Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:00]

Vous êtes sur RTL. Je n'ai jamais demandé Goldman de faire tuer mon mari parce que je n'ai jamais l'intention de tuer mon mari, 7 ans, a tout inventé cet homme dont je crois qu'il n'a pas de vie. J'aime mon mari. Bonsoir et bienvenue dans l'heure du crime sur RTL ce soir, je vous propose de m'accompagner jusqu'à La Grande Motte, cette station balnéaire de l'Hérault, avec sur le papier, un scénario des plus classiques. Le mari, la femme et l'amant.

[00:00:36]

Un triangle amoureux qui se transforme en croisement dangereux jalousies et idées noires. Sauf que dans cette histoire qui semble déjà avoir été vu et revu, le crime lui même n'est pas vraiment banal un meurtre au fusil harpon, un fusil à élastique utilisé pour la pêche sous marine. Un crime qui s'est déroulé en 2007 sur fond de sexe débridé, de boîtes échangistes, de mensonges, de chantage et d'argent. Un climat suffisamment sulfureux et trouble pour dérouter les enquêteurs et la justice qui, il faut bien le dire, va hésiter à dire qui a vraiment fait quoi dans cette sanglante exécution.

[00:01:20]

Deux procès aux assises se sont tenues pour juger ce meurtre au harpon. Des condamnations définitives, mais nous le verrons avec les invités de RTL dans L'heure du crime. Un sentiment d'inachevé, la sensation que des doutes subsistent sur la véritable implication des uns et des autres. Un banal crime sur commande, un jeu amoureux qui aurait mal tourné, le coup de sang d'un amant possessif soudain transformé en justicier. Ou bien une explication bien plus tortueuse, bien plus fascinante, une manipulation mentale conduisant un homme à tuer, comme s'il avait été en quelque sorte hypnotisé, téléguidé, comme s'il avait été conditionné pour commettre l'irréparable.

[00:02:07]

Quand le sexe conduit au crime ce soir, le mystère du meurtre au fusil harpon a tout de suite sur RTL lundi soir, vers 21 heures, Richard Cirest. Lors du Krimo, je vous raconte ce soir un extraordinaire meurtre au fusil harpon qui on va le voir cash. Dina, avouable secret.

[00:02:41]

Ce 22 avril 2007, vers 3 heures 15 du matin, un couple quitte le Vénusia, un club privé libertin de La Grande-Motte, une boîte échangiste juste en face de l'étang du Ponant. Sur les images de vidéosurveillance de ce club libertin, on voit un homme d'âge mûr, mince, plutôt sportif, prêter son blouson de cuir à son épouse qui semble avoir froid. La scène qui suit se joue hors caméra. Le couple se dirige sans se presser vers le parking, absolument désert à cette heure là.

[00:03:17]

La femme, Diane Micellaire, 39 ans, fait savoir qu'elle doit s'arrêter un instant pour accomplir un besoin urgent. Dans un buisson, son mari, Paul Micellaire, 60 ans, s'approche donc seul de sa voiture. Il n'a pas vu derrière lui la silhouette d'un homme qui tient un drôle de fusil, un fusil harpon. Le chasseur de l'ombre décoche une flèche dans le dos de Paul Micellaire qui lance un cri de douleur et se retourne. Il aperçoit son agresseur qui n'est pas masqué le visage.

[00:03:52]

Aussitôt, Frantz Di Goldman, un barman de 40 ans, une vieille connaissance, l'un des amants de sa femme avec qui l'aventure du mariage est devenue de plus en plus chaotique. D'également jette son harpon, se précipite sur Paul Micellaire, un coup de poing, puis des coups de couteau de cuisine. Une folie meurtrière, vingt coups de couteau, selon l'autopsie, au thorax, au poumon, au cœur, au bras. Le légiste parle d'acharnement. Frantz Di Goldman dira dans ses premières déclarations avoir vu passer Paul Micellaire avoir pété un câble.

[00:04:29]

Ôter la sécurité de son fusil harpon et décocher une flèche. Il décrira le corps à corps. Il se défendait. Je lui meuter des coups de couteau. Il m'a dit France, arrête! Mais Frantz Di Goldman continuera à frapper. Il ne s'arrêtera que quand il entendra un cri, celui d'un témoin accouru sur place. Il prend alors la fuite à toutes jambes dans la nuit noire. Bonsoir Stéphane Manca, bonsoir Alphonse. Vous êtes journaliste, vous avez réalisé un excellent documentaire sur cette affaire dans le cadre d'une nouvelle série prochainement diffusée sur C8.

[00:05:09]

On va évidemment progresser et entrer dans cette enquête. Mais présentez nous. Tout d'abord les trois protagonistes de ce crime. Qui sont ils?

[00:05:18]

On commence peut être par la victime policière Paul Micellaire, 60 ans. C'est un petit notable de la région, banquier, qui est en retraite depuis très peu et qui est un homme assez connu pour avoir. Comment dire qu'il s'occupait de petites et moyennes entreprises dans le financement de la table? Oui, oui, tout à fait. Il a de l'argent. C'est un homme qui a été marié avec une fille et qui, en 97 98, finalement, change radicalement de vie.

[00:05:52]

C'est à dire que le bruit, il a gagné pas mal d'argent. Sa fille était élevée et il va faire une rencontre dans un avion. Il a rencontré une très, très belle femme franco malgache qui s'appelle Diane Micellaire le micellaire. Mystère, évidemment, elle vient d'un milieu plutôt modeste et Allevard assez rapidement de se marier avec Paul.

[00:06:15]

C'est ça, alors ils vont se marier très vite. On ne sait pas si elle vient d'un milieu modeste parce que dès le début, elle est extrêmement étrange. C'est sur ses origines. Elle va raconter, être éventuellement la fille illégitime d'un ministre. Enfin, elle a trimé. Toujours est il que effectivement, ils vont se marier en 1998. Ils vont avoir un enfant et c'est donc qu'une c'est une nouvelle vie pour Paul Micellaire. Mais une nouvelle vie un peu, comment dire, très éloignée de la précédente cette fois, puisque finalement, son union avec Diane est immédiatement signée sous le sceau de l'union libre.

[00:06:55]

On va dire que ça demeure un petit peu dissolue et des mœurs très libres. Et puis alors, un mot quand même sur le tueur au harpon, le fameux Frantz Di Goldman. Serveur dans un bar local, alors lui est très éloigné. Là, maintenant, on n'est plus du tout dans la petite ou moyenne bourgeoisie de la Grande Motte France d'Eagle. Helman aîné est né en France, mais elle vient d'un milieu beaucoup plus modeste. C'est un garçon qui a tenté l'aventure dans les îles, qui a monté une boîte de nuit.

[00:07:29]

Je ne sais plus si c'était à la réunion ou une aventure s'est très, très mal fini à Pointe à Pitre. Merci. Et on va. On parlera d'ailleurs de ses déboires judiciaires, mais qui ne sont pas très importants. Non pas que les de temps, dites nous. Stéphane Manca Comment se sont ils connus? Quelle est la formation de ce triptyque amoureux? Oh, c'est Diane tient une boutique sur le quai le plus célèbre de La Grande-Motte, une boutique de vêtements qui, d'ailleurs, appartient en grande partie à son mari et France Ndigël.

[00:08:04]

Suite à des déboires aussi bien amoureux que financiers, se retrouvent. Serveur serveur dans un des grands bars de Dandin. Dans un de ces bars qui jouxte sa boutique, France Digamma n'est pas du tout du tout un grand séducteur. C'était quelqu'un d'assez renfermé sur lui même, etc. Complètement, je dirais Kiki temps. On l'a vu de la Diane le rend fou. Il ose à peine l'approcher et il va avoir une sorte de. Comment dire?

[00:08:41]

Oh, excusez moi, dattraction. Oui, c'est ça une attraction. Il va y avoir une parade amoureuse. Voilà, c'est ce que je voulais dire tous les jours quand il ouvre le bar. En plus de balayer évidemment la devanture du bar, il balaye aussi la devanture de la boutique de Diane. C'est comme ça, finalement, qui va attirer son attention. Alors, on verra que Diane a une vie sentimentale pour le moins agitée, qu'elle a des amants.

[00:09:06]

Est ce que le mari est au courant de cette attraction entre sa femme et puis le serveur du bar?

[00:09:14]

Oui et non, c'est toujours. On flotte dans le non-dit. Il le sait, mais ça n'est pas comme il le fait pour d'autres hommes d'ailleurs. Encore une fois, la relation était libre. Donc, Diana a pu, lui, compter jusqu'à une vingtaine d'amants, en plus de son mari. Mais on ne lui rapporte pas la relation Mayila, il la connaît.

[00:09:39]

Et ce soir là, donc, France d'Eagle Man.

[00:09:42]

Surpris par un témoin, elle ne va pas aller très loin dans sa fuite. Les secours sont alertés. Les gendarmes sont aussitôt sur place. Ils disposent du signalement précis de l'agresseur, qu'ils retrouvent facilement. Il est à peine là, à 300 mètres, alors qu'il cherchait à ramper sous une voiture. Il n'essaie pas de fuir. Ses vêtements sont tachés de sang. Il est blessé à un doigt. Il se rend aux gendarmes sans la moindre résistance dans ses toutes premières déclarations.

[00:10:16]

Il explique avoir voulu donner, je cite, une bonne correction à la victime, mais s'est laissé emporter par sa rage homicide. L'épouse Diane, elle, n'a rien vu de la bagarre éclair. Elle n'a même pas aperçu l'agresseur. Elle était en état de choc. Tremblante et choquée. On le serait à moins. Puisqu'elle vient de perdre en quelques minutes, en deux minutes à peine, son mari, un homme avec qui elle était mariée depuis dix ans et qui est aussi le père de leur petit garçon.

[00:10:49]

Crime passionnel ou vengeance diabolique? Le meurtre au fusil harpon sur RTL dans L'heure du crime. On se retrouve tout de suite. 21 21 heures, l'heure du crime sur RTL. On décrit Jean Richard, je suis resté. Du crime consacrée ce soir au meurtre au fusil à pompe à La Grande-Motte en 2007, un meurtrier immédiatement arrêté, une veuve éplorée, mais une enquête qui ne fait que débuter. L'affaire du meurtre au harpon sur le parking du Vénusia, un club échangiste local, n'a pas traîné.

[00:11:33]

L'homme qui a tué Paul Micellaire, banquier financier propriétaire de deux commerces, a signé des aveux spontanés devant les gendarmes dès le lendemain du crime. Le 23 avril 2007, il répond en fin d'après midi aux questions de la juge d'instruction de Montpellier, Sabine Leclerc. Frantz Di Goldman explique qu'il voulait discuter, faire peur à la victime, voire même lui casser la gueule, mais pas la tuer. Pourtant, dès qu'il a aperçu cette silhouette, il a perdu totalement pied.

[00:12:06]

Il ajoute que c'est par amour pour l'épouse du mort, Diane, que c'est à cause de cette passion qui le consume depuis des mois qu'il a harponner le mari, puis l'a poignardé.

[00:12:18]

Française, également marié et dont le couple va à vau l'eau, n'a pas le profil d'un meurtrier ou d'un homme ultra violent. Une seule condamnation il y a quatre ans, quatre mois avec sursis pour avoir expulsé manu militari des clients qui semer le désordre dans la discothèque qu'ils tenaient alors à Pointe à Pitre, en Guadeloupe, sur le parking du Vénusia. Ils racontent cette espèce d'alu Six-Nations qui l'a saisie. Je ne pensais qu'à elle, à Diane. Bien sûr, sa maîtresse, comme il le révèle à la juge.

[00:12:53]

Le mari Paul Micellaire. Il le connaissait pour avoir tenu un restaurant proche d'une boutique lui appartenant et pour avoir croisé dans le café où il travaille désormais rien. Frenzy Goldman affirme qu'il a agi seul pour agresser Paul Micellaire, aveuglé par sa furie, il n'aurait même pas aperçu ni entendu la voix de Diane. Il le répète, c'est pour elle qui l'a tué.

[00:13:17]

Mais pourquoi? Tout simplement pour la sauver de l'emprise d'un mari qu'il présente comme un vicelard, un pervers qui la contraindrait à avoir des relations sexuelles, à participer à des partouze, à fréquenter les clubs échangistes. Je ne pensais qu'à elle, victime de ses agissements, dit il. Il ajoute Je sais que son mari organise des soirées avec des connaissances à lui pour réaliser ses fantasmes. Francis Goldman sait que Diane, l'épouse, lui, n'est pas consentante. Une jeune femme qui ne serait donc qu'une marionnette sexuelle dont les ficelles seraient tirées par un époux bien plus âgé qu'elle.

[00:14:00]

Un pornographe pervers commence et il soulas. Tout cela est bien. Tout simplement parce que Diane le lui a dit maître et risque Christol, bonsoir.

[00:14:14]

Bon s'en remettre, j'espère que vous m'entendez? Oui, tout à fait un bon 100 mètres. Vous avez été l'avocate de Frantz d'Eagle Man dans cette affaire. Vous souvenez vous? Quel homme est il? Quand vous le rencontrer, qu'est ce qu'il vous dit à ce moment là?

[00:14:31]

A rencontré déjà un homme qui a été frappé par cinq ans de détention provisoire parce qu'il a été, vous l'avez dit, interpellé le soir des faits. Quelques minutes après, il a été immédiatement incarcéré et qu'il a déjà été jugé une première fois. Et je l'ai défendu en appel en octobre 2012. Donc, c'est un homme qui a déjà réfléchi beaucoup sur son sort et ce qui l'a conduit à agir ce soir là et les mois qui ont précédé les faits.

[00:14:58]

Un homme simple, Stéphane Minka Laguë, tout à l'heure en parlant de la parade amoureuse et qui est un homme qui savait ne pas être un grand séducteur un peu timide pour attirer l'attention ou un sourire d'une femme dont il rêvait il balayer devant sa porte? Tous les matins, je vous ai entendu dire tout à l'heure quand le sexe conduit au crime, je crois que c'est justement rigoureusement l'inverse. Il ne s'agit pas de nuire spécialement pour elle ni pour lui, mais je crois qu'il était éperdument amoureux d'elle parce qu'il considérait qu'elle était une reine et que, peut être, il avait été un peu Inglis.

[00:15:31]

Un garçon modèle renfermé conserverait une épouse, une enfant, mais avec une vie sentimentale plutôt calme et un tempérament akhavan, pas un aventurier. Alors on dira si oui, si vous le voulez, l'amour conduit au crime.

[00:15:47]

Mais voilà, c'est mieux, sans doute. On sait mettre Christol entre France d'Eagle Goldman et Diane Micellaire. Il y a des échanges qui sont assez nombreux et fournis, notamment beaucoup de SMS. C'est exact.

[00:16:02]

Voilà tout à fait beau, beaucoup de SMS et une relation dont elle décrit qu'elle décrira plus tard comme une relation exclusivement fondée sur le sexe en défendant un bilan. Mais moi, je n'avais pas de lien véritable avec cet homme. Alors, quand on sait que c'est tout à fait inexact parce qu'on a pu retrouver toute la téléphonie et les échanges de SMS, alors pour que les choses soient claires, si quelques uns voyez simplement adresser des messages d'amour communs, retrouver en lui écrivant Je t'aime avec un grand A ou encore J'ai peur de tout perdre, je t'aime, Admir, je fonds devant toi être la mère de tes enfants, Je t'aime, je t'aime, je suis jalouse.

[00:16:39]

Donc, cet homme était absolument convaincu que cette femme merveilleuse l'aimait autant qu'il aimait. Et vous l'avez indiqué qu'il fallait qu'il là soit parce que elle le lui avait. Jour après jour, démontrez ainsi l'idée qu'elle est victime de quelqu'un qui, gros réduites en esclavage sexuel, que cette vie lui était insupportable et que s'il l'aimait et qu'il aimait ce corps qu'elle partageait avec lui avec beaucoup de tendresse, il fallait qu'il lachaux.

[00:17:12]

Alors, vous vous dites une relation fusionnelle que vous traduisez comme une relation toxique. On le comprend bien au début tout de même de l'enquête. Dès lors qu'il est interpellé d'Eagle Mundy, qui n'a pas prémédité son geste, il parle d'un coup de folie. Il dit même que plusieurs bombes dans le coffre depuis belle lurette et que le couteau est à peu près la même chose est ce qui va varier là dessus dans cette version?

[00:17:37]

Tout à fait. Vas y, vas y, va varier parce que l'enquête va démontrer quand même que tu fillières. Pont a été acheté quelques semaines avant. On va trouver un plan B lieus chez lui en perquisition. Il y a un certain nombre d'éléments qui laissent les enquêteurs et le juge d'instruction songeur. Et légitimement, un homme qui est interpellé reconnaît sa responsabilité, mais un peu en retrait. Et petit à petit, il va effectivement reconnaître qu'il y avait de la préméditation et qu'il y avait bien sûr une intention homicide à l'égard de la victime.

[00:18:11]

Stéphane mentait en Emmaus France Goldman. C'est un homme fragile dès le début de l'enquête.

[00:18:16]

Oui, dès le début de l'enquête, cependant, il va tenir quelques mois véritablement sur ce sur la mort de Diane. On va retrouver dans sa cellule un document extrêmement important. Il tient son journal intime et quand on lit ce journal, on a un petit peu l'impression d'être face à des poésies. Comment dire à l'adolescence d'un adolescent fou amoureux? Voilà, donc, c'est un peu oui, ça, vous voilà. C'est une personnalité quand même assez borderline par certains aspects.

[00:18:48]

Oui, Diane Micellaire est donc une veuve éplorée. Rien ne semble, en ce début d'enquête, la relier au meurtre de son mari, son mari riche qui prenait soin d'elle, un couple qui ne manquait de rien. Vous voyagez souvent, sort, mais semble t il des projets? Paul Micellaire avait même offert à son épouse un magasin dans lequel elle travaillait. Pourquoi aurait elle donc participé à une expédition punitive? Dit également son amant tueur a beau affirmer qu'elle était malheureuse, la nuit suffit peut être pas à provoquer en meurtre.

[00:19:21]

Quoi qu'il en soit, Diane Micellaire ne fera pas l'économie d'un interrogatoire en qualité de témoin. Une audition programmée dès qu'elle ira mieux. Elle n'a forcément rien à craindre puisqu'elle n'a rien à se reprocher. Sexe et mensonge, la mort au bout d'un fusil harpon. C'est dans l'heure du crime et c'est sur RTL. On est ensemble jusqu'à 21 heures. Jean Alphonse Richard sur RTL et Hardy Chris. 21 21 vers une heure du crime, sur RTL. L'heure du crime consacrée ce soir à un meurtre pas comme les autres, une attaque au fusil harpon et au couteau de cuisine avec en toile de fond les jeux de l'amour et de l'argent.

[00:20:09]

Le meurtrier a avoué il a tué pour les beaux yeux de Tianhe. Diane Micellaire est née le 4 septembre 1967 à Majunga, sur l'île de Madagascar. Une femme qui n'a jamais fait parler d'elle devant les tribunaux. Son casier judiciaire vierge. Il faudra attendre les analyses psychologiques, mais qui n'ont qu'une valeur consultative pour distinguer peut être quelques failles dans sa personnalité, encore à prendre avec des pincettes. L'examen révélera une personnalité trouble, difficile à cerner, mais sans dysfonctionnement psychique majeur.

[00:20:50]

Le rapport fera également état de tendances à la falsification de la vérité Fantozzi Goldman, le tueur et son amant.

[00:21:00]

Il a déclaré aux enquêteurs cette relation amoureuse et passionnelle. Il est en contact fréquent avec cette femme. Elle lui a dit que dans la nuit du 21 au 22 avril 2007, il allait sortir en boîte avec son mari, à savoir le club échangiste local Le Vénusia. Diane m'a dit que cela ne lui faisait jamais plaisir d'aller dans des endroits comme ça, raconte sur procès verbal d'également, qui ajoute tous les soirs où elle me dit ça. J'ai une réaction à l'intérieur de moi, de douleur, de souffrance pour moi et pour elle.

[00:21:37]

Diane Micellaire serait donc une femme en perdition. Sauf que quand les enquêteurs la convoquent, celle ci ne livre pas vraiment le même son de cloche.

[00:21:49]

Elle reconnaît qu'elle fréquentait Frantz Di Goldman et que la vie avec son mari était, sur le plan des mœurs, plutôt libérée et sans tabou. Elle voyait fréquemment France, les amants habitant tous deux à La Grande Motte médiane. Mais les choses au point. Cette relation, c'était juste pour le sexe. Elle affirme qu'elle n'était pas mariée à un vieux vicieux qui l'a maltraité, la battait, la violer et l'aurait même poussée à se prostituer. Diane affirme, malgré le goût du couple pour le libertinage qu'elle aimait se marie.

[00:22:21]

Présenté comme un monstre, Frantz Di Goldman se trompe. Il est sans doute aveuglé par sa passion. Ou bien s'est il imaginé des châteaux en Espagne qui ne seraient en définitive que des mirages. La veuve est toujours accablée de chagrin et évidemment, elle n'est ni de près ni de loin mêlé à ce meurtre. La meilleure preuve? Elle n'a même pas reconnu, dit Goldman, quand celui ci a poignardé son époux. Stéphane Montchat Je reviens vers vous, invité de L'heure du crime.

[00:22:54]

On s'arrête un instant sur l'entrée en scène judiciaire de Diane Micellaire lors de ses premières auditions. Quel visage affiche t elle?

[00:23:05]

Elle est extrêmement froide. C'est d'abord effectivement une amoureuse de son mari, mais surtout, elle va totalement rejeter cette relation avec d'Eagle. On est face à un paradoxe. Il faut comprendre que les enquêteurs ont vraiment deux récits totalement différents entre entre cette femme que Exelmans imagine d'y être battue, obligée, et cette femme très froide qui pleure, son mari qui pleure. Son mari de circonstance, bien sûr, mais qui dit aussi écouter, se dit Guelma ne compte absolument pas pour moi.

[00:23:41]

J'étais heureuse dans ma relation libre avec mon mari, qui me laissait faire d'abord ce que je voulais. Et voilà, je ne comprends pas pourquoi ce Didier de Man est venu se mêler, est venu tuer mon mari et elle est d'ailleurs très convaincante.

[00:23:59]

C'est à dire que les propos qu'elle avance, on peut difficilement les mettre en cause et s'interroger. On peut difficilement les mettre en cause, mais elle a une attitude, pour le moins pour le moins suffisamment étrange, refusant par exemple que certaines personnes viennent à l'enterrement, etc. Qui met la puce à l'oreille à l'instruction, c'est à dire c'est à dire que fait? Y a trop de paradoxes entre ce que raconte l'un, ce que fait l'autre. En plus, elle a une certaine froideur au moment effectivement, de s'occuper des obsèques, etc.

[00:24:34]

Si bien que ça va conduire les enquêteurs à la mettre sur écoute dans un premier temps. Et ces écoutes vont révéler quelqu'un encore plus froid. C'est à dire que c'est là que les enquêteurs ont découvert qu'elle a beaucoup d'amants, qu'elle appelle régulièrement, à qui elle rend visite et à qui elle commente de cette actualité la mort de son mari. Dix ans de taule, parfois des phrases terribles. Rolla, il ne manque pas du tout. Heureusement qu'il est mort, celui là.

[00:25:03]

Enfin, voilà, avec des phrases très dures, puis des phrases un peu plus douces de temps en temps. Tu sais, c'était dur de voir mourir quand même. Bon, voilà. Là, il se dit Voici est Diane Missoula qui était. Et donc, les enquêteurs sont un peu perdus. Maître. Vous êtes en ligne dans L'heure du crime sur RTL. Cette veuve évoque des relations purement sexuelles avec Frantz d'Eagle Man. C'est un peu son credo et elle va d'ailleurs rester quasiment jusqu'au bout sur cette option.

[00:25:36]

Les enquêteurs, pourtant, ont le sentiment que cette relation était peut être beaucoup plus assidue et plus fréquente que quelques 5 à 7 crapuleux.

[00:25:45]

Pourrait on dire tout à fait des éléments objectifs qui démontrent que cette relation était beaucoup plus importante. Un, on trouve des vêtements et des effets personnels de car au domicile de Michael Mann, celui qui avait déjà réservé un appartement parce qu'il n'avait pas les moyens de payer tout seul, alors on peut dire qu'il s'était inventé quelque chose. Très bien, mais on sait aussi qu'il a envoyé des centaines d'appels et de SMS à son travail à côté de centaines par mois.

[00:26:15]

On sait que le jour des faits, ils ont communiqué à trois reprises à rien et ont fait également la semaine et le week end. Avant les faits, elle a consenti à partir avec Goldman à Paris et que ces deux là se sont promenés main dans la main à Paris, comme pour faire monter la valeur et le caractère précieux d'une vie amoureuse libre. Se montrait même à la même rue également, parce que, évidemment, c'était un homme plein de tempérament, particulièrement transgressif.

[00:26:50]

Et il faut qu'il soit à la fois extrêmement amoureux et donner des gages de l'amour et de la vie qui pourrait être vécu en mari. Évidemment, tous les deux, mais également assurer le parfait amour souffre terriblement des méfaits qu'elle subirait. Elle se convainc que pour la sauver, il doit finalement être sacrifié et à lui tuer cet homme jusqu'à ce point.

[00:27:13]

Ça veut dire quoi mettre? Ce que vous nous dites, c'est qu'il y avait une préparation, peut être un projet amoureux, en tout cas, dans lequel Francis Goldman croyait dur comme fer. C'est ça?

[00:27:24]

Oui, tout à fait. Il y a une préparation. Il lui avait déjà réservé un appartement à Lunel pour lequel il s'était incliné à plusieurs reprises. Il était évidemment trop grand pour lui à La Grande-Motte, parce qu'il faut quand même imaginer que ces deux là travaillent sur ce qu'on appelle le code d'honneur et qui porte d'ailleurs bien son nom à l'endroit le plus exposé à la vue de La Grande-Motte. Dans les mois qui suivaient les faits, il n'était pas question de.

[00:27:50]

Au meilleur des cas, si personne ne s'était fait arrêter, il y avait des projets, il y avait donc, je l'ai indiqué ce week end, comme ces affaires qui auraient fait naufrage. Si je veux être la mère de tes enfants, donc il y avait là quelque chose de l'ordre, du gage, d'un amour indéfectible qui a évidemment Grivet, cet homme qui considérait que sa femme était quasiment trop bien pour lui et Marie-Ève, et se trouvait justifiée par amour et justifié de devoir la sauver parce qu'elle était en grand danger.

[00:28:22]

Alors, je rejoins Stéphane Minguet qui dit que quand il écrit et on voit bien, il y a quelque chose de l'ordre de l'ingénue alors que c'est un homme. Normalement, on utilise ce mot pour. Mais il y a quelque chose d'un peu, d'un peu comme ça. On s'étonne tout simple s'est cru arrivé avec une grande et magnifique histoire d'amour. Et peut être que Wade s'est senti rouillé par le fait de devoir la sauver. Et je pense que quelqu'un l'a compris parce que il y a quelque chose.

[00:28:50]

Il faut reconnaitre à cette femme et qu'elle connait bien les hommes et qu'elle pourrait leur dire exactement ce qu'ils ont envie et besoin d'entendre un ingénu comme vous dites, qui passe désormais à l'offensive devant la justice française également.

[00:29:06]

Et puis Diane Micellaire, qui se tire bien des affirmations de cette Taman qui la présente comme une femme qui n'avait qu'une hâte se débarrasser de son mari, c'est insuffisant pour la mettre en examen. Au terme de l'instruction, la juge considère qu'il n'y a pas de charges suffisantes contre elle et qu'elle n'a pas participé à cette expédition punitive et meurtrière. Diane Micellaire est hors de cause.

[00:29:32]

Elle peut se replier sur son chagrin et penser à son époux disparu, sans que le dossier va revenir comme un boomerang. Bientôt, la veuve ne va plus être présentée non plus comme une veuve éplorée, mais comme une veuve joyeuse, une épouse manipulatrice et intéressée. Meurtre au fusil harpon. Et s'il s'agissait d'un acte criminel? L'enquête continue dans l'heure du crime, a tout de suite sur RTL. 20 heures, 21 heures. L'heure du crime sur RTL. Richard.

[00:30:14]

Jean Alphonse Richard sur RTL du. L'heure du crime, où l'on revient ce soir sur un meurtre au fusil harpon La Grande-Motte, 2007, l'amant a tué le mari, mais l'épouse a t elle participé à cette sanglante expédition sur le parking d'une boîte échangiste? La juge d'instruction a donc tranché Diane Micellaire, cette jeune et belle veuve aux mœurs libérées, n'est pour rien dans le meurtre de son mari, le riche financier Paul Micellaire, avec qui elle allait souvent s'encanailler dans les clubs libertins où les couples aiment se mélanger.

[00:30:54]

Sauf que la famille de la victime ne l'entend pas vraiment de cette oreille. Elle fait appel du non-lieu de la juge d'instruction. La justice va alors réexaminer le dossier, recensait les présomptions, les charges à l'encontre de Diane, essentiellement fondées, il faut bien le dire, sur les déclarations et accusations de son ex-amant et meurtrier, le barman Frantz Di Goldman. Ce dernier fréquente Diane depuis deux ans. Il explique que c'est à compter de l'été 2006 que sa maîtresse a commencé à évoquer l'idée de tuer ou de faire tuer le mari.

[00:31:32]

Il aurait alors élaboré divers scénarios, songé à la magie noire africaine et au poison. Diane aurait même commandé une poudre maléfique. Elle démentira, expliquant qu'il ne s'agissait que d'un inoffensif citron confit.

[00:31:48]

Le couple conspirateur aurait même contacté un voyou corse pour éliminer Poss Micellaire. Mais l'homme aurait refusé le contrat si d'Eagle Mundy tout cela. C'est bien sûr parce qu'il se sent trahi, abandonné par Diane, qui lui laisserait porter le chapeau tout seul de cet homicide.

[00:32:07]

Elle proteste Si je voulais tuer mon mari, pourquoi je ne suis pas sur place? Parce que je partais deux ou trois fois par an à Madagascar. Pourquoi j'ai ramené ça en France? Et de la demande de le faire? Pour quelles raisons?

[00:32:23]

Mais il y a davantage que les propos amères d'un amant abandonné dans le coffre d'une banque de Montpellier. Les gendarmes saisissent des documents, notes, factures appartenant à la victime, des pièces destinées à étayer une procédure de divorce. Son mari déplore que Diane abandonne trop souvent le domicile conjugal, qu'elle ait de nombreux amants. A deux d'entre eux, elle aurait même fait croire qu'il était le père de son enfant. Diane serait en outre agressive. Paul Micellaire écrit que son union avec Diane serait en fait un échec total si un divorce avait été prononcé.

[00:33:02]

Diane aurait pu perdre beaucoup d'argent alors qu'avec un mari mort, elle pouvait récupérer assurance vie et même une maison que le couple était en train d'acheter à la Réunion. La chambre de l'instruction de Montpellier écrit alors La perspective du divorce constitue donc un mobile possible pour Diane Micellaire de faire disparaître son mari. Stéphane Montchat. Voilà donc un projet de divorce qui tombe à pic et qui sert de mobile à la justice. Tout à fait. Mais j'ajoute Stéphane un curieux projet ou un mari qui pratique l'échangisme reproche à sa femme son infidélité chronique.

[00:33:46]

C'est un peu bizarre. Alors si il faut rentrer un peu dans l'intimité du couple micellaire quand même pour comprendre comment ça fonctionne. Nous sommes effectivement face à des gens qui ont que vous avez dit des mœurs légères, mais je pense que chacun a ses limites. Quand Paul Mista épouse Diane, il ne se doute pas que ses absences et même après avoir eu leur leur enfant, que ces absences seront si conséquentes et répétées. C'est une femme qui peut disparaître en quinze jours sans donner de nouvelles.

[00:34:19]

Et ça, il va s'en plaindre.

[00:34:21]

Il va s'en plaindre assez vite que des 98 des 99, elle ne remet pas en cause si vous voulez les relations qu'elle a avec d'autres hommes. Mais le fait que partir 15 jours sans donner de nouvelles et apprendre que tel autre a été désigné comme le véritable père de l'enfant, il n'y a rien de d'agréable là dessus. Ça me gêne beaucoup. Ça gêne beaucoup. On est, on est loin, je pense de la disons, de la liberté que lui imaginait, c'était.

[00:34:52]

Elle en prend beaucoup trop à son aise. A décède en 2005. Qui le prouve. Les deux portent plainte l'un contre l'autre en 2005 pour coups et blessures. Ça va finir en médiation. D'ailleurs, il bizon. Ils ont ces mouvements de balancier. Il y a cette lettre que vous avez dit, qui datent effectivement de peu de temps avant le meurtre. Ou Paul écrit que ce couple, ce mariage, est ne savoir rien. C'est ça, Harzé.

[00:35:16]

Il est désespéré? Tout à fait. Et il y a ces mouvements de balancier qui ont fait longtemps du doute douter la justice, c'est à dire le fait qu'ils achètent une maison ensemble à la Réunion un mois avant. Qu'est ce que cela signifie? Paul est il en train d'essayer de faire repartir le couple? On a ces signaux qui vont dans tous les sens. En fait, ils qui ont beaucoup fait et je dirais, qui ont perdu la justice ou un petit peu linstruction, qui sont extrêmement difficiles à décrypter.

[00:35:44]

Ces signaux, on ne sait pas si vraiment si elle l'aime, mais ça, c'est ce mari qui est décédé par la suite. On ne sait pas non plus s'il aime vraiment sa femme ou pas, mais la découverte du corps du coffre est extrêmement importante puisqu'il a effectivement le projet de divorce, un accès et une accélération dans l'enquête. Ce qui est formidable, puisque la justice le dit, c'est le mobile. Ça se saurait. Le mobile de ce fameux meurtre?

[00:36:11]

Maître Christol, vous êtes en ligne depuis Montpellier. Je reviens vers vous et de manière peut être un peu plus terre à terre et technique. Est ce que la mort de son mari pouvait réellement rendre riche Diane Micellaire?

[00:36:25]

En tout cas, elle pourrait le penser. Je ne pense pas qu'elle est prévue dans le détail de regarder les choses. Elle était mariée sous le régime de la communauté, mais en décidant de affaires, Vie prenait en charge un certain nombre de crédits, donc des assurances tout court. Elle percevait des assurances vie et elle était tutrice, évidemment. Son fils, non. De ce point de vue là, on pouvait considérer que c'était un avantage. Et surtout, elle était libre parce que contrairement à Compain, je crois que l'accord de ces gens et leur goût était parfois de pratiquer l'échangisme là où il y a une compliant.

[00:37:00]

Mais l'échangisme. Mais on l'a bien vu à la cour d'assises quand le président en appelle à interroger le couple avec elle, ce soir là. L'homme a dit Mais moi, avec ma femme, nous partageons et nous allons les réaliser ensemble. Et chacun fait l'amour avec d'autres sous les yeux l'un de l'autre. Mais quand je remonte les marches, je redevient jaloux. Voilà, crois pas l'idée que ensemble, Paul, policière, était prêt à assouvir des fantasmes dans des boîtes échangistes.

[00:37:28]

Pourquoi pas des Libertines? Mais elle avaient pris et avaient besoin de liberté d'aller séduire d'autres hommes, de partir, de rêver d'autre vie, de faire tourner les têtes. Ce n'était pas un combat. Je n'étais pas dans l'idée et je crois que chacun avait une conception extrêmement différente de la liberté, en tout cas celle de nucléaire, et de la partager avec elle a Les liens sous les yeux de l'autre femme avaient aussi éperdument besoin de liberté et de paix.

[00:37:58]

À cacher que ce mariage peut être réglé et que l'idée d'un d'indigents, cet homme ne voulait probablement pas à la réunion avec son fils qui est pénible pour elle. Il aurait pu lui priver de l'accès aux magasins privés de l'accès à ce nom. Est ce qu'on l'appelle Galenica? Mais ce n'est pas son nom et son nom d'épouse. Et quand on prononce, on entend Gueniffey sur le quai d'honneur à La Grande-Motte, quand on vient de loin, et Cadière de Madagascar, où l'on voit.

[00:38:29]

Câlins avec ses compatriotes et ses amis au téléphone, qui viennent d'un milieu modeste, qu'elle a été élevé par un, par des parents qui n'étaient pas riches et qui n'étaient pas ses parents. Peut être qu'elle n'est pas prête à sacrifier tout ça, tout simplement parce que ça fait aujourd'hui partie de son identité et que si elle a besoin à ce point là de faire tourner des têtes et avec avidité d'être traversé par des hommes, c'est que quelque part, à la douzaine de se rassurer dans ce qu'elle voit dans les yeux des autres et dans la devanture de son magasin qui d'ailleurs s'appelle Dérivée.

[00:39:02]

Divorce dans l'air ou pas, la chambre de l'instruction considère que Diane ne pouvait ignorer le projet criminel de son amant en France, Goldman, un homme qu'elle aurait manipulé et fait sombrer dans un état de dépendance affective extrême. Manana Georgette Diane Larcier, épouse Micellaire, est donc cette fois renvoyée pour complicité d'assassinat devant la cour d'assises de l'Hérault, à Montpellier.

[00:39:32]

Meurtre au fusil, harpon. Sexe, argent et jalousie. L'heure du crime sur RTL, je vous retrouve tout de suite pour l'épilogue de cette étonnante histoire du crime présenté par Richard Inters 21 heures et l'heure du crime resté en France. Richard Krimo, je vous raconte ce soir la mort de Paul Micellaire, tué à coups de fusil, harpon et de couteau par l'amant de sa femme, elle même renvoyée pour complicité devant la cour d'assises.

[00:40:04]

Ce 19 avril 2011, Diane Micellaire prend place dans la salle d'assises du palais de justice de Montpellier. La jeune femme élégante, des lunettes noires, un chapeau en chemisier blanc, des cheveux sagement noués. Le président de la cour ne se laisse pas attendrir par cette vision, même si la veuve comparaît libre et n'a jamais essayé de se dérober à la justice. Elle doit s'asseoir elle aussi dans le box des accusés, à côté du meurtrier de son ex-amant, France d'également.

[00:40:34]

Aucun regard échangé entre les deux accusés.

[00:40:39]

Le procès se concentre vite sur Diane Micellaire et elle seule. Il est dressé le portrait d'une femme aux mœurs dissolues. Les ex-amant défilent. On m'a jugé sur ma façon de vivre, paspour pour ce que j'ai fait, mais personne n'a le droit de me juger par part mon mari, confiera Diane au journal Le Midi Libre. Elle a beau dire qu'elle ne se serait jamais douté que Goldman allait tuer son mari, elle a beau répéter qu'avec France, comme avec tous les hommes, ça n'était qu'un jeu et qu'elle ne lui a jamais demandé d'éliminer son époux.

[00:41:11]

On ne la croit pas. La veuve passe pour une menteuse. Condamnée à 25 ans de prison. Davantage que le tueur qui écope de 22 ans de réclusion.

[00:41:23]

Là, c'était mon procès! Ont fait le procès de l'eau. Maintenant, son procès est censé Tirol jusqu'à présent avec une journée.

[00:41:33]

Diane Micellaire fait appel de ce jugement. Deuxième procès. Audience du 18 au 26 octobre 2012 devant la cour d'assises des Pyrénées-Orientales, à Perpignan. Je suis innocente et jusqu'au bout, je clame mon innocence, ne cesse de répéter la veuve.

[00:41:50]

C'est lui, c'est son idée, selon son initiative. C'est son délire. De tuer quelqu'un. Diana a alors 44 ans et depuis cinq ans, cette épreuve l'a manifestement abîmée, éreinté. Pour ce deuxième procès, Frantz Di Goldman enfonce le clou. Il présente son ex maîtresse comme l'instigatrice du crime. Elle et sa mauvaise conscience qu'il aurait poussé à commettre l'irréparable. Diane m'a demandé de tuer son mari. Elle m'a mis la pression le matin des faits.

[00:42:24]

Elle m'a dit ce soir, il faudra que ce soit la dernière fois qu'il bandent. Diane, défendue entre autres par Éric Dupond-Moretti, ne cache rien de son goût pour le libertinage et pour la liberté. Mais les juges ne verront en elle qu'une femme qui aurait tout manigancé, architecte intellectuelle de ce crime au harpon, ce que déplore maître Dupond-Moretti.

[00:42:47]

Les débats y sont. Ils se sont déroulés d'abord sous l'angle de la morale. Cette femme était libertine, elle aimait le sexe. On a fait défiler tous ses amants et on a même évoqué la façon dont elle se comportait avec son petit garçon. Pardonnez moi, mais on peut aimer le sexe et ne pas être l'auteur d'un meurtre. Et on peut se comporter avec son petit garçon, ne pas être une mère attentive, ce qui d'ailleurs n'était pas le cas.

[00:43:11]

Et ça n'est en rien un signe de culpabilité. Mais on a beaucoup tourné autour de cela, de façon scandaleuse, récurrente. Il fallait d'abord, si j'ose dire, l'habiller pour l'hiver.

[00:43:20]

Diane Micellaire écope cette fois de dix huit ans de prison 15 ans pour l'amant meurtrier Francis Kelman, avant de partir en détention. Cette femme, considérée donc comme une veuve diabolique, montrera le visage d'une mère attentive, serrant son fils dans ses bras et lui demandant d'être fort. Stéphane N'encadre demi sphère est sorti de prison cet été à libération conditionnelle. Elle avait tenté un pourvoi en cassation pour voir rejeté. Est ce qu'elle vit toujours avec cette volonté très ancrée d'être innocenté?

[00:43:57]

Elle n'a jamais reconnu son n'a jamais reconnu sa culpabilité.

[00:44:04]

Il faut, il faut, je crois, pour vraiment comprendre cette femme. J'ai eu la chance de parler avec son avocat au mois de au mois de juillet et j'aimerais peut être en dessence avec elle. Bien sûr, parce que l'on tourne autour d'une notion de qui est celle du mensonge. Et c'est vrai que, notamment au moment des procès, on a parlé d'un comportement hystérique unique. Elle est capable, Diane Micellaire, de raconter tout de go à quelqu'un pour avoir son attention qu'elle est pilote de ligne.

[00:44:40]

Et elle va si loin dans ses mensonges, parfois, que on pourrait presque me confier un 747. Donc, si vous voulez, il n'a jamais été totalement clair sur le fait que Diguet Le Mans n'est pas finalement un peu poussé ses propres fantasmes et qu'elle soit rentrée dans un jeu, dans un jeu, c'est une espèce de jeu amoureux qui serait devenu un jeu pervers, un peu comme des enfants Exelmans aimant si vous voulez des relations plus simples et je dirais voilà, vous vous souhaitons un couple, tout ce qu'il a de plus classique.

[00:45:20]

On peut très bien imaginer dix ans, mais je ne rêve que de ça, mais c'est mon mari qui m'ont empechent. Vous voyez donc, j'aimerais être un peu en défense. Bien malgré ses condamnations. Stéphane Manca, je vous pose la question est ce que Diane Micellaire, finalement, n'a pas payé sa réputation de libertine et de veuve joyeuse?

[00:45:39]

Ça a beaucoup été dit au procès. Je pense que j'ai un procès pour la morale, ça que je veux vous dire. Je pense que Christophe sera bien meilleur que moi pour le rendre à ses visiteurs qui vont être Christol. Vous êtes en ligne depuis Montpellier. Cette question de mystère n'a pas payé sa réputation l'angiographie à la légère?

[00:45:59]

Non, je suis absolument convaincu que non. Effectivement, comme l'a dit Eric Dupond-Moretti, un certain nombre d'amendes ont été appelés à la barre. Ce n'était pas pour mesurer le degré de sa sexualité ou son agriculture. De ce point de vue là, mais c'était pour relater les mensonges que et la façon dont elle pouvait expliquer. Il était très malheureux qu'elle ait été très maltraitée. On l'a même entendu sur une écoute, expliquait un homme en pleurant qu'elle n'avait plus un sou, que certains enfants mouraient de faim et qu'il fallait qu'ils lui envoient de l'argent qui était flanqué d'une gare.

[00:46:29]

C'était tellement on en était à pleurer alors qu'on s'est rendu compte qu'en fait, elle était dans une cuisine chez un autre membre à manger pour lui raconter des mensonges. Ils sont venus pour expliquer pourquoi n'a pas été jugé sur ses mœurs. Je tiens à préciser, en plus, qu'on fait rarement interrogé longuement sur la question de l'éthique de l'échangisme dont j'ai parlé tout à l'heure avec cet homme, qu'il était jalon important pour rester très délicat dans les débats. Je pense que chacun était très attaché à la liberté d'une femme et qu'on ne voulait pas.

[00:47:00]

Je suis une femme. Je pense que chacun l'aura entendue. Je n'aurais pas supporté de participer à un tel procès. Et je voudrais aussi terminer là dessus. Sort parce que l'avocat a souhaité que les femmes puissent juger. Il avait récusé un certain nombre d'hommes et le sort a voulu que la cour d'assises d'appel, qui est composée de trois magistrats et neuf jurés, donc douze personnes que onze femmes et un homme, le président de la cour d'assises juge bien claire.

[00:47:29]

Je crois que personne au siècle n'aurait voulu qu'une femme et en tout cas pas Hamlin, ne soient condamnés qu'en raison de la liberté. Je pense que c'est pour d'autres raisons, au titre de danguy importants majeurs qui ont fini par préférer un tableau impressionniste que chacun est convaincu que cette femme était coupable de ce pour quoi elle a été condamnée à 18 ans de réclusion criminelle, alors que Goldman était également condamné pour des faits qu'elle reconnaissait.

[00:48:00]

Merci beaucoup, maître Iris Christol, d'avoir été l'invité de L'heure du crime. Merci beaucoup, Stéphane Manca d'avoir été dans le studio de L'heure du crime, émission préparée par Justine Vignau Marie Bosshard et réalisée par Marc Bisser. Et merci à nos confrères d'Enquêtes criminelles pour les excès, les extraits sonores entendus au cours de cette émission.