Happy Scribe
[00:00:05]

C'est presque de l'info, c'est la règle de presque de Nicolas Canteloup, et on trouve tout de suite Matthieu Bégaar pour les titres de L'actu. Bonjour, je lis Bonjour et bienvenue sur Europe1. Merci pour cette interview de Thibault de Montbrial qui nous a appris grand. On allait avoir plein d'attaques terroristes à venir. C'est bien, c'est tout ce qu'il manquait pour bien finir en voyant le bon côté des choses sur lesquelles il pleut. Il pleut, Ianoukovitch partout, mais heureusement, on va tous mourir du terrorisme avant d'aller.

[00:00:39]

L'actualité, c'est bien sûr Olivier Véran qui devrait annoncer de nouvelles mesures restrictives ce soir et probablement la fermeture des restaurants parisiens. A ce sujet, Philippe Etchebest a défendu les restaurants en voulant nous rassurer sur les mesures d'hygiène. Franchement, les juges qui ont gonflé une petite baisse, ça fait 10 ans. 10 ans que tous les jeudis soir, dans Le Cauchemar en cuisine, il montre que toutes les cuisines de France sont dégueulasses, qu'il filme des chefs dans leurs plats qui ont des souris et qui font des grottes dans la tarte aux abricots.

[00:01:10]

Et maintenant, il faudrait croire quand il nous dit qu'il n'y a aucun problème d'hygiène dans les restos. En tout cas, pas Top Chef. l'École privée talk show, mais apparemment depuis. L'autre info sur les taxis? Oui, les taxis. Vouloir, nous l'avons dit, qui sont prévus à Paris 2024. À ne pas confondre avec les taxis voleurs qui, eux, sont déjà là et qui emmènent les touristes de Montmartre à Châtelet en passant par les taxis ce soir.

[00:01:33]

Julie, voilà, je m'inscris en faux voleurs. En tant que maire de Paris, Anne Hidalgo annonce que si il y a la création de taxis volants, eh bien de façon concomitante des vélos volants pour emmerder la circulation. On est arrivé à bout des embouteillages dans le ciel, maintenant à Paris.

[00:02:06]

Il y a donc eu cet énorme bruit, hier, causé par un Rafale qui a franchi le mur du son. Un événement somme toute insolite décrypter toute la journée d'hier sur BFM TV. Ça va, ça va s'arranger. C'est bon, c'est bon, c'est bon. On a suffisamment parlé de remuer le couteau dans la plaie. Tu seras sympa. Bonjour Marc-Olivier Fogiel. C'est vous qui dirigeait maintenant BFM TV. C'est vrai, ça ne vous a pas plus la manière dont vos journalistes ont traité l'info?

[00:02:30]

Tu rigoles ou quoi?

[00:02:32]

Il y a le débat entre 30 et Boyden pour contrôler la première puissance mondiale. On a la crise sanitaire comme sujet à l'attaque de Charlie Hebdo. Les gens me disent qu'est ce qu'ils font? Ils prennent l'apéro tranquille sur mes plateaux pendant 8 heures d'affilée en parlant du gros avion, un café boum! Ils m'ont fait venir en bateau. En même temps, ils m'ont fait venir quatre généraux de l'armée de l'air, experts de l'aviation civile, trois ingénieurs du son et des pilotes de chasse.

[00:02:55]

J'en ai eu pour cette 7600 brigade la note 1600 balles de taxi remboursés pour qu'une bande de glandulaires racontent leur petit voyage en avion. Les feignasses!

[00:03:07]

C'est vrai que les gens castex, notre premier ministre, recevra aujourd'hui les différents maires de France pour discuter des mesures à prendre pour empêcher que la Ville 19 continue à se répandre. On est en ligne avec lui. Bonjour Jean Castex. Bonjour Julie, bonjour monsieur. Tous vos collaborateurs, la rédaction. Effectivement, en tant qu'élus locaux, il est normal que reçoivent les élus local de libération de notre beau pays. J'attends donc de sa part et Lebert Paris, Toulouse de Lyon.

[00:03:46]

Ha ha! Ha! Ha! Ha!

[00:03:48]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! De côté rangeaient chez Chavez. Mais. Je pense qu'il faut instamment fermer les bars et les restaurants, les salles que l'on attendait, vous n'êtes plus maire de Lyon. Vous avez été remplacé par l'écologiste Grégory Dousset, alors arrêtez de rapporter. Vous tenez vraiment à ce que celui qui prenne des décisions, ce soit l'autre dont vous avez cité le nom l'écologiste.

[00:04:30]

Franchement, je prends Mme Steny à témoin verdes. C'est des cons, Grégori. Tous, c'est là où il va dire que tout va bien. Un grand peu soigneux. C'est ça, les Lyonnais, avec des décoctions de fenouil à l'huile essentielle de mandarine. La situation est grave. Moi, je vais vous dire une chose je n'ai pas envie de me retrouver avec un tube dans la gorge parce qu'un hippie, je veux du jeune. Ce réseau a voulu nous protéger du vide avec du beurre de karité.

[00:05:08]

Déjà, je veux dire pas très bien quand ça ne se sentait pas très bien à côté des symptômes inquiétants. Oui, je suis comme la mère. Je suis capable de courir 30 km. Oui, quand j'essaye. Bah, je peux vous montrer.

[00:05:27]

Quand j'ai essaye de courir dès le démarrage, je prends appui sur ma jambe gauche ayant été arrêtée, puis devient une jambe, comme vous dites racolent. Allez, on va revenir sur les débats entre Donald Trump et Joe Biden. Débat qui a été un véritable pugilat entre les deux candidats, âgé de 74 et 77 ans. D'ailleurs, on me dit dans l'oreillette qu'une experte souhaite livrer son analyse sur notre antenne. Allô, alors? Bonjour Madame, vous êtes experte en politique américaine.

[00:06:00]

C'est ça?

[00:06:02]

Allô? Oui? Ah bon? Oui, la secrétaire médicale? La maison de retraite Pétunia de Bordeaux-Mérignac. Je ne suis pas experte en politique américaine. Je suis experte en bagarres de ville, mais je j'en fais pas.

[00:06:24]

Mais quand il avait des cheveux blancs, résume. Pendant l'été, je suis à moi, je suis là. Dites moi comment je suis assez bon, alors comment vous l'avez trouvé? Les deux candidats auraient été odieux, non? Moi, j'ai tourné trempé, monsieur Bidets. Très courtois. Si vous saviez, on a bien pire. Vous savez, il faut savoir. Par définition, un billet, c'est méchant, ça fait pas mal parce qu'on sent que les gencives.

[00:07:17]

On revient au débat là. Mais qu'est ce que vous retenez vous? Christiane Écoutez, quand vous regardez deux candidats américains, vous dites qu'il faut vraiment reposer la question cruciale de la fin de vie. Est ce que c'est? Est ce que c'est humain de laisser deux personnes de cet âge s'humilier comme ça en public? Les Américains? N'est pas à faire des empires chez Caldoches. C'est terrible, a asséné. Certains vont bientôt Cristiane. Bon courage, parce que c'est pas ça.

[00:08:00]

Pour terminer, on va, on va, on va filer à Roland-Garros.

[00:08:03]

Je crois ou je sais, ça va faire un petit pas. Les gradins sont vides. Ce qui tombe bien d'ailleurs, puisque les joueurs ont besoin de silence. Ecoutez bien à ce sujet. Lors d'un match, les joueurs et l'arbitre ont demandé à Nelson Monfort de se taire. Ces commentaires des joueurs visé avec une balle? Nelson bonjour Angélique. Ce sont des petites histoires, ces petites anecdotes qui font le sel à Roland-Garros. Mais en même temps, on est au travail, oubliant cette péripétie puisque ce matin, être un match absolument passionnant dans ce tournoi fantastique à Roland-Garros.

[00:08:42]

C'est un tournoi qui, évidemment, marquera l'histoire du tournoi. Un tournant qui marquera l'histoire du sport. Car chère Julie, c'était extraordinaire. Ne pas lâcher cela pour rester poli. Je fais mon métier. J'essaye de donner envie aux gens de regarder votre tournoi de merde où il n'y a personne à Wimbledon. Quel sans gêne! Franchement, en plus, je l'ai entendu, c'est un Français. Comme si j'allais faire pommés un joueur français. J'y arrive très bien tout seul.

[00:09:22]

Franchement, on n'a pas besoin d'aide. Oui, mais pas Patrice Patrice. Papa ne passe pas une balle dans la gueule. En même temps, quand on n'est même pas foutu mettre une balle dans un service dans un appartement, on n'essaye pas de viser une tête nulle. Je préfère passer le flambeau à l'homme qui vous fera le mieux, j'en suis sûr. Vivre le tournoi. Notre ami et collègue Charlie Intuitu prend le relais après un échange. J'en peux plus.

[00:09:58]

Le prix d'un tournoi se poursuit. Un match qui oppose le dernier quart de finaliste du tournoi Dierick, Nelson Monfort. Même si on pouvait parler du jeu sur le court. Vous avez raison. Beaucoup de choses dans les tribunes. Ca va être Fred Godard. Son gros plan d'une chaise vide, d'une autre chaise vide avec la pluie fait son apparition. À l'instant, il pleut beaucoup. Jean-Paul Belmondo, qui Mando Jean-Paul, qui semble encore avoir confié un instant, aperçoit Patrick Bruel dans Paddles pour le rejoindre, en particulier avec cette décision de le faire jouer au mois de décembre.