Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:00]

Vous êtes sur RTL. 7H 9h30 RTL matin avec Yves Calvi. 8H45 Bonjour Laurent Gerra, bonjour Riv, bonjour mademoiselle Jade et bonjour monsieur Calliope. Bonjour aussi Nicolas Sarkozy.

[00:00:17]

Bonjour, suis très heureux de revenir dans cette matinale, mais je viens vous voir pour rétablir la vérité.

[00:00:23]

D'aucuns disent que mon best seller Le temps des tempêtes, c'est pas moi qui l'ai écrit que j'aurais utilisé un homme de couleur qu'on a volé, bien malheureuse.

[00:00:39]

Faut dire ce mot là.

[00:00:41]

C'est vrai que Les dix petits nègres d'Agatha Christie a été renommé.

[00:00:45]

Bon, alors, le temps des tempêtes. Un chef d'oeuvre de la littérature. C'est moi même qui l'a écrit avec mes mains pendant mes vacances au Cap, au Cap, au Cap, en Afrique du Sud, au Cap d'Agde, dans le sud de la France, au Cap d'Antibes, non au Cap.

[00:01:08]

Homme de couleur au Cap Nègre.

[00:01:11]

Là, vous allez finir excommunier si vous continuez à utiliser ce mot là. Vous avez remarqué d'ailleurs que depuis qu'on n'a plus le droit de dire le mot là bas, on n'arrête pas de l'entendre. Je ne suis pas là pour dire du mal. Le plus important, c'est ce que c'est.

[00:01:31]

C'est quoi? Moi, je veux vous le dire, c'est d'acheter le temps des tempêtes. C'est un livre qui va tellement bien que moi même, je l'ai lu. Oui, il en a fait un livre qui fait du bien, comme ceux du philosophe bienveillant qui a fait de la méditation Frédéric le nègre, mais non et non le roi.

[00:01:56]

Confronté à une rentrée à haut risque avant de partir au Liban, Emmanuel Macron profite en couple à l'Elysée des derniers bienfaits de l'été.

[00:02:16]

Qui sait encore? Je commençais juste à trouver le bon déhanchés Breezy Brisy, moi, Emanuelle, moi, j'ai faim, mais il faut que je me dépêche. J'ai un conseil de défense, encore un conseil de défense, mais tu en fais toutes les deux heures.

[00:02:31]

C'est sûr quoi, cette fois? C'est sûr, Olivier Véran, qui demande le port des masques quand on fait du jet ski, c'est une excellente mesure que l'on devrait porter. Un Brégançon n'est pas reconnu en couverture de Voici, messieurs Brisy. Toi aussi, tu étais en maillot de bain dans Voici. Oui, heureusement que j'avais fait le régime sans complexe avant l'été. Tiens, je vais demander à googler ce qu'on mange aujourd'hui qu'un googler donne moi le menu sans complexe.

[00:02:59]

OK, Brigitte Chapel, Jean Castex. Premier ministre de la République française, des territoires ruraux et du Gers. J'écoute, bonjour monsieur Castex. Excusez moi, c'est une petite erreur de numérotation. Je comprends votre désarroi. Il faut généraliser les téléphones à touches. Le gouvernement en responsabilité mettra tout en oeuvre pour moderniser les PTT. Je veux que d'ici 5 ans, il y a un Minitel par foyer.

[00:03:32]

C'est un bon programme et les ministre doit aider le pays à préparer sa rentrée. A ce propos, en cette rentrée, nos enfants devront porter le masque, sinon ce sera un coup de baguette et le bonnet d'âne. N'oublions pas que pour lutter contre les poux, il n'y a rien de mieux que le béret.

[00:03:54]

Ben oui, ça, ça semble une bonne mesure.

[00:03:57]

En revanche, ceux qui seront sages recevront une image d'un Jeanne d'Arc ou d'un Vercingétorix de Roselyne Bachelot.

[00:04:08]

Eh bien, justement, les acteurs du secteur culturel, durement touchés par la crise sanitaire, ont été reçus par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. Bonjour, bonjour madame la ministre.

[00:04:20]

Mr Calvi, ça de tous poils. Je lui d'un un bidon d'essence et un briquet et il fera cracheur de feu quand mademoiselle Jade. Mettez à profit vos vacances charentaises vous souffler dans un pipeau tout en esquissant quelques pas de bourrée du Poitou.

[00:04:35]

L'affaire est réglée, mais entre temps, j'ai bien fait vos mesures pour la survie du spectacle vivant frappé par la crise.

[00:04:44]

Sauf qu'ils peuvent être pénibles, ces intermittents. Toujours la tendue. Ne vous inquiétez pas, les spectateurs en distanciation sociale vous lanceront quelques pièces dans vos bonnets péruviens bourgeois sadonner jolis de Villiers fait les plus hardis farfadet à la cour des princes, Emmanuelle à la rescousse. Bonjour Philippe de Villiers.

[00:05:04]

Mon pied de fou n'est pas impacté par la peste, Coved et même j'embauche. En fait, le filigrane Cuissarde Calvet. J'ai besoin d'un fauconniers. Cordato a fait de radio une chemise de nuit immaculée. Tu feras la pucelle dans mon nouveau son et lumière intitulé Jeanne contre les morts. Pour jouer ces derniers, je débauchée toute la troupe du Jamel Comedy Club qui pointait aux Assedic.

[00:05:32]

Oui, enfin, c'est trop facile. Vous bénéficiez de dérogations grâce à vos liens avec Emmanuel Macron.

[00:05:37]

Elle se fait fayda radio. Oui, je sauveraient à moi seule la culture d'un royaume de France.

[00:05:43]

D'ailleurs, vos initiatives ne plaisent pas à Roselyne Bachelot, qui a déclaré, je cite Ce que dit Philippe de Villiers ne m'intéresse pas.

[00:05:50]

Et oui, oui, il n'arrête pas de me marcher sur les croque l'illuminé de Vendée.

[00:05:57]

Il ne m'étonne guère que celle qui, au temps du Pacs, a favorisé les unions contre nature, me rudoie.

[00:06:03]

C'est moi, la ministre de la Culture.

[00:06:05]

Je fais ce que je veux, c'est moi qui ait l'oreille de ces manuels.

[00:06:09]

La Vilaine va vous laisser régler ça avec le président. Mis en garde Bachelot? Ça se sent.

[00:06:21]

Patrick Sébastien, vous avez passé de bonnes vacances. Tu parles. Je ne sais pas si tu sais, mais la Kovy de 19 Kovy de 19 progresse. Oui, en 10 Lacko. Vite dit. Ah oui, c'est vrai.

[00:06:31]

J'oublie toujours que puisque cette maladie, c'est une bonne femme en même temps, vu comment elle nous emmerde, je m'en souviens encore. Je vous écoute parce que tu sais Bajada sous le costume du saltimbanque qui fait l'hélico l'été dans les Campina, féministe engagé, digne héritier de Mammon de Beauvoir, à ne pas douter.

[00:06:54]

Oui, je sais, Patrick, mais parlez nous plutôt de vos vacances.

[00:06:58]

Ben voilà, j'y viens. Ils ont découvert à Closter, au Cap d'Agde. Vous étiez en vacances au Cap d'Agde. Évidemment, j'ai une gueule à faire des cures thermales à Saint-Amand-les-Eaux.

[00:07:10]

Comme ceux qui étaient gênés, j'ai loué un bungalow à la Levrette Joyeuse, le village libertin naturiste du Cap d'Agde. J'arrive. Je pose mes valises. Je m'installe et je file directement une partie de boules partie de boules.

[00:07:23]

Une métaphore d'une partie de boules de pétanque. Parce que tu sais. Pour moi, le libertinage, c'est pas seulement des galipettes, c'est avant tout un art de vivre. Il y a même une philosophie.

[00:07:36]

Savez vous, c'est donc à votre partouze? J'ai besoin de passer. J'ai besoin de séduire mes partenaires avec délicatesse et raffinement, un peu comme dans Les liaisons dangereuses. Et pour ça, rien de tel qu'une bonne partie de boules en buvant un pastis avec une bonne suppo grillée. Ça permet de briser la glace et de demander aux bonnes femmes de dire tirions.

[00:07:57]

Admettons donc cette année le terrain de boules. Je n'ai jamais pu atteindre parce qu'aussitôt installé un du. Voire à mon galop galop pour m'enfoncer un coton tige dans le pif. Résultat positif de 19, j'ai dû mettre Popaul en quarantaine.

[00:08:16]

Bon, ça vous a gâché vos vacances?

[00:08:19]

Ouais, mais c'est pas grave. Si je témoigne aujourd'hui, c'est pour lancer un appel à Roselyne Bachelot, notre nouvelle ministre de la Culture. Alors voilà.

[00:08:29]

Si tu écoutes, oui, je sais que tu essayes de sauver le secteur de la culture. Mais n'oublie pas que dans Culture, ça, tu pense aussi aux clubs échangistes et aux boîtes à partouze. Non, parce que le libertinage, c'est de l'amour.

[00:08:44]

Quel beau message de parrainage et de compréhension réciproque! Et oui, je l'avais bien su faire de vos yeux de l'amour.

[00:08:53]

Oui, c'est de l'amour, bien entendu. Alors dites moi, vous savez quoi? On va retrouver tout ça sur le site rtl. FR. Oui, et nous avons rendez vous demain matin avec plaisir, joie. J'embrasse toute l'équipe. Même à distance, nos. Bah oui, absolument.