Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:00]

Vous écoutez RMC? Oui, oui, le rendez vous de Rotterdam sera toujours là lundi, un rendez vous que vous appréciez vous? Retrouvez le cattrall. Évidemment, tous les mardis pour l'actu italienne, espagnole, anglaise, allemande était avec nous tout l'été, bien sûr, avec les Coupes d'Europe. Le championnat n'a pas encore repris. Enfin, tout de même, il y a toujours de l'actu actu, notamment d'Espagne. Bonsoir.

[00:00:32]

Qui koç ma quinzième saison à Lofteur? Ma vingtième sur RMC? Ça fait quelque chose quand même. Mais toujours le même envie, la même énergie. L'envie de me battre avec plein de gens. Discuté, je veux dire discuter, te battre. Bien sûr de me battre dialectiquement, paradant bien toilettes de avec ses amis de Marca et leur titre honteuse, stupide. On n'a pas encore parlé à ça. C'est le début de ma chronique, de mon Pitel stupidité.

[00:00:58]

On va reparler dans quelques instants pour avoir une paire est avec nous, comme hier soir d'ailleurs.

[00:01:03]

Bonsoir mon cher Gilbert. Bonsoir tout le monde champion d'Europe pour le boulot. Bravo pour ta t'appelle, toi et moi, les deux vainqueurs des Coupes d'Europe, donc bravo pour ta Bellaing. De toute façon, Fred. Soyons réalistes. Ceux qui savent savent que l'Espagne et l'Allemagne, les autres du barnum, notamment Julien Laurance qui est là depuis Londres.

[00:01:22]

Salut Julien! Salut Gilbert! Quelqu'un a t'il quelque chose? Avant, j'ai entendu quelqu'un ou la chose. Ouais, tu sais, Julien Yano, toi? Alors oui, rappelle toi, toi, t'es dans un état qui va vraiment voir. On verra. On en reparlera. Mais derrière, annoncé tout le monde au resto. Tellement tout lauris. l'Angleterre avait tout écrasé. Exactement comme à la guerre. Je suis bien Tintin, mais toi, rappelle toi ce que j'avais dit quand il fanfaronné au mois de juin 2018, je dis l'important, c'est de tuerai à part en 2018, 2018 ou 2019.

[00:02:01]

Tu parles de qui? Ah là, j'étais là quand tu a gagné, quand tu as 2019, quand tu as gagné, quand tu as gagné les deux Coupes d'Europe. Avec ça, je dis bravo, c'est bien ce que tu fait, mais l'important, c'est de durer. Tu a tenu canon, c'est tout. Messieurs, svp, accueilli comme il se doit de tous les spécialistes du foot italien qui lui aussi depuis plusieurs semaines maintenant avec Yann Crochet.

[00:02:19]

Bonsoir, bonsoir Gilbert, bonsoir tout le monde. Salut Yohann accueille bien. Ils vont commencer par te chambrer tout de suite, chante et va chanter maintenant. Bien sûr. Oui, c'est vrai qu'on a pas fait d'accueil au capitaine et il est arrivé discrètement avec Capitaine Crochet. Il faut chanter. Maintenant, on va se passer de ce petit truc de fou, de voleur. Recherche imbécile. Ils sont devant les lieux communs, surtout. En tout cas, c'est ça aussi le vrai.

[00:02:50]

Le vrai Capitaine Crochet est mort il y a longtemps. Fred, tu sais comment, en plus?

[00:02:57]

Oui, je l'ai entendu. C'est une blague. Alors ça, c'est une blague. En 6ème, ça passera. Allez, petit coup pour démarrer.

[00:03:08]

Kinsley Coman était hier soir le neuvième joueur français buteur en finale de la C1 parce que vous êtes capable de me donner les autres. Michel Hidalgo Seimas Hidalgo, c'est un bon Paulo Zidane, c'est bon. Julien et Ben Emma, c'est bon. Fred en Rhinau? Campa Non? Raymond Kopa, j'ai pas entendu cela. Les buteurs français en finale de C1, comme Coman, le neuvième, Raymond Kopa, Raymond Kopa, ce n'est pas bon. Pas du tout.

[00:03:34]

Kopa n'a pas marqué en finale. Les buteurs français Boli, Beaulieu, exactement.

[00:03:40]

Il y en a un qui jouait à Milan et il y en a un qu'il jouait sur deux tableaux en 94 exactement, alors qu'il jouait. Il y en a un qui jouait à Turin. Facile là dedans. Platini? Platini?

[00:03:54]

Oui, oui, oui, oui, c'est du contraire. Un honneur accordé depuis l'arrivée des peintures et en fait non. Le nom Thuram dans aucun statut. Le stade Illyrien dans la ville de Turin? Si tu veux. Mais le nom et le nom de la ville n'a aucun statut du club. J'ai commencé à faire exactement les deux derniers. Vous les trouverez jamais les buteurs de France dans les années 50, Michel Leblond et Jean Templin. Cela, je vous pardonne.

[00:04:25]

Y'avait Hidalgo que Polo, que les vieux ont eu lieu.

[00:04:31]

Bah alors, c'est avec Rances que tout a commencé. Démarrons par la finale de la Ligue des champions, les gars. Comment ça a été pris dans leurs pays respectifs? Paulo, je vais te demander de faire les réactions. On va dire 24 ans plus tard, évidemment. Mais tiens, à l'Espagne, c'est quoi ce type de Barca? Il faut que tu racontes Fred.

[00:04:47]

C'est plus qu'un titre, c'est la grosse grosse haine qui finalement, exprime un sentiment partagé qu'il y a en Espagne et que je vais vous expliquer. La une de Marca, c'est l'argent ne fait pas le bonheur, mais c'est exactement. L'argent ne fait pas entre parenthèses. Encore le bonheur, mais je pense que ça dit tout de l'aversion, de la méfiance qu'il y a dans une partie importante des médias espagnols, des supporters de foot espagnols, voire de certains clubs contre des clubs comme le PSG ou City.

[00:05:21]

Ces clubs ont expliqué que les clubs d'États, c'est quoi concrètement?

[00:05:26]

Alors, au bout du sujet, c'est quoi? C'est juste t'as plein d'argent que tu dépenses d'argent, que tu gagnes la Ligue des champions? Voilà.

[00:05:33]

Refuser le Real, le WAC qui a dépensé beaucoup plus que le PSG, qui prend 8 23 Hubbert. Il va faire la différence, mais il a environ 200 millions dans les comptes. Tu le fait jamais joué. Quand tu recrute Griezmann, quand tu arrives, tu tires un truc ta gueule. Quand il te dira les Galactiques du Réal qui régné pendant 10 ans français. C'est pas moi le directeur de Barca. Moi, je le dis simplement je n'accuse pas.

[00:05:56]

Toi, je parle à Markarian, mais à travers toi, tu l'auras, tu es, tu es le représentant de l'Espagne. Je ne magouille pas, tu te dis, mais la stupidité sans nom. Les explications de Fred. Les explications de Fred, en fait, c'est que l'Espagne, c'est l'ancien monde. C'est passé comme le Bayern, c'est le Barça, c'est le réal, l'aristocratie du football, l'aristocratie. Et en plus, ce ne sont pas des clubs commerciaux dans le sens puisque le Bayern Paulos pour l'expliquer.

[00:06:20]

Comment ça marche? Mais y'a pas de propriétaire unique. Il n'y a pas d'argent, ils ne font pas de blé, ils vendent pas, y'a pas de produits dérivés. Les dirigeants du Qatar. Le Qatar est pas sponsor du Bayern, non loin de Paris, et non plus au Barça non plus. Le Qatar versera des millions, mais attendez, attendez, attendez pour placer une aventure de la saison. Putain, ça peut démarrer fort au Qatar, qui tient la route en matière de culture.

[00:06:46]

Mais moi, c'est OK. Je ne me demande pas de défendre cette position là. Je fais ça, je vais essayer de te l'expliquer. Donc voilà, c'est l'aristocratie du football qui voit d'un mauvais oeil l'arrivée de nouveaux concurrents, qui est une sorte de rapport amour haine. Parce que ce sont des clubs qui, d'un coup, arrivent avec beaucoup d'argent. C'est ce que l'on pense. Du coup, je veux dire, je sais ce qu'elle fait à Milan avec Berlusconi en 84, Tapie avec l'OM à 86.

[00:07:10]

Là, il y a un côté un peu artificiel. Il y a des nouveaux qui viennent un peu démangeait, était en fait, c'est maintenant officiel. Quand un mec arrive avec de l'argent, bien sûr, c'est bien ça. Mais en a souvent proposé ce genre de modèle.

[00:07:20]

En même temps, le club PSG actuel n'est pas aimé, mais l'équipe est très aimée. Vous voyez la nuance, c'est à dire que des gens et hier à Madrid, beaucoup de gens avaient envie de voir démarquez et MBP remporter la Ligue des champions. Beaucoup de joueurs à Barcelone? Ou faut pas oublier. Neymar a laissé pas mal de bons souvenirs, avait envie de voir Neymar marquer et remporter la Ligue des champions. Donc voilà, c'est un petit peu.

[00:07:45]

C'est cette dualité entre ne pas aimer un système de pas, aimer un club, ne pas aimer l'argent qu'il y a derrière et aimer les joueurs pour ce qu'ils sont. D'ailleurs, la fidèle en elle même a été très appréciée. Oui, mais Fred, en Espagne, ce que je ne comprends pas, c'est que quand ce sont des supporters éventuellement qui tiennent ce genre de propos, être supporteur parfois peut faire perdre la raison qu'un journal comme Marca, qui est un grand quotidien en Espagne, repose sur le plus dur, c'est plus que ça.

[00:08:17]

En Allemagne, quand on connait le modèle économique des clubs, ça ne va pas me choquer. Je peux entendre des choses. Après, je dirais oui, mais vous mangez Claude et les copains du Barça ou du Réal, c'est encore mieux que le Bayern. Associatifs, sociaux. Fred stp, quand un Etat décide à un moment de passer, de passer l'éponge sur des impôts ou détaler. Non, c'est pas vrai, c'est pas vrai.

[00:08:40]

Moment, ils ont l'air Bannon. C'est pour ça que la loi Beckham, c'était quoi? En Italie, le décret Berlusconi, c'était quoi? Non, pas un d'accorder. Non drivers fiscal. Comme n'importe quel parti n'aurait jamais pu expliquer ce qu'est la loi Beckham. Les étrangers ne doivent pas croiser les recruteurs des stars, mais non. Mais alors, je fais des salades prêtes. D'ailleurs, je n'étais pas que pour les footeux Beckham. Attention pour les ventes.

[00:09:08]

Pour le symbole, c'est un symbole. Afin d'expliquer la loi Beckham, la loi Beckham était simplement une loi qui était là pour accueil, pour aider les multinationales à s'implanter en Espagne et amener leurs cadres et leurs hauts dirigeants pour qu'ils payent moins d'impôts. Il se trouve qu'à cette période là, les Galactiques commençant par Beckham en ont profité pour payer malgré tout, même après la loi Beckham, moins d'impôts que ce qu'on paye en Angleterre, par exemple. Attention, parce que la fiscalité en Espagne était là.

[00:09:38]

Et ça fait plusieurs années déjà, depuis la crise de 2008, que les footballeurs ne peuvent plus bénéficier de absolument cela. Ça a existé. Oui, ça a existé. Sauf que ça faisait quand même un montant d'impôts très élevé par rapport à d'autres pays, notamment l'Angleterre en masse et en matière de football. Il y a bien un pays qui branchaud-brière, c'est l'Espagne, l'Italie, énormément de avec le décret Bernardoni du mois. Désolé, c'est 54% le taux d'imposition sur les joueurs.

[00:10:05]

Vous dit qu'en matière d'économie du foot, on a bien compris que les nouveaux et les clubs nouveaux riches ne plaisait pas en Espagne? COBP la plupart. Qu'est ce qu'on a dit? Qu'est ce que l'on a dit en Angleterre? Par ignorance? S'établit ainsi? Ah bah oui, svp, Julia. De quoi tu dis? C'est au tour de Julien Daniel de lancer Julien Dupont. C'est Julien Martin qui donne son nom et qui explique que l'auteur, alors ici, c'est pareil.

[00:10:33]

C'est vrai qu'il faut le reconnaitre, qu'ils ont beaucoup parlé des médias anglais, pardon, ont beaucoup parlé. Que ce soit la presse écrite ou la radio, la télé du Qatar dans les jours qui ont précédé cette finale, du fait que le PSG soit ce genre de club là avec l'argent du pétrole avec pas de pétrole en l'état, ce gaz, le hall Moni. C'est ce que c'est, ce que les Anglais. C'est comme ça que les anciens pilote générique.

[00:10:57]

Un terme générique, exactement. Alors après, tu as beau leur expliquer que c'est comme c'est comme ça que je vois, cette équipe du PSG avec la même chose de City, disent la même chose de City, exactement. Ils ont d'énormes problèmes avec ce genre de problème, avec Abramovich et son argent, bizarrement beaucoup moins et désormais beaucoup moins au début. Ensuite, il y a avait des problèmes avec Abramovich, mais avec lui et avec les oligarques russes.

[00:11:21]

Quand elle a acheté la moitié de Londres, ça leur a posé des problèmes. Mais il n'y a eu que °14 là dessus. Là, je pose un problème là. Et tous les problèmes qu'a eu à ManchesterUnited, vêtu de noir et blanc comme une partie des supporteurs, qui n'a pas réussi à construire un club à côté, est allé s'expliquer de la façon dont les Américains dirigeaient la guerre. Une pas ici, en Angleterre. Il y a une part d'hypocrisie déjà sur, mais il y a de quoi séduire âgées dans le football.

[00:11:48]

Hypocrisie surtout? Non, mais surtout ce que je crois. Et moi, je vais être honnête avec vous ici. Moi qui suis supporter du PSG depuis que je suis tout petit ici, je suis là. La voix du Paris-Saint-Germain en Angleterre, pour les médias anglais, c'est vers moi qu'on vient souvent pour les médias anglais. Et ces questions là, on peut dire que tu es un peu l'ambassadeur du PSG. C'est ça ou le porte parole, mais moi, mais moi, ça me dérange pas chez moi.

[00:12:07]

Et j'ai joué mon premier match au Parc des Princes contre Videau. Autant j'avais 3 ans et demi. Stofflet raconte une petite histoire de coaching. Tout le monde avait expliqué aux auditeurs Donc toute la semaine, on a vu sur plusieurs Julien serré les réactions. Franchement, c'était beau à voir. Mais moi, j'étais un peu triste pour toi. Terminé? Non, mais tout de suite, toute la semaine, j'ai eu des questions. Mais comment tu fais pour supporter un club pareil?

[00:12:34]

Est ce que ce n'est pas conflictuel dans ta tête de supporter un club pareil avec le Qatar et avec ses droits contre les droits de l'homme, etc. Etc. Effectivement, c'est ce qui obnubilées les Anglais. Pas de problème. Après, on a quand même eu des choses plus intéressantes sur le fait que ce n'est pas une addition de superstars qui te fera un jour gagner la Ligue des champions. Mais aussi, les Anglais pensent que c'est simplement remis un petit peu plus tard que le PSG va y arriver un jour.

[00:12:56]

Et on a vu parler d'un gardien d'un très bon article de Wolson. Il y a un très, très bon journaliste qui a écrit beaucoup de livres, notamment en tactique, qui explique que ce n'était pas là. Ce n'était pas ce soir là, mais que ce n'était pas simplement une finale comme ça. Ce qui n'arrivera plus, c'est juste remis à plus tard. Donc vous voyez un petit peu des deux, mais c'est vrai que ça a beaucoup, beaucoup parlé.

[00:13:12]

Encore une fois du Qatar.

[00:13:14]

Et tout ça dans quelques instants. On sera en Italie si on dit la même chose depuis l'Allemagne, 24 ans plus tard. Bien sûr, le top, c'est un peu différent d'Allemagne. On célèbre, j'imagine. Et puis toute l'actu européenne. Bien sûr que le mercato continue. Pendant ce temps là, même si le championnat n'a pas repris dans les 4 groupes de football européen, on se retrouve tout de suite là jusqu'à minuit avec vous. Welcome Vignau. OK, happy queer.

[00:13:43]

I am very happy to be big Tottenham. Jusqu'à minuit. C'est l'after foot? Oui et non. Ennaceur, Adiko, tous les autres garderies YOLO avec Kevin Diaz ou ça+ qui sont là Julien, Laurence, Fred, RBL, Line Crochet pour le break pair. Vous avez vu le nouveau compte Instagram, Les gars, pour vous abonner d'urgence? Bla bla bla.

[00:14:15]

Je viens de master. Je viens à l'instant de m'abonner. Bien mettre des photos, c'est. Par contre, ça va arriver. Y en a. C'est une cause perdue, mais il n'a pas changé. J'ai cherché Bono, je n'ai pas trouvé. Tu ne trouvera nulle part.

[00:14:31]

Watsa Je ne fais pas fermer mon compte Facebook. Avec l'auto, on en mettra au fait au fur et à mesure des émissions. On mettra alors des photos de moi dans des positions sympathiques en vacances. Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Pourquoi pas Fred Yod en Italie? Est ce qu'on tient le même discours qu'en Angleterre et en Espagne? Ouais, je ne vais pas être très original. Après Julien et Fred, disons que on accole toujours le nom du PSG avec sa puissance financière et un exemple qui va vous paraître un peu bête vu de France.

[00:15:05]

Mais dimanche, jour de finale de papier dans la Gazzetta dello Sport. Le premier, c'est un papier sur le match de présentation, assez classique, avec un angle classique. Premier paragraphe. La première chose qu'on appelle, c'est le prix combiné de Neymar et de MVP. Et dans l'édito trois pages après consacré au match, on précise bien que le PSG, c'est l'argent à gogo et que le Bayern, c'est un autre modèle. Donc, après le match, rebelote.

[00:15:25]

Pas trop de surprise dans l'analyse sur Sky Italie, qui est le diffuseur de la Ligue des champions, il y a un célèbre journaliste qui est très bon d'ailleurs, qui s'appelle Pas au Lokondo, qui rappelle le premier truc, qui rappelle que le PSG a dépensé 1,3 milliard je crois sous ou sous QSI et que, grosso modo, ils ont pris un but de Coman qui était formé au club. Donc bon conneries pareil. Alors Malenfant écoute Daniel et ça arrive à tout le monde.

[00:15:48]

Mais globalement, ça a un très bon journaliste qui fait briller les yeux. Mais je sais, je le connais actuellement sur le penses dans un pays où Milan est arrivé comme il est arrivé. Et l'Inter a englouti sous Moratti des sommes astronomiques sur des ouvriers aussi, sans parler de la Hueber et de toutes les affaires. C'est aberrant. Le foot, je suis parfois rend complètement débile, mais c'est aussi ritualisme cris. Regardez, comme on dit, le brin de paille dans l'oeil du voisin ou je ne sais pas, mais c'est affligeant de bêtise.

[00:16:23]

Les Anglais à la culture italienne fait que tu connais, c'est que c'est que le mercato, c'est un sport en Italie pendant le sport. Et donc normalement, quand un club est pendant la soirée et que le même salaire, on s'en sort bien sur un tel 12A, ça leur plait. Il y a quand même un truc très bon, sinon je vois bien ton coup. Enfin, si en Italie, il n'y a plus de foot, en Espagne, il y a plus de foot en Angleterre qu'il y a plus de foot.

[00:16:50]

On a donc cette vision là du PSG. C'est bien qu'il y a un truc qui transpire bien, qui correspond à ça. Oui, oui, c'est vrai, je peux me permettre. Mais dans le même temps, est ce que les arguments que j'avance sont faux? Quand je leur dis regardez vous l'histoire de votre foot et de ce qui s'est passé? Oui, mais la vérité, c'est que le PSG s'est emparé et d'algèbres. Mais ils n'ont rien dit.

[00:17:12]

Il me semble englobés en on avec un monopole. Un modo s'attaque à un monopole par un oligopole à d'oligopole où il y a une dizaine de clubs qui trustent tout depuis des années et qui ne veulent pas accepter un nouveau. Mais rien de plus. D'abord et ensuite frappe juste Brad Pitt à leur tête, puis tentant un Daniel. Bien sûr que sur le fond, tu as raison. Mais comme dit Gilbert, dans la majorité des pays, le Paris Saint-Germain n'est pas vu comme comme Anti City, par exemple.

[00:17:43]

Tu vois, je ne sais pas pourquoi je peux pas te l'expliquer. Est ce que c'est parce qu'ils sont en France et qu'on est moins habitué à ce qu'un club français vienne bousculer les choses? Maintenant, y'a rien. Chose qui n'est pas intelligente et mal vu. Kevin En Italie, en Italie, City et le PSG, c'est sur le même plan. Oui, c'est les moyens, mais il y a toujours moins de l'Espagne aussi. C'est moins vigoureux quand même contre Manchester ainsi que contre le Paris Saint-Germain.

[00:18:04]

Vous êtes vous posé la question? Mais là, on n'a pas abordé dans les articles. On parle de pognon, il y a pas, y'a pas un petit fond d'islamophobie.

[00:18:15]

Je pose la question. Alors, Gilbert, je vais te dire oui, tu as raison, mais toi, le problème, c'est que tu mets, tu mets cet argument en tête. Alors on va engendrer de sérieux arguments, ce qu'il y a un problème. Et tu fais. Tu ferais un sondage européen sur ce veut le Qatar. En Europe, on n'en veut pas parce que les droits de l'homme, on n'en veut pas. Quand je dis le droit de excusez moi de les 10 pays comme toi, on n'en veut pas.

[00:18:36]

Vous ne voulez pas le savoir. Il y a eu un fabuleux article en Allemagne qui a écrit et je peux envoyer Gilbert, mais je ne parle pas allemand. Je suis désolé de parler de ça, n'a parlé que de pognon. Le problème n'est pas le pognon. C'est qu'on ne veut pas à Manchester City, ce genre de pays. On veut pas du Qatar en France comme on veut, pas en Allemagne. On veut pas la population. C'est la population qu'ils ne veulent pas.

[00:18:57]

Il y a ceux qui décide et ceux qui décident d'y rentrer. Le Qatar, c'est ça le problème. Et vous ne voulez pas le savoir.

[00:19:03]

Vous ne voulez pas le dire, mais bien sûr que si on veut le savoir, il faut être calme. Toi lance, ça rend fou. Mais ça me rend fou. Polo, on a le droit. En fait, tu racontes n'importe quoi. Ben bien sûr, c'est lui qui est pourri. Toi, tu es la vérité absolue. Tu vois la vérité absolue expliquer. Après, tu pourras énerver et crier parce que dans ces cas là, ton propos ne tiendra.

[00:19:26]

Mais je pense qu'il tient parce qu'il va finir par tenir debout. Au final, si tu refuses tout, mais partout, les investissements et l'argent qui vient de ces pays là, mais partout, dans tous les domaines, et tu refusera également toute l'économie et tous les gens qui ont des emplois dans le pays, c'est grâce à ça. Si tu es d'accord pour me suivre, oui, ça, on sera d'accord, mais il faudra assumer. Il faudra assumer les dégâts que tu auras dans l'économie française.

[00:19:53]

Si tu n'accepte pas ça, il faudra assumer tous les échanges commerciaux partout. Il faudra assumer puisque tu parles des droits de l'homme. Tous les échanges que nous avons avec les Chinois. Tu vas avoir une déconstruction économique que tu appelles peut être de tes veut avec des gens qui vont lui parler de l'opinion publique générale. Oui, mais la puissance publique générale, il est jamais dit et il n'a jamais été dit qu'elle ne raisonne pas n'importe comment et qu'elle ne se met pas devant un miroir pour comprendre elle même ses incohérences.

[00:20:22]

Moi, je vous comprends ce que veut dire Paulo Robinot Reconcentre Viennot sur le Folly le monde aujourd'hui. Il va falloir m'expliquer, surtout quand on avance l'argument des droits de l'homme. Comment tu vas faire? Mais je veux bien l'entendre. Parce que si tu mets lexplique, la gauche a raison des droits de l'homme par terre. Tous les échanges commerciaux que nous avons avec la Chine, tous les échanges commerciaux que nous avons avec tous les pays que tu estimera pas en phase avec ton idée des droits de l'homme, ça va être très compliqué, que ce soit à l'époque de la Coupe du monde, ce qu'on disait avec les Russes, que ce soit en fait un Gély avec tellement de pays dans le monde que ça va franchement être compliqué.

[00:20:56]

Mais si tu as la globalisation, Daniel, refermer les frontières, la globalisation. Mais même avant la Coupe du monde en Argentine, en 2008, c'était le même débat. Ça va être très, très chaud. D'ailleurs, je veux bien tout suivre. Moi, je lui, mais on ne veut rien dire. Il va bien. Rien au foot, mais j'ai fait une réponse de Paulo sur une question. Je te rappelle que la globalisation que je ne sais pas comment toi, tu vois ça.

[00:21:21]

Moi, j'ai le droit de dire que c'est pas formidable. Mais je suis d'accord avec toi, Paulo. D'accord, donc on est au dessus. Je suis Danois. Non, non, tu n'es pas d'accord. Tu dis que tu acceptes le truc. Moi, je ne l'accepte pas exactement la même chose. Ça s'appelle, ça s'appelle le laissez faire. D'accord, c'est lui qui communique très bien entraîné un laisser faire sociétal. C'est vrai. Et ça, on ne veut pas dire que je trouve ça sur le fond.

[00:21:40]

Là, d'accord, là, d'accord. Moi, je dis que si vous faites un référendum européen, je ne dis pas que les gens ont raison. Le Qatar dégage d'Europe dans l'opinion publique et contre l'arrivée du Qatar. Fred Boillon, est ce que la vision, l'aviso doit être un nouveau visage? Je reviens au foot. Je voudrais juste savoir où commence la journée, qu'en foot, je voulais savoir où commence l'hypocrisie, où finit l'hypocrisie. Lorsque le PSG appartenait au G14 et le Qatar et le Qatar n'était pas là, le jeu Technologies 14 était l'émanation de quoi?

[00:22:14]

Les grands clubs européens, c'étaient des grands clubs européens. Mais le PJD, déjà, alors c'était déjà une oligarchie. Voilà donc pour dire aujourd'hui qu'il y a de nouveaux riches comme le PSG ou des choses comme ça. Moi, ça me fait toujours rigoler. C'est exactement. Faverges parce que je voulais dire une chose et la vision des médias.

[00:22:34]

Une chose, la vision du supporteur, c'est la fusion des clubs. Parce que là, en Espagne, tu as des clubs, ta tête, t'as des clubs qui trouvent ça très bien. C'est que quand, quand tu parles avec Florentino Pérez, le président du Réal, il te dit qu'il fait beaucoup d'affaires avec le Qatar, le paie très bon, même s'il opérait à un business moins monumental, un à titre privé. Après, je ne sais pas avec lequel avec ces entreprises.

[00:22:54]

Ouais, c'est pas. C'est vrai que c'est avec sa gloire maintenant. Mais alors, j'ai Tipiak un truc. Florentino Pérez considère que City ou un club avec lequel il s'entend bien, ou le PSG d'ailleurs il est très ami de Rabat IFI considèrent que ils sont là et qu'il faut faire avec. Que ça sert à rien d'avoir un discours qui est plutôt un. Plutôt le discours de Barcelone. Mais moi, je parlais de BTP qui cartonne au Qatar. Non, il cartonne.

[00:23:19]

Pas moi. Je touche des abonnements avec Fred. Il fait une aubaine. Il a fait un rien et un truc. On parle du réal et après, je soit des boites de BTP que Forest Lopérec considèrent qu'il faut. Il faut s'entendre avec des clubs comme le PSG et City, puisque lui considère que le football évolue et que le football doit faire avec. Et comme Florentino Pérez, il a envie, comme beaucoup de grands clubs européens, de créer une ligue fermée.

[00:23:46]

Ils pensent que ça va se faire avec des clubs comme City et le PSG. Et ils pensent que l'avenir d'un grand club, ils en ont donc fait une super. Mais c'est pas de l'hypocrisie puisque Florestan de la Grèce et Lorraine, par exemple. Par contre, le PSG, mais pour le Qatar, quand tu dis qu'en fait, la différence entre les clubs et les supporters et la presse, on est vraiment quand c'est ça le boulot. Quand tu dis polo et c'est intéressant, si tu demande aux gens qu'est ce qu'ils vont décider?

[00:24:13]

De prime abord, je pense que tu as raison. Si tu explique ensuite clairement aux gens attention en France, surtout en France, surtout si le Qatar s'en va. Le championnat tel qu'il est s'écroule. Parce que tu n'as plus, tu parles des droits télé avec beIN Sports, le premier club aujourd'hui, moins maintenant, mais en tout cas déjà, si Mediapro a mis Losail, c'est parce qu'il y avait le PSG qui a fait qu'on mette autant d'argent dedans, parce que sinon, tu n'étais pas.

[00:24:40]

Donc, ça veut dire en cascade que les fameux gens qui se Gantoises vont te suivre vont se retrouver face à une Ligue1 avec encore carrément dévastée. De quoi l'arrivé de l'argent? Ça va changer quoi? Vous avez dit quelque chose? Et vous savez, ça va changer grand chose sportivement écoulé sportivement. Mais ça vous aurait dit un truc extraordinaire qui a fait disparaître le champ Xaver? Vous avez dit quelque chose d'extraordinaire? La France a bénéficié de 4 diffuseurs.

[00:25:08]

C'est unique en Europe? Oui, qu'est ce qu'on en a fait? Qu'est ce qu'on a faire de cette Rochehaut là? Ça a été une catastrophe qu'on en interview, été dans l'opulence et du coup, ils ont oublié de bien faire des années extraordinaires. Ils ont bien travaillé. Il n'y a jamais eu aucun diffuseur dans d'autres pays européens. Évidemment, c'est complètement fou ce qui fait poloïstes le départ de la discussion avant que ça s'agite un peu, c'est que Daniel, disait Elyes.

[00:25:34]

Il a raison. C'est que OK, le Paris Saint-Germain a un actionnaire principal qui est le Qatar. Mais quand on critique le PSG, le Qatar, peut être qu'en Espagne, on parle moins du sponsoring du Qatar envers le Barça ou du sponsoring du Qatar envers le Bayern. Tu attends peut être que c'est une écoute, juste une grande écoute, juste pour le jeu fini. Peut être que c'est plus subtil et c'est plus intelligemment fait par ces grands clubs.

[00:25:57]

Parce que ce sponsoring passe parmi d'autres plutôt que le Paris-Saint-Germain, qui a un accent français. Aucune, personne, aucune entité entreprise OM avec de l'argent n'investit plus dans le foot. Donc notre football ne vivrait plus aujourd'hui clairement jusqu'à ce qu'à même attirer l'investisseur à Marseille. C'est parce que le Qatar était là, ce qui a attiré tous les gens aujourd'hui qui ont dorna les clubs français. Mais bien sûr, quand on a droit de penser que ça va, mais il faut tout expliquer.

[00:26:23]

En fait, c'est une sorte de château. Il y a problème.

[00:26:25]

Le problème, c'est. Hypocrisie. On dit que l'hypocrisie a l'Allemagne parce que le Bayern fait ça. Evidemment que le Bayern a été super hypocrite parce que maintenant, et depuis 2018, on ne fait pas défaut. Isole ou Qatar Airways, qui est sponsor sponsor du Bayern Munich sur son maillot sur les manches. Et le Bayern va jouer en Arabie saoudite, comme la Suisse qui est organisée en Arabie saoudite, comme le disait Fred. Mais attendez, est ce que ça veut dire que le Bayern, c'est la population allemande?

[00:26:52]

Moi, perso, c'est à dire de faire mes affaires le plus naturellement à toute l'information, et c'est ce qu'il en coûtera si fait que le peuple est condamné. Je sais bien des gens, disent les juste les écolos. Bon, bien sûr, je n'ai pas la même phrase, mais pour le reste, il faut jouer juste le mot de la fin. Pourtant, il apprend on arrête. Fred a dit un truc très simple qui est très, très bon.

[00:27:16]

Le système associatif en Allemagne. Mais vous croyez que la jeunesse ne s'est pas fait allumer au sein de l'association? Croyez vous qu'il y a des mecs qu'on dit Onesta de totu tape sur le PSG tout le temps que tu attends, mais ce que tu fais, toi, c'est quoi? Ce n'est pas une forme de démocratie de dire non. Il y a un problème. Je vais envoyer à Gilbert. J'ai envoyé à Gilbert un excellent article en je dis que c'est autre article que je n'attendais pas de NTV qui appartient au groupe RTL.

[00:27:42]

C'est la famille Bertelsmann Bertelsmann. C'est pas des méchants gauchistes. C'est le mec qui vendait des livres, des bibelots à son départ. Tu vois, donc c'est un mec à droite. Le titre de l'article, c'est la finale la plus sale de l'histoire de la Ligue des champions. D'accord. Et Terrière, c'est quoi ces barjots et d'où il vient? Tu peux dire que c'est hypocrite de reculer sur cette question là. Elle existe. Et le mec qui a écrit ça, il n'est pas content.

[00:28:02]

Débile non plus. C'est qu'il y a un malaise par rapport à ça. C'est tout. l'Europe s'est construite en une façon. On peut nous expliquer tout ce qu'on veut, qu'on n'est pas parfait. Alors, il faut s'enfermer à arrêter les échanges commerciaux avec les pays. Allez, vous n'avez pas envie de changer avec votre terrain? Ce que je peux le dire ici, les domaines dans. On envoie la Qatar est arabe. On a pose la question des droits de l'homme au Qatar.

[00:28:28]

On l'a mis sous le tapis. RMC, McCafé, Abreuvoirs, Virazeil. Là où c'est plus sérieux, plus c'est drôle, évidemment. Comme tous les lundis, tout à l'heure, nouvelle chronique 12.1 qui vous fera un peu le point sur ce qui se passe ou ça met les gens sur tweeter sur Instagram, bien sûr, parce que c'est aussi là que l'acteur vit. Donc, tu vas nous faire le relais de tout ça tout à l'heure. Alors l'actu a maintenant redémarré par l'Italie parce que Pirlo a fait ses débuts comme entraîneur.

[00:29:00]

Ça y est. Ouais, alors j'aime prendre de Lexomil. Suite à la conversation précédente, je n'étais pas prêt à regarder ces séries. Oui, vous avez raison. Sponsor, maillot, époque, une entreprise tout à fait nette. Les Libyens, les Libyens étaient à bord. Il, c'était avec Kadhafi. À 18 ans, on cherche des clubs CVA à Pérouse.

[00:29:32]

Oui, le fils Kadhafi avait joué. Bien sûr, on en avait parlé. Oui, Pirlo a fait sa rentrée des classes. On va dire ça comme ça. Alors aujourd'hui, c'était essentiellement des tests médicaux, comme ça se passe partout maintenant en Europe. La première journée pour les tests médicaux et on attendait notamment les tests Covidien et en attente des résultats le lendemain, c'est tout ce qui se passe dans les centres d'entraînement. Le premier jour, donc, on va attendre un peu avant de voir ce qu'il en est de Pirlo entraîneur, il y a beaucoup de fantasmes.

[00:29:59]

Il y a surtout une presse qui est à fond derrière lui depuis depuis le départ. Qui est le lappelle? Le maestro, déjà. Bon, ça, c'est génial. C'est un peu son surnom comme joueur aussi. Mais bon, de le reprendre comme entraineur, je trouve ça un peu un peu osé. Donc on verra ce qui va se passer. Mais il a un très, très gros chantier comme devant lui. Alors le doute refait plus d'ailleurs.

[00:30:22]

Une petite photographie de vacances. Quand vous reprenez ça, ça parait peut être stupide, mais en fait, vous n'êtes pas trop. Alors, redémarreront par Julien en Angleterre.

[00:30:32]

Arnaud reprend le week end du 12 septembre, après la trêve internationale, après la trêve internationale. Sauf que je savais parce que ça, je le savais. Ensuite, deuxième journée avec une deuxième journée avec notamment un Chelsea Liverpool. Et on verra tout à l'heure du recrutement assez fabuleux que Chelsea est en train de faire Chelsea Liverpool dès la deuxième phase. J'ai pas dit c'est toi Silva, c'est pas crapuleux et quasi Phaidon. Mais si tu disais bah, tu oublies Vermeire, Yeshe, qu'il wel et Caillavet vers moi, c'est la cinquième roue du carrosse officiel.

[00:31:11]

Je ne savais pas que c'était l'essentiel pour l'Allemand.

[00:31:13]

En plus, Cissé, c'est quasiment quasiment tout à l'heure. Donc, si Liverpool joue à jouer, jouer, c'est tellement d'ailleurs une journée.

[00:31:23]

Leverkusen, quoi? Pardon redi? Au Bayern, à Leverkusen, Bayard Bayern, le fameux Bayern, l'entreprise de médicaments redonnée.

[00:31:35]

Comme si le football était pas né grâce à des comités d'entreprise d'entreprise. Grâce à l'histoire du football association. C'est vachement intéressant de se dire qu'un Etat est une entreprise aujourd'hui, mais en plus, c'est fabuleux, c'est à dire qu'il faut baisser. BCC Fadia Dans l'histoire des liens entre certaines entreprises et certains Etats, la. Toi aussi, tu, tu n'es pas d'accord avec ce modèle. La globalisation et tout ça, en fait, tu utilises les mêmes arguments qui sont pour la globalisation, n'ont rien donné.

[00:32:06]

Tu es en train de donner une moralité au on va du tout. Permettez moi de voir une émission de foot. On est pas là pour débattre l'hiver, ça sur le tapis. Étais comme ça sur le tapis. Qui?

[00:32:17]

Lexomil, Julia reprise. Reprise le 12 mai prochain. Reprise le 12. Tirage au sort du calendrier le 12 septembre septembre de la Liga.

[00:32:31]

Ça reprend le 12 septembre. Oui, mais après, j'ai pensé que c'était un.

[00:32:36]

Non, non, non. En septembre, le tirage au sort du calendrier. Ce jeudi, on sait qu'on aura un match jusqu'au 23 décembre et que comme il n'y a pas beaucoup de place dans le calendrier, il y aura ce qui se passe pas fréquent en Espagne. Il y aura un match, il y aura des matchs, une journée le 30 décembre. Voilà ce qu'on sait pour l'instant. La finale de la Coupe du Roi, qui n'a toujours pas pu se disputer entre l'Athletic Club de Bilbao et la Sociedad, le derby basque, puis la Coupe du Roi qui devait se disputer au printemps, mais qui a été reporté.

[00:33:06]

Je vous rappelle que les clubs ont préféré attendre plutôt que de disputer sans public parce que ça va être une grande fête. Donc c'est reprogrammé normalement pour le mois d'avril. Mais on va voir comment ça se calme.

[00:33:18]

Quelle est la jauge, messieurs pour vos championnats en termes de public, comme tu viens de dire? Fred Pour l'instant, il n'y a personne dans la zone rouge, mais je pense qu'il n'y aura personne jusqu'au mois de janvier. Oui. Pour l'instant, l'Italien Luca, on espérait pour la troupe en Italie. Après la troisième journée, pour remettre tout le monde dans les stades, ça aura sans doute pas lieu puisque, comme en France, l'épidémie reprend un peu et ça recommence.

[00:33:40]

Le football le 19 20 septembre, donc, on est un peu les cancres. On recommence en dernier. Donc, du coup, il y a cinq journées en milieu de semaine dans la saison et match le 23 décembre et le 3 janvier. Oui, ça va être méga sérieux en Italie et chez toi.

[00:33:52]

C'est supporters dans les stades est un sujet extrêmement complexe parce qu'on a vraiment pensé que ça allait pouvoir revenir relativement rapidement. Et finalement, comme il y a à nouveau explosion des cas de colis, c'est le gouvernement dignite. Il y a beaucoup de discussions parce qu'on a pensé à des JO de Saint-Nic jusqu'à 20.000 dans certains cas. Il y a même l'Union de Berlin qui prévoit de faire en sorte de faire entrer directement ces 22.000 spectateurs. Sauf que le gouvernement dit non et les régions.

[00:34:19]

Donc, il y a des gros, des en ce moment par rapport à ça. Donc, objectivement, on n'a pas. Officiellement, on n'a pas droit aujourd'hui. Tout simplement parce que l'épidémie fait en tout cas le taux de reproduction du public est en train de recommencer à partir là où c'est la date de reprise. Alors la date de reprise. Le 11 septembre, tu auras le premier tour de la Coupe d'Allemagne. Le 18 septembre, tu auras le premier la première journée avec le Bayern Chalco.

[00:34:43]

Donc ça va reprendre rapidement et donc c'est un peu comme la même chose. Le calendrier très resserré sur la première partie de saison, ça va faire des semaines anglaises un peu partout. On ne sait pas trop comment ça va se passer. J'ai presque envie de dire que l'Allemagne a de la chance d'avoir plus de n'avoir que dix huit clubs dans l'Hexagone. Comment faire face la deuxième quinzaine de septembre dans tous les championnats de foot? Le Tour de France à Roland-Garros?

[00:35:07]

Excusez moi, mais à la maison, je pense que la productivité va baisser. Voilà, prédiction devient tentant.

[00:35:16]

Oui, comme disait comment on parle de la jauge de la bonne question de Kevin, c'est à dire qu'on va parler mercato. Mais il est évident que tout, en tout cas, moi, mon Espagnol, est totalement bousculé par le fait qu'on ne sait pas quand tu auras du public, ce qui fait que les clubs espagnols ne dépensent quasiment rien et ne vont quasiment rien dépenser. Prêt avec option d'achat, c'est pas compliqué. Voilà où on dégage tous les fins de contrat.

[00:35:44]

On fait une promotion, un jeune faire venir et revenir des les. Et les gros transferts, entre guillemets. Ce qu'on aurait dû voir, ça devient des prêt avec des options d'achat. En fait, on propose qui on repousse la question un an plus tard, quand on fait des transferts, voir un bilan bien propre. Exactement comme le révèle Le Parisien le début juillet, par exemple. En fait, comme on ne peut pas déterminer la valeur exacte d'un transfert et que personne n'est en capacité de dire si elle est gonflée ou pas du tout.

[00:36:14]

Et bien on se met d'accord sur des montants de transfert qui sont légèrement gonflés. Prenait au Imen pour 80 millions d'euros, prenait Arthurs pour 73 ou 114 millions d'euros. J'en appelle plus exactement épient. Dans l'autre sens, on envoie un autre joueur dans l'autre club. Lui aussi gonflé, ce qui permet sur le bilan final, avec le jeu des amortissements, de faire des belles plus values chaque année en faisant des doubles opérations, et on le fait avec des grands joueurs et avec des jeunes à 10 millions d'euros qui n'ont jamais joué une minute.

[00:36:38]

Sa réussite financière a bien joué par Ça échappe, c'est que ça rentre totalement dans les bilans et c'est justement pour être en accord avec le fair play financier. Le problème à l'envers, avec un truc qui crève les yeux, par exemple l'échange, entre autres pianiste et Artur Rappeliez frappe à l'échange. Petite différence de 10 millions. Mais non, ils ont fait comme eux, comme comme le dit Diiode, en vente et en achat, justement pour maquiller les comptes.

[00:37:04]

Ouais, enfin, excusez moi ce que vous expliquez. Évidemment que lui le comprend elle aussi. Voyez ce que je dire, donc. Sauf que c'est légal. Il n'avait pas le droit de vendre Biannic, le Barça, le Barça a le droit de vendre Biannic, de vendre Arthurs et d'acheter Kaddish. Tu vois tout parce que flou, parce que personne n'est en capacité de dire c'est un montant de transfert est juste ou pas juste. C'est impossible de le déterminer.

[00:37:28]

Qu'est ce qui le détermine aujourd'hui? Donc, il y a un vrai. Là dessus, il y a un vrai suivi qui permet aux clubs de s'engouffrer dans la brèche 50 sur Choupo-Moting. On comprendra qu'un aussi, Rabadan l'a tué Peiser pour les quarts de finale de Ligue des champions, par exemple. Exact. Dans quelques instants, on revient pour le mercato. Vous allez nous dire un petit peu quelles sont les grandes tendances dans chacun de vos pays? Les clubs concernés, principalement.

[00:37:53]

Les principaux joueurs également. Mais je vous rappelle juste une dernière fois que vous avez encore une vingtaine de minutes pour jouer, pour gagner une semaine grâce à Belambra, à une semaine de vacances avant la destination de votre choix, vous choisirez dans le catalogue Montagne mer comme vous voulez. Pour jouer, vous envoyez RMC par SMS au 7 32 16. Vous envoyez RMC par SMS au 7 32 16 a tout de suite.

[00:38:14]

Italie Foot Super! Y voir une news plus près de Julien, Paulo et Yoann Liga. Je vais vous expliquer un truc. Je le fais en direct parce que apparemment, ça ne va pas passer. Il faut arrêter de bouger vos casques quand vous êtes à l'antenne parce que ça s'entend comme si, comme si je ne sais pas, il y avait un tremblement de terre chez vous. Quand j'ai 15 ans d'after, moi, je suis un casque. Je ne bouge pas.

[00:38:42]

Je suis un fan. Moi non plus en Corse, c'est vrai. Mais je rêve. Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! C'est pas moi, c'est moi. Pas non plus. Incroyable. Vous êtes sûr?

[00:39:00]

C'est pas bon studio. Bon, le mercato, on y va, les gars. Fred débat. Repart toi parce qu'il va se passer. En tout cas, ce que tu sais, ce qui pourrait se passer au Barça. Parce que je sais, moi, ce que c'est, quasiment toute l'Espagne, à commencer par les principaux intéressés, c'est que le nouvel entraîneur du Barça, Ronald Coman, a décidé de faire un gros gros ménage dans le vestiaire puisque le premier sur la liste des départs et lui a dit droit dans les yeux C'est lui soir.

[00:39:32]

Alors Kevin, tu nous dira si l'Ajax veut vraiment récupérer, comme on le dit à Barcelone. Mais Luis Suarez va partir. Rakitic pareil. Que Bale lui a dit qu'il en voulait plus. Il ne veut plus d'Arturo Vidal et ne veut plus de ça. On le savait, personne ne voulait plus de City. Voilà, c'est un gros gros nettoyage. Alors, vous savez que bien entendu, Eric Abidal Bessan, on nous l'avait annoncé il y a longtemps d'éclaircies, l'avait avait mis, avait fait un post Instagram contre lui.

[00:40:01]

Eric Abidal, bien entendu, a été viré. Messi, quel avenir pour Messi? Alors rappelez vous. Ce que je vous disais la semaine dernière, c'est que Messi. D'après mes informations, un accord avec l'Inter Miamis de David Beckham pour dans un an, fin de son contrat pour rejoindre le club de la MLS avec notamment un jeu avec sa filiale.

[00:40:24]

Exactement. Et surtout, payer beaucoup, beaucoup moins d'impôts puisqu'en Espagne, il paye 56%. Ça, c'est le but pour lui.

[00:40:31]

Enfin bon, non, mais Messi? Messi a interrompu un moment ses vacances dans les Pyrénées catalans pour un rendez vous avec Coman. Et à la sortie que Man était très inquiet en disant j'ai vu un mais on parle de ça, de choses qui ont filtré. Kemal, qui a vu un Messi très peu motivé et qui avait vraiment dans la tête l'idée que son cycle au Barça était terminé. Simplement, le club a réagi en disant que Messi avait une clause.

[00:41:01]

Il avait encore un contrat jusqu'au mois de au mois de juin. Une clause libératoire, c'est à dire qu'il faut payer jusqu'à 700 millions. C'est un truc très, très cher. Et pour parler de la fameuse clause qui permet à Messi de se libérer tous les ans, elle ne peut être activée qu'au mois de mai. Donc, si Messi voulait partir au mois de septembre, ce sera un bras de fer avec le Barça. Après, on va bien voir ce qui se passe, mais quoi qu'il arrive, c'est quand même un Messi qui serait, on va dire, un peu isolé.

[00:41:30]

Mais s'il perd son principal soutien dans le vestiaire, comme Sorèze, on aura le temps d'en discuter. Mais c'est peut être une bonne nouvelle pour Antoine Griezmann. Voilà un nouvel entraineur qui arrive et qui prend des positions fortes, aidés bien entendu par Lobito Cerqueux. Quand on prend, on prend 8 2 face au Bayern en Ligue des champions et que le monde entier le voit. C'est vrai que les joueurs sont très affaiblis aujourd'hui et que les dirigeants et le nouvel entraîneur sont en train de reprendre un petit peu la main pour faire ce coup de balai.

[00:41:55]

Donc, ça va être très intéressant de voir ce qui va se passer dans les prochaines semaines. Oui, mais au moment où je vous parle, personne ne peut assurer que Messi va continuer au club. A priori, son contrat le retient parce que les dirigeants ne vont pas s'en séparer comme ça. Mais je passe la balle à Kevin. Il est sûr que ça reste un joueur très important pour Messi, très important pour le club. Va partir?

[00:42:16]

Ouais, ben, il faut savoir quand même pour nos auditeurs que Ronald Coman, c'est quand même pas un tendre. Il n'était pas sur le terrain et il n'est pas comme entraîneur. Alors autant il a su gérer des stars comme Fiske qui ne sont pas facile, mais par contre, il est capable de prendre de grosses décisions. Il avait Diass, Trautmann, d'ailleurs, Trautmann, qu'il a acquis, il l'a remercié il y a quelques années, il y a quelques jours d'ailleurs, sur Instagram.

[00:42:36]

Houssem pour nous le dire, mais en disant Tu, quand tu vas arriver, tu m'as dit que je serai plus titulaire en sélection. Mais tu a quand même eu des résultats avec l'équipe. Donc merci pour ce que tu as fait pour nous. Ça, c'était les dires de Strootman. Et apparemment, en tout cas, ce qu'on dit dans les médias néerlandais, c'est que la soirée n'ira pas à l'Ajax parce que l'Ajax est vert. Mars voulait le récupérer, mais lui, il a des envies d'ailleurs et par contre, Kouman l'aurait appelé.

[00:42:59]

Je ne sais pas si tu me confirme, mais Kouman l'aurait appelé et la discussion n'aurait pas duré plus d'une minute. Salut, tablez! Voilà pour le Suarès, s'est énervé. Il a vu J'ai pas besoin de toi. Oui, a bedonnants, mais c'est une grande violence. Il a vu Messi parce que Messi, on ne parle pas, téléphonaient en rafale. On parle avec Messi directement, mais les autres Rakitic, Titi, Vidal et Souaré, c'est un coup de fil de Coman pour dire clairement les choses.

[00:43:27]

Après, vaut mieux un entraîneur quand il arrive. Éclaira qui? Qui disent des choses d'IndyCar pendant 10 jours, donc pendant 15 jours. Donc, il vaut mieux être clair à ce niveau là. Mais tu penses que ça reste pour aller à l'Ajax? Parce qu'on gerland dire pas parce qu'il soit Raysse, soit reste aux Pays-Bas? Je ne sais pas. On parle du Paris Saint-Germain qui pourrait être intéressé et des clubs anglais, pourquoi pas.

[00:43:49]

Même la MLS, alors? Le Real, Robinho, Fred le Réal ne va pas dépenser un centime dans le mercato. Le mercato du réal, ce sera d'essayer de vendre, paye et rabaissent Rodriguez pour parce que ce sont des joueurs que de très gros salaire et qui ne jouent plus. Mais ça ne va pas être facile. Se libérer de ses salaires parce qu'un basede la juge paradé avec eux avec parmi eux Julien Laurence CERC, Garrett Behn gagne 15 millions nets, c'est à dire 30 millions bruts par an.

[00:44:24]

Le réal est prêt à le laisser partir gratuitement. Sauf que lui ne veut pas partir parce que tout club en Europe, notamment en Angleterre, lui demanderait de baisser son salaire. Donc ça, ça va être difficile. Ensuite, Madrid veut vendre ces joueurs là, ne va acheter personne, mais simplement a fait des retours de prêt. Ça ferait acheter beaucoup de jeunes ces dernières années, donc il y a le retour d'Allemagne. Joueur du Bayern qui a très peu joué Alvaro Duccio, cela qui sera la doublure au latéral droit de Danny Carvajal et surtout le retour de l'enfant prodige et prodigue Martil ou de garde qui était prêté à la Real Sociedad après avoir joué le Néerlandais, ont bien progressé chez nous.

[00:45:02]

Il a bien progressé, il a fait une super saison et il est appelé à Madrid à être en tout cas une doublure, voire qui c'est le remplaçant de Luka Modric et Guylène Reload. Le Real Madrid considère qu'il y a encore Marcello. Zidane considère qu'il a Marcello et Mendy plutôt Mehmedi dans le marché, et Marcello, donc Guided, tout auréolé de son titre et de son surnom au. On dire que c'est vraiment. Il a été l'un des meilleurs joueurs de cette équipe de Séville championne.

[00:45:31]

Le Real Madrid veut vendre Reload, actuel mercato anglaise. Julien à Chelsea? Chelsea, ça fait longtemps. Ça peut être jamais arrivé, d'ailleurs, qu'on ait eu une journée comme celle d'aujourd'hui ou dans la même journée, Chelsea et Kavadh quasiment bouclé, on va dire c'est fait. Pour les trois, c'est fait à 80, 90, %95. Tiago Silva, déjà. Donc j'expliquerai Daniel. Alors pourquoi Tiago Silva? Mais maintenant, elle n'avait pas Sipho.

[00:45:58]

Il faut d'abord que j'explique les autres avant de finir sur un chemin. Ah ben si. L'arrière gauche international anglais de délestées pour 55 millions d'euros. Ca ira verte. Surtout la pépite allemande de polo du Bayer Leverkusen pour 80 millions d'euros plus 20 millions de bonus 10 plus 10 selon les performances du joueur de Chelsea. Donc, on peut monter à 100 millions d'euros. Après, donc, déjà les arrivées de Timo Vernette, bien sûr, du Arabella Psych et de Kim Sillages, dont on savait déjà depuis le mois de janvier qu'il allait arriver cet été.

[00:46:29]

Tu fais ces quatre là, mais il faut aussi un défenseur central. Le problème, c'est que tu veux aussi un gardien de but parce que t'es pas content de Kepa. Et tu voudrais dans tes rêves, aller chercher un au black, par exemple, quelqu'un comme ça et t'as plus d'argent pour les défenseurs centraux. Donc, la solution pour les défenseurs centraux, c'est d'aller chercher quelqu'un comme Tiago Silva, par exemple, qui est libre, qui a beaucoup d'expérience, qui biensur est plus proche de la fin que du début, mais au moins, qui va t'aider beaucoup dans le vestiaire, qui va apporter cette personnalité qui est encore un très bon défenseur, même si, même si effectivement, il aura 36 ans le mois prochain.

[00:46:58]

Mais c'est pour te rendre service. Là, sur le très court terme. Après, tu auras le temps dans 6 mois, dans 12 mois, dans 18 mois, de trop pencher sur la question, d'aller chercher peut être un ou pas mes cadeaux, par exemple quelqu'un de plus jeune et de plus performant. Mais pour l'instant, après avoir dépensé autant d'argent sur les autres postes en pensant aussi à ton poste de gardien de but, il fallait quelqu'un comme Tiago Silva qui finalement est parfait pour Lampard.

[00:47:20]

Mais pour l'avoir fait dans la même journée, s'il wel Tiago Silva et Caillera verte, c'est vraiment du très, très, très, très grand Chelsea et Marina. Marina, leur directrice sportive, a fait un petit peu tout au club. Vraiment, je dois reconnaître énormément de respect pour ce qu'elle a fait aujourd'hui en Allemagne. Mon petit polo, quelles sont les grandes tendances?

[00:47:38]

Mercato, ceinture et bretelles, quand même? Oui, c'est normal. Grosse année, évidemment, qui arrive au Bayern Munich? On sait que périssaient de ce côté Unio reparte. Il y a évidemment Bolt, considéré comme le futur numéro 1 en Allemagne, mais c'est pas gagné qui va devenir la doublure de Manuel Neuer. On a peur, évidemment, pour sa carrière. Les lui pourrait partir, évidemment. Tiago Alcantara, c'est quasiment acté qu'il est sur le départ.

[00:48:10]

Je pense que vous avez vu toute la blague de flics en conf de presse en disant qu'il allait rester finalement. Bon bah voilà. Non, il ne veut pas rester. Donc face à des grosses tendances ou il y a toujours l'histoire de l'arrière droit qui est pas réglé. Et on dit qu'il y a aussi demandé qu'on remplacer numériquement au minimum Thiago Alcantara et Banega d'un même niveau. Donc il n'avait pas été et ça n'avait pas été évident. Surtout qu'il n'y a pas que les clubs qui l'a fait.

[00:48:33]

Oh non, mais alors maintenant, évidemment, il y a le Borussia Dortmund. La première grande nouvelle quand même, c'est la prolongation du contrat de vente. Ça a l'air de rien comme ça et tout le monde l'a annoncé sur le départ. Sauf qu'en fait, il sera au minimum jusqu'en 2021 au Borussia Dortmund. Il y a l'arrivée de gars comme vous employe ce mois là systématiquement la jeune pépite anglaise. Je ne sais pas trop ce qui vous a manqué à Birmingham City.

[00:48:53]

Je pense que Julien connait le dossier. Beaucoup moins l'arrivée, évidemment, d'aumônier au poste au poste d'arrière droit. On en parle pas encore, mais vous savez, chez les jeunes du Borussia Dortmund, la doublure de Hollande s'appelle Moukoko. Il a 15 ans. On a beaucoup parlé de lui parce qu'on pensait qu'il n'avait pas qu'à vendre. Encore des histoires qui seront. On devrait avoir un attaquant à 19 ans avec son remplaçant qui sevan. Ça sera fait, très impressionnant.

[00:49:18]

Sinon, il y a eu le cas Leverkusen qui est très intéressant parce que Berte va surement partir à Chelsea, même si il faut leur a démenti tout, tout, tout accord avec Chelsea parce que le Bayern Leverkusen veut revenir dans le top 16 européen et ça nécessite énormément d'investissement. Donc là, c'est intéressant, car il y a le cas de l'attaquant Kevin @fhollande, évidemment, qui devrait sans doute partir. En tout cas, qui ne veut pas spécialement prolonger.

[00:49:42]

Il faut rajeunir le type. Il cherche un défenseur central très jeune pour épauler Tapsoba. Mais si tu veux, c'est tout ça. C'est très, très spéculatif, parce qu'il y a quand même beaucoup, beaucoup moins d'argent. Le cas de la Russie est intéressant aussi parce qu'ils ont perdu antimoderne. Mais ils veulent pas réinvestir systématiquement. Ils ont récupéré Wang, la filiale de Salzbourg de Salzbourg. Heinrichs, évidemment, qui a été prêté de Monaco. Vous avez évidemment le Augustin aussi Jean-Philippe Augustin et Gentilini Augustin par Rossignol Augustin.

[00:50:16]

D'ailleurs, il y a un petit problème juridique. Mais il devient quoi cette affaire? Il y a un problème juridique que Le Point a fait monter en bout, en bout de studia, en première ligue et en fait, ils sont théoriquement forcés de l'acheter. Il y a des problèmes de date. D'après ce que j'ai compris, tout ça va se régler juridiquement, mais ce n'est pas neutre. C'est une histoire de 21 millions d'euros non plus. Donc voilà.

[00:50:37]

Donc, tu me Yverdonnois. Ils ont perdu, hein? Valls, qui a un grand espoir du football autrichien et qui est parti à Mönchengladbach. Justement, je vais finir sur mon ancien Global en Ligue des champions l'année prochaine, qui a fait un recrutement que je trouve très, très intéressant puisqu'ils ont récupéré deux Autrichiens auprès Anetz. Wolf, donc, futur numéro 10 surement de l'équipe d'Autriche, très jeune encore, qui sera en concurrence avec Tyndall. Et puis sur le côté droit.

[00:50:56]

Ils ont récupéré Lazzaro auprès de l'Inter, qui est un jour polyvalent. Et comme par hasard, ces deux joueurs étaient devancés de Salzbourg, où l'ancien coach s'appelait Marco Rosell, l'actuel coach de Mobizen. Bah voilà, je m'arrête là parce que sinon, on pourrait alcoolos. Ils sont en train de chercher comment payer leur loyer. Mais ça, c'est un autre problème comme ça.

[00:51:12]

Et en Italie, Ioane, alors en Italie, je parlais du chantier de Pirlo. C'est évidemment à La Hueber que ça va beaucoup bouger. Et pianiste suisse sont déjà partis pour y Gwynn. Qui dira qui sont vraiment deux gros nœuds dans la masse salariale de la Huvenne? Il reste un an de contrat et des salaires très, très importants 7 millions et demi nets par an pour y gagner 6 millions nets par an pour Khedira. Le problème, c'est que les deux s'accrochent à leur contrat et que La Hueber essaye de faire une petite résiliation à l'amiable.

[00:51:42]

Mais ça prend du temps. Sur le départ, on a aussi Bernardet Ski-Doo Glasses Co-star ou Gani de Chelios. Ils ont fait revenir Roméro de prêt. Ils le font pas revenir. C'était un accord conclu comme ça, mais il n'est pas sûr de rester du côté des arrivées. On a Arthurs et coup esquivent pour le moment. Ça, c'est pour Leeuwarden qu'il y a un vrai gros chantier à faire à ce niveau là sur l'Inter. Ça va dépendre beaucoup de l'avenir d'Antonio Contet, dont la réunion est prévue demain avec les dirigeants.

[00:52:09]

Et ça pourrait déboucher possiblement sur un départ. Non que dans ce cas là, il faudra voir comment Allegri souhaite faire évoluer, puisque Allegri est pressenti pour le remplacer, souhaite faire évoluer l'effectif de l'Inter. Du côté de la Roma, il faut faire partir toutes les pépites entre guillemets achetés par Moonshine, qui se sont totalement plantés à la Roma et d'ailleurs. Paulos pour Leverkusen. On parle beaucoup ce soir de Patrick Chik à Leverkusen pour remplacer l'inverse et faire partir les Pastorius et compagnie Cury avec Statista, qui ont couté un peu plus de 200 millions d'euros à la Roma.

[00:52:44]

Du côté de radio, on est très déçu par la non arrivée de David Silva, qui a mis une belle carotte à Claudio Lobito Tito, le président de la Lazio. Et puis, du côté de Milan, il y a le vrai feuilleton d'Ibrahimovic, qui doit signer depuis un mois et qui n'a toujours pas signé. Quand on écoute Raiola, oui, il y a beaucoup de confiance, mais il y a surtout l'impression que Rabiot, Raiola, donc d'Ibrahimovic, essaye de gratter le moindre centime pour être l'homme fort du vestiaire à travers son salaire.

[00:53:10]

Voilà l'idée générale. Quelques messages, par exemple, qui, pour le dire, ajouté, rajouter Malang Sarr, qui a signé gratos. Oui, tu pas encore si il n'a pas encore signé, mais encore signé. Il a été proposé. Je pense que Lampard, assez intéressé, a encore une fois. Ils ont plus d'argent pour les défenseurs. Ils ont déjà tout dépensé. Ça pourrait les intéresser aussi. Malansac à d'autres offres, mais c'est quand même à Chelsea de décider.

[00:53:36]

Je pense que ça pourrait se faire. Effectivement, c'est un profil qui les intéresse. En plus, c'est un jeune joueur. Tu prends très, très peu de risques. Il a beaucoup de talent aussi. Donc ça pourrait se faire. Mais ce n'est pas encore fait aussi. N'oublions pas, j'oubliais. Chelsea a quand même annoncé plus de 100 millions d'euros de dettes l'année dernière. Je ne sais pas trop comment ils font pour dépenser 300 à l'heure d'euros.

[00:53:52]

C'est la question que j'avais posée un peu freestyles Chéneau.

[00:53:55]

Je ne comprends pas, c'est que je vois qu'en Italie, on essaie de réduire des salaires, etc. En Allemagne, c'est comme en Espagne, on a vraiment peur. Le public représente pas grand public que ça représente une masse importante de revenus pour les clubs. Au Real, au Barça, par exemple, c'est plus de 25 des revenus. Noord le fait de savoir sur public on écoute Julien, qui est un petit peu différent des autres avec son championnat parce que on a l'impression qu'en Angleterre, on dépense de l'argent alors que pas tant que ça.

[00:54:22]

On ne sait plus qui est terrible pour tout le monde. Comment ils font? Oui, pour le Grand Prix, surtout de Chelsea. Ouais, enfin oui, ils vont faire. Ça a pas de public, mais en fait, c'est pas ça qui se passe juste. C'est pas le poste public qui est le plus important en Angleterre. Non, c'est l'argent de la télé. Voilà, c'est ça. Mais en fait, c'est une fausse image avec le club de Chelsea qui, évidemment, dépense beaucoup.

[00:54:49]

Il lui a raison. Moi, je sais pas trop comment ils font, mais en fait, en Allemagne, ils attendaient tous, comme d'habitude, que les Anglais viennent pour chercher quelques quelques jours. Yandé? Les deux Français. Moi, je peux vous assurer qu'ils ont des bons de sortie à Mayence, Niakaté et Mathilde. Déjà, les tarifs se sont écroulés. Faut pas l'oublier. C'est même plus la question que le joueur par le tarif, s'il part déjà.

[00:55:11]

Et la deuxième chose, c'est que les Anglais et les Allemands ont attendu, comme d'habitude, que les Anglais sortent leur chéquier et ne le font pas. C'est à dire que c'est très compliqué. C'est beaucoup plus compliqué parce qu'on risque d'avoir un volume global, ce qui est très logique d'ailleurs par rapport à ce qui se passe, le manque d'argent par rapport aux années précédentes. Il va y avoir surement un volume global européen de transferts qui va être largement inférieur à ce qu'on avait l'habitude d'avoir voir.

[00:55:38]

Et d'ailleurs, Paulo, c'est la même chose pour le jardin de Sancho. On pensait vraiment aller à Manchester. C'est l'affaire de tous les salaires et d'argent, évidemment. Affaire d'argent? Tout à fait. Mais rapidement, c'est moins cher, plus vite. Paul Paul Pogba Mino Raiola l'a annoncé hier va rester au club, ce qu'on a déjà annoncé dans l'émission. Et aussi, il espère avoir une prolongation de contrat. Et toujours sur une attitude, le capitaine Arima Goyard s'est fait arrêté et placé en garde à vue lors de ses vacances à Mykonos.

[00:56:05]

Bien sûr, on ne connait pas tous les détails de l'histoire, mais après une soirée un petit peu arrosée en boîte de nuit, il aurait apparemment défendu sa sœur. Ce qui est possible aussi. Et ça aurait fini en bagarre générale, notamment avec la police. Deux nuits en garde à vue, sans procès. Et demain? Je crois, donc on en saura un peu plus. D'un autre côté, Victor L'indolence, son partenaire en défense centrale, a lui empêché une vieille dame de se faire arracher son sac à Västerås, en Suède, dans sa ville natale, où il est en vacances actuellement.

[00:56:28]

Il a coursé le voleur. Il l'a rattrapé et l'a cloué au sol jusqu'à ce que la police arrive. On a d'un côté l'une de l'autre et de l'autre côté, un bagarreur. Arima Goyen ont trois fois. Les Anglais suivent les mecs en vacances, savent tout ce qu'ils font et Zemmouri tellement pas la tête quand il manque le départ par la ligne de Love. Il lui manque plus qu'un courser les attaquants en première ligne. Maintenant, c'est un peu le problème et c'est bien équilibré.

[00:56:55]

C'est bien équilibré, c'est bien équilibré. Moi, ce que je vois, c'est qu'à une époque, les vacances des joueurs anglais, c'était quand même autre chose. John Terry, tu te souviens des fameuses photos? Ah bah oui, c'était la même chose. Maintenant, si c'est des bagarres à la sortie de boîte de nuit, à l'époque, c'était des parties. C'est plus marrant. Ça aurait pu voir quelques instants avant que la Ville revient en Ligue 2.

[00:57:19]

C'est pas grave. Facebook, c'est l'époque où a suivi la première Ligue 1. Rester s'apparentera. Les réseaux sociaux, ça peut être intéressant à tout de suite. L'acteur foot.