Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:01]

Eh bien, le bonjour et bienvenue sur le Journal du bonheur. Je suis votre mari. Du coup, et ceci est un épisode, un petit peu de type introduction, ce n'est pas le premier vrai épisode, on va dire. Mais du coup, il fallait que je j'introduis un petit peu ce nouveau podcast, du coup. Mon podcast, ça faisait un petit moment que je voulais en faire un. C'est assez marrant parce qu'en fait, les podcasts, c'est c'est nouveau sans l'être.

[00:00:29]

C'est quelque chose qui existe depuis très longtemps. On connait tous la radio, les émissions de radio, mais dernièrement, avec la technologie, le fait que tout le monde ait toujours un peu connecté tout le temps les podcasts. C'est plus seulement dans la voiture, en écoutant la radio, c'est un petit peu partout. Je vois de plus en plus de gens en écouter et c'est une bonne chose. Moi, personnellement, j'ai une voiture depuis quelques mois. Je fais des trajets assez régulièrement et c'est vrai que les podcasts, ça me sauve un peu la vie.

[00:01:01]

C'est incroyable à quel point on peut s'ennuyer sur l'autoroute en voiture. En règle générale, et pas seulement qu'en voiture. Il y a vraiment des moments où c'est juste agréable de pouvoir écouter quelque chose et pas juste les mêmes musiques, même si la musique, c'est bien. Moi, j'ai toujours aimé la musique, comme tout le monde, bien sûr, mais moi, je suis le genre de personne qui a une playlist qui l'écoute en boucle, en boucle et en boucle.

[00:01:26]

Parfois, je trouve une nouvelle musique. Je suis trop contente, je l'ajoute à la playlist. Ça me fait un petit air de renouveau du frêt dans ma playlist, mais c'est quand même toujours les mêmes choses. Du coup, c'est vrai que les podcasts, c'est quelque chose que j'adore. Si vous ne savez pas trop ce que c'est. Du coup, un podcast, c'est une espèce d'émission ou une émission faite uniquement audio. C'est comme une vidéo ou un reportage, ou quelque chose à la télé, quelque chose sur YouTube.

[00:01:55]

Mais il y a que le son et certains diront quel est l'intérêt. C'est beaucoup mieux quand on voit ce qui se passe et je vous répondrai Bages Sevilla. Il y a des utilités aux deux et je trouve que les podcasts, justement, c'est pas mal parce que c'est juste le son. Vous pouvez avoir ça dans vos oreilles et faire plein de choses en même temps. Si vous faites du sport, si vous promenez votre chien, si vous faites le ménage chez vous, si vous êtes tout le temps en voiture.

[00:02:19]

Comme moi, je trouve ça super agréable. J'adore ce format et donc voilà, j'ai décidé. Je voulais en faire un de mon côté. Parce que pourquoi pas? Et donc, pourquoi le Journal du bonheur?

[00:02:33]

Parce que ça sonne bien. Déjà, je trouve ça trop stylé. Bienvenue sur le journal du bonheur, ton style. Si j'avais un journal, je l'aurais appelé comme ça aussi parce que ce sera un petit peu un peu de casse. De positivité, on va dire de positive attitude. Le but, ça va être juste de parler un petit peu de tout et de rien des sujets de la vie d'adulte, de jeunes adultes, d'adolescents, les problèmes qu'on essaye un peu tous de comprendre et que personne ne comprend vraiment et que moi non plus.

[00:03:03]

Mais c'est bien parfois d'avoir une opinion externe sur les choses et peut être une opinion d'une fille, alors que vous êtes un garçon de plus, âgé de quelqu'un de plus âgé, alors que vous êtes plus jeune ou inversement, de quelqu'un de plus jeune si vous êtes plus âgé. Moi, je trouve ça génial. En général, quand j'ai un problème de voir comment les autres personnes réagiraient à ce problème, voir si les autres sont un peu d'accord avec moi aussi, je vais droit dans le mur.

[00:03:30]

Donc, chaque semaine, il y aura un petit thème, une ligne directrice, on va dire pour pas que ce soit juste moi qui parle et que ce n'est pas de sa force. Il y aura du coup une ligne directrice à chaque fois et parfois même y j'espère des invités. Je pourrais inviter des gens sur le podcast qui pourront débattre avec moi ou juste parler de certains sujets avec moi. Pas forcément débattre. Pour moi, ça ne veut pas forcément dire ne pas être du même avis.

[00:03:57]

C'est juste parler d'une chose ensemble, qu'on soit qu'on soit d'accord ou qu'on ne soit pas d'accord. Je pense que ce n'est pas le bon mot parce que pour moi, débattre, c'est quelque chose de pas forcément négatif. Mais si ça se trouve, c'est négatif. Mais bref, vous avez compris le principe. J'inviterais de temps en temps des personnes. Et quand je dis invités, ils ne seront pas forcément à côté de moi. C'est l'avantage. Que ce soit juste la voix.

[00:04:19]

De toute façon, vous ne verrez pas trop la différence. Vous entendrez peut être la différence, mais voilà, vous avez compris le principe. Encore une fois, il y aura donc de temps en temps des invités avec moi. De temps en temps, je serai toute seule. C'est quelque chose que je voulais beaucoup faire, ce podcast. Mais ce n'est pas non plus quelque chose que j'organise en mode ultra pro depuis super longtemps et tout ça qui va être vraiment ultra structuré.

[00:04:44]

Incroyable tout ça parce que je ne suis pas pro. Incroyable tout ça. Ce ne sont pas des adjectifs qui, pour l'instant, peuvent me correspondre, mais néanmoins. Je trouve que c'est un format qui est intéressant pour tout le monde, en fait. Le podcast, tant que le son est agréable et j'espère qu'il l'est. J'espère que Bourso est agréable, mais c'est vraiment un format qui peut correspondre à des gens super pro qui ont l'habitude de faire la radio.

[00:05:17]

Tout ça est tout, mais aussi des personnes comme moi qui débutent un petit peu, qui tâtonnent un peu dans le monde des médias, qui savent pas trop exactement ce qu'elles font. Et moi, du coup, je suis un peu totalement dans cette catégorie, c'est à dire que j'aime bien faire du contenu sur Internet, mais ça n'a pas de but précis ou de sens précis. J'aime juste exprimer mon opinion et je me dis que ça peut être sympa. Si ça intéresse des gens, là est l'essentiel.

[00:05:45]

Donc, comme je disais chaque semaine, en fait, sur un petit thème différent sur lequel on va discuter ou je vais discuter si je suis toute seule la plupart du temps, à mon avis, je serai toute seule. Je me connais, mais c'est vrai que de temps en temps pour y avoir des invités. Donc, en premier lieu, ce sera ça. Et j'aimerais beaucoup aussi à chaque fois pour chaque épisode. La deuxième partie, ce sera moi qui répondra à vos questions.

[00:06:11]

Potentiellement vos interrogations que vous avez sur le sujet de la semaine. Pour ça, évidemment, vous n'êtes pas devin. Vous n'allez pas les deviner chez les sujets de la semaine. Donc, il faut savoir que ce podcast, ce podcast ci, va vivre un peu tout seul, entre guillemets, dans le sens où ce n'est pas quelque chose que je vais relayer un peu partout. Parce que comme ça, on sera tranquille, on sera dans notre petite bulle.

[00:06:37]

Mais sachez que le podcast a du coup un compte Twitter et son propre compte tweeter. C'est du coup L. J. B. Podcast. Les initiales, du coup. Le Journal du bonheur lgi. DB podcast. Parce qu'elle jdbc déjà. PFI parce que ces quatre lettres, mine de rien. Mais voilà, sur Tweeter sur LGTB Podcast, du coup, je vous mettrais à chaque fois le sujet de la semaine. Donc, si vous avez des interrogations, des questions que vous voulez vous exprimer sur le sujet, sur Twitter.

[00:07:07]

Ce serait un petit peu le seul endroit pour le faire, parce que c'est le plus pratique, à mon avis, niveau communication pour l'instant. Peut être que je trouverai d'autres idées, mais pour l'instant, je trouve ça plutôt sympathique. Donc, si jamais vous pourrez un petit peu réagir sous les tweets à chaque fois. Et puis pendant la deuxième partie du podcast, je pourrais vous répondre un peu à certaines questions et j'espère pouvoir vous donner des conseils. C'est un peu le principe pour ceux qui me connaissent, pas de bases de base.

[00:07:33]

C'est vrai que je viens de YouTube. J'ai plutôt plus l'habitude de faire des vidéos où on voit. Mais c'est vrai que je voulais me tenter à ce petit projet de podcast parce que ça, c'est sympa aussi de pouvoir enregistrer des choses sans qu'on nous voie. Mais c'est vrai que de base, moi, je suis un petit peu plus du monde de YouTube. Si vraiment, il y a des gens qui me connaissent, pas du tout. Donc voilà, je suis une jeune adulte de la vingtaine qui grandit un peu vite, je vous jure.

[00:08:01]

À partir du moment où vous passez le bac vous cligner des yeux, il se passe un an à chaque fois. C'est incroyable, donc profité. Je sais que tout le monde vous dit ça quand vous êtes ados et moi aussi. Tout le monde m'a dit ça, j'étais là. Mais bien sûr, c'est ça. Le temps passe vite. Bah non, il passe lentement. Eh bah, si, c'est juste que le temps passe vite. Dès que vous passez votre bac avant, il passe, va vite, mais du coup, profitez quand même de chaque année.

[00:08:25]

Évidemment. Mais du coup, moi, c'est vrai que je suis. Voilà dans la catégorie jeune adulte. Je pense pas être encore totalement une adulte parce que je suis encore un peu paumée dans ma vie. Mais je suis plus dans la case adolescents parce que j'ai plus de 20 ans. Donc voilà, j'ai même plus que le quart de siècle.

[00:08:45]

Au secours! Mais donc, je suis, je suis. On va dire acceptable dans le sens où c'est acceptable pour moi de donner des conseils aux gens un peu plus jeunes que moi. Et c'est acceptable aussi de parler de mes expériences de vie à des gens qui sont aussi un peu plus âgés que moi, parce que je ne sais pas comme si j'avais 13 ans et que j'étais là. Non, mais tu comprends pas, c'est mieux d'habiter seul qu'avec ses parents parce que les parents machin truc.

[00:09:13]

C'est vrai que de base, c'est plus pratique. Mon âge, et pas mal. Je pense pourparler un petit peu à tout le monde. C'est mon but que je puisse parler à pas mal de gens et que les gens se disent pas en écoutant, mais qu'est ce qu'elle fut, celle là? Bref, vous avez compris. Donc voilà, je suis une passionnée de psychologie, sociologie et tout ce qui tourne autour de ça. C'était un métier qui m'avait vachement attiré quand j'étais au lycée.

[00:09:39]

Je voulais. Je voulais devenir psychologue pendant un long moment, mais déjà, c'est beaucoup d'études. Et la psychologie, c'est vraiment pas un sujet facile non plus. Et mine de rien, il faut une force mentale incroyable pour aider les gens tous les jours et que ça ne. Et que vous ne passez pas l'éponge entre guillemets, parce que si on vous sort des problèmes tous les jours, je ne sais pas comment les psychologues font pour ne pas sortir de leur bureau en pleurant tous les jours.

[00:10:11]

Donc, bref, là n'est pas la question, mais du coup, je ne suis pas devenu psychologue. Je n'ai rien à voir avec la psychologie ou la sociologie, mais c'est quand même un domaine qui me passionne beaucoup et j'aime beaucoup aider les gens, même si je n'ai pas la culture nécessaire pour dire.

[00:10:28]

Mais j'ai la conviction. Et puis, j'aime bien essayer de résoudre potentiellement des problèmes et je me dis que à mon âge, je n'arrête pas de parler de mon âge. Mais je me dis que je suis passé par des périodes où j'ai eu mon adolescence et pas si longtemps. Donc, c'est c'est des sujets que je vais aborder, à mon avis, des sujets de jeunes adultes et d'adolescents. Et comme je suis encore un peu dans cette période là, je peux donner mon avis.

[00:10:57]

Il sera un petit peu plus frais qu'un avis d'un adulte vraiment adulte adulte qui, du coup, ça fait plus longtemps que ses expériences passées. Enfin, vous avez compris ce que ça fait dix fois que je dis c'est génial dans l'introduction. Mais du coup, voilà, les épisodes du coup du Journal du bonheur seront tous les lundis. Voilà. Parce que lundi, c'est le jour de la semaine qu'en en général, les gens aiment le moins. Donc, si jamais il peut y avoir un petit truc positif pour commencer la semaine, ce sera ça.

[00:11:31]

Même si bon, c'est juste un podcast, mais pourquoi pas avoir un petit rendez vous? Moi, je trouve ça trop sympa d'avoir un rendez vous hebdomadaire et donc ce sera le lundi tous les lundis. Du coup, il y aura un épisode qui sortira, sauf problème.

[00:11:46]

Ou Kragujevac? Forcément. Mais c'est ce que je me disais franchement lundi, c'est un jour plutôt sympathique pour passer un jour de la semaine. De toute façon, fallait en choisir un. Donc, ce sera tous les lundis à partir de lundi prochain, c'est à dire c'est à dire à l'heure où je vous parle normalement du lundi 17 août. Ou alors si cette introduction met du temps à être validée parce que c'est la toute première fois que je fais ça.

[00:12:11]

Il va falloir quand même que j'ai une espèce de validation pour pouvoir être un podcast officiel agréé validé.

[00:12:20]

J'ai déjà dit valider mes valeurs, soit le 17, soit le 24, j'espère le 17 août. Mais mes voilà. Du coup, c'est le début de notre petite aventure du Journal du bonheur. Je vous rappelle du coup, le tweeter, c'est LGI DB Podcast. Voilà et ça commencera lundi prochain. Je ne vous dis pas encore le thème du premier épisode parce que je ne l'ai pas sélectionné. J'ai une liste de thèmes, mais pour l'instant, je ne sais pas par quoi on va commencer.

[00:12:47]

Mais si vous suivez le tweeter, vous aurez toutes les informations en temps voulu. Merci beaucoup d'avoir écouté du coup cette petite introduction. Petite, grande, moyenne, introduction. Les épisodes, en moyenne, feront un petit peu plus de temps quand même feront un plus.

[00:13:04]

Non, non, non. Si je ne sais pas parler, ça ne va pas être un bon podcast.

[00:13:08]

Les épisodes seront quand même un peu plus longs. Je pense que ce sera des épisodes d'une demi heure 40 minutes pas trop long non plus, même si, à mon avis, il y en aura qui dépasseront ou qui feront peut être une heure, une heure et demie, je ne sais pas. Mais le format idéal pour moi, c'est à peu près 40 minutes, mais on verra. En tout cas, ils feront plus que un petit quart d'heure. Voilà.

[00:13:27]

Donc, je vous souhaite une excellente fin de journée. Merci beaucoup d'avoir écouté cette introduction et je vous dis à très bientôt pour l'épisode 1.

[00:13:36]

Un refrain.