contre Bangou et une petite équipe de Rio. Il ne veut pas mettre Pelé. Du coup, il part et les brutes, dans ces matchs là, sont comptés. Ces buts là sont comptés dans les matchs amicaux amicaux puisque c'était un match contre un club. Mais c'est vrai qu'aujourd'hui, les matchs amicaux de sélection sont comptés dans les matchs officiels de Pelé, alors qu'il n'y a pas trop différence entre, par exemple, Brésil France met un triplé en Coupe du monde.

[00:17:02]

Ça, c'est officiel. Mais Fluminense ou Santos Barça? Si c'était un match amical, c'est la même chose qu'un match international entre entre pays. Jusqu'à aujourd'hui, on a l'habitude des matches amicaux entre pays. Après, il y a un truc dans les années soixante dix neuf cent mille personnes à chaque match au Brésil. Et aujourd'hui, plus personne. Ce championnat brésilien fermé, Stankovic les s'autorisait, ils sont vides. A l'époque, il n'y avait pas non plus tous les ans à chaque match, les 100 000 personnes.

[00:17:35]

Parfois, le Maracana. Il y avait 8 000 personnes, donc c'était vraiment vide. Mais oui, c'est vrai que maintenant, il y a la violence, les prix aussi. C'est très cher pour aller au stade. Donc, c'est vrai que les stades servent à rien, qu'ils a été construit pour la Coupe du monde à Recife. C'est par ici. Oui, il y a un stade à Brasilia, mais il y a quatre stades ont été construits pour la Coupe du monde et où il n'y a pas de club résident à Brasilia.

[00:18:02]

Ça, c'était le deuxième stade le plus cher du monde après Wembley. C'est fou. Il n'y a aucune équipe résidente permanente. Parfois, il y a des effets de manches chez nous. Quelques mains Brasilia sont déjà à Brasilia. C'est une fausse ville. C'est que tout est fait dans cette ville. Un. Pour être la capitale. Vous avez appris que le Rio, le Brésilien est devenu sélectionneur, mais qu'il n'a pas fait jouer à Rio de Janeiro, on l'appelait.

[00:18:28]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Donc bientôt, on va parler dans Émission de l'histoire de 15h, là que j'ai découvert récemment. C'est une histoire de fou. Le joueur brésilien brésilien prépare une émission sur les Beato du foot mardi prochain.

[00:18:42]

S'il y avait un cas, il faut regarder une histoire de malade et on aura Grégoire accéléreront tout le. Vis à vis de l'auteur sur lequel je n'ai pas compris le SLB. Quand il regarde, regarde comment faire passer pour un joueur pendant des années, c'est les mecs malades parlant. Les gens sont aussi à avoir des pubs. En France, il raconte comment ça tenait. Il agit comme ça, tu dis, mais comment ça peut tenir le foot? L'histoire du cousin de George Weah à elle est en Angleterre.

[00:19:12]

Il y a un club, a expliqué le joueur. Lequel? Parce qu'il en a fait venir Bougnat. Mais j'aime, j'aimais, bien rémunéré. J'aime bien qui est un vrai cousin, Christophe. Conformeraient, Christophe est vrai, mais là, je te parle d'un mec où il a pris une ça. Bastia, il a coulé Tailoring. Un vrai joueur comme il ne sait pas jouer. Il sait bien. Il ne sait pas jouer. Il sait jouer.

[00:19:35]

Ce n'est pas la même escroquerie. Là, c'est une escroquerie. Le mec, il ment pour pas s'entraîner devant les gens. Il fait des trucs, il fait fous. C'est fou ce qu'il fait. Tu t'en raconterai pendant la pub et ça te donnera envie d'aller voir le 2 mars. Merci. En tout cas, ce n'est pas sur cela. Va tout ça dans Lucarne opposée une nouvelle fois, la Revin.

[00:19:50]

Voilà la référence à un peu le pour finir là dessus. Les balises fixées dans cette histoire.