Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:05]

16H18 Henrotin Stéphane Bern et Matthieu Noël historiquement vôtre. Bonjour à tous! C'est Stéphane Bern. Je suis ravi de vous retrouver dans un nouveau numéro. Historiquement vôtre, l'émission qui vous raconte l'histoire sans se la raconter. Au programme chaque après midi, trois personnages aux destins saisissants, trois personnages qu'a priori rien ne relie. Le tout raconté par deux olibrius qu'a priori. Tout oppose également votre serviteur et Mathilde.

[00:00:32]

Bonjour Mathieu, bonjour Stéphane. C'est vrai que sur le papier, nous sommes assez dissemblables. Vous avez grandi en allant certainement à la messe le dimanche matin. Moi, je regardais Turbo sur M6. Vous découplé les photos de vos stars préférées? Des archiducs et des contesse? D'un point de vue, pendant que je faisais des pogos dans la fosse des concerts de NTM. Deux approches radicalement différentes de la vie. Et pourtant. Et pourtant, une passion commune l'histoire.

[00:00:55]

L'histoire. Cette saga sans scénariste à laquelle aucune série Netflix n'arrive à la cheville. Tour à tour drôle, palpitante et tragique. L'histoire, c'est bien sûr des guerres, des traités et des invasions, des putschs. Mais c'est aussi Stéphane. Des anecdotes croustillantes, des détails cocasses, par exemple. Combien de souverains se sont ils couverts de gloire avant de connaître une mort idiote?

[00:01:13]

C'est la fameuse règle appliquée la coller comme un plan. Oui, Stéphane, c'est le problème de Charles le Chauve.

[00:01:18]

Les métros, les sports nautiques. Aujourd'hui, de l'action, il va y en avoir.

[00:01:21]

Oui, oui, battu aujourd'hui à l'occasion ce soir du retour de la nouvelle saison de Koh-Lanta sur TF1. Nous allons évoquer les aventuriers de l'histoire, les aventuriers d'avant Koh-Lanta, parce qu'il y a des aventuriers avant Koh-Lanta.

[00:01:33]

J'ai toujours pensé que Denis Brogniart était le premier.

[00:01:34]

Eh bien, vous allez découvrir, cher Mathieu, que non. Si je vous dis, par exemple Marco Polo, Ella Maillart est plus proche de nous. Mike Horn Effectivement.

[00:01:42]

Même si aucun d'entre eux n'a, à ma connaissance, remporté l'épreuve des poteaux, on peut quand même leur accorder le titre d'aventurier avec nous également aujourd'hui.

[00:01:49]

Nos francs tireurs de l'histoire David castés de Lopès, qui nous racontera l'origine d'un autre jeu qui vous a rendu fou cet été, et le Trivial Pursuit?

[00:01:57]

Oui, notre diseuse de bonne aventure historique, Clémentine Portier Kaltenbach, nous entraîne notamment dans la salle d'accouchement de la reine Victoria.

[00:02:06]

Et oui, il est né le huitième enfant, Victoria et Olivier Bool, notre aventurier des fourneaux.

[00:02:17]

Ça va être chaud, chaud, chaud, chaud. Ça va être chaud. Cacao auprès d'écoliers. Et comme c'est une spéciale Koh-Lanta. A la fin de l'émission, Denis Brogniart viendra effectivement nous départager pour savoir qui reste en deuxième semaine et qui, au contraire, devra quitter l'aventure.

[00:02:30]

Mathieu, vous prenez votre sac. Quitter le studio et rentrer chez. Accueillons plutôt les journalistes en CDD pour les origines 16h18 Henrotin Stéphane Bern et Matthieu Noël. Historiquement vôtre. Bonjour David Castet de Lopès. Bonjour.

[00:02:50]

Chaque après midi avec vous, on remonte le temps aux origines d'une pratique, d'un objet, d'un phénomène. Et aujourd'hui, c'est les trois à la fois.

[00:02:57]

Parce que vous allez nous parler du Trivial Poursuite, le Trivial Pursuit, vous vous connaissez tous le jeu et vous savez pourquoi. Ça s'appelle le plaisir, non trivial.

[00:03:07]

En anglais, ça veut dire information sans importance, anecdotique et traditionnellement trivial game. C'est un jeu où il faut répondre à des questions, mais c'est aussi un jeu de mots puisque trivial poursuite en anglais, ça veut dire quête futile, ce qui qualifie parfaitement cette bataille de guex cérébral. Et le Trivial Pursuit?

[00:03:24]

Bon, si vous permettez, je ne vais pas m'arrêter là. Je vais creuser encore un peu dans l'étymologie parce que j'aime bien ça. D'abord, d'accord, bien en anglais, ça veut dire information futile, mais pourquoi ça veut dire ça déjà trivial? Ça vient du mot latin treeview.

[00:03:39]

Dans cette chronique, à chaque fois que je dirai un mot en latin, vous entendrez une attaque de Carmina Burana qui soulignera la profondeur effrayante de mon savoir trivium qui signifie au sens propre en latin, carrefour à trois voies et par extension, endroit où il y a plein de gens qui passent. Trivium sadonner trivial, trivial, c'est à dire digne d'un endroit où il y a plein de gens qui passent, c'est à dire un endroit connu de tous, c'est à dire banal, sans importance, comme les questions du trivial poursuite.

[00:04:04]

Mais. Mais il y a une autre théorie sur les origines du mot trivial comme mot signifiant information sans importance. Et cette théorie, c'est la suivante trivium en latin. Ça désigne aussi les trois matières par lesquelles toute personne dans l'Antiquité devait entamer son apprentissage, à savoir la grammaire, la dialectique et la rhétorique. Et quand on savait bien tout ça, on pouvait passer aux quatre autres matières. Autrement plus cool et compliqué qui constituaient le quadrivium. Et ces matières étaient bien sûr les maths, l'arithmétique, la musique, la géométrie et l'astronomie.

[00:04:34]

Et donc, peut être que triviale. En fait, ça veut dire qu'ils concernent des matières un peu inférieures du savoir. Donc, savoir un peu superficiel comme celui dont on a besoin pour le trivial poursuite.

[00:04:45]

Voilà, j'ai décidé de mettre également, ce sont quand je termine une démonstration particulièrement réussie. Et ça marche. Mais alors maintenant, tout ça vient le jeu trivial poursuite. Eh bien, c'est un jeu qui a été inventé par deux journalistes. Et oui, les journalistes, ils ont quand même pas inventé grand chose. Mais ça, oui, c'est deux journalistes. Ils sont canadiens et ils s'appelaient respectivement, crissent Heini, responsable de la photo à la Gazette de Montréal, et Scott Abbott, qui couvrait le sport dans un autre journal.

[00:05:07]

Ils étaient amis et un jour, plus précisément le samedi 15 décembre 1979, ils se faisaient une petite soirée Scrabble, un samedi soir à Montréal. Passé 21 heures n'a plus grand chose à faire.

[00:05:18]

Et là, ils ont eu un peu marre et ils se sont dits vient d'inventer notre propre jeu. Et ce soir là, en quelques heures, ils ont jeté les bases du trivial poursuite. Mais bon, il y a plein de gens qui ont des idées de jeu qui en font rien. Eux, ils ont réussi à lever quarante mille dollars et pendant des mois, ils ont juste écrit des questions parce qu'il en fallait 6000 quand même. Ils ont embauché un designer de 18 ans pour faire le design qu'ils ont payé avec cinq actions de leur société.

[00:05:40]

Et finalement, le jeu est sorti en 1980 et ça a cartonné. Et ça cartonne toujours. Ça cartonne. Pourquoi? Parce que ça permet aux gens de se la péter dans un cadre acceptable. Imaginez, par exemple, que vous sachiez quelle est la capitale de la Tanzanie et vous êtes dans une soirée. Eh bien, vous ne pouvez pas aller voir les gens et leur dire Bonjour mademoiselle, je sais quelle est la capitale de la Tanzanie et le trivial poursuite, ça permet de faire ça, d'avoir tout simplement une occasion de montrer qu'on sait des trucs.

[00:06:09]

C'est quoi la capitale de la Tanzanie? Il y a un piège, bien sûr. Oui, il y a un piège. C'est une ville, un nom ridicule de croire un peu. Ouais, ouais.

[00:06:18]

Alors on pense tous que c'est Dar es Salam, Dar es Salam, c'est l'autre dodo, c'est dodo.

[00:06:23]

Demain demain, la fête. Dodoma, la capitale.

[00:06:26]

Ça dit, ça fait partie de ces pays. On pourra compter pour le quit. Ça fait partie de ces pays qui ont qui ont changé leur capitale et qu'ils ont mis au milieu au milieu du pays. Brasilia, par exemple. Exact.

[00:06:34]

Brasilia et Yamoussoukro, la capitale de la Côte d'Ivoire, plutôt qu'à Abidjan, Yamoussoukro.

[00:06:41]

Sur ces axes, c'est aussi une question piège. Comme Canberra, Sydney, Australie On peut continuer à Istanbul que vous voyez que le réel poursuite pourrait aller. Historiquement, vous trouverez la thématique de l'émission. On peut montrer qui est le plus malin et le plus cultivé. Et vous savez, je pose une question piège pour vous qui a écrit certaines questions du trivial poursuite en France. Je vous donne un indice cette personne est de l'autre côté de la vitre du studio en régie Clémentine Portets Kaltenbach Xingu.

[00:07:06]

C'est elle qui Lovejoy a répondu dans une question de notre quiz qui est en fait issu du tri lapoursuite qu'elle avait elle même écrit. Merci beaucoup pour les origines du Trivial Pursuit David Castel, Frontin.

[00:07:18]

A présent, son nom à lui seul est synonyme d'aventures, de voyages, de dangers.

[00:07:22]

Et n'exagérez pas Stéphane. C'est vrai que cet été, j'ai fait une tyrolienne assez balèze, mais bon devant moi avec un magazine de sept ans. Donc danger, danger. Je ne parle pas de vous.

[00:07:30]

Je parle évidemment de Marco Polo, le premier personnage dont nous allons dresser le portrait. Cet après midi, dans Historiquement vrai, je m'incline devant Markos.

[00:07:40]

Historique. Le récit Vous parlez mathieux d'un courageux marchand vénitien. Si aujourd'hui la mondialisation et le commerce international sont au cœur de nos échanges, sachez que c'était déjà le cas au 13 ème siècle, époque du célèbre Marco Polo. Le négociant a passé une partie de sa vie à bourlingué en Asie à la recherche de marchandises rares et précieuses à l'époque. Nombreux sont les marchands européens qui se déplacent et commercent à l'étranger. Mais si seul le nom de Marco Polo est passé à la postérité, c'est qu'il est aussi l'auteur d'un récit de voyage.

[00:08:16]

Le livre des merveilles racontant son incroyable odyssée de Venise jusqu'à l'Empire mongol. Son périple dure si longtemps qu'en 295, quand il revient dans sa ville natale, au bord de l'Adriatique, vêtu à la mode mongole et parlant vénitien, avec un accent étranger. Personne ne le reconnaît.

[00:08:35]

Ils sont tous morts. Pour célébrer son retour, Marco invite alors tous ses parents à un banquet durant lequel il prévoit une étonnante mise en scène. Arborant une tenue de voyage miteuses, il monte soudain sur une table pour sortir de ses poches une quantité prodigieuse de pierres précieuses diamants, saphirs, rubis, améthyste. On croirait une scène de film. Oui, mais là. Racontée par Giovanni Battista Ramo Io, un navigateur. Deux siècles après les faits, cette scène n'a peut être jamais existé, mais elle montre l'aura du personnage bien après sa mort et à quel point les trésors accumulés lors de son périple ont fait fantasmer ses successeurs.

[00:09:15]

L'histoire retiendra Stéfane, que je vous ai prêté mon style oblique quatre couleurs ce matin. J'espère que ce sera noté par les Jeux de Rio.

[00:09:19]

Je m'en souviendrai personnellement.

[00:09:21]

Je décrivirent dans mes mémoires pour toujours. Mais revenons, si vous le voulez bien, aux origines de notre aventurier. Marco Polo voit le jour en 254 à Venise. Son grand père, son père et son oncle sont de riches négociants spécialisés dans le commerce avec l'Orient. Sa voix sera donc toute tracée à sa naissance. Son père Nicolo, accompagné de son frère Matteo, sont déjà partis depuis plusieurs mois pour un long voyage d'affaires en Asie. Le garçon grandit dans l'attente du retour de ses héros qui, enfin, réapparaissent au bout de quinze longues années d'absence.

[00:09:52]

Festen à l'époque, en plus? Non. Et puis, voyez vous, il n'est pas d'avion non plus. Ça ne m'était en manquait.

[00:09:58]

Ils repartent presque immédiatement, emmenant cette fois le jeune Marco dans leurs bagages. L'adolescent est ravi. L'apprentissage de son métier commence.

[00:10:06]

Il part découvrir l'Orient mystérieux. Les trois aventuriers empruntent la route de la soie. Il s'agit d'un réseau de routes commerciales permettant les échanges entre Orient et Occident. D'abord par bateau, il emprunte ensuite la voie terrestre à dos de cheval. La route est longue et semée d'embûches. Il résiste aux embuscades de brigands locaux, traversent des déserts et des montagnes hostiles.

[00:10:28]

Plusieurs fois, Marco Polo frôle la mort.

[00:10:30]

Je vous suis toujours Stéphane, mais je ne vous cache pas que j'ai un peu peur pour Marco. Mais le voyage est aussi source d'émerveillement pour le jeune Marco Polo. En Arménie, il aperçoit le mont Ararat, où se pose à l'arche de Noé. Après le déluge, en Azerbaïdjan, il trouve une grande fontaine naturelle d'où sort un liquide semblable à l'huile non comestible. Cette huile est utilisée pour soigner les maladies de peau du Bihac. Marco Polo a découvert le Becton Stéphane nom.

[00:10:55]

Il a découvert du pétrole, une huile utilisée également pour allumer des lampes. Je n'avais pas bon.

[00:11:03]

Après trois ans et demi de voyage, les polos de la famille.

[00:11:07]

C'est comme ça qu'on les appelait Paulo Ãtaient, l'empire mongol.

[00:11:13]

Ils sont reçus par l'empereur l'empereur Koubi, laïcards qui leur dit Salut les Paulos, souverain ouvert sur le monde, accueille volontiers les étrangers dans son royaume. Sa richesse est fabuleuse. Son palais de Cambes Balic, l'ancienne ville de Pékin, est si grand qu'on peut en compter le nombre de chambres. Les toits et les murs sont couverts d'or et d'argent.

[00:11:34]

On dirait la description d'autres villages de Elle va révéler maintenant.

[00:11:38]

Mais justement, venez, venez, vous allez vous rendre compte par vous même. Bref, revenons à Marco Polo, qui arrive à Cambes Balic, l'ancienne ville de Pékin, pour la fête du Nouvel An. Les courtisans de l'empereur lui offrent plus de 100 000 chevaux, chameaux, perles et joyaux. De quoi faire tourner la tête de Marco Polo. Le Grand Khân, lui, est intrigué par ce jeune homme aimable, courageux, à l'esprit agile et capable de s'adapter à toutes les situations.

[00:12:03]

Durant son périple, Marco a appris le tartare RESC, le Ouighours, le persan et l'arabe. Il s'est aussi familiarisé aux us et coutumes de la région et s'est formé au tir à l'arc. Tu rajoutes les jeux apéro. On dirait une semaine all inclusive au Club Med. Marco Polo Ecoutez moi entre au service de l'empereur.

[00:12:20]

Il devient son messager. Voyage pour lui aux quatre coins de l'empire, de la Chine au Tibet, en passant par la Thaïlande ou encore la Birmanie. Durant ses expéditions, le jeune explorateur découvre ce qu'il estime être la vie de la plus grande du monde. Quincey Comme à Venise, la cité parsemée de canaux et de ponts, Marco Polo admire les rues pavées, le nom, les nombreux marchés de poisson ou de riz sur lesquels il. Payés avec du papier monnaie, un système différent de l'Europe où l'on utilise uniquement des pièces en métal, je cite l'historien Pierre Racine dans Marco Polo et ses voyages.

[00:12:54]

Marco est d'abord un marchand qui fixe son attention sur ce qui se produit, s'achète et se vend pendant son périple. Il s'est intéressé aux rubis et au sel afghan. En Iran, la turquoise et l'exceptionnel l'artisanal l'ont fasciné dans les diverses provinces chinoises. Il s'émerveille devant la soie, les bois précieux ou les épices gingembre, poivre, sucre en abondance. Après dix sept ans au service de l'empereur Marco Polo, son père et son oncle ont amassé un trésor considérable.

[00:13:24]

Il est temps pour eux de rentrer à Venise. Le problème, c'est que Koubi Lescanne, qui s'est pris d'affection pour eux et les couvre de présents, refuse de laisser partir le trio qui se retrouve comme piégé dans une prison dorée florentin.

[00:13:40]

En interrompant ainsi votre récit, Stéphane vous nous laissé dans un état de frustration comparable à celui des éphémères compagnes de Marco Polo lorsqu'il leur disait avant d'Issey, la grand voile.

[00:13:48]

Avec quoi les histoires d'amour ne s'inscrivent pas dans le temps? Ce sont des histoires courtes, compactes, passionnelles. D'aucuns ont des aventures. Je suis une aventure sacrée, Marco. Un certain Stéphane Bern et Matthieu Noël historiquement vôtre, vous écoutez historiquement votre deux heures pour déguster l'histoire à la petite cuillère.

[00:14:09]

Une cuillère en argent? Forcément, puisque c'est Stéphane Bern qui nous raconte aujourd'hui le destin épique de Marco Polo. Stéphane, vous nous avez laissé alors que l'empereur mongol Kubilai Khan empêche Marco Polo, son père et son nom. Les Polo, de rentrer à Venise.

[00:14:24]

l'Italien, rusé, attend patiemment qu'une occasion se présente, ce qui ne tarde pas. Le Grand Khân, qui a depuis longtemps accordé sa confiance au polo, les charge d'escorter hors de son empire une princesse mongole du nom de Coquette Chine.

[00:14:39]

C'est ma cousine Wiccans Cassine. Non, non, pardon, vous confondez avec Bécassine, ça? Peut être que Marco Polo s'était noué d'amitié avec Cassine. Hollywood a imaginé une idylle sentimentale entre l'aventurier et la belle princesse. On ne sait pas du tout ce qu'il en était dans la réalité, mais Marco Polo admirait beaucoup la beauté des femmes chinoises. Une fois que Cassine déposé en Perse où elle doit se marier, les Polo filent vers Venise. Vous imaginez Mathieu?

[00:15:07]

Il était parti depuis vingt six ans et il rapporte dans leurs bagages un incroyable trésor.

[00:15:13]

Un sacré Langenthal aussi, j'imagine. Non, c'est plutôt des diamants scintillants, des perles laiteuses, des saphirs d'un bleu profond.

[00:15:21]

Vous êtes sûr vous broder encore là? Certains mathieux. Le retour de Marco Polo à Venise est très bref. Une guerre éclate entre la République de Venise et la ville de Gênes, sa rivale. Marco Polo n'hésite pas. Il arme à ses frais un navire et participe aux combats en Méditerranée pour soutenir la flotte vénitienne.

[00:15:41]

Mais manque de chance, en 298, notre aventurier est capturé et envoyé en prison à Gênes. C'est pendant sa détention qu'il dicte ses mémoires à un certain Riccitiello de Pise, son compagnon de cellule pendant deux ans. Il lui raconte son incroyable voyage, publié sous le titre Dévissant du monde ou Livre des merveilles. On en fait de nombreuses copies manuscrites. l'Imprimerie sera inventée plus d'un siècle plus tard. Vous le savez, et le livre est traduit en plusieurs langues.

[00:16:08]

Marco Polo raconte son odyssée en Asie, décrivant ce qu'il a vu. Certains l'accusent de mentir ou d'inventer. Et ce n'est pas tout à fait faux. Je me doutais depuis le début que l'un de vous demandait, etc. Me voilà rassurés. Marco Polo est un gros mytho, non? Dix ans plus tôt, Charles-Mathieu qu'il a enjolivé son récit. Il décrit des chats à visage humain ou des oiseaux géants capables de soulever des éléphants. C'est un gros mytho.

[00:16:32]

Les historiens débattent encore pour démêler le vrai du faux dans ses récits. Certains même ont nié qu'il soit arrivé jusqu'en Chine.

[00:16:41]

Selon eux, le voyageur n'aurait pas dépassé les rivages de la mer Noire, ce qui expliquerait que dans son ouvrage, il n'évoque ni l'usage du thé, ni la Grande Muraille ou la langue chinoise. Toujours est il que son Livre des merveilles est un best seller dès sa sortie. A 45 ans, Marco Polo décide de ne plus reprendre la mer. Il revient à Venise et épouse l'héritière d'une prestigieuse famille, Donna à Badoer, avec qui il aura trois filles.

[00:17:07]

Devenu une personnalité importante et l'un des marchands les plus riches de sa ville, Marco Polo meurt chez lui en janvier 324, à l'âge de 70 ans. Sa soif de découverte perdurera après sa mort, puisque le récit de son voyage inspirera les explorateurs après lui. Christophe Colomb pour sa grande expédition en direction de l'Amérique.

[00:17:29]

16 heures, 18 heures sur Europe1.

[00:17:32]

Historiquement vôtre, Marco Polo était un homme qui aimait aller toujours plus loin. Un peu comme nous, Stéfane. Voilà pourquoi nous accueillons Christian Clot, grand explorateur et écrivain connu pour ses expéditions les plus extrêmes à travers la planète.

[00:17:43]

Bonjour Christian Clot. Bonjour, vous êtes vice président de la Société des explorateurs français. Vous avez consacré une bédé à Marco Polo en deux tomes. Marco Polo, le garçon qui vit ses rêves, et Marco Polo à la cour du Grand Kahn, aux éditions Glénat. D'abord, une question sur la véracité du récit de Marco Polo. Il est allé en Chine ou pas.

[00:18:02]

A titre personnel, je n'ai aucun doute qu'il est allé en Chine et qu'il a fait des choses extraordinaires. Les récits de voyage sont toujours compliqués, surtout après 27 ans de voyage, après autant de périples. Comment raconter autant d'aventures en si peu de temps? Il faut oublier que Marco, quand il parle, c'est un adolescent, un jeune enfant presque, et qui part avec l'adresse, la d'imaginaires et qui va dicter son récit. En plus, c'est un écrivain qui lui va à lui même, à son tour.

[00:18:26]

Enjoliver un peu. Tout ça fait que, finalement, on arrive à un récit un peu trop grandiose par rapport à la réalité. Mais plein de détails montrent qu'il y a quand même une réalité que n'aurait pu connaître s'il n'avait pas été là bas dans le récit de Stéphane.

[00:18:38]

On apprend que dans son Livre des merveilles, il ne mentionne ni l'usage du thé ni la Grande Muraille en Chine. C'est quand même un petit peu un petit peu bizarre. Ça ne me semble pas étrange.

[00:18:46]

Pas vraiment, puisque Stéphane l'a dit. Marco, au regard des choses comme un marchand. Au début, il va décrire ce qu'il le fascine et qui, quelque part, est commercial. Et finalement, la muraille de Chine n'est qu'un élément parmi tant d'autres qui. Durant son périple, il faut imaginer qu'à l'époque, les Européens ne connaissent pas encore les Amériques, ne connaissent pas encore le Pacifique. Aller en Chine est un exploit hallucinant et que finalement, toutes devraient être racontées, ce qui n'est pas possible en un livre de 80 pages, ce qui est possible en bédé.

[00:19:14]

Est ce que pour vous, Christian Chleuh est un explorateur ou un aventurier ou simplement un marchand?

[00:19:19]

Il est parti comme un aventurier, à savoir que c'était un jeune homme qui voulait juste découvrir le monde, suivre son oncle et son père. Il est revenu aux explorateurs. Quelle est la différence? Elle est très simple. C'est que l'aventurier vit des choses pour lui même. Il essaie de se dépasser, de vivre des choses qui lui plaisent. l'Explorateur a pour mission de rapporter une information et une nouvelle connaissance qui va servir à l'humanité. Éclairement En racontant son voyage, en expliquant ce qu'était ce monde incroyable de la Chine, il est devenu l'explorateur Marco Polo.

[00:19:46]

Christian, que vous restez avec nous, on continue de l'ensemble de notre aventure du jour.

[00:19:49]

Marco Polo, 18 heures sur Europe1. Stéphane Bern est matinal.

[00:19:58]

Les grands aventuriers ont toujours été le moteur de l'histoire. Ainsi, près de huit siècles avant que Stéphane Bern et moi ne reliable cet été par sa parole en canoë kayak biplace, Stéphane sexclame.

[00:20:12]

Marco Polo, notre illustre prédécesseur s'élancer sur les flots, direction l'Asie pour en parler. Nous avons la chance d'accueillir cet après midi Christophe Claus, grand explorateur et écrivain, auteur notamment de Marco Polo, le garçon qui vit ses rêves, et Marco Polo à la cour du Grand Kahn, bédés en deux volumes paru aux éditions Glénat. Est ce que vous vous avez suivi? Christian Clot, Le chemin, La route de la soie sur les pas de Marco Polo.

[00:20:37]

Où vous contenter d'être explorateur devant vos bébés?

[00:20:41]

J'ai effectivement pas suivi exactement le chemin de Marco Polo, mais j'ai fait plusieurs expéditions en Iran et globalement en Asie centrale et j'ai eu l'occasion, lors de certaines de ces expéditions, de retrouver, de revoir certains lieux. Certaines descriptions comme Marco Polo fait, ce qui m'a d'ailleurs convaincu de la véracité de son ouvrage puisque certains sites, notamment iraniens, notamment La montagne des assassins. Tous ces sites sont bien présents et se retrouvent dans son récit.

[00:21:05]

C'était quoi la fonction exacte de Marco Polo? La cour de Koubi? l'Icann, ce n'est pas personnellement prédécoupées. Comment il est devenu conseiller? Il était un protégé. Il était. Qu'est ce qu'il faisait exactement? Concrètement, est ce qu'on le sait? Ça reste très peu clair. Ce qu'il a fait exactement à la cour. Cependant, il y a deux choses qu'on peut imaginer. La première chose, c'est que Kabila est fasciné par ces marchands qui viennent de loin, qui ont parcouru ces milliers de kilomètres pour venir le rencontrer.

[00:21:28]

Et déjà, c'est quelque chose qui le fascine et qu'il intéresse puisqu'il va pouvoir avoir des descriptions de ce voyage pour oublier que Kabila est le descendant de Guiscard, le fameux conquérant, et que quelque part à cette idée toujours de comprendre le territoire qu'il dirige, qui est énorme. La deuxième chose, c'est que Marco Polo ne représente pas un danger pour lui. On est à une cour très complexe où tout le monde a envie de devenir empereur à la place de l'Empereur.

[00:21:50]

Et Marco Polo et les Polo en général ne présentent aucun danger par rapport à ça. Donc, il n'est pas étonnant qu'il ait pu se voir confier certaines missions, même délicates. De là à dire qu'il était le conseiller préféré de Kabila, il est certainement très loin. Mais certainement qu'il a été pendant un temps en tout cas, son protégé.

[00:22:05]

Il y a une différence aujourd'hui quand on fait une exploration. En tout cas, quand on mène l'aventure, on part pour un mois ou deux mois là bas. Pour une, on peut en parler pour une vie. Vingt six ans en. On risquait de ne jamais en revenir. Ça change les idées? Effectivement, oui.

[00:22:21]

Effectivement, on est à des époques où le contact avec l'extérieur est quasiment impossible lors d'une expédition, mais plus proche de nous. Alexandra David-Néel avait déjà était déjà parti pour 14 mois et est resté également des années, des années dans son voyage en Asie. C'est peut être cette fascination d'un territoire qui est tellement vaste que lorsqu'on y part, on en revient peut être jamais totalement. Et c'est ce qu'a vécu Marco Polo. Est ce qu'il y a encore de vrais aventuriers aujourd'hui, en 2020, par rapport au degré d'aventure qui était vécu par Marco Polo à l'époque, avec tous les dangers inhérents, on a dit la durée du voyage.

[00:22:51]

Aujourd'hui, est ce qu'on peut encore parler d'aventure? Est ce que pour vous, il y a des grands aventuriers encore aujourd'hui?

[00:22:55]

Oui, bien sûr. Des grands explorateurs, des grands aventuriers existe toujours. La seule différence, c'est qu'on repousse chaque fois les limites un peu plus. Certes, les outils technologiques paraissent des fois donner beaucoup d'informations, mais quand on est sur le terrain, au milieu de nulle part, dans des territoires extraordinairement difficile et violent, toute la technologie ne veut plus rien dire. C'est bel et bien vous, par rapport à une nature, par rapport à un terrain, par rapport à une compréhension et au lieu de regarder les choses dans leur globalité aujourd'hui.

[00:23:21]

On va regarder les choses de manière beaucoup plus précise, beaucoup plus spécifique. Et la grande aventure de l'exploration. A mon avis, est sans fin.

[00:23:29]

Si vous dirigez une collection de bandes dessinées Explora aux éditions Glénat, consacrée aux grands explorateurs de notre monde Magellan, Marie, Kinsley, Richard, Francis Berthod. Quelle autre personnalité vous fascine autant que Marco Polo, auquel vous avez consacré deux tomes de bédé? Je dirais que les deux personnalités qui me fascinent, tel Marco Polo, c'est clairement Charles Darwin. On oublie qu'avant d'être le grand découvreur de la théorie de l'évolution, c'est d'abord quelqu'un qui a passé cinq ans autour du monde sur un navire avec Fitz Roy, qui sait qui a mouillé la chemise, comme on dit pour pouvoir faire ses découvertes, et Magellan, qui coquetier un peu trop aux oubliettes de l'histoire.

[00:24:07]

Mais, mais. Mais cette volonté? Ces trois personnages marquent même une même idée. C'est la volonté et les idées qu'on ne doit jamais laisser derrière nous, ses envies et ses rêves, et qu'on doit les pousser jusqu'au bout, quitte à prendre des risques parfois surhumains et finalement arriver à des découvertes qui sont tout simplement extraordinaires et qui ont changé le cours de l'histoire. Et en ce sens, ce sont des personnages qui sont fascinants.

[00:24:29]

Merci beaucoup, Christian, que d'avoir été avec nous.

[00:24:31]

On rappelle votre bédé Marco Polo, le garçon qui vit ses rêves, et Marco Polo à la cour du Grand Khân Florentin et maintenant couché les enfants au boucher les oreilles, Clémentine Portier Kaltenbach s'apprête à nous transporter dans l'intimité de l'histoire.

[00:24:48]

16H18 Henrotin Stéphane Bern et Matthieu Noël, qui historiquement votent, continuent dans une allégresse qui n'enlève en rien la véracité de nos récits.

[00:24:59]

Chaque après midi, on vous raconte trois destins hors du commun.

[00:25:02]

On vous entraîne aussi dans les coulisses de l'histoire. Stéphane, notamment dans les chambres à coucher ou dans la moiteur d'un lit à baldaquin. Bien des intrigues se sont nouées. On pense, évidemment. 8 Découvrant Anne Boleyn dans les bras de Lord Rochefort de ma fiotte. Que fait ton mari cul nu devant cette femme? Elle lui frotte le fait.

[00:25:17]

Ça, c'est ça aussi l'histoire.

[00:25:23]

Oui, mais écoutez la naissance, ça aussi, c'est une aventure. Malicorne, c'est gentil.

[00:25:29]

M'enfin, un accouchement difficile mouraient en couches à l'époque, bien sûr. Bien sûr. Alors évidemment, de nos jours. On a la péridurale. M'enfin, songez aux sombres bataillons des mères qui, depuis la nuit des temps, ont subi la malédiction biblique. Tu enfants, trat dans la douleur Stéphane et Noël.

[00:25:47]

Je vous le demande, monsieur. Mais moi, j'aime bien Noël. Je veux pas vous appeler Noël le 10 mai, mais bien début 50, fait une citation là bas, Matthieu. Si ni l'un ni l'autre n'avait jamais eu de colique néphrétique, alors vous n'avez pas la moindre idée de ce que sont les douleurs de l'enfantement.

[00:26:08]

Raison de plus pour avoir une petite pensée pour toutes les mères prolifiques dont l'histoire nous a conservé la trace. Et pour vos mamans aussi, messieurs, allez, un petit queers à ma manière. Alors, combien d'enfants et d'un mari d'Anjou, épouse du roi Charles? 7 Le roi de Jeanne d'Arc? Dites moi au pif combien d'enfants elle a eu à 40, 42 ans? Combien elle a eu d'enfants déjà?

[00:26:27]

Despret 13 exactement.

[00:26:33]

Bravo Catherine de Médicis. Ce qu'on a longtemps cru là bas. J'en connais 6, mais il n'y en a pas mal qui sont morts, malheureusement, à la naissance. Catherine de Médicis, on l'a longtemps cru stérile, alors qu'en fait, c'est son mari qui fait sa rentrée. Pas dans le bon. Elle a exactement fait semblant, mais elle avait le sexe inversé, annonçait son mari.

[00:26:56]

Ce que vous racontez?

[00:26:57]

Son mari? Les deux sexes? Trop. Mathieu a pensé à la tour de Pise. Elle penche à l'arrière que son mari souffrait d'un hippos Spadium. Il y avait un petit problème technique, mais je vous ça une autre fois.

[00:27:13]

Là, je suis sur les enfants. L'exemple via l'épouse du roi Louis 15 10. Enfant, vous savez, c'est elle qui se plaignait amèrement de ces grossesses à répétition.

[00:27:22]

On y croit toujours coucher, toujours grosse, toujours accoucher. Et puis, sans oublier Laetitia ramollit, la mère de Bonaparte.

[00:27:30]

Huit enfants seulement, en serait on tenté de dire. Peut être qu'elle n'aimait pas vraiment les enfants. Mais encore, je vous fais grâce de toutes celles qui mourut en couche d'épuisement, comme la malheureuse Reine-Claude, épouse de François 1er. Mais oui, Mathieu, c'est bien elle qui disparaît 24 ans après avoir donné la vie à son septième enfant. Et c'est bien elle qui a donné son nom à une prune.

[00:27:52]

S'habillaient voilà plus près de nous.

[00:27:54]

Beaucoup plus près de nous, au génie de Montereau à Napoléon 3 vol. Mais pourquoi croyez vous que l'on lescun?

[00:27:59]

Parce que le gynéco voulait plus que l'on aimait. Et pourquoi? Et pourquoi? Parce qu'on l'a fait accoucher. Je vais vous faire. Exact. Des fois, on prenait des fers pour tirer l'enfant qui se présentait mal. En fait, la vie commençait par la torture des forceps.

[00:28:12]

Mathieu, alors, elle a eu le bassin fracturé. Elle n'a plus pu avoir d'enfant. Ensuite, alors, il y a une mère de famille nombreuse qui va changer la donne. C'est Victoria, la reine d'Angleterre. Elle, elle a une sainte horreur d'accoucher. Elle craint à chaque fois d'y laisser la vie. Elle a des délivrances très longues et très douloureuses. Elle parle de calvaire. Après, elle est en totale déprime. Elle considère qu'une naissance est pire qu'une mort.

[00:28:33]

Bref, elle donnerait son empire pour moins souffrir. Or, à l'époque, l'anesthésie est encore à ses balbutiements. On utilise de la terre militaire. Ça prend feu. Vous vous imaginez?

[00:28:45]

Voilà la moindre, la moindre cigarette allumée dans la chambre à coucher.

[00:28:51]

Pourquoi pas? Tout est possible, alors. Donc le problème, c'est que l'été, ça prend feu. Et il faut donc attendre le début des années 1830 pour que soient mises au point un mélange d'alcool et de chlorure de chaux qualifié de chloroforme.

[00:29:04]

Mais là encore, toute la question, c'est à quel dosage l'utiliser? Si on vous en donner trop, c'est mortel. Il y a un gynécologue à Édimbourg qui finit par trouver le dosage idéal.

[00:29:14]

Une petite cuillère. Retenez bien parce que si j'allais avec une petite cuillère à café de chloroforme, versez lentement sur un mouchoir. Et alors? Évidemment, ça va devenir la providence des parturiente et des opérez du monde entier. Et c'est ainsi qu'en 1853, la reine Victoria et la toute première femme au monde à bénéficier du chloroforme pour accoucher. Et c'est pourquoi, en Angleterre, l'accouchement sous chloroforme va devenir l'accouchement à la reine.

[00:29:42]

Quatre ans plus tard, toujours sous chloroforme, elle donne le jour à la petite princesse Béatrice, son neuvième et ultime enfant, après un accouchement de près de 14 heures. Quand même. Alors, évidemment, entre péridurale et chloroforme, accoucher dans la douleur n'est peut être plus parole d'évangile. Parce que donner la vie sera jamais vraiment une promenade de santé.

[00:30:04]

Merci beaucoup, Clémentine. Si vous voulez en savoir plus sur l'histoire personnelle, je n'ai pas très bien compris sur ce sexe inversée de. C'est ça la fusion cas pas une fusion s'organisa, mais c'est pas un docteur allé lui faire Noël, faire des enfants, il était allé leur expliquer comment il fallait que ça rentre.

[00:30:23]

Mr Price Madam par derrière moi, il a eu onze enfants et bien la controverse commence. Ça tombe bien. A suivre. Historiquement, le choc des cerveaux chaque après midi, pour se remettre de nos émotions. Après les récits aventureux de Stéphane PALMAIRE scabreux de Clémentine. On s'offre une parenthèse ludique en jouant à Berne To Be Live Squeeze, qui marquera indéniablement l'histoire de l'audiovisuel avec son concept novateur, pour ne pas dire révolutionnaire. Je pose une question, une bonne réponse égale.

[00:30:51]

Un point concept ne vous excitait pas, au contraire des autoradios que nous avons évidemment déposés à l'INPI. Pas folle, la guêpe? Oui, jour à peine tout. La première question est pour vous, Stéphane. On doit. La première projection publique d'un film de cinéma aux Frères Lumière date du 28 décembre 1895, vingt ans jour pour jour. C'était le premier film à caractère pornographique. Vrai ou faux? Je serais tenté de dire oui. Vous êtes tenté de dire oui, mais pourquoi êtes vous tenté de dire oui?

[00:31:22]

Ça me plairait bien. Ça vous plairait bien que le DEQ soit arrivé assez vite? Oui, mais il aurait pu arriver encore plus vite finalement, à cette époque là, à cette époque, non, il n'était quand même prude. Et bien, c'est faux. Ce n'est pas une sélection.

[00:31:34]

Moi, j'aurais dit vous auriez dit combien? J'aurais dit faux.

[00:31:36]

Parce que la première femme nue au cinéma, au cinéma, c'était cette super nageuse australienne qui faisait des courses dans les fleuves européens. Elle est la première à poser nue. Et c'est vraiment avant la guerre de 14 ans que je trouve que 20 ans, j'ai 20 ans.

[00:31:50]

Le premier film pornographique ou c'est resté quelque chose d'hyper confidentiel où vous êtes vraiment pudibonds.

[00:31:58]

C'est juste un an plus tard, non? Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!

[00:32:04]

Ha! Ha! Ha! Ha! Le premier film des Frères Lumière. Durée 50 secondes. Le premier film coquin dure sept minutes. Il est intitulé Le coucher de la mariée, réalisé par Albert Fener, l'ancêtre de Marc Dorcel, grâce à un rocher de la mariée.

[00:32:19]

La première paraissait pornographique. La première femme nue qu'on a vu à Paris, c'était à l'époque à peu près de Baudelaire au Divan japonais, rue des Martyrs, et en fait la femme nue en question. Elle avait un justaucorps rose, et ça, affriolants. Tout Paris pornographique, pornographique. Faut voir ce qu'on entend par pornographie. Excusez moi.

[00:32:36]

Question numéro 2 Clémentine, justement, avant de mener une brillante carrière de révolutionnaire. l'Argentin de Che Guevara était boucher. Vrai ou faux?

[00:32:45]

Sauf c'est faux. Che Guevara était médecin. Non, mais il est vrai que les médecins ont semé le doute en elle. Elle a débattu avec elle même. Elle a la bonne réponse. Il était médecin. Évidemment, il avait fait ce choix pour s'occuper de sa grand mère malade.

[00:33:01]

Et donc, il n'est pas boucher. Je viens de comprendre pourquoi cette question était choisie. C'était à cause de ce jeu de mots pourri sur Boucher. Chichée. D'accord, c'est important de citer son nom puisque c'est lui qui prépare SECURISE. Question numéro 3 À vous, Stéphane.

[00:33:14]

Est ce que Vincent Van Gogh aurait pu boire du Coca-Cola? Ça date de quand le Coca Cola? C'est la fin du dix neuvième. Je pense que les années 1880, disons oui, vous dites oui, oui, savez, je suis un aventurier. Vous êtes un Dieu que Louise. Oui, parce que les Jeux, c'est pas mon truc.

[00:33:35]

Et pourtant, c'est une bonne réponse. Oui.

[00:33:37]

La première recette du Coca-Cola, inventé en 1885 et Vincent nous a coûté. Il nous a coûté cher, surtout chez les hommes, ne savent rien du tout. Et Vincent nous a quittés en 1890. Donc, il aurait pu connaître cette sensation qu'on appelle Coke. Et si on calcule bien 90, il aurait pu aussi voir un petit film porno en buvant Coca-Cola Cola un peu plus tard.

[00:33:59]

Question numéro quatre pour vous, Clémentine 1.173, c'est le démarrage en Italie de la construction de la tour de Pise, dont vous parliez tout à l'heure dès le début des travaux. Elle penche dès le début des travaux. Vrai ou faux? Oui, je pense que oui.

[00:34:14]

En effet, elle me fait irrésistiblement penser à l'ISF pour spadoises d'enrobés.

[00:34:20]

Il faut dire que maintenant, vous pouvez le visualiser. Effectivement, c'est une bonne réponse. La tour n'a jamais été droite. Historiquement, la tour de Pise est un campanile. Rien à voir avec la chaîne, où on s'arrête parfois pour consommer des brochettes, à savoir qu'elle sert à abriter des cloches. On a d'abord construit trois étages, puis, voyant que ça approchait, on a construit la suite pour que ça penche dans l'autre sens. Sans succès. Depuis 1990, elle a arrêté de s'incliner avant le Kovy.

[00:34:46]

Elle se visite par groupes de 30 personnes depuis 2001. Question c'est l'ultime question du jour. Elle va vous départager. Elle est adressée à tous les deux.

[00:34:54]

C'est une question de rapidité. Lewis, Quel a été le premier à utiliser une expression? Laquelle? Fonds de solidarité, justice sociale pour garder la tête sur les épaules? Justice sociale? Louis. Diffusée dans des esprits éclairés, un humaniste +16, c'est un humaniste? Oui, oui, c'est en tout cas une bonne réponse.

[00:35:19]

C'était en 1784, dans l'esprit des journaux, un journal publié mensuellement, que l'on rapporte des propos de Louis 16, où il emploie cette expression. Mon cher Stéphane, comme le PG l'autre jour. Vous n'avez pas démérité, mais comme le Bayern de Munich. BODENMANN 5 J'ai menti.

[00:35:32]

J'ai marqué 2 2. Excusez moi pas avant de revenir goûter l'émission.

[00:35:37]

Vous avez dit c'était une course de vitesse?

[00:35:39]

J'ai répondu avant la dernière. On a répondu ensemble, on est ensemble.

[00:35:44]

Apparemment, ça ne suffit pas pour l'emporter 3 2 sur le poteau, coiffer au poteau. Une fois de plus, Frontin.

[00:35:54]

Qui soit dit aussi aventure. À l'occasion du retour ce soir à la télé, d'une nouvelle saison de Koh-Lanta, on revient aujourd'hui dans historiquement votes sur les trois destins de trois aventuriers d'avant Koh-Lanta Marco Polo, Ella Maillart, sans oublier l'homme à la poigne de fer qui a broyé les phalanges de Mathieu Noël.

[00:36:11]

Mike Horn n'a pas encore les gestes, barrières et laisse à l'époque. 16H18 Henrotin Stéphane Bern et Matthieu Noël, historiquement, votre raconter l'histoire sans se la raconter. C'est l'ambition de notre nouveau rendez vous chaque après midi, entre 16 heures et 18 heures, avec Matthieu Noël, nous sommes historiquement Vaudoyer. Peut être plus si affinités, Stéphane. Nous verrons ça au fil de la saison. Mais pour l'heure, on est déjà enchanté de vous parler d'histoire avec aujourd'hui, à l'occasion du retour sur TF1 d'une nouvelle saison de Koh-Lanta.

[00:36:44]

Une spéciale Les aventuriers d'avant Koh-Lanta.

[00:36:48]

Son titre de gloire Marco Polo, découvreur des merveilles de la Chine et la meilleure pionnière de l'alpinisme, ou encore Stéphane Bern.

[00:36:54]

Selon certaines sources, champion du monde du casser de noix avec ses fesses, selon certaines sources au programme de cette deuxième heure.

[00:37:01]

Stéphane, on aurait pu parler de vos prouesses. On va plutôt parler de celle, plus fascinante encore, des Mayas. Et oui, Matthieu, et vous nous parlerez aussi d'un aventurier des temps modernes dont vous dresserait un portrait. 99% Vrai. Mike Horn, un homme qui sait tout faire de ses dix doigts neuf.

[00:37:19]

On accueillera également Olivier Pulses, notre chroniqueur gastronomique Deux estomacs, qui se donne à cent pour cent 120 mètres. Il viendra nous raconter l'histoire d'un ingrédient qui reste parfois un peu sur les dents.

[00:37:34]

Mais on commence par une compatriote, avoue Mathieu, dont je vais vous raconter l'incroyable histoire et la meilleure 16h18 sur Henrotin.

[00:37:43]

Stéphane Bern et Matthieu Noël, historiquement vôtre. Je me retrouve vraiment dans l'aventurière dont nous allons parler maintenant. Stéphane, elle est Suisse, belle et intrépide.

[00:37:53]

Pour ma part, je suis Suisse, je suis Suisse. Le récit dont vous parlez, Mathieu, d'une voyageuse particulièrement audacieuse, écrivaine et photographe, Ella Maillart, s'est rendu en U.R.S.S. En Chine, en Afghanistan, en Inde et dans bien d'autres contrées. Certes, avant elle, d'autres aventuriers ont parcouru le monde Alexandra David-Néel, première Européenne à pénétrer à Lhassa, capitale de l'ancien royaume du Tibet, où la reporter américaine Nelly Blaguent, qui fit en 1889 le pari audacieux mais réussi de parcourir le globe en 72 jours.

[00:38:34]

Digne héritière de ses aînés, Ella Maillart parcourt inlassablement les longues route de Lorient. Ses écrits ont fait d'elle une légende de la littérature de voyage. Des milliers de photographies témoignent de son intrépidité et de sa vaillance démesurée.

[00:38:50]

Vous savez bien qu'on peut faire dire ce qu'on veut une photo, Stéphane. Vous pensez vraiment qu'Emmanuel Macron fait du ski cet été, par exemple?

[00:38:54]

Non. Vous me l'apprenez. En 1935, Ella Maillart est la première femme blanche à fouler les contrées hostiles du Turkestan, de la Mongolie et de la Tartarie. C'est le nom donné par les Européens à la Mandchourie. Son compagnon de route n'est autre que le journaliste Pete Fleming, frère du romancier Ganne Fleming, qui s'inspirera de sa vie pour créer le célèbre personnage de James Bond. Lors de leur périple, Ella Maillart sauve la vie de Péteur en l'empêchant d'être projeté hors d'un camion.

[00:39:24]

Autre preuve de sa témérité. Quelques années plus tôt, en 1932, dans les hautes montagnes du requit du Kirghizstan en Asie centrale, sur les l'exploratrice tombe gravement malade.

[00:39:37]

Sa température grimpe jusqu'à 40 degrés. Peu importe de rebrousser chemin, malgré sa fièvre et l'épuisement, Ella s'enfonce dans le blizzard pour escalader un sommet haut de près de cinq mille mètres. À son retour au refuge, ses compagnons de voyage sont médusés par la prouesse de la jeune alpiniste. J'apprends que vous nous raconter la vie de Lara Croft. Vous êtes pas trompé de fiche, Stéphane? Ça arrive même aux meilleurs. Il est encore temps de le reconnaître et de faire machine arrière.

[00:40:00]

Pas du tout. Il s'agit bien d'Hellemmes Hilliard. Elle est à la fois une battante et une sportive de haut niveau. Il faut le dire, elle n'a pas froid aux yeux. Rien ne l'arrête. Enfant, elle se lève à l'aube le week end pour ce qui, avec sa mère, a 16 ans, elle fonde le premier club féminin de hockey sur terre en Suisse romande et à 20 ans, elle rejoint la Corse en voilier avec une amie.

[00:40:21]

J'ai fait le tour de la Corse en voilier. Pas pour autant qu'on parle de moi dans une émission comme ça. Stéphane? Oui, parce que vous vous êtes arrêtée là. En 1924, la jeune athlète a l'honneur de représenter la Suisse aux Jeux olympiques de Paris pour l'épreuve de voile en solitaire. Ça, vous ne l'avez pas fait. Je me suis arrêté au Tour de Corse.

[00:40:36]

Elle est la seule femme et la plus jeune. Mais à 21 ans, elle navigue déjà comme un vieux loup de mer et termine neuvième sur 17 participants. Ce qui est bien, mais pas top. Revenons au tout début de notre aventurière. Né le 20 février 1903 à Genève, à Belleville, Ella Maillart est la fille d'un commerçant en fourrures fortuné. Enfant, elle pioche dans la bibliothèque d'Albert. Son frère aîné, roman de Jules Verne et comte de Peaux-Rouges construisent son goût pour l'aventure en classe au lieu d'écouter ses professeurs.

[00:41:07]

Elle voyage en compagnie des héros de romans luttant contre des tempêtes apocalyptiques en Atlantique, chassant le bison dans les grandes plaines américaines. A 17 ans, un an avant le bac, elle quitte les bancs de l'école, au grand désarroi de ses parents, pour devenir marin. En 1924, Ella Maillart rallie Marseille à Athènes sur un bateau sans moteur. Avec son amie Hermine de Saussure, surnommée Miette comme Loana du Loft, vous êtes cultivé le dessin?

[00:41:33]

Ah oui, c'est vrai, je ne m'en souviens pas très bien. Jamais de hasard.

[00:41:36]

Avec son ami Myette, donc, elle projette de traverser l'Atlantique. Mais Myette se marie et le projet est abandonné. On peut même dire qu'il tombe à l'eau. Quels sont les propos? Ella Maillart, quant à elle, ne se laisse pas prendre dans les filets de la vie maritale. Elle ne songe pas à fonder une famille, mais revendique sa liberté. Je cite Christel Mouchard, qui sera avec nous dans un instant, qui dans l'ouvrage qu'elle a dirigé.

[00:41:59]

Elles ont conquis le monde. Les grandes aventurières 1850 1950 nous explique qu'elle a. Maillart ne cherche à aucun moment à mettre ses pas dans le chemin qui conduit ordinairement les jeunes filles de bonne famille dans les cases que l'on réserve. Ce que cherche en définitive, c'est l'exploration du monde, le frisson de l'aventure. En 1930, elle a 27 ans et rêve de pénétrer l'U.R.S.S. Cette jeune femme?

[00:42:26]

Non, non, non, on ne peut pas dire ça. Il faut rappeler déjà aux jeunes ce qu'était de l'Union soviétique.

[00:42:31]

Le RSS leur affolants, rappelait effectivement ce jeune État communiste, est alors méconnu et peu d'Européens ont l'occasion de s'y rendre. Tant de mystères intriguent la jeunesse qui demande un visa et l'obtient en prétextant réaliser un documentaire sur la jeunesse russe. Elle a une centaine de dollars en poche et quelques provisions du saucisson, du beurre, des biscuits, du riz et une grammaire. Il faut préciser que la jeune téméraire ne parle pas un mot de russe. Pourtant, cela ne l'empêchera pas.

[00:43:01]

Moi, à Moscou, de se lancer dans une traversée du Caucase. Voyager léger, c'est une manie chez cette aventurière. En 1935, quand elle entame son périple en Tartarie, l'une des régions les moins explorées du globe, sa valise contient trois sculpteurs et trois qu'elles sont de un peu moins sexy que Lara Croft.

[00:43:20]

Effectivement, on s'éloigne à Pékin en 1935, avant d'entamer son grand voyage en Tartarie, terre hostile et en pleine guerre. Elle se retrouve à acheter un revolver pour se défendre des ours, mais aussi des brigands. Pendant plusieurs jours, elle s'entraîne à tirer, décapitant avec adresse des dizaines de bouteilles vides. Il faut dire que la jeune femme craint les mauvaises rencontres. Quelques mois plus tôt, dans un train, Ella Maillart est brutalisé par des militaires japonais. l'Intrépide voyageuse rétorquant, giflant l'une de ces brutes qui tire une baïonnette de sa ceinture, est alors.

[00:43:54]

Vous ne devinerez jamais ce qui s'est passé. C'est votre plaisir, je dirais même que je commence à peu à vous, connaît Stéphane. Votre vie? Nous laisser ainsi en plan au moment le plus savoureux de votre réussite. Qu'est il arrivé ensuite à Ella Maillart? Stéphane jubile de nous faire marrer. 16H18. Au matin, Stéphane Bern et Mathieu. Historiquement, historiquement, votre continue les amis, deux heures durant lesquelles aujourd'hui, nous nous penchons sur des destins très différents, mais unis par le goût du dépassement de soi Marco Polo, Mike Horn et ma compatriote, la Suissesse est la meilleure.

[00:44:27]

Pour rappel, comme on dit à la montagne, Stéphane Bern a vicieusement lancé la pub au moment où elle se trouve prise à partie par des soldats japonais armés et visiblement prêts à en découdre. Oui, et la réaction des va vous étonner. Mathieu, elle, éclate de rire malgré sa terreur. Les militaires japonais, décontenancés par son attitude, continuent leur chemin, réconforté par un chef de train russe.

[00:44:49]

Les genoux encore tremblant, elle se remet de ses émotions en ingurgitant quantité de vodka.

[00:44:55]

Quand vous dites que le chef de train la réconforter, Stéphane, ça reste dans les dimensions de ce qui se pratique à la SNCF. Quand on va sur quelqu'un, vous allez un peu plus loin? Non, rien de tout ça, mais en tout cas, elle était bourrée. C'est ce que j'ai compris. Réchauffer la vodka.

[00:45:07]

Elle a pris l'habitude de boire de vodka, quoiqu'il en soit, est la meilleure n'est pas du genre à renoncer face à un obstacle avec ses yeux bleus perçants, son visage buriné par le soleil et le vent.

[00:45:17]

C'est une vraie dur à cuire et elle ne peut pas faire faux bond au journal Le Petit Parisien, célèbre pour ses grands reportages, qui sponsorise son expédition en Chine depuis quelques années. Les récits que l'exploratrice tire de ses voyages financent ces mêmes voyages. Elle a écrit plusieurs ouvrages à succès parmi la jeunesse russe. En rentrant du RSS en 1932, où des monts célestes aux Sables rouges, après son périple en Asie centrale l'année suivante, elle expose ses photographies en 1934 au palais du Trocadéro, à Paris.

[00:45:49]

Le public émerveillé découvre alors en images la vie dans les steppes suffocante, l'été, glacial l'hiver. C'est peut être un peu le résumé du métier d'aventurier de ne pas craindre le chaud et le froid l'hiver.

[00:46:01]

Exactement. Hima Ella Maillart aime dépasser ses limites. Elle utilise le voyage comme une fuite. Elle veut s'éloigner d'une société occidentale qui ne l'intéresse pas et peut être même les frais. Elle veut poursuivre la route, rompre les amarres avec ce monde de nantis qui sabrent, tue et détruit ce qu'il a construit, peut on lire dans une biographie consacrée à Ella Maillart signée par Olivier VBR.

[00:46:24]

Mais rassurez vous, la globe trotteuse partage ses plus beaux voyages avec différents compagnons d'Aventure Myette en Grèce dans sa jeunesse, Péta Fleming en Chine, ou encore la romancière Anne-Marie Sanbar, avec cette dernière et la meilleure, s'embarquent en 1939 vers l'Afghanistan, passant par la Turquie, l'Iran, l'Azerbaïdjan et l'Arménie. Ce voyage en voiture est une sorte de thérapie. Une dernière chance pour Anne-Marie, jeune romancière toxicomane et suicidaire. Hélas, malgré l'amitié et le soutien indéfectible d'Elsa, la jeune femme retombe sans cesse dans l'addiction.

[00:46:59]

Leurs routes se séparent quand la Seconde Guerre mondiale éclate. Anne-Marie choisit de rejoindre l'Europe tandis qu'elle s'installe plusieurs années en Inde, où elle suit l'enseignement des maîtres de sagesse hindous. Après guerre, la voyageuse reste sur le chemin d'harmonie qu'elle a choisie. De retour en Europe.

[00:47:17]

Elle s'installe Atchans de dolines, village où, même à Chandos, des du champ de la reproduction de Comme je suis, je peux vous le dire, mais elle était restée en Asie pour vous installer dans les champs de lin. Ça va changer. Je demanderai à ce que Stéphane Dion préféré, qu'on appelle sachant dolines Samajam, le vieux village, donc Chandonnet, un village de montagne suisse. Et elle devient guide culturel pour une agence genevoise. Régulièrement, elle accompagne des petits groupes de voyageurs en Indonésie, en Inde ou au Népal.

[00:47:50]

Rien ne semble l'arrêter, pas même la vieillesse à l'aube de ses 80 ans. Cette battante continue de dévaler les pentes enneigées, juché sur des skis. Et c'est le 27 janvier 1997, à l'âge vénérable de 94 ans, que disparaît celle que Paul Valéry avait surnommée la femme du globe.

[00:48:10]

16 heures 18 heures sur Europe1.

[00:48:13]

Historiquement, votre vie est la meilleure qui s'est éteint également, donc à mandolines. Et maintenant, Stéphane, nous allons vérifier si vous n'avez pas trop dit de bêtises avec une véritable spécialiste des lameilleure.

[00:48:23]

Et oui, nous sommes en lien avec Christel Mouchard. Bonjour crécelles. Vous êtes écrivain spécialisé dans l'aventure au féminin. Vous avez dirigé l'ouvrage? Elles ont conquis le monde Les grandes aventurières 1850 1950, réédité chez Arthaud Poche. Votre dernier livre, L'aventurière de l'Etoile Jeanne Baret, passagère clandestine de l'expédition Bougainville, vient de paraître chez Tallandier. Que j'ai pas dit trop de bêtises sur Ella Maillart?

[00:48:49]

Non. Parfaitement. C'est un portrait d'une grande dame de l'aventure.

[00:48:54]

Effectivement, elle a inspiré d'autres femmes, n'est ce pas? Elle a inspiré d'autres femmes.

[00:48:58]

Et il faut dire aussi qu'elle s'est hissé sur les épaules de ses aînés parce qu'elle s'est aussi servie des voyages, des exploits accomplis avant elle, sachant que ce qui est vraiment très particulier, qui fait d'elle vraiment. Unique, c'est que entre elle et les grandes voyageuses qui l'ont précédée, comme Alexandra David-Néel ou Gareth Bale, il y a eu cette grande, ce grand séisme de la guerre qui a fait qu'on ne peut, on ne pouvait plus être les mêmes voyageurs.

[00:49:32]

Après et avant.

[00:49:33]

Mais Christel Mouchard, vous parlez d'elle comme d'une voyageuse. C'est plus une voyageuse qu'une aventurière.

[00:49:38]

C'est les deux, non? C'est vraiment une aventurière. C'est plus qu'une voyageuse. C'est véritablement une aventurière parce qu'elle cherchait le danger, comme les aventurière d'ailleurs qui l'ont précédé.

[00:49:49]

Mais elle fuit et quoi alors? Elle? Qu'est ce qu'elle fuyait? Qu'est ce qu'elle cherchait, en fait? Elle ne le savait pas elle même. Elle s'est beaucoup interrogée sur le sujet. Elle dit elle même qu'elle se sent comme une chose, emportée par le vent. Et quand voyage, il s'agit de durer, de tuer une heure, puis une autre. C'est très sensible dans ses livres et ça, ça fait des œuvres vraiment particulières, très belles.

[00:50:13]

On ne trouve pas de description géographique ou ethnographique du pays traversés. On y sent, on y sent le pas du chameau ou on y sent le mouvement des nuages.

[00:50:24]

On a vraiment l'impression que c'est ça qui l'a fait avancer, le mouvement des nuages.

[00:50:28]

Elle passe en glissant Restez avec nous sentir le poids du chameau avec Christel Mouchard aujourd'hui.

[00:50:33]

Historiquement, votre 16h18. Votre teint? Stéphane Bern.

[00:50:40]

Historiquement, votre nom, vous écoutez historiquement votre chaque après midi avec que l'on vous raconte trois destins très différents et pourtant parallèles Notre fil rouge aujourd'hui, les aventuriers d'avant Koh-Lanta, Mike Horn, Marco Polo et la Suissesse Ella Maillart, et nous sommes toujours avec Christel Mouchard, qui a dirigé l'ouvrage.

[00:50:57]

Elles ont conquis le monde, Les grandes aventuriers 1850 1950. Christelle a eu une grande différence entre l'aventure au masculin et l'aventure au féminin. Une aventurière femme, c'est quelque part encore plus impressionnant parce que elle prend plus de risques qu'un homme alors qu'elle prend plus de risques.

[00:51:13]

C'est une grosse question. Les hommes ont eu très longtemps l'impression que les femmes prenaient énormément plus de risques. Elle s'en prenait tellement de risques qu'il ne fallait surtout pas qu'elle parte. Or, il faut bien constater qu'elles partaient quand même et elles partaient dans des conditions qui étaient aussi difficiles que celles des hommes et qui aimaient ça. C'est vraiment le cas de la Maillart. On peut citer aussi par Alexandra David-Néel et Gareth Bale. C'est le goût du danger. C'est très, très important et je pense que ça, effectivement, ça.

[00:51:47]

On peut dire que c'est la même caractéristique que pour les hommes et pour les femmes.

[00:51:52]

Il y avait une notion peut être avant 1850, c'est que les aventurières, c'était une notion sulfureuse. Elles étaient considérée aussi comme des espionnes.

[00:52:00]

Exactement. C'est vrai, il faut faire une petite parenthèse que le voyage et l'espionnage ont toujours fait bon ménage, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes, déjà.

[00:52:13]

Mais c'est vrai qu'il y a eu un phénomène qui s'est passé au 19ème siècle, aux alentours de 1850, date à laquelle sont apparues des femmes qui se revendiquaient comme aventurière et non pas des aventurière au sens sulfureux du terme, mais des véritables exploratrices. Et ces femmes là ont dû faire une double conquête, une conquête qui est celle du voyage, de l'avance de frontières interdites, etc. Et dès la conquête des préjugés sociaux, il fallait qu'elle se présente. D'une certaine manière, il fallait qu'elle se présente surtout comme des femmes comme il faut, qui n'étaient pas des aventuriers au mauvais sens du terme.

[00:52:53]

Et donc ça, ça donnait une image très caractéristique, qui est amusante, qui leur a beaucoup nui. Évidemment, on les considérer comme des vieilles chipies. En fait, c'est elle même qui fabrika ce personnage. Il y a aussi une autre autre caractéristique qui, pour gagner leurs galons de exploratrices, il a fallu qu'elles cachent tous les dangers qu'elle traversait.

[00:53:20]

Ça, c'est vraiment très net et on le sent encore chez elle, ne peut pas se vanter. Elles ne peuvent pas se vanter.

[00:53:26]

Le seul truc intéressant d'être aventurier, c'est ensuite de pouvoir se vanter en racontant exactement exactement.

[00:53:30]

Et c'est terrible. Parce que certaines d'entre elles, qui ont fait des livres à leur retour et le livre tombent des mains parce que elles ont caché tous les véritables risques qu'elles ont couru et les endroits où elles ont vraiment failli y passer. Elles, elles ne l'ont pas. Il y en a une qui s'est cassée le dos au milieu de son expédition et qui est revenu sur un brancard en souffrant le martyre, etc. Elle ne l'a pas dit dans son livre.

[00:53:56]

Il ne fallait pas que cela se sache exactement.

[00:53:59]

En tout cas, il y a surtout votre livre sur Jeanne Baret, une autre aventurière passionnante. La passagère clandestine de l'expédition Bougainville, c'est chez Tallandier, après. Et puis il y a aussi. Vous avez écrit énormément de livres, et notamment Gertrude Bell, archéologue, aventurier, agent secret. Et puis donc, elles ont conquis le monde, les grandes aventurière de 1850 1950. Merci beaucoup, Christel Mouchard d'avoir été avec nous en ligne aujourd'hui sur Europe 1.

[00:54:26]

Merci d'avoir parlé de la Nagar Repin à l'issue de ce portrait de la meilleure.

[00:54:30]

Vous comprenez enfin Stéphane, le sens du dicton suisse? Il y en a point comme nous.

[00:54:36]

Il n'y en avait pas comme ça, c'est sûr.

[00:54:39]

À présent, historiquement vôtre, pourquoi le bœuf Stroganov s'appelle t il ainsi la poire belle Hélène?

[00:54:45]

Qu'était cette belle Hélène? Elle est belle, si belle que ça. Les anecdotes souvent étonnantes sur l'origine des recettes, c'est dans les papilles de la nation, avec Olivier Poulx 16, 18 et 21.

[00:54:57]

Stéphane Bern et Mathieu Noël. Vous aimez vibrer devant une série Netflix? Vous aimez l'action, les intrigues, les retournements de situations de Game of Thrones? On a inventé mieux, appelle l'histoire la vraie.

[00:55:12]

On vous raconte chaque après midi, sans se la raconter, avec mon complice Matthieu Noël. Effectivement, Stéphane est encore. Le mot complice est un peu faible pour décrire la formidable alchimie à l'œuvre dans notre duo, même si nous ne sommes pas fermés à l'idée du trompe. Bonjour Olivier Paul, bonjour les amis.

[00:55:26]

C'est vrai à trois, c'est mieux pour nous, mais ça commence bien chaque jour. Olivier, vous nous raconter l'histoire d'un produit, d'une recette, parfois même d'un ustensile? Auriez vous un petit creux, par exemple? C'est l'heure du goûter. C'est l'heure du goûter.

[00:55:40]

On est entre le goûter et l'apéro et c'est le goûter.

[00:55:43]

Voilà un nouveau concept et on pourrait vous apporter un petit truc. Un produit qui est connu depuis la nuit des temps dans le monde, mais qu'en France et en Europe, on a découvert beaucoup plus tard au 16ème siècle.

[00:55:54]

Tenez, regardez manger ça pendant que je vous raconte.

[00:55:57]

Il nous a apporté du chocolat Stéphane et du chocolat bio et je vous ai acheté l'édifice Chocolat. Eh bien oui, parce que le chocolat, évidemment, en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Boufflers la nuit. Mais il est là pour ça. Mon cher Mathieu. Faites vous plaisir? On le connaît depuis la nuit des temps, mais chez nous, il n'arrive que beaucoup plus tard et on le doit évidemment aux explorateurs. Une petite anecdote amusante que le premier art européen probablement qui a goûté du chocolat, c'est Marc Locoal-Mendon, c'est Christophe Colomb.

[00:56:23]

Ça n'avait pas de sens et apparemment, il en aurait dégusté en cassant deux lancers précis lors de son quatrième voyage, qui l'emmènent en Guadeloupe. Le seul problème, c'est qu'à l'époque, il trouve ça vraiment pas bon.

[00:56:34]

Mais tu le sais très amère, Yao, parce qu'à l'époque, on ne mange pas de chocolat. Mais là, il a déjà préparé le à sucré à 100%.

[00:56:42]

Alors on le mange pas, on le bois. Une boisson uniquement une décoction de fèves de cacao extrêmement amère dans laquelle on met des épices et éventuellement, un petit peu de sucre de canne quand on en a pour arrondir tout ça. Mais franchement, c'est pas très bon. L'anecdote est assez marrant parce que Christophe Colomb, d'ailleurs, on lui donne des fèves de cacao avant qu'il ne reparte. Il repart sur son pas, dit il, que je vais vivre avec ça, mais rien n'est fait.

[00:57:05]

Il comprend pas ce qu'il y croit. Il croit que c'est des crottes d'animaux, des crottes de chien et il balance tout par dessus bord. Et il n'en revient pas avec les fèves de cacao. Il faudra attendre un peu plus tard. Un autre explorateur, Hermann Cortex, est un peu plus avisé, lui, et en 15 128, il ramène les premières fèves de cacao en Europe, en Espagne.

[00:57:25]

Qu'est ce qu'on va en faire de ces fêtes? Si on s'évade vers des boissons, dans un premier temps, des boissons, alors c'est réservé, évidemment, à la famille royale, la famille royale.

[00:57:33]

C'était de l'or et on ne buvait que de l'eau. Ça faisait lourd. Aujourd'hui, on met du lait pour faire du cacao.

[00:57:40]

C'est une erreur. Quand vous avez un très bon cacao, il faut faire un chocolat chaud à l'eau. On n'était pas au lait. On ne peut pas dire n'importe quoi dans cette émission.

[00:57:48]

Vous me dites aujourd'hui en 2020? Oui, avec le cacao dont on dispose, s'il vous plaît. Un bon chocolat chaud et avec de l'eau et non pas du lait de la piste studio. Stéphane, c'est la recette de l'époque.

[00:58:02]

À l'époque, on dit n'importe quoi. Non, c'est très bon. J'ai goûté.

[00:58:06]

Et puis surtout, le lait, l'arrondi un peu masculin, le goût puissant du vrai bon cacao. Ce qu'il faut bien dire, c'est que les fèves de cacao aujourd'hui sont traitées. Le cacao que vous achetez, le cacao en poudre, il est traité, ce qui n'était pas le cas à l'époque. Il était encore beaucoup, beaucoup plus amère que ça. D'ailleurs, très, très souvent, c'est même jugé comme un produit médicinal. Les premiers cacao seront vendus plutôt dans les pharmacies.

[00:58:28]

C'est quoi les vertus de Boves chocolateries déboguer par le pharmacien?

[00:58:34]

Marie Antoinette et il lui faisait des lui. Du chocolat au sirop d'Alep ou à l'amande ne lui a pas trop réussi.

[00:58:42]

Non, mais parce qu'elle avait des maux de tête, mais a résolu le problème de manière plus définitive. On me disait qu'il aimerait qu'il retourne le couteau dans la plaie aussi des vertus aphrodisiaques.

[00:58:56]

D'où la connaissance de la grande compétence sur le sujet.

[00:58:59]

C'était plutôt dû aux épices qu'on y mettait dedans quand, en réalité, j'allais au gingembre. Vous allez voir tout ce qui va, ce qui va changer.

[00:59:07]

La révolution du chocolat, c'est le 19ème siècle et la révolution industrielle. Parce que là, on apprend à travailler le cacao, notamment. On développe la technique de séparation du cacao pur et du beurre de cacao. Pour faire du chocolat tel que vous l'avez là, il faut du cacao. Il faut du beurre de cacao et du sucre. Et ensuite, évidemment, on a juste les pourcentages, etc. La tablette de chocolat, le chocolat noir, ça apparaît au 19ème siècle.

[00:59:33]

Merci beaucoup. Mon cher Olivier pour cette histoire du chocolat. Et vous n'avez pas encore mangé votre petit noir parce que je parle encore. Mais moi, je voulais vous en faire autant.

[00:59:42]

Revenons maintenant à nos héros du jour. Après Marco Polo et d'Amaya Mathieu, vous allez nous brosser le portrait d'un autre aventurier qui n'a pas attendu Koh-Lanta pour courir le vaste monde.

[00:59:53]

Stéphane, aujourd'hui dans 99%, la chronique où je raconte la vie d'une personnalité avec 99% de vraies infos et un. De quoi je vais vous parler de Mike Horn, le seul type que je connais qui peut réparer un bimoteur avec un cure dent. Alors après, c'est quelqu'un qui a son petit caractère et son franc parler. Une fois, j'ai tenté de l'inviter dans une émission de type humoristique.

[01:00:10]

Je suis pas venu ici pour constater que tout tourne sous la douche. Je ne l'ai pas invité une deuxième fois.

[01:00:15]

16H18 Euratom Stéphane Bern. Historiquement vôtre, vous écoutez historiquement votre l'émission qui va vous faire aimer l'histoire à travers chaque jour trois personnages aux destins surprenants. Ils ont chaque fois un point commun. Aujourd'hui, c'est le goût de l'aventure.

[01:00:33]

On a évoqué Marco Polo, Ella Maillart. Tout ce qu'on vous a raconté jusqu'à présent est à 100%. Vrai.

[01:00:40]

Mais voilà, c'est le moment où vraiment ça coince. C'est la chronique de Matthieu Noël qu'il intitule afin de nous éviter évidemment bien des procès en diffamation. Le 99%, vrai. Oui, Stéphane. Mais au fond, qu'est ce qu'un petit pourcent dans une vie aussi riche que celle de notre troisième personnage du jour? Troisième aventurier d'avant Koh-Lanta, le vigoureux et tonique Mike Horn, aussi connu sous le surnom flatteur de Steven Seagal.

[01:01:03]

En vrai, ce mec là, tu le lave au pôle Nord, sur la banquise, avec un slip de bain pour tout vêtement, sans une brosse à dents. Et demain après midi, tu le vois débarquer au bord de la piscine avec un sourire jusqu'aux oreilles et les poches bourrées de vaisseaux avec un professionnel.

[01:01:16]

Oui, Stéphane, avant de me pencher sur le palmarès de Mike, j'étais plutôt assez fier de ma performance cet été en Ardèche, sur le parcours médium confirmé de l'accrobranche de Greyson sur Isère. Surtout que je n'avais pas perdu mes moyens au moment de me lancer dans la grande tyrolienne.

[01:01:34]

Évidemment, en découvrant les performances de M'accordent, j'ai un peu relativisé mon exploit.

[01:01:39]

Mike Ward est né il y a 54 ans en Afrique du Sud. Le mot hyperactif n'est pas encore à la mode chez les pédopsychiatres, mais on a clairement à faire à un enfant qui ne tient pas en place. Rugby, cricket, athlétisme, tennis. Le petit Hoorn se dépense à tout va. À l'âge de 8 ans, il parcourt 300 kilomètres à vélo pour aller rendre visite à son Tout ce que vous imaginez, Stéphane? Qu'est ce que vous diriez vous?

[01:02:00]

Demander de lui rendre visite à 300 bornes de Paris?

[01:02:02]

Eber, c'est plus pratique, économe, bien sûr. Déménager serait plus simple?

[01:02:09]

Non, contrairement à ce doux dingues de maken qui, lui, en 90, décide de quitter l'Afrique du Sud. À cette époque, seuls trois pays accueillent les Sud-Africains sans visa Israël, la mer Morte, le Saint-Sépulcre, les plages endiablées de Tel-Aviv, l'Angleterre, l'Europe, le football, ses pubs.

[01:02:25]

Et puis sinon, il y a aussi la Suisse.

[01:02:29]

Mike Horn a préféré s'en remettre à une dangereuse roulette russe. Il arrive à l'aéroport et demande un billet pour l'un de ces trois pays. Le premier vol est Johannesbourg.

[01:02:36]

Zurich a déjà donné ce goût de l'aventure. Les dés sont jetés. Il suivra les traces des mafia ayant choisi la Suisse. Il devient assez logiquement un couteau suisse. Il travaille dans des fermes, sur des pistes de ski. Il devient garde rivière, barman, bûcheron, vendangeur. Il se lance également dans tous les sports en eaux vives que vous adorez Stéphane, rafting, hydro speed, canyoning. Bref, il est un peu le chaînon manquant entre MacGyver et Popeye dans Les Bronzés, en 1984, décident qu'il est temps de s'endurcir un peu.

[01:03:01]

Mike Horn devient lieutenant dans les forces spéciales sud africaines, où il n'y avait pas la musique.

[01:03:06]

Les gendarmes d'Afrique du Sud. Alors je me suis dit St-Tropez, c'est quand même un peu le sud là bas.

[01:03:10]

Il est fidèle à lui même. Il n'épargne rien aux nouvelles recrues qui vont en baver sous ses ordres.

[01:03:14]

Vous allez sortir de cette chambre, prendre le couloir, aller jusqu'au placard. À l'intérieur, vous trouverez un balai à chaud, une serpillière et de la javel. Vous nettoyer les matières cozette de droite.

[01:03:23]

Je faire technique renvoyer une rigueur implacable, un degré d'exigence qui vont lui être utile par la suite. 40 80 Conseiller. Mike Horn se lance dans sa première véritable aventure. Direction le Pérou pour une dégustation des grands crus péruviens. Un hôtel Relais Châteaux comme l'année dernière?

[01:03:38]

Non, non, non, non, non. Pour descendre les Andes péruviennes en raft et en parapente. Parce qu'on va tout seul. Ce n'est pas drôle.

[01:03:45]

En 95, il obtient le record du monde de descente de la plus haute chute d'eau avec un hydrophiles l'hydro speed, sport éminemment dangereux dont on sait que ceux qui le pratiquent mettent en degrands, en grand danger leur dos et leurs bourses et leurs bourses. Stéphane, c'est vrai. Heureusement, celle de Mike ressortiront intacte, ce qui lui permettra d'engendrer descendance. Deux filles qui deviendront d'ailleurs les plus jeunes enfants à faire un trek au pôle Nord, accompagnés de leurs parents.

[01:04:07]

En 97, l'infatigable Mike part en direction du mont SISMI. Il marche pas moins de 600 kilomètres pour atteindre son sommet. 600 km, ça fait un peu long. Alors, il se répète les bases, au grand dam de ses sherpas.

[01:04:17]

Vous attaquez bien le sol avec votre talon, vous déroulez le pied et vous poussez la pointe marche.

[01:04:24]

Une fois en haut, il démarre sa Descendez là. 171 jours plus tard, il atteint le Brésil sur l'indice carbone est impeccable. Il est le seul aventurier dans l'histoire avoir fini un tel parcours de juin 99 à 2000.

[01:04:35]

Il lance le projet Latitude Zéro un tour du monde en suivant la ligne de l'équateur. Il parcourt 40.000 km sans moyen de transport motorisé. Il parle encore aujourd'hui avec beaucoup d'émotion de cet épisode épique qui est la clé de sa carrière d'aventurier.

[01:04:47]

Une rivière aux cracher dans l'eau parce qu'il y a des bactéries qui rentrent, c'est des choses intéressantes pour moi.

[01:04:56]

Stéphane sait si joliment. Il m'a dit On a envie de se ruer au Vieux Campeur, une expédition dans la liste. Ses exploits gonfle au même rythme que ses mollets. En 2002, par exemple, Mike Horn se lance dans le tour du monde par le cercle polaire. L'expédition Arcos, il devient une véritable source d'inspiration, à tel point qu'on fait appel à lui pour aller avec l'équipe de foot allemande en tant que pötsch mental. Résultat l'Allemagne gagne la Coupe du monde, mais après avoir coché les meilleurs joueurs de foot.

[01:05:19]

Revoit à la baisse ses exigences en 2016 en acceptant de cocher Matt Pokora Tout le monde s'en fout, sauf. Jamais il n'aurait peut être l'histoire, qui sait? Matt Pokora, qui participe donc à la nouvelle émission de Mike Horn, À l'état sauvage. Émission Globalement, le sadique Mike essaye de paumées, des stars dans la jungle. Peu ou prou, c'est ça. Est ce le hasard? Ou bien sa tête qui ne lui revient pas? Ou encore la volonté de venger la mémoire de Claude François?

[01:05:42]

Suite à l'album Reprises que venait de commettre Matt Pokora, le film rappelle probablement l'hypothèse la plus probable.

[01:05:50]

Toujours est il que Mike a été particulièrement dur avec ce pauvre Matt Pokora qui, quatre ans après, peinent encore à s'en remettre.

[01:05:55]

Mon pantalon n'a jamais été sec de toute l'aventure hyper médiatique.

[01:05:59]

Mike Ward n'en oublie pas les expéditions, les vraies et parfois les expéditions tournent mal. Être entendu parler en décembre dernier, après 87 jours de ski pour traverser l'Arctique. Mais quand son coéquipier Borge Land sont piégés par la fonte des glaces, les deux hommes et leur traîneau ont dérivé et ils se sont retrouvés à court de nourriture. C'est dans ce genre d'instants suspendus face à une possible issue fatale que certaines évidence s'impose à nous.

[01:06:19]

Imaginons qu'on vienne pas dire que ça serait dommage de mourir sans profiter une dernière fois le sens où cela ne l'a pas entendu comme ça.

[01:06:27]

Aventuriers du bout du monde, Mike Ward est aussi de bons conseils pour nos vies quotidiennes. Lors du confinement, en mars dernier, il a partagé avec les internautes ses conseils pour vivre cet instant avec le plus de productivité possible. A écouter Stéphane, en cas de seconde vague, j'ai pris quelques notes. Il nous demande de faire chaque jour 7 kilomètres de montée en tirant trois pneus. T'en penses pas?

[01:06:45]

On n'y pense pas souvent, ça, Stéphane Lescalier quand même. Ce qu'il y a un moyen, selon lui, d'avoir un corps et des muscles et de frimer. Tu m'étonnes. Quant au bricolage, en cas d'ennui, ceux qui ont confectionné un cendrier en terre cuite avec leurs Marbot peuvent éventuellement espère voir trois percées et un coup de chalumeau. Mike a construit un traîneau en toute simplicité. Question aventure. Mike n'a pas dit son dernier mot. Il repart bientôt.

[01:07:05]

Direction le pôle Nord pour collecter des données sur les baleines du cercle polaire arctique et l'impact de la crise du coronavirus sur ces mêmes cétacés. C'est aussi ça, Mike, un homme concerné par les problèmes de son temps avant de quitter. Mike a un conseil pour tous les siens qui sont encore en vacances.

[01:07:19]

Une fois au Qatar, tu de vêtements culs nus. Tu dois te mettre à l'ombre. Oui, c'est plus prudent.

[01:07:25]

J'espère que vous allez vous arrêter. Et c'est là qu'avec Stéphane, on regrette de devenir artiste. Merci Mathieu.

[01:07:30]

16H18 Saint-Florentin Stéphane Bern. Historiquement, votre désagrégé, auteur d'une thèse sur les chevaliers paysans au lac de @Palladio, autour de l'an mil au pur novice. Historiquement, vôtre ambitionne de réunir tous ceux qui se passionnent pour l'histoire. Comment? Et par l'entremise d'un duo peut être étonnant sur le papier, mais qui, pour Stéphane et moi en tout cas, a très vite relevé de l'évidence deux étrangers.

[01:07:59]

L'ascenseur, déjà, le désire. C'est pourquoi, afin d'éviter tout débordement, nous privilégions les Scali et en plus, ça permet de garder la ligne. C'est mieux. Stéphane Aujourd'hui, nous avons évoqué les grands aventuriers de l'histoire, mais vous, vous êtes notre aventurier des mots. C'est l'heure de votre bonne foi?

[01:08:15]

Absolument. Jean-Mathieu, alors. Après une semaine d'aimable collaboration avec vous.

[01:08:20]

Je ne voudrais pas tout gâcher en évoquant aujourd'hui un sujet peut être douloureux pour vous, mais vous ne savez peut être pas mon surnom, c'est Bern le hardi que je ne vais pas hésiter plus longtemps.

[01:08:30]

Je me lance Je voulais vous parler des belles mères.

[01:08:33]

Ah oui! Pourquoi? Dit on? Belle mère, beau fils, belle fille? Chez nos amis anglo saxons, par exemple.

[01:08:40]

Vous le savez, Mathieu, grâce au site internet interlope que vous fréquentez, on parle de mauvais, ce qui signifie mère jupe au nom de la loi. La belle mère devenant ainsi la figure maternelle au regard de la loi en cas de remariage civilement. Dans l'Antiquité, la belle mère était appelée marâtre, ce qui convenait à terme. Je ne parle pas pour moi, mais à l'époque, c'était beaucoup moins péjoratif qu'aujourd'hui. Ça ne s'appelle pas marâtre. Ça sonne tellement mal.

[01:09:07]

Oui, mais en fait, c'est issu du latin matera strat. Cette appellation va avoir de plus en plus mauvaise presse. Témoin la description donnée par le poète du 17ème siècle, Antoine Furetière. Je cite Marâtre, femme d'un second lit qui maltraite les enfants d'un premier lit pour avantager les siens.

[01:09:28]

C'est Cendrillon, marâtre pour belle mère nature et filature pour beau père et beau fils. Le suffixe atre va peu à peu disparaître au profit du préfixe bo. Mais attention, un beau qui désigne plutôt l'affection que caractère esthétique.

[01:09:45]

Si vous parlez dont le bon papa est exactement, le bot était l'équivalent de chair. Lorsqu'on dit aujourd'hui cher monsieur, cher ami, etc. Au 13e siècle, d'ailleurs, quand Saint Louis s'adresse à son fils, s'il disait Mon beau fils au 14ème siècle, on emploie facilement le terme que vous avez relevé à l'instant de bon père ou de bonne mère pour désigner ses parents. Il est amusant de constater que la bru d'une ex oui, vous avez vu votre bru qui a été longtemps qu'on me l'a pas demandé.

[01:10:17]

C'est une expression toujours usitée dans certains milieux, dans les salons, à tous les âges.

[01:10:25]

Et pourtant, c'est un mot qui vient du 3ème siècle par les Gottes. Et oui, tout comme j'en fais un point là dessus, on lit les Got ou les Gottes, dit astérisques. C'est l'égo parce que ma culture d'ego s'arrête.

[01:10:37]

Moi, je dis que plutôt que goo, maintenant, je prononce toutes les aides pour être sûr qu'on comprenne combien. Vous avez renoncé? Chandonnet, vous l'avez pas? Attendez vous à la DH en Chandos. Vous avez une excuse, donc?

[01:10:49]

Les Gottes ou les gros comme vous voulez? Vous savez, ces tribus qui venaient tout comme gendre que l'on n'usent encore. Cela vient du latin guignies, rai, qui signifie engendrer, donc engendrer gendre s'assoyant. Ça se tient qui? Tannous avec un sourire et ce bon mot de Pierre Doris aux dernières étrennes. J'ai offert une chaise à ma belle mère aux prochaines étrennes, je laffrey ta rol tech. C'est grâce à vous, Stéphane. Une fois de plus, ce soir, je vais me coucher moins bête.

[01:11:22]

Ce qui, je vous le concède, n'était pas très difficile vu le point de départ. Vous faites du mal. Je moto-club vers 18 heures ce matin. Mathieu Noël, Marco Polo et lameilleure Mike Horn, ils étaient les aventuriers de Koh-Lanta. Un nouveau numéro. Historiquement, votre sachève, vous laissant dans le même état paradoxal de ravissement et d'épuisement qu'une nuit d'amour plurielle sur la portion naturiste de la plage de Copacabana.

[01:11:47]

Ça reste entre deux eaux. C'est parce que les gens sont obligés de savoir dire que, sorti de son contexte, les faits, ça peut être très bien ce qui se passe dans le film.

[01:11:58]

Coluche reste dans le studio Coluche. Et si vous avez malheureusement raté ce qui s'est passé, vous pouvez toujours vous rattraper demain avec les meilleurs moments de l'émission.

[01:12:06]

Et Dieu sait qu'ils sont nombreux sont nombreux. Rendez vous donc demain à 16 heures, pour un nouveau numéro.

[01:12:12]

Historiquement, retrouver historiquement vôtre tous les jours, de 16 heures à 18 heures sur Europe1 et en toute constance sur Europe 1 point.

[01:12:20]

FR.