Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:04]

Oui, oui. 17H54 Vous entendez bien cette petite musique à partir de lundi prochain, on va retrouver Nicolas Canteloup à 8h45 comme d'habitude, mais aussi à 7h50, et je crois qu'on a eu une petite surprise. Il était au téléphone avec nous. Bonjour Nicolas, bonjour Mathieu.

[00:00:20]

Quel plaisir! Vous n'êtes pas en studio avec nous, mais je suis avec vous. Bien sûr, pas physiquement. Mais je suis, je suis. Je suis bien sûr avec vous. J'aime pas moi. Je suis peut être en phase avec mes auditeurs, avec nos auditeurs. Ça fait 15 ans qu'on est en phase comme ça, donc je rentre dans une semaine, donc je rentre avec eux en même temps que voilà la bonne nouvelle, puisque je vous entends ce matin, c'est que vous êtes toujours là, fidèle au poste.

[00:00:44]

Mathieu, vous n'avez pas été remanié, vous n'avez pas subi Edouard Philippe. C'est avec un nouveau slogan j'ai entendu écouter le monde changer et regarder le PSG marquer. Avec Toujours à la pointe de J'ai entendu, je vous ai vraiment écouté ce matin avec la pointe de l'interview sur Laffut, l'interview de Thomas, Sorelois. J'exclus quand même avec la petite interview. Et puis la phrase qui a marqué a peut être manqué, oublié peut être un détail. Le but est de marquer le but.

[00:01:15]

Ça peut compter de marquer le but d'un tel match. Foot après? Bon, voilà. En tout cas, vous êtes bien là, Mathieu. Quand j'ai fait une erreur, je me suis levé à 6 heures. Là, ça s'est passé le matin. Mathieu m'a demandé si c'est votre nouveau slogan, c'est travailler moins pour gagner pareil, mais vous êtes toujours. C'est ce qui me plaît, c'est que vous êtes facile au micro. Vous êtes, vous êtes le Neymar de Neymar de la CIBC Mapei de la news, le meilleur sur le terrain, mais à la fin?

[00:01:51]

Oui, c'est vrai, mais c'est vrai. Je suis le papa de la news, mais je vais pas dire je n'ai pas dit, je n'ai pas dit son dernier mot. Je le dis rupteur, on va battre cette année, on ne va pas rester. On ne va pas. On va battre France Inter ou toute la radio avec un on va les battre. Et pour ça, on a auditeurs. On a une botte secrète annoncée en juin dans Tambour battant ou tambour battant, on l'a l'arrivée de la chronique d'Éric Dupond-Moretti.

[00:02:23]

On attend cette fin de saison. C'est un transfert, ça, ça a changé. Il a été le transfert le plus le plus rapide de l'histoire. Signé mardi, il a quitté le club après ValJoly Nicolas. Dans un instant, on va retrouver l'interview de Sonia Mabrouk, qui recevra Elisabeth Borne.

[00:02:41]

Oui, les bornes. Elle a repris le bornes. Oui, elle a repris le ministère du Travail. C'est ça, la remplacer, Muriel Pénicaud. Ça, ça va nous aider parce que Pénicaud était difficile à décrypter dans sa façon de parler. La bête borne, c'est quoi? C'est Muriel Pénicaud? En clair, quoi? Ça allait avec un décodeur? Ça va nous aider à aider Sonia. Je pense ici même au jeune Nicolas que vous avez passé un bel été.

[00:03:08]

Oui, oui, j'ai passé un très bel été. C'est d'ailleurs pour ça que je prolonge un deuil. D'ailleurs, c'était en France, bien sûr, en France. Je dois dire, monsieur Bédard, que j'ai passé d'excellentes vacances. Une fois n'est pas coutume, des vacances franco françaises. Despas? Voilà, en tout cas, voilà, je suis votre plus fidèle auditeur. Sachez le mâtures jour pour toute l'année, mais j'ai quand même des devoirs de vacances.

[00:03:35]

J'ai bossé mon jeu, je ne dis pas trop fort, j'ai bossé mon Jean Castex, je vais être magnanime, je vais le dire à mes camarades. Mais bon camarade imitateur, la clé pour Jean Castex, on dit tout ce qui prend son temps pour parler, mais ce n'est pas des virgules entre les mots, mais c'est des canyon qui débordent. C'est surtout la clé. Laurent, je vous entends, Laurent. Salut Laurent. C'est la clé qui bouffe les consonnes, toi, Laurent, qui est du Sud-Ouest, tu l'as peut être entendu.

[00:04:02]

Il bouffe les consonnes par le d. Il a complètement sorti de son alphabet. Jean Castex Quand tu ne lui dis pas la France doit s'adapter, dit à France. La France doit faire ratafia. Et puis, une autre du formidable espoir attendait Mathieu II. Un formidable espoir pour toi. Je ne sais plus commander commencé. Il était quand même prévu sur Europe1 et finit ministre. C'est pourquoi Mathieu, tu vas finir à Matignon dans 2 ans. Ha ha!

[00:04:31]

Ha! Ha! Ha! Merci Nicolas Canteloup!

[00:04:37]

Le Figaro a annoncé cette surprenante nouvelle hier. Emmanuel Macron aurait eu l'idée de démissionner afin de se faire réélire dans la foulée. Mais l'Elysée a démenti.

[00:04:56]

Français de France? Ha ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ben oui, le français, arrêtez une trompette derrière. Mes chers compatriotes. François Hollande, président de la République de 2012 à 2017, j'ai décidé avec confiance et avec responsabilité d'être candidat à la prochaine élection présidentielle du lundi matin.

[00:05:29]

Mais attendez. De toute façon, l'Elysée a démenti cette histoire.

[00:05:36]

Il n'y avait pas de démenti ou voulu le démenti. Effectivement, il n'a pas le choix. Il doit partir. Le gamin est nul. Moi, je suis chômeur. Cette récession? Le bilan, disons le. Disons le mot, lâchons le mot. Le bilan est piteux, du verbe piteux. Soit il possédait, comme le veut la procédure et on laisse faire les pros.

[00:06:05]

Oh pardon, pardon. Bonjour Ségolène Royal pour les trompettes et le bon français. Chers compatriotes, j'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle de lundi midi. Tout cela même si, pris d'un coup de folie, il démissionnait. Elle n'aura pas lieu lundi. L'élection qui se à compter du 2 juin. Ségolène arrive trop tard en termes de foldingue relous. Afida Turner a déjà présenté sa candidature. Elle fait doublon. Oui, bien sûr, c'est un autre piroguiers en béton.

[00:06:51]

En terme de comique qui fait rigoler tout le monde. Qui va marcher sur les plates bandes Vigor? Mme Joly, ça sent mauvais et manquer de retrouver une belle ambiance de compo possible.

[00:07:04]

Un remaniement? Ammien pose un problème. Edouard, Philippe et Emmanuel Macron veulent virer des femmes et trop de femmes. Ça pourrait rappeler les jupettes de 95. Bonjour monsieur Côté. Bonjour à votre sympathique bravo. J'ai envie de dire à Edouard mon dodo filou, mon fils spirituel. Alors on rappelle qu'en 95, vous étiez renvoyé huit femmes du gouvernement en 24 heures. Vous avez bonne mémoire. Un de mes faits d'armes, j'étais arabe. J'étais chaud, chaud, en rajoutant des taxes.

[00:07:38]

En plus, ça fait des petites astérisques sur les côtés dont je taishō. Les femmes, les bonnes femmes, ça dégage. Et dire qu'à l'époque, je pensais m'être fait avoir. J'avais accepté une poignée de mémères en tailleur pastel dans l'équipe. Puis, au bout de trois semaines, évidemment, c'était le bordel. Mais imaginez si j'avais eu à dire buzin des gros calibres comme Muriel Pénicaud, si Batanga, je partais plus tôt que prévu au Canada. Vous arrêtez la misogynie, là?

[00:08:09]

Attention, non violente. Bon enfant, bien sûr. De la misogynie, de la lucidité. Et dire qu'à l'époque, je gueuler parce que j'avais Françoise de Panafieu et Tabarî m'avait Marlène Schiappa et Nicole Bluebell. La Bachelot Burnotte ne vous donne rien. Quel conseil à Edouard Philippe? Ben oui, mon doudou, mon Edouard, mon fils spirituel. J'ai envie de te dire démerde toi! Parce que les temps ont changé. Aujourd'hui, si tu es environ une seule, une seule, tu m'entends bien, on va te pendre par les testicules.

[00:08:47]

Je te dis merci à la belle analyse politique. Le gouvernement a annoncé un assouplissement du confinement dans les EPAD. Les visites de plus de deux personnes à la fois seront possibles, à condition qu'elles se passent. Ces visites en extérieur n'est pas.

[00:09:08]

Maison de mes Dunia de Maison Cristiane à votre écoute, Georges Cotin, qui n'était pas un T1, mais j'ai écouté, j'ai écouté, puis j'ai perdu. Bonjour Christian. Pas. On voulait savoir comment le confinement se passait dans les EPAD. C'est Madame Air connu, ça va. C'est gentil d'écouter dans le décor. Finalement, quand ça va bien, on a sorti nos pensionnaires. À l'heure où on a pris toutes les précautions, on a entendu tous les messages du gouvernement, donc on les a aspergé en monsieur, propre antibactérienne.

[00:10:14]

On leur a bien brosser les dents, on a vraiment envie de les voir. On risque plus rien. Vraiment à armes égales, comme disait Jeanne, mais dans l'autre sens.

[00:10:29]

Vous ne craignez vraiment plus de contamination s'ils ont des visites de plus de deux personnes en Norvège, il n'y a jamais plus de deux personnes qui viennent dans une maison de retraite. Faut pas se leurrer, on croule pas sous les visites. Ah, c'est cruel. Il faut dire les choses. Tembo dit beaucoup de choses. Fleur bleue étonnante. Ça en a pas beaucoup, mais vraiment, il y a aussi peu de visites que ça dans les rues.

[00:10:55]

Vous verrez l'année prochaine votre petit vétérinaire visant à vous soigner, votre petit ventre rond, voire vous aurez du temps. Viendra pas tous les week end. Ceci dit, ceci dit, je suis mauvaise langue. Mon année, on a des demandes va le passer avec un anthères, souvent faire signer des papiers à nos pensionnaires pendant la sieste. Il y en a qui ont loupé le coche avec Mamiya avant le coronavirus. Ils préfèrent vraiment tout verrouiller avec papillaire un caniche.

[00:11:39]

l'Allemagne reconfirme un foyer d'infection, a fait son apparition et pourrait faire flamber l'épidémie. l'Allemagne devrait donc voir arriver. Cette nouvelle vague est en ligne avec Angela Merkel.

[00:11:49]

La. Son fichu est bon, mais le générique de début, c'est vrai que j'attends la deuxième balle, mon maillot rouge. Magnifique, mais je suis un peu la Pamela Anderson. Ouais, ouais, ouais. Enfin, moi, c'est plus Paméla Calberson. Oui, c'est un camion. Oui, oui, il faut le dire. Parce que sinon, pourquoi pas la balle? Et c'est drôle si ce n'est pas le cas. Perso, c'était le foyer d'infection.

[00:12:32]

C'est dans une région de l'Allemagne qui s'appelle la Rhénanie du Nord Westphalie. Voilà la Rhénanie du Nord. Tout le monde connaît la Rhénanie du Nord. C'est très touristique dans la ville de Redha in Den. Oui, tu connais tu? Oui, c'est à gauche, après La Poste. Voilà. Voilà de quoi tu me prendre la bretelle, direction coqueluches. Tu continues sur tu jusqu'à la bifurcation sur Shotgun Far West Ouest et tu arrives sur Peter Brook centre ville.

[00:13:15]

Oui, oui, oui, c'est du plagiat. L'amour, l'affection vient du principal transformateur de porc du pays, de ses abattoirs. Tiens, je suis Cd5. Pas toi, les porcs. Je suis désolé pour les millions de Français qui rêvaient pour l'été de visiter des abattoirs de cochons en Allemagne. C'est pas possible cette année là. Des petits cochons. Oh oh! Je suis tellement déçu. Nicolas Barré. Bonjour, bonjour, moi qui rêvait de ses vacances en Allemagne, j'ai une Bodereau au dessus de 12 degrés.

[00:14:03]

Je prends même pas de coups de soleil. Je prends des cloques directement. Belle gueule déguisé en père Noël. C'est pas les rouges, non? Je suis un peu mélangé à son rôle.

[00:14:17]

Là, on va écouter. On va vous laisser tous les deux voulu.

[00:14:25]

Emmanuel Macron a semé le doute avec son concept du travailler davantage. On l'accueille tout de suite. Bonjour monsieur le président. Oui, bon. Bravo! Bravo aux Français qui travaillent davantage. Bravo et merci. Merci aux bouchers, aux bouchers qui bouche, plombiers, qui débouche pour un bon pied qui pompe l'eau et aux flics qui me plaît. Merci aux charcutiers qui charcuté aux chirurgiens de Rachida Dati et des mafieux qui, eux, n'ont rien à perdre. Excusez moi, personne ne comprend vraiment ce qui s'est passé.

[00:15:09]

À peu près personne ne comprend vraiment ce qu'on souhaite travailler davantage. Dites nous, mais vous n'avez pas compris, non? Oh putain! Bon ben alors écoutez, on y retourne. OK, les garçons, messieurs, svp. Vous me rebranché la fontaine derrière moi pour faire joli. Remettez la dame qui couche les mains pour les sourds et vous mourot balancer la Marseillaise. Mes chers compatriotes, qu'est ce que vous ne comprenez pas d'entre vous? Qu'est ce que vous ne comprenez pas?

[00:15:47]

Travailler davantage? Ça fait trois mois, trois mois que vous êtes au chômage partiel, trois mois que vous glander, rien chez vous et que c'est moi qui paye. Alors pardonnez moi, mais travailler davantage que rien. Vous êtes sûr que vous ne comprenez pas travailler davantage que rien? Quand on va passer à autre chose, alors Edouard Philippe s'est exprimé sur son avenir et il a confirmé qu'il restera à Matignon si jamais il assez. Il a confirmé. Il a confirmé à Matignon parce que c'est lui qui décide, mais ce n'est pas fini qu'il restera à Matignon, même s'il est élu maire.

[00:16:22]

C'est ça que vous avez fini votre phrase terminée? Oui, c'est la même. Il reste à Matignon, même s'il est élu maire du Havre. Oui, non, non, non. Il reste à Matignon. Si je le faire encore, Philippe Lelu, lui, je lui accorde de ne pas travailler davantage d'ailleurs, et même de travailler moins à même de travailler plus du tout s'il veut rester. Je sais, je suis, je suis crevé, je suis cru, mais j'ai plus de deux ans.

[00:16:47]

Allez.

[00:16:51]

Il va falloir travailler davantage.

[00:16:52]

C'est la petite phrase prononcée par Emmanuel Macron qui fait toujours grand bruit. On va recevoir tout de suite le secrétaire général de la CGT. Bonjour Philippe Martinez.

[00:17:01]

Bonjour, bonjour aux camarades syndiqués de la scène Paul Orochi, Ombeline Cabrol, Laurent. Comment vous l'avez compris, cette phrase? Ecoutez, je vais vous répondre comment j'ai compris cette phrase. Je crois qu'il n'a pas besoin d'un dictionnaire de données macro pour comprendre. Un Macron nous prend clairement pour des cons. Pour le travailler davantage. Oui, excusez moi, ça vous fait pas rire. Le travailler davantage? Macron, c'est la une chose que le travail de monsieur Sarkozy pour causer trivialement traduit du Macron, c'est Archennes et en même temps va s'intercalent Macron dans le texte, je pense.

[00:17:50]

Alors Bruno Le Maire, parce que je suis d'accord avec vous, Bruno Le Maire a tout de suite essayé d'éteindre l'incendie.

[00:17:58]

Il a dit que le président n'avait pas voulu dire ça n'a pas voulu dire ça.

[00:18:02]

Il a dit qu'il voulait éteindre l'incendie. Monsieur le maire, maintenant, on vient de le comprendre. Pas seulement ministre des Finances, mais les pompiers de français, traduit le français du patronat français de droite. On n'a pas besoin de lui, c'est la CGT. On a compris le message. Alors là, je dois dire que je suis d'accord avec le camarade Marc qui a bien dit Tiens, c'est vous, monsieur Régis de la CGT. Bonjour a tous.

[00:18:31]

Bonjour camarade mardi. Alors là, on est remonté. La CGT, SNCF en est remonté. Non, mais franchement. Oh oh! La vulgarité de ce président là, la grossièreté de Macron. Mais comment commence t on parler comme ça aux Français? Enfin, la vedette d'une coupe Napata, car ils passent trop de temps au téléphone à Biggar, le Macron. La vulgarité de vieux propose d'Ambès. On croit rêver. Mais qu'est ce qu'il vénère?

[00:19:08]

Qu'est ce qu'il a dit? C'est vulgaire, Macron. Pas ce qui forge, mais j'ose à peine le répéter sur votre antenne. Allez y, j'y vais. Il a dit Il faut travailler davantage de le dire. Il y a peut être des enfants. Des propos immondes? Oui. Des propos orduriers. Travailler davantage? Oh là là, on vous sent drôlement choqué.

[00:19:35]

Mais qu'est ce qui est si grave? Qu'est ce que c'est? Qu'est ce qui est si grave? Bon, on va faire l'exégèse, oui, parce que je connais des mots compliqués. Il y a deux grands axes dans cette proposition l'axe Travailler et ça, ça. La CGT n'est pas d'accord. Il y a le deuxième axe qui est davantage. Alors là, là, par contre, là, on est pas d'accord non plus. Alors, les deux ensemble?

[00:19:59]

Non, mais c'est le pompon, c'est le bouquet. Non, moi, je te prends à témoin, camarade Martine. Je ne travaille pas ta pensée. Je crois que t'as bien vu le camarade régisse. On est d'accord sur le fond nous faire davantage. Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes.

[00:20:22]

Allez, merci messieurs. Les salariés de BFM ont voté une grève, une grève inédite pour manifester contre le plan social organisé par leur patron Patrick Drahi. On va se connecter à la matinale de Christophe De.

[00:20:40]

Bonjour et bienvenue sur BFM TV. L'info ce matin, c'est la chaleur. Vous l'avez compris, la chaleur, il fait chaud, il fait chaud tout de suite. Un GICL météo. Alors écoutez cela peu chers téléspectateurs, vous semblez un petit peu excessif comme votre jingle, mais on va tout vous dire, on va être transparent avec vous ce matin. Plusieurs membres de la rédaction on n'est pas habitués à ça sont en grève ce matin, donc je dois lancer les jingle moi même.

[00:21:13]

On reparle de cette grève tout de suite avec un jingle.

[00:21:14]

Le conflit social, c'est ma mère de merde. Oui, chers auditeurs, excusez moi, je suis trompée de lancement de Bouton. Plus exactement. L'amour est dans le pré. Qu'est ce que ça fout là? Bon, on est pas. Non, on n'a pas trop la notion de conflit. Donc, du coup, on boite, on va retrouver Patrick's Choses. Pardonnez nous pour ces petits impairs. Patrick Sauce, notre envoyé spécial sur cette grève avec son binôme Serge Béarnaises, Patrick.

[00:21:44]

Si tu sov ton plan départs ou mais aucune. Aucune, aucune hésitation. Oui, oui, pardon, Christophe. Je suis avec trois collègues grévistes qui tenteront de faire brûler des dépêches AFP pour faire cuire des merguez dessus. Vous ne savez pas encore si elles seront cuites correctement. C'est notre vraie question. C'est notre vrai tâtonnement ce matin. Le progrès questionnement, devrais je dire? Oui, c'est ça l'odeur de barbecue que nous avons en plateau. Patrick, soyez indulgente tout de même avec nos camarades BFM.

[00:22:17]

Jusque là, c'est vrai qu'on a surtout filmé les manifs pour les critiquer. C'est la première fois qu'on doit en faire une. Donc, c'est normal que nous tournions au début. Mais nous sommes tous ensemble, tous ensemble et tous ensemble, tous ensemble. Ouais, ouais, Christophe, les CRS arrivent. Priorité donc, au direct. Patrick Bragard Patrick, racontez nous un peu de ce Christophe, là où bon, je vous avoue. Je suis en direct à l'antenne.

[00:22:59]

Je ne sais pas trop quel positionnement prendre. Patrick veut dire vous aider, ce serait défendre un manifestant et vous savez que ça, c'est interdit par le règlement éditorial de notre chaîne. Et en même temps, nous devons aussi lutter pour nos droits face à l'oppression du grand capital marchand. C'est un véritable grand écart pour écouter. Ce qu'on va faire va marquer une pause. C'est là que j'ai le cerveau qui fait autant. Que voulez vous? Quand on vous rappelle la principale information de cette édition, il fait chaud.

[00:23:33]

Grandissement dans l'affaire Fillon. L'ancienne chef du parquet national, qui s'appelle Eliane Houlette, a fait état de pressions de sa hiérarchie pour accélérer la procédure judiciaire contre l'ancien candidat à la présidence François Fillon.

[00:23:46]

Oui, j'aime ma femme, Eliane Houlette. La justice aurait bel et bien accéléré votre mise en examen pendant la campagne présidentielle. Ça doit vous mettre en colère. Ecoutez madame Leclerc.

[00:24:05]

J'aimerais simplement que la justice fasse son travail. Contrairement à Pénélope qui, elle, ne l'a jamais fait. Et attention, là, vous êtes en train d'avouer que Pénélope a écouté, écouté. Je suis victime depuis tant de mois d'une cabale politique. On a été recherché. Vous rendez compte où on en est? On a été rechercher de vieilles histoires ou j'ai j'aurais détourné 650 000 euros volés. Voilà, disons le mot à l'Etat français pour payer ma femme à ne rien foutre.

[00:24:37]

Et on a demandé instamment et les preuves sont là d'accélérer la procédure. Tout ça pour m'empêcher Leclerc d'être président. Eh bien, je dis que cela est honteux. Oui, heureusement, quand même. Accélérer la procédure. Vous auriez été protégé par l'immunité présidentielle et après l'affaire aurait été annulée grâce à la prescription. Vous connaissez bien sûr son été annulé grâce à la prescription. C'était ça le but que je n'aille pas en taule. Et la justice a tout gâché.

[00:25:07]

Tout ça parce que j'ai volé 750.000 euros. Voilà, je vous propose de revenir après le verdict. D'accord. Oui, m'enfin. Ben voilà, il y en a un assez bon. C'est bon, ça ira. En tout cas, Brice. Brice Hortefeux a déclaré dans le JDD.

[00:25:27]

L'élection a été faussée, mais évidemment, évidemment, elle a été faussée. Et cette élection, il a raison. Brice Hortefeux, c'est une arnaque. Jeudi, remboursez! Bonjour monsieur Hollande.

[00:25:40]

Vous parole? Oui, oui, vous êtes en train de vous dire que vous, Me Galanter, vous avez pas annulé à la dernière minute. Vous inquiétez pas, on a fait ça une fois. Tu parles, aller chez toi, tu parles. J'ai dit oui, je fais mon allocution comme le président.

[00:26:05]

Messieurs, si vous pouvez me mettre la Régie, pouvez mettre la femme Fontaine derrière moi.

[00:26:11]

Et la Marseillaise, svp. Française, il faut couper la darija, il faut couper en français et en français, on recommence. Pas du tout. Françaises, Français, mes chers compatriotes, le à ce que l'élection présidentielle 2017 soit rejouée la semaine prochaine. Justice sous la houlette de Mme Houlette Boulet. Non, mais pardon. Mais vous, vous étiez déjà retiré quand François Fillon a eu ces ennuis?

[00:26:52]

Oui, je me demande ce que l'élection soit annulée quand même, ne serait ce que pour une raison évidente. Ah bon? Quelles raisons pour emmerder Macron? Moi, ça me suffit pour être heureux. Héliodore Philippe, vous vous répétez? Répétez Edouard Philippe. Cette popularité étonnante. Il n'aime pas Macron, qu'on rappelle que son premier ministre est plus populaire que lui.

[00:27:14]

La loi? Eh bien écoutez, je vous remercie d'être passé, monsieur Hollande.

[00:27:17]

Il se présente comme bandy, est très remonté contre Emmanuel Macron. Il est avec nous ce matin.

[00:27:26]

Ouais, bonjour, je dis Tomar, on sait jamais. C'est le mercato. Jamais je ne vais pas changer mes habitudes à carte 38 ème minute, alors j'ai vu citer.

[00:27:40]

C'est idiot de construire un rempart anti écolo pour marcher main dans la main avec la droite conservatrice, avec des ringards comme Gérard Collomb. Voilà ce que vous avez dit.

[00:27:49]

Ringard? Oui, c'est pas bien. Maintenant, c'est ringard. C'est pas bien. Je regrette. J'ai entendu dire j'aurais dû dire débrayent. J'aurais dû dire croton. J'aurais pu dire très Turdus. Résidu de pain. Succès. Gérard Tape est un pas de colonne vertébrale, mais. En effet, vous avez dû aussi écouter. Vous avez dit je voterai écolo partout où les écologistes sont en passe de prendre la mairie, mais carrément Thomas Collomb Ali.

[00:28:19]

Je voterai alliant écolo. Je voterai Collomb à Bordeaux. Mais vous êtes tous là, Dany? Quoi? Je suis quoi? Vous êtes là en ce moment?

[00:28:28]

Vous êtes tous en Allemagne, en Allemagne. En bon. Du coup, mon engouement, ça fout un peu. Oui, bon, ben, tu sais ce que je te dis de dire par Thomas en termine avec Jean-Marie Bigard, qui a annoncé qu'il allait finalement se lancer dans la course à la présidentielle pour 2022.

[00:28:51]

Patrick Sébastien, vous avez tenté de l'en dissuader, mais c'est lui le seul.

[00:28:56]

Salut, c'est lui, Jean-Marie. C'est mon pote et moi. Je pense qu'il a aucun intérêt à se lancer dans ce merdier. Tu vois, je parle avec lui avec un pote à nous. Un magicien suédois qui arrive à sculpter le visage de Popeye les yeux bandés, jongle avec une tronçonneuse sur une musique d'Annie Cordy et reproduit un Popeye de trois mètres d'eau. C'est génial. Oui, oui, mais s'il vous plaît, on peut rester concentré.

[00:29:25]

Qu'est ce que vous vous êtes dit avec guidages? J'ai dit à Jean-Marie Jean-Marie Si tu te sens là dedans, faut que tu affine ta vision politique. C'est quoi ton positionnement vis à vis de la politique économique européenne? Aujourd'hui, le clivage Nord-Sud se fait surtout au sujet des eurobonds. Tu vois le d'eurobonds parce que Merkel a accepté le deal en faisant la grimace. Les budgets sont incertains. C'est ça, la grande question demain. Cyrano oui, barrez. Vous attendiez pas à ce que je m'y connaisse.

[00:30:00]

On a vu que c'est surprenant. Qu'est ce qui vous a répondu?

[00:30:03]

Alors Bigard a bel et bien répondu. Merkel qui allait se faire enculer comme Jean-Marie. Jean-Marie, merde, t'es pas prêt pour être président. Après, peut être que je botro. Après tout, Donald Trump, il a commencé comme ça. D'ailleurs, je trouve que c'est une vidéo du génial jongleur chinois naturiste.

[00:30:24]

Il fait tourner les assiettes avec le visage de Trump sur les assiettes, les Besson, les pieds, Julien, avec quoi il fut trouvé. La politique, c'est passionnant.

[00:30:35]

Didier Raoult, qui était entendu par la commission d'enquête parlementaire sur les Covidien, une commission dont le rapporteur est Eric Ciotti, et nos équipes étaient sur place.

[00:30:48]

S'il vous plait, messieurs, d'arrêter les flashes. Voilà, on se concentre un peu. Bonjour Monsieur Rao, merci d'être d'avoir répondu présent. Merci de vous présenter à cette commission d'enquête qui va faire son travail en toute transparence. Et j'insiste là dessus en toute Cancon, Vita Jurado, vos résultats marseillais que vous contrôlez d'ailleurs vous même été meilleure que partout en France et ailleurs. La science a t elle ainsi démontré? Pouvez vous nous confirmer que le gouvernement n'a rien fait?

[00:31:28]

Je suis médecin. Je suis un scientifique. Je ne suis pas un devin, mais à l'évidence, mon gouvernement sont tous atocas. Ce que je sais faire, c'est ce qui se fait de mieux en médecine. Personne l'evidence donc pu avoir de meilleurs résultats, surtout comparé à moi tout le monde. De la purée de cerises dans le cerveau. D'accord, je prends note bande à part boit de la purée de céleri à l'assemblée, ce qui veut dire que dans le cerveau, peut être un bon monsieur Raoult, professeur sur la chloroquine.

[00:32:03]

En mars dernier, vous l'avez utilisé sur monsieur Estrosi. Christiane, vous connaissez bien puisque nous étions en concurrence pour la mairie de Nice et que je ne peux pas l'encadrer. Ma chambre vit un cauchemar. Comment expliquez vous les résultats désastreux sur monsieur Estrosi et les résultats désastreux? Votre traitement coûteux en traitement désastreux? Estrosi L'intégriste, que je sache, juge Thomas d'Atar pour justification. J'espère que vous avez pris votre soirée parce que je ne laisserai pas sortir tant que vous n'aurez pas une explication qui soit concomitant à cette convention citoyenne dans le climat qui a rendu ces propositions.

[00:32:47]

Vous savez, il s'agit de cette assemblée de 150 citoyens tirés au sort, chargés de travailler sur la réduction des gaz à effet de serre. Bonjour Emmanuel Macron, bonjour à toutes et tous. D'abord, je tiens à féliciter ces 150 citoyens, ceux et celles celles et ceux qui et de chacun et chacune, qui ont réussi à formuler tant de propositions entêtantes. Je veux dire, ce sont. Rappelons que ce sont des provinciaux. Et pourtant, malgré ce provincial, ils ont fourni un travail de qualité et je dois les saluer tous.

[00:33:22]

Autant de personnalités différentes, des étudiants qui étudient, des plombiers qui plombent, les tripiers qui privent des travailleurs bas et des retraités qui bavent aussi. Il propose aujourd'hui des solutions radicales pour notre planète.

[00:33:38]

La Chine a tout à l'heure parmi ses solutions inscrire la préservation de l'environnement dans la Constitution, reconnaître le crime d'Écaussinnes, réguler la publicité, lutter contre l'artificialisation des sols. Je tiens à remercier ces 150 José Bové. Moi, je pensais que j'étais à la tête d'un pays moderne, la cinquième puissance mondiale. Et en fait, non, je dirais 60 millions d'éleveurs de chèvres. Merci beaucoup d'éditeurs. On est passé avec tout le monde à la Convention citoyenne pour le climat, votée à 99,3 pour la reconnaissance du crime d'Écaussinnes, néologisme qui vise à réprimer les crimes commis contre l'environnement.

[00:34:24]

Ce concept important a été rejeté il y a peu par l'Assemblée nationale, mais avec le président de l'Assemblée, Richard Ferrand, la rédaction reste inférieure au groupe de citoyens qui veut réprimer le crime contre l'environnement. Je trouve ça très bien. Je le comprends très bien au sort de ces deux adolescents. Je vous rejoins sur ce jus de tee shirt de Che Guevara et de Cholot. J'ai voulu protéger depuis Epreuves, entre autres choses.

[00:34:58]

J'ai grandi, mais c'est à dire que l'Assemblée avait rejeté cette notion plébiscitée par tout le monde d'ailleurs, mais coûteux aux yeux globuleux du tofu.

[00:35:08]

Vous préférez quoi, franchement, vivre dans un monde avec des babouins de flamants roses ou dans un monde de l'emploi? Vous pensez que ce sont les ragondins qui vont vous trouver du travail? Non, c'est une évidence du jour. On a besoin de détruire la nature pour produire des biens de consommation plongeuses, habitants, c'est comme ça. On voudrait rendre au seuil légal de l'eau chaude. Alors, stop! Sortie d'un album qui s'intitule Rock and Roll Show.

[00:35:44]

Un album live avec. Artistes français qui ont partagé la scène ensemble Francis Cabrel et Dick Rivers. Bonjour Francis Cabrel. Bonjour petite Julie, bonjour à toi Mathieu. L'épopée Pierre se réveille le 25 mai queleur 753 yeux, les paupières lourdes comme des bouteilles, rebutent d'abord Mathieu, obligée de quitter la campagne normande pour rejoindre la ville folle et polluée aux murs de poussière. Bonjour au reste du troupeau, un toit en moline. Mon cousin a une lettre. Oui, une lettre près Laurent Cabrol avec des nuages, un cumulus cumulonimbus.

[00:36:32]

Francis Cabrel restera tout aussi sec. Parlez nous de Dick Rivers, qui se décrivait salon d'écrivain. Ça me dit quelque chose. Reaver? Pardon, je ne veux pas de Didier Rivière. Autant pour moi, un homme. Tu sais, je n'aime pas les anglicismes, mais c'est vrai. J'aimais beaucoup Didier Rivière sans surprendre. C'est vrai qu'on a deux univers musicaux. Oui, oui, c'est vrai que les Français partent toujours de gens en vacances comme rocker, alors icône du rock dans notre beau pays.

[00:37:12]

Mais Didier Rivière, pour moi, était également très beau en vacances. C'est ça? Oui, Johnny Hallyday. On le sentait venir si on peut être un peu approximatif dans votre matinale. Il y a 8 heures 53 jusqu'à la matinale de Gabriel. Il n'y a pas de flash. Moi, je ne suis pas très lâche. Ça revient à la chanson comme artiste. Julie, qu'est ce qu'il y a comme chanson? Il y a pas mal de chansons.

[00:37:52]

Le fruit rouge.

[00:37:53]

Elle aura en charge le fruit rouge. C'est Chuck Berry qui soit gentil, Johnny bigotes, soit gentil, soit gentil.

[00:38:13]

Les passants, les Parisien avec ce titre.

[00:38:15]

Arnaud Montebourg face aux entrepreneurs. Bonjour monsieur Montebourg. Cha cha cha cha. Laroche Cabrol. Le salut à tous. La compagnie, c'est Arnaud l'entrepreneuse, le king de la startup nichant ha ha!

[00:38:34]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! De Paris! Oui, je ne parle pas bien anglais chez moi, je suis made in France.

[00:38:46]

Dans cet article, vous prodiguer vos conseils à de jeunes entrepreneurs dans Le Parisien, voilà autant que Claude Muscs, Franchet en tant que patron d'une multinationale du miel et de la glace.

[00:39:00]

Je me devais de donner quelques conseils à nos compatriotes eux, même si vous avouer que la crise du Kovy vous a impacté et que vous avez dû mettre vos employés au chômage partiel.

[00:39:09]

Tu arrives hl ha ha ha ha ha ha ha! En l'année, sapience, l'année où je l'anche trois sociétés Bîmes locaux vides. Je suis déjà au bord de la faillite, à deux doigts de bouffer la grenouille.

[00:39:23]

Et en plus, vous dites dans cet article toujours j'ai mis toutes mes économies dans des boites 172 000, rien 172.000 et oui, 172.000 rogemont.

[00:39:34]

Alors bien sûr, les esprits chagrins ou à venir autour de la table que vous êtes en train de vous dire quoi? Un gars qui a 57 ans après l'avoir bossé toute sa vie? Ca change 12.000 euros d'économies, le gars, ce n'est pas Bernard Arnault Bettencourt au niveau du sens des affaires. Ben justement, justement, Donji, il faut maintenant vendre de la glace. Ça tombe bien, pour le coup, j'ai du pot. C'est bientôt la canicule.

[00:40:02]

Ben oui, c'est maintenant ou jamais pour votre glace qui s'appelle. Je me rappelle la mémère Chebeya est une gourmande à vous fait saliver, rhum, raisin de côté. Imaginez la robe raisin devant Netflix, bien loti lorsqu'il rentre au canapé avec ma mémère allume une bougie. Tu mets un indice de Barry Blanc? Oui, je suis made in France. Et là, l'ambiance était érotisée. Ta main mémère aux frais afférents? Allez, allez! Ha! Ha!

[00:40:40]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! C'est bien ça, ma. Norman fait face à Jean-Jacques Bourdin, qui recevait hier Didier Raoult une interview houleuse, le professeur ayant même menacé de partir de quitter le Plateau.

[00:40:58]

On va faire un petit tour du côté de la matinale de Jean-Jacques Bourdin.

[00:41:05]

Bonjour à tous chez Jean-Jacques Bourdin. Bienvenue! Bienvenue sur RMC, RMC Radio, Mégalomanie et chloroquine. Oui, oui, le professeur invité. Hier, on passait en boucle un échange musclé. Prends en de la graine MCU en de la graine au concours de la tête de cochon. Il a trouvé à qui parler.

[00:41:28]

Ce monsieur Raoult, on va voir ce que vous avez pensé, vous, chers auditeurs. Allez, je vous laisse sa parole, sa parole laissée. Merci Crétier de ces rôles avec. Bonjour, j'ai rencontré Didier Raoult, patron de la chaîne. Je l'adore, Didier Raoult. Je sais que j'ai GPS son visage sur le capot du taxi, la 80 cm de large, le gosse.

[00:42:04]

Tu sais que je lui ai tatoué Didier Raoult, d'Asgard Sénat. Baba, tu vois à la maison et tous ces garçons, je te dis bien on applaudit la pelote chloroquine. Dis moi, Jacques, pas tu lui parlais tout écoutiez.

[00:42:27]

Oui, qu'avez vous? Qu'avez vous? Didier Raoult On a fait tout un foin. Ce n'est qu'un nom. Oui, c'est vrai que c'est un personnage du le intéressa. Bon, il aurait pu faire l'effort de s'habiller correctement et de se laver les cheveux en bataille.

[00:42:46]

Tu vas revenir à la commission d'enquête devant les députés. Tout le toutim.

[00:42:51]

Parce que si tu pouvais avoir des places, tu peux surfer. J'ai pas trouvé sur des conneries déplacées, mais il est carrément top.

[00:43:07]

Beau cadeau pour ton pot de départ. Le Salon Pazar a eu des frissons.

[00:43:16]

Je ne suis pas encore parti. N'allez pas plus vite en besogne que si on veut m'offrir un beau cadeau pour la fin de saison. Je préférerais un pot de chaebol pour me défouler ou faire une interview de Marlène Schiappa. C'est pas pareil, on peut pas en parler. J'avais presque oublié le départ en même temps. Tout fout le camp.

[00:43:38]

Des années après toutes ces années, ce bon vieux temps. Et vous aussi, vous allez me manquer, chers auditeurs, profite de ta matinale, matu. Un jour, tu verras, tu regretteras ce studio étroit de blondeur, parfois régnante de tes collaborateurs. Allez, on va terminer en parlant de Patrick Balkany. Il a fait parler de lui Patrick Balkany, alors qu'il a été libéré pour des raisons de santé en affirmant que sa vie était en danger. Il a été filmé en train de danser dans les rues de Levallois-Perret.

[00:44:23]

Bonjour Patrick Balkany.

[00:44:24]

Oui, bonjour madame Coulter. Cette polémique n'a pas lieu d'être et mon souci de fond ne fait pas grand chose en ce moment. D'ailleurs, pour vous dire, je vous parle, j'ai beaucoup de mérite parce que j'ai une fièvre terrible.

[00:44:44]

Vous dites justement la. Oui, une terrible fièvre du samedi. Vous sentez la conférence Guiorgui pour son retour au studio de Bavière? Monsieur Balkanisé, vous vous moquez de nous? Franchement, je suis en sueur. Vous avez vu Isabelle, la belle bête bête, la fièvre Broussy contrôle plumeau comme si vous voyez mon corps bouger. Bouge tous, mais vous n'avez pas peur de la réaction des juges. J'ai confiance en la justice de mon fils. Non, les seuls juges, je vais vous dire qui vous font peur à l'heure qu'il est et qui sont les juges de Danse avec les stars.

[00:45:45]

J'ai rendez vous chez le médecin, mon docteur, parce que Gorgue Gynéco, c'est plutôt pour HipHop. Je vais répéter un petit solo de breakdance pour les Bolger. Pas.