Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:00]

Vous écoutez RMC? Vous êtes la preuve de vos clubs en France et à l'étranger, on en parle également à 18h30. On sera avec l'entraîneur de Lyon des Filles de Lyon Jean-Luc Vasseur, qualifié pour la finale de Ligue des champions tout à l'heure avec Julien Laurance, également pour le recrutement de Chelsea dans une seconde. Mais d'abord, je voulais vous faire écouter Didier Deschamps, qui s'est exprimé sur le positionnement de Lance PSG, le fameux match reporté dont on a parlé hier.

[00:00:27]

Le match a été positionné deux jours après France Croatie en Ligue des nations et la pilule n'est pas vraiment passée chez Didier Deschamps.

[00:00:34]

La décision de mettre ce match Lance et G. Le jeudi, pour le moins surprenante, pour ne pas dire gênante. Après, j'ai la liberté de faire ce que je veux, heureusement, mais j'ai le sentiment d'être contraint et forcé de ne pas les conserver. L'équipe de France, en deux matches, jouera moins que les gens qui ont pris cette décision. Ils ne sont pas au courant des calendriers. Je suis désolé, mais voilà, je prends utiliser d'autres mots, mais ça serait peut être un peu trop fort chez les garderai pour moi.

[00:01:08]

Voilà donc pour Didier Deschamps sur ce sujet du match reporté. Il a raison. Il a raison. Parce qu'en en fait, même si on reporte le match face à Nantes, le PSG que certains diront oui, c'est pas bien de l'avoir reporté, d'autres diront oui. Il aurait fallu enfin, il fallait le reporter à ce match là qui tombe deux jours après. MAJ L'équipe de France, c'est un danger pour les joueurs qui rejoue 3 jours après. C'est un danger pour les d'ailleurs, pour tout le monde, même la suite de la saison.

[00:01:34]

C'est des joueurs qui vont enchaîner les matchs parce qu'on sait qu'il y aura des matchs reportés, etc. Il aurait fallu trouver une autre date. Il aurait fallu ne pas jouer ce jour là. Autre info concernant la Ligue 1 en match amical pour Montpellier, qui affrontera Clermont Club de Ligue 2 le vendredi 4 septembre. Parce que Montpellier ne joue pas ou très peu depuis le début de saison. Les matchs reportés à cause du Kovy de trois rencontres ont été déprogrammé.

[00:01:55]

La première journée de Ligue 1. Des matchs amicaux également. Il y aura ce match amical face à Clermont. On part à Londres où on retrouve Julien Laurance, notre correspondant en Angleterre. Salut Julien! Salut Julien! Salut à tous! Plusieurs jours, on veut parler du mercato de Chelsea et se poser la question. Si Chelsea doit être rangé désormais dans la catégorie des prétendants à la victoire en Coupe d'Europe parce que Julien. Le recrutement est assez impressionnant, on peut Lauro Détails est effectivement très impressionnant.

[00:02:19]

Ça avait commencé par Akinci, le milieu de terrain marocain de l'Ajax, qui lui avait signé au mois de janvier, mais qui avait fini la saison. Une partie de la saison, en tout cas avec le club hollandais. Il est donc arrivé maintenant. Et puis ensuite, ils ont réussi à arracher Timo Vernir alors que tout le monde pensait qu'il allait à Liverpool. Ils sont allés l'arracher pour environ 50 millions d'euros. On va dire. Ils ont ensuite signé Ben l'oil, l'arrière gauche de l'équipe d'Angleterre et de Lestransports aussi 50 millions d'euros.

[00:02:46]

Aujourd'hui, ils ont annoncé Malang Sarr, qui, lui, est arrivé gratuitement. L'ancien défenseur de Nice, l'International Espoirs et puis Tiago Silva a lui aussi signé son contrat, même s'il n'a pas encore été annoncé officiellement par le club. Passé ça, ça peut passer la visite médicale. Et puis, on attend aussi très rapidement l'arrivée de carrières adverses. Le petit prodige allemand du Paillat à Leverkusen, qui lui devrait leur coûter le plus cher de 100 millions d'euros, bonus inclus.

[00:03:08]

Et c'est vrai que quand tu penses qu'ils ont aussi besoin d'un gardien et qu'ils vont sûrement aller chercher aussi un très grand nom, en tout cas, il pourrait aller chercher un très grand nom. On parle beaucoup de black ici en Angleterre, même si la clause libératoire est à 100, 120 millions d'euros. C'est vrai que ça commence un petit peu à piquer les yeux. Ce qui est en train de faire Chelsea. C'est sûrement l'un des plus beaux marché des transferts estivaux.

[00:03:26]

Et ça vient de quoi? Parce qu'il est moins Cobre. Ça vient des mercato précédents. On ne peut pas recruter, non, déjà. Et puis, après l'argent du transfert d'Alvaro Morata à l'Atletico Madrid pour 60 millions d'euros. Celui d'un Hazard au Real Madrid aussi, pour un peu plus de 100 millions d'euros. Donc, c'est vrai que 120 millions d'euros? Tout à fait. C'est vrai que cet argent là est rentré dans les caisses. Ils ont pas dépensé puisque ils n'ont pas pu faire de transfert lors des deux derniers marchés.

[00:03:51]

Marché des transferts, donc c'est vrai qu'ils avait. Il avait ce petit trésor de guerre. Si tu veux qu'il était prêt à dépenser, mais de là à dépenser autant que ce qu'ils ont fait pour l'instant et plus encore le répéter, ce n'est pas terminé non plus. C'est vrai que c'est assez impressionnant de la part des Blues de Chelsea et ça vient aussi. Je parle sous ton contrôle, Julien. Ça vient aussi de la capacité de Frank Lampard à convaincre ses dirigeants parce qu'il a réalisé une saison fantastique et il a créé un contentieux avec les joueurs à convaincre les joueurs.

[00:04:14]

Il a créé un consensus derrière lui et tous les supporteurs de Chelsea sont adule actuellement le Franquelin par joueur, mais adule aussi aujourd'hui. Frank Lampard entraîneur Je sais qu'il est en train d'analyser ces derniers et l'utilisation de Thiago Silva, c'est une organisation à trois Orientaux. Je pense que ce sera 4, 4, 4. Une défense à quatre par donc autre chose au départ, en tout cas. Même si la saison dernière, Lampard a aussi parfois switché pour passer à une défense à trois, ça a plutôt bien fonctionné, notamment sur certains matchs, un peu moins sur d'autres.

[00:04:43]

Mais avant cette flexibilité tactique, je pense que Tiago Tiago. Ce qui est intéressant, c'est qu'il n'y avait plus d'argent pour le défenseur central depuis le départ. Lampard a dit à Mario Lagrandeur Skyrock est donc la grande chef du club Roman Abramovich. Il nous faut aussi un défenseur central. Il nous faut renforcer ce secteur là avec plus d'expérience que notamment les jeunes Thomery, Kristensen. Lui est plus âgé, mais le problème, c'est que quand il dépense autant d'argent sur les autres positions et parfois, ce n'était pas vraiment les postes que tu voulais renforcer au départ, comme Caillavet, à ce qu'à l'inverse, ils le font parce que c'est une opportunité incroyable de faire ce joueur là maintenant.

[00:05:14]

Sinon, ce n'était pas du tout prévu. Le problème, c'est qu'après, il reste plus beaucoup d'argent pour faire un défenseur central. Et Tiago Silva arrive, lui, il est gratuit, même s'il y a une prime à la signature, bien sûr, et un salaire très conséquent. Mais il est quand même gratuit. Il tape pas cette expérience là. C'est un vrai leader. C'est un homme de vestiaire aussi, ce qui est très important pour Lampard.

[00:05:30]

D'ailleurs, Lampard lui a vendu le projet du club en disant Moi, j'ai besoin de leader. Toi, t'es un leader parfait. Dans ce vestiaire là, ça va coller excellemment et excellemment bien. Viens chez nous, tu vas, tu vas aussi. Après, on connait. Découvrez la première ligne connaître la première ligue. Il y a des joueurs déjà au club avec qui tu vas bien t'entendre, qui parle français et qui parle bien et qui parle brésilien, qui parle portugais.

[00:05:48]

Donc tout ça, c'est très bien. Et c'est comme ça qu'il a vendu le club à Tiago Silva et le projet à Tiago Silva. Pour ça, c'est parfait. Mais c'est aussi parce que il n'y avait pas d'argent, par exemple, pour aller chercher un mécano ou un Koulibaly. D'accord, une fois de plus, tu as un entraîneur qui organise son équipe dans l'époque que nous traversons, soit à deux Orientaux, soit 3 centraux, et je trouve ça tout à fait logique.

[00:06:09]

Et devant, comment ça va s'organiser? C'est la question que tout le monde se pose parce qu'il a quand même énormément de talent offensivement. Si tu regardes donc Ternaires Tamia Brames, qui a fait une très bonne saison la saison dernière, même si après en fin de saison, c'est Giroud qui lui a très bien signé la saison dernière, on l'a dit quand il traverse bien sûr Poulicek d'un côté, Loaded de l'autre côté, tu as perdu Willian et Pedro qui sont partis puisque leur contrat avait expiré.

[00:06:34]

Mais je pense qu'il pourrait faire jouer, par exemple, un si mauvais avenir dans l'axe avec Taillera Versus juste derrière lui. Si c'est un cas de deuxième attaquant en cas de 3 avec politique d'un côté, avec City de l'autre côté, un siège de l'autre côté, par exemple ou un autre Cénozoïque qui qui a un profil un petit peu differential. Si tu peux mettre Kovachich et compter sur ces deux milieux des milieux de terrain défensif. Et puis, après la défense à quatre, tu peux aussi jouer avec une défense à trois tout à l'heure, tu peux encore plus d'options.

[00:07:00]

Tu peux aussi décaler un petit peu Siths au milieu. Il a vraiment un potentiel assez incroyable. Maintenant, la pression, elle est sur lui. Une pression, elle est sur lui à lui trouver la bonne formule. Parce que même s'ils seront pas favoris en championnat derrière Liverpool City et en Ligue des champions, derrière les très, très gros, t'attends quand même à ce qui réduit un petit peu l'écart avec les très gros et un petit peu plus loin en Ligue des champions.

[00:07:18]

Qu'est ce qu'ils ont fait cette année en huitièmes de finale? Merci Julien. Bonne soirée à toi! On va enchaîner avec la victoire hier en demi finale de Ligue des champions féminine de l'Olympique Lyonnais 1 0 face au PSG. Et on est en direct avec Jean-Luc Vasseur, l'entraîneur de Lyon. Bonsoir, bonsoir Jean-Luc. Bonsoir à tous et bravo. Merci beaucoup. Lyon Qualifié pour la finale face à Valls, dimanche à 20 heures, en quête d'une septième Ligue des champions.

[00:07:48]

Les Lyonnaises, c'est la neuvième finale dans cette compétition. Rennes Ces chiffres sont impressionnants quand même.

[00:07:53]

Dans le cas contraire, on est en orbite. C'est un truc de dingue exceptionnel et cette finale est particulière pour complètement différent de celui d'une Coupe continentale. Et aujourd'hui, Madrid dans la tête de Jean-Luc?

[00:08:22]

Avec le recul, 24 heures après ce match, est ce que vous avez des regrets sur le carton rouge de Nikita Paris? L'action, elle est dangereuse, bien évidemment, sur la gardienne parisienne. Mais juste avant, il y a un petit geste litigieux. Pourtant, il y a des regrets sur cette action, sachant qu'une équipe sera ne sera pas en finale. On ne peut pas, bien sûr. Bien sûr, déjà pour elle et pour nous aussi, parce que Nikita, c'est un engagement à la British.

[00:08:47]

Le premier but marqué contre le Bayern? Y en a une qui peut aller le chercher comme ça, avec autant de courage et de détermination. Elle est là tellement cette volonté de toujours se presser. Jouer un temps, ça nous a coûté son éviction et on est vraiment désolé. Va t'en proposer une chandelle et on est forcément triste. Mais bon, on trouvera les solutions.

[00:09:10]

C'est ce que vous allez chercher quand même hier. Alors qu'en plus, la préparation n'a pas été idéale avec des absences. Oui, mais bon. l'Olympique Lyonnais ayant un effectif au complet, surtout toutes les joueuses ravi de ceux qui ont joué, il faut rentrer. l'Énergie positive de celle qui était derrière elle a poussé comme pas possible avec un kop pratiquement. Et c'est vrai que c'est tout un ensemble. C'est toute une équipe qui a fait une quarantaine de personnes, dont un dans une bulle hermétique depuis, depuis le début et uniquement en direction en direction de cette finale.

[00:09:51]

Les deux trophées que vous allez retrouver dimanche en finale, c'est votre plus grand concurrent sur la scène européenne.

[00:09:57]

Je me trompe exactement dans les dernières années, une équipe qui a toujours été là et qui était très, très proche de moi et deux d'excellentes joueuses. Donc oui, effectivement, on s'attend à un match très dur. On a eu du mal à sortir du piège en quart de finale. On sait que ce sera compliqué, difficile, mais on a aussi des ressources. On a de la qualité, on a de la puissance. On a aussi une force mentale aujourd'hui qui fait aussi peut être la différence.

[00:10:28]

On comprend pas que c'est cette règle, cette règle qui touche le football européen féminin, qui n'est pas une règle commune au football des garçons. Vous allez jouer dimanche dans l'effectif. Vous avez une milieu islandaise dire qui va jouer face à ses anciennes coéquipières. Elle est arrivée il y a quelques semaines et elle va jouer contre Valence. Elle avait signé à Lyon il y a quelques semaines. Cette règle n'existe pas, ces garçons.

[00:10:55]

Oui, on aimerait que ce soit avec les garçons, mais on aimerait tellement plein de choses l'harmoniser avec les garçons professionnels, par exemple. Et il faut que tu saches une chose si tu veux. En fin de compte, les garçons mandolines et Straubing sur la liste des 40 avec une quarantaine de joueurs et que chez les féminines, on n'en voit qu'à 25. Donc, comme il y avait une fin de contrat, il y avait des contrats. On a perdu quatre blessés, donc l'UEFA harmonisées en fonction des règles des filles, mais les joueuses, dont trois qui auraient déjà participé.

[00:11:33]

Donc, c'est pour ça qu'il y a ce cas de figure. Mais si on nous permettait d'avoir une deuxième mi temps, on aurait fait comme les garçons dans les trois à trois niveaux, non, mais sans pour autant qu'ils aient déjà participé à cette compétition.

[00:11:46]

Jean-Luc, y a des joueurs et des joueuses qui, parfois, souvent même, facilitent le travail d'un entraîneur. J'imagine que c'est le cas de Wendie Renard parce qu'on met des plantes en place. Les mâts sont serrés, parfois et parfois un ballon qui traîne. Wendie Renard qui fait la différence. Ça a été le cas encore hier.

[00:12:02]

Wendi a peut être d'autres joueurs extraordinaires, mais Wendi, la capitaine, cellequi qui est peut être plus représentatif de l'esprit des valeurs du club et est exceptionnel. Et en plus, il va sortir toujours. Son magnifique jeu défensif aussi. Il y a encore une fois, mais aussi pour mettre de temps en temps un coup en sorte que le match se lance aussi, change un petit peu sur l'aspect du plan adverse.

[00:12:35]

À chaque fois que je discute avec le président, Jean-Michel Aulas a sac sans appel. Il ajoute un petit mot sur les féminines, mais sans oublier les féminines. Comment faire pour rester au top? Est ce que vous allez procéder à d'autres investissements cet été, alors qu'on sait que l'OL féminin s'exporte vraiment, comme aux Etats-Unis, où on a estimé Rancid, une franchise du côté de l'OL?

[00:12:55]

Le président Aulas est très visionnaire. En général aussi avec ses filles, comme tu le dis. Il a investi sur cette équipe depuis déjà pas mal de saisons, au plus haut niveau sur la scène européenne, voire peut être mondiale. Et là, aujourd'hui, il y a eu l'acquisition de Rennes, qui fait que le foot féminin s'exporte très bien même. Et on a des stars mondiales reconnues en France. Mais quand on se déplace aux vie, il y a beaucoup, beaucoup de fans qui viennent voir toutes les photos.

[00:13:34]

Donc oui, une promotion du foot ou une promotion de l'OL, il n'est pas que l'équipe, les garçons pro. On est peut être l'une des seules équipes, avec le Bayern peut être, à avoir eu toutes les autres équipes en compétition, au moins un quart de finale de compétitions européennes. Donc, pour le président, et forcément, on est ravi de pouvoir jouer.

[00:14:01]

C'est votre première expérience dans ce rôle féminin. Est ce que c'est quelque chose que vous pourriez faire dans la durée? Ou est ce que dans votre tête, il y a un moment l'envie de retourner avec les garçons? C'est beaucoup trop tôt pour dire que j'ai fait le tour de nature curieuse, aucune limite, pas de barrière et donc, quant à moi, c'est vrai qu'il y avait plein d'éléments, mais j'en suis ravi. Aujourd'hui, je n'ai pas encore fait le tour de foot féminin et je pense qu'il y a encore beaucoup à faire.

[00:14:35]

Pour l'instant, c'est très bien barebone finale.

[00:14:38]

On sera là pour suivre ça, bien sûr, sur RMC. Jean-Luc Vasseur encore merci. Jean-Luc Vasseur, entraîneur de l'Olympique Lyonnais, dont Thierry pour le reste. Dimanche, évidemment, le français, ça va sans dire. Dans un instant, il sera prolongé dimanche au dimanche. Bien sûr, il sait parler le français, bien sûr, Salomone, mais ça aura plus de chance de gagner. Mais attention quand même, s'il y a une équipe qui peut battre Dijon, je crois que ça va faire briller.

[00:15:06]

Ça s'est joué à pas grand chose. Jamais cette équipe. Vershbow. J'ai vu quelques images.