Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:01]

Blowing fait le show sur piste qui, en plein soleil, est nommé Fairways Wingate, grandement le transformant ring. Il doit arriver un groupe de jeunes Montbron une fois arrive, même Unio Lomami sert une quinzaine de fois. Oui, aussitôt, les Wafd font une brute de PalmOne se tordant et vous écoutez RMC?

[00:00:26]

RMC de foot tout à fait supermenteur avec Jean Wicklow, bonsoir à tous, c'est parti pour te prof de foot. Votre nouveau rendez vous sur RMC? Tous les soirs à 18 heures. Le meilleur du foot avec Mohamed Boite si ces infos. Pour tout vous dire, il est entrain justement d'essayer de gratter quelques infos au téléphone. Il serait idiot dans une seconde avec les infos de Mohamed. Il y a en plus l'opinion de la dream team assez marseillaise ce soir.

[00:00:53]

La dream team Eric Di Meco et Mathieu Valbuena, bonsoir a tous les deux seuls. Salut, salut à tous! Salut Mathieu! Je me sens un peu Servair quand même. Aujourd'hui, je profite d'ailleurs saluer deux auditeurs très, très attentifs, Louis et d'Hélios, qui nous écoutent sûrement. Salut Médioni! Non, ce serait bien pour lui parce qu'il marquerait des buts. Je ne pense pas qu'il soit aussi beau plutôt que comme d'Hélios pour les Embrace n'a pas de problème.

[00:01:23]

Ça y est, Mohamed est avec nous. Salut, mauvais! Salut Jean-Louis! Résulat l'Armée du salut Momo. Ça va, ça sera super. J'ai croisé par hasard deux buts. Vous savez quoi? Ça joue ou non? Tout d'abord, j'étais. J'ai essayé de vérifier une information juste un instant. C'est pour ça que je n'ai pas pu te dire bonjour avant toi, Eric, mais tu peux demander à Jean-Louis si j'étais bon ce week end, ce serait bien.

[00:01:44]

Il est en train de se reconvertir en milieu défensif. Mais non, on recule avec l'âge de chaque fois, non? Non, franchement, j'ai joué 10. J'avais lui même repli défensif que Mathieu à l'époque de l'OM et après qui était titulaire indiscutable. Alors on a dit J'ai dit que j'étais un peu cerné par les Marseillais là, avec Mathieu Valbuena. Là, tu peux pas faire mieux. Jean-Louis Ouais, je n'ai rien à voir avec l'OM. On va en parler évidemment dans un instant.

[00:02:17]

La nouveauté cette semaine, c'est Julien Cazarre. Là, on veut équilibrer un peu plus les choses. Il fera son retour sur RMC tout à l'heure et il sera avec nous tous les soirs dans un pub de foot à partir de 18h45. Info avec Mohamed, donc, opinion avec la Dream Team, humour avec Julien et des invités. C'est ce qui fait Topol de foot. Tous les soirs, on fera avec Wendie Renard, la capitaine lyonnaise championne d'Europe pour la septième fois.

[00:02:39]

Et puis on va débattre malgré son âge. Deschamps doit il installer Edouardo à Mavinga en Bleu 17 ans seulement pour pourquoi? Mavinga 32 16 appelez nous pour en débattre. On fera ce débat à 19 heures, mais tout de suite. Donc, l'OM a lancé sa saison que Marseille conforte largement sa deuxième place de Liga. Impossible pour la carte économique. Pour les autres, défusionner complète Thauvin sur son pied gauche, la frappe de Thomas. Je ne comprends pas assez.

[00:03:08]

Il joue contre Brest, à Brest, ça joue mieux que l'OM. C'est ça que je comprends pourquoi il y a plus de mouvement, pourquoi il y a plus de passes? Pourquoi c'est plus? C'est plus abouti. C'est ça que je ne comprends pas. Voilà, c'était les réserves de Daniel Riolo, hier soir dans l'affaire après la victoire de l'OM 3 2 à Brest. La saison est bien lancée pour les Marseillais avec un très bon Florian Thauvin 1 but, 2 passes décisives.

[00:03:32]

On va y revenir avec Florent Germain, notre correspondant à Marseille, tout à l'heure, mais on peut aussi s'interroger sur la suite de la saison. Villas-Boas peut il refaire des miracles avec cet effectif? Ou faut il absolument des recrues de poids pour maintenir le niveau de performance avec en plus la Ligue des champions cette saison 32 16? Appelez nous pour en parler. Mohamed Déjà, faisons un point mercato. Seuls les supporteurs de l'OM. Tout d'abord, à l'officialisation de la journée, c'est l'arrivée de Nagato Mo, le défenseur ancien joueur de l'Inter Milan et de Galatasaray, qui s'est engagé pour un an.

[00:04:00]

Il a passé la visite médicale. Il arrive libre, il faut le préciser. C'est un joueur qui a 4 ans, 3 ans. Il arrive pour être la doublure de Jordane Amavi, pour permettre à Amavi de se reposer et d'avoir un peu de turn over. Donc, si t'es pas la doublure attendue par les supporters de Marseille, il n'aura pas beaucoup de temps de jeu par rapport à ma vie. Et l'autre information. On vous donnera d'ailleurs la semaine dernière dans un post de foot.

[00:04:22]

L'information, c'est qu'il y aurait bien un latéral gauche, mais une réflexion, ça a été confirmé depuis quelques heures et l'autre a fait la rencontre entre l'autre information, c'est que tout le monde attend cet avant centre. André Villas-Boas a confirmé qu'il voulait bien un avant centre qui sera là en concurrence de Benito l'Asala. C'est un profil beaucoup plus intéressant à beaucoup plus dans la force de l'âge. Un joueur qui est dans la profondeur, beaucoup plus mobile, un profil totalement différent de Bénéteau pour paraître, pourquoi pas deux de jouer tous les deux ensemble.

[00:04:48]

Pour l'instant, peu de noms ont filtré. On cherche toujours. Il est indispensable au recrutement d'un avant centre Eric pour réussir la saison. Oui, oui, c'est clair que tu es obligé quand tu joues la Ligue des champions, le championnat et toutes les autres compétitions nationales, même s'il n'en reste plus qu'une. Finalement, ça va plutôt. Tu es, tu es tu obligé? Tu obligez d'abord pour reposer celui qui sera titulaire. Et puis tu obligé aussi pour mettre un petit peu de concurrence.

[00:05:15]

Parce que Benedetto, finalement, l'andernier, n'a pas eu de concurrence. On l'a vu sur son premier match but l'année dernière.

[00:05:24]

Oui, oui, mais on l'a vu sur ces premiers matchs, notamment, où il a agréablement surpris tout le monde parce que on a vu qu'il avait des qualités de buteur, que c'était travailleur, un petit peu à l'image des Argentins. C'est un garçon qui aime bien aller au charbon et s'appeler ici. Le problème, c'est qu'on a vu qu'il a eu une grosse baisse de forme dans la saison dernière et qu'il n'avait pas de suppléant ou de garçon pour le remplacer, pour le faire souffler un petit peu.

[00:05:48]

Donc, tu es tu obligé juste deux secondes concernant Nagato? Mon attention, parce que je ne sais pas dans quel état il est, mes 33 ans. Normalement, on n'est pas Bouhy et ensuite, c'est un garçon qui a joué au haut niveau.

[00:06:06]

Alors pour faire leurs 8 ans à l'Inter, effectivement, ou là, ils enchaînent la Coupe d'Europe et il joue beaucoup. Ça fait trois ans qu'il est à Galatasaray. Le temps de jeu a diminué. Le temps de jeu a diminué ces dernières années. J'espère qu'il est mature. D'accord, il a joué, mais il peut aussi jouer sur le côté de. Il a dépanné souvent. D'accord, peut être toujours. Toujours est il que je ne sais pas pourquoi les filles, je ne suis pas Kobina sélection.

[00:06:30]

Il a des du Japon. Mais bon, c'est pas, c'est pas. C'est pas le Liechtenstein, quoi. Tu vois, c'est pas lui de demain qu'il a participé aux campagnes européennes de Galatasaray, ces derniers, ces derniers mois en plus.

[00:06:39]

Voilà donc que je ne suis pas Marseillais pour la fine bouche. Mais l'équipe Roberto Carlos dit Kérity m'expose Valence Marcelo. Tu crois qu'il jouera Mathieu? Ouais. Je pense qu'il jouera et jouera souvent. Non, mais après tout. Aujourd'hui, le poste d'attaquant. Tous les supporters ont envie de voir un grand attaquant à partir du moment où tu joues la Champion's League sur grand attaquant. Bon match, mais bon. Voilà, donc, il retrouve cette Champion's League.

[00:07:12]

On sait très bien la dernière comme c'est fini. Oui, il ne me chambrer pas. J'en faisais partie. Donc, la fameuse campagne zéro point. Zéro point, donc, avait commenté Mathieu. C'était la faute des autres années. On était dans une poule quand même assez costaud Dortmund, Arsenal, Naples, mais surtout que les matchs sont vraiment intéressant de le faire cette année là, même à chaque fois. Le but contre son camp de Jérémy Morel contre Arsenal 3 2 aux San Paolo face au Napoli.

[00:07:40]

Les matchs étaient très intéressants, même. Donc oui, après ce poste d'attaquant. Voilà, on le sait, on le sait tous. Maintenant qu'aujourd'hui, on connait aussi la capacité financière qui est très, très compliquée. l'Olympique de Marseille pour attirer un grand non. Donc on verra. On attend, mais ça peut être un grand nombre. Mais non. L'idée, c'est qu'on n'aura pas un joueur à 20 millions d'euros. On n'aura pas de joueurs. Sachant que même Baengnyeong n'entrait pas dans les finances de l'Olympique de Marseille et que ça a avoisiné 20 millions d'euros, c'est que les finances, c'était dans les plans de 2013.

[00:08:15]

Objectivement, objectivement, André Villas-Boas s'était intéressé. Au tout début, Andoni Zubizarreta avait beaucoup échangé avec l'entourage de Banian, avec Mbaye Niang aussi, avec quelques coups de fil. Il a même eu un coup de fil entre le président Nicolas Leveque et le président de l'Olympique de Marseille, Jacques Marrero, pour dire si vous le voulez vraiment. Maintenant, il faut me faire une offre. Mais quand l'OM a su que c'était 20 millions d'euros minimum, ça n'entrait pas dans le cadre.

[00:08:37]

Surtout que c'est un bon salaire en plus. Et donc, j'ai compris profil jeunes joueurs en devenir. Un coup, un coup. Voilà donc tut tut tut. Un petit peu des dépiste où maintenant? Je vais te dire objectivement sans doute, que Pablo Longoria, qui travaille beaucoup depuis quelques jours, le nouveau directeur sportif de l'OM, il en a des pistes. Nagato, moi, ça a été une petite surprise. Par exemple, je n'ai pas de noms.

[00:09:03]

Je vais être très sincère avec vous. Je n'ai pas de noms encore. En revanche, le profil qu'on m'a donné, c'est un profil assez jeune. Normalement, ce qui est attendu, c'est un coup, une belle idée, un peu un profil un peu créatif qui est mobile et qui va dans la percussion et qui est capable d'avoir un mec qui est capable de tourner autour de ça. C'est pour le recrutement de ce fameux attaquant. Revenant sur le match d'hier, donc la victoire face à Brest 3 2 des Marseillais.

[00:09:26]

Est ce que finalement, il y a tant besoin que ça donne un avant centre parce qu'on a retrouvé quand même certaines qualités de la saison dernière à l'OM? Certaines individualités. En plus, il y a le retour de Thauvin, dont on va parler dans un instant et on dit exactement et pas mal d'absents, donc, en plus hier. Et voilà, on a retrouvé quand même des qualités de l'OM de la saison dernière. Non, mais. Mais alors?

[00:09:46]

Parce que j'ai écouté Daniel hier soir, qui était dur, voire très dur. Alors, à juste titre, à juste titre ou non. Moi, je lui dis qu'en fait, il trouvait que le reste avait mieux joué parce qu'il courrait davantage et qu'il mettait plus de rythme. Moi, je l'ai trouvé très dur dans le sens où déjà tirer des enseignements après un premier match, c'est compliqué. Rappelez vous. Je vais essayer de pas le faire. Je ne l'avais pas fait l'an dernier.

[00:10:11]

Souvenez vous, après deux journées, c'était Lio, un petit tricheur bio quand même, souligne t il. Après une journée à Monaco, ça vient, bien sûr. Ça se souviennent de ces débats là, mais il le disait aussi. Oui, c'est normal. Donc, avant ce match de préparation, des équipes ne sont pas, ne sont pas les mêmes.

[00:10:30]

L'OM a eu des problèmes, notamment de deux garçons testés positifs moscovites qui ont été obligés d'être mis à l'écart. Il a été obligé sur les derniers temps. Il y a déjà deux matchs amicaux qui ont été annulés. Un premier match a être annulé. Un groupe qui travaille par quatre avec un effectif qui travaille par groupe de quatre pour pas justement que les mecs se fit le virus là. Donc je veux dire les automatismes et le jeu n'arrive pas comme ça du jour au lendemain.

[00:11:01]

Ensuite, c'est clair qu'on l'a vu en plus l'an dernier.

[00:11:05]

L'OM, c'est les qualités mentales, une organisation solide et des joueurs qui, qui qui se donnent, qui se donnent les uns pour les autres, ont poursuivi germanité, qui font l'utilisa désormais et des individualités qui font la différence. Placebos sacré Salom dernier.

[00:11:22]

Rappelons nous quand même que cette devait être une année de transition. Finalement, pour moi, l'an dernier, il fait un gros miracle. Il fait miracle, mais un gros miracle. Et donc, je pense pas comme moi. Une machine huilée tout au long de la saison. Par contre, l'apport de Thauvin qui est pour moi, comme tu le disais, c'est une recrue. Il a pas joué de la saison dernière. Le recrutement définitif? Boiro peut être un concurrent à des taux.

[00:11:56]

L'OMH renforce clairement l'OM et le papier plus fort que la saison dernière.

[00:12:02]

Voilà exactement. Alors après, est ce que ce boss va arriver à refaire un miracle cette année? Je sais pas, en tout cas, moi, par rapport à ce que j'ai vu hier soir. Ecoute tut tut tut. Commence le championnat avec les autres. Tu as eu une opération troqués? Tu vas gagner à Brest pour ton premier match. Ecoute, je la voyais pas Pastore, tu peux pas. Tu ne veux pas tirer de conclusions sur un match.

[00:12:28]

C'est un premier match. Ils ont eu une préparation tronquée. Ça a été ça a été difficile. Ils ont eu des D1, des joueurs testés positifs au CO, vides. Bon, il n'y a pas eu de recrue. Donc bon, tu gagnes ton premier match contre Brest. Bon, ça, tu peux pas tirer des conclusions sur ce match là, mais moi, je suis un peu inquiet. Jean-Louis Deloche, un petit peu inquiet, c'est que tu cucu.

[00:12:53]

Bon, si on voit le contenu. Bien sûr que Brest a proposé beaucoup plus, je pense. Ils ont loupé beaucoup d'occasions aussi. Mais bon, c'est vrai que Villa ne pourra pas faire non plus des miracles une deuxième année. C'est très loin, il est vrai que tu le sais très bien aussi. Une première année, je me rappelle moi avec Equilis, on a été avec Elie Baup. Ouais, on avait fait des miracles. Mais bon, les miracles ici, c'est énorme.

[00:13:19]

Mais ces deux ans, c'est très, très compliqué. Moi, ça va être long, ça ne veut pas dire on en a vu des saisons à Marseille comme ça ou tu te qualifie pour la Ligue des champions. Bon bah, à l'arrache, mais sans une énorme maîtrise. Il y a eu avec Baup, avec Perrin également, et l'année suivante, elle est quand même beaucoup plus. Mais là, c'est complètement différent. C'est différent, qui est différent parce qu'il y a un homme.

[00:13:37]

Et cet homme là, c'est André Villas-Boas et Eric est Mathieu le savent. J'y suis pas trop d'accord. Mathieu Debuchy, tu pourquoi je manifester? Doit je veux. Ce que je veux juste dire, c'est que en gros, il est capable d'insuffler quelque chose et il est capable. Ils sont capables, les joueurs, de le suivre. Elie Baup n'avait pas autant d'influence sur le vestiaire. Mathieu le sait que déjà, à l'époque, j'avais quelques entrées à l'OM et donc je savais que les joueurs n'avaient pas qu'ils Baup n'avaient pas autant d'influence que André Blaise Boss aujourd'hui sur les joueurs.

[00:14:06]

Quand on voit la première réaction de Thauvin hier, qui n'a pas joué à ça, il n'a pas vécu l'aventure avec les autres joueurs. Il n'avait pas marché, il a pas vécu la qualif, etc. Et qui va juste après son but dans les bras directement d'André Blanc, c'est qu'il se passe quelque chose. Et André Glaz Boisse travaille beaucoup sur cette relation humaine et je sais que ça touche les joueurs avec Monaco. Mais bien sûr que je pense que ça, je sais.

[00:14:27]

Parce que j'ai encore quand même des connaissances un petit peu à l'OM, que ce soit aussi dans le staff. Il est beaucoup apprécié à ce poste, bien sûr, mais après, c'est pas lui qui joue. Après un moment donné, cette année là où ça sera compliqué pour l'Impact de Marseille, c'est que au delà du championnat du pain quotidien qu'ils auront, ils auront la Champion's League où il faudra qu'ils fassent une bonne figure. Et j'y suis. J'y suis pas.

[00:14:55]

Aujourd'hui, je vous parle. Je ne suis pas convaincu aujourd'hui que l'OM aller a les armes pour être compétitif dans toutes ses compétitions. Donc tant qu'en plus. Tant bien qu'il n'y a pas de recrutement en cours fort. Et c'est ça. C'est pourquoi je suis un peu plus inquiet. C'est pour ça que tout à l'heure, je parlais de gros miracle l'an dernier et qu'il faudra encore un miracle cette année. Parce que justement, tu as, tu as beaucoup de certitudes, Momo.

[00:15:23]

Tu as des certitudes, tu es, tu, tu essaies de tout faire passer des certitudes. Mais malheureusement, une saison avec la Ligue des champions, on sait très bien comment ça peut vite mal tourner dans le sens où il va falloir épiée le tirage au sort. Tu peux tomber dans un groupe abordable ou et le calendrier de la Ligue des champions te permet de faire un premier match ou tu sorbiers. Tu marque déjà des points et hop, ça te Eric Audruicq.

[00:15:47]

Alors quand tu peux tomber dans le groupe de la mort, je suis d'accord avec toi, mais moi, je peux te pas, tu peux te prendre plus là. Ce qui est arrivé cette année, ce qui est terrible. Tu peux te promener dans un avion, mais surtout, ce qui est terrible cette année. Oui, mais même dans le 4e chapeau, y'a pas du costaud dans Y'a bon.

[00:16:03]

Même de ce qu'il y a de terrible cette année, c'est que la compétition, au lieu d'être espacées sur 4 mois, elle va être sur deux mois avec un décor et des semaines. OK, ça veut dire que si ça tourne au vinaigre sur les premiers matchs de Ligue des champions, tu vas avoir le contre coup en championnat. Tu vas avoir des mecs qui font la gueule dans le vestiaire de gauche. Et cette belle harmonie, je te retrouver. l'Harmonie va exploser comme elle est arrivé.

[00:16:29]

Il faut se méfier. Je vous trouve vous assez pessimiste? Vous vous gardez pas l'aspect pessimiste. Je te dis juste que s'ils font jour, il faut juste operated. Christophe Dugarry, c'est le remède. Maintenant, il faut juste faire attention. Jamais sur moi, même trop. Le truc, c'est que je retourne le problème du tu garanderie un peu plus, mais on retourne le problème.

[00:16:51]

On dit souvent que dans un vestiaire, dès qu'il y a beaucoup de joueurs, il y a trop de turn over et donc ça crée des joueurs qui ne sont pas contents. Et ça crée des joueurs sur le banc qui sont pas contents. Et donc ça entraine que la Champion's League, quand il y a les mêmes joueurs qui jouent et ça, ça crée des problèmes d'ambiance. Là, pour moi, ce que je dis, c'est que le fait que le vestiaire et l'effectif soit un peu plus restreint, y aura un peu moins de turn over.

[00:17:11]

Certes, les joueurs sont talentueux et les joueurs ont les joueurs et l'esprit de Coupe de la Ligue, je sais c'est quoi. Ce qu'il y a de bien, c'est qu'on va vite le savoir. Oui, mais ça prend beaucoup d'énergie. Va se mettre un truc pareil sur le classement, bien sûr. Pendant ce temps avant, quand tu gardes à vue pourquoi ils nous écoutent 32 16, il est le bienvenu. Comme tout le monde. Vous pouvez venir en 32 16 pour débattre avec nous.

[00:17:36]

Juste avant, vous en avez parlé. La recrue marseillaise, c'est donc Florian Thauvin. Impressionnant. Hier, un but et deux passes décisives sur coups de pied arrêtés.

[00:17:44]

Écoutez le au micro de Louis-Braille l'après match, après une longue période d'absence, c'est toujours très compliqué. On se pose toujours beaucoup de questions. On sait jamais comment on va revenir. C'est un soulagement. Je me suis bien préparé pendant toute la saison pour justement pour ça. Ce que je veux, c'est faire une grosse saison, revenir à mon meilleur niveau et. Voilà donc Florian Thauvin Florent Germán est avec notre correspondant à Marseille. Salut Flo! Salut les gars!

[00:18:11]

Il faut expliquer pourquoi il parle de soulagement sur le match d'hier.

[00:18:13]

Dire ecoute, il parle de soulagement parce que finalement, lui, je pense qu'il ne va pas retenir forcément son but ou les deux passes décisives. Ce qui va retenir surtout, c'est ce soulagement qu'il a ressenti d'avoir joué un match complet, d'avoir joué libéré, de ne pas avoir eu de douleurs. Et ça, c'était le vrai défi quelque part de Thauvin. Parce qu il le disait, il a beaucoup travaillé. Alors souvent avec son son kiné, un kiné irlandais, Freddy Marloye, qui était là à son domicile quasiment 24/24.

[00:18:43]

Il a parfois bossé seul, aussi bon. En gros, il a passé une saison ou une demi saison. Depuis, l'opération a beaucoup travaillé, mais on me dit qu'il en faisait presque une obsession, c'est à dire qu il avait besoin de ce retour à la compétition pour se donner des objectifs, pour enfin qu'on parle uniquement de jeu et oublier ce qui a été véritablement un petit traumatisme pour lui. Je pense que le monnaient, n'est pas, n'est pas trop fort parce que c'était la première grosse blessure de sa saison et il a vécu vraiment ce revers, parfois avec un peu d'appréhension.

[00:19:11]

Et donc, il avait beaucoup d'obsessions autour de cette cheville qui parfois tenait vraiment à A. Il pensait tous les jours pour le faire simple. Et un autre paramètre à aborder, moi, mais très justement, c'est cette relation, ce fil rouge, cette relation continue qu'il a eue avec Villas-Boas tout au long de cette blessure. Parce qu'il avait beau être blessé, il avait beau être chez lui, la de le considérait comme l'un des leaders. Souvent, il l'appelait.

[00:19:33]

Il prenait des nouvelles. Et ça, vraiment, Floro. Florian Thauvin avait à coeur de le lui rendre et je pense que le geste après le but de Thauvin n'est pas anodin. C'est d'aller voir le coach pour tout ça. Il a vraiment vécu une soirée qui l'a définitivement, en tout cas lancé. Il l'a libéré et on arrête de voir tous les éléments offensifs marseillais puisque Payet n'était pas là hier. Si Thauvin est en jambes comme ça sur l'ensemble de la saison, Frayaient devrait disponible pour le match face à face à face à Saint-Etienne, normalement.

[00:20:01]

Merci Florent Germain. Si on continue le débat avec Loïc dans un instant, supporters marseillais qui patientent, mais tout de suite, on a des cadeaux à vous faire. Sur RMC, vous entendez la sonnerie. Ça veut dire que c'est la rentrée, qu'on venait de vacances. Demain, vous allez peut être emmener vos enfants à l'école. Vous êtes peut être soulagé? Bien sûr. Vous êtes soulagé de ne plus les voir comme ça a été le cas pour deux mois.

[00:20:23]

Voilà plus de deux mois. Ça fait six mois que vous allez partir. Donc voilà, c'est donc le retour au travail. Ça va vous changer les idées. Pendant quinze jours, on vous offre comme cadeau ordi portable, tablette, smartphone, bons d'achat, PS4, mais aussi une rentrée sportive avec un abonnement d'un an à Fitness Park. Eh bien, pour vous inscrire, vous envoyez dès maintenant RMC par SMS aux 7, 32 16, RMC par SMS aux 7 32 16.

[00:20:50]

J'ai le cartable à côté de moi, magnifique avec le cahier, il est tout beau et dedans. Vous aurez donc votre cadeau à désigner par SMS ou prendre de 16 pour vous inscrire à la fin du débat sur le web. Dans un instant avec Louis, 32 supporters marseillais et nos invités, Wendie Renard, la capitaine de l'OL championne d'Europe pour la septième fois de son histoire, et Baptiste Trainées, le gardien de but de Nîmes, avec tout de suite.

[00:21:12]

RMC Sport Foot amateur de whisky, Jean Triaud avec ce soir Eric Di Meco et Mathieu Valbuena de la Dream Team. Ne ratez pas à 18h45 la rentrée de Julien Cazarre, qui sera avec tous les soirs dans Top of the Foot pour nous apporter cette dose d'humour avant le top de club avec Wendie Renard et Baptiste Treiner, le gardien de but de Nîmes. On va terminer sur l'OM. On essaye de se projeter sur la saison à venir. Va nous donner son pronostic.

[00:21:40]

Mathieu, tu es obligé de le faire aussi sur la place de l'OM à la fin de la saison. On s'interrogeait donc sur Vinasse Boisset sur la saison à venir. Il y a Loïc qui est là, aux 32 supporteurs marseillais. Salut Loïc!

[00:21:52]

Loïc Rémy a quelques inquiétudes envers le.

[00:21:58]

Par rapport au match, hier. Bien sûr, ce match de reprise, Pierrick le Kovy au milieu, les matchs de préparation, on ne le fait pas. Les mecs picauville à la maison au chaud, ce qui est tout à fait normal. Ce qui m'a le plus embêté hier les transitions et le fait qu'on n'ait pas su profiter davantage des contres qu'on avait à 25 minutes entre la fin de la première mi temps, le premier quart d'heure de la deuxième.

[00:22:30]

On a eu pas mal de comptes qu'on aurait dû à mon mieux maîtriser ou finir par cadrer une frappe, une action. Et Brest a été bien tiré, notre bloc équipe. Et à chaque fois, il y avait un mec de leur ligne qui voulait décrocher pour venir faire tourner le jeu. Après, j'ai trouvé que l'équipe était plutôt compacte et je trouvé plutôt solide et assez autoritaire dans ce qu'il a fait qu'on aurait pu utiliser.

[00:23:05]

Weynants Pour Bernard Malherbe, Alain Hardy prend le chemin. Loin de moi l'idée de juger garçon après mon premier match, des jeunes et surtout des jeunes joueurs qui arrivent comme ça dans un nouveau club. Je vais même te dire mieux. Il va falloir attendre un long moment pour voir son niveau. Mais hier soir, il a appliqué sur les deux buts que tu prends et dans les relances comme de relance. Il l'a mis dans l'axe, mais qui est sous pression et où ils ont perdu le ballon?

[00:23:30]

Moi, il m'a inquiété hier soir, mais moi, j'aurais plutôt dit élégant, avec un sens de l'anticipation, mais pas forcément un Tursan comme ça allait débuter. Alors oui, non, mais il lui a été énorme. Mais c'est pour ça que c'est pour ça qu'il faut.

[00:23:45]

Il faut attendre le pire pour le juger parce que franchement, ils viennent d'arriver. Il est jeté au milieu de l'équipe sur un match à l'extérieur où tu n'as pas tout l'effectif ou la préparation tronquée. On le répète encore une fois. Et concernant des réserves sur les transitions, je veux dire, c'est tout. Tout ça, c'est ça. Ça tombe pas. Pourquoi un film du ciel? Voilà pourquoi. Pourquoi on fait un mois et demi de préparation et cinq ou six matches amicaux avant une saison.

[00:24:11]

D'après toi, c'est pour arriver déjà à la première journée, pour avoir quelques automatismes, parce que tu regardera. Il n'y a aucune équipe sur les premières journées de championnat qui Haut-Ogooué. Une personne, ça n'existe pas. Même Paris, même le Grand Paris. Ils ont toujours un petit peu du mal en début de saison. Parce que parce que les mecs sont internationaux, parce que ils ont eu des travaux un petit peu courte, parce qu'ils ont des objectifs qui se déploient dans la saison importants et donc qu'ils ont une préparation qui est faite pour arriver en forme au mois d'août, au mois d'octobre qu'à Tel-Aviv.

[00:24:44]

Ça peut m'arriver. Et donc là, tu vois, c'est pas Sébillot, aucune équipe, aucune équipe rodée dans les premières journées. C'est évident que même si est votée, ça m'inquiète. L'OM a démarré par une défaite et un nul. Il ne faut pas l'oublier.

[00:25:01]

Après, on est toujours exigeant, toujours. Après, vous êtes professionnels. Vous le connaissez bien.

[00:25:09]

Mathieu est encore en activité, mais il joue encore un peu. Il est vrai que ça va lui va plus loin. Après, restez avec nous. On va faire le petit jeu qu'on fait en chaque début d'année avec Eric Di Meco. On fait ça depuis quatre ans et ça nous amuse. Il a toujours perdu depuis quatre ans. Mais bon, c'est pas grave, donc je ne vois pas en début de saison. On a eu de la chance advocates.

[00:25:33]

Je trouve que les A étaient forts dans la chanson de l'année. Laval, jeudi, troisième. Que tu finis quatrième. Là, par contre, il est nul. Le classement de l'OM à la fin de cette saison?

[00:25:45]

Eric, écoute moi. Contrairement à Momo, j'ai peur que cette Ligue des champions plombe la saison de l'OM, donc une place est en jeu. J'ai peur de Patna les 3 4m. OK, OK, avec 4m. Mathieu 4m.

[00:26:04]

OK, Loïc n'est pas très original. J'allais dire 3 ou 4. Il s'échappe, je vois pas le problème. C'est simple, parce que c'est bien beau de parler comme ça, mais il faut regarder l'adversité quand même. Ah bah bien, je vois une équipe de Lyon 5ème, par exemple. Tu as une équipe de Lyon, tu as une équipe de Lyon. Il va falloir que tu veux mettre le cap sur sont devant. Comment je t'explique? Moi a un Lyon des Jalios qui n'a pas de Ligue des champions et qui avait l'effectif.

[00:26:28]

Alors il peuvent perdre un ou deux joueurs qui ont un effectif qui peut être supérieur à Monaco, ni sereine. Voilà donc ta ta ta ta, la Ligue des champions. On a pas dans la Ligue des champions qui plombe nos plans, me parait nodaux qu'on est d'accord, qu'ils vont se faire en phase de poules et après ils vont finir fort. Toi, tu l'as pas vu la saison? D'accord, on les journalistes mauvais de deuxième, mais tu vas me dire toi, tu me dis ça va dire que la Champion's League va boosté Lovren, fini troisième de sa poule, lui même fini deuxième ligne non loin derrière, mais c'est la pire des nouvelles au grand jeu, tout ça.

[00:27:10]

Dire que la Ligue des champions, la Ligue et la Coupe d'Europe vont ternir tout ça. Tu vas loin en Ligue Europa, finissant deuxième, je te dis non, ils sortent en quart en Ligue Europa. Eric, tu veux qu'on rajoute riende du gars derrière ou pas? Oui, oui, oui. Moi, j'ai lu sur votre téléphone lan dernier. Je ne sais pas ce que tu gatte a fait. Ne me fait pas ce que d'Huguette a fait la saison dernière.

[00:27:29]

J'étais fini deuxième. Très bien. On l'aura enregistré de 16 ans.

[00:27:37]

On enchaîne 18h36 sauf si cela se fait tous les soirs à 18h30. L'actu de vos clubs préférés? On sera à Nîmes dans un instant avec le nouveau gardien de but Baptiste Treiner. Mais avant cela, l'évènement, c'est la victoire des Lyonnaises, hier, en finale de la Ligue des champions victoire 2 1 face à Valls. Septième victoire dans cette compétition et la cinquième consécutive. On est avec Wendie Renard, la capitaine de l'OL. Salut Wendy Bouchard. Wendy Bouchard?

[00:28:03]

Tellement. Wendy's Qu'on s'habitue à ce genre de victoire ou est ce que l'émotion est toujours la même? Ha ha ha! Ha! A gagné et corrigé. C'est là qu'on s'habitue. En tout cas, c'est toujours un bonheur et un honneur de remporter ce trophée. C'est pour cela qu'on se bat à chaque saison parce que c'est beau quand on voit. C'était une soirée exceptionnelle, donc sur tous les plans du terme, en termes d'émotions. Sur le match, c'est beau, on en a jamais.

[00:28:40]

J'imagine qu'on lasse jamais ce genre de victoire.

[00:28:43]

Est ce que vous avez hier spécialement pris conscience que vous étiez rentré dans l'histoire avec? On l'a souvent cité, mais c'est cinq victoires de suite. Du réal dans les années 50, alors vous êtes l'égal de cette équipe là? Emmanuel Macron, le président de la République. Le premier ministre a également tweeté Tout ça, ça aide à sentir que c'est vraiment spécial.

[00:29:03]

Oui, ça aide encore une fois une mise à l'honneur supplémentaire. Maintenant, quand on est sur le terrain, en tout ça avant tout à gagner. Et puis plutôt le lendemain où le nombre de messages qu'on reçoit, on se rend compte qu'on fait quelque chose d'extraordinaire et on a égalé. Mais on n'a pas, on n'a pas battu. Si on veut le battre, il va falloir faire une bonne saison. Encore cette année et être présent, l'année va être présent pour la Ligue des champions, tout simplement Windy.

[00:29:33]

On dit souvent que le petit ne sais pas atteindre des sommets, c'est de perdurer. Cette équipe, elle est si forte.

[00:29:39]

Pourquoi cette équipe est capable d'autant d'exploits, de prouesses qu'on arrive à remettre en question le quotidien? On sait que ce n'est pas facile. On sait qu'on est de plus en plus chassé. On est l'équipe à battre et c'est normal et logique. Et nous, on aime pas quand on veut nous nous battre. On arrive plus dans les moments importants, collectivement, à tout remettre en question, à se dire les choses. Et puis, par moments. Des fois, ça passe.

[00:30:09]

Des fois, c'est un peu plus dur. Mais voilà, il y a une force collective dans cette équipe et il y a un président qui était présent et un club. Il y a des supporters, un oncle, un enfant, mais c'est sûr que ce sont des moments qu'on aime, qu'on quifait. Et on sait qu'il faut hausser son niveau de jeu individuel et collectif.

[00:30:32]

Demi finale chez les hommes, victoire des femmes. Il est descendu de son nuage depuis un simple lui poser la question.

[00:30:39]

Il est vrai qu'il a vécu avec une très belle soirée et était très heureux, très content. Je suis content pour lui parce que c'est un président qui a fait beaucoup. Et quand on fini comme ça et quand on arrive à le rendre heureux collectivement, ça fait plaisir.

[00:30:57]

Alors il y a une polémique depuis le début de la journée autour de la Une de L'Equipe qui va consacrer entièrement consacrés ce matin à la victoire de Julian Alaphilippe et à son maillot jaune sur le Tour de France. Est ce que vous avez trouvé ça injuste? Ou est ce que ça vous passe?

[00:31:11]

Je vais vous avouer que je n'ai pas trop regardant. On a été réveillé très tard dans la nuit. Maintenant, après, c'est une mise à l'honneur. C'est sûr qu'on y a deux grandes compétitions qui sont complètement différentes en individuel, l'autre collectivement. C'est sûr. Y on aurait sûrement préféré une grande une, mais nous y sommes. Nous y sommes déçus. Maintenant, il est plus petit que le cyclisme. C'est comme ça. Mais le plus important, en tout cas, on est pas là.

[00:31:48]

Le plus important, c'est qu'on a Kendal qui est écrit dans notre palmarès, mais ça, personne ne pourra nous le retirer.

[00:31:56]

Est ce que la meilleure pub, c'est pas? Il y a eu Nawfal. J'ai vu ces beaux jours. C'est donc tout ça, car en demi finale, on était très serré cette année. Est ce que ce n'est pas finalement la meilleure pub pour eux? Pour eux? Pour vous? Pour votre titre? Parce que c'est trop facile de y des scores trop larges. Ça diminue un peu. Votre mérite, c'est l'impression. Alors que là, vous avez bataillé encore.

[00:32:23]

Vous avez bataillé en Libye, vous? Bassaïev finalement en finale parce que Total revient à Doha. C'est poussé, c'est sûr. Est ce que ce n'est pas la meilleure?

[00:32:30]

C'est dans ce tableau là, c'est sûr, c'est sûr. En tout cas, ça rend encore la victoire encore plus méritante et on savoure deux fois plus. Après, il y a des équipes qui n'ont pas tous les mêmes moyens. Petit à petit, ce football se développe. Il y a des structures qui se forment, mais il y a des clubs qui arrivent de plus en plus armés, donc il y a toujours des choses à voir et à améliorer pour la Champion's League, même pour le quotidien, les championnats, etc.

[00:33:05]

C'est sûr que pour nous, sur le terrain, c'est serré, préventif et à l'issue du match, nous sommes victorieux, aura quatre.

[00:33:17]

Merci Wendie. Merci d'être venu à vos amis Wendie Renard, dont le capitaine de l'OL et vainqueur de la Ligue des champions, hier pour la septième fois de sa carrière. On enchaîne avec la Liga, on est avec Baptiste Trainées, le gardien de but de Nîmes. Salut Baptiste Menta! Cette Ligue des champions, ça fait rêver. Quand on entend ça juste avant ça, c'est clair, c'est clair.

[00:33:37]

C'est une très belle compétition. D'ailleurs, félicitations à l'OL féminin pour leur victoire avec Nîmes.

[00:33:44]

Vous avez très bien commencé la victoire contre Brest 4 0. Et là, vous restez sur une défaite à Nantes 2 1. Est ce que tu peux nous parler de ces premiers matchs avec ton nouveau club web?

[00:33:54]

Déjà, on avait bien commencé le championnat avec la victoire 4 0. Bref, c'était important de montrer d'une manière positive avec la manière. Bien après, on était été bien occupé d'enchaîner. Malheureusement, ça a été le cas. On a perdu hier à Nantes. On a été moyen pendant pendant une demi heure. On prend deux buts et puis après, on a su relever la tête de l'eau en deuxième mi temps. On a même pris la barre psychologique sur eux.

[00:34:27]

Le carton rouge pour nous nous a fait du bien également et on a beaucoup touché. Mais malheureusement, on n'a pas pu. On n'a pas pu égaliser. C'est frustrant et rageant. Voilà.

[00:34:38]

Baptiste, traînez avec tout le gardien de but de Nîmes. C'était sa priorité de rester en Ligue1, j'imagine. Après ce qui s'est passé à Toulouse, en plus la deuxième partie de saison, ce n'est pas très bien passé pour toi. Tu avais déploré l'arrivée d'un nouveau gardien qui avait mis en concurrence. Du coup, pour toi, c'est le bon rebondie après. Oui, c'est vrai que Toulouse ne sait pas très, très bien fini, a eu la descente et l'épisode avec L'ouvrez et Cavendish.

[00:35:02]

Mais moi, ça fait partie des aléas du foot maintenant. Moi, je suis passé à autre chose et j'étais très content unaniment. Je pense que c'est un club qui me ressemble à un club où l'état d'esprit irréprochable, les joueurs sur le terrain donnent tout. On sent que derrière, il y a bien un gros public. On l'a senti en un match couperet, même s'il n'y avait que deux, trois personnes en fin de fils électrique. Et ça nous fait du bien et ça nous pousse tout au long du match.

[00:35:25]

Donc, en quoi le club dont j'avais besoin pour comprendre un nouveau départ et faire une belle saison?

[00:35:34]

Batiste Même avec Coaching Blaquart. On parlait du coaching de son coach adjoint au coaching spinaux en disant qu'il y avait de très grandes qualités, etc. Un super coach. C'est pourquoi il est aussi bon, le coaching. Sinon, pourquoi il y a quelque chose de différent?

[00:35:47]

Bah, déjà, il nous transmet ses valeurs, lui, et c'est un code qui j'ai envie qu'on comprenne tout le temps qu'on ascain sur le terrain. Et je pense que y a des valeurs inculquées à lui et sa propre enculés sur L'Equipe après tactique. Nous fait du bien, car il a une bonne connaissance des choses. Déjà fait de points positifs pour nous. Et je pense qu'il a également beaucoup appris du code Blaquart. Donc je pense que c'est bien d'avoir un coach comme lui Nîmes et globalement, on a connu d'autres clubs de Ligue 1.

[00:36:22]

Est ce que tu sentais à Nîmes? On est en train de se structurer et de se développer aussi au delà du terrain.

[00:36:29]

Oui, oui, même un coté professionnalisme on que le club a envie de franchir des paliers. C'est un peu ce que j'ai connu à Dijon, à Dijon, où j'étais arrivé au début de la. Au début du championnat, il est évident que j'ai pu voir l'évolution du club et en gagner. C'est pareil. Le plus de truc remplace à l'intérieur du club au quotidien, les ambitions de Nîmes.

[00:36:58]

Cette année, c'est le maintien à tout prix ou d'autres ambitions plus élevées. Vous êtes le premier d'entre vous?

[00:37:08]

Oui, bien sûr, déjà. L'objectif premier est le maintien. Après nous, les joueurs, on a envie de réaliser la meilleure saison possible et pourquoi pas, de naviguer dans le ventre mou du classement pour nous, avec le club anglais, qu'on est capable de faire de belles choses. On voit très bien Baptiste.

[00:37:31]

Merci. On est avec Mathieu Valbuena, qui a rejoint la dream team. Il n'a jamais mis un but. Non, je ne pense pas. Non. Je pense. Merci Baptiste d'être sur la Marseillaise. À bien votre saison? Baptiste Treiner, le gardien de but de Nîmes. 18H46 Dans ce top club, on a une info. Ouais, donc, la grosse musique, Mohamed, ça concerne le PSG. Information RMC Sport Deux internationaux du Paris Saint-Germain sont suspectés d'infection au Kovy de 19.

[00:38:01]

Leur état est pour le moment rassurant. Les deux joueurs vont passer d'autres tests demain. Ils sont d'ores et déjà soumis au protocole sanitaire adapté du PJ de la Ligue de football professionnel. Ces deux internationaux, donc, on va en savoir plus dans les prochaines minutes, les prochaines heures. Dès qu'on a les noms, évidemment, on voulait donner qu'on a plus d'infos sur RMC Sport point. FR. On revient dans un instant avec donc la rentrée de Julien Cazarre.

[00:38:26]

Ne ratez pas ça. Il lui a fallu un lieu magnifique. Il a fallu deux semaines pour digérer qu'on va se poser alors que Doria, lundi dernier, était là bas. Couture. Julien est là. Il m'a tout de suite jusqu'à 20 heures. C'est assez. Footwear souterraine, c'est en Pasquin sur Adrien. Alors, les messages arrivent sur le hashtag C'est live sur Twitter. Bien sûr, il y a Audrey qui vous demande Eric et Mathieu. Qu'est ce que vous avez pensé du match de Strootman hier?

[00:38:57]

Qu'est ce qu'il apporte à l'équipe? Ne demande t elle pas. Le truc qui pourrait apporter le plus à l'équipe, ce serait d'aller sur le banc. Alors moi, je sais que je ce garçon, car il a été en pleine bourre avant ces deux blessures du genou. Je le trouvais énorme, énorme. Il était là. Ce n'est que l'ombre de lui même. Hier soir, il est pas bon, il n'est pas bon. Et Mathieu? Et je l'ai eu.

[00:39:23]

Il a eu. Il a été comme deux fois blessé gravement. Deux l'avant. Moi, je me frappe même quand j'avais essayé ça. C'est le même. Mais à mon retour, il a eu une grave blessure au dos quand il jouait quand je jouais en sélection du Pays-Bas. Je l'ai trouvé très, très, très bon. Après tout, il avait racheté Direct Studio également pour envoyer vos messages. RMC est un club de foot heures avec Jean Wicklow, avec Mathieu Valbuena et Eric Di Meco avec nous ce soir jusqu'à 20 heures.

[00:39:57]

Puisque vous le savez, le Tour de France est parti bien parti. Laughton retour sera là à partir de 20 heures avec Pierre Dorian après 19 heures. Didier Deschamps doit il installer Kambinga en Bleu malgré son âge 17 ans seulement 32 16? Appelez nous pour en débattre. On aura des infos en plus à vous donner sur le sujet, mais tout de suite, c'est l'évènement de la soirée. Julien Cazarre qui fait sa rentrée avec nous sur RMC. Salut Julien!

[00:40:20]

Salut Julien, salut du gars! Salut Franck, Willy. Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! D'habitude, en vacances de vacances, en vacances, je cautériser une plaie très compliquée, les yeux rougis. Dis moi, c'est pas le, c'est pas les yeux, mais après, il faut pas s'asseoir dessus, c'est tout. Moi, je bois, je l'ai pas vu.

[00:40:43]

Non, j'ai des mange debout chez moi. Alors évidemment, on embrasse. Tu as sauté par inadvertance et donc j'ai bien. Tu seras avec nous tous les soirs à 18h45 pour se projeter sur le reste de ta faute. En préambule, je tiens à dire que j'ai été extrêmement choqué parce que j'écoute évidemment oui avant de venir. Et Momo, il manque de respect à Mathieu. Franchement, se faire couper la parole n'a pas arrêté de taper contre Liverpool.

[00:41:05]

J'ai pas dit que ça démarquerait mal. Tu le sais, c'est différent. Mais des journalistes, il ne supporte pas un. C'est vrai, il y en a à chaque fois. Julien, tu peux nous parler de ce qui arrive juste après, juste après 19 heures. Oui, on va parler de la jeunesse de Kamel en va de gamme avec Galore. Kabat-Zinn gars, c'est toujours pareil comme on a eu d'autres cas le KK Mavinga. Est ce qu'on doit parler de sa jeunesse?

[00:41:30]

Est ce qu'il est pas trop jeune? Est ce qu'on s'enflamme, patron Skoll? Mais pas trop. Il vend de la scène. C'est le fameux éternel déballant le cas Kanem Mavinga. C'est compliqué à dire qu'un gars, il pourrait pas s'appeler de paille. Comme tout le monde, le cas Edouardo Kambinga pose une vraie question sur la précocité. Être précoce est il un gage de réussite? Alors il faut le mettre en avant et ce qu'il ne faut pas le mettre en avant.

[00:41:49]

Oui, Jean-Louis, je te vois bomber le torse, capable de toujours à ses copines. Oui, il est calme, mais il est un peu Primoz, parfois. Alors attention, dans ce cas là, c'est pas forcément un avantage. La précocité, Jean-Louis plaint pas. Non. L'important, c'est quand tu était juste trop fort pour ton âge et que, du coup, c'est mieux. A la première réflexion qui vient à l'esprit, c'est de se dire oulala quand tu vois comment il est fort à son âge.

[00:42:10]

Bah, mais t'imagines au plus tard pourquoi l'accent du Sud? Je ne sais pas. Donc seulement talent précoce. C'est à double tranchant. Parce que le talent précoce, c'est ça. Mathieu a reconnu dans ses grandes périodes Mozart n'était pas loin, Mozart et Mozart Mozart. On peut dire que le terme de précocité lui va bien quand même, mais qu'il se posait là. Le mec a 5 ans, il est tête d'affiche au music gouvernails. Devienne Ça n'arrive pas souvent, toi, Jean-Louis?

[00:42:35]

Non, non, malheureusement, tu sais même pas jouer du Bontempi. Donc, c'est assez triste. Mais le talent précoce, ce n'est pas que Mozart, c'est aussi ça.

[00:42:40]

N'oubliez pas voilà à travers un your avec l'équipe d'inimitiés ha ha! Ha! Ha! Ha! Ha!

[00:42:57]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! C'est Sandra qui était à Buenos Aires. Et oui, non, je te rassure, toutes ces magnifiques futures vedettes ont disparu dans l'anonymat, la drogue, les anxiolytiques quand ils ne sont pas vendeurs, chez Norauto ou autre. Avec tout le respect qu'on a pour ces vendeurs auto qui nous écoutent. Jean-Bruno, moi, je ne compte pas ce qui avait poussé Johnny Depp qui chante dans son coude.

[00:43:19]

Évidemment, c'est autre chose. Alors oui, on peut dire aux âmes bien nées le talent n'attend pas le nombre des années. Qui a dit ça, Jean-Louis Corneille? Bravo, on écoute.

[00:43:30]

Oui, c'est bien tenté. Ma vie d'avant, c'est Corneille. C'est moi. Il y a 2 secondes, c'était facile. Non, non, non. Effectivement, ça parlait de l'écrivain. Alors vous allez me dire ça n'a rien à voir. Ça dépend des époques, ça dépend du moment. Puis surtout, le foot, c'est autre chose. Bien entendu, si je vous dis un talent pur, un Français surdoué qui, à l'âge de 17 ans, était tout, était un génie du foot.

[00:43:52]

Vous pensez à la même chose quand vous pensez à la victoire à 14 ans et dans ces cas là, on a toujours un peu peur. Il faut pouvoir résister comme tel. À cet âge là, on est bourré de talent et que tout d'un coup, les médias fondent sur vous. On se dit est ce qu'il va tenir? En réalité, il semble que Laurent Paganelli est très bien tenu au delà des espérances voir son titre.

[00:44:13]

À 8 secondes, tout tombe à l'eau. Espagnols, Italiens, encore tu encore un peu gabillard sur ce match? Oui, effectivement, c'est au delà de nos espérances. Tout le monde n'est pas censé démarrer à 14 ans. Génie et finir à faire tout d'entreprises sur Canal+. Effectivement, il y a d'un pays qui fait abstraction de son âge. Ça marche très bien pour lui. Mais vous remarquez, NBP, que depuis qu'on dit qu'il faut plus faire attention à son âge, il progresse plus il ne progresse plus.

[00:44:44]

Est ce qu'on n'a pas grillé? Est ce qu'on a vraiment pas su le protéger de lui même? Comme les plus prometteurs, comme Ben Arfa, Marvin Martin, Jimmy Briand? Au bon moment? Moi, j'avais connu, c'était un gosse. Moi, j'avais cité 21 travailleurs. Pas un mot plus haut que l'autre. La raie sur le côté, on voyait qui c'était l'avenir de Ramsès. Et puis le succès, l'argent, la fréquentation des footeux. Oui, là, c'est tout de suite.

[00:45:02]

C'est les voitures, les montres, la coiffure. On regrette le costard trop serré, on coupe la parole à Valbuena, les oreilles de rappeur avec les applis, l'usine de presse avec des cascades de champagne à Saint-Tropez. Toutes ces choses qui manquent aujourd'hui, on l'a peut être perdu. Alors c'est pour ça que je dis attention, gamin, Edouardo fait attention. Il faut prendre le temps parce que le temps, ça ne s'achète pas. Comme disait Thierry Henry, c'est un peu différemment.

[00:45:26]

Je lui ai dit Quand j'arrête ma montre, j'arrête. Le temps m'a montré, on va écouter, c'est mieux, ça vaut le coup, mais il réfléchit pas. Mais ça, c'est pas mal comme d'habitude. Beaucoup de vérités. Déparerait Julien, notamment sur M'Rabet et sa descente aux enfers. Par rapport au moment où il a commencé. Aujourd'hui, je sais que des gens ont eu tort, mais moi, je l'ai connu. C'était un gosse, il me vouvoyer.

[00:45:46]

C'était avant de connaître comment il allait. Exigeant avec toi? Bien sûr, oui. Mais lui, quand il parle à Eric Tengo plutôt, c'est ça la marque. Mathieu est toujours toujours respectueux et il n'a pas changé depuis que je le connais. Tiens, puisqu'on y a fait allusion quand même, Thierry Roy. Le temps, c'est un truc qu'on n'a pas. Le temps n'a pas de temps pour le temps. Le temps ne s'arrête pas là. J'arrête ma montre, mais le temps est continu tout le temps de ma montre.

[00:46:08]

Pas le temps. Le temps n'a pas de temps et il faut du temps.

[00:46:11]

Voilà d'Imagine. Quant à sa causerie d'Isabeau, le café se demande pourquoi Ymagis maintenant Canada, m'as tu vu jouer avec lui? N'apporta. J'attends pas le temps et c'est là qu'il y a un homme.

[00:46:25]

Et il aimait bien faire le bien parler, avoir les bons mots. Bien, il pouvait remplacer le coach en place. C'est une très bonne personne. On va attendre un peu pour les blagues sur le bus, etc. Thierry Henry, qui aurait pris la vague de Mathieu Valbuena tranquille début mai début janvier, dément le respect mutuel. Quant à certains, contrairement à certains, c'est vrai. Alors je veux dire tu restes avec nous. Bien sûr, tu es donc tous les soirs à 18h45 et puis après, tu restes avec nous, bien sûr, jusqu'à 20 heures ou même un peu plus tard, parfois, quand il n'y aura pas de match.

[00:47:00]

On revient dans un instant pour la deuxième heure de Top of the Foot. Donc, avec ce débat, malgré son âge, Deschamps doit il installer Edouardo qu'à Mavinga en bleu, vous l'entendrez d'ailleurs. Parler du prodige rennais s'est exprimé il y a quelques secondes. Et puis, en plus de tout cela, 32 16 venaient à poser vos questions. Mercato Amos Hamaide Vos questions sur le jeu à Mathieu. Eric Oui, vos questions sur l'humour ou bien sur les soirées AQI Batardeau?

[00:47:26]

Oui, bien sûr. Après Céline, Marcelline, lui, connaît ma femme. C'est fini. Je suis obligé de le pour sortir. Bamberger m'appelle. Il veut que je sors. Je ne sors pas ce soir là où nous nous la veille. Je suis à fond. Je suis très fort, je savais. Alors il faut que tu fasses le Perruaux. Je n'y arrive pas. Je capte pas. C'est le jeu des Bleus. C'est un jeu de bluffeur, donc c'est bon.

[00:48:00]

Moi, j'aime bien que Mathieu explique. Un jour, les cartes ont expliqué avec des DGD. C'est mon idée. C'est très intéressant tout ça, mais on revient dans un instant avec Virginie a l'idée géniale idée d'aider son petit frère jusqu'à 20 heures.