Transcripts (13)

Paris Podcast Festival : Instagram, les féminismes et moi

Quoi de Meuf

  • 32 views
  • about 2 months ago
  • 01:07:01

Merci aux box à cuisiner HelloFresh de soutenir Quoi de meuf et rdv sur hellofresh.fr/quoidemeuf pour bénéficier de 20€ de réduction sur vos 2 premières commandes avec le code QUOIDEMEUF.Instagram est souvent défini comme le réseau social de la libération du corps mais est-ce vraiment le cas? Sommes-nous toutes égales face à cette appli ? Dans le cadre du Paris Podcast Festival 2020, Clémentine, Kaoutar, Anne-Laure, Pauline et leur invitée Adeline Rapon se penchent sur la plateforme au 1 milliard d'utilisateurs et utilisatrices. Références entendues dans l’épisode :Adeline Rapon est une blogueuse et artiste photographe. Elle s’est fait remarquer par sa série de photos “fanm fò” sortie en 2020. Xavier Eutrope, « 5 événements qui ont marqué l’histoire d’Instagram », INA, la revue des médias (2018)Lorie Flor Eliès, « Image de soi sur Instagram », Ecole nationale supérieure Louis Lumière, 2018Louise Hermant, « Instagram est-il anti-féministe ? », Les Inrockuptibles (2019)Chanté Josephe, « Instagram’s murky ‘shadow bans’ just serve to censor marginalized communities », The guardian (2019)Judith Duportail, Nicolas Kayser-Bril (avec Kira Schacht et Edouard Richard), «Sur Instagram, la prime secrète à la nudité: se déshabiller pour gagner de l’audience », Mediapart (2020) Romy Alizée, « en furie contre la censure du Net », Libération (2018)Bertoulle beaurebec, Balance ton corps: manifeste pour le droit des femmes à disposer de leur corps, La Muzardine (2020)Emily Ratajkowski, « Buying Myself Back when does a model own her own image? » The Cut (2020)@lgbt_history @lesbianherstoryarchives@theaidsmemorial L’étude menée par la Royal Society for Public Health est disponible sur son site (rsph.org.uk)Jolianne Paul, « Réseaux sociaux et image corporelle », université d’Ottawa (2018)Jennifer Padjemi, « Instagram, antichambre de la psychothérapie », Slate (2019)@nadia.craddock sur Instagram: chercheuse en body imageKelly Oakes, « The complicated truth about social media and body image », Bbc (2019)Judith Duportail, « Qui est Miss Paddle? », Pavillon Sonore (2020)Sara Li, « The problems with Instagram’s most popular beauty filters, from augmentation to eurocentrism », Nylon (2020) Black Mirror, de Charlie Brooker, Netflix (depuis 2011)I May destroy you, de Michaela Noel, HBO (depuis 2020)Emily in Paris, de Darren Star, Netflix (depuis 2020)Gabrielle Wittkop, Les héritages, Bourgois (2020)Mademoiselle Caroline, Mathou, A volonté, tu t’es vue quand tu manges?, Delcourt (2020) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode a été enregistré dans le cadre du PPF sur Zoom. Cet épisode a été conçu et présenté par Clémentine Gallot, Kaoutar Harchi, Anne-Laure Pineau, et Pauline Verduzier. Invitée Adeline Rapon Mixage Laurie Galligani Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu Montage et coordination Ashley Tola.

#115 - QDM de Poche - Films de Noël : amour, neige et clichés

Quoi de Meuf

  • 17 views
  • 2 months ago
  • 28:20

Dès le mois de décembre, nos chaînes de télé et nos plateformes de streaming préférées sont envahies par les films de Noël. Si c’est le plaisir coupable de certain-e-s, force est de constater que les représentations ne sont pas toujours très diversifiées. Dans ce dernier QDM de poche de l’année, Clémentine et Pauline décryptent ces films de Noël devenus des classiques à travers le prisme des féminismes. Les références de l’épisode :Newport Beach de Josh Schwartz et McG (2003-2007)HBO Max, « Chrismukkah Is The Best Holiday, The O.C, HBO Max », Youtube (2020) Happiest Season, de Clea DuVall (2020)Mon Beau-Père et moi, de Jay Roach (2001)Rachel Charlene Lewis, « « Happiest Season » Shows Queers Joy Is Sometimes Elusive », Bitchmedia (2020) Schitt’s Creek de Dan Levy et Eugene Levy (2015-2020) Aline Mayard, « Romcom de noël: les couples homos sont désormais les bienvenus », Cheek magazine (2020) Bad Moms de Scott Moore et Jon Lucas (2017)Home for Christmas, Per-Olav Sørensen et Anna Gutto, Netflix (2019) Holidate, de John Whitesell (2020) A Christmas prince de Alex Zamm (2018) Let it snow, Luke Snellin, Netflix (2019) Rachel Charlene Lewis, « « Holidate » Proves Netflix Hasn’t Nailed the Holiday Rom-Com », Bitch média (2020)Love Actually de Richard Curtis (2003) Family Man de Brett Ratner (2000)La vie est belle, Frank Capra (1947)Carol, de Todd Haynes (2016) Un conte de noël, d’Arnaud Desplechin (2008)A Very Murray Christmas de Sofia Coppola (2015) Jingle Jangle: A Christmas Journey de David E. Talbert (2020)Hot Chocolate Nutcracker: Casse-noisette revisité, de Oliver Bokelberg Fame, de Christopher Gore (1982-1987)Last holiday de Wayne Wang (2006)The Holiday Calendar de Bradley Walsh (2018)My One Christmas Wish, de James Head (2015)Ronda Racha Penrice, « Netflix Revitalized the Corny Christmas Special With Black Joy », Zora medium (2020)Happy Christmas, de Joe Swanberg (2014) Dash & Lily, de Joe Tracz (2020) Rachel Cohn, David Levithan, Davis & Lily, Michel Lafon (2020) Maman j’ai raté l’avion, de Chris Columbus (1990) Le père noël est une ordure, Jean-Marie Poiré (1982) Le père noël a les yeux bleus, de Jean Eustache (1966) The Holiday, de Nancy Meyers (2006) Tangerine de Sean Baker (2015)Les filles du Docteur March, de Greta Gerwig (2020)Louisa May Alcott, Les Quatre Filles du docteur March, Roberts Brothers (1868)Frank Olito, « Radio stations are banning ‘baby, It’s Cold Outside’ for its questionable language, but a historian says it was once a feminist anthem » , Insider (2018) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Pauline Verduzier.Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son, montage et coordination Ashley Tola. 

#114 - 2020, une année folle !

Quoi de Meuf

  • 25 views
  • 2 months ago
  • 01:04:48

2020 touche (enfin) à sa fin, il est donc temps de faire le bilan ! Dans cet épisode, Clémentine, Anne-Laure, Pauline, Emeline et Kaoutar se retrouvent masquées en studio pour revenir sur cette année confinée. Elles reviendront sur leurs tops, leurs flops mais aussi les recommandations culturelles qui leur ont permis de survivre à 2020. Références entendues dans l'épisode :Pauline Verduzier, Vilaines filles, Anne Carrière (2020)Page Facebook « Féminicides par compagnons ou ex » Marion Tillous, « Violences conjugales, un « confinement sans fin » », Libération (2020)Dilnur Reyhan, « J’attends toujours la solidarité des féministes envers les femmes ouïgoures », tribune dans Le Monde (2020) Gisèle Halimi, Le lait de l’oranger, Pocket (2001)Marcia Burnier, Les Orageuses, Cambourakis (2020)Perrine Kervran, Clémence Allezard, « Violé-e-s: une histoire de domination », LSD, la série documentaire, France Culture (2020)Les meurtres d’Alcasser de Elías León Siminiani, Netflix (depuis 2019)La Déferlante, la revue des révolutions féministesGaze magazine, la revue des regards féministesCharlotte Pudlowski, « Ou peut-être une nuit », Louie média (2020)Axelle Jah Njiké, « La fille sur le canapé », Nouvelles EcoutesPauline Harmange, Moi les hommes, je les déteste, Monstrograph (2020)Laylow, Trinity (2020) Dinos, Stamina (2020)Shay, Lost in It (2020)Lala &ce, Dodow&ve (2020)Aya Nakamura, Aya (2020)Normal, de Sally Rooney, Alice Birch et Mark O’Rowe, BBC Three (2020)This way up, de Aisling Be, Channel 4 (2020)I may destroy you, de Michaela Coel, HBO (2020)Industry, de Konrad Kay et Mickey Down, HBO (2020)Feel Good, de Mae Martin et Joe Hampson, Netflix (2020)Deborah Levy est romancière, dramaturge et poétesse britannique. Elle est l’autrice Le coût de la vie (éditions du Sous-sol 2020) et Ce que je ne veux pas savoir (éditions du Sous-sol 2020).Euphoria, de Sam Levinson, HBO (depuis 2019) L’effondrement, de Guillaume Desjardins, Jérémy Bernard et Bastien Ughetto, Canal+ (depuis 2019) Tout le monde peut-être féministe, Bell Hooks, Divergences (2020) Bertoulle Beaurebec, Balance ton corps, La Musardine (2020) « The last of Us », Naughty DogLa soupe aux choux, de Jean Girault (1981)Quatre mariages et un enterrement, de Mike Newell (1994) Hugo Lindenberg, Un jour ce sera vide, Christian Bourgois éditeur (2020)Camille Laurens, Fille, Gallimard (2020)Le jeu de la dame, de Scott Franck et Allan Scott, Netflix (2020)Adolescentes, de Sébastien Liftshitz (2020)Petite fille, de Sébastien Lifshitz (2020)Josep, de Aurel (2020)Énorme, de Sophie Letourneur (2020)Unorthodox, de Anna Winger, Netflix (2020)Romain Gary, La vie devant soi, Gallimard (1982)Lola Lafon, Chavirer, Actes sud (2020) Dua Lipa, Angèle « Fever » (2020) Love is blind, de Chris Coelen, Netflix (2020)Virginie Despentes, Luz, Vernon Subutex, Albin Michel (2020)Lisa Mandel, Une année exemplaire, Lisa Mandel (2020)Moderna del pueblo, (Dés)enchantées: un conte fées-ministes, First Editions (2020)Audre Lorde, Zami: une nouvelle façon d’écrire mon nom, Mamamelis (2001) Luce Lebart, Marie Robert, Une histoire mondiale des femmes photographes, Textuel (2020) Edward Ross, Les mondes du jeu, ça et là (2020)Brigitte Minne, Trui Chielens, Princesse Pimprenelle se marie, CotCotCot éditions (2020)Fatima Daas, La petite dernière, Noir sur blanc (2020) Sarah Mazouz, Race, Anamosa (2020) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Emeline Amétis, Anne-Laure Pineau, Pauline Verduzier et Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani.Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Montage et coordination Ashley Tola.

#113 - QDM de Poche - Année confinée ? Musique de qualité !

Quoi de Meuf

  • 24 views
  • 3 months ago
  • 26:43

Malgré la fermeture des clubs et l’annulation des concerts et des festivals, la musique a envahi nos espaces confinés, et maintenu un lien entre nous. Dans cet épisode court, Clémentine et Émeline reviennent sur une année où la musique s’est consommée digitalement et en profitent pour partager les sons qui ont marqué 2020. Références entendues dans l'épisode : « How TikTok Has Changed The Music Industry », Text-Only Version (2020) Vice, « Inside Club Quarantine: The future of Nightlife », Youtube (2020)Marie Ottavi, « « L’appart chez moi », venons en aux fêtes », Libération (2020)Dayna Evans traduit par Sandra Proutry-Skrzypek, « De l’éthique du streaming musical sous le capitalisme », Vice (2020)Criticism of Spotify, Wikipédia Willa Köerner, René Kladzyk, « Music industry investigation report », The creative independent (2019)Tristan Gaudiaut, « Spotify va passer le cap des 300 millions d’utilisateurs », Statista (2020)Jari Muikku, Lottaliina Pokkinen, « Streaming: pro-rata vs user-centric distribution models », Fim (2018) Tech won’t save us, « How Spotify is Built On Artist Exploitation w/ Liz Pelly » Apple Podcast (2020)Liz Pelly, « Discover Weakly, sexism on Spotify » , The Baffler (2018)Jada E. Watson, « Reflecting on Spotify’s Recommender System », Songdata (2019) Damon Krukowski, « A Tale Of Two Ecosystems: On Bandcamp, Spotify And The Wide-Open Future », Text-Only Version (2020)Néon, « Le chanteur Spleen (The Voice 2014) visé par des accusations de violences sexuelles par plusieurs femmes » (2020)Survey on female and non-binary DJs & producers in 2020 - by L’Appel du 8 MarsBinge Audio, « Programme B: Troubles fêtes, hors série » (2020) Matt Moen, « Arca: Embracing the Flux », Paper (2020)Frankie Dunn, « Björk and arca reveal their intimate letters to each other », i-d Vice (2020)Emma Buoncristiani, « La nouvelle compile Nadsat rassemble les talents émergents de la scène électro », Trax (2020)Terrence Parker, « Detroit The Blueprint Of Techno », Youtube Nolan Feeney, « How Dua Lipa Brought the World to the Dancefloor - Amid a Pandemic », Billboard (2020)Lous and the Yakuza, « Lous and the Yakuza: Lous Plurielle », Youtube (2020)La playlist Quoi de Meuf: Quoi de Meuf - Hits 2020, Spotify. Vous pouvez acheter votre playlist Spotify sur Bandcamp Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Emelline Amétis. Mixage Laurie Galligani. Montage et coordination Ashley Tola.

#112 - Intersectionnalité, j'écris ton nom !

Quoi de Meuf

  • 24 views
  • 3 months ago
  • 01:03:53

L’intersectionnalité est un terme qu’on entend beaucoup, mais que signifie-t-il? Quelle grille de lecture peut-il fournir? A qui l’applique t-on? Dans un pays où la notion de race n’existerait pas, quelle place occupe l’intersectionnalité dans les mouvements féministes aujourd’hui? C’est ce que démêlent Clémentine et Kaoutar dans ce épisode long de Quoi de Meuf.Références entendues dans l'épisode : Kimberlé Crenshaw, « Demarginalizing the Intersection of Race and Sexe: A black Feminist Critique of Antidiscrimination Eléonore Lépinard, Sarah Mazouz, « Cartographie du surplomb », mouvement.info (2019)Elsa Dorlin (dir.), Black feminism. Anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, L’Harmattan (2008)Hazel Carby, « Femme blanche écoute! Le féminisme noir et les frontières de la sororité » dans Elsa Dorlin (dir.) Black feminism: anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, L’Harmattan (2008)Nathalie Antiope, dans Elsa Dorlin (dir.) Black feminism: anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, L’Harmattan (2008)Marie Anna Jaime Guerrero est actrice, chercheuse, romancière et poète d’origine amérindienne.Danièle Kergoat est une universitaire et sociologue française. Kaoutar Harchi, « L’intersectionnalité, une critique émancipatrice », Libération (2020) Sarah Mazouz, La République et ses autres: politiques de l’altérité dans la France des années 2000, ENS Lsh Lyon (2017) Rokhaya Diallo, « Peut-on exister dans l’espace public français quand on porte un hijab? », Slate (2020) Miranda Fricker est une philosophe et chercheuse anglaiseMoya Bailey est une chercheuse et militante féministe africaine-américaine (https://www.moyabailey.com)Test « white fragility », Sansblancderien, InstagramReni Eddo-Lodge, Why I’m No Longer Talking to White People About Race, Bloomsbury Libri (2018) traduit en français Le racisme est un problème de blancs, Autrement (2018)Roxane Gay est autrice, professeure d’université et éditrice américaine. Comptes Instagram conseillés:@Ziwef @Decolonisonsnous@quotidienderacisees@hijabeuses@Personnesraciseesvsgringr @collectif_ntarajelMrs America, de Dahvi Waller, Fx networks, 2020Euphoria, de Sam Levinson, HBO (depuis 2019)The Bisexual, de Desiree Akhavan et Rowan Riley, Channel 4 (depuis 2018)High Fidelity, de Veronica West et Sarah Kucserka, Hulu (2020)Rachel Charlene Lewis, « A Goodbye to the Black Bisexual Messiness of « High Fidelity » », Bitch media (2020)I may destroy you, de Michaela Coel, HBO (depuis 2020)Jason Okundaye, « I May Destroy You’s Kwame honors the Black British gay male experience », Dazed (2020)The Queen’s Gambit, de Scott Frank et Allan Scott, Netflix (2020)Naya Ali, « La meilleure amie racisme, figure facile pour faire croire à la diversité dans les séries », Slate (2020)Princess Weekes, « Sex Education Is Great, but One Relationship Is a Huge Problem », The Mary Sue (2019)Grand Army, de Kati Cappiello, Netflix (depuis 2020)Dash & Lily, de Joe Tacz, Netflix (depuis 2020)To All the Boys I’ve Love Before, de Susan Johnson (2018)Trinkets, de Amy Anderson, Emily Meyer et Kristen smith, Netflix (2019-2020)Never have I ever, de Mindy Kaling et Lang Fisher, Netflix (2020)On my Block, de Eddie Gonzalez, Lauren Lungerich, Jeremy Haft, Netflix (depuis 2018)Mériam Cheikh, Les filles qui sortent, Université de Bruxelles (2020) Audrey Célestine, Des vies de combat: Femmes, noires et libres, L’Iconoclaste (2020)Industry, de Konrad Kay et Mickey Down, HBO (depuis 2020)Elise Thiébaut, Les règles…Quelle aventure!, Ville Brule (2017)Perrine Bonafos, Jennifer Bouron, Agnès, Les mini confettisAlex Gino, George, L’école des loisirs (2017)Davide Cali, Cruelle Joëlle, Sarbacane (2018)Laura Nsafou, Barbara brun, Le chemin de Jada, Cambourakis (2020)Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Montage et coordination Ashley Tola.