Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:01]

Bonjour à tous et bienvenue sur ce premier épisode du Journal du bonheur. Je suis votre mari et le thème de cette première épisode, du coup, c'est le changement. Et c'est alors que un orage gigantesque se dirige vers là où j'habite que je commence à Ricordeau cet épisode, il y a beaucoup de rage en ce moment. On est vraiment dans une période où j'ai l'impression qu'il y en a tous les jours. Je ne suis pas très, très fan des orages.

[00:00:32]

Donc c'est quelque chose que je remarque beaucoup. Mais vraiment, cette année, j'ai l'impression qu'il y en a tous les jours depuis deux semaines. Bref, du coup, je me suis dit que ça pourrait être un bon thème pour commencer tout ce qui est un petit peu changement et renouveau. C'est quelque chose que j'apprécie beaucoup. J'ai toujours été quelqu'un qui a adoré le Nouvel An. Pas parce qu'on peut boire beaucoup, même si c'est aussi une bonne raison d'aimer le Nouvel An.

[00:00:57]

Mais aussi, c'est surtout fait pour cet aspect de renouveau qu'on a à chaque fois le 1er janvier. Alors, il y a des gens qui s'en fichent et des gens qui sont là. Oui, mais moi, je ne vois pas pourquoi je devrais attendre le 1er janvier pour faire de nouvelles choses. Moi, je ne vois pas pourquoi le Nouvel An, ça devrait changer quoi que ce soit à ma vie et en soi, ces gens là ont raison.

[00:01:20]

Mais je trouve, moi, que c'est bien d'avoir justement une excuse en faite. Parce que oui, en soit, tous les jours, on pourrait changer chaque jour pour être vraiment un nouveau départ. Mais c'est vrai que c'est plus pratique de faire un peu tout en même temps. Et puis d'avoir surtout du soutien parce que le 1er janvier, tout le monde est un petit peu dans cet esprit de renouveau. Tout le monde prend en général une ou deux résolutions.

[00:01:47]

Personne ne les tient, mais tout le monde est un petit peu dans ce délire là jusqu'à au moins le 15 janvier. Et c'est vrai que moi, j'aime beaucoup ce système de résolutions de changement et de profiter du Nouvel An pour faire des nouvelles choses. J'ai chaque année des résolutions. Alors, est ce que je les tiens? Pas vraiment. Mais en vrai, il y en a certaines que j'ai réussi à tenir en vrai. Je crois que la seule résolution que j'ai réussi à vraiment tenir pendant un an non stop, ça a été, je crois, en 2017.

[00:02:20]

Je me suis dit que à partir de maintenant, je voulais plus boire de boissons énergisantes. Tout ce qui est mon Monseur, tout ça parce que ça marche vraiment. Mon corps ne supportait pas ces boissons. Trop de caféine, trop juste, trop. Et et du coup, je me suis dit plus jamais.

[00:02:38]

Et franchement, pendant un an, j'en ai pas bu. Alors là, je vous avoue que je fais de plus en plus de longs trajets en voiture. Et c'est vrai que c'est plutôt utile d'avoir beaucoup de caféine d'un coup.

[00:02:48]

Mais sinon, c'est vrai que les grandes résolutions de la vie, comme par exemple faire du sport, être en meilleure santé, se trouver une routine stable, laisse ce genre de choses. C'est vrai que c'est un peu plus compliqué à tenir, mais, mais c'est quand même une bonne occasion. Moi, j'aime bien. Voilà les occasions pour le changement. Les déménagements aussi. Par exemple, c'est une très bonne occasion pour avoir un renouveau, pour tout changer dans sa vie.

[00:03:18]

Changer de ville, c'est un peu changer. Mine de rien, un peu la moitié des choses qui qui nous entourent parce qu'on n'a plus les mêmes repères. On est plus au même endroit. Il y a mon chat qui saute sur la chaise. Qu'est ce que tu as à dire pour ta défense, Sid? Très bonne défense. Très, très bonne défense. Nous pouvons tous apprécier, je pense, la défense de Sid. Si vous me connaissez pas, je vous fais un petit peu le topo.

[00:03:43]

Viens d'une famille militaire et du coup, on a beaucoup déménagé. J'ai fait depuis ma naissance 21 déménagements et je suis jamais resté vraiment plus de 3 ans au même endroit. C'est un style de vie qui ne convient pas forcément à tout le monde. Je dirais même pas que ça me convient à moi non plus. Mais effectivement, le renouveau, les déménagements, c'est quelque chose qui me connaît. Mais je trouve pas forcément que ce soit quelque chose de négatif.

[00:04:12]

Les gens en général associent les déménagements à quelque chose de pénible, qui prend du temps et qui n'est pas forcément une bonne chose pour nous. Mais franchement, moi, je trouve que c'est chez Passé un renouveau total. En fait, c'est une remise à zéro dernièrement. En plus, je me suis retrouvé dans une situation où je n'avais vraiment plus rien. En fait, je suis allé vivre chez ma soeur pendant quelques quelques mois et j'avais une valise, littéralement.

[00:04:42]

Et du coup, j'ai vraiment vraiment repartir de zéro. Un petit peu tout reconstruire. J'ai trouvé un appartement qui n'était pas meublé. Du coup, j'ai dû progressivement racheter des meubles, dormir sur un matelas pendant un petit moment et tout ça. Et je trouve que c'est une bonne fin. C'est une bonne chose parce que en général, on giza qu'une seule fois dans sa vie quand on part de chez ses parents. Le premier appartement qu'on a, voilà en général.

[00:05:08]

Les meubles, on les a progressivement. C'est pas toujours des trucs à nous. Et puis, on n'obligerait d'un petit peu. Au fur et à mesure, on va dire mais une fois qu'on a tout, c'est bon. On est parti dans la vie et après, pour la plupart des gens, on va dire c'est un petit peu linéaire et ça va vers le haut. On repart rarement de zéro et en général, ce n'est pas très positif quand on le fait.

[00:05:31]

Mais moi, j'ai trouvé que c'était une expérience plutôt positive. Quand j'étais adolescente, je rêvais beaucoup du moment où j'allais me retrouver un peu toute seule. Je rêvais que j'allais avoir un petit appartement et que j'allais avoir un chat et je m'imaginais boire du café le matin ou une tasse de thé devant ma fenêtre avec mon chat et je me disais mes oies! Mais la vie peut pas être mieux que ça. Ça doit être incroyable et tout est dessous. Je me souviens du coup quand je me suis vraiment retrouvée dans mon premier appartement toute seule.

[00:06:00]

Et je me souviens du coup, quand je me suis retrouvée dans mon premier appartement toute seule, j'étais vachement j'étais. Tout était positif. En fait, chaque petite chose était était géniale parce que du coup, je voyais, j'essayais de voir le positif, même si mon appartement était petit. Même s'il y avait plein de problèmes. Et tout ça, c'était. C'était une nouvelle aventure. En fait, c'est la vie. La vie en elle même est une aventure.

[00:06:22]

Je pense à une grande aventure, mais on a plein de chapitres, on va dire on essaie de tout diviser. Pour moi, chaque petite chose, chaque nouvelle année, chaque nouveau déménagement, chaque nouvelle relation, chaque chose dans notre vie est une aventure. Et après? Bon, peut être que les gens ne voient pas les choses comme moi, mais je pense que vaut mieux voir le changement d'une manière positive parce que sinon, même pas pour changement en soi, pour tout.

[00:06:48]

Mais le thème, c'est le changement cette semaine. D'ailleurs, j'ai choisi ce thème un peu au pif parce que j'ai déjà une petite liste de thèmes que j'aimerais aborder. Sur ce podcast, du coup, médailleur, c'est pas du tout une liste fermée. Donc, si jamais vous avez des idées, de thèmes et de choses que vous voulez me proposer, n'hésitez pas à me les tweetée. Si vous n'avez pas vu sur l'épisode pilote, du coup, nous avons un tweeter.

[00:07:11]

L. J. Des podcasts JDD. Les initiales, du coup, le journal du bonheur LGTB podcast sur Tweeter. Et c'est là que j'annonce les thèmes pour pouvoir répondre aux questions. Parce que, du coup, il va y avoir des questions sur ce thème ou je vais essayer d'y répondre, pas en ayant la science infuse et en vous donnant la solution, mais juste pour pouvoir en discuter et en débattre. Mais d'abord, je voulais juste discuter de moi même, du thème.

[00:07:36]

Et voilà, vous avez déjà compris l'utilité de ce que je fais.

[00:07:42]

Mais tout ça pour vous dire que tweeter, il ne faut pas oublier. Mais du coup, qu'est ce que je voulais dire d'autre sur le changement aussi que moi, en fait? J'essaye de prendre une approche positive sur la vie maintenant parce que sinon, on s'en sort pas. Et le changement, pour moi, c'est un thème qui est en général vachement négatif, parce que le changement, pour moi, c'est aussi de grandir, passer par des étapes de la vie, parce que bah, on change un petit peu et on évolue tous les jours.

[00:08:09]

Et en général, ce n'est pas exceptionnel de grandir quand même. Pas quand on. Quand on est enfant ou adolescent, on a envie d'être adulte. Et puis, quand on est adulte, bon, la plupart, ils aimeraient revenir quand ils sont, quand ils étaient plus jeunes. Moi, je suis encore assez jeune pour me dire que non, je n'ai pas trop envie de retourner à mes années de collège. Oh mon Dieu, non! L'adolescence, ça a vraiment.

[00:08:34]

Des périodes de ma vie que je ne regrette pas et que même si. Franchement, on m'avait dit plusieurs fois même quand j'étais quand j'étais plus petite que 1, mais tu verras, le collège, c'était les meilleures années de ma vie, le collège et le lycée. C'est incroyable parce que tu te soucis de rien. T'es encore chez ses parents, mais pourtant, tu peux faire de plus en plus de choses. Et tout ça machin, c'est des conneries.

[00:09:01]

Du moins, pour moi, ça l'a été. Et honnêtement, c'est jamais quelque chose que je vous dirais. Peu importe l'âge que vous avez en soi. Mais si vous êtes actuellement au collège et au lycée et que vous vivez vos meilleures vies, tant mieux pour vous. Franchement, si je suis super contente pour vous, mais personnellement, moi, c'était pas du tout le cas. Mais alors pas du tout.

[00:09:21]

Et c'est vrai que pour le coup, je vous conseille plus. Si vous passez des mauvaises années de collège, je vous dirais plus que vous inquiétez pas, ça passe vite. Parce que les années, quand on se dit franchement, chaque jour passe lentement. Mais parfois, je prends du recul et là, je me dis mais attends, on est mi août. Comment ça? On est mi août, c'est à dire on est pas en février, alors que cette année, c'est particulier quand même.

[00:09:46]

Parce que depuis, depuis février mars, du coup, il y a eu, il y a eu plein de soucis qui ont fait que, justement, moi, mon esprit est resté bloqué en février et mars. Mais c'est vrai que à chaque fois, en septembre, rentrée scolaire, j'étais toujours là. Mais ça va passer tellement lentement. Mais mon Dieu! Et au final, franchement, je cligner des yeux et on était. On était en mai et je me disais Mais comment ça?

[00:10:10]

On a commence à l'année? Elle s'est déjà déroulée, mais comment ça? Je suis bientôt à la fin du collège et tant mieux. Franchement, tant mieux. Ça passe vite. Pas tant mieux pour quand? Après, vous aurez fini les études et là, les années passent beaucoup trop vite aussi. Mais franchement, ça va, ça passe vite. Et du coup, vous vous retrouvez après dans cette situation, peut être en fin d'études ou quand vous allez avoir votre premier appartement pour moi.

[00:10:34]

Alors voilà. Après, je parle de mes expériences personnelles. Pour moi, ça a commencé à être génial. Après, pour certaines personnes, elles ont passé un lycée exceptionnel et après, le début de vie était un petit peu plus compliqué. On n'a pas tous les mêmes expériences, effectivement, mais après, peu importe les choses de la vie, je pense qu'on n'aura jamais les mêmes expériences et les mêmes avis. Mais c'est ça qui est beau et c'est ça qui est bien de pouvoir discuter de choses si on était tous d'accord sur tout.

[00:10:59]

Je pense qu'on pense que la vie serait vachement plus ennuyante. Je ne sais pas. Honnêtement, je sais que je n'aime pas trop m'engueuler avec des gens parce que justement, si on n'est pas du même avis, ça peut être pénible. Mais si vous étiez tout le temps d'accord avec tout le monde, ce serait pénible. Du coup, je pense que c'est à peu près tout ce que j'avais en tête. Sur le changement à dire, avant de commencer à passer aux réponses de questions que ce seul changement le renouveau.

[00:11:26]

Et tout ça en sachant que forcément, ce podcaster éteint est un renouveau et une nouvelle chose parce que j'essaye de nouvelles choses dans ma vie. Et un podcast, je me suis dit pourquoi pas? Donc je me suis dit que ça allait bien avec le thème Vous voyez le premier épisode, le changement, tout ça. Bref, mais du coup, nous allons passer aux questions que vous avez posées sur Twitter. Je ne les ai pas lues du tout, donc je vais en sélectionner quelques unes et on va voir.

[00:11:53]

OK, je que ça va être vraiment intéressant. Pour le coup, j'en ai. J'en ai juste une pour l'instant, mais déjà, je me dis que je vais essayer de pas passer 20 minutes à répondre à chaque question parce que c'est vraiment super intéressant. La première question, c'est du coup comment commencer quelque chose sans se préoccuper du regard des gens? Et cette personne, par exemple, aime bien dessiner et voulait poster ses dessins sur Internet, mais sans se trouver super doué.

[00:12:18]

Du coup, exit de poster les choses qu'elle ou il a dessiné. Et c'est vrai que c'est assez intéressant parce que le regard des gens sur Internet pour en faire un épisode entier. Clairement parce qu'il y a beaucoup, beaucoup de choses à dire là dessus. Mais c'est vrai que c'est assez compliqué quand on débute dans quelque chose de de partager directement aux gens ce qu'on fait. Parce que moi, par exemple, j'ai commencé très récemment pendant le confinement fin de confinement à jouer d'un nouvel instrument de musique parce que les temps étaient long, prendra le confinement.

[00:12:56]

J'ai, j'ai acheté un instrument de musique que j'aime beaucoup et que j'essaye tant bien que mal de jouer dans mon temps libre. Mais pour l'instant, les résultats ne sont pas très transcendants. Je pense que la musique, c'est un domaine un peu compliqué. A chaque fois, j'essaie j'arrête parce que du coup, je suis frustré de ne pas évoluer. Et vite. Je pense que tout ce qui est un petit peu artistique, c'est pareil. Il y a des gens avec des dons et il y a des gens qui n'ont pas de dons.

[00:13:20]

Mais pour moi, tout le monde peut atteindre un niveau super élevé, avec ou sans dons. C'est juste qu'il faut avoir un peu plus de Will Power de force mentale. On va dire pour carburé dans les débuts, parce que moi, par exemple, le nombre de fois où. J'ai commencé la guitare et franchement, au bout de deux semaines, j'étais là, mais c'est pas possible ça. Pourquoi ça ne fait pas le même bruit que ce que j'entends?

[00:13:41]

Ce n'est pas normal, mais pour moi, franchement, le regard des gens, c'est ce n'est pas quelque chose dont tu devrais te soucier. Mais je peux comprendre que ce soit le cas parce que moi, c'est pareil. Honnêtement, j'ai beaucoup de mal à montrer quelque chose. Si je débute et que je ne suis pas très doué, j'ai plus de mal à le montrer. J'attends en général d'avoir un niveau convenable pour commencer à le montrer. Mais après, si tu es perfectionniste et que tu veux vraiment un bon niveau pour commencer à montrer des choses, tu ne vas jamais y arriver.

[00:14:14]

Et puis parfois, c'est justement le fait de d'avoir quelques critiques constructives et des gens qui disent pas c'est joli, mais tu devrais faire un petit peu plus comme ça, par exemple, traduit peut être dessiner ça comme ça, ça pourrait. Ça pourrait t'aider à évoluer potentiellement. Et voilà tout. Tous les toutes les critiques ne sont pas forcément négatives. Si c'est bien, c'est bien construit. Et puis voilà. Moi, je trouve que c'est bien aussi de mettre des choses sur Internet pour les immortaliser.

[00:14:39]

Alors évidemment, faut pas mettre n'importe quoi, mais tout ce qui est artistique, je trouve ça super de mettre ça en ligne et que ça reste en ligne. Et que dans 10 ans, si au bout d'un an t'es vraiment vraiment doué, tu puisses faire. Tu sais ces posts d'artistes qui le font tous genre. Il y a 10 ans, j'ai dessiné ça et 10 ans plus tard, tu redessinent le même truc. Et là, c'est Jort dix fois mieux.

[00:15:00]

C'est incroyable et tout ça. Je serais content d'avoir ces dessins que tu avais fait dix ans avant. Et je trouve ça bien, forcément, de les immortaliser comme ça, même si en soi, tu pourras les garder. Mais moi, personnellement, avec les déménagements, je sais que toutes les feuilles, les machins et tout, j'en perd la moitié à chaque fois. C'est vrai que c'est bien de pouvoir. Moi, je trouve que c'est bien de mettre les choses sur Internet, mais si c'est vraiment quelque chose qui te fait peur.

[00:15:24]

Bah, je peux comprendre. Après, tu pourras les mettre sur un compte en privé ou il y a juste tes amis qui ont accès ou ce genre de choses. Mais pour moi, faut pas se prendre la tête avec ça parce que ça n'en vaut pas la peine. Si ça se trouve, tu dessine ultra bien et tu veux juste ultra modeste. Moi, je te dirais potentiellement d'essayer. Et puis, de toute façon, t'as rien à perdre dans le sens.

[00:15:43]

Ou si vraiment, au bout d'un moment, tu te dis bah non, je fais une erreur, t'enlève le compte, puis tu gardes les dessins et puis ça ne changera pas grand chose. Une autre question, du coup? Passer de chez ses parents à sa maison. Est ce que ça prend du temps? Est ce qu'on se sent pas perdu et donc qu'il est obligatoire de déménager plusieurs fois avant de trouver la maison de ses rêves? Et une maison?

[00:16:03]

C'est dur à gérer, alors plusieurs questions en une. Mais dans le même thème, on soit encore une fois, je pense que ça dépend de tout. Ça dépend de. Si t'as de la chance, ça dépend de où tu habites. Ça dépend de ce que tu fais dans la vie. Et tout ça, c'est qu'il n'y aura pas de bonne réponse. Je pense à cette question, mais déjà, passer de chez ses parents à une maison directement, je pense que c'est plus.

[00:16:28]

Je sais pas. Mais personnellement, moi, Chubb. Avant, je suis passé par la case appartement. Mais ça dépend où tu vis. Ça dépend où tu vis. Je peux le concevoir, mais en soit, moi, le premier appartement. Mais moi, c'était différent parce que moi, je suis passé par des familles d'accueil et les premiers appartements que j'ai eus, c'était vraiment des trucs en colocation un peu à l'arrache. Donc moi, mon scénario ferait que je te dirais que oui, c'est long et il faut trouver plein plein d'appartements, tout ça.

[00:16:55]

Mais maintenant, c'est parce que moi, j'ai eu un mauvais départ, on va dire mais si vraiment tu fais ça bien et que voilà, vous faites ça bien avec tes parents, que tu trouves ton premier appartement ou ta première maison et que tu déménage directement tes affaires avec tout ça. Franchement, si tu peux trouver directement ton premier à appartement, ça peut être celui dans lequel tu restes pendant 10, 15, 20 ans, jusqu'à ce qu'au bout d'un an, tu te sens obligé.

[00:17:20]

Enfin, non, que tu te dise ben, j'ai envie de quelque chose de potentiellement plus grand. Si tu trouves quelqu'un avec qui partager ta vie, si tu agrandis ta famille et tout ça au bout d'un moment, la place fait que les gens en général move, bien sûr, ils bougent et ils zob graide leur maison. Mais je pense qu'une fois que tu as trouvé un appartement et que si t'as pas de raison, vraiment de déménager loin. Y a pas beaucoup de raisons de bouger.

[00:17:44]

Moi, j'ai beaucoup bougé parce que j'ai beaucoup déménagé de ville, parce que j'avais, j'avais l'entourage qui changeait, parce que c'était, c'était plus pour les gens autour de moi que pour moi. Mais du coup, c'était parce que je prenais toujours des appartements similaires avec le même set up. Mais c'est juste que ce n'était jamais dans la même ville. Mais en soi, si tu veux rester dans la même ville. Le seul truc qui fera que tu bougera a mon avis, c'est quand tu voudras quelque chose de plus grand.

[00:18:12]

Si ça se trouve, ça prendra pas mal de temps et ce que c'est dur à gérer d'avoir une maison bien. Ça dépend des problèmes que tu as. Je pense. Ça dépend des problèmes que tu peux rencontrer en soi. Si ce n'est pas une maison que tu achètes et c'est une maison que tu loue. C'est l'avantage qu'on a. C'est que les locataires, s'il y a un problème, est battu, appellent le propriétaire. S'étudie il y a un problème, c'est votre appartement, vous gérez le problème?

[00:18:38]

Bon, faut pas le dire comme ça, évidemment, mais c'est jamais toi qui doit gérer directement. Si tu commences à avoir ta propre maison que tu as acheté, alors là, oui, chaque problème, c'est ton problème. Donc, il peut y avoir beaucoup de problèmes. Plus la maison est grande, plus il y a de problèmes de lecture avec un problème. D'un côté, un autre problème surgit de l'autre côté et les gens qui ont des grandes maisons comme mes parents, par exemple, pourraient pourrait dire que tu t'arrêtes jamais.

[00:19:03]

Il y a toujours un petit truc qui ne va pas, mais ce n'est pas forcément négatif. Encore une fois, ça fait des choses à faire. Mais non. En tout cas, si tu as un appartement ou un premier appartement tranquillement, c'est pas dur à gérer.

[00:19:16]

Honnêtement, c'est des choses qu'on apprend dans la vie. Pour moi, c'est des choses qu'on devra apprendre à l'école d'ailleurs. Franchement, vers 16 17 ans, on devrait nous apprendre à gérer des factures, à faire cette déclaration d'impôts, tout ce genre de truc qu'on apprend pas.

[00:19:34]

Et quand tu arrives dans la vie adulte, tu te retrouves confronté à ces trucs là était là. Il faut que je fasse quoi? Et mais à part ça?

[00:19:43]

Et si tu as tu en bon contact avec ta famille qui peuvent t'aider? Franchement, y a aucune raison que ce soit trop compliqué. Y'a vraiment de super bonne question. C'est incroyable. Y'a une question. Je saurais même pas comment y répondre tellement c'est beau et c'est vrai. La question, c'est comment faire quand les gens et le monde autour de toi changent. Et ça, c'est vrai que c'est ça. C'est un aspect du changement qui n'est pas forcément positif.

[00:20:08]

Quand toi, tout va bien, tout est un peu linéaire, tu fais ta vie, mais que autour de toi, les gens changent et évoluent. Alors, je ne sais pas du tout dans quelle situation. Mais c'est vrai que par exemple, alors faut que je mette un exemple parce que sinon, ça reste un petit peu trop trop large. Comme question, mais c'est vrai que moi, je commence à être à un âge mon âge. Je commence à être un âge de jeune adulte où j'ai beaucoup de mon entourage qui là, il y a des gens qui commencent à avoir un enfant et des gens qui se marient.

[00:20:41]

Il y a des gens qui achètent, des maisons qui se posent et tout et tout. Et moi, je me regarde à côté, je suis là, alors j'ai mon appartement 21ème appartement, non pas mon 21ème, parce que j'ai beaucoup déménagé quand j'étais petite, mais franchement, ça va être mon 10ème appartement. Depuis que je commence à déménager de moi même, j'ai. Je viens d'adopter des chatons. Voila et je fais mes vidéos sur internet. Voila.

[00:21:07]

Du coup, quand je vois un petit peu tout autour de moi tous les gens qui qui commencent à avoir des enfants et qui, du coup, ils traînent plus avec d'autres gens qui ont des enfants et qui, du coup, n'ont plus du tout le même style de vie. C'est vrai que ça peut faire un petit peu flipper. Mine de rien, parce que tu dis mais attends, est ce que je suis dans le bon rythme? Est ce que je fais les bonnes choses?

[00:21:26]

Ou alors, admettons les. Si c'est des personnes très proches de toi se mettent en couple avec des personnes, que soit tu ne tolère pas forcément soi même, juste même des personnes qui sont très gentils. Mais c'est vrai que c'est normal, ça, quand les gens de ton entourage se mettent en couple et disparaissent un peu. C'est normal, c'est logique et parfois, ça peut être un petit peu dur à vivre quand on est peut être un peu plus jeune ou même pas forcément si on a beaucoup de gens dans nos vies ou on est très, très proche et qui s'éloigne au fur et à mesure parce qu'ils sont en train de faire leur vie.

[00:22:02]

Ça peut être difficile à vivre. Je trouve pas forcément que ce soit que ce soit normal, parce que ça que des très bons amis sauront faire la part des choses. Encore une fois, je ne sais pas du tout la question. Je ne sais pas à quoi ça sert. Quelle était la référence? C'était assez large. Du coup, je devine juste. Mais c'est vrai que c'est quelque chose qui peut faire un peu peur quand les gens autour de toi changent un petit peu.

[00:22:25]

Mais je trouve pas forcément que ce soit grave parce que si c'est des gens importants dans ta vie et que tu es important pour eux aura toujours une place dans leur vie. Mais je pense que c'est normal, au bout d'un moment de bad, de ne pas avoir le même style de vie qu'on avait il y a 5 ou 10 ans. Même sans s'en rendre compte. On évolue tous un petit peu et c'est quelque chose qui peut faire peur. Que ce soit les gens qui déménagent, les gens qui qui restent pas à nos côtés comme il y a 5 ans, comme il y a 10 ans.

[00:22:54]

Ben malheureusement, c'est la vie, je pense, et je trouve ça beau quand même d'avoir des amis qu'on a depuis longtemps, même s'ils ont déménagé, même s'ils ont refait leur vie, qu'ils ont des enfants. Et tout ça d'arriver à se revoir de temps en temps, même si c'est plus tous les jours, même si c'est de temps en temps pouvoir évoluer et grandir avec eux. Je trouve que c'est une belle chose et moi, je pense souvent au moment où dans 5, 10, 15 ans.

[00:23:20]

Moi, je serais aussi dans une vie totalement posée, peut être avec des enfants aussi, et que les enfants de mes amis et mes enfants grandiront potentiellement ensemble. Tout ça et vont se dire Houara, mais tu te souviens quand on était paumé dans. C'est le changement n'arrive pas à la même période pour tout le monde. On va dire peut être qu'il y a des gens qui n'auront pas du tout le même style de vie. Si dans 10 ans.

[00:23:44]

Parce que là, je parle d'un truc vraiment linéaire qu'on est tous censé se poser, se marier, avoir des enfants, mais alors pas du tout. Si jamais c'est pas du tout ce que je veux dire, mais je trouve ça. Je trouve ça beau d'évoluer et de se retrouver dix ans après, de se dire Ah, c'est beau quand même si c'est passé. Je réponds pas vraiment à la question est ce que c'est vrai que c'est compliqué de savoir en détails?

[00:24:04]

Mais je pense qu'il faut essayer de s'adapter et se dire que c'est un peu inévitable et essayer d'aller de l'avant parce que c'est dommage de s'attacher à une version passée, même juste au passé tout court. Et bah, malheureusement, si les gens autour de nous changent, eh bien peut être que toi aussi tu pourrais essayer de partir dans une nouvelle direction ou quelque chose comme ça. Mais pour moi, tout le monde change tout le temps. C'est juste qu'on s'en rend pas trop compte.

[00:24:31]

Et je suis en train d'aller beaucoup trop loin dans cette question. Mais je pense que tu vois ce que je veux dire par vous voyez tout court. Je vais combiner 2 3 questions pour la suivante parce qu'il y a pas mal de y'a deux personnes qui m'ont parlé du fait qu'ils allaient déménager. Et tout changer va la changer d'école, changer de vie, changer d'entourage, changer de ville. Et du coup, il y a une autre personne qui me disait que moi, j'avais beaucoup déménagé.

[00:24:55]

Comment est ce que je faisais pour garder contact avec les personnes, les amis que j'avais à l'école, du coup, sans avoir l'impression de perdre l'attachement qu'on avait avec? Alors, encore une fois, je vais donner mon avis personnel qui sera peut être pas le même en fonction des gens avec qui vous vous parlez. Mais moi, personnellement, et les amis que j'avais à l'école, que ce soit alors déjà au collège lycée, j'en avais pas beaucoup. Moi, je déménagées tous les deux ans.

[00:25:24]

Donc c'est vrai que c'est compliqué de trouver des amis proches et qu'il le reste à très longue durée. Donc moi, c'est vraiment mon avis. J'ai fini l'école il y a 10 ans et n'a pas 10 ans, pas 10 ans. J'ai fini les études il y a 5 ans et honnêtement, les amis de collège, lycée et même de l'université en soie de la fac de l'université, j'en ai plus aucun et deux lycées. Honnêtement, sur Facebook, je dois être ami encore avec 2 2 filles avec qui je m'entendais bien au lycée quand j'habitais en France et je suis un peu de très, très loin.

[00:26:06]

Ce qu'elles font et ça me fait plaisir. C'est vrai qu'on se parle peut être une fois par an pour sauter les anniversaires et ça me fait plaisir de voir comment elle évolue dans la vie. Mais à part ces deux filles là, honnêtement, de collège lycée de toutes mes années scolaires, je n'ai plus personne dans ma vie. Honnêtement, je n'avais pas énormément d'amies de base, mais c'est vrai que il y a des gens qui qui se rencontrent au lycée et qui ont des amitiés exceptionnelles jusqu'à la fin de leur vie.

[00:26:39]

Et c'est incroyable. Mais c'est vrai que personnellement, tous mes amis, toutes mes grandes rencontres de ma vie, je les ai faites sur Internet. Même mon meilleur ami d'enfance avec qui j'ai passé vraiment le plus de temps et avec qui je me suis le plus entendu dans ma vie en termes d'amitié, en grandissant. Quand on s'est rencontrés, on avait 13 ans et on s'est rencontrés sur Skyblog. S'il vous plaît, à l'époque, Skyblog, c'est s'est laissé des commentaires sur nos blogs respectifs et on a invité super loin.

[00:27:10]

Déjà déjà à l'époque. Et c'est vrai que toutes les personnes dans ma vie à l'heure d'aujourd'hui, sont des gens que j'ai rencontrés sur Internet. Franchement, parce que au lycée, oui, forcément, vous allez avoir plein de liens et tant mieux si vous avez des amis supers au lycée et avec qui? Si c'est des gens avec qui vous entendez super bien depuis des années et des années. Eh bien, pour moi, vous allez forcément encore vous entendre, même si vous déménagez franchement.

[00:27:38]

Internet, c'est exceptionnel. Manor, ça a tellement évolué, ça mérite un épisode à part entière aussi. Mais pour moi, il y a tellement de choses que vous pouvez faire un enfant. Il y a les SMS et elle fait amis tout. Il y a les réseaux sociaux et tout ça, c'est vraiment pour couper les ponts avec quelqu'un. Faut le faire. Et même si c'est mieux de se voir dans la vraie vie. Forcément, pour continuer à tisser des liens, ce n'est pas forcément nécessaire.

[00:28:02]

Il y a de plus en plus de gens autour de moi ou même j'entends de plus en plus parler de relation à distance, mais jort à distance, vraiment à distance, voire à plusieurs pays différents. Et tout, il faut prendre des avions. Il y a des gens qui se voient que trois ou quatre fois par an et qui pourtant arrivent à avoir une super relation et qui, au bout d'un moment, habitent ensemble et tout. Et qui sait?

[00:28:24]

Pour moi, se voir dans la vraie vie, c'est bien, mais ce n'est pas nécessaire pour avoir une super amitié avec quelqu'un, comme je vous ai dit. Donc voilà, moi, j'ai rencontré beaucoup de gens sur Internet. Et maintenant, c'est les meilleures amitiés que j'aie et les meilleures relations que j'ai tout court. Et ce n'est pas pour autant que ce n'est pas grave si on se voit pas tous les jours parce que je sais qu'avec le lycée, vous vous voyez tous les jours et ça va faire un petit choc au début.

[00:28:49]

Mais pour moi, honnêtement, ça change rien. Parce que maintenant, vous pouvez vous parler tout le temps de. Vraiment tout le temps avec les réseaux sociaux, tout ça. Et si c'est vraiment des bonnes personnes et que vraiment, vous vous entendez super bien et vous resterez, vous resterez dans vos vies et ce sera. Ce serait encore mieux de vous voir du coup de temps en temps et vous raconter les choses dans les lycées différents. Je pense que c'est aussi une bonne manière de voir si c'est vraiment des gens qui tiennent à vous.

[00:29:16]

Tout ça et après vous aussi voir si les nouveaux, les nouveaux lycées dans lesquels vous allez être et tout ça, s'il y a des nouvelles personnes, ça peut vous faire de nouvelles expériences aussi, tout en gardant les anciennes expériences que vous avez eu et les anciens, les anciens amis, entre guillemets. Et après, vous pouvez faire rencontrer les personnes du nouveau lycée avec celles de l'ancien lycée. J'en sais rien, mais honnêtement, pour moi, les liens ci avec Internet.

[00:29:42]

Maintenant, si les liens se brisent, c'est que votre amitié entre guillemets n'était pas assez forte. Même si c'est cliché, je pense que c'est vrai. Encore une fois, je peux me tromper. Mais c'est vrai que c'est mon expérience personnelle. On va dire je vais répondre à une dernière question parce que sinon, je pense que je pourrais faire ça et pendant, pendant toute la soirée. Au final, je pense que l'épisode ferait une heure et demie et je pense qu'une heure et demie, c'est quand même un petit peu long.

[00:30:07]

Je pense que 30, 40 minutes, c'est vraiment le format idéal à mes yeux. Mais du coup, la dernière question, c'est est ce que pour toi, le changement est nécessaire à son développement? Ou est ce qu'on peut vivre de manière épanouie sans jamais rien changer dans sa vie? Et ça m'a fait sourire de lire ça, parce qu'en fait, ça me rappel. En fait, quand j'habitais à Lille, peu importe où j'habitais, parce que ça ne change rien à l'histoire.

[00:30:32]

Mais en fait, ma ma maman avait une amie qui et ça m'a vachement choquée quand j'étais ado. Quand j'étais allé, j'avais 15 16 ans et en fait, cette personne qui avait l'âge de ma maman. Elle avait la cinquantaine. Elle était née dans un village dans le nord. Je ne sais plus exactement le nom du village, mais un petit village. Et elle habitait toujours dans ce petit village à l'heure actuelle. Et elle avait sa petite vie tranquille.

[00:31:05]

Je ne la connaissais pas vraiment bien. C'est ce que ma maman me décrivait et je me souviens avoir été vachement choquée. Je disais à ma maman. Mais c'est dingue. Elle a jamais, jamais voulu sortir de sa routine, de son petit village et même déménager le village d'à côté où j'ai juste changé un tout petit peu. Parce que ben nous, on avait une vie vachement différente avec ma famille, parce qu'on déménageait tous les deux trois ans. Et moi, je me disais c'est incroyable, mais elle est.

[00:31:32]

Elle est toujours restée au même endroit. Elle a toujours eu, je sais plus, mais je crois qu'elle avait toujours eu le même appartement ou un truc comme ça. Et je me souviens avoir été quand même vachement choqué parce que pour moi, ce n'était pas normal dans le sens où on ne pouvait pas être heureux en étant toujours au même endroit. Mais j'ai rencontré cette dame et au final, elle était. Elle était bien, elle était super heureuse.

[00:31:53]

Elle était. Elle était alors là. Je ne connaissais pas sa vie dans les moindres détails, donc je ne pouvais pas, vous dis. Je ne pourrais pas vous dire, mais elle allait bien. Elle aimait bien son village et elle a toujours aimé là où elle était. Et elle sentait pas. Elle ressentait pas vraiment le besoin de bouger parce qu'elle était déjà bien où elle était. Et elle comprenait pas pourquoi. Il fallait forcément découvrir de nouveaux horizons si elle était très bien déjà là où elle était.

[00:32:16]

Et en soit, elle n'a pas tort. Je pense qu'elle n'a pas tort du tout. Et après? Donc, voilà, on évolue forcément dans sa vie. Il n'y a pas. C'est impossible de ne pas changer parce que chaque jour qui passe est un jour qui nous rapproche un peu plus de l'âge de la vieillesse. Et du coup, enfin, on change. Forcément, on change d'âge et on évolue. Et tout ça, mais même avoir un style de vie similaire toute sa vie.

[00:32:43]

Moi, je pensais que justement, quand j'étais ado, je pensais que c'était super négatif et qu'on ne pouvait pas être heureux comme ça. Mais en fait, s'il y a des gens qui le sont très bien juste, ça dépend des gens. Moi, je sais que je vais avoir du mal. Je vais avoir du mal à me poser. Avec l'expérience de vie que j'ai eu, avec les déménagements, tout ça, tout ça. J'en arrive à un stade où j'en ai un peu marre de bouger tout le temps, mais où je sais que ça fait un petit peu partie de ma vie.

[00:33:06]

C'est incroyable. C'est comme quand j'en ai marre de faire toujours plein de choses, de courir toujours à droite, à gauche. C'est tout ça et que je me dis j'ai juste envie de me poser chez moi et j'arrive chez moi. Et au bout d'une demi heure, je suis là, ok. Qu'est ce que je peux faire? Ce que je peux planifie quelque chose. Je vais aller voir quelqu'un demain et ce que je peux aller voir quelqu'un la semaine prochaine.

[00:33:24]

Machin et Georges est toujours en mode. Je me dis que j'ai envie de me poser alors qu'au final, au final, non. Et je pense que. Les déménagements, je me disais j'ai envie de me poser et je sais très bien que je ne ferai pas dix ans ici dans cet appartement, en tout cas parce que les choses changent.

[00:33:43]

Et puis, comme j'ai dit, les appartements, bref, normées leur vie. Je vais rester quand même là où je suis pendant un petit moment, parce que là, je suis dans cet appartement là que depuis six mois et honnêtement, c'est très bien déjà. Ça me fait d'ailleurs des paris sur Internet. Sur combien de temps je vais rester dans cet appartement là? Mais vous voyez ce que je veux dire. Il y a des styles de vie. Il y a des gens un peu différents.

[00:34:05]

C'est normal d'ailleurs, et il y a des gens qui seront très heureux. Toujours au même endroit, il y a des gens comme moi ou je pense. Si tu me mets au même endroit pendant dix ans, je jouerai un petit peu du mal. Mais si ça se trouve, non. Si ça se trouve en évoluant, en changeant, en grandissant, je vais me dire que non, pas du tout. Au final, je me sens trop bien et j'ai envie de rester ici jusqu'à la fin de mes jours.

[00:34:24]

Qu'est ce qu'on en sait? Mais je pense que ça dépend de trop de trucs. Tout dépend de beaucoup de choses, mais je pense que ça répond un peu à cette question là et je pense qu'on va terminer cet épisode là dessus parce que je m'en rends pas compte, parce que quand je parle, je bafouille pas mal. Donc, il y a beaucoup de blancs dans mon enregistrement, mais là, mon enregistrement fait une heure. Je pense que ça ne sera pas du tout une heure parce que je bafouille beaucoup.

[00:34:50]

Je ne sais pas pourquoi je fais un podcast. Pourquoi pas? Est ce que j'ai eu cette idée là? J'aime beaucoup le principe. J'espère que cet épisode vous a plu et j'espère que ça vous a. Ça vous a posé un peu réveillé si vous êtes en voiture. Le but, c'est pas de vous endormir en voiture, mais j'espère que ça vous a. Ça vous a intéressé? En tout cas, ce n'était pas à réagir sur le tweeter.

[00:35:10]

Du coup, LGI, D.B. Podcast. Si jamais vous avez des conseils pour le prochain épisode, des choses que je pourrais améliorer ou même des idées de thèmes, il y a pas mal de choses. J'imagine que je pourrais améliorer. Et voilà, ça fait quand même vraiment plaisir de faire ce premier épisode. Je vous souhaite une excellente fin de journée et je vous dis à très bientôt pour un nouvel épisode du Journal du bonheur. Bonne journée, ça!