Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:00]

Bonjour et bienvenue messieurs Le Journal du bonheur, je suis votre mari et aujourd'hui, avant de commencer l'épisode, je voulais juste faire un petit aparté pour vous remercier. Même si en soi, vous avez peut être pas l'impression de faire grand chose en vrai. Rien qu'en écoutant ce podcast, vous l'avez là. Nous avons, je ne sais pas, mais il s'est retrouvé en premier pendant assez longtemps. Je crois qu'à l'heure où je vous parle, il l'est encore.

[00:00:28]

C'est le premier podcast émergeant le plus populaire de France en ce moment, ce qui est quand même assez incroyable. J'ai regardé un moment, on était devant un des journaux du monde, Le Monde.

[00:00:40]

Tout est normal, tout est normal. Du coup, je voulais vous remercier. Ça me fait plaisir de voir que vous vous intéressez à ce podcast parce que moi, ça me fait beaucoup plaisir de faire des petits épisodes comme ça. Enfin, vous avez compris. De toute façon, c'est le principe d'un podcast. Donc je voulais faire un petit aparté parce que c'est c'est assez incroyable. Moi, je pensais que ça allait plaire un petit peu, mais mes pas.

[00:01:03]

Pas tant que ça. Du coup, ça me fait vraiment plaisir. Et si j'avais dû à tout hasard, il y a des gens qui m'ont découvert grâce à ce podcast et qui se demandent d'où vient un peu l'engouement. Parce qu'en soi, je parle juste de choses normales. C'est sûrement parce que de base, je viens de YouTube et du coup, j'avais une communauté un peu un peu grande quand même.

[00:01:27]

J'ai toujours d'ailleurs.

[00:01:28]

Et c'est pour ça que le podcast y a des gens qui sont intéressés et pas tout le monde. Mais du coup, c'est pour la petite histoire. Donc aujourd'hui, nous allons parler des relations. C'est le thème de l'épisode du jour et je vais principalement, à mon avis, répondre à des questions parce que je vais parler brièvement des relations. Mais c'est vrai que vous êtes de plus en plus sur le tweeter. Du coup, LGTB podcast. Evidemment, les initiales du Journal du bonheur.

[00:01:54]

Du coup, je vois de plus en plus de questions et des questions qui sont parfois très intéressantes. Et c'est vrai qu'on en soit quitte à discuter du sujet. Autant le faire en répondant à des questions Joris-Karl de cet épisode à une heure du matin, ça paraît peut être riant parce qu'on est encore en vacances d'été, même si c'est la fin des vacances d'été. Moi, j'ai quand même repris un rythme où je me couche très tôt depuis plusieurs mois.

[00:02:16]

Alors très tôt, je me couche à 8 ou 9 heures, parfois 10 heures quand les bons jours. Et c'est vrai que pour moi, être debout à une heure du matin en ce moment, c'est oulala. Attention, une heure du matin. Incroyable! Alors qu'on fut un temps fort, je discute, entend temps. Mais il y a encore trois mois, pendant que pendant le confinement, je me coucher à 5 heures du matin, ça n'avait aucun sens.

[00:02:37]

Mais du coup, c'est vrai que c'est c'est agréable parce qu'en ce moment, j'adore cette période. On est à la fin de l'été. Ça commence tout doucement à devenir l'automne, mais tout doucement, il y a eu une baisse de température. Maintenant, ça fait plus 40 degrés tous les jours. Il fait 25 26 et Céreq le soir. C'est agréable, on peut remettre des petits PUL, on peut émettre des Degey, mais tout ça. Et du coup, je suis allé me promener.

[00:03:04]

Je ne dirais pas ça. Je suis allé poster des lettres en voiture et abrégées. J'aurais pu rentrer, mais je ne sais pas. Je me suis dit je vais faire un petit tour en voiture et j'ai juste. Je ne savais pas où j'allais et ça fait cliché. Ça fait tellement cliché de dire ça, mais c'est vrai, je ne sais pas où j'allais. Je me suis dit Ah, c'est agréable. J'ai les vitres baissées. Il y a le vent qui qui souffle sur moi.

[00:03:27]

Il n'y a pas 36 milliards d'insectes. Il ne fait pas chaud. Il ne fait pas lourd. C'est juste agréable. N'y avait personne. En plus, y'a personne le soir sur la route. C'est incroyable.

[00:03:36]

Du coup, j'ai fait un petit tour et là, je rentre et je me suis dit que c'était il était temps. Il était temps pour moi de parler des relations. Encore une fois, tout ce que je dis sur ce podcast, bien sûr, c'est mon avis. Moi, je n'ai pas la science infuse. Je ne suis qu'une jeune adulte et parfois, j'ai un avis un petit peu radical. Et je pense, je pense pas avoir raison tout le temps, voire même peut être pas souvent.

[00:03:57]

Mais j'aime bien donner mon avis. J'aime bien discuter sur des choses et ce thème là, c'est pour moi un thème assez important les relations, que ce soit des relations amicales ou amoureuses, parce que pour moi, ça fait quand même partie de notre vie. C'est une grande partie de notre vie. Pour la plupart d'entre nous, pour certains, c'est quasiment toute leur vie. C'est vrai que bon, toute notre vie tourne autour des gens. On l'a vu pendant le confinement.

[00:04:20]

Moi, en tout cas, je l'ai vu. Je me suis retrouvée toute seule. Je me suis retrouvé confiné, seul, sans famille, sans amis, sans rien. Je pouvais pu voir ma soeur ou mon frère qui habite à côté parce que je ne pouvais plus sortir dehors. Tout le monde était dans le même cas. Il y a certains qui étaient confinés avec leur famille et qui, du coup, ne pouvaient plus se saquer au bout d'un petit moment.

[00:04:42]

Et ça se comprend, ça se comprend tellement. Mais du coup, il y a des gens comme moi qui se sont retrouvés tout seuls, sans rien, sans interaction humaine. Et tout ça, et autant toute ma vie, j'ai toujours été la personne à dire oui, j'ai besoin de faire ça de moi, franchement, les autres. Soir tout ça au final, alors je ne sais pas si c'est l'âge, je sais pas si c'est les expériences qui font que, mais j'ai eu un espèce de déclic pendant le confinement, je me suis dit vois, mais en fait, c'est la vie sans personne d'autre.

[00:05:14]

Ce serait horrible, alors je l'espère. On a tous des bonnes, des bonnes relations dans la vie. On a tous de la famille, peut être des amis, peut être une personne qui partage Dodger un peu plus ce genre de choses. J'espère que vous êtes bien entouré. C'est vrai que c'est quelque chose qui, pour moi, est important parce que, en fait, je vous explique. Moi, j'ai eu plusieurs étapes dans ma vie où je me suis dit Il y a des moments où je me disais que je détestais les gens.

[00:05:43]

Je n'avais besoin de personne et des moments où j'étais très dépendante de certaines personnes qui sont devenues ou qui étaient depuis le début peut être toxiques pour moi et qui étaient des mauvaises personnes. Qui m'a tiré vers le bas. Tout ça, ça m'a tirée vers le bas et du coup, je me suis dit je n'ai plus besoin de personne. Et tout ça jusqu'à ce que je trouve un petit cercle d'amis que j'ai actuellement. Très, très petit, certes, mais du coup, qui me tire vers le haut parce que c'est des gens beaucoup plus positifs.

[00:06:10]

Et tout ça, donc. Bref, il y a plusieurs. Il y a plusieurs cas de figure effectivement séparés. Je ne suis pas en train de vous dire que si les gens vous tirent vers le bas de votre vie. Absolument pas. Parce que moi, je suis quelqu'un qui tire tout le monde vers je ne pas faire qu'il va voir. Forcément, il y a des gens qui sont un petit peu plus tristes que d'autres. Moi, je me considère pas comme quelqu'un.

[00:06:28]

Moi, j'ai des phases, j'ai des phases où je vais très bien et j'ai des phases où je ne vais pas bien du tout. Ce sera pour d'autres épisodes. J'en parlerai en détail. On a la vie entière pour ce podcast. On peut en faire des centaines d'épisodes, mais du coup, moi, j'ai vraiment l'impression de temps en temps de tirer les gens vers le bas. Et j'ai quand même des gens qui sont très gentils parce qu'ils sont très patients.

[00:06:48]

Et du coup, donc, forcément, je ne dis pas ça comme ça. Je suis en train de me lancer dans un sujet alors que ce n'est pas du tout. Je voulais être un petit peu plus large, mais en gros, pour moi, être bien entouré, c'est quelque chose d'extrêmement important. C'est quelque chose qui a fait que je me sens beaucoup mieux dernièrement. Niveau au niveau moral, niveau mental, les gens influe beaucoup. Alors peut être que pour d'autres personnes, non, pas forcément.

[00:07:13]

Mais avoir des gens bien dans notre vie. Avoir des gens qui nous aiment. Parce que oui, c'est vrai que c'est plus pratique, effectivement, parce que parfois, c'est un petit peu compliqué. J'ai regardé déjà certaines questions et ça. Et du coup, il y en a qui ont un peu, peut être plus de mal à avoir fait. On va en arriver aux questions de cette façon, mais c'est vrai que moi, je trouve que c'est tellement important d'avoir des gens bien dans notre vie et des gens qui nous tient vers le haut.

[00:07:42]

Et c'est pour ça que je voulais faire cet épisode. Je voulais. Je voulais parler un peu de l'influence que les gens peuvent avoir sur nous, que ce soit les amis ou les relations amoureuses. Du coup, les relations amoureuses, je suis passé par plusieurs stades aussi. J'ai eu. J'ai eu plusieurs types de relations amoureuses. J'ai eu des relations amoureuses ou dès le début, je n'aimais pas la personne et je ne savais pas. Je ne savais pas.

[00:08:02]

En fait, franchement, je pense avoir découvert ce que c'était l'amour très récemment, parce qu'à chaque fois, je me disais Bort, ça doit être ça. Ça doit être ça. Je ne sais pas. Ça doit être ça. Je pense d'aimer quelqu'un, Me Bross. Ce n'est pas ouf quand même, mais bon, c'est ce que tout le monde fait. Donc, je vais rester avec cette personne jusqu'à ce que je me rende compte vraiment de ce que c'était.

[00:08:22]

Et c'est pareil pour moi. Une relation amoureuse, c'est quelque chose. Ça définit un peu nos vies entre guillemets. Moi, j'ai toujours été le genre de personne à dire. Faut pas que notre vie tourne autour de ça. Il faut que notre vie tourne autour de nous mêmes et que les relations amoureuses soient quelque chose à côté qui est bon. Certes, c'est une très grande partie de nos vies quand même, mais que notre vie ne tourne pas autour de ça, mais tourne autour de nous avant.

[00:08:45]

Parce que si on n'est pas heureux nous mêmes, on n'arrivera pas. On n'arrivera pas à rendre heureux quelqu'un d'autre et une relation tout court. Si vous voyez ce que je veux dire, mais j'ai du coup des relations. Dès le début, ça se passait moyennement bien et je ne savais pas trop comment réagir. J'ai eu des relations qui se sont assez mal passées, assez mal fini. Du coup, j'ai totalement perdu l'espoir en l'humanité et en tout ce qui était relation amoureuse.

[00:09:10]

Et après, on m'a repêché à la petite cuillère. J'ai recommencé à y croire. Voilà on à recoller les morceaux? Mais je pense qu'on passe tous par là et c'est une bonne chose pour moi. Alors s'il y a des gens qui sont encore en couple avec la première personne qu'ils ont, avec qui ils ont été en couple, je trouve ça génial. Je trouve ça très pure. Je trouve ça très mignon, mais c'est quand même très rare.

[00:09:33]

En règle générale, on apprend de nos erreurs. On fait toujours des erreurs. On a toujours des expériences de relations qui se passent moins bien, qui se passent bien, mais qui? Masha Et après? Le but, c'est de justement apprendre de nos erreurs et avoir quelque chose qu'on considère parfait, ou du moins une relation pas forcément parfaite en soi parce que parfait. Ce n'est pas un bonheur. Un bon adjectif parce que rien n'est parfait, mais quelque chose qui nous tire vers le haut.

[00:09:56]

On va dire que je vais direct me mettre à répondre aux. Mon avis en continuant de parler du thème parce qu'il y a eu vraiment pas mal de questions. Et puis moi, ça m'intéresse de répondre à des questions. Et puis vous aussi, visiblement, c'est quelque chose que vous aimez bien dans les épisodes. Donc allons y alors. Première question j'aimerais bien avoir ton avis sur la relation à distance. Si tu trouves ça possible ou non et si tu en a déjà expérimenté et ton ressenti, si jamais c'était le cas, alors je pense ne jamais avoir été personnellement dans une relation à distance.

[00:10:26]

Moi, ce que j'appelle une relation à distance, c'est vraiment, mais vraiment à distance, c'est à dire loin. Pas dans le même pays, à 4, 5 heures de route. Ou alors faut prendre l'avion. Voilà, ça, c'est vraiment à distance. Quand vous êtes encore, on va dire une heure de route, c'est pas pour moi. Ce n'est pas une relation à distance parce que c'est quand même faisable régulièrement. Mais si vous êtes vraiment, admettons Pierre.

[00:10:49]

Cas de figure un Français avec une Canadienne, par exemple. Là, pour moi, c'est une relation à distance, effectivement. Et alors? Mon avis là dessus? Moi, je n'ai jamais été dans une relation à distance et je pense que je pourrais difficilement le vivre. Ce qui arrive, c'est vraiment très courageux parce que c'est quelque chose qui n'est pas facile à surmonter. Il y en a qui arrivent et franchement, tant mieux. Tant mieux pour eux.

[00:11:14]

Et franchement, bravo! Parce que les jours sont longs. Parfois, les moments sont peuvent être un petit peu compliqués. Il y a des moments dans la vie où on ne va pas bien et c'est vrai que c'est bien de passer des coups de fil, mais c'est pas suffisant. La plupart du temps, et c'est vrai que si vraiment il y a des soucis ou si vraiment il y a un jour ou il faudrait que la personne soit là. Si la personne peut venir en 10 minutes, en une heure, ça va.

[00:11:40]

Mais si jamais ben non, il faut prendre l'avion. Ben non, machin.

[00:11:43]

Et tout ça, c'est plus pénible à vivre, on va dire. Moi, personnellement, je sais que c'est quelque chose que je pourrais pas faire si je commençais à m'intéresser à une personne qui habite vraiment, vraiment trop loin de moi. Je pourrais pas. Je pense que je me bloque. Fais un petit peu emotionnellement, qui a peut être passé à côté de quelque chose de beau parce que justement, je ne pourrais pas supporter ça. Ou alors, il y a la solution de déménager.

[00:12:06]

Mais c'est une solution que j'ai faite plusieurs fois. Et ça, vous, je vous le déconseille. Je ne vous recommande pas de faire ça. C'est parce que c'est un conseil que je peux donner. J'ai toujours fait l'erreur. J'ai toujours fait l'erreur, mais vraiment, je le dis 2 fois, mais je me dis même trois fois j'ai toujours fait l'erreur de déménager pour quelqu'un beaucoup trop tôt. Après, si ça se trouve dans certains cas de figure, ça marche.

[00:12:31]

Encore une fois, je répète, mais je ne veux pas que les gens le prennent mal parce que je donne mon avis et mes expériences. Moi, mon principal défaut, c'est que je rencontre quelqu'un. Je me dis ça va trop bien marcher. J'en emménagé avec directement au bout d'un mois. Très mauvaise idée. Ne faites pas ça parce que moi, je l'ai fait à chaque fois. Ça n'a jamais marché. Maintenant, j'entame une nouvelle technique et je me dis que je ne ménagera plus jamais quelqu'un.

[00:12:56]

Bon, ça ne va pas durer, évidemment. Mais c'est vrai que on pourrait se dire une relation à distance peut être modifiée si l'une des deux personnes déménage. Mais encore une fois, moi, je reste sur le fait qu'il faut se concentrer sur soi même et sa vie et faire des sacrifices pour quelqu'un au bout d'un moment. Evidemment, si vous êtes en couple à distance depuis des années et qu'il y a des opportunités de déménager, évidemment, bien sûr, mais ne plaque pas tout pour quelqu'un.

[00:13:24]

Après voilà, encore une fois, j'ai un avis assez radical sur la question, mais c'est me demander mon avis. C'est vrai que mon avis, c'est que pour moi, c'est vraiment dur à tenir et je sais qu'il y a des gens qui ont le mental. Moi, personnellement, je ne l'aurais pas. Une autre question est ce que tu crois aux amitiés fusionnelles entre les filles et les garçons? Alors ça, totalement pour le coup? Oui, c'est totalement possible pour moi.

[00:13:45]

La preuve? Moi, personnellement, je suis dans un monde Internet et principalement les jeux vidéos dans lesquels j'étais vachement et j'étais vachement dans ce monde là. Avant, c'est un monde avec, on va dire 15 de filles, donc tous les gens les plus proches de moi sont des mecs. Et c'est vrai que j'ai toujours eu quasiment que des potes, mais que j'ai très peu d'amis filles. Très, très peu. Parce que les filles, j'ai l'impression que si tu tangué avec une fille, c'est la Troisième Guerre mondiale, deux filles qui s'engueule, mais alors c'est terrible.

[00:14:17]

C'est terrible. Après, c'est parce que moi, je suis quand je m'énerve, je m'énerve beaucoup. Je n'ai pas beaucoup de tact. Les filles en général sont toujours dans le même cas. Du coup, j'ai en général, quand je voyage avec une fille, je m'engueule beaucoup. Alors que les mecs sont en general beaucoup moins prise de tête. Donc moi, personnellement, j'ai deux meilleures amies. C'est des mecs, mais je les considère comme mes frères.

[00:14:36]

Je les vois comme mes frères. Mon cerveau les voit comme des frères. C'est vraiment. Il n'y a aucune ambiguïté et forcément, c'est plus facile. Si les personnes sont en couple, si tout le monde est en couple, forcément, il n'y a aucune ambiguïté. Ou alors c'est vraiment chelou aussi à l'ambiguïté. Alors que les gens sont en couple, c'est que c'est qu'il y a un problème quelque part dans les relations. Mais même. Ayant des gens célibataires, je ne sais pas, pour moi, c'est totalement possible.

[00:15:04]

Si les deux personnes sont honnêtes et en fait, je ne vois pas pourquoi une personne du sexe opposé, on devrait forcément être attiré par elle. C'est comme si les personnes qui étaient bisexuelles ou homosexuelles, pas plus les bisexuelles que les homosexuels. J'imagine qu'on leur fait ça souvent en mode amateur, mais du coup, t'es amoureux de moi, ça me force à vous. Mais les bisexuels, c'est encore pire. Donc ça veut dire qu'un bisexuel peut parler à personne, presque.

[00:15:27]

En gros, il serait forcément amoureux de quelqu'un. C'est bizarre, donc non. Pour moi, c'est comme comme les bisexuels qui peuvent parler à des garçons, à des filles en mode normal, sans être forcément attirés par la terre entière, parce que leur cerveau leur dit Bah, c'est pareil pour tout le monde en soi. Après, après, encore une fois, ça dépend des gens. Il y a des gens qui sont un peu moins honnêtes et qui cachent qu'ils soient amoureux de la personne.

[00:15:49]

Et en fait, ils font genre d'être son amie quand machin est tout. Mais c'est vrai que moi, je pense que dans certaines situations, bien évidemment, c'est possible d'avoir une bonne amitié fille garçon. C'est très bien d'ailleurs. Et même question qu'est ce que c'est au fond? Une vraie amitié. J'ai eu beaucoup d'amis qui se sont retournés contre moi. Dès que j'ai le moindre problème, le monde disparait, tout le monde disparait. Ça, c'est une bonne question.

[00:16:12]

J'avoue que c'est une vraie amitié. Qu'est ce que c'est vraiment, en fait? Il y a pour moi plusieurs critères. Forcément, un vrai ami, c'est un ami que tu as depuis longtemps. Ça ne veut pas dire 8ans, mais ça veut dire voilà plus de deux semaines. J'ai du mal avec les personnes qui rencontrent quelqu'un et au bout de deux semaines, ses meilleurs amis pour la vie pour toujours. Machin? Non, pour moi, une relation, ça se penche quand même avec le temps.

[00:16:37]

Mais après, voilà, ce n'est pas non plus en mode. Vous devez 37 ans avant d'être super amis. Et tout ça, et encore, ça veut rien dire. Parce que même des relations, des amitiés qui durent très longtemps peuvent se briser un peu du jour au lendemain. En fait, ça dépend. Ça dépend de pas mal de choses. Une vraie amitié. C'est quelqu'un qui est là pour le meilleur et pour le pire. Et c'est quelqu'un qui a vu au pire.

[00:17:00]

En fait, c'est quelqu'un qui qui a vu le pire de toi même, qui t'a vu dans tes mauvais jours et qui n'a pas changé son comportement vis à vis de toi pendant un mauvais jour. Si tu vois ce que je veux dire, c'est quelqu'un qui a été là pour toi et quelqu'un qui, justement, dans les jours où toi, tu vas bien ou t'es pas dispo. Et tout ça. Cette personne se rend dispo, te parle plus machin.

[00:17:22]

Cette personne qui est là pour toi quand tu veux moins bien. Et comme toi, tu peux l'être où tu peux rendre service aux gens comme toi, tu tu vas bien. Pour moi, c'est ça une vraie amitié. C'est une amitié basée sur des principes, peut être un petit peu strict entre eux, mais pour moi, ça me parait logique. Les gens qui sont là quand tout va bien et qui se barre dès que tu commences à être un petit peu.

[00:17:44]

Dès que t'as un problème, en fait. Bah, c'est pas des vrais amis. Pense que c'est vraiment la base de l'amitié. C'est juste quelqu'un qui qui aime bien en toutes circonstances et qui est là pour toi et qui te juge pas. Et qui te juge pas après. Qui ne va pas t'aider sur le coup. Et puis, deux mois plus tard, te dire Web était encore machin et toi? Ouais, c'est quelqu'un qui est vraiment wiki, qui est vraiment gentil avec toi parce que c'est ton ami et pas parce qu'il veut quelque chose en retour ou parce que tu fais ça par défaut, tout ça.

[00:18:17]

Vous voyez ce que je veux dire? Quelqu'un qui me dit Je n'ai eu aucun crash depuis mes 8 ans et j'en ai 15. Est ce que c'est normal? Oui, totalement, totalement. Moi, j'ai dis je l'ai dit, je ne l'ai pas dit dans ce podcast, mais je le dis ici si j'avais moi, j'ai eu ma première. Mon premier copain, on avait 18 ans. Jamais avant, ce n'était pas quelque chose qui m'intéressait beaucoup.

[00:18:37]

Je ne voyais pas l'intérêt. Je n'aimais pas les gens pour moi. Les gens étaient là pour me faire du mal. Donc, je ne m'y intéresse pas du tout. Et pourtant, je le vis très bien maintenant. Donc non, pour le coup, il n'y a pas de souci. Doit on avoir de bonnes relations pour avoir confiance en soi ou confiance en soi? Pour avoir de bonnes relations? Par manque de confiance en moi, je desprix sans le vouloir ma relation ou en empêche d'autres de se créer.

[00:19:01]

Et ça me met un coup au moral. Alors ça, mais à cette question, mais j'ai l'impression de me lire. Il y a encore six mois, c'est incroyable. C'est une super bonne question. Est ce qu'on doit avoir déjà confiance en soi pour avoir de bonnes relations ou pas? Pour moi, effectivement, c'est un peu le serpent qui se mord la queue, mais ça commence effectivement quelque part. Pour moi, il faut avoir un minimum de confiance en soi, mais pas trop.

[00:19:27]

Je vois si peu que tu es en train de décrire. Tu te dis que les relations, c'est toi même qui est détruit, c'est toi même qui ne fait pas attention. Entre guillemets aux autres. Alors attends. Parce que c'est méchant de dire ça comme ça quand je dis que tu ne fais pas attention. Mais en gros, moi, j'ai une métaphore que j'aime bien. Quand je parle des amitiés, c'est pour moi une amitié. C'est comme une plante qui a un ami.

[00:19:53]

C'est comme une plante dans le sens où il faut l'arroser la plante parfois tous les jours, parfois toutes les semaines. Tu l'arrose pas pendant deux jours, la plante, elle fait la gueule. Parfois, tu l'arrose pas pendant 3 jours. La plante, elle meurt et elle revit pas. C'est pour moi. C'est ça, les amitiés. C'est comme avoir des plantes plus adami, plus de plantes à arroser. Tu dois savoir laquelle tu dois arroser une fois par semaine, deux fois par jour.

[00:20:16]

Ma chance, elle n'a pas trop tout ça. Tout ça pour moi, c'est ça un peu les amis. Et du coup, moi, c'est vrai que quand j'ai commencé à un petit peu m'ouvrir en mode social, je me suis dit Je peux me faire des nouveaux amis, tout ça, tout ça. Je laissais entrer des gens dans ma vie, donc j'ai acheté entre guillemets des nouvelles plantes. Il y avait des nouvelles plantes chez moi. Et puis après, je me disais un an, j'y arriverai pas et je les arrosaient pas.

[00:20:38]

En gros, c'est ça. Je n'arrive pas à le décrire autrement que par la métaphore, mais je ne faisais pas d'effort dans mes amitiés. Je masse, je m'investis. C'est pas parce que je ne me sentais pas capable d'avoir des relations avec des gens et d'avoir des gens dans ma vie. Que les gens me fasse confiance, que je fasse confiance aux gens, tout ça et c'est vraiment un cercle vicieux. Et en fait, pour moi. Moi, ce qui s'est passé, c'est que j'ai rencontré les bonnes personnes.

[00:21:05]

J'ai rencontré les bonnes personnes un peu au bon moment, au moment où j'étais en mode OK. Faut que je fasse un effort, mais je suis passé de 0 à 5 pour cent. Vraiment, il faut que je fasse un effort, mais ça reste ridicule. Et je suis tombé sur des gens justement que si j'étais 01%, je n'aurais pas rencontré parce que je n'aurais pas fait le pas en avant. Et si j'avais été à plus de %100, oui, ça aurait peut être été un petit peu plus facile.

[00:21:30]

Mais en gros, voilà, j'ai fait un mini effort. Mais après, comme c'était des gens bien, ils ont très bien compris et au bout d'un moment, comment je fonctionnait et ils ont été gentils avec moi. Ils ont été patients. Il y a des gens, les gens que j'ai encore de ma vie, en fait. À l'heure actuelle, vraiment, aujourd'hui, c'est les gens qui me connaissent suffisamment pour comprendre que je ne suis pas quelqu'un entre guillemets, comme tout le monde, très mégalo.

[00:21:50]

Mais moi, je suis quelqu'un qui, comment dire? Je réponds très rarement. Les seules plantes qui me restent sont les plantes aussi. Une fois par semaine, pour continuer dans ma métaphore, je suis quelqu'un qui, du jour au lendemain, je peux me dire Mon Dieu, j'ai tellement de trucs à faire et je vais me plonger dans mon PC pendant cinq jours et héberger cinq jours plus tard et regarder mon téléphone. Et du coup, je peux avoir des messages qui datent de cinq jours.

[00:22:19]

Et les gens qui ont compris ça et qui, du coup, me parlent de temps en temps et que je ne réponds pas. Ils disent bon bol, recomposent. Tant pis elle me rpo que dans une semaine. Dans un mois, c'est pas grave. C'est les gens que j'ai encore dans ma vie et c'est pour ça que j'en ai très peu. Parce que c'est très compliqué à comprendre. Quand vous avez envoyé un message à quelqu'un, il répond Pas vous envoyez un message, il répond toujours pas.

[00:22:40]

Ça peut énerver assez vite. Mais voilà, en gros, tout ça pour dire les bonnes personnes vont, arriveront forcément. Mais c'est vrai que si toi, tu arrives à faire un pas en avant, c'est mieux. Et si après, tu fais des pas en arrière en me disant anges, je le mérite pas ou peu importe. Si les gens que t'as rencontrés sont des gens bien, ils essaieront d'être patients, ils essaieront de comprendre. Et du coup, c'est comme ça que tu te forge des bonnes amitiés.

[00:23:07]

Est ce qu'on est forcément obligé d'avoir une relation amoureuse avec quelqu'un dans notre vie? Car des personnes de mon entourage me mettre une pression pour que je rencontre quelqu'un. Alors vraiment, pour moi et je pense qu'il y a pas mal de gens qui diront la même chose. Non, non, c'est absolument pas obligatoire. Il y a des gens qui sont très épanouis tout seul. Il y a des gens qui sont très épanouis en vivant. Bande de potes un peu toute leur vie.

[00:23:30]

Il y a des gens. C'est comme le fait qu'il y a des gens qui ont des enfants et des gens qui n'ont pas d'enfants. La pression sociale, c'est effectivement tout. Il y en a tout le temps pour tout le monde. Quand tu commences à avoir quelqu'un depuis longtemps, les gens disaient quand le mariage, quand machin, quand après tu t'es marié, c'est quand l'enfant et tous, t'es encore tout seul. Interâges, c'est encore tout seul.

[00:23:50]

Quand est ce que tu rencontres?

[00:23:51]

Il y a toujours un truc à dire. Pour le coup, la pression sociale peut passer au dessus parce qu'effectivement, il y a toujours un truc à dire. Si jamais un jour, par miracle, tu rencontres quelqu'un ou que tu diiode, pourquoi pas? Mâchant les gens, ils vont réussir à te tanner sur autre chose. C'est terrible, mais c'est comme ça que ça fonctionne. J'ai l'impression. Donc non, franchement, je pense à ce que toi, tu veux si tu veux pas être avec quelqu'un.

[00:24:14]

C'est vrai que si vous ne voulez pas quelque chose. Quel est l'intérêt de le faire? Parce que c'est les standards de la société. Moi, je trouve ça totalement débile. Après, tu fermes, pas après moi. C'est ce que je veux dire, mais ne te ferme pas totalement au fait de pouvoir totalement rencontrer quelqu'un. J'ai dit beaucoup trop totalement dans cette phrase, mais il ne faut pas se fermer non plus en mode je ne veux pas rencontrer quelqu'un.

[00:24:35]

Donc c'est mort. Et si ça se trouve, tu passerais à côté de quelqu'un de bien. On sait jamais, mais si ce n'est pas ton délire, c'est pas tant de lire. Mais après, les choses changent, les gens évoluent et on se rend compte. Quelqu'un a 65 ans, ça se trouve, ça se passera bien et t'auras passé. Une vie officie seul avant et de toute façon, la vie de tout le monde est différent et c'est une bonne chose.

[00:24:58]

Moi, je trouve totalement une bonne chose. Alors il y a une personne qui dit en fait, j'ai un ex qui m'a trompée deux fois et à chaque fois, je retombe dans ses bras et je ne sais pas comment faire. A chaque fois, il me largue un ou deux mois après, il me demande d'être avec lui et je retombe dans ses bras. Alors là, pour le coup, j'ai un avis radical. Mais si quelqu'un vous trompe avec quelqu'un d'autre, pour moi, personnellement, c'est mort, c'est mort.

[00:25:25]

Mais alors c'est vraiment un truc ou c'est mort, c'est ce n'est pas. Ce n'est pas sain de revenir dans une relation comme ça en mode, mais il a fait ça. Mais bon, c'est pas grave, il a appris de ses erreurs, surtout si le gars l'a fait deux fois. Donc le mec s'en tape, mais d'une puissance qui sait quoi. Il y a plein de poissons dans l'océan, c'est ce qu'on dit. Enfin, c'est une expression anglaise pleine qui fait chier.

[00:25:48]

C'est en gros fail. On est, on est 7 milliards, on est beaucoup, il y a beaucoup, beaucoup de gens et je te garantis que sur les 7 milliards, il y en a forcément un qui sera mieux et qui iki juste qui ne comprend pas. En fait, il y en a forcément. Forcément, c'est statistiquement, c'est obligé.

[00:26:08]

Et pourquoi s'embêter de rester avec quelqu'un qui a été horrible? Parce que franchement, c'est vraiment pas quelque chose de coup. L'affaire, moi, c'est moi, c'est radical. Moi, effectivement, c'est quelque chose. Ou même si tu es encore amoureuse de lui, tu le sera plus. Au bout d'un moment, tu le sera plus. Moi, pour moi, faut aller de l'avant et justement, aller de l'avant et lui montrer que t'es plus forte que ça et que tu n'as pas besoin de lui.

[00:26:31]

Parce que lui, forcément, il se dit Bah, si elle revient à chaque fois, tant mieux. Moi, je fais ce que je veux. Et puis après, elle revient du coup. Non, non, non, non. Tu veux que tu me rends un service et tu ne parles plus à ce gars là.

[00:26:41]

Mais non, il ne faut pas parler aux gens qui trompent leur copine. On est d'accord. Une autre question est ce qu'on peut continuer de côtoyer quelqu'un que l'on aime par amour, malgré le fait que ce sera jamais réciproque? Dans l'absolu, oui, tu peux, mais je ne vois pas l'intérêt. Dans le sens où ça ferait juste du mal. Franchement, ça serait juste du mal. Et encore une fois, il y a plein de poissons dans l'océan.

[00:27:03]

Les poissons dans l'océan, il y en a pas mal. Y'a pas cool. 7 milliards, 7 milliards de personnes. Il y a forcément une personne qui intéressera au bout d'un moment et ce sera réciproque. Du coup, moi, je trouve ça dommage entre guillemets, même si je peux comprendre, bien sûr. Mais c'est vrai que c'est dommage de se faire du mal avec ça et de continuer à vouloir fréquenter une personne qu'on aime en secret. C'est juste se faire du mal et se faire du mal pendant trop longtemps.

[00:27:27]

Moi, je préfère mon avenir, mais je préfère couper les ponts, vraiment couper les contacts pendant un petit moment pour vraiment se se vider la tête. Et justement, que ça fasse mal un bon coup plutôt que de souffrir en silence pendant des années. Et une fois que tu aurais eu mal, un bon coup, c'est mieux. Et puis après, tu pourras potentiellement retrouver quelqu'un qui sait comment savoir si on est dans une bonne relation ou une relation toxique.

[00:27:53]

Alors la relation toxique y est beaucoup de questions sur la relation toxique. Donc, je résume. Je résume avec cette question là. Pour moi, une relation toxique est déjà une bonne relation ou une relation toxique. Je pense que tu fais très vite la différence. Tu t'en rend très vite compte. Par contre, une mauvaise relation est une relation toxique. Là, c'est un petit peu plus compliqué pour moi parce que les gens toxiques, c'est vraiment. Malsain.

[00:28:17]

Pour moi, c'est une personne toxique, c'est une personne qui va te manipuler et qui va avoir un effet néfaste sur toi et tu vas effectivement pas t'en rendre compte. Et la. C'est peut dire plein de choses, mais pour moi, quelqu'un de toxique, c'est quelqu'un qui te manipule, qui éloigne des gens que tu aimes, de ta famille, de tes amis, sans que tu t'en rende compte. Parce que oui, mais machin, mais tu te rends compte, ils habitent loin, mais tu te rends compte, il fait ça.

[00:28:40]

Et puis, de toute façon, t'as pas besoin d'eux, machin machin. Quelqu'un qui isole un peu et qui te fait toujours, comment dire. En fait, il va toujours tout reprocher. Tout ce sera toujours de ta faute, même s'il y a des choses qui sont de sa faute. Il va arriver à retourner le truc. Comme quoi, en fait, non, c'est de ta faute et tu vas y croire parce que du coup, ces gens là manipulent très, très bien.

[00:29:03]

Et c'est vrai que ça peut être compliqué de se rendre compte si c'est juste nous. Alors personnellement, moi, c'est ce que je me disais. Je me disais quand j'étais dans une relation toxique, je me disais Mais est ce que c'est moi qui suis juste nul, vraiment? Qui n'est pas, qui devrait pas être avec quelqu'un qui est effectivement tout ce qu'il me dit? Je ne vois rien. Tout ça ne sert à rien de façon. Je ne sais pas faire ça de façon machin machin.

[00:29:26]

Je me disais mais est ce que vraiment, je suis comme ça? Ou est ce que c'est lui qui dit n'importe quoi? Et tu te mets à douter un peu de toi même par rapport à ce que tous les gens font, tout ce qu'il dit. Et pour moi, un bon moyen, du coup, c'est d'aller voir des amis à toi, d'aller voir ta famille et tout. Surtout si c'est progressivement des gens qui ont été éloignés de toi par ce gars là sans que tu t'en rende compte.

[00:29:50]

Où se garer? Où cette fille là? Par mon jeu? Je parle toujours en disant ce gars là, machin, parce que j'ai l'habitude, pas moi étant étant une fille. C'est vrai que je suis sorti qu'avec des hommes, j'ai plus l'habitude de dire ça. Mais vous, vous avez compris de toute façon, mais tu vas voir des amis à toi et tu leur pose honnêtement la question. Tu essayes de voir des gens en qui tu as confiance, bien sûr, et tu essayes d'être un peu honnête.

[00:30:14]

Je leur dis Écoutez, j'ai un mauvais pressentiment, mais si ça se trouve, je dis n'importe quoi. Mais j'ai un mauvais pressentiment. Et tout ce que vous pensez que j'ai changé avec cette personne machin machin, c'était dans une relation toxique et que la personne est toxique. T'inquiète que tes amis vont me dire direct direct dès qu'ils auront l'occasion. Parce que, en fait, en tant qu'ami, c'est compliqué aussi. Quand tu es de l'autre côté, quand un ami à toi est dans une relation toxique, tu ne peux pas, tu ne peux rien dire, tu ne peux pas interférer dans la relation de quelqu'un d'autre.

[00:30:43]

Tu peux, mais c'est mal vu. En général, les gens qui sont très amoureux sont l'amour rend aveugle. C'est l'expression l'amour rend aveugle. On est d'accord. Du coup, les gens s'en rendent pas forcément compte. Et quand tu vas te mettre la dedans et que tu vas le dire à la personne directement, cette personne est toxique. Cette personne est chiante, cette personne machin. Tu devrais pas être avec cette personne. Il va juste encore plus se renfermer et juste, ça va mal se finir entre vous deux.

[00:31:09]

Même si ce n'est que temporairement, alors que si c'est la personne qui vient vers vous et qui vous dit je sais pas, j'ai un mauvais pressentiment, mais je ne le sent pas. Machin, tout va bien pour toi depuis que je suis avec cette personne là. La porte est ouverte. Si la porte est ouverte, allez y aller si gentiment, bien évidemment. Mais pour moi, c'est comme ça qu'on reconnaît un petit peu les relations toxiques, même si c'est toujours compliqué.

[00:31:29]

Et un autre conseil par dessus. Si vous êtes dans une relation toxique, barrez vous, barrez vous. C'est comme les gens qui trompent les autres. Et les poissons dans l'océan, il y en a toujours autant que tout à l'heure de y'a 20 minutes. Donc vraiment, si vous êtes dans une relation qui vous rend pas heureux, que vous êtes pas bien ou que vous vous passez plus de temps et êtes pas bien que de temps à être bien dans une relation, barrez vous.

[00:31:50]

Franchement, c'est ça ne sert à rien de d'être avec quelqu'un qui vous tire vers le bas et qui vous rend mal et qui est méchant avec vous et qui vous juste qui vous fait douter de vous, même si vous êtes avec quelqu'un de toxique, juste d'Ambarès. Je n'ai pas d'autre conseil que ça, juste barrez vous. Et du coup, une dernière question parce que le temps passe vraiment vite, c'est incroyable. Et du coup, il est 2 heures du matin.

[00:32:15]

Il faut que j'aille me coucher parce que demain, je me lève tôt, mais tout le monde s'en fiche. Sinon, vous vous en fichez pas, je sais. Mais du coup, une dernière petite question qui boucle bien et je sais pas ce que je vais dire. Mais vous allez voir, je lis la question. La personne me dit Je n'ai jamais ressenti de l'amour et je ne sais pas ce que ça fait et ce que tu peux décrire avec tes mots.

[00:32:32]

Ce sentiment, il me semble qu'on avait déjà posé la question il y a 6 mois. Un truc comme ça et à ce moment là, j'avais répondu que honnêtement, moi non plus, je savais pas que je n'étais pas sûr. En fait, je n'étais pas sûr. Ce n'était pas. Je n'avais pas dis moi non plus. Mais je me disais je suis pas sûr de ce que ça fait. Et depuis ce moment là, donc, ça fait, ça fait six mois à peu près.

[00:33:00]

Donc j'ai, je pense maintenant savoir ce que c'est. Voilà, je pense effectivement. En fait, voilà. J'ai dit donc dans cette vidéo, je me souviens, je me disais je pense que quand tu rencontres vraiment l'amour. Tu tombes amoureux? Je pense que tu le sais, c'est évident et ça m'est arrivé. Tu peux longtemps après. Vraiment très peu de temps après. Ironiquement, et c'est incroyable parce effectivement juste. Tu le sais juste, tu le sais, c'est ça apparaît évident.

[00:33:34]

C'était ce que j'ai décrit sans le savoir. Pour moi, être amoureux de quelqu'un, c'est comme si tu n'avais pas dormi depuis 2 jours. Mais quand t'es avec cette personne, t'as l'impression d'avoir eu une nuit de sommeil de 10 heures et d'avoir bu un café dessus. Tu te sent réveillé, tu te sent vivant. Il y a quelque chose chez cette personne qui qui apaise, qui fait que tu te sens bien, que tu te sent complet. Personnellement, je suis quelqu'un qui a été stressé toute sa vie.

[00:34:04]

Je le suis d'ailleurs quasiment tout le temps. Je suis toujours stressé. Je suis toujours en train de courir après quelque chose et toute ma vie m'a toujours manqué. Un truc qui m'a toujours manqué un truc. Et même quand j'ai fini tout ce que j'avais à faire pour la journée, pour la semaine, quand j'ai tout un petit peu en ordre dans ma vie et que je me pose. Il me manquait toujours quelque chose. Il manquait un truc et c'est pour ça que j'étais toujours stressée.

[00:34:26]

Et du coup, j'essaie. Il fallait que j'en fasse plus. Il fallait du coup que je fasse ça, que j'ai un nouveau truc, que machin est saoul. Et quand tu as vraiment quelqu'un d'autre, tu es vraiment amoureux, tu es complet et tu es serein. Tu te poses. Il manque plus rien. Et quand tu regardes la personne, il manque plus rien. Et même si tout le reste s'effondre un petit peu autour de toi, tu restes complet et le feeling d'être complet, même si il y a plein de problèmes à côté et du stress pour ces problèmes.

[00:34:59]

Évidemment, ça n'annule pas tout. On ne va pas non plus déconner, mais même si tout s'effondre autour de toi, cette sérénité, ça vaut tout l'or du monde. Et autant, effectivement, quand vous rencontrez une personne, quand vous avez un croche sur quelqu'un. Les premières semaines où vous commencez à sortir avec quelqu'un, c'est super euphorique. C'est le début. C'est incroyable. Et tout ça. Vous êtes fou amoureux l'un de l'autre et vous êtes vraiment à fond dedans, à fond.

[00:35:24]

Vous êtes ce que je dire? Mais en fait, je n'ai pas encore assez de recul pour dire ça avec assez d'assurance, mais j'en suis persuadé. Je pense que quand l'euphorie du début finit par comment dire? Pas partir, mais elle baisse de plus en plus. Parce que oui, ça, c'est un truc que je n'ai pas dit, mais c'est vrai. L'amour, quand vous êtes en relation avec quelqu'un, ce n'est pas comme au premier jour, tout le temps.

[00:35:52]

Au bout d'un moment, la routine s'installe entre guillemets. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose, mais du coup, quand vous êtes avec la bonne personne, quand vous êtes vraiment amoureux, vraiment, je pense que même quand l'euphorie s'en va, la sérénité reste et c'est ça qui est. C'est ce feeling là, ce feeling d'être complet, de se sentir quand il manque plus rien dans ta vie. Et je reviens sur ce que j'ai dit avant quand quelqu'un disait Mais moi, est ce que je peux ne jamais avoir quelqu'un dans ma vie?

[00:36:21]

Et j'en ressent pas le besoin. Il y a des gens qui en ressentent pas le besoin, mais je pense que pour les gens qui en ressentent le besoin entre guillemets, qui sont bien dans des relations amoureuses, et tout ça. Quand tu trouves, je pense, la bonne personne. Tu tué, du coup, tu te sens complet, tu sais juste, tu sais, tu le sais et c'est un beau feeling et je le souhaite à tout le monde.

[00:36:44]

Sur ce votre post mamie m'arrivent à aller se coucher. Il est quand même assez tard. Je vous souhaite une très bonne fin de journée. Merci beaucoup d'avoir écouté cet épisode du Journal du bonheur. Je vous donne rendez vous lundi prochain pour une nouvelle session de podcast. Voila, il n'était pas sur le tweeter LGTB podcast, évidemment. Et je vous dis à très bientôt tout le monde.