Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:01]

Je passe pour un indiquant hisba et tabloids il faudrait faire un travail comme ça ou du canal playdowns MIT ou c'est un tableau à Speight Lestel. Tu souhaites, tu peux, temps a été, avait elle Belhassine Sobtchak, sur lequel je ne sais pas. Qu'en est il faut HPI?

[00:00:41]

Ces vulgaires. Mesdames et messieurs, le voici, le voilà. J'ai l'honneur et le plaisir de vous présenter le dernier épisode de l'été 2020. Mais juste avant, j'aimerais vous remercier d'avoir suivi ce podcast de plus en plus nombreux et nombreuses. À ce jour, on a largement dépassé la barre des 100 milles écoutes. Il a caracolait en tête des classements et franchement, pour un podcast indépendant autoproduits, c'est vraiment un truc de dingue. J'espère qu'il vous donnera envie d'écouter ceux qui arriveront après l'été, car je ne vous dis pas au revoir.

[00:01:17]

À partir de septembre, il y aura un épisode par semaine. N'hésitez pas à m'écrire sur un stade vulgaire. Je crois que ces gens arobase vulgaires d'Arcore le podcast. N'hésitez pas à m'écrire sur les thèmes qui vous souhaiteriez que j'étudie, que je vous explique à ma sauce. J'espère aussi qu'il vous aura donné envie de venir voir mon spectacle, comme par exemple à Nantes, à la compagnie du Café Théâtre, où je joue du 15 au 19 septembre. Mais passons au sujet du podcast du jour, celui sans qui rien de tout ça n'aurait pu arriver, celui sur lequel je passe le plus clair de mon temps.

[00:01:44]

Je parle bien sûr d'Internet, Marcel, on va se connecter sur Internet. Pour moi, jusque là, Internet, c'était juste une sorte de télé magique qui diffusait principalement des vidéos de bébés animaux mignons de demande en mariage, mal filmées. Ou alors vraiment trop bien filmé pour un truc que personne ne regardera jamais. Des fois, on dirait qu'ils ont eu une Chubb du CNC. Mais calmez vous, les gars, ça sera ringard quoi qu'il arrive un jour ou l'autre.

[00:02:10]

Et bien sûr, il y a des insultes, du racisme et du porno là bas.

[00:02:14]

Mais franchement, à part ça, d'où ça vient, comment ça fonctionne? Franchement, je n'en savais rien. Alors j'ai regardé sur Internet et j'ai tapé Internet sur Internet et je vais vous expliquer ce que j'ai compris.

[00:02:24]

Vous allez voir. C'est très simple en voyant mon analyse se fera en cinq parties seulement. Vraiment fastoche. Fastoche. En premier lieu, nous aurons une réflexion poussée sur Internet et son usage. En seconde partie, nous développerons l'histoire d'Internet. Ensuite, nous passerons brièvement un sondage Nakamura et enfin, nous aborderons le fonctionnement concret d'Internet aujourd'hui. Pour terminer par une petite conclut de derrière les fagots un peu. Shopi, cacahouète. On y va, Stéphane? D'accord, c'est parti parti.

[00:02:51]

Commençons donc par une pensée quand tu tapes Internet sur Internet.

[00:02:55]

Est ce que la réponse trouvée est une autobiographie? N'hésitez pas à réagir en répondant sur papier libre à l'adresse vulgaire. Selex 13, partie 2 Histoire d'Internet. Comment Internet a t il été inventé à l'époque?

[00:03:08]

Le vent soufflait sur les plaines de la Bretagne armoricaine, mais là n'est pas l'important.

[00:03:12]

On est pendant la guerre froide et les Etats-Unis se disent que quand même, ce serait bien de pouvoir trouver un système mieux que le téléphone. Surtout que le téléphone, c'est un câble. Ça envoie une dame qui dit et qui renvoie ton appel là où tu veux. Par un autre cable. Mais ça passe forcément pareil. C'est centralisé et réseau s'arrête aux frontières. Après, faut négocier avec les autres pays pour utiliser leur cable. Bref, c'est un peu relou.

[00:03:32]

Surtout qu'en plus, si ton câble est coupé, tu l'as dans l'os. Tu peux plus passer d'un coup de téléphone pour jouer et éventuellement gagner la valise RTL. Un mec qui s'appelle Paul, Bahram ou Baron, je ne sais pas trop comment on dit à l'idée de faire un réseau de cables qui aurait des interconnexions et qui donc permettrait à ton appel d'avoir des itinéraires bis. C'est cool, mais c'est trop cher. Alors le projet est annulé en 66.

[00:03:58]

Tout un tas de mecs de la NASA, du Hamas ITI et de plein d'endroits qui sont en acronyme, ça fait cool, même si je ne sais pas bien ce que ça veut dire. D'ailleurs, je vais essayer d'en inventer. Je reprends ma phrase et j'en rajoute. Vous allez voir Hyper Class 66, tout un tas de mecs de la NASA, du Hamas, du GOP, du BEP et d'Azergues.

[00:04:13]

Franchement, ça passe bossent sur deux ordis qu'ils essayent de faire communiquer entre eux. Le projet s'appelle Arpanet et Arpanet. C'est le papy d'Internet. Ça marche en 69. Il arrive à faire communiquer deux ordinateurs et avec 4 ordis connectés ensemble dans les universités différentes, ils envoient le mot logging.

[00:04:30]

Mais comme Internet a toujours été Internet, ça a bogué tout premiers bugs de l'histoire d'Internet.

[00:04:36]

Le mot arrive en deux temps logs et une heure plus tard. Bon, peut mieux faire, mais franchement, quand même un truc de ouf! Pour info, le premier mail de l'humanité sera envoyé en 1971. Il y avait deux ordinateurs connectés, l'un à côté de l'autre, et le mec s'est auto envoyé worthy Niobé.

[00:04:53]

Le deuxième mail de l'humanité devait donc être, je pense, d'Aiseau. Mon chat se baladait sur mon clavier et le troisième quelquonque. J'avais oublié la pièce jointe. Voilà une photo du chat. Mais comme on est en 71, tu vas voir, ça fait 2 pixels du coup. Imagine le chat lol.

[00:05:08]

En fait, l'important à ce moment là, c'est de trouver un protocole qui va définir comment les ordinateurs vont faire pour communiquer entre eux et ce qu'ils doivent faire pour résoudre les bugs. Des tas de gens s'y mettent, même des étudiants. Et c'est là que commence quelque chose de formidable qui m'a surprise tout de suite. Il a été question d'ouvrir les infos pour que n'importe qui puisse aider à trouver la solution. En 1974, Winsor et Robert Kahn présentent le TCP, le Tennis Club de Ploufragan.

[00:05:32]

C'est pas ça, le Transport Control Protocol Timtchenko, qui propose de découper les infos en tout petits paquets.

[00:05:40]

Et ces petits paquets pourront circuler dans les files pour aller d'un ordinateur à l'autre. Il estaussi de pas trop galérer sur le nom puisqu'il appelle ces paquets des paquets.

[00:05:50]

Cette question du protocole occupé aussi un groupe de chercheurs français qui faisaient partie d'un truc qui s'appelait le projet Cyclades. Je ne sais pas, mais projet Cyclades Boshoff qu'on dirait trois noms de film français qui racontera la création d'Internet genre avec Omar Sy en blouse blanche, Vincent Cassel et Guillaume Canet avec une moustache. Bien sûr qu'il dans les films en ce moment, Jonatan Cohen Révélation$ aussi un rôle féminin. Ce serait une fille de 19 ans est tombée amoureuse d'un mec de 45 ans.

[00:06:12]

La routine, quoi. Projet Cyclades.

[00:06:14]

Bientôt sur vos écrans? Eux, les Français, ils trouvent une façon pour que les paquets s'envoient en utilisant plein de routes différentes. C'est assez cool à attendre dès qu'il est question d'envoyer son paquet sur Internet.

[00:06:25]

Les Français trouvent des solutions et si j'ai bien compris à peu près en simultané, les Français et les Américains se disent attends, mais comment faire pour que les ordinateurs sachent où ils habitent, les jeunes ordinateurs à qui on envoie nos paquets? Je sais qu'à leur donner des adresses à Wenger, 3, rue des Hortensias, à Grani Bull, non? Plutôt genre 192 168 1 356 1. En même temps, c'est super. Pas facile à retenir. Mieux, non?

[00:06:49]

Du coup d'envoi, du coup, ton idée est bien. Oui, on va s'en servir. Merci avec plaisir. C'est l'invention de l'adresse IP.

[00:06:57]

Chaque ordinateur a un numéro unique et ça permet que l'info arrive au bon endroit. Donc, en cumulant les boulots des Français et des Américains, vint Cerf et son équipe repose sur le protocole. L'info est séparée en paquets envoyés parfois dans le désordre par plein de chemins vers un ordinateur identifié par une adresse IP. Et la machine qui la reçoit est capable d'analyser tout ça, de ranger tous les paquets, de voir qu'il en manque éventuellement. Du coup, de remonter les absents et, en gros, faire en sorte que l'info arrive entière et dans le bon ordre, au bon endroit.

[00:07:25]

Tout ce protocole s'appelle désormais Josiane Combas. Non, il s'appelle le TCP IP, mais c'est vrai que j'aime mieux mon idée.

[00:07:33]

En fait, ce qu'il faut savoir, c'est qu'en parallèle à ça, on voit de plus en plus se développer la technologie des ordinateurs. Ils sont de plus en plus petits et de plus en plus fonctionnels. Par exemple, en 68, on a inventé la souris révolutionnaire. Et tout ça, ça amène au fait que les ordinateurs sortent un peu du côté militaire ou universitaire et ça devient un outil personnel et même pour pas mal de gens, notamment dans la communauté hippie.

[00:07:53]

Les ordinateurs sont considérés comme un outil de réalisation personnelle. Ces gens la franc maçonnerie, mais avec des cartes à puce. D'ailleurs, dans les années 70 80, un club de militants de l'informatique de Berkeley et des amateurs d'électronique.

[00:08:05]

Donc, en gros, des hommes blancs très riches.

[00:08:06]

On ne va pas se mentir, créer un club qui s'appelle le Homebrew Computer Club, mon accent est merveilleux.

[00:08:12]

Comme quoi, et dans ce club, il y a un mec qui s'appelle Steve Wozniak.

[00:08:16]

Lui, il lance dans ce club un ordinateur qui s'appelle Apple One 77 et lance Apple tout Apple. L'idée, c'est qu'on peut construire soi même son ordinateur avec des éléments simples qu'il suffit d'assembler. Apple tout en gros. C'est le cas de l'informatique. Même en manuel, qui explique tous les circuits, comment ça fonctionne, etc. Etc. Et si tu peux avoir un bout de tarte Odin et un supplément boulette, la chance.

[00:08:41]

Cela permet à des gens de commencer à créer des choses et même des logiciels, des périphériques, etc. Etc. Et n'oublions pas que ARPANET s'est ouvert aussi. Donc, en fait, chacun peut apporter sa pierre à l'édifice. En 75, on autorise à mettre autre chose sur les lignes de téléphone que le téléphone. Et du coup, le modem est inventé. IBM lance aussi €180 des orbites déjà construits entièrement pour une utilisation personnelle. Et ça, ça ouvre la voie pour l'arrivée d'Internet puisque encore une fois, de plus en plus de gens ont des ordinateurs.

[00:09:07]

C'est aussi du coup, une grande porte ouverte pour les hackers, des gens trop forts en informatique comme Neo dans Matrix X ou Hippolyte dans Profilage. Tout chacun ses références, d'accord. Moi, je vous juge pas, vous me jugez pas d'accord. J'adore profilage bobo. En tout cas. Par exemple, il y a un hacker qui crée un modem qui s'appelle Fido net. Mais Arpanet. Le cul, parce qu'ils sont surtout intéressés par connecter des gros ordinateurs militaires plutôt que de connecter des ordinateurs perso en 84.

[00:09:31]

La NSF, la National Science Foundation décide d'interconnecter tous les réseaux régionaux. Ça fait un gros réseau et en 90, ARPANET est délié de ses liens avec les militaires. 90 aussi. Emma Watson même. Et ça, c'est une autre histoire.

[00:09:46]

Bon savoir. Depuis toujours, on est en 91.

[00:09:49]

Arpanet devient Internet et reste en open source. Ces racines sont ouvertes, collaboratives et même libertaires.

[00:09:55]

Tout le monde peut aider. Le problème, c'est que personne n'utilise le même langage, le même ordinateur, etc. Donc, la communication est super difficile. Et puis, il faut imaginer Internet comme une grande bibliothèque dans laquelle il y a plein de documents, mais super mal rangés. Difficile. L'accès et la façon d'accéder à ces documents n'est pas uniformisé, donc chacun fait un peu à sa sauce. Tim Berners-Lee, enchanté, a plein d'idées. Chambers, notamment.

[00:10:16]

Il imagine de donner une adresse à chaque document.

[00:10:18]

C'est l'URL, luniforme ressource Lauqué Chaîne et une chaîne qui commencera systématiquement par www.

[00:10:27]

Et alors? Autre coup de génie de sa part, il invente aussi le lien hypertexte qui permet de naviguer d'un document à un autre. Quand on clique dessus, tous ces documents reliés entre eux forment une grande toile, un peu comme une toile d'araignée.

[00:10:37]

C'est pour ça qu'on appelle ça le web.

[00:10:38]

Parce que ça veut dire toile en anglais, oui. Troisième coup de génie de la part de ce mec, c'est qu'il invente aussi un langage pour faire des pages Web, le HTML qu'on peut construire et lire sur n'importe quel système, y compris sur les anciens ordinateurs. C'est comme s'il avait inventé genre I'm a camera, si vous voulez.

[00:10:53]

Les jeunes l'adorent, mais les vieux, ils sont hoquette dans ces l'Hormadi sommes dessus dans les mariages aussi, parce que ça marche bien, ça fonctionne.

[00:11:00]

En 93, le CERN, qui emploie le suisse Team Bidule là, renonce à ses droits d'auteur pour toutes ces inventions. Internet appartient désormais à tous et à toutes. Après avoir été créée collaborative, c'est un acte hyper important. C'est grâce à ça, entre autres, qu'aujourd'hui, Internet s'est tant démocratisé. D'ailleurs, ça a été hyper vite parce que, par exemple, en 93, il y avait seulement 130 sites Web. Ce n'est pas trop mignon et ça a tellement bien marché qu'en 96, il y en avait 230.000.

[00:11:24]

Internet, en gros, ça a fait le buzz dans ma famille.

[00:11:27]

Moi, on a eu Internet quand j'étais en troisième et avant dans ma classe, avec ma copine Anaïs qu'ilavait. C'était dingue.

[00:11:32]

Pour se connecter, il y avait ce bruit et quand on était sur Internet, le téléphone fixe ne marchait plus.

[00:11:44]

Du coup, ça énerve les parents, vos systèmes et ça va aussi. Vous aviez un abonnement AOL de deux heures. Une adresse Caramail? Un compte MSN?

[00:11:52]

Vous aussi, votre tonton Jean-Noël?

[00:11:54]

Vous avez fait des disquettes avec gags dessus et que dedans, il n'y avait qu'un seul fichier, une image de la Joconde.

[00:11:58]

Et quand on faisait entrer ça, montrer ses seins? Non, ça, vous l'aviez pas.

[00:12:02]

Bon, changeons de sujet et passons à la partie 3 en utilisant un langage universel à Yamaoka.

[00:12:09]

Merci party.

[00:12:10]

4. OK, c'est bien beau tout ça, mais du coup, ça marche comment Internet maintenant? Alors attention, cette partie, je vais dire des mots un peu barbare. Soyez préparé un démo comme datacenters barbares, routeurs, serveurs ou soutiens gorge.

[00:12:24]

Ça, c'est le pire. Vous l'avez compris, Internet, c'est un réseau d'ordinateurs reliés entre eux. Je pense que j'ai dit cette phrase 80 fois depuis le début du podcast. Donc a priori, vous l'avez. Dans ce réseau, il y a des ordinateurs qu'on appelle des ordinateurs clients. Ces gens ont les nôtres, les gens normaux, et il y a des ordinateurs qu'on appelle des serveurs, qui sont des sortes de gros disques durs qui contiennent des sites Internet et qui sont regroupés les uns sur les autres dans des bâtiments ultrasécurisé qu'on appelle des datacenters, des centres de data.

[00:12:48]

La data, c'est l'information. Les données. Et pour se relier entre eux, les ordinateurs sont connectés physiquement pendant très longtemps. On s'est servi du réseau téléphonique pour Internet, mais maintenant on utilise la fibre. La fibre, c'est les gros câbles pleins de câbles, mais on l'amenaient pas partout. Elle allait cataphiles. Pour distribuer Internet. Après ça, passer par des câbles en cuivre plus petits, donc l'information était plus lente à passer. Ensuite, on line dans les quartiers.

[00:13:13]

Et maintenant, la fibre est en train d'être connectée aux maisons et aux appartements directement. Maintenant, on a un gros câble rapide qui est connecté directement à notre ordinateur. En gros, ces câbles sont enterrés sous la terre, mais aussi au fond de la mer pour se relier aux gros câbles et au routeur de l'autre bout du monde. Donc, Internet, c'est aussi des gros tuyaux qui passent pas loin du Titanic. Et donc, comme je vous l'ai expliqué, si jamais le câble est coupé, l'info peut prendre un itinéraire bis lui même.

[00:13:36]

En même temps, Internet est tout le temps connecté à lui même. Donc il peut sûrement aller sur Wiese pour trouver une autre route. Quand tu cherches une info ou t'en envoie une, tu vas sur le web grâce à ton opérateur. Je ne sais pas Bouygues ou Wanadoo si en 2003, etc. Etc. Tu dis à ton serveur et j'ai envie d'aller sur au hasard à Kast point. Com. Est ce que tu connais ton serveur? J'ai pas le temps, mais ça, c'est que si c'est un serveur parisien.

[00:13:56]

Sinon, il dit Attendez, je cherche Kester Beaujolais et il te la renvoie par les cables. S'il a pas l'info, le serveur renvoie quand même une info. L'info qu'il n'a pas. L'info, c'est l'erreur 404. Plus le serveur qui contient l'info que tu chercher loin, plus elle met longtemps à arriver. C'est pour ça que c'est mieux que ton serveur soit plutôt en France. Si un site français est pas comme ça, des clients ont l'info plus vite.

[00:14:21]

On parle de millisecondes, mais quand même, voilà. Après, si je suis honnête avec vous, je ne sais pas trop comment ça fonctionne. Le Wi-Fi, la 4G, tout ça. Mais bon, je me le garde pour un vulgaire valine, la Grosse Pomme. Pour conclure, j'aimerais dire qu'Internet, c'est trop cool parce que c'est comme ça que j'ai rencontré ma meuf et elle m'a beaucoup aidé pour ce podcast. Donc là, pour tout ça.

[00:14:37]

Merci à Internet et ses inventeurs. Voilà ça, c'était Internet, mais en vulgaire. Merde, pas de soutien gorge à Vassiliu.

[00:14:47]

Ah! Et sinon, moi, je m'appelle Marylebone ou son. J'ai écrit à enregistrer ce podcast sur mon iPhone pendant le confinement. D'après des articles et des vidéos dont tu pourras trouver les références en lisant les petites infos qui l'accompagnent. Il a été réalisé avec amour par le merveilleux Guillaume d'Hérin, qui en a aussi fait la musique. Les illustrations et la création graphique sont de la fabuleuse Juliers de poneys. Je les remercie tous les deux. Enfin, abonnez vous pour ne rater aucun vulgaire.

[00:15:08]

N'hésitez pas d'ailleurs à mettre des étoiles, à commenter, à vous abonner à mon Instagram et aussi à bien vous brosser les dents tous les jours. C'est hyper important. Gros bisou et merci.

[00:15:19]

Qui lui même amené à cet effet une feuille de paie dix pour cent des taxes, ça va Coquereau Coquereau petit à petit jusqu'à une date récente, phase I would like you for everyone defendent multimodales Wade family plan cadastral en une de grande union implémentent Marx Macbeth costaricaine de prendre les bonnes fêtes de fin doryphores fortune.