Transcribe your podcast
[00:00:02]

Speicher Koyo Houmt a servi Chauvé Endings. Pour vous écouter, RMC et RMC vu. Le fait que les joueurs soient les meilleurs joueurs, enfin les 3000 fans dans le groupe. Trois joueurs importants sont partis. Ils avaient besoin d'entendre une nouvelle bombe. Mais bon, je ne veux pas revenir sur ce qui s'est passé avant jusqu'à minuit. La Star Fox. Juste améliorer n'avait avec 15 en Broten, Daniel Riolo, Kevin Diaz et les matchs en direct Lucilla de la Ligue 2 3 avril avec un deuxième carton rouge pour lui.

[00:01:10]

Oui, ils vont finir à 8 sur le fait que le gardien. Bien sûr, c'est tout simplement Jean-Pascal Fontaine. Il a pris un jaune pour un tacle appuyé. Il était avant. L'arbitre a dû lui causer un petit peu violemment. Il a sorti le deuxième carton. Il a sorti le carton rouge. Ça fait quoi? Pour l'instant, les Troyens investissent le temps, le camp des Havrais. Il faut SPG, Daniel, parce que si tu vas quand tu joues contre Nice, ça va être un peu compliqué pour le football havrais.

[00:01:33]

Toujours est il que ton jeu n'a 63ème que Corretja 0 à 0, mais tout carton rouge est assez rare pour être signalé pour l'instant.

[00:01:40]

En National, Bastia marque encore 4 2 en faveur des gens en Ligue 2 en faveur des Corses, qui iben donc sur le terrain du Red Star. Il me reste un peu moins d'une demi heure à jouer. Pas mal de questions sur les podcasts avantageait que les podcasts continuent. Bien sûr, pour cette nouvelle saison, d'ailleurs, nos Podcasts Club de la semaine ont été enregistrés cet après midi. After Marseille, Arthur Lyon, After Paris, Rolland Courbis dedant aujourd'hui dans les podcasts clubs.

[00:02:07]

Donc n'hésitez pas à aller les télécharger. Ils sont évidemment dispo sur tous les sur tous les supports. Et puis, on me demande quand est ce que revient Julien Cazarre? Julien Cazarre revient la semaine prochaine comme ça, c'est la rentrée Ewolo. Pas de vacances en plus, donc il sera là la semaine prochaine et il prépare le truc avec Houssem. Vous en faites pas aussi Boukhalef qu'il y a un an à Houssem. D'ailleurs, les gars passent pas massivement cette fois ci, parce que c'est plus sérieux.

[00:02:31]

Un flop des réseaux sociaux pour autant qu'on ait identifié un truc à identifier. Même si vous voyez bien les surnoms Cémoi et le monde de l'intérieur des journaux, on se dit Tiens, je ne sais pas que tu peux m'appeler le beau gosse, j'accepte. Franchement, c'est bien plus pour les quotas. C'est bien, il y a deux ou et ils sont très talentueux. Il y en a un qui jouait à Lyon, il y en a qui jouent avec vous.

[00:02:51]

Franchement, ça va. C'est vrai qu'on n'avait pas d'autre. J'ai joué à Lyon et jouaient avec vous ici. Non, je ne parle pas d'autre chose. Ah oui, c'est vrai, messieurs, sachez que ce week end, c'était le retour de ce que désormais, toute l'Europe appelle la Farmer's League. Et là, nouveau ginga d'after.

[00:03:21]

C'est le nouveau Thingol Farmer's l'Iric Yoplait, alors dans le but de faire du second degré de Qoussair, repéré ce week end dans ce week end de reprise de la Liga. Bien que les meubles des Canaris sont du niveau ligue, ça vous a manqué la Ligue 1? Franchement, tout le monde. Tout le monde voulait regarder les rouages des bons, ce qui fait qu'on s'est battu, mais c'est le retour des murs, s'est connecté sur Téléfoot. Ça avait mal démarré vendredi.

[00:03:44]

On peut avoir les mêmes droits, mais tous les migrants allemands Jérôme Twinkie, qui a joué dans cette Farmer's League pas passé faveurs à l'époque, nord moins. Elle s'est beaucoup dégradée. Les dix derniers jours, je reconnais avoir senti, reconnaît les poncifs Jérôme Galtier, l'entraîneur de Saint-Etienne.

[00:04:05]

La définition du match équilibrée, à votre avis, qu'est ce qu'il dit à votre avis avant qu'on lance le son? Lorsqu'un match est équilibré, c'est quand on a peur de Lille. Tu veux dire de Lille? Pardon, on a eu à coeur de gagner sur des opportunités. Vous êtes pas loin. On a mis les ingrédients. Ça va faire plus tard. Allez, on écoute.

[00:04:21]

Je dirais simplement que les deux équipes ont eu leur période classique. Chacun va faire un match est équilibré et le nul est logique. Il y a un petit nouveau dans la ligue, c'est Jérôme Arpitan, le coach de Nîmes. Et alors, lui, la Bongos pour gagner. Qu'est ce qu'il faut?

[00:04:40]

Gilbert l'a dit tout à l'heure et on a fait un match cohérent. On a mis les ingrédients qu'il fallait. Le fameux, le fameux Fatmi.

[00:04:49]

Il a très bien. Il a écouté les conf de presse avant et il s'est dit Pas de quoi je ne vais pas prendre de risque, je vais là bas. Je ne vais pas prendre un petit nouveau aussi attaquant niçois recruté cet été, qui démarre la saison en fanfare. Et lui? Alors lui, il a lu des bouquins. Avant, il s'est dit C'est quoi? Je vais impressionner tout le monde, je vais pas utiliser des mots familiers. Son premier match?

[00:05:07]

Ma première titularisation en lien avec leurs deux premiers buts. En indiquant ce que j'ai fait aujourd'hui. Je suis très content. C'est mignon, c'est mignon. J'avais dit que j'allais avoir à coeur. Si a eu à cœur dans ta carrière, avez vous utilisé les deux premières années à l'époque? Ce n'est pas une expression qui se disait alors Gabriel, tu n'as pas Tapie? C'est incroyable. J'avais à coeur de réagir. Bon bah là, j'ai utilisé les désherbants.

[00:05:36]

Mais qu'est ce qu'on disait avant Daniel? Qu'est ce qu'on disait avant son arrivée? Oui, il avait à coeur la dernière. La dernière astiquer. La dernière, c'est Patrick Vieira. Ça, c'est ta génération un peu plus âgé, mais bon, tu l'as connu, tu as côtoyé Patrick Vieira. A votre avis, qu'est ce que ça apporte? Il faut avoir confiance. On l'écoute. C'est des victoires qui sont importantes parce que ça va nous donner de la confiance.

[00:05:57]

Je remercie Patrick Vieira, merci. Ça prend de la confiance. Merci pour le retour de la Ligue 1. Tonitruant. Alors oui, on va parler Breyne et on va parler de Bordeaux à Bordeaux rapidement. Il y a quand même un truc qui est quand même assez choquant. Outre le fait que j'arrête de regarder avec attention, car j'ai un débat jeudi soir sur le nombre de tirs cadrés en Ligue 1 et Daniel et moi, je disais attention. Bordeaux, Nantes, oui, les Belges, c'était leur premier match de l'année.

[00:06:21]

On a pété au bout de 5 minutes. Il avait deux balles. Ce soir là, y'avait Bordeaux lors de la finale de l'Europa League. Bon, ben voilà, c'était un programme qui n'était pas trop mal. Bon, j'ai regardé Opaline, j'ai regardé. C'était un super match, j'ai regardé, sévit un cadre week end. Je regarde où je voulais savoir si c'était ça ta plus le rêve. Tu sais très bien aussi, très bon match. Mais moi, franchement, je voulais écouter Louis, Saha et toi derrière.

[00:06:50]

J'ai comparé et c'est vrai que j'ai comparé, je te jure. Et en fait, il y avait des commentaires. Je disais oui, il y avait sur Story, c'était sur le grand traduisirent. C'était Louis, avec avec sa mire, le très bon Samir. Toi, tu étais avec Thomas avec le très bon Thomas. Bon, je n'irais pas jusqu'à là bas, mais tu l'a recadré. Vous avez fait un bon duo, Lilian. Tu l'a recadrées sur des gestes techniques aussi, mais c'était super.

[00:07:18]

Thomas Vraiment, je reviens à Bordeaux, Nantes, Galba, super finale. On entendra. Abergel et Yoann branchait tout à l'heure. Je reviens à la Ligue1 parce que Bordeaux Nantes, jeudi en Gironde, n'était pas là jeudi dernier. Je ne sais pas d'où ils viennent. Je ne pas forcément prévu. Et moi, je disais les gars, vous savez qu'en Ligue1, la moyenne de tirs cadrés dans un match, c'est pas plus de 5. J'ai déjà eu une misère.

[00:07:40]

Cinq tirs cadrés. Personne n'a plus de contredire Daniel. Daniel dit alors c'est moins que ça. Du coup, je vous le dis, je vais regarder ce week end Bordeaux Nantes, premier match de la saison 2 1 par équipes, 2 tirs cadrés dans le match. Moi, j'essaie de ne pas laisser aux gars de la misère. Et après les tirs cadrés, on s'en fout un peu, c'est ça. Moi, je trouve que c'est révélateur. À côté de ça, il y avait rien.

[00:08:02]

Oui, c'est ça. C'est plus ça parce que tu peux avoir un match où tu frappes les poteaux, on les appelle. Je rêve de l'Europa League, ça ne m'intéresse pas. Tu ne peux pas zapper. En fait, une fois que t'as vu le débute à. Allez, c'est bon, laisse tomber et tu t'es fait malade, moi, je me suis fait mal après parce que en effet, j'ai essayé de regarder le match et essayer un jeudi en replay, mais c'est impossible à regarder.

[00:08:29]

Ce match là était une vraie purge. Alors après, il y a des matchs retour à Dijon. Angers 4 tirs cadrés, ça monte. Lille Rennes, par exemple, 5 tirs cadrés, ça monte. C'est même Lille Rennes. A priori, l'affiche un peu de week end, on en reparle dans quelques instants. Quand un match bien. Je crois que tendrait Cap pour Rennes et un seul pour Lille. Intéressant. Rennes, Ligue 1, Lille, Rennes.

[00:08:53]

C'était intéressant. Et là, par hasard, en Islande 6 2. Comme quoi il y a des ça, ça, ça peut monter tout de même. Un petit dernier pour la route. Lorient Strasbourg 8. Voilà donc le bord de l'eau. Il vraiment misérable. Et là, qu'est ce qu'on apprend après le match? L'affluence à Bordeaux? 4000 887 spectateurs alors que la jauge a besoin des mesures Kovy alors que la jauge à 5000 5000 n'a pas vendu toutes les places.

[00:09:25]

Imaginez en même temps, Iodés est parfait. C'est lui qui faisait la billetterie. C'est lui qui faisait rentrer les gens grâce à lui. Tu fais du second degré, Daniel? Je comprends déjà rien. Le président Longuépée nous parle plus à cause de toi. Tu vas pas arrêter tes conneries parce que sinon, on a pu avoir une interview. Mais après, en parlant des deux jours pertes. C'est vrai que c'est quand même. C'est quand même vraiment dommage de voir un club comme Bordeaux qui n'arrive même pas à atteindre la jauge des 5000.

[00:09:52]

Par contre, il y a eu quelques stades où vraiment, ça faisait vraiment plaisir. Bon, à Monaco. En plus, je crois que il y a trois mille personnes à Monaco, mais il y avait plus de. Tu auras mes 3000 parce que c'était t'avais le droit qu'à trois villes par rapport à la capacité du stade. Et ça, c'est pas 5 000 partout, c'est le stade. Et tant il y a 20 000 places optionnelles à Lorient et à Lorient.

[00:10:15]

On avait l'impression vraiment que c'était une affluence, ça qu'on est critiqué. Mais au mois d'août, à Monaco en général, c'est plein. D'ailleurs, là dessus, je fais une petite info. LOL a été retoqué. Il avait demandé une dérogation pour 19 000 personnes pour son match, son prochain match face à Dijon. Retoquées 65.000 salariés dans le Grand Stade, l'Allianz Arena. Faire Vidin? Ah oui, j'oubliais. Quand on parle de Bordeaux là dessus, marque également veut intervenir 32.

[00:10:38]

Ça, Saliba marque quand même pas ça. On marque juste 2 secondes, donc on a, on a, on a arrêté le foot. Mesures sanitaires machin. Là, on le reprend avant les autres. Au moment où il y a des cas qui sont de plus en plus nombreux, il y en a dans les clubs parce que les mecs sont pas Gass à 100. %100 d'accord avec ce que dit Nico aujourd'hui sur l'antenne. Je pense que ça devait être dans le Moscato Show.

[00:11:04]

C'est avec nous pour le sérieux des clubs. Mais là, la ligue n'arrête pas de demander des dérogations pour avoir plus de gens dans le stade. Vous savez que la ligue aussi. Donc là, je comprends plus rien. D'ailleurs, on vient d'apprendre qu'il y avait trop de virus à Rennes ce soir là. Trois carènes, donc là, la limite, c'est qu'un train pour cent. Aujourd'hui, si on retrouve les propos, même réécouté parce que c'était très intéressant.

[00:11:35]

Et brillances en analyse.

[00:11:36]

Parce que tu t'es supporteur de Bordeaux. T'as fait le même constat sur ce match de vendredi soir qui était quand même une belle catastrophe. Oui, j'ai gardé un petit truc devait être samedi. Je pense qu'on pas être.

[00:11:52]

Parmi les gens, c'est quand même symbolique de ne pas arriver à vendre les 5000 places rien qu'avec les abonnements au hasard. Si des gens sont tirés au sort, ils vont pas comme ca. L'abonnement, c'était juste un petit détail, donc les matchs. Malheureusement pour moi, ce qui est dommage, c'est que c'est le monde d'après. Mais le football en Russie, ça change un peu et dans tous les sens du terme. Déjà, en termes de spectacle, parce que vous parlez du nombre de tirs cadrés, on pourrait parler avec le nombre de tirs dans la surface.

[00:12:27]

Vous savez combien de tirs dans la surface de réparation? Il y a eu un seul, je crois. À la mi temps, on espère autant de pleine nuit quand il y avait du vent, lorsqu'on prend le contrôle au mètre plus. Donc oui, c'était le néant, même pour les arbitres rouges de la Ligue1 telle qu'on l'aime. Je suis allé voir le match qu'on va payer pour l'abonnement parce que ça fait cher au regard des ventes. Plus d'être sixth du foot, il va le voir comme ça.

[00:13:13]

C'est vraiment très triste après. Pour en revenir aux Girondins de Bordeaux, il n'y a rien de surprenant. Le club est géré à l'envers. On change de coach une semaine avant la reprise de la reprise. On a un match de préparation avant la reprise, donc c'est pour ça que tu ne peux pas être surpris.

[00:13:33]

C'est pour ça que tu ne peux pas être surpris de ce que le match a donné du côté de Bordeaux.

[00:13:37]

C'est dommage parce que le dernier match amical en amical coachera au Mi4 Tu. Denis Tartempion n'y croit pas. C'est toujours pareil. Et après 90 minutes au retour à la réalité, donc non plus à Bordeaux, il n'y a pas que le recrutement qui s'avère la rumeur. C'était Kalou qui partirait plus haut qu'un mec un peu explosif, capable de faire quelque chose sur un malentendu. Bordeaux, c'est que sur un malentendu à se cacher, sachez que je ne sais pas trop ce que je pense.

[00:14:16]

Que quelqu'un me permette classe d'être encore bien content de Bordeaux pendant la période de confinement pendant l'été. Et malheureusement, nos craintes se confirment concernant les Girondins ont vendredi soir. Merci en tout cas, ce qui permet de rajouter.

[00:14:36]

Le problème, c'est que moi, en tant que supporter, dit pour l'ambiance au stade, j'ai même pas envie d'y retourner parce que d'habitude, je peux chanter, m'amuser avec mes potes, encourager l'équipe qui peut me dire ce qui peut se passer sur la pelouse? M'en fiche, mais là là, je ne donne pas envie d'aller au stade.

[00:14:52]

Je parce que ceux qui l'ont vu au match de vendredi, ça donne envie. Non, non, non, pas le comprendre, ne pas comprendre. Mais franchement, ça donne envie d'aller au stade. Bien sûr, mais avant, avant le coup, tu sais pas que ça va se donner. Ce spectacle espère toujours. Surtout quand c'est ton équipe, tu te tu supportes. Après, oui. Malheureusement, avec ce qui se passe, on a le droit à 45000 dans les stades, mais c'est déjà 5000.

[00:15:16]

J'ai envie de te dire que rien. Donc, à l'arrivée, de comprendre ce qu'il y a à prendre des arguments en disant que c'était le fait de ne pas pouvoir chanter et d'être dans cette communion avec les Césari, grincer des dents. Bon, ça t'empêche pas d'aller avec ton pote dans T'arranger pour un but en Ligue 2.

[00:15:31]

S'exhibant. Gilbert Levy, c'est un Anglais. Si tu ne sais pas s'il était l'an dernier bonfanti du côté de 100, il avait marqué deux buts et bien il est rentré. Il marque. Il permet à 3 de mener 78ème sur un score de 2 0 face aux. Joue quand même avec les joueurs de champ. Il y a eu deux expulsés côté alors 1 0 pour l'ESTAC. Sur la sellette et pendant ce temps là, en National, ça rigole.

[00:15:59]

Pas 5 3 pour Bastia, désormais 5 5 buts à l'extérieur, sur le terrain perdu sur le terrain du danger en Ligue 2. Alors Daniel, en préparant l'émission, on se dit qu'on parle régulièrement de Rennes, Rennes, l'Ulster du premier relégable. Est ce qu'on peut quand même? La Géorgie a deux prétendants à deux prétendants au podium sur une Ligue des champions et l'autre en Europa League. Assumes, assume dire vouloir finir sur le podium et Rennes vient d'y finir.

[00:16:26]

Et probablement envie également d'au moins un minimum être dans le top 5. Donc oui, c'était une première belle affiche de rentrée. Le match n'a pas été déplaisant à suivre. Ouais, Galtier a raison. Sur la première période, je pense que Lille était un peu au dessus. Visiblement, tous les meilleurs joueurs rennais n'étaient pas complètement dispo. Parce que moi, oui, forcément. J'ai été très étonné de voir qu'un Mavinga titulaire, Stephan, a expliqué ensuite qu'il n'avait pas un match entier dans les jambes et que donc, il l'a gardé en entrée.

[00:16:53]

A quand même été très importante et il a été très bon quand il est entré. Et forcément, ça a fait changer de nature le match puisque la deuxième mi temps Rennes, je crois même que franchement, ils peuvent s'imposer. Oui, Lyon d'occaz avec ce poteau, mais Lille, Lille, en fait, sont pas réellement prêts. J'ai l'impression Westfalia et je suis un peu comme chaque année. Il y a quand même pas mal de mauvais, mais encore une fois, mais pas tant que ça, Kevin, parce qu'il joue avec la même ligne devant moi, derrière le 9.

[00:17:19]

Oui, c'est vrai. David a remplacé aussi même. Mais derrière Avait. Bamba, il connaît connait Ventrales qui est nouveau, il connait et encaisse. Voilà. Même au milieu, c'est vrai que ça avait changé que les auteurs, mais pas. Et Zeeman, c'est quand même pas les mêmes joueurs. Oui, mais c'est pas exactement les même David. Il arrive quand même avec l'idée, justement, de faire oublier aussi que là, et on l'a pas vu du tout, c'est énormément été.

[00:17:51]

Transport par le voyage dans le temps de jouer, OK. Parallèlement, d'immerger, d'évoluer. Non, moi, ça prend. D'ailleurs, j'ai vu et j'ai vu de trois choses sur lui en Belgique. C'était plus un 9 et demi 10. Mais à la base, t'as raison. Un vrai numéro 9 de Siemens. Bulbizarre avait tout d'un mineur a raison. C'est plus un milieu de terrain offensif. Moi, je l'ai commenté Stannis, parce qu'il était dans le même groupe que la grande équipe de Saint-Etienne et avait trouvé bon.

[00:18:22]

Ouais, c'était le seul joueur bon à tenir. Il était peut être le meilleur joueur du championnat belge, mais tu parlais des cas Mavinga. Moi, j'ai suivi ce match ici sur RMC, à la radio et j'avais fait une petite remarque à nos commentateurs qui étaient sur place à l'échauffement. J'ai vu que qu'Ahmadinejad et que le numéro 10 qui tient il n'avait pas le numéro 10 l'année dernière venait d'arriver dans le groupe. Il vient de rompre le jour symbolique.

[00:18:49]

Ouais, il prend le numéro 10 et j'ai demandé qui est ce qui avait le numéro 10. Donc c'était Del Castillo qui est toujours au club. Donc ça veut dire que en vrai, je pense que l'entourage plus est bon parce que tu le vois dans le sens où Camarilla prend des responsabilités. En quelque sorte, ça veut dire que quelqu'un lui céder. C'est comme une demande de la part du joueur et le club doit aller voir un joueur. Tu sais, le numéro un budget qui est de faire le plus gros transfert de l'histoire de Rennes.

[00:19:14]

Oui, il va y avoir une mise en valeur toute l'année de CA Mavinga qui en plus? Franchement, il est en train de lire Mon histoire en train de Confalonieri. C'est un très grand joueur et donc je voulais qu'il faut absolument tout faire pour le mettre en avant pour qu'à la fin, ils partent avec un pactole monstrueux. Là, moi, je regarde Lorient, Strasbourg, évidemment. Et là, qu'est ce que je vois? Kenny Lala le qu'il a pris le numéro 10 avec Vista unilatérale et a laissé un peu moins, c'est un peu moins cohérent.

[00:19:38]

Il avait songé que ça place dans les deux sens ans, tu dis bien tant mieux. C'est quoi cette histoire? Mais métisser pour finir avec ça? Le truc, c'est que qu'Ahmadinejad, ça te fait rire. Mais franchement, ces trucs là, ça ne fait pas vidéo important. J'ai encore renforcé les gars, je veux bien, mais moi, je ne sais pas qui pourra tirer. C'est un latéral, vous savez, de la vie. Et donc, pour finir avec cette histoire de numéro 10.

[00:20:03]

Là, c'était une petite anecdote que j'avais noté. Mais par contre, dans le jeu, il a vraiment joué comme un numéro 10 et là, c'était quand même une autre palette. On l'avait vu là il y a quatre ans à venir. Il a vraiment joué Poyau sur le terrain. Absolument et vraiment. Il a retrouvé la stabilité. Je l'ai vu enchaîner un ou deux petits ponts transversales et donc c'était une palette de son jeu qu'on avait vu et on se demandait avec.

[00:20:25]

C'était à l'école lui aussi. Il n'y avait pas eu aussi des discussions à l'intérieur du club pour demander aussi peut être, à ce que ca Mavinga. Peut être aussi dans l'optique d'un futur transfert, mais montre aussi d'autres palettes de son jeu parce qu'on a l'impression que ce gamin, c'est tout. Ou alors tout simplement de l'utiliser plus de façon plus efficace avant de penser à un transfert. Le meilleur? Non, c'est quand même très rare. Voir un numéro de maillot qui a changé, mais vraiment, c'était un délire.

[00:20:47]

Moi, je veux parler de l'utilisation sur le terrain. L'utilisation de la semaine, c'est plus osé. Oui, il a failli, mais il a donné. Il a donné le but. C'est lui qui dévie de la tête, c'est lui qui fait la passe des Accordèrent, dévie de la tête au premier poteau devant Fendt. En plus, il n'a pas pris numéro 7. Il aurait joué ailier droit. Non, mais vraiment, je pense que ce n'est pas anodin.

[00:21:07]

Et on en reparle. Va voir comment sera son positionnement et où il jouera. Mais il peut jouer partout. On le sait très bien dans le milieu de terrain. Dans la voiture, je vais quand même. Oui, web et il a cette faculté quand ce n'est pas toujours radiance. Mais ca veut dire tout beau jeu qui va, qui va se projeter. S'il a précisé devant la défense c'est péché. Avec lui, il est capable de bien d'autres choses.

[00:21:25]

À 6 devant la défense, il y a eu des joueurs fantastiques à ce poste là. Non, mais je te parle, Verratti, je te dis pas ça, on sait pas, mais arrête avec ta fixette. Bon réflexe, Verratti poste à la cible que je voulais dire. C'est que numéro 6 a raison devant la défense. Il y a plein de joueurs qui se sont révélés et qui sont exceptionnels. Sauf que lui, avec la palette qu'il a, le volume de jeu qu'il a, tu a fait plus, ça fait plus relayeur, capable de couvrir Soleil d'Augias, il peut finir les actions parce qu'il a une bonne frappe, mais dans un bon ballon, on l'avait plus vu dans un profil Ngolo Kanté, de par son gabarit, par son abattage, par sa capacité à récupérer beaucoup.

[00:22:02]

Mais je pense qu'un de ses meilleurs matchs a été à Lyon. Je me souviens d'un jour peut les talibans. Il avait joué plus haut. On lui avait mis un beau but, je crois, en plus, et il avait joué plus haut. Franchement, il avait égalisé. C'est là que tu dis ce mec là et moi même, je l'ai fait pour être plus haut possible.

[00:22:17]

l'A boren dans quelques instants, revient Jérôme. A regarder le match de Monaco. Crois que tu le pas, la pensée juste pour terminer. Pour une équipe moyennement la saison, c'est bien plus cohérent et pas mal. Il une. Continuer à Strasbourg aussi a un peu de cohérence. Bon, après, c'était dans le dur. Il aurait Revin, Harbulot. Le coronavirus nous a fait très mal de préparation, huit titulaires en moins. En l'invitant, oui, mais avec le confinement, je veux rectale et d'implorer notre idée.

[00:22:44]

Il aurait, mais apparemment, ça a du mal à changer la vue des défenseurs. Ça revient à 5. Dans quelques instants, donc, le reste de la Ligue1 au programme. Et je vous rappelle que ce soir, on vous fait gagner un voyage à un séjour d'une semaine grâce à Belambra. Alors en France, vous pouvez choisir dans le catalogue Montagne, mer, campagne ce que vous voulez. Tout ça, bien sûr. En envoyant pour tenter votre chance à RMC, apparaissez place un 32.

[00:23:08]

Vous voyez RMC par SMS 32. Le gagnant sera fait avant minuit à tout acheteur.

[00:23:12]

RMC Info, Verberie, voire. Georges Brassens avec Daniel Darrieux, avec Kevin Biya, je vous assure que vous pouvez suivre partout sur Instagram, sur tweeter. Il est notre develop des réseaux sociaux. Ce soir, il y a du monde. Apple a augmenté un peu le de rapprochement du monde pour avoir des précisions. On a commencé le compte vers 18 heures. Aujourd'hui, on avait 27 abonnés. À l'heure où je vous parle, on en a 2000, alors on a pris 2100 abonnés en quelques années.

[00:23:40]

Kim Kardashian fait aussi fort au début de son compte Instagram? Non, et en tout cas, elle suit pas, ne suit toujours pas par la suite. Toujours pas. Italienne pour savoir et comparer Kim Kardashian. Faudrait peut être que quelqu'un de l'équipe montre certains atouts. Je propose que Georgeault Romaine Asie ou alors cette opération qui daunou tous a le plus gros popotin. De quoi comparables? C'est une sorte de Kim Kardashian d'After. C'est lui qui s'en rapproche le plus.

[00:24:08]

Mais comment? Comment jouer un gros popotin, Hanouna? Je veux dire musclés. Et tout le contraire. Mode de pensée, là, futile fait des compliments. Donc c'est pas futé. Tu veux qu'on gagne 1000 abonnés?

[00:24:25]

Faut juste, je revienne sur les numéros de série. Apparemment, nos correspondants, on va donner la bonne info. Ce n'était pas Del Castillo qui avait le. C'était Ghita DECALER. Voilà, ça change tout. Mais il est plus là. Ben oui, donc. Donc, il est libéré. Voilà. Donc après ça, peut être aussi. C'est Yadav. On n'a rien vu un an investir. Moi, j'étais pas fan numéro 10, mais moi, je n'avais pas du tout non plus.

[00:24:47]

Mais c'est vrai, j'ai eu trop de fois sur des matchs de Coupe de France voir les Zola, Hollande-Ayrault et consorts. On a beau être un troll, Gilles Bertrand a marqué que le métier avait. Le numéro 10 n'a rien. Je crois pas. Je l'ai fait marquer. Oui, c'est ça que j'avais changé. 3 à sa moyenne. Voilà Monaco, Jérôme, t'as regardé le match et je kovács. Donc tiens, curiosité quand même. Moi, j'ai regardé les gens, j'ai attendu.

[00:25:15]

Ça avait mal démarré pour eux. Borras, ça avait été d'une efficacité redoutable. Brulot pas eu l'occasion de marquer tantie abonnement télé. Ah ben, j'ai payé. Et tout comme toi.

[00:25:26]

Bah oui, Devilliers du tout. J'ai payé le prix. C'est passé autrement.

[00:25:32]

Moi aussi, quand vous avez le bras long, vous, je pense que j'ai fait une boulette à. D'ailleurs, ce n'est pas une arnaque. Non, non, non, non, non, non du tout, c'est un petit boîtier qui coûte 20 euros, a servi à savoir y'a pas longtemps. Il marche. Super, non? C'est pas drôle du tout. C'est illégal. Ouais, ben. Rendez vous demain matin à la Maison Badeaux. Du travail dans une société qui véhicule des abonnements Boban Eco stp.

[00:26:06]

Respect. Donc non, tu n'as pas de petit boitier chez toi. Bonnes personne dans la poche décodent. Pourquoi en parler? Monaco? Donc, il est mort de rire.

[00:26:18]

A Monaco, j'ai en plus la pensée magique avec Écoute Monaco. Le problème, c'est bon. Après, combien de joueurs étaient disponibles ou pas? Il était très compliqué pour lui. Maintenant, il y a une stratégie qui est très simple à Monaco et j'ai passé du temps pendant les vacances. Donc voilà, je joue au courant de quelques quelques lignes et les stratégies qu'ils veulent mettre en place. Oui, c'est sûr que ça s'est vu sur la composition d'équipe.

[00:26:47]

Elle est très jeune. Donc, quand tu acceptes de mettre une composition d'équipe comme ça d'entrée, c'est que la stratégie est assez simple. C'est que ça va mettre du temps pour se mettre en place et surtout pour redevenir une équipe, même si ce championnat n'est pas le championnat le plus relevé en Europe. Quand même, pour arriver dans les quatre meilleures équipes, il va falloir du temps. Donc, Kovács a le temps de mettre en place. Moi, je suis sceptique sur Kovács.

[00:27:11]

Je vous le dis tout de suite par rapport à ce qui se passe au Bayern Munich, ce qu'il avait entre les mains, même si ça n'a rien d'un vainqueur, c'est Niko Kovac. Ce n'est pas le cas de Ben Kovács Kovács. J'ai dit quoi? Quand Max a balancé, j'ai confondu. C'était ma jeunesse. Même quand Max Tyrolien a hurlé Calmettes convexe devant les bureaux Berda.

[00:27:30]

Et donc, ce que je veux dire, c'est que la stratégie Denizet et contre est complètement différente de ce qu'il a à Monaco aujourd'hui, avec de la jeunesse. Et tout ça, peut être qu'il est très bon dans dans ce profil là de deux joueurs pour faire évoluer une équipe. Et tout ça, on a vu que d'entrée, ils se sont fait piéger, comme tu l'a dit. Beaucoup de réalisme. Deprince, tu perd 2 0 au bout de 20 minutes quand es une équipe en plus jeune a débuté son match.

[00:27:51]

Par contre, en terme défense, oui, oui, c'est vrai, il y a des choses à corriger. Kevin de Décerna but 2 3 plusieurs fois. Le deuxième a vaincu par le joueur, le premier à la 78e dans les villes où méca, le deuxième à la 91ème. Par le même lot, Méca 3 mène 2 0. Nous sommes dans les arrêts de jeu. C'est bien évidemment terminé pour l'équipe du leader. Oui, apparemment, Winckelmann Comox.

[00:28:14]

Quand je me rappelle un joueur hongrois très sympa pour l'international hongrois.

[00:28:21]

Et donc, pour te dire la même avec cette stratégie là, avec de la jeunesse, ils ont quand même réussi à revenir dans le match. Ils ont bouffé Reince très clairement. Reince n'a pas existé avec le ballon. Ils ont fait que contrer bon, un habitué, ils ont pas que de la jeunesse. Hautacam dans le vide gel. C'est normal, ta ta ta Martine sur le côté droit. Ah Ben Yedder est devant. Et puis, en effet, au milieu de terrain Golo Veen, le milieu de terrain Chemini Fofana.

[00:28:45]

Moi, je suis pas fan pour l'instant, mais j'attends de voir. J'attends de voir maintenant ce qui se met en place. Ou alors, ils ont pas perdu. Ils auraient pu gagner à la fin. Ils ont une occasion pour eux. Ils auraient pu en prendre un ou deux aussi à la fois aussi à la fin ou un contre. Donc ça s'est joué. Mais encore une fois, il faut être patient. Je pense que les absents n'ont pas le profil d'une équipe après.

[00:29:04]

Non, pas du tout. Pas du tout. De toute façon, je pense qu'ils vont. Ils vont vraiment les dirigeants cette fois. Bon, à un moment, il faut peut être faire confiance aux entraîneurs. Je dis moi, je reste sceptique quand même par rapport quand. Comment vous expliquer? Peut être. Mais comment expliquer que le Bayern Munich devient une machine de guerre avec avec Flick? En l'espace de 15 jours où il était là, il a transformé tout le monde déjà et l'équipe s'est mise à gagner.

[00:29:31]

Ils ont tout gagné depuis et il a relancé des joueurs que lui avaient les mêmes pour ce potentiel là et qui faisaient de la merde. Les mecs le suivaient pas, voilà. Et puis, en fait, pas très compliqué. Voilà donc le sujet. Pas une sorte de retenue de Daniel. Si le troisième de grève de grève classique veut dire que ce qui mettait en place les EPA s'apprêtait à couper des cadres ou l'arrivée de ces managers, il n'arrivait pas à manager les mecs Shapley.

[00:29:57]

Être pas au Bayern, mais ça a plu à Francfort. Gars, il y a des cadres. C'est comme tout à l'heure. J'ai rien dit, mais tu t'en banlieu et moi, jamais. Tout à fait, Lassana. Je ne suis pas d'accord. Ce que je vois, c'est que essaye d'être un peu plus fin a été sur le terrain. Je le répète sans arrêt. T'as vu plein d'entraîneurs et tu sais très bien que les contrôles se sont tous différents et que cet entraîneur, qui a été vraiment très fort, a sévi.

[00:30:23]

Tu gagne pas ce qu'il a gagné, même avec Valence, ce qu'il a fait avec ses équipes. Le contexte parisien, il ne s'en est pas accommodé et il n'a pas réussi et il a coulé. Je l'avais dit, on est ensemble ce soir là, le soir de la remontada, il a coulé. Il ne s'en est jamais remis. Ils ont voulu garder le que on n'est pas bon non plus. l'Arsenal, c'est pas facile. Je sais pas, je vous dis pas.

[00:30:45]

Mais Arsenal semble le texte d Arsenal vainqueur. Ça faisait 10 ans qu'il faisait plus rien. Je pose la question. Je te dis OK, d'accord, le con est Fabregas, il va faire mieux. De quoi agacer l'entraîneur Arteta. Oui, il a gagné une coupe, mais c'est peut être un meilleur.

[00:31:01]

Ça se passe beaucoup mieux pour Adrien. Mais après, c'est quoi Arsenal? Tout le monde s'arrache les cheveux qu'Arsenal a connu une catastrophe, mais d'Admin garde les dernières années. C'était horrible. Garde les entraîneurs, au moins au moins. Les mecs, il y en a assez qui n'ont rien fait, qui parlent beaucoup pour que ceux qui ont fait, on cherche à étudier. Justement parce que moi, je suis donneur de leçons. Vu, c'est bien aussi de lui.

[00:31:26]

Lui, il en donne beaucoup dans l'idée que Batilly en Espagne, quand même. Stroboscopes. Il est lucide. Il y a tout le monde. Il rajeunit 1 3, 1 3 2, 1 0. Marqué en fin de match. Souvenez 8èmes Lucas 91ème, Lucas 3 va l'équipe du Havre 2 0, 0 0, mais il reste intéressé par Ibra. Mais c'est pas ça qui est justement très intéressant dans ce métier. C'est juste pour moi. Franchement, j'ai toujours été passionné par ce métier d'entraîneur.

[00:31:56]

C'est de comprendre pourquoi un mec, dans un contexte, il peut réussir avec certains joueurs. C'est vrai. Mais les d'autres noms avant tout. Quand tu n'es pas bon, quand tu arrives au PSG, beaucoup de clubs le veulent, beaucoup de clubs le veulent. Oui, il est de cette école allemande Nagel, Ciman et toute la clique. Pressing contre Bonnet. Au PSG, on voit que c'est vraiment un club relayé par les Guignols et pire, parce que lui, il n'a pas réussi à mettre en place l'idée parce que, selon lui, l'espace où les joueurs évoluent, soit il ne se défait pas de la théorie des joueurs.

[00:32:27]

Le contexte ne se posait pas sera bien sûr, mais c'est pour ça qu'un entraîneur, lorsqu'il va bien, Saint-Martin-de-Ré les uns après les autres, ne correspond pas. Joron qui menace? Ben oui, en effet, sur le Web, c'est le contraire.

[00:32:38]

Et voilà, c'est juste pour expliquer pourquoi il y a des raisons en plus alors qu'il y a une raison. Je ne dis pas que c'est un mauvais entraineur, mais il retrouve un club sans trop savoir si tout le reste normal. Attention à moi, à moi, tout rolla. Moi, j'étais critique, très critique. Il a quand même été le seul qui a amené le Paris Saint-Germain, sa tournée régionale. Il n'a pas les choses comme ça, le Danemark, parce qu'il a fait un parcours.

[00:32:58]

Parce que qu'a t il fait dans son parcours? Lui a t il basculé dans la. Il n'avait pas marqué été libéré de la fin, pourtant. Voilà tout. À la 89ème, il était rentré chez lui 24 ans après toi, donc à 82 contre l'Atalanta. Donc ça joue pas à grand chose le foot. Mais ce que dit Daniel, c'est très important. C'est pour ça que je te parlait de le début de la discussion. C'était sur Kovács qui a l'Eintracht Francfort.

[00:33:19]

Francfort, avec un groupe plus jeune, avec un groupe, peut être avec beaucoup moins de statut, a réussi à emmener cette équipe là vers le haut. Ouais, je vois bien avec lui et je te dire que je finis et et au Bayern? Au Bayern, il est arrivé un peu comme certains entraîneurs l'ont connu lorsqu'ils sont arrivés au Paris Saint-Germain, d investir fort avec de gros statuts. Et il a eu peut être du mal dans sa façon de manager à gérer.

[00:33:43]

Justement, BG Lothier, les cadres l'ont mis dehors. Dernier exemple c'est autant de joueurs depuis plusieurs mois que le Bayern, peut être même plus que des mois depuis un an et demi ou deux ans. Que le Barça est il très noble? Et ben, on les a vu, les entraineurs se former ou en se rendant, y kouman quand ils arrivent et dit tu veux être gentil, mais pas à chauvine. Mais c'est Savine. Tu pars dans des délires.

[00:34:07]

Je te parle de lire Hollandie juste, mais tu me parles de Barcelone. Moi, je te parle pas de ça, je ne fais pas ça, je te parle de moi. Je crois bien au Bayern, bien que le Bayern, les cadres comme vous dites. C'est vrai que c'est une possibilité, mais il y a une autre possibilité aussi que vous mettez pas en avant, c'est que le statut, l'entraîneur qu'il était quand il était à Francfort, entraîneur où on découvrait son métier d'entraîneur.

[00:34:27]

Il a fait des très bonnes choses et je suis d'accord avec vous. Même si je n'ai pas vu tous les ballons là. Mais quand il arrive à Munich, peut être qu'il arrive aussi sur sa force en ayant changé. Et c'est pour ça aussi. Peut être que les cadres, ils n'ont pas réussi à l'intégrer. Normal et les personnalités Examina et Cero. Moi, je vais mettre Monaco. C'est plus Frankfort que le Bayer. On s'en fout parce que là aussi, mais en termes de nombre de clubs et de profils des Kovács, c'est pas le même.

[00:34:53]

Aujourd'hui, l'effet Groynne gros Micromax, l'effectif, pas peur. Il effectue une année, pas une mère, va laisser la place à l'effectif de l'AS Monaco, ressemble plus à celui de Laurent Gbagbo dans ces bassins. Qui veux dire? Ma raison, c'est qu'en fait, le mec, en faisant fort, en allant d'ailleurs son ego et en reve et le à fond sur lui, les Reculeau. Ce que tu veux dire, c'est qu'il a dit OK, je baisse vraiment parce que j'étais là bien en dessous, mais il va falloir qu'il soit à Écumait.

[00:35:21]

Et oui, c'est moi le patron. Et ça, ça, c'est le chômage qui reprend dans la tronche. Ça peut aussi ça? Oui, parce que c'est ce qu'a besoin Monaco. Mais comment en tirer Thierry Henry? Attention en premier, il n'a pas fait ce qu'a fait écho Viry. Il n'a pas les mêmes joueurs qu'un Cobac, toujours dans l'armée. Excuse moi. Mais si les Raggi, les Glick et c'est pas vrai, il y avait, il avait.

[00:35:40]

Et tu sais, tu veux que je te dise parce que je le sais très bien. Même pas, avait il avait 100% la confiance de son président. Tu fais ce que tu veux, tu fais ce que tu veux, c'était s'érigera. Allez donc, a suivi les clés du CAB. Oui, mais c'est son attitude dans un deuxième temps. D'accord, Approval Henry, j'avais pas de grandes vagues. Mais Kovács, c'est ce que tu disais, Daniel.

[00:35:56]

Il arrive avec un statut quand même qui est particulier. Il a l'air d'être classe sur lui, de bien s'aimer. Tu vois. Et en effet, s'il arrive dans le sens, oui. Moi, j'ai entraîné le Bayern. D'abord, j'ai gagné à Francfort en juillet. Vous allez vous mettre à la page? Vous savez ça, ça? Ça fait peur à l'intelligence. Tu connais la rentrée de la génération, c'est sûr. Pas là encore. Mieux vaut mieux que moi parce que tu l'a côtoyé pas si longtemps que ça.

[00:36:20]

Attention, si c'est ça, cette attitude là, je n'arrive pas à se remettre en question comme ça a été le cas au Bayern, parce qu'il y a des erreurs des cadres, OK, mais au Bayern, il a fait des grosses erreurs, aussi bien attention que le retour du beau Merengue et le prennent pas dans la tronche. Jérôme, merci beaucoup. Tu reviendras, tu seras là demain à 21 heures. Écoute, je serai là trois heures cette fois d'after.

[00:36:40]

Bien sûr, on doit reposer un peu. Oui, tu reviens de Lisbonne demander un report de la dernière saison? Oui, j'ai demandé Hardenne, mais vous n'avez pas accordé pendant les audiences. C'est important. Exactement demain soir, après quelques instants devant le Delamain, le foot européen au programme, bien sûr. Et puis quelques infos mercato tout de même, concernant la Liga en quelques minutes. Foutue Italie foot super wigwam. Entre la peur et la stabilité du scénario, Kevin Diaz est toujours à présent habitué à la présence de scènes.

[00:37:11]

Parfois, leur victoire sera tout à leur charme ambigu et qui, pendant ce temps là, s'occupe de relayer sur les réseaux sociaux d'After tous nos contenu, les discussions, nos engueulades sur plusieurs. Sur Instagram, fin du compte Instagram, rappelle Arthur Fauteux. RMC Rattachait. Abonnez vous à suivre. Aussi, pour suivre d'after sur tous les supports, les vendeurs dans quelques petites secondes juste avant, j'ai des infos mercato à vous donner concernant la Liga. Avant cela, vous dire que le match, c'est fini en National.

[00:37:42]

Bastia est une équipe qui monte, un promu Bastia de Nationale 2 désormais. Donc, Bastia a gagné au Red Star 5 buts à 3. Le mercato, donc. Vous dire que Metz recrute un joueur troyen. Il s'appelle Boubacar Kouyaté, défenseur central qui était ciblé par deux clubs européens. Donc, il est à Metz. Et puis, vous vous souvenez de l'Iranien Godo, d'Amiens, mais il va quitter Amiens. Il va signer à Brentford Ship, en D2, en D2 anglaise.

[00:38:17]

Voilà pour les info mercato du jour. A pas grand chose aujourd'hui. Si Khazri, tout de même qu'il devrait partir à Trabzonspor, s'entraîne plus avec lui, on s'entraîne plus avec Saint-Etienne. Avec l'équipe première retraite qu'absent. Lieu de retraite. Mais ce n'est pas la plus belle ville de Turquie. Alors moi, je ne connais pas de vin dans son ensemble. Je jouais contre Trabzon dans le, mais le meilleur endroit, c'est Antalya Sports. On est d'accord, là.

[00:38:52]

Oui, Istanbul, c'est pas mal. Hormis l'Arménie où c'est pas mal, mais où? Bodrum. J'ai un ami qui jouait à Bodrum aussi Bodrum. Je ne savais pas qu'il était dans les Islanders. Ah oui, je veux bien lui vendre de l'OM, Yigal.

[00:39:11]

Oui, oui, le rendez vous de Rotterdam sera toujours là lundi, rendez vous que vous appréciez vous? Retrouver le mai. Évidemment, tous les mardis pour l'actu italienne, espagnole, anglaise, allemande était avec nous tout l'été. Bien sûr, avec les Coupe d'Europe, le championnat n'a pas encore repris, mais enfin, tout de même, il y a toujours de l'actu actu, notamment en Espagne. Bonsoir.

[00:39:35]

Voila qui Koss? Ma quinzième saison à Lofteur, ma vingtième sur RMC. Ça fait quelque chose quand même, mais toujours le même envie, la même énergie, l'envie de me battre avec plein de gens. Discuter, je veux dire discuter, te battre. Oui, bien sûr, mais de me battre dialectiquement, paradant bien de debates avec tes amis, de marquer leur titre honteuse. Stupide. N'a encore ça. C'est le début de ma chronique Stadium. Antithèses, stupidité.

[00:40:00]

On va reparler dans quelques instants. Il est avec nous, comme hier soir d'ailleurs.

[00:40:05]

Salut Paulo. Bonsoir mon cher Gilbert. Bonsoir tout le monde. Champion d'Europe, le boulot. Bravo pour ta t'appelle, toi et moi, les deux vainqueurs des Coupes d'Europe. Donc bravo pour ta Berlin. De toute façon, Fred. Soyons réalistes, ceux qui savent savent qu'il n'y a que l'Espagne et l'Allemagne, les autres du barnum, notamment Julien Laurance qui est là depuis Londres.

[00:40:25]

Salut Julien Sallé Gilbert. Quelqu'un a dit quelque chose avant? J'ai critiquer la chose. Tu sais, Julien Yano, toi, rappelle toi, tu être acheté dans un état qui va vraiment voir? On verra. On en reparlera. Derrière, il y a un gagnant. C'est tout le monde au resto tellement tout. l'Angleterre avait tout écrasé, exactement à la guerre. Je suis bien avec toi, rappelle toi ce que j'avais dit quand il fanfaronnait au mois de juin 2018.

[00:40:56]

Je dis l'important, c'est de tuerai à part en 2018, 2018 ou 2019. Tu parles de qui j'étais là, alors c'était quand tu as gagné, quand tu as 2019, quand tu as gagné, quand tu as gagné les deux Coupes d'Europe avec l'UEFA. Je dis bravo, c'est bien ce que tu as fait, mais l'important, c'est de durer. Tu d'Atlus, Canon? C'est tout. Messieurs, svp, accueilli comme il se doit tous les spécialistes du foot italien qui lui aussi depuis plusieurs semaines maintenant avec Yachine Crochet.

[00:41:22]

Bonsoir, bonsoir Gilbert. Bonsoir tout le monde. Allez, salut Yohann Takkal. Bien, ils vont commencer par te chambrer tout de suite. Va chanter, va chanter. Maintenant, bien sûr qu'on n'a pas fait d'accueil au capitaine et il est arrivé discrètement avec le crochet. Il faut chanter. Maintenant, on va se passer de ce petit truc de fou de voleur, Julien. Imbéciles, ils sont devant les lieux communs, surtout. Surtout que c'est ça aussi le vrai.

[00:41:53]

Le vrai Capitaine Crochet est mort il y a longtemps.

[00:41:56]

Fred, tu sais comment, en plus, entendu, ça s'en va. Ça, c'est une blague. Alors ça, c'est blague. En 6ème, ça passera. Allez, petit quit pour démarrer.

[00:42:11]

Kingsley Coman était hier soir le neuvième joueur français buteur en finale de la C1. Parce que vous êtes capable de me donner les autres, Michel Hidalgo bat Hidalgo. C'est ça, un bon boulot. Question Zidane, c'est bon. Julien et Benzema, c'est bon. Fred, donc pas Henry? Non, Campa non, Raymond Kopa. J'ai pas entendu les buteurs français en finale de C1, comme Coman. Il est le neuvième. Raymond Kopa, Raymond Kopa, c'est pas bon.

[00:42:36]

Pas du tout. Kopa n'a pas marqué en finale. Les buteurs français Boli, Boli, exactement, Bazzi. Il y en a un qui jouait à Milan et il y en a un qui jouait sur deux tableaux en 94 exactement, alors qu'il jouait. Il y en a un qui jouait à Turin. Facile là dedans. Platini? Platini?

[00:42:56]

Oui, oui, oui, oui, c'est l'ensemble du contraire. Un depuis l'arrivée, ses peintures et en fait non. Le nom Thuram dans aucun statut. Le stade Illyrien dans la ville de Turin. Si tu veux. Mais le nom et le nom de la ville n'a aucun statut du club. J'ai commencé à faire exactement les deux derniers.

[00:43:17]

Vous ne trouverez jamais les buteurs de France dans les années 50, Michel Leblond et Jean Templin. Cela, je vous pardonne. Y'avait Hidalgo que les vieux ont eu lieu.

[00:43:34]

Bah alors, c'est avec Rances que tout a commencé. Démarrons par la finale de la Ligue des champions, les gars. Comment ça a été pris dans leurs pays respectifs? Paulo, je vais te demander de faire les réactions. On va dire 24 ans plus tard, évidemment. Mais tiens, à l'Espagne, c'est quoi ce type de Barca que tu racontes? Fred?

[00:43:50]

C'est plus qu'un titre, c'est la grosse grosse haine qui finalement exprime un sentiment partagé qu'il y a en Espagne et que je vais vous expliquer. La une de Marca, c'est l'argent ne fait pas le bonheur, mais c'est exactement. L'argent ne fait pas entre parenthèses. Encore le bonheur, mais je pense que ça dit tout de l'aversion, de la méfiance qu'il y a dans une partie importante des médias espagnols, des supporters de foot espagnols, voire de certains clubs contre des clubs comme le PSG ou City.

[00:44:24]

Ces clubs ont expliqué ce que les clubs beta, c'est quoi concrètement?

[00:44:29]

Alors, au bout du sujet, c'est quoi? C'est juste ta plein d'argent que tu dépense l'argent que tu gagnes?

[00:44:34]

La Ligue des champions relocalisées, le Real qui a dépensé beaucoup plus que le PSG, qui prend 8 entre Hubert. Il va faire la différence. Mais il y a environ 200 millions dans le fait jamais joué. Quand tu recrute Griezmann, que tu arrives pas, tires un truc ta gueule. Quand il te dira des Galactiques du Réal qui régné pendant 10 ans. Français, c'est pas moi le directeur de Barca. Bien moi, je le dis simplement je n'accuse pas toi, je parle à Markarian, mais à travers toi, tu l'auras, tu es, tu es le représentant de l'Espagne.

[00:45:03]

Je ne magouille pas, tu te dis, mais la stupidité sans nom. Les explications de Fred et les explications de Fred, en fait, c'est que l'Espagne, c'est l'ancien monde. C'est passé comme le Bayern, c'est le Barça et le Réal, l'aristocratie du football, l'aristocratie. Et en plus, ce ne sont pas des clubs commerciaux dans le sens puisque le Bayern Paulos pour l'expliquer. Comment ça marche? Mais y'a pas de propriétaire unique, il n'y a pas d'argent, ils ne font pas de blé, ils vendent pas, y'a pas de produits dérivés.

[00:45:28]

Les Qataris? Le Qatar est pas sponsor du Bayern, non loin de Paris, et non plus au Barça non plus. Le Qatar versera des millions, mais attendez, attendez, attendez pour placer une de la saison. Putain, ça peut démarrer fort au Qatar, qui tient la route en matière de culture. Mais moi, c'est clair, je ne me demande pas de défendre cette position là. Je fais ça, je vais essayer de te l'expliquer. Donc voilà, c'est la rectrice, l'aristocratie du football, qui voit d'un mauvais oeil l'arrivée de nouveaux concurrents.

[00:46:00]

Donc y a une sorte de rapport amour haine parce que ce sont des clubs qui, d'un coup, arrivent avec beaucoup d'argent. Voilà, c'est ce qu'on pense. Je veux dire sais ce qu'elle fait à Milan avec Berlusconi en 84, Tapie avec l'OM à 86. Il y a un côté un peu artificiel. Il y a des nouveaux qui viendra. Un podium était en fait, c'est désormais officiel. Quand un mec arrive avec de l'argent, bien sûr.

[00:46:19]

Bah, c'est bien ça. Mais en même temps, on a souvent proposé ce genre de modèle en même temps.

[00:46:25]

Le club PSG actuel n'est pas aimé, mais l'équipe est très aimée. Vous voyez la nuance, c'est à dire que les gens, hier à Madrid, beaucoup de gens avaient envie de voir MLP marquer et mapper remporter la Ligue des champions. Beaucoup de gens à Barcelone ou faut pas oublier. Neymar a laissé pas mal de bons souvenirs, avait envie de voir Neymar marquer et remporter la Ligue des champions. Donc voilà, c'est un petit peu cette dualité entre ne pas aimer un système de passé, mais un club, ne pas aimer l'argent qu'il y a derrière et aimer les joueurs pour ce qu'ils sont.

[00:46:59]

D'ailleurs, la finale en elle même a été très appréciée. Oui, mais Fred, en Espagne, ce que je ne comprends pas, c'est que quand ce sont des supporters éventuellement qui tiennent ce genre de propos, être supporteur parfois peut faire perdre la raison qu'un journal comme Marca est un grand quotidien en Espagne, dont les propos sur l'eau le plus dur, c'est plus que ça.

[00:47:19]

En Allemagne, quand on connait le modèle économique des clubs, ça ne va pas me choquer. Je peux entendre des choses après, je dirais oui, mais vous mangez les copains du Barça ou du Réal. C'est encore mieux que le Bayern, ça? Associatif, non-partisan, socios. Fred, stp? Quand un Etat décide à un moment de passer, de passer l'éponge sur des impôts ou détaler.

[00:47:40]

Non, ce n'est pas vrai, c'est pas vrai, ils ont un ballon. C'est pour ça que la loi Beckham, c'était quoi? En Italie, le décret Berlusconi, c'était quoi? Non, pas vraiment. D'accorder des drivers dans bol fiscal comme n'importe quel particulier n'aurait jamais pu expliquer ce qu'est la loi Beckham. Les joueurs étrangers ne doivent pas d'emblée viser le recrutement des Stars, mais. Mais je fais ça après le dernier, je n'étais pas que pour les footeux.

[00:48:07]

Attention pour le symbole qui sert à fabriquer chez soi pour expliquer la loi Beckham. La loi Beckham était simplement une loi qui était là pour accueil, pour aider les multinationales à s'implanter en Espagne et amener leurs cadres et leurs hauts dirigeants pour qu'ils payent moins d'impôts. Il se trouve qu'à cette période là, les Galactiques commençant par Beckham en ont profité pour payer malgré tout, même après la loi Beckham, moins d'impôts que ce qu'on paye en Angleterre, par exemple.

[00:48:38]

Attention à la fiscalité en Espagne. Et ça fait plusieurs années déjà, depuis la crise de 2008, que les footballeurs ne peuvent plus bénéficier de ça. Absolument. Ça a existé. Oui, ça a existé. Sauf que ça faisait quand même un montant d'impôts très élevé par rapport à d'autres pays, notamment l'Angleterre en masse et en matière de football. Il y a bien un pays qui doit sortir, c'est l'Espagne. l'Italie, c'est normal. Même chose avec le décret du.

[00:49:04]

Désolé, c'est 54% le taux d'imposition sur les joueurs. C'est 50. En matière d'économie du foot, on a bien compris les nouveaux. Les clubs nouveaux riches ne plaisait pas en Espagne, comme Hippias, du type du parrain. Qu'est ce qu'on a dit? Qu'est ce que l'on a dit en Angleterre? Par ignorance, c'est bien ainsi. Ah bah oui, ça veut dire svp, Julien. De quoi tu dis? C'est au tour de Julien Daniel?

[00:49:29]

A lancé Julien Dupont. C'est Julien Martin qui donne son nom, qui explique que ce n'est pas son moteur. Alors ici, c'est peu pareil. C'est vrai qu'il faut le reconnaitre, qu'ils ont beaucoup parlé. Les médias anglais ont beaucoup parlé. Que ce soit la presse écrite ou la radio, la télé du Qatar dans les jours qui ont précédé cette finale, du fait que le PSG soit ce genre de club là avec l'argent du pétrole avec pas de pétrole, c'est pas en l'état du Gaz Hall.

[00:49:56]

C'est ce que c'est, ce que les Anglais. C'est comme ça que les anciens clients du générique du PSG. C'est un terme générique, exactement. Alors après, tu as beau leur expliquer que c'est comme c'est comme ça que je vois cette équipe du PSG avec la même chose de City, la même ceux de City, exactement. Ils ont d'énormes problèmes avec ce genre de problème, avec Abramovich et son argent. Bizarrement beaucoup moins désormais. Beaucoup moins au début.

[00:50:19]

Ensuite, Sur la rivière avait des problèmes avec Abramovic, mais avec lui et avec les oligarques russes. Quand elle a racheté la moitié de Londres, ça leur a posé des problèmes, mais il n'y a eu que d'embrigader de là dessus. Je me pose un problème là et tous les problèmes qu'a eu à ManchesterUnited l'état de leur Glazer est bien parti. Des supporteurs qui partent construire un club à coté est critiqué de la façon dont les Américains dirigeaient la guerre, mais pas ici.

[00:50:45]

En Angleterre, il y a une part d'hypocrisie déjà sur ce point. C'est dire nager dans le football. Hypocrisie, surtout. Mais surtout, ce que je crois. Et moi, je vais être honnête avec vous ici. Moi qui suis supporter du PSG depuis que je suis tout petit ici, je suis la voix du Paris Saint-Germain en Angleterre. Pour les médias anglais. C'est vers moi qu'on vient souvent pour les médias anglais. Et ces questions là, on peut dire que tu appelles l'ambassadeur du PSG, c'est ça ou le porte parole, mais moi, mais moi, ça me dérange pas chez moi.

[00:51:10]

J'ai mon prémâché des contre vidéo. Autant j'avais 3 ans et demi Stofflet. Si tu veux une petite émission de coaching au club, tout le monde a expliqué aux auditeurs et donc toute la saison, on a vu sur Tweeter Julien serré les réactions. Franchement, c'était beau à voir. Mais moi, j'étais un peu triste pour toi le terminé? Non, mais c'était toute la semaine, j'ai eu des questions mais comment tu fais pour supporter un club pareil?

[00:51:37]

Est ce que ce n'est pas conflictuel dans ta tête de supporter un club pareil avec le Qatar et avec les droits contre les droits de l'homme, etc. Etc. Effectivement, c'est ce qui obnubilées les Anglais. Pas de problème. Après, on a quand même eu des choses plus intéressantes sur le fait que ce n'est pas une addition de superstars qui te fera un jour gagner la Ligue des champions. Mais aussi, les Anglais pensent que c'est simplement remis un petit peu plus tard que le PSG va y arriver un jour.

[00:51:58]

Et on a vu dans le cardia d'un très bon article de Wilson, qui est un très, très bon journaliste, qui a écrit beaucoup de livres, notamment en tactique, qui explique que ce n'était pas là. Ce n'était pas ce soir là, mais que ce n'était pas simplement une finale comme ça. Ce qui n'arrivera plus, c'est juste remis à plus tard. Donc vous voyez un petit peu des deux, mais c'est vrai que ça a beaucoup, beaucoup parlé.

[00:52:15]

Encore une fois du Qatar.

[00:52:16]

Et tout ça pendant quelques instants. On sera en Italie si on dit la même chose. Et puis l'Allemagne, 24 ans plus tard. Bien sûr, le top, c'est un peu différent en Allemagne. On célèbre, j'imagine. Et puis, toute l'actu européenne, bien sûr. C'est que le mercato continue. Pendant ce temps là, même si le championnat n'a pas repris dans les 4 groupes de football européen, on se retrouve tout de suite est là jusqu'à minuit avec vous.

[00:52:39]

C'est. Il faut.