Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
[00:00:00]

Vous êtes sur RTL. RTL matin, avec Yves Calvi, il est 8h45 en Karlin. Mais oui, quel bonheur de se retrouver. Bourgeault, Laurent Gerra, Jooris. Bonjour Mademoiselle Jade, bonjour monsieur Calvi. Bonjour tout le monde. C'est aujourd'hui la rentrée des classes. Vous le savez, une rentrée un peu particulière compte tenu de la crise sanitaire.

[00:00:22]

Nous sommes ce matin l'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin, ni véritable, véritable et vénérable, surtout Jean-Pierre Raffarin, ni a également princesse du soleil levant matinal à l'agenda.

[00:00:39]

Quels conseils donneriez vous aux écoliers français? Il faut s'inspirer du modèle chinois, car ce matin, les petits Chinois apprennent eux aussi le chemin de l'usine. Grâce à nos écoliers français vont avoir des masques cousus petites mains et du gel hydro alcoolique au vinaigre de riz. Oui.

[00:00:58]

Pourtant, Emmanuel Macron a promis la fin de la dépendance à la Chine.

[00:01:02]

Je suis d'accord avec le président. Voilà pourquoi j'exhorte Jean-Michel Blanquer à réhabiliter le travail manuel cours de couture et atelier de confection de raviolis vapeur pour atteindre l'autonomie alimentaire. Bonjour Alain Souchon.

[00:01:18]

Vous vous sentez concerné par cette rentrée des classes?

[00:01:22]

Dans ma tête, mes trois cheveux leur disant je ne vais pas très bien.

[00:01:29]

Mais cette rentrée scolaire, avec la crise sanitaire vous inquiète t elle?

[00:01:33]

La maîtresse? Jamais du chômage. Du coup, les enfants vont rien comprendre à la dictée. C'est pas grave parce qu'ils savaient déjà ni écrire ni parler français.

[00:01:42]

C'est un demi dieu.

[00:01:44]

Non, grâce à ça, ils feront Iana Camorra. Comme c'est sympa, y'a pas moyen de taquins. Bonjour Jean-Marie Bigard. Vous venez nous parler de la rentrée, la rentrée? Ou alors le codets, le. Je suis toujours partant pour la rentrée. Je voulais vous dire j'ai toujours fait mon mari.

[00:02:09]

Oui, vas y, raconte Renaud était également avec nous ce matin.

[00:02:16]

Bonjour Renaud, bonjour. Que pensez vous de la rentrée des classes?

[00:02:21]

Justement, je suis le succès de ma chanson. Or, on a bien lu sur YouTube. Oui, j'ai écrit une chanson sur la rentrée des classes. Renaud est charmant. Entre les classes moyennes dégueulasses glaces en terrasse, boire un whisky glace, le whisky glace, ce n'est pas vraiment pour les enfants.

[00:02:50]

Renaud s'y prend la glace qui va leur servir un whisky grenadine whisky la mine.

[00:03:03]

Bonjour François Bayrou. Oui. Bonjour! Dispenserait, c'est interdit de fumer la pipe en studio.

[00:03:12]

François Bayrou Je m'entraîne, mademoiselle Jade pour mon prochain. J'ai un manteau au col relevé, un chapeau sur ma grosse tête et je fume la pipe. Je vous fais penser à qui?

[00:03:31]

À personne, à part moi, Robert, qui était quincaillier à Angoulême.

[00:03:35]

Je ne vois pas une mauvaise réponse. On recommence. Entre deux bouffées de pipe, je vous dis Allô, Lucas fait une montée de la bière et des sandwichs.

[00:03:50]

Je ne sais pas autre chose à faire. Devinette il y a encore perdu. C'était pourtant pas vrai. Merci Jeanrichard. Voilà, je faisais le plus célèbre des commissaires. La bonne réponse de monsieur Calvi. Mais oui, je savais qu'il savait. Le commissaire Maigret. On ne vous a pas dit quoi? Je vais être au commissaire Maigret. C'est comme un commissaire, mais à l'étage du dessus. Voilà pourquoi on l'appelle et c'est mon titre de gloire au commissaire.

[00:04:21]

En effet, vous devriez être nommé par Emmanuel Macron haut commissaire au plan du plan. Et oui, Picardie, ça n'est pas le même feuilleton. Non, ne nous mélangeons pas les postes. Excusez moi, commissaire, au moins c'est moi qui l'est. Vous avez quoi?

[00:04:39]

Avec quoi, le plan? J'ai un plan secret pour faire s'échapper la France de la crise. Carrément oui.

[00:04:48]

Ne le dites à personne, mais le plan de sortie de crise, je l'ai fait tatouer sur mon dos.

[00:04:56]

Maintenant, vous vous croyez dans Prison Break? Ne parlez pas trop fort avec mes grandes oreilles à ultrasons dignes de l'homme qui valait 3 milliards. Je sens que nous sommes écoutés. Ah oui, nous sommes à la radio en même temps.

[00:05:10]

Raison de plus. Bonjour Patrick Bruel et vous saurez tout à l'heure l'invité de Laissez vous tenter. Qu'est ce qui nous vaut ce cri de détresse matinal?

[00:05:22]

Patrick, ça fait. Ça fait une semaine que vous faites. Le bilan de l'été n'avait encore rien dit sur les décisions hyper importantes que j'ai annoncées sur les réseaux sociaux. Est ce qu'on a raté une annonce de l'été?

[00:05:35]

Mais c'est le moment de rattraper ça.

[00:05:37]

Cet été, pour mes 61 ans, mes amis m'ont offert un fauteuil stress et un voyage en péniche. Je suis hyper emmerdé à naviguer à 15 à l'heure, à monter, à descendre dans les écluses. Vous connaissez?

[00:05:52]

Et vous avez réfléchi à quoi la vis à vis avec ex-CEO et Séba? Comme dans les écluses et à tous mes talents aussi. J'étais turbulent chanteur, acteur dramatique, compositeur, comédien, footballeur, joueur de poker international, poète, styliste, décorateur d'intérieur, décorateur d'intérieur.

[00:06:12]

Oui, oui, t'as pas vu, t'as pas vu mes vidéos filmées chez moi. On se croirait chez Roche Bobois.

[00:06:17]

Admettons. Et donc, vous vous en amenez toutes ces belles réflexions. Comme je l'ai annoncé sur les réseaux sociaux, j'ai décidé de me lancer dans le stade en vidéo comme Bigard. C'est un tout autre métier. Justement, je peux tout faire connaître depuis le temps. Je peux tout faire. Tu mets un t shirt, allez tous vous faire enculer les kangourous et je le fais, moi, Bigard. Il a eu du mal à se mettre un micro cravate, une chemise noire avec des auréoles sous les bras.

[00:06:53]

Je te raconte ma life comme une mitraillette.

[00:06:56]

Tu te dis que c'est pour vous, tout ça? Eric Ben tiens, tu as un extrait de mon prochain spectacle. C'est la mère de Toto. Elle dit à Toto d'aller voir si la boulangère a des belles miches.

[00:07:10]

Patrick, tout le monde est là, auto. On va voir si le boucher a des petits cochons.

[00:07:18]

On la connaît aussi. Je me suis fait avoir. C'est Gad Elmaleh qui m'a écrit les textes en me disant que ça venait des U.S. Oui, je vais me faire embaucher comme troubadour au Puy du Fou parce que j'adore la Vendée à Montaigu. La dégrader? Great N'entamera dégueuler.

[00:07:35]

Bonjour Pascal Praud. Vous faites aussi votre rentrée avec les auditeurs gentils. De quoi allez vous parler aux gens? Nous parlons des incivilités qui, depuis cet été, se multiplient sur tout le territoire. Le mot incivilités qu'on a beaucoup entendu incivilités est il vraiment adapté pour évoquer une voiture incendiée, un viol en réunion, un coup de couteau dans l'abdomen? Et si oui, comment faut il appeler ceux qui commettent des incivilités? Oui, des garnements, des chenapans, des petits cailloux.

[00:08:08]

Je pose la question autour de 10. Ou bien une autre question, Pascal. Bien sûr, nous parlerons aussi des gendarmes de Sainte-Marie, de la maire des Saintes-Maries-de-la-Mer qui ont demandé une femme seins nus sur la plage d'enfiler un soutien gorge. Jusqu'où va aller la censure des seins? Va t'on interdire comme Toto au boulanger de Milch? Interdire de parole? Noël Mamère Je pose la question. Réagissez, j'attends vos réponses au 32 10.

[00:08:35]

Merci Pascal. Il reste une question. Oui, oui, des Dix petits nègres. Cette polémique d'Agatha Christie, rebaptisée Il était 10 pour ne pas offenser les populations noires. Faut il également rebaptiser le mystère de la chambre jaune pour ne pas froisser des populations asiatiques? Je pose la question au 32 10. Tant de questions, tant de questions de Casella. Alors Patrick, on vous retrouve des n'inversons, laissez vous tenter. Bien sûr, j'adore. Mais Auclair clair, oui, surtout avec Stéphane Gottschalk.

[00:09:16]

Bon, on vous retrouve sur le site RTL Point faire, ce qui est une très bonne chose et nous avons rendez vous demain matin. Est ce que ça vous convient? Ça me convient parfaitement. Dans quelques instants, civilis.