Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:00]

Tous les espoirs que l'on fait en vaut la chandelle puisque c'est avec un ami ou ennemi site transformante. Il doit arriver un groupe local à moins de 500 F ml une YOLO. l'Oman sert une quinzaine de fois tous les mois, et ce.

[00:00:21]

Et pour vous écouter RMC, c'est entre les lignes.

[00:00:27]

La chronique 12M€ Sieff Banford, Houssem Louis, Saliou Hamaide. Salut à tout le monde. Alors, Houssem, donc? Après deux journées de Ligue 1, elle peut officiellement dire que Saillé tous nos acteurs sont fidèles à eux mêmes. Et donc, tu t'es intéressé à Christian Gourcuff? Christian Gourcuff, visage emblématique de notre championnat, connu pour deux choses un peu comme toi, Julien, son sens de l'humour et son sens du jeu. Un sens du jeu que le coach n'hésite pas à mettre en avant, même après un 0 0 face à Bordeaux, où la planète entière s'est ennuyée.

[00:00:52]

Lorsqu'un confrère, en conférence de presse, ose lui suggérer que pour une première, ce n'était pas spectaculaire.

[00:00:58]

Réponse de Christian Gourcuff Parce que moi, j'aime le foot, donc il n'y a pas que les buts qui comptent. J'ai vu des enchaînements intéressants dans la circulation du ballon. Maintenant, ça ne me satisfait pas complètement, comme je vous l'ai dit. Par contre, j'ai vu des enchaînements, un enchaînement de passes après cet enchaînement de passes. Ce n'est qu'un moyen. Évidemment, la finalité, c'est de se créer des occasions. Mais si on s'intéresse au foot que par les buts, effectivement, c'était très long.

[00:01:21]

Voilà, c'est ça, Jean-Louis, ton problème? C'est intéressant au que pour les buts, je vais voir Footix. Il a vu, il a vu du jeu après match. On se dit que c'est peut être à chaud qu'on a pas assez de recul. Conférence de presse d'avant match. Cette fois ci, en milieu de semaine, il est question des matchs reportés à cause du protocole sanitaire. Bon, c'est vrai qu'à Nantes, ils ont été très touchés quand même.

[00:01:38]

Coco, Abete, Castelletto, Touré, pétries de Joigny. Positif à la Kovy 19, donc, en conf, Christian Gourcuff. Après le sens du jeu, le sens de l'humour.

[00:01:47]

On peut considérer qu'on est plus handicapé que certaines équipes pour lesquelles le match Romi. Et après? Bon, ça reste un match de foot. Donc peu importe, je dirais mou. Nous, on s'est préparé comme ça. C'est vrai qu'on préfère avoir tout le monde à disposition, mais si, si on a 8 absents, on se prépare à c'est ce qui aura toujours du monde. Ce qui est peut être embêtant, c'est qu'on aurait pu jouer que ça.

[00:02:08]

Ce sera difficile de mettre mon staff sur le terrain, mais à temps, on a 11 joueurs sur le terrain, on fait avec. On fait du mieux possible. Et puis après? Bah voilà, ça reste du sport. Je me suis posé c'était Est ce que t'es dans le staff, toi, Julien, parce qu'il ne voulait pas le mettre sur le terrain? Donc, c'est la question que Julien a peur de la concurrence attendu sur un pince sans rire arrivé premier premier degré, comme d'habitude.

[00:02:30]

Autre nouveauté en ce début de championnat un peu particulier, les 5 changements autorisés ont fait avec la période actuelle. Tout le monde suit le mouvement des 5 changements. Le football évolue. Et Christian Gourcuff, vous l'imaginez? Lui, il est ravi.

[00:02:42]

Moi, je suis, je suis contre, dans la mesure où je pense qu'un match, c'est une. C'est une guerre d'usure, c'est à dire que c'est le jeu aussi qui permet à près de 2, à un moment donné, de créer des brèches. Là, on se place dans un contexte de football américain incomparable. Pour moi, c'est pas comme ça que je conçois le foot, contexte de football américain. Il aurait peut être pu faire carrière en lui si c'était vraiment le cas.

[00:03:07]

Les journalistes après le dispositif Kovy de la ligue, après les 5 changements qui peuvent être à votre avis ici dans ce plateau, à votre avis, messieurs les consultants, qui peut être la prochaine cible de Christian Gourcuff? Les arbitres? Bravo à toi, tu connais le football et tu connais la Ligue1 comme personne. Les arbitres hier soir, après la victoire 2 1 face à Nîmes. Il fallait faire face à un arbitrage immature et donc on a su quand même faire face avec beaucoup de générosité.

[00:03:31]

J'ai énuméré tous les trucs. On n'était pas d'accord, est très content. Christian Gourcuff Je suis d'accord. Je rappelle juste un truc, c'est qu'il est déjà à 4 points sur 6 possibles, donc même pas mal. C'est quand même déjà pas mal. Il y a un truc en plus aussi, quand même. C'est son visage sur le banc pendant les matchs. Un visage fermé. Mais à quoi vient la joie et la bonne humeur? T'imagines le dîner de famille avec l'autre qui fait des dialyses et lui qui fait la gueule d'enfer?

[00:03:57]

Bien sûr. Après Christian Gourcuff, il a quand même, mine de rien, des résultats. Eric, on parle plus de ses résultats que du jeu.

[00:04:06]

Sa carrière a quand même un peu évolué au fur à mesure qu'on parlait beaucoup de jeu avec lui. Ben oui, c'est vrai. Son cadre, son 4-4-2 à Lorient? Ouais, ouais, non.

[00:04:18]

Mais je vais te dire la vérité. Je n'ai pas besoin de se perdre et de devenir un entraineur normal. Un entraîneur de Ligue 1 banal? Rien. Je pense que ça passe bien ou non loin du baiser américain. Non, non, non, mais tu m'as tu vu? Je vais te dire moi, j'ai du mal à Jugendamt. Je ne les ai pas assez vu jouer l'an dernier pour les juger. Tu ne juge pas une équipe que tu as vu cinq ou six fois dans la saison.

[00:04:43]

Moi, je regarde simplement si on regarde les résultats la saison dernière et la saison qu'ils ont passé plutôt calme par rapport à ce qu'ils faisaient d'habitude. On peut dire qu'il a réussi sa saison. Il me semble alors au niveau de la qualité de jeu, ont vanté sa qualité de jeu. Je sais pas si elle est écrite et elle est là. Après, il s'adapte à ce qu'il a. C'est ça le problème. Il l'assume. Il a du mal à façonner l'équipe comme il le veut, notamment au niveau du mercato, alors qu'à Lorient, il avait tout.

[00:05:11]

Il avait tous les pouvoirs, il pouvait recruter qui il voulait, il pouvait choisir les joueurs. Ce qui n'est pas le cas à Nantes est devenu une entraîneur normal? Non, parce qu'il a épousé un business bizarre. Sur les transferts, c'est la manière de transférer. Moi, je ne savais pas qu'il y avait un pavé dans la mare. On va enquêter là dessus et promis, on fera un dossier, bien sûr.