Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
[00:00:02]

Marine Humanités au Bax. De son côté, maman. Spahn Tétrarque Montréal. Nelly Cloarec. Voilà Simon for Fruit and Obtuse, un calculer juste Arbillot. Le duo Monney VZ 6. Pizzi, Darla. Il faut Relâchements iTunes. Teschen un peu avec une Commagène. You will je made in l'actuariat? Moi, je suis allé samedi.

[00:00:39]

Oui, du moment qu'il a opéré, donnera peu son nom, donnera une troupe de leur donnera un sous pour parler aux pays de langue française, pour vous écouter RMC et RMC, jeudi.

[00:00:57]

Le football, c'est un éternel improvement. Il faut repenser nos têtes. C'est bien beau de faire des prêches, de dire que si je coupe du bled jusqu'à minuit, c'est vous, Gilbert Brillouin. Elle a jusqu'à minuit dans l'émission Tout ce que les grands du football pensent tout bas, lui qui garantit aussi la liberté d'expression, c'est important, à rappelé en ce moment trois heures de direct dans la France ce soir jusqu'à minuit. Nous sommes là, bien sûr, avec Jérôme Rothen.

[00:01:34]

Bonsoir, bonsoir à tous. Daniel Riolo également. Salut Daniel, les amis Kevin Diaz avec tout ce soir, ça lui qu'Élise. Salut à tous et évidemment au samoussas. Bonsoir, salut JB. Bonsoir! Je rappelle que Julien Cazarre ne rejoindra à 23 heures tout à l'heure. Mais l'événement Souchard dans la peur, c'est encore et toujours le foot français qui se bat pour ses droits, pour la Tùng, pour faire vivre les clubs, pour éviter la faillite.

[00:01:55]

Nouveaux épisodes aujourd'hui. d'After à de nouvelles infos à vous donner avec cette grande question ce soir. Et si la l'IGOPP pouvait en fait se passer de Canal+? Car il y a des possibilités qui s'ouvrent. Plus les heures passent et plus ça bouge. Donc, n'hésitez pas à appeler le 32 16 pour débattre avec nous. On entendra ce dossier dans une vingtaine de minutes avant cela. P0 24 ans plus tard. Les chambrage, le bilan de la soirée dans quelques secondes avec vous?

[00:02:22]

32 16. Tout à l'heure également. Les drôles de dames. Aux alentours de 22h20, on joue ce soir en Angleterre et Arsenal Crystal Palace. On joue en Espagne avec Réal Bilbao avant la deuxième demi finale de la Supercoupe d'Espagne. Fred RBL et génèreront seront avec nous, tout comme pour le lecteur, pour revenir sur l'élimination du Bayern hier soir en Coupe à 23h. Comme promis, Copa Libertadores reste au programme. Les demi finales se sont jouées ces dernières 48 heures.

[00:02:49]

C'est toujours intéressant. Et puis, on vous racontera ce soir l'histoire incroyable du millième but de Pelé. Alors pour ceux qui la connaissent, c'est juste un péno. Il s'est passé tellement de choses avant et après que vous allez découvrir cette histoire incroyable tout à l'heure dans l'aventure après 23 heures. Et puis, le dernier match de la saison régulière de la ligue fermée de lofteurs à 23h40. Un match du soir qui opposera les Roko seul de Daniel Riolo, alias Abou Sayyaf, aux quenelles Sixty.

[00:03:16]

L'inverse? Vitalien, c'est bien connu, je ne vois pas pourquoi tu doutes. Quant à VENIZY, la Sicile en pédalo, ça se fait même en 2 crawlé en forme.

[00:03:33]

32 sélèvent Direct Studio. Bien sur, on vous attend sur tous ces supports pour envoyer vos messages directs. FU2 sur les appli gratuite RMC Sport, appli qui me permet de télécharger le podcast de l'acteur, d'écouter l'acteur d'une qualité optimale et d'écouter le handball. Car ce soir, l'équipe de France de l'excellent Guillaume Gille affronte la Norvège, premier match du Mondial 2022. Bonsoir, bonsoir Gilbert. Bonsoir à tous. Trois minutes avant la mi temps, 11 partout entre la Norvège et la France et on est content de voir les Bleus à ce niveau.

[00:04:01]

On se poser beaucoup de questions, beaucoup d'incertitudes. Et bien ils sont au rendez vous face à une des meilleures équipes au monde, la Norvège. Six buts pour Kentin Mahé, 8 arrêts pour les West. Ce sont les deux hommes forts de cette équipe de France 11 partout, 3 minutes encore à jouer dans cette première mi temps entre la Norvège et la France, premier match du Mondial 2022 en Egypte. Tiens, je précise que pour notre dossier des droits télé, on aura tout à l'heure avec nous Sandrine Cassini, journaliste au Monde qui a fait des révélations aujourd'hui, et Cédric Roussel, député de La République en marche, était déjà venu ici dans l'affaire qui suit de près l'actualité.

[00:04:30]

Des droits qui interpellent régulièrement le gouvernement sur le sujet. Et là, vous allez voir qu'il est plutôt en colère. Il sera dans tout à l'heure. 24 ans plus tard, beaucoup de supporters ont reproché à tort de ne pas avoir été assez positif sur le PSG hier soir, d'avoir été très critique. Verratti, Bapès et tout ça. Bon, je reconnais volontiers et parfois aussi l'autre côté de la plaque. Ça peut arriver de rater un match ou de rater un d'after.

[00:04:59]

Mais bon, si tu donnes raison à des gens qui ont fait semblant d'écouter, je suis désolé. Je n'ai pas l'impression qu'on a été très dur avec le pays. Peut être qu'il ne ressort pas aussi assez insisté sur le leader du PSG. Certains considèrent ça comme un trophée, comme tu le dis Brady dans les 3 points. Et en plus, je pense que moi, je l'avais dans les trois points, mais même Daniel l'a dit. Au départ, il a dit la victoire, donc on était d'accord là dessus.

[00:05:23]

On n'a pas minimisé. Ça reste un trophée à gagner. Certes, ce n'est pas le plus gros gros trophée en lien, du moins en France, mais peut être que ça devient commun que le PSG gagne des titres, alors donc du coup, on s'enflamme un peu moins. Il fallait faire quoi? Allez faire un feu d'artifice sur les Champs Elysées. Mais franchement, au bout d'un moment. Et puis c'est interdit. Il y a un couvre feu et après tu rentres dans les clubs individuels.

[00:05:47]

Mais je suis désolé. On a parlé des mappé et il n'y a pas qu'ici qu'on le dit. Ça soit tous les cas. C'est le rôle de l'acheteur de mettre le doigt là où ça fait mal. On a parlé en bien de Icardi par rapport à ce qu'il faisait. Rappel il faut revoir ce qu'on a à dire quand même. On a dit Icardi par rapport à la forme. Le mec, ça fait quatre mois que tu n'es pas d'accord avec ce reproche qu'on nous a fait aujourd'hui n'a pas de problème.

[00:06:11]

Je suis désolé. On a mis en avant la qualité de passe de Di Maria, comme d'habitude. Non, Kevin n'était pas avec nous hier.

[00:06:21]

Cette rivalité PSG Web là, ça te plait qu'elle revienne comme ça au premier plan?

[00:06:26]

Bah moi, carrément. Moi, franchement, j'ai envie de te dire j'ai grandi avec ça. Nous, enfants des années 80, on a grandi avec la rivalité Paris Saint-Germain Marseille et qu'on pour un camp ou pour l'autre. Je trouve que c'est bien de retrouver comme ça des matchs qui sont en plus un peu plus équilibrés que ça a été au début des années 2010. On va dire dans la première période de l'ère qatarie, où l'OM n'avait aucune chance. Et ça finissait souvent par des raclée, en tout cas au Parc des Princes ou dans ce genre de match.

[00:06:58]

Donc moi, j'aime bien. Moi, je n'ai pas grandi avec la rivalité Marseille Lyon ou Paris Lyon. Moi, j'ai grandi avec la rivalité Marseille Paris Saint-Germain et donc de retrouver ce match et ces équipes qui? Hier, j'étais assez d'accord avec Daniel. Quand il disait que je trouvais le match, tout le monde a critiqué Villas-Boas. Tout le monde a critiqué le jeu proposé par les Marseillais, vu ce qu'ils font ces dernières semaines. Je trouve que par rapport à ce qu'ils sont capables de faire en ce moment, c'est à dire un niveau moyen, voire médiocre.

[00:07:25]

J'ai trouvé qu'ils avaient plutôt bien résisté, qui avait quand même des intentions de presser assez haut. Et en face, une équipe du Paris Saint-Germain qui, après 20 minutes un peu compliqué, s'est quand même bien remis la tête à l'endroit. On a vu un bon Icardi, j'ai vu un Marquinhos, ce qui est bon finalement en défense. Un bon défenseur que sa place n'est pas franchement au Brésil. Il devrait laisser un défenseur central pas sur le terrain.

[00:07:44]

Mais le temps, il est jaune parce que lui militait pour qu'il soit au milieu. C'est ça? Oui, c'est une blague comme ça ne peut pas faire ça. Buteur, c'est vrai. Il arrive pas dans l'immédiat, mais ce n'est pas Jérôme. Grande-Bretagne préfère être repris par des stars parce que ça a été repris par un marché, nous où ils vont aller jusque là. Tu as dit amerrir, ça pue, bordel de plus grande ampleur. Mais moi, ça m'est arrivé le week end dernier.

[00:08:10]

Ben j'avais dit j'avais dit attention quand même. Faut voir exactement ce qui s'est passé avec Dimitri Payet. Parce que ce genre de choses, ça peut être un motif de licenciement et un certain site Internet, a écrit Kevin Diaz réclame le licenciement de Dimitri Payet. Mais c'est véridique. Un jour, on eurythmics des amis qui m'ont envoyé le truc. Dit bon à écouter le truc. J'espère vraiment pas ce que j'ai dit. Mais bon, j'en ferai une chronique avec toutes vos phrases et vos pensées détournées.

[00:08:32]

Je pense qu'on peut rire de tout ce que vous avez dit qui a été formé à faire ça dès lundi soir. Allez, on va le perdre pendant 6 mois. Y'en a marre. Lundi dernier, CA Loulou a les pieds carrés 1000 personnes sur Twitter qui m'interpelle alors que j'ai fait une demi blague et que je dois avouer une grande faute. Je ne connais même pas ce joueur.

[00:08:52]

Oui, mais c'est la rançon de la gloire. Vous vous êtes sextuplé hier soir? Plus de 300.000 personnes par jour. Toward de dire que ca loulous, on a pas, on a aucun, mais en plus, en l'occurence, c'était une blague.

[00:09:04]

Je suis plus, je répondais à l'auditeur et tous les mecs au premier degré. Riolo a dit Ça fait le tour de tous les clubs de Milani.

[00:09:11]

Quatre jours plus tard, moi, je trouve ça va être la à la gorge Hibernia. Ce sont les Nouma qui est dans ton studio. Confinés, la campagne. Imagine toi qui a 3 Maracana qui t'écoute.

[00:09:27]

C'est vrai, a tout de suite. Là, ça fait longtemps qu'il y a du bruit à Maracana qui t'écoute demain, mais en allant au boulot, précisément là où tu te trompes parce que ça peut, à terme, détruira notre métier. Parce que la transformation des propos, un moment, tu ne peux plus récupérer dessus. T'as des mecs qui aujourd'hui font des procès permanents et tu pourras toujours te battre pour dire il ne faut pas accorder d'importance à tweeter, mais néanmoins, le nombre de gens qui ont déjà eu leur têtes coupées à cause d'eux à cause de tweeter aux Etats-Unis ou même en France pour des sujets aussi variés que le sujet qui pris un peu plus sérieux que le foot.

[00:10:07]

Mais moi, aujourd'hui, quand je suis en permanence rangé dans tes denté dans des catégories politiques. Franchement, c'est, mais c'est super lourd. Mais c'est vrai qu'à ce que ça te tuera, toute opinion, c'est l'habitant. Hanbal, les gars. Bardos Valadon 13 partout entre la Norvège et la France. Les Bleus, qui ont mené plusieurs fois de but, n'ont pas réussi à garder ce petit avantage égalité au score après une mi temps dans son premier match du Mondial 2022 en Egypte.

[00:10:32]

13 partout. Je reviens à ce qui s'est passé hier soir. Il y a eu des suites dans la nuit avec le changement, tout à l'heure où c'est maintenant raconté dans les détails. Le truc, c'est que avant, il n'y a pas de chambrage. Avant, c'était sur le terrain. Ça se mettait deux, trois bandal ou éventuellement dans le couloir. Maintenant, tout le monde rentre à la maison. Et puis après, devant son écran, s'excite pour mettre un sondage à.

[00:10:52]

Tu sais à cause de quoi c'est dû, selon moi. Toutes proportions gardées, c'est dû notamment à la barre et à l'évolution du football. C'est à dire qu'avant avant, sur le terrain, Jérôme linconnu. Si t'as joué un peu défenseur en attaquant, on l'a subi. Mais quand tu jouait défenseur, c'était le jeu. Moi, j'ai eu cette petite vidéo de Taïwo là, qui m'est revenue aujourd'hui. Justement sur Twitter. Oui, dis moi si j'avais vu contre Neymar.

[00:11:14]

Bien sûr, c'est un grand joueur et tout mes premiers duels, j'essaye de lui mettre un coup pour le faire sortir de son match, pour le faire un peu craindre le défenseur direct. Mais le problème, c'est qu'aujourd'hui, tu peux plus rien faire. Donc, Alvaro, il a peut être un grand, il l'a fait. Oui, il avait été. C'était plus fort que lui. Mais au final, il peut pas faire ce même, même la moitié ou même le tiers de ce qui se passait dans les années 90 80.

[00:11:35]

Je ne vous parle même pas des années de Maradona et de sa période en Espagne. C'était carrément des bouchers qu'il avait en face de lui. Mais Neymar n'aurait pas tenu 10 minutes. Donc donc, et juste pour revenir à ce que disait ce que disait Daniel, si ce n'est pas que tweeter et les réseaux sociaux et la façon dont on voit les médias. Mais dans cette histoire, il y aussi le club. Moi, j'aime bien le supportérisme. Je trouve que les supporters, c'est exceptionnel.

[00:11:56]

Moi, j'ai été supporteur. C'est magnifique quand t'es joueur d'avoir tes supporteurs. Par contre, le clubiste. Franchement, c'est fatiguant. Je le connais au Portugal. Tu es tu là, partout où tu l'es en France aussi? Franchement, le truc exacerbé de quelqu'un dit quelque chose quand ton club ne put avoir aucun filtre, ne peut avoir aucune retenue ou discernement, aucun discernement, aucune réflexion sur ce que la personne entende te dire, mais tout simplement parce que t'as entendu une fois qu'il était pour un tel ou qu'il a joué pour untel, te dire alors c'est pas tout le monde, mais vraiment qui sont trop extrêmes.

[00:12:25]

Franchement, ça devient insupportable. Parce que vous, parce que vous vivez avec les réseaux sociaux, je dis vous parce que je vous mets les deux dans la rue, ça arrive. Pas trop génant. J'ai l'impression que les réseaux sociaux. Vous dormez dessus? Danny Faure dessus toi? Quasiment. Et c'est vrai que ça, ça doit vous toucher. D'autant plus parce que quand tu vois des gens ne se passe pas trop mal. C'est pas moi, perso, mais je me regarde.

[00:12:48]

Vous regardez moi, moi, le seul truc qui, effectivement, je te le confesse, moi, c'est quand on détourne mes propos lui même. Les insultes, ça ne marche pas, mais les prêchez répond allègrement rire aux détournez. Si tu réponds à ça, moi, je le vois parce que je sais. Alors après, ça veut pas dire que je serai. Moi, je travaille parce que depuis 15 ans, j'essaye de faire en sorte d'avoir une opinion construite.

[00:13:06]

Et quand on la déforme déjà, j'ai assez à assumer mes propres propos. Donc, si je dois assumer ce que je ne dis pas, c'est vraiment lourd. Ouais, mais c'est des gens et c'est pour le bien de notre émission. Il n'y a pas qu'on fasse des trucs complètement Congrier, mais je veux dire tu vas donner pour moi, je vois ça. Tu donnes de l'importance à des dissidents ou à des gens qui matrones à cette théorie. J'y croyais longtemps, Jérôme, mais je crois que ça fait beaucoup plus de tort qu'on le pense.

[00:13:29]

Ecoute et a détruit la pensée des gens. Je me suis mis au départ. J'étais un peu je me germi sur tweeter. J'ai essayé. Après, je vois. Maintenant, je peux, je post, on met des trucs. Alors c'est sûr que c'est chiant quand tu Taddéi des sites qui reprennent. Et c'est pas du tout ce que tu as voulu dire. C'est emmerdant, mais ça passe. En fait, tu réponds pas, ça passe. Et c'est vrai que là dessus, quand tu vois un stat, ça n'a rien à voir, en fait.

[00:13:53]

Oui, c'est vrai, c'est complètement différent. Ce n'est pas les mêmes et même les gens dans la rue. Les gens ont toujours un mot positif alors que son tuteur, t'as l'impression que tu dis mais quand est ce que je vais croiser un mec? Kevin TQ pas. C'est plus de courage. C'est vrai qu'il y a plus, mais il y a une la casquette comme ça. Personne ne me reconnaissent, sinon c'est ingérable en même temps. Moi, je ne me reconnais, je suis va devoir crier mais les gars, c'est moi, tu perds.

[00:14:16]

Mais juste pour revenir à cette affaire, Alvaro Neymar, en fait, c'est ça. Moi, j'aimerais que qu'un club parisien arrive, ça va. C'est bien ce qu'a fait Alvaro. Il y en a plein, mais en tout cas, c'est pas ce que tu vois en premier et que tu vole. Franchement, moi, ça fait partie de cette rivalité. Comme je disais avant, ça se passait sur le terrain. Moi, j'aimais parce que moi, c'était entre.

[00:14:33]

Tu mettait un coup, tu prenais un coup à la fin du match, tu te serrer la main, etc. Ou pas, mais en tout cas, c'était terminé. Mais là, maintenant, comme ils peuvent plus le faire sur le terrain, bah, ça se divise sur les réseaux sociaux et à 3 4 heures du matin. Quant à l'insomnie due à l'adrénaline du match, j'ai battu Djiboutiens. Je vais envoyer un message. Tu vas me répondre.

[00:14:49]

Mais bon, après, ça fait partie du folklore. Moi, si ça peut un peu raviver les passions. Pourquoi pas? Du moment que ça dépasse pas les bornes, ça n'empêche que la de la vidéo avant hier Alvaro, excuse moi du ridicule.

[00:15:00]

Salut UNC! Vous avez bien un générateur de Parisien, surtout après une bonne victoire.

[00:15:07]

On a encore du kif, le chambrage. Normal, en fait. Bidoche pratique le football américain en toute l'équipe qui écoute. C'est quelque chose, en fait, dit celui qui doit quaterback stalking au quotidien sur la Lune.

[00:15:28]

Quand j'avais le ballon était juste là pour démolir, sans quoi qu'on fasse exactement le trajet stalking dès le démarrage du jeu. On est en train de prendre des photos ensemble. On serre la main, un sport un peu un peu bon enfant, mais pour revenir un peu plus, je dirais que ça dépend de la grille de lecture qu'on en fait tout ça. Par exemple, en ce moment, il y a une technique de communication qui est un peu à la mode et qui relève un peu du Japon.

[00:15:52]

Appelait une analogie avec le théâtre kabuki, c'est à dire complète d'avoir une première image qu'on donne sur les réseaux, une deuxième image qu'on nous a en vie privée et une troisième image qui est un peu de la liberté de communication qu'on pourrait mettre en images aujourd'hui dans sa stratégie. On regarde bien un mec qui aujourd'hui, fait tout pour ressembler entre guillemets à quelqu'un qui est un peu on dirait un surfeur qui a un Caputo entre guillemets. Le mec va traverser le textile à travers tout ça, donc une stratégie de communication qui est bien faite.

[00:16:24]

Maintenant, ce qu'il fait à 4 heures du matin, je ne pas de son groupe de communication ou quoi? C'était une bonne chose. Maintenant, en parallèle, Alvaro Neymar n'a pas tort. Et à travers Neymar, il prend plus de l'horreur. Et aujourd'hui, je vais être encore avec vous et vous allez vous tirer les cheveux dans les années qui viennent. Je pense que même clairement, plus tard, Ronaldo l'a dit. Après, on parle avec la personne qu'il a vu super collectif au niveau du standard.

[00:16:48]

Bientôt, ils vont commencer à vendre des produits comme le font les Marseillais ou les stars de la téléréalité, mais ils le font déjà. Ils le font déjà. Voilà. Voilà donc derrière tout ça. En fait, ça permet aussi de gagner un certain nombre de propos. Il y a une industrie qui est mise en place aujourd'hui. On peut parler par exemple, de marketing à un ami qui s'appelle Bidel, qu'on voit à travers les réseaux de fond en comble avec aussi bien au cœur qu'avec des personnes qui sont dans les jeux vidéo.

[00:17:12]

Dans tout ça? Donc, les personnes qu'ils sont, ils sont au courant. Je pense qu'il y a un côté fun qui est un peu instantannée, spontané, mais il y a aussi une grande partie, un peu de calcul. Qui a gagné défouloirs aujourd'hui? Neymar, le coup qui fait avec Alvaro s'allumaient en top tweet relance les sponsors. Ils sont contents, tout le monde se gave et les petites industries ont fait aussi bien des personnes qui font les petits d'articles sur un Facebook de la grande émission.

[00:17:36]

Comme je suis pas sûr intensément dans ce calcul là en raison de son image, on est intelligent à carried de savoir s'il prend dans sa lhorreur. Aussi, un measurements peut être délirant, mais je suis d'accord.

[00:17:49]

Et pour conclure, je vous prête une intelligence un peu trop grande, mais en fait très intelligent, utilisé par des personnes qui sont derrière la candidate.

[00:17:58]

Mais toi, tu as raison, dans bien des personnes sont derrière, d'accord, mais il semble que quand il fait tout ça aujourd'hui, les gars dans son comportement, tu as raison et tais toi.

[00:18:10]

T'as raison. Parce que le foot, on a toujours été un sport. Du moins, il y en a beaucoup de sport de haut niveau où il y a beaucoup de chambrage, d'autant plus dans le foot. Et moi, je te veux juste parlant, ce qui rend le chambrage plus sensible à la popularité du foot. Mais c'est la caisse de résonnance. C'est beaucoup pour ça et en fait aujourd'hui le chambrage. Et c'est vrai que Kevin, il l'a dit et je faisais partie des grands chambreurs sur un terrain que tu m'as dit toujours.

[00:18:38]

Oui, je suis sur le plateau, mais sur le terrain, j'aurais été malheureux. Parce qu'en effet, le chambrage pour moi qui parle du chambrage, tout aurait été analysé. Et au bout d'un moment, tu prends des sanctions parce qu'en effet, il y a eu et j'en ai parlé un coup. C'est bizarre, il m'a dit des choses, me disaient Sadibou, oui, oui, mais des deux côtés, il en prend aussi un jeu. C'est quand on a du mal graciles.

[00:18:58]

Ça sent encourageant, ça, oui. Et du non. Mais ça ne se fait pas sur le terrain, ça ne fait pas. C'était autour d'un PSG-OM. Oui, oui, mais c'était juste parle des échanges sur le terrain et les échanges de Neymar de connaissance. L'équipe du gros curiosite sont des gros cubes. Simao, tout ça. Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!

[00:19:17]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Tu me tu me surprends. Mais peut être que mon cul, les énervés, parce que je vais pas prendre le ballon. Donc il me servait 1 0 pour tourner. Il ne pouvait pas me défoncer, Asensio pour revenir en arrière CISAC dans quelques secondes.

[00:19:34]

A quel moment on parle de communication? C'était prévu. Ça bouge, c'est un peu perdu ses droits télé. La communication a expliqué à nos auditeurs depuis quelques secondes avoir fait une demande si les droits télé augmentent aussi, c'est le cas. C'est à que cette dernière a fait le calepin comme ça ces cinq dernières années. Souvent après, il dit qu'on ne l'a pas dit. Tout ce qu'il voulait dire, dormir ou là, ça travaille. Et on laisse sa place à superministère avec ses 15 ans.

[00:20:04]

C'était un autre d'Albin. C'est un remplaçant qui, tout le calepin, était sur les Girondins de Bordeaux. Non, mais ça reste sur la façon dans un instant. Pour moi, SVP a bossé deux fois. C'est bien également l'histoire du chômage partiel le a évoqué hier Superliga du programme de l'inférieur dans quelques secondes. Le handball rappelle que c'est l'habitat entre la France et la Norvège et habitants. Il y a 13 13 ans avait des équipes match du Mondial 2022 dans la botte RMC.

[00:20:37]

Gilbert. 19 L'acteur est là, comme tous les soirs, de 21 heures à minuit. Bien sûr, Daniel Riolo, Jérôme Rothen, Kyling, Diaz, Houssem, l'UCPF. On suit leur bal. On suit également les matchs européens du soir, les gars tout à l'heure au Bénin 1 0 face au Réal d'ailleurs de la demi finale. Après 20 minutes en demi finale de Super Coupe. But de Rudi Garcia. Arsenal Crystal Palace 0 0. Après vingt minutes à réagir également à la Coupe de Villersoise qui, après le match, arrive très tard dans tout.

[00:21:13]

On a reçu ça très, très tard. La mission était quasiment terminée hier soir à 23 heures 55. L'écouter, alors bon, vous dira ce que vous en pensez.

[00:21:25]

Je pense que la plus grande honneur que Paris-Saint-Germain peut nous faire, c'est cette fête qu'ils font. Comme ils ont gagné la Ligue des champions sur l'importance qu'ils ont donné à sept matchs et on a maîtrisé la meilleure équipe ce soir.

[00:21:40]

La meilleure équipe perd ce soir et donc c'est un peu vexé de voir le PSG il y a cinq ans. Mais une victoire en Ligue des champions, c'est très intéressant à analyser. Il y a du bon et du pas bon dans ce cas là. C'est d'ailleurs d'abord le premier point. Je note une différence énorme avec quand il est arrivé. Quand il est arrivé le PSG Web, il donnait l'impression que ça lui passé un peu au dessus du cigare. C'est pas très important.

[00:22:08]

On ne peut pas rivaliser. C'est une stratégie de club qui se reproduira de façon. Là, je suis en train de dire que ce n'est pas la même. Je peux dire que ce n'est pas une stratégie de com et tu sais très bien ce que je pense des stratégies de com. Moi, je trouve que la meilleure. Com, c'est d'être sincère et de dire clairement ce qu'on pense. Parce que la stratégie de com tu finit toujours par porto la reprendre dans la gueule.

[00:22:25]

Les exemples sont variés et multiples. Prenez une tisane à. Tous ont pu dire et faire Jack en héros, regarde aujourd'hui où il est dans le cœur des Marseillais. Les stratégies de com, c'est très difficile à assumer sur le long terme. D'ailleurs, quand on parle de stratégie de com, ça veut dire que a commencé déjà à déceler tu n'étais pas sincère. Bref, referme la parenthèse. Donc, lui, il a complètement changé.

[00:22:51]

Je trouve pas que ce soit mal d'avoir changé parce que de toute façon, pourquoi nier que PSG-OM, ça signifie quelque chose? Pourquoi aller contre ce que pensent les supporters marseillais, même si ils ont perdu pendant des années malgré tout accordé quand même de l'importance à ça? Donc, je trouve qu'aujourd'hui, revenir à quelque chose sans supporters parce que la com qu'il fait après le match aller, vraiment sans supporters, dire en gros à regarder comme ils sont contents, on a l'impression, en gros, d'essayer de diminuer la victoire du Paris-Saint-Germain.

[00:23:26]

Pourquoi pas? Ça plaît assurément aux supporters. Il défend ses joueurs. Les joueurs ont montré du caractère. Un mec comme Alvaro, on peut en penser. Ce que j'en pense? Pas forcément du bien, mais il n'empêche que c'est un personnage de l'OM et je respecte ça, même si c'est fait à la limite de la régularité.

[00:23:45]

En revanche. Là où je me dis attention sur le long terme, c'est raccompagnent des saucisses dans le genre, on a dominé le match. La meilleure équipe sur le terrain, c'était nous, ça. Je trouve que c'est bidon de faire ça parce que c'est pas vrai, parce que c'est en fait. Ça te sort d'une analyse de match objective et je pense que dans le même temps, il pourrait dire Regardez, ils font la fête. Ça veut dire que nous battre, ça reste important pour eux, alors qu'on en a moins de moyens machins.

[00:24:13]

Tout ce que tu veux, mais va pas dire, on est meilleur que parce que ça, c'est du bidon. Ça, c'est pas vrai, ça n'apporte rien et ça fait analyse de match de supporteurs alors que le supporteur veut bien qu'on le défende. Mais ils veulent pas qu'on lui raconte des saucisses en faisant une mauvaise analyse parce que ça fait Anne-Elisabeth. Rudi Garcia a raison. Ça fait genre. Si on avait tiré plus, on aurait marqué plus.

[00:24:35]

Si on avait marqué deux buts de plus, on aurait gagné ça. Et ces analyses de messages supporteurs en veulent pas. L'analyse de match, on la veut sincère et après défend nous, après défend, nous dit on a quand même montré une belle attitude. On n'était pas si loin que ça. On a fait une bonne fin de match et tout ne va pas dire. La meilleure équipe sur le terrain, c'était nous. Parce que là, c'est ça.

[00:24:52]

C'est pas digne d'un entraîneur de ton niveau. Et je considère, même si son style me séduit pas toujours, que Villersoise est un homme intelligent. 2 Un bon entraîneur et trois n'aiment pas qu'on écoute.

[00:25:07]

Tout à fait sur la stratégie de com en général et encore plus sur les présidents qu'il en est les entraîneurs. Moi, je me suis toujours battu quand j'étais joueur pour éviter ça, cette stratégie de com, parce qu'il y en a plein qui l'avaient dans tous les cas. Et on rigolait, on rigole, on rigolait, on rigolait de ça parce qu'on savait que l'entraîneur n'était pas sincère et ce qu'il nous disait à l'intérieur du groupe, avec des gens en plus.

[00:25:31]

Donc là, oui, mais même d'autres, même d'autres surtout. Surtout quand tu joues un PSG Marseille, y a forcément une stratégie de com, mais elle me plait pas forcément parce qu'il ne faut pas pour moi ces matchs là. Il faut parler avec ton coeur, faut parler avec ton coeur, il faut parler. Il a fauté quand il est arrivé, Villa se boisse parce qu'il s'est pas rendu compte certainement de ce que représentait le classique en France, même si il y a deux classes d'écart 3 classes d'écart entre les deux clubs.

[00:25:58]

C'est déjà arrivé dans le passé. Ça n'empêche qu'il y a une grosse rivalité quand même, qui appartient au supporteur, qui appartient aux joueurs aussi, qui se sentent vraiment dans la peau de leur club. À Marseille, il y en a à Paris, il y en a aussi, même s'il y a beaucoup d'étrangers. Mais même les étrangers arrivent à s'imprégner de tout ça. Tiago Silva le faisait, Marquinhos le fait. Je peux t'en citer d'autres aussi.

[00:26:19]

Et à Marseille, c'est la même chose. En fait, tu ne peux pas réduire ce match déjà avant le coup, à juste un match. Et puis là, c'était un trophée à gagner en plus, parce que c'est un match à part. Et ça, il faut que ça perdure. Et tant mieux que Pochettino et soit arrivé parce qu'il va redynamiser un peu ça dans ses déclarations. On le sentait avant le match et après cette victoire très heureux et il l'a montré.

[00:26:41]

Il était expressif et tant mieux. Villa se boisse. OK, qu'il soit déçu du résultat. Parce qu'en en effet, et Kevin le disait sur les derniers matchs de Marseille, c'est peut être leur meilleur match, mais avec avait quand même et ça reste limité. Ça reste limité parce que hier, sur la deuxième mi temps, la période assez forte de Marseille, il n'y a qu'un joueur qui est au dessus, c'est Thauvin. C'est Thauvin qui fait des différences.

[00:27:05]

Le reste, ils subissent, était déçu de l'apport des autres parce qu'il y a d'autres joueurs qui pourraient être un autre niveau et ils le font pas. Et par contre, quand il te dit la meilleure équipe a gagné ou c'est totalement faux, c'est que sur la première mi temps, OK, il y a une pression assez haute qui a duré pendant 20 minutes. Défensivement, ils étaient en place, ils ont contrarié le PSG. OK, putain, mais en première mi temps, ils ont frappé une ou deux fois au but.

[00:27:26]

Donc tu ne peux pas te satisfaire de ça. Ce que je veux dire, c'est que il faut qu'il retrouve de la justesse dans ses propos. T'as perdu? Bah, c'est comme ça. Mais arrête de dire même regarder, les joueurs du PSG l'ont fêté comme ça. Encore une fois, ce genre de truc, si tu gagnes les prochains matchs, il y'a a pas de problème, tu peux. Mais attention, quand tu vas en perdre 2 3, tu vas reculer au classement.

[00:27:45]

Je t'assure que Villa boisse déjà que parfois il aperçoit Elie Baup. On lui, on lui dira T'es en train de nous faire une Norinaga et je parle à Kevin parce qu'il n'a pas parlé. Mais avant, c'est un petit peu son homme. Ouais, mais au royaume des Ville-Basse Boys, on aurait. Quand tu me dis Daniel, c'est un bon entraîneur. Franchement, quand tu vois ce qu'il a, alors je ne dis pas que c'est le meilleur joueur du monde.

[00:28:06]

Marseille émerge hors de France. La preuve ils ont montré des limites au niveau de la Champion's League, au niveau individuel, mais collectivement, ce qui met en place depuis pas mal de mois. Je suis désolé, mais pour moi, j'attends de voir, de juger dans la catégorie des bons entraîneurs. Faut qu'on fasse une pause.

[00:28:22]

Ça a repris aux handballeurs de Valadon, ça a repris depuis 5 minutes et les Français ont repris 2 buts d'avance 15 à 13 face à la Norvège.

[00:28:29]

Normal avec ce sélectionneur fantastique dioxide récolteurs sur Villersoise. Oui, évidemment, c'est ton rayon. Il est vrai que nous aurions fait une pause et derrière moi, il y aurait plus de au PSG. Et après, on attaque. Le gros dossier d'Ellroy a tout de suite. Foot et voir Daniel Riolo a appris ligase via Tout le monde est avec toi avant avant de démarrer votre dossier, vous rappelez la réponse très vite sur ce point. C'est ensuite l'affaire du chômage partiel qui évite d'avoir Otanienne d'Extrême-Orient.

[00:29:07]

Ayant pour origine non, non. Moi, je dis que c'est d'abord parce que tu adores l'entraîneur Masjid. J'ai l'impression que tu donnes quand surveillantes. Ensuite, la question que je me pose, c'est est ce que tu l'adhan pour cette mauvaise raison?

[00:29:24]

Non, justement non. Parce que moi, je voulais d'ailleurs dire que moi, je découvre Uplace. Bosse je pas du tout suivi Villatte Bouèze quand il est important. D'ailleurs, franchement, je ne me rappelle pas de son passage à Porto. En tout cas, c'est pas là où j'ai suivi assidument la Liga portugaise et non plus à Chelsea et non plus au Zénith. Par contre, je l'ai découvert en France et je trouve que c'est peut être pas un grand tacticien sur le terrain, mais aujourd'hui, il maîtrise, maîtrise.

[00:29:49]

Pour moi, la qualité principale pour un entraîneur dans le football moderne et dans le football business, c'est que c'est un bon gestionnaire et surtout, il est très intelligent. Il arrive à bien gérer les affaires de son club malgré une situation qu'il a appris, qui était ultra compliquée à cet tôt. Parce que je pense qu'à Marseille, c'est vraiment, c'est vraiment des ascètes. C'est économiquement qu'il a réussi à redresser ce club plus que sportivement. Mais ça, les gens d'effaroucher maintenant Juste pour rire.

[00:30:16]

Je pense qu'il répond à chaud. Ce qu'il dit, c'est ridicule. Il n'y a pas de façon. Quand a perdu, y'a pas à dire t'es le meilleur. T'es pas le meilleur. En tout cas, pas pas à pas répondre comme ça. Je pense que on l'a tous fait répondre après un match avec l'adrénaline et je pense que vraiment, ce qui s'est passé, c'est qu'il y a cru. En fait, je pense que début, c'est bon, ça va être chaud là.

[00:30:33]

Les Parisiens sont un peu mieux qu'il y a quelques mois pour le match au Parc, donc je pense qu'il a vraiment cru qu'il avait la possibilité de gagner ce match et qu'au final, il était vraiment très, très déçu, voire agacé, d'avoir perdu comme ça demain à l'arrache. Il aurait peut être préféré prendre 3 0, mais il n'y pas eu de débat. Alors parlons maintenant de l'affaire du chômage partiel au Paris Saint-Germain. Hier, on a commencé à évoquer ça.

[00:30:53]

Donc il y a des mesures de chômage partiel prises par le club, alors on sait que ça. Depuis janvier, il y a de gros moyens financiers, évidemment, les gens les plus gros salaires de Liga pour les joueurs. Donc certains supporteurs se sont émus en disant comment c'est possible dans un club comme le PSG d'en arriver là. On se pose la question de savoir si les joueurs étaient au courant ou pas. Alors les joueurs et moi même parce que les joueurs n'étaient pas au courant, parce que je vais, je vais t'expliquer.

[00:31:18]

Ils avaient eu leur visa qui se faisait dans les cinq prochaines années. Ils n'auraient pas forcément appris quand ça serait dans La presse est sorti dans La Presse, donc là, maintenant, ils sont au courant. En effet. Donc, s'ils doivent faire quelque chose, bah, ils vont se rassembler, ils vont faire quelque chose. Et je pense que l'attente, ils, c'est la tendance. Mais bon, après, je veux pas parler à leur place, j'y suis pas.

[00:31:35]

Ce qui est sûr, c'est que pour remettre les choses dans le contexte, les gens peuvent se dire mais comment ces mecs là ne peuvent pas être au courant, les joueurs de ce qui se passe? Le problème, et c'est ça toujours, est un soucis. Au Paris Saint-Germain, c'est le centre d'entraînement Est au Camp des Loges à Saint-Germain-en-Laye, et les bureaux administratifs étaient et étaient au Parc des Princes à un moment, donc complètement sur le même site et maintenant à Boulogne.

[00:32:01]

Donc, les gens, du moins les joueurs, les vois pas. Quasiment personne. Et en fait, les gens qui viennent au Camp des Loges, qui sont proches du joueur, sont des gens de toute façon qui ne sont pas en chômage partiel. De toute façon, ils sont là et ils ne sont pas. Donc, ils ont pas parlé de ça avec eux, avec les joueurs. Là, maintenant, ils sont au courant. Je pense qu'il y a des choses, qu'il y a quand même des bons mecs dans cette équipe du PSG.

[00:32:26]

On peut dire ce qu'on veut. Il y a des joueurs qui, même s'ils ont des salaires incroyables. Ben oui, ça les touche de savoir ce qui se passe. Il y en a qui sont vraiment et je te parler de certains joueurs qui s'en sont mis vraiment le club dans la peau. Et pas que d'un point de vue financier. Mais voilà, maintenant, ils sont contents. Marquinhos est un très bon capitaine pour ça et je pense que lui arrivera à rassembler pour permettre en effet à ces gens qui subissent une période terrible de voir une contrepartie en salaire.

[00:32:59]

Effectivement, quand on a vu hier ou avant hier, on a vu qu'il y avait chômage partiel au PSG. Je crois que ça fait pas mal de gens et la première impression a été une sorte de nausée. Je me suis dit si on ne sait pas comment les joueurs vont réagir, on ne sait pas. C'est juste. Le seul élément, c'est qu'ils n'étaient pas au courant et qu'ils le sont maintenant. Donc, comme tu dis, moi, j'attends maintenant leur réaction.

[00:33:21]

Bien sûr, mais la première impression était franchement dérangeante. C'était la limite du scandale. Parce que je me dis si 60 mecs dans les bureaux au PSG sont mis au chômage partiel et les joueurs bougent pas. Pas un geste. Vu les salaires astronomiques démesurés qu'ils ont au club, j'aurais trouvé ça complètement dingue. Attention, dans le passé, certains joueurs ont eu des problèmes avec le petit personnel. Le petit personnel au PSG a toujours trouvé formidable l'état d'esprit des joueurs.

[00:33:51]

On sait que ça a été très dur pour Leonardo de leur demander une réduction de salaire au moment du premier confinement demandé aux joueurs, aux joueurs. Il y a plein de choses à a demandé s'il y avait des contrats, il voulait prolonger.

[00:34:04]

Donc j'espère vraiment parce que je pense que pour les joueurs, pour le club, ça aurait un impact archi négatif que les joueurs ne fassent pas en reste. J'espère vraiment qu'il va se passer quelque chose. On va accuser personne et on va attendre un peu le dossier droit.

[00:34:21]

On l'entend maintenant. Attention, messieurs dames Jalel, droits télés, c'est combien j'avais t'apprendre ce matin?

[00:34:29]

C'est combien? Non, non, 27000. Non, mais on les laisse tomber. C'est 30 minutes 30 et 40.

[00:34:43]

Pourquoi vous avez pris le transfert de Kevin, une tarte à vos lèvres? Alors, tu connais tu, toi? On va accueillir Casini journalistes dans quelques petites secondes. D'abord, je vous donne plein d'espoir. Vous donnez ce soir, mais je vous donne juste celles qui viennent tomber là. Il y a quelques là, il y a eu une heure, une heure, une heure et demie à peu près. La ligue valide le principe d'un nouvel appel d'offres.

[00:35:07]

Voilà donc. Ça a été décidé en fin d'après midi à la ligue. Donc, un appel d'offres pour les droits télé vacants du championnat, en l'occurrence les droits acquis. Les lots délaissés par Mediapro. On vous expliquera dans quelques minutes pourquoi Canal estime qu'il faut remettre au pot tous les lots. Canal veut rendre son lot actuel, ce que la ligue explique être impossible. Un truc un peu technique, c'est un peu compliqué à comprendre. On va essayer de vous simplifier tout ça.

[00:35:37]

Dans le monde, vous retrouvez un papier actualisé aujourd'hui, tout à fait informatif, pertinent, écrit par Sandrine Cassini, qui est avec nous.

[00:35:45]

Bonsoir Sandrine, bonsoir. Sandrine est une habituée de l'acheteur. On est sûr d'avoir les meilleurs. Donc, Sandrine, merci d'être là.

[00:35:56]

Elle est en amitié avec Clément Martel, en lien avec Gervais. Ha ha! Ha! Ha, ha, ha ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Les charges, là, je vais m'inquiéter un peu. Alors Sandrine, y a un truc genre j'en viens directement à la ligue d'Authie du papier, mais il fait tellement mal. Il y a une phrase que vous révéler de Vincent Bolloré sur la situation du foot et des présidents qui est assez terrible?

[00:36:28]

Oui. Vincent Bolloré aurait dit devant des témoins Tu leur répète je veux les voir genoux dans une mare de campagne des présidents de club, c'est assez fleuri. Mais oui, on peut entendre chez Vivendi, en interne, quand on pense que le foot est trop cher en tant. Tawfik a des problèmes de gouvernance dans les clubs et qu'il y a un gros trop de au club pour un tête à claques pas toujours très intéressant. On parle beaucoup au rugby, lui.

[00:36:59]

Le rugby est mieux géré et mieux financé et c'est moins cher.

[00:37:06]

Et en plus, ça confirme aussi qu'il veut prendre sa revanche par rapport au dernier rappel dans son groupe média proche. T'arriver. Tous les présidents se sont réjouis. En gros, on jeton de canal aux ordres. De cinéma a besoin de vous. On sent la revanche.

[00:37:23]

Oui, il y a une forme, une forme de pied de nez. À qui s'est passé en 2008? En 2008, souvenons nous. Canal est sorti groggy. Un appel d'offres est arrivé, mais n'ont pas vu venir. Ils avaient rien du tout, donc ils ont eu l'impression d'être partis comme des malpropres, même au cours de l'appel d'offres. Eux n'ont pas forcément très bien géré la situation. Mais c'est vrai que depuis ce temps là, il nourrit une forme de rancoeur vis à vis de la Ligue des clubs.

[00:37:48]

Après, faut pas tromper. Les affaires sont les affaires, donc en position de force, avec une façon de négocier au mieux l'avenir. J'aurais peut être j'impose quand même. Ouais, je veux les voir à genoux dans une mare de sang.

[00:38:03]

Disons qu'on l'aurait imaginé puisque j'y étais pas. Je sais que c'est vrai. Je sais, je sais que sinon, ça donne quoi?

[00:38:16]

Cela sert vraiment les butez. C'est dire qu'on est dans la mouise.

[00:38:22]

Mais bon, bah non. Pas qu'à la fin, tout le monde a peut être intérêt à entendre. Je rappelle que Saâdane ne dit pas non dans Le Figaro. Non, nous n'en voulons pas une bataille.

[00:38:34]

Canal prépare depuis mi décembre l'interview. Ça veut dire qu'ils ont anticipé qu'ils étaient les seuls maîtres à bord, qu'ils pourraient mettre la pression, qu'ils pourraient même aller jusqu'au chantage. Et quand on prépare à ce point déjà, comme on dit, une échéance dont personne n'avait entendu parler avant l'interview il y a deux jours, c'est qu'on a anticipé que, de toute façon, rien ne pourrait nous être refusé parce que ce pay per view ne s'improvise pas. Depuis mi décembre, Canal le prépare.

[00:39:12]

Depuis plusieurs semaines d'ailleurs, pas mal de cas sur le championnat et la prochaine échéance réclamant le club mardi. Complètement.

[00:39:26]

D'ailleurs, Canal n'a pas garanti que cette cession serait payée par le 5 février. L'intention n'a donc pas garantie. Mais en même temps, rappelons que trop d'argent était palpable.

[00:39:46]

Parce ce qu'il faut toujours quand même rappeler que y'a pas beaucoup d'argent dans les caisses, il y en a moins que ce qui était prévu, mais jusqu'en 2024, échéance du contrat en cours.

[00:39:59]

Il y a quand même 330 millions qui sont versés par le duo Canal Bin, 42 millions pour Free et 32 millions de la Ligue 2 qui ont déjà été versés, plus 250 que Mediapro.

[00:40:14]

A payer les 100 millions, on n'en est pas sûr. OK, donc.

[00:40:20]

Donc on est quand même pour 2020 2021. On est quand même autour de 600 millions qui sont qui vont rentrer en caisse. On est pas non plus complètement dans le désert. Oseille, Sandrine. Non, mais quand on veut du un 1milliard, absolument, on est bien d'accord.

[00:40:41]

Je sais bien, mais en ce moment, on est en tout temps là. Je dis qu'il n'y a plus rien. Il y a juste, on va dire la moitié, en fait, comment dire? C'est la suite qui inquiète. C'est qu'est ce qui se passe si on considère que là, il n'y a plus rien qui tombe. Donc, j'ai dit autour de 600 jusqu'au mois de juin dans les caisses. Qu'est ce qui se passe l'année prochaine? C'est tout l'objet des discussions actuelles et des négociations qui vont s'entamer maintenant entre la Ligue et Canal.

[00:41:09]

Est ce que la ligue a la question qui se pose maintenant est ce que la ligue ne peut avoir comme interlocuteur Canal+? Est ce qu'ils peuvent chercher quelqu'un d'autre que poltique que tu postulateur faire avec Canal? Leur vendre l'intégralité? Est ce que Canal veut faire un pay per view avec le produit ou le mettre sur ses antennes? C'est la suite, en fait, qui importe. Parce que pour cette année, on a plutôt compris que ça bougerait, que ça bougera pas.

[00:41:38]

Pourquoi IAG a pris un peu d'argent?

[00:41:42]

J'ai l'impression que Canal est prêt à aller jusqu'à l'écran noir et diffuser leurs deux matchs qu'ils ont la main.

[00:41:49]

Maintenant, ils ont parlé d'un écran noir complet. Il y a deux matchs. Il reste la radio en plus. Sandrine Sandrina, vous?

[00:41:57]

Non, mais là, il y a plus de contrats de diffusion pour au moins 8 matchs. Peut être que les clubs ne vont pas mettre la clé sous la porte. Mais annuelle, c'est ça le problème. La Ligue 1 cours de marché? A partir du moment où Mediapro a déclaré qu'il ne voulait plus attendu depuis janvier pour un retour comme une garde n'a pas non plus au portillon ou ailleurs des inacceptable pour les clubs. Donc, maintenant, peut être que les Qataris, car la plupart d'entre eux, par l'occupant allemand, place avec des droits TV que le média va devoir être revu de fond en comble alors que Canal 44 papa et maman?

[00:43:06]

Non, mais oui, ils veulent poser leurs conditions. Mais pour que les clubs ont vraiment le choix et que plus jamais ils auront plus.

[00:43:18]

Ce qu'ils estiment, eux, c'est que ça s'arrête.

[00:43:24]

On va continuer le débat dans quelques instants. On a une obligation de publier Biloute. On vous expliquera également les échanges entre Canal et la ligue puisque l'acheteur s'est procuré la lettre que Maxime Saada a envoyée à Vincent Labrune hier.

[00:43:40]

Donc l'expliquons daté du 13 janvier, expliquant le en expliquant clairement les arguments, ces arguments pourquoi il faut refaire un appel d'offres complet? On vous expliquera après quelques minutes. Merci Sandrine. En tout cas, merci beaucoup. Merci Sandrine. Dans quelques instants également, Cédric Roussel, député l'impliquant qui lui, veut pousser un coup de gueule contre Canal+. On, il suit ces affaires de très près. Il interpelle. Le gouvernement gronde aussi. Il continue dans quelques instants.

[00:44:07]

Et puis, on dira également au rendez vous foot pour faire le point sur les scores à Brest.

[00:44:11]

RMC Lasker Foot, Gilbert Wigwam jusqu'à son éloge à la dernière minute, comme tous les soirs avec Jérôme Rothen, avec Kevin Diaz avec Daniel Riolo ou encore le handball. Norvege, France 30 matchs du Mondial de la France, ça se passe en Egypte et ça se passe bien. 11 minutes encore à jouer. Les Français ont de nouveau fait un écart 22 19. Très bien, merci. Tout à l'heure, je vous signale que Bilbao mène 2 0 face au Réal est quasiment à la mi temps.

[00:44:40]

Là, c'est dingue. Voilà le lauréat, le Barça, tout en attendant la Supercoupe d'Espagne 2 0. Qu'est ce qui se passe? 3 0 pour Bilbao. Contrôleraient. Va revenir? Bien évidemment, cette affaire là. Je pense que là, il reviendra et peut être sur la sellette. C'est intéressant de voir les gars. Continuons notre dossier droits télés après la petite phrase de Vincent Bolloré passera l'hiver que je rappelle. Donc il aurait dit Je veux les voir à genoux dans une mare de sang en parlant des présidents de clubs qui l'ont délaissé lors de l'appel d'offres précédent d'accueil.

[00:45:18]

Cédric Roussel, qui est venu dans Lofteur il y a quelques jours avec nous en studio aux députés La République en marche devient un habitué. Bonjour, bonsoir!

[00:45:26]

Bonsoir tout le monde, bonsoir. C'est vrai. A jamais, vraiment. Alors c'est vrai que vous êtes en colère contre Canal+. Bah ou mauvaise impression s'impatiente tous et puis écris là, moi, j'ai juste envie de dire que pas envie que l'affaire Mediapro devienne l'affaire Canal+ quelque part. Là, on est. On est quand même dans dans des attitudes qu'on a déjà vues il y a quelques mois, dans des postures, dans une posture. Alors moi, je la comprends.

[00:46:00]

C'est une posture commerciale à charge. C'est de la négociation, donc. Mais si vous voulez, c'est vrai que bon, moi, je suis députée, je suis très attachée au CV, aux politiques sportives dans mon pays. Moi, j'aimerais que notre pays et la France devienne réellement une nation sportive. A trois ans des Jeux olympiques, oui, je suis très inquiet et je trouve que le partenaire historique, qui est ce qu'on peut parler maintenant? Moi, j'ai envie de parler à l'imparfait.

[00:46:30]

Qui était Canal+, qui ne se comporte pas en partenaires responsables du sport français et du foot français, mais du sport en général. Vous savez comme moi que le foot finance l'intégralité du sport amateur dans sa globalité?

[00:46:45]

Que vous êtes à la tête d'un groupe de réflexion à l'Assemblée nationale sur ces questions? Et donc, vous intervenez régulièrement le gouvernement sur toutes ces questions. Pour l'instant, d'ailleurs, on n'a toujours pas de signes tangibles d'intervention du président de la République ou autre. Sans ça aussi, ça ne me contredire. C'est une bêtise, mais je ne pense pas. Emmanuel Macron a dit Le gouvernement, nous interviendrons pas. Nous ne voulons pas et nous ne serons pas un pas vers Vincent Bolloré.

[00:47:11]

On sait que les deux hommes ne s'aiment pas. Macron veut terriblement à Vincent Bolloré d'avoir créé six news et d'avoir transformé cette scène en média proche de l'extrême droite. Il n'y aura pas de rapprochement entre les deux. Le gouvernement ne veut pas intervenir. Laccession J'ai envie de vous poser, monsieur le député, quand vous dites aujourd'hui Canal se comporte pas clairement, en tout cas, met la pression et parfois, ça peut sembler être un peu la limite du chantage.

[00:47:40]

Vu de l'extérieur, on comprend pas forcément pourquoi. Parce que c'est juste du calcul business froid. C'est ça qui vous gêne?

[00:47:52]

Alors, j'étais issu du avant d'être député du milieu de la finance, comme on dit. Donc moi, je ne suis pas surpris. C'était une blague. En fait, chez moi, j'ai l'impression qu'elle a pu devenir la LFP parce que là, je veux dire par là que ça a été dit, d'ailleurs. Vous l'avez dit juste avant que j'aie une gamine, c'est eux qui ont les cartes en main. C'est eux qui vont décider bientôt les conditions.

[00:48:19]

Quand on est dans le silence, on a l'impression que c'est le boss du foot français. Ce qu'il en reste.

[00:48:25]

Mais ça, c'est pas ne sais pas du tout. Dans le contrat de départ, je voulais dire. Il faut lui rappeler qu'il y a de subdélégation de service public qui est donné par la Fédération française de foot à une instance, donc LFP, qui arrive dans une situation sans appel d'offres particulier puisque c'est du droit privé. Mais par contre, issu d'une subdélégation de service public, donc moi je suis très attentif affectivement et ce qui est déjà un appel d'offres, alors c'est quoi cette mise en concurrence?

[00:48:50]

Nous sommes d'accord. On ne fait pas du Greggory, donc à un moment donné, je crois que là, Canal+ nous explique. Elle veut que les miettes qu'elle ne veut pas le gâteau entier du foot français. Donc voilà. Donc, il faut réagir, effectivement. En tout cas, la LFP doit réagir pour faire en sorte de recréer cette émulation. Parce que moi, je ne crois pas en la baisse de la valeur intrinsèque en quelques mois ou quelques semaines.

[00:49:11]

Il faut se rappeler quand même que l'offre pour l'avoir étudié, découvert il y a quelques mois, plus en détail, l'offre de Canal+ et donc sur le lot en 2018 les 50 millions, parait pas très éloignée de celle de Mediapro. À un moment donné, il faut fofo s'applique aux mêmede de l'histoire, même si je sais que on a souvent la mémoire courte. Mais là, c'est un coup de gueule parce que derrière ça, il y a des milliers d'emplois.

[00:49:39]

On l'a vu avec les Girondins de Bordeaux, déjà. Et ce n'est pas tant les joueurs de foot en premier lieu et les salariés, ni les commerciaux et des clubs. Là, donc, et je ne parle même pas de l'économie indirecte. Et la génération d'emplois indirects? Toutes les prestataires de services autourde des clubs, des stades, malheureusement, qui se sont complètement éteints et qui sont sans activité, mais dont la cylindrée, c'est 25.000 emplois en France.

[00:50:07]

Un 125 25000 jeunes. Et vous vous imaginez bien également que cela favorise également la même industrie de l'équipement. Et puis, il y a aussi la citation assassine de Vincent Labrune est à la hauteur.

[00:50:19]

Pour l'instant, on a l'impression qu'il est un peu pris en otage en ce moment. J'ai beaucoup subi des mises sous pression et on l'entend pas. Donc, c'est assez étrange.

[00:50:28]

C'est ça qui me met aussi un peu mal à l'aise pour répondre à ce qu'on entend pas. C'est vrai que je ne peux pas juger de quelqu'un. Ne pas censé être un communicant, si bien il fergana, il veut égorger le foot français. Le foot français ne dit rien et je vais même aller plus loin, Kevin ce matin. Et ça traduit un peu l'état d'esprit général. Je ne sais pas si vous avez entendu Cédric Roussel ce matin, Jean-Michel Aulas sur BFM, qui dit quand même nous attendons les schématisé.

[00:51:03]

Nous attendons tout de canal, quoi. Je crois que Canal va finir par parvenir à nous. Je crois que ça va s'arranger, je crois. Mais derrière les mots d'Aulas qu'on a connu quand même beaucoup plus combatif. Le foot français est en train de se faire marcher dessus. Si le leader des présidents historiques ne dit rien et attend uniquement que le salut vienne de canal sans même rouspéter face à la pression qui est mise sur la tête, c'est que cette fois, il existe d'autres solutions.

[00:51:31]

Et que donc, comme le mec qui a la tête baissée, il abaisse encore plus, ce, jusqu'à ce qu'il finisse sous terre. Ou alors que je ne cherche pas un autre prestataire avec qui négocier. Ou alors 3, il y en a pas juste. Moi, j'ai quelque chose à dire sur cette histoire, c'est que à la base, je pense. Moi, je suis pas un master en communication, mais je trouve que Canal avait raté le coup d'être le sauveur.

[00:51:57]

En fait, il avait le beau rôle, reprenant la main gauche en disant Il aurait pu vraiment faire une communication positive avant de passer pour les sauveurs du football français. Ce qu'il aurait été de toute façon, comme maintenant, un peu à l'image de la sortie de Roux. Reste dans Mediapro, quelques mois avant WiDi. Oui, on veut renégocient. Et là, il se tire une balle dans le pied de façon y'a plus personne qui allait s'abonner pour Mediapro à partir de ce moment là.

[00:52:19]

Là, j'ai l'impression, par contre, et c'est ça qui m'inquiète vraiment pour le football français, c'est que aujourd'hui, Canal, en ayant cette stratégie où ils veulent mettre à genoux, littéralement et apparemment aussi dans une mare de sang, dans une mare de sang. Le football français. J'ai l'impression à tançant parce qu'ils se détournent aussi de futurs abonnés qui pourraient venir passer ici Canal presque pour aider leur club et pour aider le football français. La vie sans fin du foot en salle Internet, c'est ça?

[00:52:46]

Windows 7, c'est signé en dix secondes en disant que Maxime Saada, dans son interview, il parle de ça. Il parle du fait que le CO vide à altérer la confiance, qui est également le piratage et altérer la confiance. Ben, je peux te dire que ceux qui piratent ne vont pas avoir envie d'aller aider le football français via Canal alors qu'il n'a plus rien à rater bientôt. C'est vrai que Roussel, comment vous voyez la suite? Maintenant, est ce que vous avez toujours des propositions formulées?

[00:53:12]

Déjà, il y a un constat à faire. Moi, je suis effaré de voir que je n'entends pas de réflexion sur ce qui s'est passé. Déjà, le media pro, j'entends effectivement qu'il y a peut être potentiellement à nouveau la relance d'un nouvel appel d'offres. Je trouve plutôt que ce serait une bonne nouvelle parce que ça veut dire là qu'on peut refaire le match, mais en mieux. J'espère surtout et j'espère. Et c'est là où c'est vrai que l'absence de communication très directe, en tout cas vers l'extérieur, on est dans une communication de Grégory.

[00:53:44]

Vincent Labrune n'aime pas ça. Moi, j'ai demandé une commission d'enquête. Vous savez, je suis en train de discuter justement à l'Assemblée nationale pour que l'ensemble des députés la avec moi. Et c'est pourquoi c'est parce qu'à un moment donné, il faut quand même apprendre de ses erreurs. C'est ce qu'on demande dans tous les secteurs d'activité et dans tout le monde, se pose cette question. Donc là, je pense que ce nouvel appel d'offres, s'il a lieu, j'espère déjà que ce ne sera pas du copier coller.

[00:54:11]

J'espère surtout que ce sera l'occasion de répondre aux bonnes questions. Les bonnes questions, c'est quoi? Vous l'avez dit, il y a quand même. Vous avez parlé du piratage. Et pour moi, il y a du piratage. Déjà, il y avait quelques problèmes. Je pense que tout simplement, il y a eu un prix qui n'était pas juste.

[00:54:28]

On le sait maintenant, les opérateurs restent plus raisonnables dans les prix qu'ils proposent. Un grand public aussi. Mais comment peut faire? On peut faire en sorte aussi de l'adapter. Justement, les nouveaux usages de consommation du football, on en a parlé déjà la dernière fois ensemble, mais c'est vraiment ça. Aujourd'hui, on sait très bien qu'il y a différents comportements et consommateurs du football.

[00:54:51]

Excusez moi, mais si vous luttez pas contre cette forme de diffusion, ils ne reviendront pas. Les gens qui sont ils sont trop à l'aise dans leur système, sans raison.

[00:55:01]

Et vous êtes bien tombé. Je suis justement en train de porter ces textes là pour pouvoir être dans ce rôle. Je suis à la fois pour justement donc un rôle très régalien, mais aussi parce que je suis très protecteur de l'œuvre artistique et du spectacle vivant et que derrière ça, il y a effectivement de la valorisation aujourd'hui, des droits TV qui sont et qui sont donc la variable très importante aujourd'hui, les contraintes sur lesquelles on doit travailler aussi, mais la barrière très importante dans le budget des clubs professionnels.

[00:55:34]

Donc, il en va de la survie des clubs. Cette réponse doit être apportée d'un point de vue législatif et je m'y attendais, mais ça n'empêche pas. Les urgences n'empêchent pas la réflexion. Il faut laisser davantage sur le prochain appel d'offres et il faut déjà accélérer les fréquences de paiement puisqu'on a vu que ça fait 10 ans qu'on est plus tendu. J'ai envie de dire de trésorerie, donc ça veut dire que là, il faut par exemple, comme le fait l'UEFA, un prépaiement de 50% en début de chaque saison, de manière à ce que cette flexibilité clowneries sur tout ce temps pour pouvoir réagir.

[00:56:11]

S'il y a un verser le paiement, il y a la garantie et le contrôle. Le contrôle également, donc, est crucial.

[00:56:17]

Ainsi, compte tenu des propositions avancées, j'ai passé mon temps de parole, mais un instant ce soir. Oui, c'est intéressant abrutir. Mais y revenir peut être tout à fait à propos d'un jeu.

[00:56:29]

Bonne soirée dans quelques instants. Le retour avec la lettre de Canal+ à la ligue plus ses éventuels scénarios sans canal qu'on va vous détailler dans quelques secondes. L'obole, ça va bien pour l'équipe de France face à la Norvège.

[00:56:43]

Et ça sent très bon. Ça sent la victoire 27 23. Il reste 2 minutes 28 23. C'est quasi fait. Les Bleus vont sûrement s'imposer 28 23 face à la Norvège, premier match du Mondial. Dioxide a tout de suite pour conserver jusqu'en finale du Masters. On continue le débat sur les droits TV au delà de la Copa Libertadores et 123e. C'est à ce moment où la vie est un sport qui est un sport de davister, de souplesse et d'intuition.

[00:57:08]

Ce n'est pas un sport de contact soumis jusqu'à minuit, c'est l'after foot. Si on ne veut pas de contact, on va jouer au Haussler ou à jouer à la pétanque. On joue au football, c'est 11 mecs contre 11 mecs et ça devient aussi une question de centimètres. C'est un peu de pour viser apprivoisent. Daniel Riolo, Jérôme Rothen ou Lucien Favre. Reprendre le débat dans l'After vers minuit. Tous les soirs. Un petit peu d'ordre. Les gars dominateurs de Rue89 vont se déterminer entre la France et la Norvège.

[00:57:36]

Et c'est terminé sur cette victoire un peu inattendue. C'est vrai de l'équipe de France, qui n'était pas au meilleur victoire 28 24 face à la Norvège, qui était favorite de cette partie. Quelle réaction de la part des Bleus qui s'était crashé il y a un an à l'Euro 2020, éliminée après le premier tour? Et là, elle s'offre un succès de prestige pour parfaitement se lancer dans ce Mondial 2022 en Egypte. Victoire 28 24 mentions quand même. Un énorme monsieur le gardien Wesley Martin 18 arrêts, c'est colossal.

[00:58:02]

Effectivement, c'est une belle stat, Percy retrouvant tout à l'heure avec un invité. Pour une réaction, bien sûr. Pendant ce temps là, la Supercoupe d'Espagne l'Athletic Bilbao mène toujours 2 0 face au Real Madrid. On joue depuis 47 minutes dans ce match. Et puis en Premier League, Arsenal joue ce soir face à Crystal Palace 0 0 après 40 minutes. Alors continuons notre débat dans son bras de fer entre la Ligue et Canal. Alors, on va essayer de vous expliquer très simplement.

[00:58:27]

Enfin, la dernière heure s'est procuré la lettre envoyée à Maxime Saada à la ligue en date d'hier. Lettre où il explique en substance que durant ces lots de poissons, c'est comme ça qu'il veut un appel d'offres et que juridiquement, c'est lui qui est dans son bon droit. Mais la ligue conteste les noms. Excusez nous, nous, on a le droit de faire ce qu'on veut, résume Vita. Même si, même si le contenu de la lettre est très modéré, je directifs.

[00:58:51]

Oui, c'est une sorte de gros coup de pression.

[00:58:56]

Chantage? Peut être pas parce que après tout, effectivement, Canal est dans une position de force et peut demander effectivement à ce qu'un appel d'offres global soit relancé. Qu'est ce que pourrait faire la ligue? En gros, dire nous la somme dont j'ai parlé tout à l'heure 330 qui sont déjà versés, plus les 42 de Free. On est autour de 400 millions comme ça et dit en prenons le lot Mediapro et on va le vendre à quelqu'un d'autre.

[00:59:26]

On essaye de rencontrer des acteurs, on leur dit et on complète ces 400 millions avec je ne sais pas combien pour faire un petit peu augmenter le pot global. Dans la lettre qui sera publiée sur le site, d'ailleurs, on s'est procuré Maxime Saada dit à Vincent Labrune Ça ne vous a ne vous hasardé pas à le faire parce qu'on vous attaquera en justice au motif que nous, quand on a proposé nos 330 millions, c'était dans un appel d'offres. Si maintenant, il y a un autre lot auquel vous vous allez proposer à quelqu'un d'autre et on va vous donner la moitié de ce qu'avait donné Mediapro pour ça, nous.

[01:00:06]

Si ça avait été à ce prix là à l'époque, on aurait pu l'acheter. Bref, ça se tient comme. Com, comme raisonnement. La ligue est redevenue propriétaire de ce lot là. Le tribunal de commerce de Nanterre lui a redonné, selon eux, pourrait aller négocier et le vendre à quelqu'un d'autre. J'en sais rien. Un autre opérateur lui dit Je te prends le lot, comme Mediapro a acheté une bloc, opération qui, pour l'instant, n'est pas sorti du bois à 3 millions à 100 millions.

[01:00:30]

Et il n'y a personne, et surtout lui même à 300 millions. Personne pour l'instant, non. Mais il y a surtout l'idée que la ligue ne veut pas forcément trouver ce genre solution là parce qu'il se dit on s'est déjà embrouillé avec Canal. La première fois en juillet excella si jamais. En gros, ils ne voient comme salut que Canal, donc ils sont prêts. J'ai le sentiment. C'est ce que je disais tout à l'heure par rapport à Aulas ce matin sur BFM, que j'ai entendu très, très faiblard.

[01:00:56]

Finalement, on est obligé de baisser la tête. On est obligé d'être résigné, on est obligé de se faire taper dessus. Canal grand manitou? Oui, oui, oui, chef qui veut.

[01:01:07]

Il y a des limites quand même. Je suis d'accord avec toi. La question que j'ai posé toute la journée aux gens que j'ai au téléphone, c'est pourquoi vous vous rebellée pas. Pourquoi vous dites pas attaquer en justice si vous voulez? Allons voir si vraiment c'est vous qui gagné. Moi, mon loup, j'en suis propriétaire. Je vais, je vais faire en sorte de trouver quelqu'un qui m'en donne 250, 300 millions, ce qui est quand même pas cher pour avoir l'affiche dimanche soir énorme.

[01:01:29]

Et dans toute la Ligue 2 et les autres matchs. D'autant que ce coup là, tu pourras les commercialiser non pas à 25 euros. Ah oui, mais bon. Et là, on va voir si ça devient pas rentable ou est ce que la ligue ne pourrait pas créer ou trouver un canal de diffusion créé par lui même? Enfin, c'est celui sur la paranoïa que le cinéma du diable. On s'est dit que ça fou. 500 millions, c'est mort quand il y a 10 clubs sont à la rue.

[01:01:57]

S'il y que 500 millions. Mais là, quand on fait des calculs sans arrêt jusqu'à 2 300, on arriverait plus proche de 700 que de 500. Pour l'instant, la langue n'est pas dans cet état d'esprit là, c'est Mario Draghi. Quand je j'évoque cette solution, on me dit que je comprends pas grand chose. Il y a deux ans, j'ai rien compris non plus. Au moment de Mediapro, je me dis que je ne comprends jamais rien.

[01:02:19]

Mais quand j'étais à la rue non plus, on pas compris. Je vais commencer à imprimer. Autre scénario FFF, TV, sinon autre scénario. Oui, il y a quelques années, avait créé une chaîne qui s'appelait C Foot, alors que ça coûte cher pour évoluer, disait Cécifoot, parce que personne ne regardait. Oui, mais Lenjani, il y a une différence, c'est qu'il y a une chaîne qui existe déjà, qui s'appelle Téléfoot, avec une équipe éditoriale, les studios.

[01:02:40]

Il y a des atouts, donc la ligue aujourd'hui pourrait aussi faire ce calcul. Si on n'arrive pas à se mettre d'accord avec Canal? Ben non, on récupère les infrastructures de Téléfoot, donc on crée finalement une offre peut être un peu moins chère pour attirer plus de monde. Pas sérieux que ce soit moins Scharff, que ce soit moi. Ogival, du coup, plutôt que 20.

[01:02:59]

On vous propose 10 et on la donne à tous les opérateurs qui labed sur leur plateforme. Un petit nombre d'abonnés, ça devient rentable et nous prend Losail Diba à 10 balles pour faire le calcul. Après, il y a les frais de l'action et on rajoute les frais de production. On voit à peu près ce que ça coûte Tauber, mais c'est tout de même un calcul qui va peut aussi le innovant. Tu refais l'appel d'offres et tu lacentrale sur 4 ans.

[01:03:21]

Tu le fais pour d'Auzay? Oui, c'est ça. Et pour voir si dans 2 ans la situation va s'améliorer, qu'elle aille voir Blic dans les stades. On va sortir de la crise à un moment et parler avec les présidents pour réformer un petit Fatu. Tu reniés, toi? Complètement ton produit pour trouver un diffuseur plus important dans 2 ans, mais qui aura peut être pas Canal tout le temps?

[01:03:41]

Qui va imposer ce que tu dis, Gilbert, c'est très intéressant parce que moi qui parle souvent du sport américain, la Herbiet et la NFL notamment, font ça, c'est à dire qu'ils ont. Ils ont des droits qui sont commercialisés dans les chaînes américaines, voire les chaînes étrangères. En France, on sait qu'il est et et en plus, ils ont aussi le Hanegbi passe où ou NFL Pass qui est proposé directement par la ligue et qui est aussi proposé aux abonnés.

[01:04:05]

Mais il y a une autre offre. C'est souvent du digital, mais il y a des émissions du club. Va aller chercher un diffuseur étranger. Tu as raison, Kevin Raison. C'est un conseil, une autre solution. Tu peux aller chercher un diffuseur étranger plus que ça que ton au café, disait Jambert. C'est à dire toi aussi. Comme le fait, je le disais un peu en souriant, la FFF tv pour les foot, les matchs est national.

[01:04:24]

Tu peux aussi, toi, proposer un contenu. Comme dit, il y a des journalistes qui sont temporale. Dans 10 jours, on passe, l'orientent, mais ça va faire beaucoup de blé.

[01:04:32]

Alors Lössl remarque Yonge, bien plus riche. C'est un village Jenisch. Pour l'instant, les présidents de village, les présidents sont en panique totale et ils ont raison. Ils ont tout déléguer à Vincent Labrune, qui est franchement sous l'eau, qui fait ce qu'il peut. Honnêtement, il est à fond sur lui. On a l'impression que Canal, il bosse plus pour Canal que pour les clubs. C'est un peu gênant quand elles se sont liés complètement à eux en disant ça ne passera que par là, notre salut.

[01:04:58]

Ils n'osent même plus envisager une chose ou aller voir quelqu'un d'autre ce qu'ils voient. Et ils ont peur. D'ailleurs, ils ont envoyé chier. Ils ont envoyé bouler le fonds d'investissement qui, en Italie, plus d'un milliard et demi. Merci les gars, au revoir à la salle. Il y a aussi des éléments dans la vérité. Quand même, ne veut pas dire le passage, tu l'as dans la liste. Oui, vraiment, il menace et dit si jamais vous allez voir quelqu'un d'autre, on va vous attaquer en justice.

[01:05:21]

Je vais vous le retrouver donc avec flips de ça. Moi, quand on m'en a parlé beaucoup aujourd'hui, je d'Ebita. Mais arrêtez, rebellée, vous, c'est pas possible. Qui dit que vous allez crever dans une mare de sang et vous aurez un moment, il faut avouer.

[01:05:34]

Il faut aussi se mettre à la place de Canal, un canal. D'un point de vue du business, c'est aussi Bolloré. Peut être que je dis pas vous allez crever dans une mare de sang, mais pour le reste, le mec qui dit non, on n'a pas beau. On a pas perdu beaucoup d'abonnés sur Canal, acceptant le rugby le dimanche soir. Pas cher, et finalement, les audiences ne sont pas si mauvaise que ça. On a deux affiches le samedi soir.

[01:05:56]

Et c'est quoi? C'est le vendredi soir. L'autre soir, dimanche dernier, ça fait 17h en A ou deux matchs de Formule 1 qui marche. Le rugby, on s'y attendait. Pas dans les relations, ça ne vient pas d'eux. A la base, c'est toujours bon pour moi. D'un point de vue strictement businesses, tu peux le comprendre en dehors, du côté un peu carnassier. Vous allez crever un peu à l'américaine, ok, mais sinon, en dehors de ça, tu peux difficilement lui dire ça.

[01:06:22]

Tu peux difficilement lui dire qu'il a tort. Dans l'analyse business d'annihilation et dans ce que vaut notre foot. Mais c'est à notre foot qu'il s'est mis dans la merde d'essayer de trouver une solution pour s'en sortir. Pour être complet sur l'année, il falloir se mettre un coup de froid. Pour être complet sur cette plainte. Reprécise ce qu'il a expliqué dans Le Figaro. Sur le pay per view, il dit je cite Jezzine. Là aussi, c'est important.

[01:06:44]

En fait, c'est pour couper vite fait leur l'herbe sous le pied. Il y a trois ans, parce que Canal veut absolument tout faire pour pouvoir diffuser au plus vite ce que l'on comprend dans la vie. Le groupe Canal+ assurera la prestation technique nécessaire au peuple Herviou, permettant à tout consommateur, tout consommateur, abonné ou non aux offres Canal d'y accéder sur la base des modalités à définir, notamment sur la plate forme. Il réitère une nouvelle fois C'était à nous à le faire, le pay per view.

[01:07:10]

Et effectivement, ça traîne depuis des semaines. Il prépare depuis mi décembre. On n'avait pas trop vu venir cette annonce là, mais mine de rien, il y avait eu restriction quand vous me disiez qu'il était patron. Pour moi, ce qui est normal, alors que Kevin laissait prévoir avec toujours, il ne sait pas le foot français.

[01:07:27]

Aujourd'hui, c'est un fidèle de l'inventeur, on ne sait pas. Salut Jean Jaurès. J'entends qu'on parler d'économie.

[01:07:34]

Comment vous pouvez parler d'économie Rouquier, puisque tu routing ces origines. C'est parce que c'est la blague CCCD, ces oreilles qui descendaient sans cette intervention.

[01:07:47]

Je ne vous cache pas que je voulais voir le jour où il a dit comment vous pouvez faire concurrence à Ruquier pour parler, parler d'économie.

[01:07:53]

Il a eu le droit à ton petit connard, la loi Barabé. Plus de support que cette loi. Je précise quand même que tu appelles de jeunes messieurs la ville de Ménaka de Platini, évidemment. Le sens de Bratislava, ville de naissance. Mais ça tourne au vinaigre dans le football quand vous avez agressé. Mais je peux pas te dire à côté de moi aussi, on, mais plus près de l'être quand même.

[01:08:20]

Parce qu'au départ, Platini devait jouer un Messi recalé parce qu'il s'était passé recalé par Carlo Molinari. C'est normal. Parce que la Lorraine est au coeur de la Fédération des déficiences 18 dans sa carrière.

[01:08:32]

Trop faible, trop faible politiquement. Et il a été jugé. On lui a fait une Griezman, le beau défenseur du droit.

[01:08:39]

Toi, léconomiste routier, qu'est ce que tu en penser?

[01:08:42]

Ben oui, ce que l'on pense, c'est qu'on parle beaucoup de montant des droits TV, etc. Mais on ne parle pas assez du seuil de rentabilité. C'est à dire qu'à un moment donné, les droits télé des abonnés payants individuellement et collectivement ont a droit TV. Les amis, je ne sais pas comment on peut à l'heure actuelle avec le contexte actuel, etc. Ou tout est négatif. Je ne vois pas comment une société pourrait rentabiliser même des droits à 3 millions d'euros, par exemple.

[01:09:13]

Là, il levert effectivement pour l'instant. Mais dites moi combien d'abonnés il faut pour faire, par exemple, des droits TV à 300 millions d'euros.

[01:09:22]

Là dessus, la rentabilité. Quand tu sais, je vais te dire je vais te répondre. Pour l'instant, il y a zéro rentabilité. Personne. Mediapro? Pas rentable? Bin pas rentable.

[01:09:29]

Oui, c'est pour ça que là, on est en modèle. C'est difficile à calculer parce que l'autre canal, on ne voit pas grand chose. Donc, plein d'offres. Les gens qui viennent à Canal ne viennent pas que pour le foot, c'est franchement très compliqué. Et puis Canal+. Vous pouvez me dire pourquoi ils n'ont pas perdu d'abonnés. Alors pourquoi ici, remettre 3 millions d'euros ou 250 ou 400? C'est vrai, ça, pour avoir d'autres matchs, ils n'ont pas perdu d'abonnés.

[01:09:55]

C'est vrai qu'ils ont une place dans leur grille.

[01:10:00]

Y'a pas alors du côté pay per view. Les amis n'étaient pas Daniel qui va me contredire. On oublie des choses. Toujours et toujours pareil en France. L'aspect culturel. Les Français ne sont pas des anglo saxons. Le terme voyou. On a essayé de dire aux Etats-Unis, ça cartonne depuis des années, mais les gens achètent et ils ont pris cette habitude là. En France, ça n'est pas le cas. Les amis le peu perdus, pour moi, ça ne marchera jamais.

[01:10:25]

Les faits, c'est pas comme ça. D'accord avec cette analyse.

[01:10:29]

Le pb interdit. Je ne pense pas non plus que le match sera bien au bled. Le problème, ce n'est pas tant les uns après les autres.

[01:10:38]

Oui, tu le supporteur va payer son match, mais ça représente combien? Mais rien que dalle. Mais on est d'accord, on est incompétent, lui ramènera caudales et on perd. En termes d'investissement, le mec qui va investir pour pouvoir diffuser du pay per view n'est pas rentable, ou alors il va acheter. Ne vous faites pas payer le problème, il reviendra au même.

[01:10:58]

Oui, mais n'auront pas la réflexion de Canal là dessus. C'est là qu'on le mette sur le multiplex ou quoi que ce soit. Et ils se disent de toute façon, l'audience est horrible, donc autant le mettre en pay per view.

[01:11:11]

Oui, d'accord, mais maintenant, il y a même multiplex, alors convient parfaitement. Dans leur petit bac. Et l'économie ne faite pas la langue. Voilà pour moi. Canal a de toute façon, comme tu dis.

[01:11:23]

Pour finir sur ce sujet, peut être, mais je ne sais pas. Mais le pay per view, comme tu dis, ça ne marchera pas sur les petits matchs. Personne ne veut voir. J'ai testé ces gros matchs, mais par contre, on peut marcher. Ce qui peut marcher, c'est de renouveler l'offre en proposant autre chose sur le terrain. Mais pour ça, il faut que tous les acteurs du football français, y compris à temps, y compris les entraîneurs, les présidents, la fédé, se remettent en question.

[01:11:50]

Et ça, c'est le gros problème concerne toujours.

[01:11:54]

Et ce n'est pas tant l'apport de l'Olympiakos à Vérone, en Italie, à Vérone, visitent l'Europe avec ton canal.

[01:12:02]

Exactement avec vous, les amis. Après 4 aller retour. Avec vous dans mes oreilles, énorme. Plus de 2 millions de kilomètres, donc, ça me permet d'ailleurs de placer aujourd'hui l'ingénieur chiffres Médiamétrie.

[01:12:18]

Quand on avait une part d'audience de plus en plus importante et qu'on est définitivement la première radio l'ouverture en disant merci, on est les plus avertis. J'attends toujours qu'à l'habitude, on fait toujours service à les mises à jour. Mais le détail, c'est l'humilité qui caractérise l'acteur, surtout depuis Qoussair. Mais là, ce que je insuffle de l'humanité depuis que vous êtes tous là. Merci George's.

[01:12:46]

Très bien merci.

[01:12:49]

Encore une fois, comme le disait Max Meynier, les routiers sont sympa.

[01:12:53]

Dire que les auditeurs de l'acteur sont les meilleurs à l'époque des routiers sont sympa et je vous rappelle l'information que je lui donnais en début de débat sur les droits télé de la ligue ce soir, a ouvert la possibilité. Un nouvel appel d'offres a validé cela, mais en excluant le lot de canal, alors ça n'avait pas de juridique qui va sans doute s'installer dans les jours qui viennent entre les deux acteurs. Dans quelques instants, on reparle foot et on change un peu de sujet.

[01:13:15]

Qui ne va pas parler de terrain? Avec évidemment, un avis à développer sur l'attachement qu'on va au football depuis quelques mois. La vie du taquet et ensuite avant 23 heures reste avec nous parce que vous saurez tout de la Copa Libertadores 2021. Et messieurs dames, si vous n'avez pas vécu ça, on l'a vécu lorsqu'elle est trop jeune, mais on connaît l'histoire. Vous allez encore en apprendre sur le but de Pelé? Vous allez voir. C'est l'histoire totalement extraordinaire.

[01:13:37]

Ce qu'il a vraiment mis question sur RMC. La star apprivoisent. A vous écouter, RMC à 21 heures, à minuit. Comme tous les soirs avec un Diaz, Daniel Riolo, Samoussas Piaf, Georges Brassens, toujours 2/0, prend Bilbao face au Real Madrid. Ça se passe à Malaga. Ce match de la finale de l'année sur la célèbre Supercoupe d'Espagne racontera tout ce qui se passe sur le terrain. Mais tout de suite, que vivent elles avec la vie du soir?

[01:14:08]

GICL Viasat.

[01:14:09]

Tu sais, un footballeur, c'est comme une poterie. Si, au début, elle commence par être déformé, mais pour la reformer, c'est impossible à la sécheresse éternelle chez toi, t'as dit ça?

[01:14:21]

Oui, oui, mais c'est chez lui. Les Américaines? Sympa. Parce que là, il s'est rappelé. C'est du badminton en Topsport. Elle était bonne. Il faut tout expliquer à nos auditeurs. Tu as mis la pression. Tu fais ton avis vite. Je vais faire un avis vite quand tu pars une demi heure, justement, avec tout ce qui se passe à la télé. Et cette fameuse futur possible Super League, etc. On en a déjà parlé avec avec Daniel, notamment ici.

[01:14:55]

Et moi, je dis attention parce qu'à l'image de ce qu'a dit Jean-Marc Furlan il y a quelques semaines, un passage qui était quand même très, très intéressant dans sa conférence de presse où il disait qu'aujourd'hui, les consommateurs de foot ont changé, notamment les jeunes et les jeunes. Les jeunes, de moins en moins. Le football, peut être pas le football que eux adorent. Mais le football que nous, on adore, c'est à dire cette génération des plus de 30 35 ans.

[01:15:19]

Et moi, je trouve qu'il faut quand même vraiment que le football français, que le football en général fasse attention. Alors en France, on est carrément dans la mouise avec cette histoire de droits télés, etc. Mais déjà, en un an, je trouve que les pratiques de football, notamment des plus jeunes, ont changé. Il faut savoir qu'on nous l'a dit quand on fait passer les diplômes avec Giraud. Mais aujourd'hui, entre les joueurs de 16 à 19 ans, il y en a quasiment plus dans les clubs par rapport à ce qui se passait il y a 15 ou 20 ans.

[01:15:43]

Aujourd'hui, les jeunes adolescents ont en tout cas les adolescents ont délaissé le football de clubs. Ils vont, ils vont vers des pratiques comme le faillibles foot loisir. Il y a eu aussi ce phénomène de la CAN des quartiers où il n'y à Evry ni à où t'avais trois ou quatre mille personnes qui étaient capables de se regrouper pour un tournoi de quartier. Mais par contre, quand il faut aller voir le Paris FC en Ligue 2 et rarement plus de 1500 ou 2000 personnes, toi et moi, c'est comme pour le match de lofteurs 5.000 personnes à Bower.

[01:16:10]

J'ai vraiment hâte d'avoir la défaite. Les gens aujourd'hui veulent voir les mecs de l'acteur ou les jouer avec les consultants de RMC. Ils préfèrent voir ça qu'un match de Ligue 2 au Red Star ou de National auraient de ça, c'est clair. Et donc, il faut vraiment que notre football prenne conscience de ce genre de choses parce que, notamment avec toutes ces nouvelles règles en BD, etc. Mais aujourd'hui, ces deux sports différents, aujourd'hui, le football professionnel joue sur herbe.

[01:16:31]

Le football amateur joue quasiment exclusivement sur synthétique. Tu ne joue pas sur les, tu ne joue pas dans les mêmes conditions, tu n'as pas les mêmes, t'as pas les mêmes vêtements, t'as pas les mêmes ballons, on tape quasiment plus rien qui est pareil. Et oui, ils préfèrent les mecs qui Neurath. T'as pas les mêmes pieds, c'est vrai, mais je vais te dire et je vais finir par un truc est important aujourd'hui et que nous, nos génération.

[01:16:49]

Moi, je m'y remets depuis quelques semaines. J'en parlais avec Houssem, mais c'est le sport aujourd'hui, à plus en plus de jeunes, d'enfants de tout âge. Mais on va dire de 7 à 77 ans qui préfèrent aujourd'hui faire un match entre potes en ligne en direct sur Twitch. En écoutant lacheteur comme je fais des fois, je suis juste un vieux très vieux con. Mais ça, j'ai du mal à envisager quand même. Hockey Je peux te dire que pour le sport, il y a vraiment trop.

[01:17:13]

Eh bien, je vais te dire sport. Oui, OK, mais en tout cas, en tout cas, beaucoup mieux. Milieu de la tentatrices pour faire du sport. D'accord, c'est pas du tout faire du sport, mais eux le prennent comme un sport et eux préfèrent ça au sport qui est le football. Et je vais finir par y a deux jeux aujourd'hui, donc on va les citer. Il y a deux jeux majeurs qui sont FIFA et PS.

[01:17:31]

D'accord pour nous, les anciens des PBS, mais même dans la pratique qu'ils ont de ce jeu, c'est à dire qu'aujourd'hui, en ligne, la majorité des joueurs qui jouent dans ce jeu jouent à fute pour FIFA ou à Halite pour PVS. C'est quoi, c'est à dire que tu as ton club, c'est à dire aujourd'hui? La majorité des matchs en ligne, c'est plus Arsenal contre Liverpool, PSG contre Marseille? Non. Si chacun a son équipe, tu essayes d'avoir les meilleurs joueurs du monde.

[01:17:53]

C'est l'individualisation à outrance. C'est. En plus, avec Daniel, sur le front des matchs, t'as les mêmes joueurs dans les deux équipes, exactement les pires que ça aujourd'hui. Mon pote Tony, que je salue, est un fan de l'acteur. Il me dit. Moi, dans mon équipe, j'ai Messi sur le banc, mais je préfère faire jouer Messi, les diiode, c'est à dire Messi, qui a 22 ans. Tu vois ce que je veux dire, c'est à dire que les mecs sont dans un monde complètement différent.

[01:18:18]

Et quand Daniel me dit attention d'Anville, ce qu'il peut faire jouer Messi et Messi, Legendary ne peut pas parler. Il va choisir un des deux Messi. Mais c'est important, je trouve, parce que je pense qu'il y a beaucoup d'auditeurs qui jouent à ça. Mais c'est super et tout. Mais c'est une consommation qui est complètement différente et je vais répondre à Daniel Cantini. Attention, nous, notre génération n'a peut être pas aimé la Super League, mais les jeunes générations.

[01:18:35]

Eux, c'est leur football. Mais je te le dis, les jeunes générations Super League, ils n'en voudront pas. Ils vont la regarder de temps en temps, ils vont aller se faire un fute ou halite déshonorés à faire un choix avant que tu te trompes complètement. Là dessus, c'est pas assez gaffe. Parce que le foot, comme aujourd'hui, c'est terminé et le seul salut n'est pas terminé. Je demande et je ne t'assure pas que ça marchera forcément encore.

[01:18:56]

Mais la seule issue pour. Il y a un intérêt nouveau pour le foot, c'est de créer une nouvelle compétition comme la Super League. Parce que n'oublie pas que notre génération peut ne pas en être. Ruan, c'est la Super League. On verra bien. Cette va être touchée. Elle va être entre guillemets, conçue pour un jeune public et non pas pour un jeune plus bas, moins jeune public, auprès d'un jeune public 4 ans. On sera les premiers à regarder.

[01:19:19]

Bah moi, je me permets, moi aussi, tu regardera qui vit. Regarde le Bayern. Rien du tout, même si tu veuilles changer. Tu j'ai échanger un Chelsea Bayern, tu vas dire non. Yo yo ça. Ce week end, je j'ai pas regarder ce que je vois, mais je voulais pas toujours rappeler le juin de la 12e messe des gens, tu vas regarder. Mais alors là, l'argument de droite vrai d'histoire, de traditions.

[01:19:48]

Et de me dire Gilbert. Pas regardé, ces gens là, ils ont le sens. JMS Des gens d'Omer, le 10.4.10 Maison Blanche. Avec raison. Albert Andijan, quand tu parles, tu te trompes. C'est que Gilbert a dit quelque chose, mais comme tu crées, tu n'as pas entendu Metz, Dijon. On regarde déjà plus haut.

[01:20:08]

Regardez jamais la même semaine, on va changer. Grand vainqueur, truc. Ni Mehdi replet, ni Juventus Barça, mais qui? Archavine crois quand même des gens en Bavière. La consommation va, mais pas assez pour rentabiliser les droits télé monstrueux que les clubs auraient de l'année pour rentabiliser. Déjà, c'est pas toi qui va t'en occuper. Et puis ils bien verra Kevin d'Elsenborn, Sorabes de la même manière la Liga que plus personne sera là. Et ça marchera pour qui?

[01:20:31]

Parce qu'on oublie pas que les gens qui ont 30 ou 40 ans comme nous ils ont encore 30 ans de la Super League disent que la télé, dans leur temps, ne rend pas compte non plus. La télé, c'est bien. Cela reviendra sur ton téléphone rouge TV de la même manière que nos jeunes internautes, rien ne regarderont plus le foot à la télé. Tu veux pas dire qu'ils viennent de la même manière ça que plutôt que rien. Super League?

[01:20:53]

Bah non, parce qu'ils vont perdre même les autres. Donc, il n'y a rien de rien, de rien du tout. Alors, y'a t il un vélo? Allez y aller. Voilà. Moi, je veux bien des jeunes ados. Il y a des jeunes aujourd'hui adultes de la même manière la même année. Le football a évolué depuis 40 ans, mais les règles ont évolué. Tu verras que la consommation des gens. Les consommateurs rouleront aussi.

[01:21:16]

Dans un premier temps, l'arrosage est quatre fois de au Havre. Dans un premier temps, je te l'accorde bien voir les auteurs. Mais Kevin, dans un premier temps, je te l'accorde, ça va faire bizarre d'enchaîner des grosses affiches. Et puis, tu verras qu'au bout d'un moment, bon, s'habitueront comme toi, mais c'est bon pour je n'ai rien dit. Alors déjà, tu vas extra, Bourvil, Bourvil, Bandaï devant la vie au quotidien commence.

[01:21:38]

Quand ton avis est celui là, tu payes quelques instants, tantôt. En tout cas, il y a un truc qui te donne tort. C'est Clareton continue à progresser en audience pour une émission de Fou malade. La radio, c'est Mattern. La radio, tu peux footing, tu peux aller à la plage, mais j'ai regardé une sérieuse envie. Envie d'aller à la radio? C'est moderne, la c'est moderne. Les réseaux sociaux, tu peux l'écouteur.

[01:22:01]

Il font leur guide suprême. Écouteurs. Bonjour. Ca risque d'arriver à l'avenir tout de suite. Il faut juste l'acteur foot Super Wigwam. L'affaire Daniel Riolo, Jérôme Rothen et les 22h32 tous les soirs de 21 heures à minuit avant de parler Copa Libertadores. Retrouvé Rede maladroitement avec un invité après la victoire de l'équipe de France face à la Norvège. Oui, Gilbert, je suis avec Valentin Porte Valentin. Vous gagnez votre premier match 28 24 de ce Mondial.

[01:22:36]

Beaucoup ne donnait pas cher de votre peau. Vous avez répondu présent et de quelle manière? Ouais, c'est clair que je pense qu'il y avait peut être 95% des gens qui nous voyaient perdants et même avec eux avec de corps. Ça nous a servi de carburant. On va dire, on s'est mis en tête. On n'était pas favoris. Il fallait arrêter de penser qu'on était favori des compétitions. Quand on voit Neymar de loin, on ne s'est pas rassuré contre la Serbie en match, je ne peux pas.

[01:23:01]

Mais aujourd'hui, ce sont les matches officiels qui comptent. Ça a été beaucoup mieux sur les deux derniers jours d'entraînement. J'ai l'impression qu'on s'était mis en tête, qu'on ne voulait pas être ridicules déjà et montrer un autre visage. Ça a été le cas ce soir contre une équipe de Norvège qui est quand même très monstrueuse. Donc, on a gagné avec la manière. J'ai vu une belle équipe. Maintenant, rien n'est bien déterminé, rien n'est fait. C'est qu'un match, il en reste encore beaucoup.

[01:23:24]

Mais ça fait du bien. Merci Valentin. Réaction merci Valentin Porte après la victoire de l'équipe de France dans le match des Bleus au Mondial en Egypte. Les gars, on change complètement d'univers et pas donner mon avis moins vite fait. Je vais donner un lieu où le Mondial en Egypte, deux pour mon ordi. Je voulais réagir juste vis à vis de Kevin. Je suis assez d'accord sur l'évolution de la nouvelle génération. Quand on regarde le foot, il n'y a rien à dire.

[01:23:59]

Le seul truc, c'est qu'en effet, malheureusement et là dessus, je donne raison à Daniel. Je pense que ça passera par une évolution, du moins changer les formats de compétition. Et la Super League. Forcément, arrivera. De toute façon, il se pose déjà les questions et des réunions, donc ça va arriver. Le problème, c'est que nous, on a du mal à accepter. Nous, de cette génération là à l'ancienne, c'est parce que le foot reste conservateur.

[01:24:24]

On n'aime pas quand les règles changent. On n'aime pas qu'on amène. Nostalgique toujours. Tu te rappelles des années 80, en 2000, 2004? Tu vois, je pense que la grande époque, c'est 90 et 2008. Mais tout ça en fait. L'avantage, c'est que je suis là. Donc là, on a toujours réussi à redynamiser les choses. Il faudrait qu'on reparle de Monaco de 2004 et des deux milieux de terrain que vous aviez Bernardi. Je suis fan et on en reparle.

[01:24:54]

De la musique kwassa kwassa, apparemment. On en reparlera parce qu'on sait qu'on va aller en finale avec 100 dollars. Ouais, alors on en reparlera. Ça, c'est aller en finale parce qu'on pense quand tu vas voir le jour. Ça, c'est très bien, mais ça faisait gagner à la vie. Daniel, très bon mec, pense que là, tu tu vas sur un terrain glissant, glissant, très glissant. Je t'en parlerais. Et puis on fera un truc sur les joueurs.

[01:25:17]

Je te vois venir la comparaison avec le PSG, les milieux de terrain qui doivent avoir. Je peux te dire que c'est pas tout ce que tu penses sur la qualité des deux. Zico, c'est de Bernardi. Ah non, moi, je te parle de physique, je te parle, je te parle pas de qualité technique parce que pour arriver à ce niveau là, bien sûr d'avoir Roten qui est à gauche. Donc c'était autre chose. Il y avait autre chose.

[01:25:37]

S'il vous plait, il faut aller beaucoup les compétitions. Et tout ça comme on l'a. Comme vous l'avez fait admirablement dans l'aventure, vous étiez has been il y a 5 ans. Je suis arrivé et là, d'un seul coup, on a. Les effets ont explosé. HAS been, les boss. Même la place, je pense, mais plutôt s'amuser. Non, mais Houssem a ramène aux choses. Mais pour l'instant, on n'a pas encore le général énorme.

[01:26:02]

Mais c'est trop trop récent. C'est vrai, c'est le fruit dans le secteur. Tous les matins, tu vas voir et ça peut été un peu les olives. C'est quoi encore un peu verte? Verma me regarde comme ça. Jubeir, quand tu arrives à la maison, Daniel, c'est comme un groupe de vélo avec deux variantes dans la forme, le mot de bien après tu ramiz un touche, ça prend pas tout de suite. Au bout de 2 3 ans là bas, blad.

[01:26:27]

Récemment, j'ai fait une petite dédicace, bien sûr au banc de touche, parce que toute grosse équipe a aussi son banc de touche. Non, ce n'est pas toi qui nous intéresse. Importe, non? Oui, bien sur. Mais je vois ça juste comme les adjoints des bons adjoints. Voila, moi, mes adjoints, je l'ai pris dans un truc qui nous attend. On a plein de sujets. Donc oui, on met en avant les audiences, mais en tout la.

[01:26:58]

Je dis que je rends hommage à mes adjoints, c'est à dire un peu hilliard. Figurer en priorité n'a pas agrandi un joueur parce que je vous demande d'accueillir SVP. Et perdu le fil. Je vous demande d'accueillir l'OM qui va tout lui dire sur la Copa Libertadores.

[01:27:12]

Voilà le vrai oublier que la Couronne a dit.

[01:27:16]

Un tant soit peu aléatoire, alors je précise que Nicolas a bien sûr été un coordinateur de l'excellent site Lucarne opposée. Je recommande une nouvelle fois. D'ailleurs, vous avez sorti des versions papier de vos ennemis, de vos meilleurs articles qui n'ont même pas le temps des articles originaux.

[01:27:35]

Je pensais que j'étais aussi sur le site, moi, absolument pas réservé au Mag.

[01:27:39]

Ils ont écrit que pour Le Mag, eh ben voilà ce qui est dispo sur votre site. Moi, je les ai tous lu. Les bagues, je peux vous dire qu'il y a des pépites extraordinaires, donc bravo les gars! Grâce à Sebbag, on va parler du Billiet but de Pelet tout à l'heure et donc aller sur luttèrent d'opposer la Copa Libertadores à pour ceux qui ne connaissent pas la Ligue des champions d'Amérique du Sud, bien sûr, mais tout le monde.

[01:27:59]

On a à l'affiche de la finale, réinstallées Nicolas. Ce sont les clubs brésiliens qui prennent le pouvoir.

[01:28:05]

Oui, il y a deux ans, c'était une finale %100 argentine. L'année dernière, c'était Brésil, Argentine et finale de Coupe du Brésil. Donc voilà, ça ne sera pas le miracle. Contre tous les deux demi finales, c'était des matchs Brésil, Argentine, puisque ce n'était pas Thriller d'un côté, Santos Boca de l'autre. Il n'y a pas eu photo sans les scores. Il n'y a pas eu photo pour Auriverde.

[01:28:28]

Ouais, ouais. Il y a eu deux matchs très différents entre Palmeiras et Ribery, qui était clairement la demi finale la plus enthousiasmante, que ce soit à l'aller ou au retour, par rapport au contenu, par rapport au Web, par rapport au contenu qu'il avait sur ce qui s'est passé sur le terrain politique parce que Reverdy n'a qu'un but valable a été refusé.

[01:28:48]

C'était un polémique sur le match retour en l'Amérique du Sud. Oui, oui, il y a bien une polémique sur le but du 3 quand il leur a perdu 3 0 le match aller chez lui. Façon de parler parce qu'ils ne vont pas au monumental. Le monumental est en travaux, donc ça fait presqu'un an que Reaver ne joue plus chez lui. Ils ont perdu 3 0 à l'aller, donc c'était normalement mission impossible. Surtout, plus Palmeiras s'est fracassé tout le monde chez lui en Libertadores cette année.

[01:29:16]

Sauf qu'à la mi temps, il y a 2 0 pour Reaver au retour et Reaver marque le troisième but d'entrée. Deuxième mi temps quasiment et il est refusé pour hors jeu au départ de l'action qui est revenu quelques instants après. Avec l'intervention de la vidéo et du robot, on a vu des photos genre. Depuis, c'est très compliqué parce qu'il y a un dégagement d'un joueur de Palmeiras. A un arbitre qui pense qu'elle est détournée par une opérette joueur de Reaver et que le gars qui récupère le ballon, qui est Rafael Santos aurait été hors jeu.

[01:29:49]

Il y en aura d'autres. Qui dit ballon, un vert qui leur est impossible. C'est très compliqué à voir et donc annule le but du 3 0. Ensuite, il y a un pénalty qui est annulé par un pénalty en fin de match. Reaver qui est non validé pour un hors jeu de position sur l'action. Et il y a eu une dernière action en fin de match où le gardien sort les deux poings en avant plan dans la tête. C'est arrivé et il n'y a pas de voir qui intervient fourvoyée.

[01:30:14]

Blindés de. Du coup, j'ai une question.

[01:30:16]

Alors j'ai regardé le derby entre Boca et Reaver en disant Vous regardez comment s'est passée la vérité sur un streaming sur Internet? Le choix du côté Libertadores reste au streaming.

[01:30:29]

On n'a pas le choix. Il n'a pas le choix. Il va pas en France que je lui disais ce n'était pas sur e-Bay. Y'a pas a 10 ans d'isolants, RMC Sport? Ouais, je vois que ça doit coûter Cudennec Libertadores.

[01:30:44]

Je connais pas, je ne lis pas les prix non plus, mais en fait, elle a été et elle a été diffusée entre 2015 et 2018. Elle a été diffusée par Ma Chaîne Sport et. Oui, c'est vrai, parce que c'est moi qu'il a commenté pour vous dire des choses.

[01:31:00]

C'est pour ça que depuis l'année dernière, à l'inverse, l'année dernière, elle n'a pas été diffusée. Personne n'a pris les droits. Il n'y avait Canal qui avait pris les droits de la finale, arrivait Bingguo. Et cette année, non, il n'y a personne qui a dit Je reviens à ma question.

[01:31:15]

Je te disais j'ai regardé le match qui les opposait et donc c'était censé être un max joue juste avant la Copa Libertadores et franchement, je n'aime pas être trop critique parce que je ne regarde pas tous les matchs. Mais le niveau technique était déplorable. Et moi, et tu sais ici qu'on a MacCarthy qui nous servons le foot sud américain. Je l'ai interpellé, mais j'attends le 10 mois et que ce n'est pas tout le temps comme ça, parce que franchement, c'était mauvais.

[01:31:39]

Il me donne, lui, des arguments. Il me dit que comme il avait la pression de la Copa Libertadores, c'est possible qu'il ait moins bien joué. Sauf que quand on les voit jouer le Copa Libertadores, ils se font malmener par les équipes brésiliennes. Est ce que ça veut dire aujourd'hui que les équipes brésiliennes sont meilleures que les équipes d'Argentine? Ou est ce que le niveau, comme le comme l'a dit me l'a dit Zlatan MacCarthy, le niveau des équipes sud américaines a baissé parce qu'ils se sont payés par les clubs européens, alors ça se c'est.

[01:32:05]

C'est toujours le cas. Ce sera toujours le cas. Ça a toujours été le cas. Ça fait 30 ans que ça dure depuis l'arrêt Bosman. Ils se font payer après le niveau technique. Ils se sont faits dominés par les Brésiliens. Boca s'est fait dominé par Santos, clairement boca et extrêmement décevant. Le Boca de Miguel Andrade Rousseau, qui était d'ailleurs qui a été rappelé par calmer Riquelme et vice président du club. C'est lui qui a fait venir Alonso parce que c'est lui qui a gagné la dernière Libertadores de Boca Juniors en 2007.

[01:32:37]

Boca est franchement pas beau à voir. Ça grogne beaucoup chez les supporters. Ça grogne encore plus là. Après la demi finale qui indigne du niveau de Boca. Et je ne parle pas que de la défaite parce qu'on a le droit de perdre des matchs. Ça arrive à tout le monde. Il y a la façon dont ils l'ont perdu. Ils étaient vraiment indignes de porter le maillot de Boca, la fin de la façon dont ils vont jouer Boca, non?

[01:32:57]

Est ce que Reaver s'est fait marcher dessus par Palmeiras à l'aller? Ils ont pris, entre guillemets, une leçon tactique et une leçon d'efficacité. Palmeiras, qui a été incroyablement efficace d'une discipline tactique folle. Mais alors au retour? Très honnêtement, si tu peux choper des images. La demi finale retour Palmeiras Freever Reaver marche sur Palmeiras. Après le Super Classico. Honnêtement, il était juste avant ces matchs là. On pensait qu'ils allaient tous faire tourner. Ils ne l'ont pas fait tourner.

[01:33:25]

Ils ont mis vraiment les équipes et des équipes solides. Surtout qu'en plus, il faut dire les choses.

[01:33:29]

Boca Reaver il manque un petit peu par là, et d'ailleurs pas Maradona par tous les temps.

[01:33:39]

En plus, qu'en fait, elle va attribuer des dernières places, la dernière place en Libertadores et la dernière place à Marikana. Mais concrètement, les gros qui sont déjà qualifiés et ils s'en foutent même beaucoup. Et franchement, il n'était pas si terrible que ça, le super Clasico. On a beau dire des choses aussi, le super classico, ce n'est jamais le meilleur match, mais ça va être décisif lors de la finale entre Palmeiras, ces sentences.

[01:34:03]

En voilà une bonne question. Pas passe samedi, une grosse fessée à Grêmio. On l'avait pas vu venir en quart de finale. Ils auront mis 4 ans au retour. Ils vont marcher sur Boca sur la demie retour. Ils auraient même peut être dû gagner le match aller. Palmeiras, ça a été très bon à l'aller contre Reaver. Moins bon retour. C'est assez ouvert. Je mettrais une tite pièce sur Santos, même si tactiquement, je pense que le palmé Palmeiras version Abel Ferreira, c'est peut être ça peut être hyper intéressant.

[01:34:30]

C'est solide et il y a quand même des joueurs hyper intéressants à Palmeiras.

[01:34:33]

Il y a un quatuor offensif assez assez fou qui te dit avec Ferreira.

[01:34:41]

C'est un réalisateur immobilier énorme, mais je ne suis pas loin. Mais c'est l'ancien Ingrassia Braga et S-Max Bölöni, il était. Il était à Salonique l'année dernière et avant, il était à Braga. Il a passé. Il a passé plusieurs années à brandir Dicos d'or.

[01:34:58]

Merci pour toutes ces infos. Dimanche, dimanche, 30 ans, samedi, samedi 30 juin, la finale diffusée en n'apprendra pour qu'on puisse la regarder. Oui, ça serait sympa. Merci. En tout cas, on voit bien sûr la lucarne opposée. Pour plus d'infos sur toutes ces équipes, persico votre. Ou encore en portugais. Dans quelques instants, on passe les plages brésiliennes plages de la Baltique avec Paulo Britair en Allemagne et de belles plages. Un bon lot à la mer, un peu plus froide.

[01:35:26]

On lui préfère cette chanson. Ça ne va pas. l'Allemagne, oui. Le Bayern, qui se fait éliminer par. La honte, nous raconte dans quelques 83.000 une équipe dans une très bonne RMC, l'acteur sous sa supervision. 12H49 C'est l'affaire des ingénieurs BINUCA, les Français Jérôme Rothen taquinait Larionov, Kevin Diaz et Laurent était rejoint à Sao Paulo. Bonsoir mon cher Gilbert. Bonsoir tout le monde. Vous avez le temps additionnel à être derrière les barreaux, toujours pour Bilbao, qui est en passe de se qualifier pour la finale, la Supercoupe.

[01:36:00]

Le Barça, donc, en finale. Bon, si tu es là, c'est pas qu'il garde. Le Bayern a réussi l'exploit de se faire éliminer aux tirs au but par qu'il me disait Ouais, c'est l'équipe de Bordeaux. Evidemment, il y a aussi une équipe de foot. Pastore ne va pas se bouger torse nu. Je précise que hier soir, je me suis fait avoir par un site. Je ne veux pas faire de mauvaise pub. Surperformant a indiqué à la séance des tirs au but gagné par le Bayern.

[01:36:22]

J'ai dit hier c'est bien de qualifier cette équipe. Moi, je ne pense pas que le Bayern était qualifié. Je me réveille, Paulo, et pas content. Je comprends plus rien. Je n'étais pas Coutaud, mais en fait le site qui habillé la petite étoile à côté de la première match en direct, non plus bloqué. Du coup, comment s'est pris en Allemagne cette histoire là? C'est vrai que ça fait beaucoup discuter, mais il y a plusieurs choses.

[01:36:48]

Ça fait quand même plusieurs semaines que je vous dis que le Bayern risque de se prendre quelques claques. Vu son niveau de jeu et surtout les trois raisons que j'avais évoquées lundi, c'est à dire la moitié de l'équipe type et pas au niveau en ce moment. Deux, les remplaçants sont catastrophiques et 3 le système mis en place par Parenti Flick, qui est super offensif, mais avec son bloc équipe à 50 mètres. La plupart des équipes. Et maintenant, qui joue contre le Bayern, c'est pas compliqué.

[01:37:13]

Ils envoient des gros ballons derrière la défense et c'est celui qui court le plus vite qui va marquer le but. Pour moi, c'est ce qui s'est passé contre Mönchengladbach est passé hier contre utile pour l'égalisation. Et si tu veux. Alors l'excuse qu'on peut trouver pour le Bayern, c'est que c'était quand même un petit traquenard. Vous avez parlé du handball? Évidemment qu'il le Holstein, qu'il est un club que j'aime beaucoup, qui n'a pas une grande histoire. Il faut revenir à plus d'un siècle, mais ça fait quatre années qu'ils sont en seconde division.

[01:37:37]

Ils travaillent très, très bien. Ils sont en lutte pour la montée. En ce moment, ils ont un jeune entraîneur qui s'appelle le gouverneur, qui a 32 ans. Je vous le dis parce que je pense qu'on risque d'entendre parler de lui dans quelques mois encore. Un jeune, très, très jeune parce qu'il oblige les Allemands, il n'a pas peur. Maintenant, ils n'ont pas peur. Et surtout, si tu veux, on ferait juste comme parler un petit peu de la géographie.

[01:37:54]

Dire qu'on est au nord du nord du nord de l'Allemagne, c'est à dire? Vous allez à Hambourg. Vous faites encore 100 km. Vous êtes Akil. Il faisait hier, évidemment, zéro. Y avait la neige fondue dans tous les sens. Il y avait des musiques. Ce n'est pas non plus un climat tropical. La remarque était tout proche d'une révélation que tu raconte. La météo allemande est limitée chez les Eskimos, mais ça va aller très bien.

[01:38:22]

C'est très, très limite. Saviez vous que vous avez le vent avec des bourrasques à 70 km heure?

[01:38:29]

Donc, lorsqu'on vous voulez dire inspirez dans le gars de l'Ohio, on parle polo rapini chaque fois que je raconte ma nouvelle passion.

[01:38:36]

Je me suis pris de passion pour un truc de ouf. Là, je vous raconte après le penalty, il faut rechercher le terrain. Donc, si tu veux ça, c'est la deuxième défaite de suite par perdre au second tour de la Coupe d'Allemagne. C'est pas terrible contre une seconde division, ça fait beaucoup jaser. Tu sens que ça va pas au sein du groupe parce que Thomas Mulcair était très agressif en conf de presse en se moquant un petit peu des journalistes.

[01:39:04]

Là, en lui disant ça vous fait rigoler tout ce qui nous arrive en ce moment, etc. Il s'est excusé par la suite. Il a bien fait comprendre que dans le vestiaire, ça rigolait. Pas en ce moment. Il y a un énorme travail à faire. C'est difficile en ce moment. Jouer encore une fois au mois de janvier tout au nord de l'Allemagne, là bas, c'est pas évident et on peut aussi expliquer ça. Je suis très content de ce genre de déplacement qui était un match en retard d'ailleurs, qu'ils avaient remporté.

[01:39:27]

Ils avaient demandé mais tout ça a fait que c'est bon. Ça fait pas terrible pour le Bayern qui en fait, qui enchaîne quand même sa deuxième défaite de suite après l'avertissement sans frais. Ce week end en Bundesliga. Là bas, ils vont jouer à domicile contre Fribourg. Théoriquement, sur le papier, c'est facile. Sauf que Fribourg vient d'enchaîner cinq victoires à la suite. On verra ce que ça va faire. Ce qui est sûr, c'est qu'on dit beaucoup.

[01:39:48]

On a un sentiment quand Flick, il doit court pour commencer à être beaucoup moins bon, beaucoup moins offensif et essayer de faire descendre son bloc plus bas. Trouver le onze de départ parce qu'en ce moment, c'est pas terrible. Les joueurs dans la tête, ils sont fatigués. Les jambes, ça commence à ne plus suivre.

[01:40:04]

On verra ce que ça va faire pour écoute. On voulait que tu fasses le point. Merci beaucoup, Paulo sur cette histoire, parce que c'est quand même pas convaincant. Qui absorbaient? Moi, ça me faire flipper un peu. Non, non, mais c'est pas ça. Mais justement, tant que ça arrive pas mars, c'est pas grave, mais on verra ce que ça fait. Mais ça fait quand même deux mois. En fait, on s'est cachés derrière les résultats du Bayern alors qu'il y avait des vrais problèmes.

[01:40:25]

Les deux buts qu'il encaisse pour revenir à 2 2 en première mi temps, que Mönchengladbach, c'est exactement le même but qui se Franière et donc ça devient problématique.

[01:40:33]

Même Bilbao, qualifié pour la finale, est éliminée avec tout leur avis CPP et passe l'hiver. Là, il est sur la sellette. Dans un temps fraternel. Et le millième but de Pelé? Au programme, sans oublier Julien Cazarre. Kevin, merci beaucoup. Kevin a très vite parce qu'on on avait parlé des milliers de passes décisives aussi. Je voulais vous révéler où il s'en va. Kevin a tenu à faire à notre l'impérative. C'est dommage. C'est une bonne occasion ratée, mais on va essayer d'en créer d'autres.

[01:41:11]

On a des hommes de caractère. On va tout faire pour relever le système, voir. 59 Il a jusqu'à minuit avec Jérôme Rothen, Daniel Riolo, ça vous a vu un Cazarre de Julien? Bonsoir, bonsoir à toutes et à tous. Après tout à l'heure, je vais vous parler de ma soirée d'hier soir. Intéressant? Pas tant que ça. Super. Merci de vous dire ça du tout. Arsenal Crystal Palace 0 0? Je ne sais pas.

[01:41:39]

Score final dans quelques instants, près d'un mal vengeant pour parler de l'élimination du Real. Mais tout de suite, on accueille les gars. Un homme qui connaît par coeur le football brésilien. Et quand je dis par coeur, c'est assez impressionnant. Barcelone, Chabwa, il est là. Bonsoir, bonsoir.

[01:41:51]

On peut appeler Marcelino. Tu vas aller voir ce qu'il est écrit par l'accord passé à l'AS. Tu avais pas de bichromie, mais elle était très loin. Dans quelle région? Téné Au Brésil, on passe pas brésilien. 23. Je disais ça donne ça. Elle est passée à une deuxième fois. Sinon, j'ai eu.

[01:42:11]

En fait, ça peut être un saint, ça doit être un saint marcellin, car un fromage. Tu vas être dans une émission sérieuse. On t'a dit attends sur la c'est du haut niveau. Vient de Niort. Alors, c'est pas grave. Moi même, j'aimerais qu'on raconte comment et quand même. Il ne doit rien faire pour rien si ses parents giration. J'aime bien, c'est original. Je trouve ça moi aussi. J'aimerais que tu le radiolondres dans le verbe mentirai.

[01:42:41]

J'aimerais ça. Il le raconte dans le détail. C'est mignon. Il est là par ça pendant longtemps. Il faut le mettre à l'aise. Ça fait une heure sur son prénom. Bon, c'est vrai que Marcelin s'est apprécié. Il m'expliquait en off que ses parents avaient une ferme, donc ça part de leur bord dans la lucarne opposée.

[01:43:06]

A écrit un article.

[01:43:08]

Super content. Bravo, félicitations! Racontant le but de Pelé. En fait, le but de Pelé, ce n'est pas uniquement un soir de match au Maracana. Un pénalty. C'est un feuilleton incroyable qui commence quelques semaines plus tôt, quand il en est à 990 enquelques.

[01:43:25]

Ouais, c'est ça qui marque le but. 19 novembre 1969 et l'histoire commence en octobre 1969. Où sont des journalistes qui vont se rendre compte que Pelé s'approche des 1000 buts? Et c'est pas lui même qui tient son compte? Non, c'est très intéressant. Ce n'est pas une papayes. Il contribue à l'entraînement, quoi? C'est ce qu'il va dire dans son autobiographie. Le moment le gêne un petit peu, ce que les journalistes ont du mal à se mettre d'accord sur le nombre exact Harrier à ce stade.

[01:43:49]

Il y a une légende qui dit. En fait, il n'a jamais marqué le but. Il n'a pas mis 1000 buts dans des matchs officiels. Il y en a 766 dans les matchs officiels et 519 dans les matchs amicaux. Il y avait beaucoup de matchs amicaux. Il a fait beaucoup dans les matchs amicaux. Donc quel sort est ce que ça peut être un match d'exhibition de quartier exhibitions. Il n'y a pas de match d'entrainement, ça, ça, ça compte pas.

[01:44:11]

Cette légende aussi, qui comptait limite les buts à l'entrainement. Dans les buts, il y avait des matchs d'entrainement qui existent encore, mais ça, ça ne compte pas dans les 1.280 quelquefois. Faut dire qu'à l'époque, les clubs brésiliens faisaient des tournées au milieu du championnat. Ils pouvaient se barrer aux Etats-Unis, où je n'ai pas Ougarit. Exact. J'avais trop de droits télé, donc les revenus, c'était la billetterie et les tournées. Et Santos va profiter de Pelé à la Coupe du monde 58 en Suède pour faire des tournées annuelles en Europe.

[01:44:39]

Donc, c'était en plus. C'est pas les tournois de pré saison d'aujourd'hui parce que c'était en mai juin, donc fin de saison, et il y avait beaucoup d'enjeux que c'était le foot sud américain face au foot européen. Il va jouer contre le Réal, le Barça. Il va être battu 5 1 avec un doublé de Pelé en 7 à 1 contre l'Inter, avec un quadruplé de Pelé qui va jouer lui aussi la misère aux Européens. Wul en bas en Europe, juste avec Santos en matchs amicaux.

[01:45:03]

L'ami 115 buts en 104 matchs en cas quand même un nombre important de matchs et que les équipes Suda mettent la misère aux Européens. Rappelons nous quand même jusqu'au milieu des années 80, la Coupe intercontinentale, c'était plus souvent les Sudden qui l'a gagnée que les Européens.

[01:45:17]

Ou est ce que tous les joueurs jouaient dans leur pays? Que le Brésil, qui gagne trois Coupe du monde à l'époque de Pelé avec les meilleurs joueurs, il joue toujours serré, même après tant les Sud-Américains et même jusqu'à les fameux doublés de rails. Ouais, c'est ça que j'ai écrit ça aux 12 et 80 92 96 93. Après, il y a dans les années 80. Je ne suis pas pénard. Pedro gagne. Au début des années 80, Platini gagne avec la contre laquelle il gagne en 83.

[01:45:46]

Domination Suda pendant très, très bon. Alors là, je reprends Pelé. Donc on arrive à se décompte des journalistes qui commencent à dire à l'approche l'Émile. Ils arrivent à 998 buts et Santos va partir en tournée dans le Nordeste brésilien, donc une région assez pauvre. Mais il y a beaucoup de passion pour le foot, mais il n'y a pas la même réputation que Rio San Paolo et il arrive donc dans la vie de João Pessoa. Et dès l'arrivée à l'aéroport, c'est la folie.

[01:46:13]

Il a plusieurs milliers de supporters qui accueillent Santos et surtout Pelé à l'aéroport. Fait aussi citoyen d'honneur de la ville, donc c'est un vrai événement que moi, je n'ai pas encore eu lieu au Naville. Le match a pas encore eu lieu et épelé. Déjà citoyen d'honneur, ils attendent que les millième but le millième but sur ce match soit l'équivalent d'un doublé. Du coup, il fallait un doublé du conseil et un gardien coûté certes avec son chocottes Marcella, il va y avoir un penalty pour Santos.

[01:46:43]

Et à l'époque, Pelé n'a jamais été vraiment le tireur attitré. Deux penalties, ça a été Pépé. Puis Carlos Alberto, donc le capitaine du Brésil en 70, dont le pénalty est là. Karosa, Alberto lui dit Mais je ne peux pas tirer, sinon les supporters vont me massacrer. Faut que ça soit toi qui tire. Pelé le tire et le met donc 999 buts et le stade s'enflamme. Et là, le stade en fait. Il est contre sa propre équipe.

[01:47:07]

Oui, il attend juste la photo de l'équipe. C'est incroyable. Et juste après, le gardien de Santos va se blesser. Est ce qu'à l'époque, les remplaçants étaient pas autorisés? Et quand le gardien de Santos était blessé, c'était Pelé qui allait dans les buts. Il y a quatre matchs avec Santos dans les buts, mais là, ça devient plus compliqué. Google choisit de les l'emaki Yordan, le stade Dollée, Billiet Plus le gars, il va Okaz.

[01:47:31]

Il va vraiment. Le gardien se blesse entre guillemets et du coup, Pelé va dans les buts. Et là, il se fait hué par tout le stade. Pas compris qu'en fait, il réserve le millième but pour un autre match. Je me suis dit pourquoi il y a un gros lot? Parce qu'il s'est blessé à une blessure bidon. Tailly, il a marqué, faisant plaisir au Nordeste, et Pessoa visant s'ébruite, ce qui ne semblait pas avoir entendu parler de la réalité.

[01:47:58]

Après, il n'y a pas Yomi, en tout cas Pelé, Whispers et après va se faire applaudir par tout le stade qui va faire un arrêt exceptionnel. Il était aussi bon dans les buts et faire un grand arrêt. Le prochain match, c'est Bayadh 999 999 buts. Salvador, donc, c'est toujours dans le Nordeste. L'appelé joue hors le terrain. Il va faire une barre transversale sur une action, un dribble, un défenseur et le gardien qui n'a plus à pousser le ballon au fond des filets pour mettre deux buts.

[01:48:24]

Le but, c'était contre qui? Ça était couvert de Veillat. Avait un bon gardien, Victor.

[01:48:32]

Oh oh oui, ça fait combien de temps? Que pense à cette date? Voilà, c'est la claque d'un coup. Y'a plus de vie à esquiver. Véronique Sanson tire et au dernier moment, il y a un soldat français qui vient sauver le but. Et là aussi, va se faire siffler par ses propres supporters puisqu'il a empêché le millième but de le supporter. Le défenseur se fait siffler par un jeu vidéo. Ouvre, on a fait pareil. On a sifflé à Belledonne en 53ème.

[01:49:00]

Pelé ne marque pas sur ce match. Et le prochain match contre Vasco dans son club de coeur, dans son enfance dans le championnat brésilien au Maracana. Donc, le scénario est idéal pour mettre un millième but. Sauf que les joueurs de Vasco ne veulent pas rentrer dans dans cette façon là. Surtout, le gardien à part le gardien est remonté comme une pendule. Un gardien. Et puis, tous les joueurs se paient sur un centre. Pelé est proche de marquer.

[01:49:24]

Il y a un défenseur qui va couper la trajectoire et marquer contre son camp plutôt que de laisser le but. Vu l'état d'un jardin, le mec y voit le but qu'il préfère marquer contre son camp plutôt que le but sur la tribune.

[01:49:35]

Pelé pour le foot, tous, mais bon, on peut lui faire une barre. Ensuite, il y a des arrêts aussi et en milieu de seconde période, il va y avoir un nouveau pénalty. Là aussi, c'est exceptionnel que tous les joueurs aient beaucoup d'agitation après l'arbitre. Et il y a la vidéo où il y a un défenseur de Vasco qui va défoncer le point de pénalty en mettant des coups de pied de. Et après un grand silence dans le Maracana.

[01:49:59]

Et il n'y a plus que Pelé, le gardien Andrada qui était Argentin. Et bah, Pelé va prendre son élan. Un petit paradis immaculé. Les photographes ont déjà leurs raisons d'être laquage. Ils attendent quoi, le but? Tout le monde envahit le terrain, donc les supporters, les photographes, les journalistes. Le match va être arrêté pendant 20 minutes. Après, Pelé va dédier son but aux enfants pauvres du Brésil et même après vers beaucoup de festivités avec des timbres qui vont être édités sur le tard.

[01:50:28]

Ils ne sont pas à Santos, ne sont pas dans leur stade, non? Ouais, alors l'évêque soit à l'extérieur et leur envahissement de terrain et en arrêt de travail de 20 minutes avec des tours de terrain, le mec sur les épaules des joueurs est tout. Santos Santo Etienne, Coupe de France 82 avec Georges @Dominique au milieu de la pelouse en. C'est l'histoire du Maracana aussi avec chromage, par exemple, la finale de la Coupe intercontinentale. Il n'allait pas jouer à Santos ni à Sao Paulo, plus proche, mais à Rio, qui le soutien de tous les Cariocas et toujours sur l'histoire de la billetterie.

[01:50:58]

En fait, il pouvait remplir le Maracana. Et du coup, en fait, il a le soutien des Cariocas. C'est combien 100.000 à l'époque des 1 100 180000? Le Maracana? 100 000, c'est ça. Après, la sécurité était trop aléatoire. Ils ont essayé de réduire la ville, selon les organisateurs, mais beaucoup de gens debout. Les gens étaient des gens de goût, assez rares, dans des conditions franchement limite limite. Cette histoire, elle est quand même dingue parce que tu officiellement, le Maracana, c'est 200 places et même pas 200 anciens.

[01:51:29]

L'ancienne Miss Météo? Les uns sur les autres. Elle n'a pas connu les stars debout. C'était magique. Moi, ce que j'ai connu, c'était une seule soirée n'avait pas le Kovy de l'époque. Ah oui, on pouvait rester sans gardien qui a pris le millième but?

[01:51:45]

Argentin, un Argentin Andrada et vont se retrouver à la télé à l'homme ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha! La suite? Ils vont se retrouver 30 ans plus tard pour une petite réédition. Et là, le gardien va arrêter le pénalty de Pelé en lui disant Bon, je le savais où ta l'étirer est belle fin d'histoire, mais c'est l'histoire. Quand j'ai lu le détail de l'histoire, du nombre fabuleux, c'est incroyable d'imaginer que le bac va marquer contre son camp pour pas qu'il marque.

[01:52:13]

Le milieu habile laisse le public d'un stade entier se battre contre sa propre équipe pour que Pelé, tu vois dans Paul marque alors fait.

[01:52:21]

C'est pas toujours le cas puisque tu connais l'histoire du football Pelé. Maradona, lui, a fait une sorte d'ombre. Pas footballistique, mais dans le côté légende hors foot, Pelé s'est également fait un petit peu d'ombre avec les multiples publicités qu'il tournait et les propos qui étaient parfois un peu farfelus qu'il tenait. Mais Pelé avait aussi tout au delà de la joueur légendaire qu'il était. Mais autour, une vie absolument fantastique. L'histoire que tu me raconte, évidemment, le côté légendaire, lui aussi l'avait son histoire au cosmos.

[01:52:58]

Elle est évidemment absolument incroyable. À chaque fois, je parle du fameux documentaire sur sa carrière Riviéra, l'histoire du cosmos Pelé.

[01:53:12]

Et pourtant, on le ramène un peu qu'au niveau football et au côté un peu bêta qu'il a eu dans ses pubs pour Bastos, car je me demande s'il n'est pas Viagra. Ça l'a rendu un peu ridicule sur la fin de sa vie, alors que lui aussi avait une aura et plein d'histoires comme celle là, absolument fabuleuse et légendaire. Moi, je pense pas. J'y croyais comme son son histoire. Vraiment, sur le terrain français, ses exploits footballistiques qui ont fait ce qui était Pelé, il n'avait pas forcément le même rapport que Maradona avec les supporteurs.

[01:53:43]

On est obligé de respecter Pelé par rapport à ce qu'il a fait. Lui, par exemple. Est ce qu'il n'y a pas d'équivalent de ce qu'a fait Maradona avec un chantier en Angleterre par rapport aux Malouines? Tu as un truc, j'ai marqué politiquement et ça dérange. Gainsbourg, y'a pas un match Maradona. C'est dire que même sur le terrain, il arrive à faire un truc politique, n'a jamais fait parler. Tu vois, donc, il y a des histoires parce que c'était l'époque où il y avait la dictature au Brésil.

[01:54:05]

Il reçoit après le millième but, il reçoit la médaille du mérite du général Médicis et c'est le dictateur à la tête du Brésil. Il ne s'est jamais positionné contre la dictature. Il n'a jamais le racisme alors qu'il aurait pu aussi vraiment pris de positions fortes. C'est peut être un peu ce qui lui a manqué aussi quand il était. Et il était Couet. Alors il était coincé un petit peu avant par Garrincha, qui lui avait également le côté légendaire foot.

[01:54:27]

La vie dissolue qu'il avait donné. Une sorte de statut Saint-Ambroix, disent les Brésiliens. Préférer Garrincha à Pelé. Alors, est ce qu'il est humainement ce qu'il avait le côté rockstars de vie? Abimer Brésilien? Un fou, alors que Pelé, c'était le gars? Bon, peut être un peu joueur, ô combien fabuleux, mais peut être un peu proprettes, même s'il y a des histoires comme ça. Parce que tu en penses? Bah oui, je suis d'accord.

[01:54:47]

Je pensais beaucoup plus proche du peuple. Et Pelé a toujours essayé de contrôler son image, d'éviter les polémiques hors foot. Il n'y a pas d'histoire vraiment sûr sur Pelé. C'est aussi très respectable aussi. Mais les intempéries, le quintet rock, les gonzesses des Machins, lui aussi. Tomoko se pose quand il arrive à New York. C'est la fiesta. Pardonnez moi, mais je ne suis pas de cette génération, mais que l'histoire? Moi non plus.

[01:55:10]

Trois générations et presque Vervins. Pensez peut être plus proche de vous dans le sens où vous êtes les petits de ces joueurs là dans le temps. Vous parlez dans où les premiers posters un mois avant la Coupe du monde? 70 que je n'ai pas, mais dont on me parle. Mais moi, je reste bloqué sur le mec qui a boxé. C'est une légende. Bien sûr qu'on a vu les gestes techniques. Bien sûr, j'ai vu des vidéos, mais je reste bloqué sur un mec qui ne lâche pas l'affaire et qui se fait son propre décompte de buts.

[01:55:32]

C'est moi. Ce n'est pas le cas, en fait. Bah, si, c'est ce qu'il me disait, c'est vraiment les journalistes qui ont tiré de sa biographie à lui les éléments de Ventus que tu par au départ. Après, pour revoir les calculs, j'ai pris ça à sa biographie et je suis tombé sur les mêmes, les mêmes chiffres. Mais c'est vraiment les journalistes qui ont fait le compte qu'on n'avait pas son carnet avec. Avec tout ça, alors voila l'histoire du but de Pelé.

[01:55:56]

Je mise sur une autre histoire. Fils spirituel Frédy Addou. La pire chose qui soit arrivée de sa vie quand j'écris la survie de la vie, qui va vous interpeller complètement cramé régulièrement dans l'affaire du beau, je pourrais être président de club pour être président de la fédé.

[01:56:11]

Je pourrais être entraîneur de la liste des présidents de fédérations, coréalisée les missionnaires de la NOHRA du Cambrésis. Entraîneur, sélectionneur, il n'a pas dit s'il le regrettera. Au Brésil, ça va aller. Il est super. Il y figure pour qu'au Brésil, à la fin des années 60, le Riolo de l'époque est devenu sélectionneur. Le. Oui, c'est dingue. Ecoute ça, t'es un entraineur communiste. Alors pareil? Ha ha! Ha!

[01:56:38]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Écoutez cette histoire, elle est dingue. C'était un journaliste communiste qui était entraîneur entraîneur de Garrincha aussi. Un jour, à l'époque de la télé, lui dit Toi, tu n'arrête pas de l'ouvrir. Là bas, ça continue. d'Aphasie maintenant sélectionneur la me le dire ici. La Ville, il a dit Moi, j'y vais, je vais le prendre.

[01:57:04]

Ma on a été bloqués là, c'est incroyable. Pour moi, ce sera le retour de Benzéma dans le Brésil de 70. Ceci a pour origine Wessal. Le fait de joindre Pelé est ostéo en attaque. Personne y croyait et c'est Saldanha qui disait récemment Ça marche bien tout le temps. Pendant son mandat, alors il y a. Du coup, il y a six matches d'éliminatoires et Oyats, si, si. Victoire du Brésil, il y a six buts.

[01:57:30]

Il existe deux ostéo, donc la doublette fonctionne vraiment bien. Et après, c'est beaucoup plus tendu avec La Presse. Pourtant, certains journalistes avaient des rapports en vue et du coup, il était un petit peu fort à la démission de mon confrère. Comment? Et il oublie vite après. Isomère? Ah ouais, ouais, j'imagine JCR d'Arielle en critiquer. Il y a une histoire sur les matchs, sur l'attaque manquée de jouer comme il joue entre le Krylov sélection et je joue tous les deux jours.

[01:57:53]

Donc Pelé était quoi, Pancras, Bruzzese? Et là, ça, dernière en question, il y a Yabroud. Abrutis ne veut pas faire Géopolis parce qu'il dit c'est pas possible, il faut le reposer. Bon, il est là à la fédé, lui disait donc Pelé. Quand il joue, on touche tant attendue par les Margarida a secoué le veut. On le veut sur le terrain et c'est comme ça que c'est ce qui fait en partie que Saldanha a sauté sur la fin.

[01:58:12]

On voyait plusieurs histoires, mais c'est vraiment la décision de mettre Pelé sur la touche pour un match qui était contre Bangou et une petite équipe de Rio. Il ne veut pas mettre Pelé. Du coup, il part et les brutes, dans ces matchs là, sont comptés. Ces buts là sont comptés dans les matchs amicaux amicaux puisque c'était un match contre un club. Mais c'est vrai qu'aujourd'hui, les matchs amicaux de sélection sont comptés dans les matchs officiels de Pelé, alors qu'il n'y a pas de différence entre, par exemple, Brésil France met un triplé en Coupe du monde.

[01:58:41]

Ça, c'est officiel. Mais à Fluminense ou Santos, ce Barça, si c'est un match amical, c'est la même chose qu'un match international entre entre pays. C'est juste qu'aujourd'hui, on a l'habitude des matchs amicaux entre pays. Après, il y a un truc dans les années soixante dix, d'un cent mille personnes à chaque match au Brésil. Et aujourd'hui, plus personne. Ce championnat brésilien fermé Stankovic, les Saprissa, ils sont vides. A l'époque, il n'y avait pas non plus tous les à chaque match, les 100 000 personnes.

[01:59:13]

Parfois, le Maracana. Il y avait 8 000 personnes, donc c'était vraiment vide. Mais oui, c'est vrai que maintenant, il y a peu. La violence, les prix aussi. C'est très cher pour aller au stade. Donc, c'est vrai que les stades servent à rien. Qui a été construit pour la Coupe du monde à Recife? C'est par ici. Il y a un stade à Brasilia. Il y a quatre stades qui ont été construits pour la Coupe du monde et où il n'y a pas de club résident à Brasilia.

[01:59:41]

Ça, c'était le deuxième stade le plus cher du monde après Wembley. C'est fou. Il n'y a aucune équipe résidente permanente. Parfois, il y a des de chez nous, quelques mains. Brasilia à Brasilia, c'est une fausse ville. C'est que tout est fait qu'on fait dans cette ville un concert pour être la capitale. Vous avez appris que le rigolo brésilien est devenu sélectionneur et qu'il n'a pas fait jouer à Rio de Janeiro? On l'appelait. Ha!

[02:00:07]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Donc bientôt, on va parler d'un émission de l'histoire de caserne. J'ai découvert récemment C'est une histoire de fou. Le joueur brésilien qui prépare une émission sur les Beato du foot mardi prochain.

[02:00:21]

S'il y avait un canal à regarder, une histoire de malade et y aura Grégoire, Axelle. Il y a vis à vis de. J'ai mis ça. J'ai pas compris le SLB quand il s'est regardé. Regarde comment le faire passer pour un joueur. Pendant des années, les mecs entre deux malades parlent. Les gens sont aussi à avoir des clubs en France. Il raconte comment ça tenait, agit comme ça, tu dis, mais comment ça peut tenir le foot?

[02:00:49]

L'histoire du cousin de Georges Louis-André. Elle est en Angleterre. Il y a un club, a expliqué le joueur. Lequel? Parce qu'il a fait venir Bougnat. Mais j'aime bien rémunérés. Bien est un vrai cousin. Vrai stop, inconforts. Christophe est vrai, mais là, je te parle d'un mec à vélo. J'ai pris ça, Bastia. Il a coulé, il a joué comme il ne sait pas jouer. Il ne s'est pas joué deux fois.

[02:01:13]

Il s'est joué. Ce n'est pas la même escroquerie. C'est une escroquerie. Le mec, il ment pour pas s'entraîner devant les gens. Il fait des trucs fous. C'est fou ce qu'il fait pendant la pub. Ça donne envie d'aller voir le garçon. Merci. En tout cas, ce n'est pas cela. Tout ça dans Lucarne opposée, une nouvelle fois, la revue Wiart.

[02:01:28]

N'hésitez pas, voilà la référence à un peu trop pour finir là dessus. C'est magnifique. Bravo pour cette histoire. Dans quelques instants, Fred Arbel, pour revenir au football du présent, et Julien Cazarre pour sa soirée, reçoit RMC, la star des abreuvoirs.

[02:01:53]

Jusqu'à minuit tous les soirs, de 21 heures à minuit, avec Jérôme Rothen, Daniel Riolo, Julien Cazarre aux Sables ou Sarriette Humphreys. Bonsoir, salut les Withers! Ha ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Excuse moi, excuse moi, je suis à d'after depuis le début. Moi aussi, je suis un winner. Je disais ne parlez pas de ça.

[02:02:13]

On parlait de la catastrophe de Limoges durant 18 ans. J'ai couru les Jeux, je suis torse bombé dans les rues de Madrid, sous la neige. Première radio de France à Toulouse. C'est comme important, ça. Ça va te faire oublier le fait que le limogeage annoncé de Zidane, après avoir vu sourire qu'il avait après le match, je pense qu'il s'inquiète pas trop. En fait, je me rends compte Scarpia depuis qu'il a eu ça y est, c'est que finalement, lui souffre beaucoup plus que moi maintenant.

[02:02:45]

A un gardien ici, c'est un petit candide, petit, candide, parce que c'est comme Jean-Pierre Coffe. C'est mon petit cordite pour Zidane. Je partage avec comme si c'était Jonatan Lambert. Comment expliques nous ce qui se passe?

[02:02:59]

Non, il y a réunion de crise ballotin.

[02:03:01]

Alors on va expliquer que le reste était divisé par l'Atlético et Bilbao en demi finale, puis un grand d'Espagne. C'est dommage parce qu'on était vraiment pas loin de la prolongation avec une petite remontada. Mais bon, en gros, une première mi temps très mauvaise des Madrilènes qui n'était pas dedans. C'est comme ça arrive des fois et l'occase basquaise que tout le monde adore et dont personne va vraiment lui tomber dessus. Parce que il est tellement utile, tellement gentil, tellement professionnel.

[02:03:27]

Après, c'est pas un arrière droit. Non, il jouait arrière droit parce que ce soir, je suis Kabbara blessé, mais bon, il fait une super mauvaise relance. Bilbao en profite. Garcia met le premier but et après, il frappe de la tête. Totalement idiot. Il sait que j'aurais dû attendre sur Martial, ceinture marseillaises dans le temps, dans la surface. Bon, ça faisait 2 0 et c'est vrai que Bilbao a mis plus d'entrain, plus physiquement.

[02:03:48]

Il était beaucoup mieux, beaucoup plus de pressing en deuxième période. C'est vrai que l'OL a manqué un peu de chance, car c'est le CIO qui fait quand même un grand match assessois, tape deux fois les montants et Benzema marque. Mendy a une occasion à la dernière minute. Balle de but refusé pour hors jeu réelle. Voila, c'est pas une catastrophe. On sent que le Réal était pas bien rentré dans le match face à une équipe de Bilbao, qu'il, ne faut pas l'oublier, est une équipe de coupe.

[02:04:15]

C'est l'équipe qui a le plus remporté de coupes dans l'histoire du l'Espagne puisqu'ils ont gagné beaucoup de Coupe du Généralissime du temps où l'Espagne n'avait pas un roi, mais caudillo. Vous savez, un guide, un dictateur pour ceux qui, comme pour les petits qui ne connaissent pas. Et donc, voilà, on est, on est dans une défaite. Mais sincèrement, Zidane était pas inquiet du tout. Je me demande même si quelque part, ça les fait chier.

[02:04:37]

Bien sûr, ne pas être en finale, c'est pas de jouer la finale. Mais tu sais, vous savez, une finale contre le Barça, ça n'a rien à voir. Ça prend beaucoup d'énergie et je me demande si les mecs en plus, s'ils sont partis, n'ont pas pu revenir chez eux encore à cause de la neige. Ils sont partis de Pampelune jusqu'à Malaga, où va jouer le match ce soir. Ils sont pas rentrés chez eux. Bon, je pense que les joueurs locaux ne sont pas très, très déçus de ne pas jouer cette finale dimanche et d'avoir quelques jours de repos.

[02:05:05]

Bon, très peu. On va avoir une défaite. C'est une défaite après 9 matchs d'invincibilité, mais c'est pas une catastrophe. OK, merci Fred, a résumé oui, j'avais une bonne raison, mais je me suis dit Qu'est ce qu'il faut penser encore des dates? Hasard de ces prestations? Moi, j'ai l'impression. Il est jamais arrivé. On le répète à chaque fois, on me redonne une chance d'être titulaire et je ne grosseurs. Alors techniquement, comment ça se passe en Espagne?

[02:05:34]

Les journalistes qui se sont quand même attendre logiquement son salaire à 100 millions. J'ai foncé pour fêter ça. Bah oui, on a pas assez parlé de ça. Le problème, c'est qu'il ne faut jamais envoyer les dossiers de vie de tes confrères sans savoir. Le problème, c'est qu'il y a eu un manque de bol. Il y a pire, il y a pire que des pires, fidèlement que les critiques. C'est aujourd'hui une sorte d'indifférence. Tu vois sur un serveur à 100 millions?

[02:05:59]

Ouais, ouais, ça serait pas un des plus gros échec de l'histoire du réal. Si ça continue, on va attendre un petit peu. Mais si ça coûte cher, s'il tombe dans l'indifférence des impasses, ça sera pas beaucoup. Bien sûr, mais bien sûr. Bien sûr, ça sera un échec cuisant, mais il aurait dû me demander où je te l'avais dit, que ça marcherait pas. On avait des collections sur la Belgique. Faut me demander à moi.

[02:06:20]

Il a pas eu de ceux qui ont eu des idées de départ. Paris 15 kilos de trop. Il n'a pas compris où il était. Il n'a pas compris qu'il était Oréal et surtout, qu'il n'a pas compris qu'il est en Liga espagnole et qu'en Liga espagnole, être techniquement ça, être très bon tactiquement, ça ne suffit pas. Il faut être fort physiquement et moralement en Angleterre, même dans le cas de le dire, sa technique avec Fred vient de le dire.

[02:06:39]

Il est arrivé avec beaucoup de kilos, fait de trop. Donc, il a toujours tendance à augmenter les fast food Vauréal, alors dans les bars barbecues sur lesquels il n'a jamais. Le barbaque à Madrid a d'autres moyens. Moi, je pense qu'on faire des barbecues en intérieur, ça va être possible. Je pense qu'à une terrasse chauffée et pas je pense, mais à Lille et à Chelsea le faisait pas, alors il l'a jamais été. C'est pas quelqu'un de maigre, mais il n'a jamais été en surpoids comme ça.

[02:07:09]

Non, je pense que ce transfert le voulait tellement qu'il s'est laissé. C'est le cas de le dire. On l'a vu. Il s'est laissé vivre comme comme quelqu'un de lambda. Et puis, qu'est il arrivé aujourd'hui? Il le paye encore parce que t'as beau les perdre, les kilos, mais qu'en laissant s'installer physiquement tout le temps, il se blesse tout le temps dans les cas après moi. Franchement, j'y crois encore parce qu'à moi, elle a tellement de qualités.

[02:07:34]

Il est très aimé dans le vestiaire. Ouais, ouais, mais ça a super ralenti. Mais le mec est bon tout le temps dont on parle et c'est un gars qui, au final, c'est pas le top 10 mondial et on l'imagine décevant et décevant. On est d'accord, mais là, je ne vais pas contre vous maintenant, vu les qualités qu'il a et les ressources depuis le début de sa saison. Mais surtout, le plus important, c'est super que je aérobies, crois, mais y'a un mec qui croit aussi, c'est Zidane.

[02:08:03]

Et il croit encore encore à ce que son attitude. Parce qu'à l'assemblée, tout ça. Belle belle bête, tu dis ça, l'attitude avoueront. Ça va s'arrêter. Sauf 15z. Hazard, il est très apprécié du vestiaire et travaille bien à l'entraînement. Il est sérieux. Faire la jusqu'à Morbecque. Voilà, ce soir, tu dis il faut un petit coup. Il a pas encore Coudrin, mais tu sais que tu vois que techniquement, il voit mieux.

[02:08:24]

Il voit bien le football que les autres. Il vient de nous dire ce que je veux dire. Ce n'était pas non plus le match du siècle pour la crise. On l'a senti et il a aussi besoin. Même si c'est un grand joueur. Il a aussi besoin de sentir que le milieu de terrain est bien. Il est très bon. Et quand Modric, Crows, Casimiro, ses bureaux sont très bons, forcément, lui, ça va le rendre bon et il va être décisif.

[02:08:47]

Il va être plus haut sur le terrain. Benzema, c'est quand même un joueur fabuleux. Il peut, il a tout pour s'entendre avec lui. Moi, je suis franchement pour tout ça. J aurais la vraie question pour conclure et prend encore plaisir à manger un barbecue en hiver. Pardon, moi, je l'ai déjà fait. J'ai déjà fait l'hiver, je sais pas, je reviens, moi, la bonne viande en hiver. Après, tu fais cuire dehors.

[02:09:11]

Ben oui, mais j'en doute. Tu vois en mode Barabas, je l'ai fait de la piscine, non? Avec le rosé. Bon, d'accord, mais pas Moulin-Vert. Comme d'habitude, je vois pas de rosé, donc manger des procédures comme ça au ski. On a fait des panneaux Halieutis, cause régnante. Tu considères que le fromage qui coule comme ça, il faut juste que l'acteur foot super wigwam. Prendre de la hauteur et là, jusqu'à minuit, comme tous les soirs vers minuit, l'after Julien Cazarre au service s'érigeait pas le temps de parler.

[02:09:46]

Oui, tu ici pas gicl khazar. Avec les comptes, ce qu'il y a des cons, mais ces cons, on va s'en occuper.

[02:09:55]

Eh bien oui, on s'est occupé des cons, mais depuis, ce n'est plus pareil. Franchement, Gilbert, je vais te le dire hier soir, j'étais au bout de ma vie, j'en avais presque envie et la tienne. Mais c'est toi qui a pu regarder ce match avec détachement en tant quillan, des galettes de blé sans sel et des bouteilles de ta propre urine purifiée. En regardant d'un oeil sur l'écran d'à côté la redif des 25 derniers kilomètres du marathon de Cotonou.

[02:10:16]

Quelle belle vie tu as! Il a livré une belle vie. Oui, je t'ai envié et en même temps, je pensais aux pauvres du Wilco et aux pauvres gens Broten qui devaient se fader cette d'eau en dessert. Nous le vendre comme un événement planétaire ne va pas se mentir. On était loin du Superbowl. Ça ressemblait plus au bingo loto de Cagnes sur Mer. C'est triste à aller pour Eric et Jérôme habituent à la Ligue des champions. Ça a piqué les yeux sur ce qui lui s'est tapé déjà.

[02:10:37]

Walem, Olympiakos ou Porto, il est plus à sapprêtent. Je crois que j'aurais préféré Me Romatet. Le match moisi de lofteur avec le pénalty foireux de Simonet, Rovira était peut être moins glauque. C'est pas pire que le match d'hier avec une soirée de gala. Franchement, si c'était une cuve avant le nouvel appel d'offres de la Ligue 1, c'est raté. Franchement, déjà, les mecs, ils allaient. Qu'est ce qu'on pourrait faire? On va choisir quoi comme ville?

[02:10:57]

Lance en plein mois de janvier. Oh génial! Je demandais poiler. Je disais pas mal la Martinique ou les Maldives, mais lance déjà Lance Quand est ce que t'as envie d'y aller? C'est comme si tu disais t'as envie d'aller filer mon gamin et wilwerth pour une balade en bus. Sans déconner, lance Fais moi 37. Le stade est vide parce que je vous rappelle quand même que le seul intérêt de Lance, c'est pas le pb du département. C'est pas les micro-climat, la gastronomie ni la Fashion Week du Pas de Calais.

[02:11:20]

Une bonne frite, y'a pas, y'a pas de public, y'a pas de frites, y'a pas de pluie. Le merveilleux public lensois, il est pas là.

[02:11:26]

Il reste quoi, la frite? Sans ça, ils doivent faire comme si c'est la faim. Zéro ambiance, un froid de gueux. Marseille qui met en place une tactique digne de Chambly face au Brésil. Le PSG sur la vitesse d'une tortue paraplégique. Voilà Canal qui se frotte les mains avant la renégociation. Ha! Ha! Ha! Ha! Ça vaut pas cher. En plus, ils sont malins. Ils ont viré Stéphane Guy pour mettre un trio de remplaçants des remplaçants en commentaires avec les toujours plus pertinents.

[02:11:53]

Paganelli, par exemple, dans les analyses à la mi temps, nous rappelle qu'il y a des limites à la réinsertion des employés de la COTOREP et qu'il faut un mot d'ordre prendre des décisions drastiques à la lalala. Bolloré veut regarder les présidents se noyer dans une mare de sang alors qu'ils sont déjà hors de piste. Ça fait une soirée magique. Et si tu étais pas supporteur d'une des deux équipes, Betts a souffert jusqu'au bout. La ligue aussi à se tirer une balle dans le pied.

[02:12:14]

Elle s'est vidé un chargeur avec AK47 dans les couilles. Et oui, mais au coup de sifflet final, les gars, ça valait quoi? Ça valait même pas le prix de Angoua Bissa. Employez ça à Fulham. Je crois que la cote des droits de la Ligue1 ce matin, c'était entre la boule lyonnaise et la quille de 8. Et encore, j'abuse parce qu'il est 8. Il y a une vraie niche dans le pays aveyronnais. Tu peux vraiment la vendre cher, alors que là, oui, Bolloré regarde ça.

[02:12:33]

Yaga savoir comment quaujourdhui Bolloré regarde la Liga avec l'intérêt qu'il a quand il porte un regard sur un Béninois avec une sagaie dans un champs de pavot. Et c'est pas bon signe. La Ligue 1 avec leur match en bois, Lansky pensait que c'était de la bonne pub. En fait, ça m'a fait penser comme si tu veux vendre ta Mercedes. Mais juste avant, tu vas faire un stop, car tu le mets sur le bon coin. Après, t'as l'air Lingons.

[02:12:53]

Excuse moi donc, bordel! Mais c'est quoi ce bordel? Alors ils nous disent oui, vivement la ligue fermée, mais putain qu'il a vu la ligue, y'a pas plus Ferber, Kalinga. Qu'est ce que tu veux faire de plus fermé que les matchs de Ville-Basse? Boisse, c'est fermé. CCRD. D'ailleurs, je voulais dire je voudrais remercier l'AS Boisaco d'avoir mis de l'ambiance après en conf de presse, qu'on s'était quand même fait chier pendant le match.

[02:13:11]

Quand même une belle déconne. Le meilleur a perdu les autres. Ils ont trop fait la fête. Non, l'arbitrage est contre nous. C'était magnifique. En même temps, les mauvais perdants chez les Portugais, avec Mourinho, on avait l'habitude. Qu'est ce qui leur arrive, les Portugais? Pourquoi ils sont vénère chaque fois? Qu'est ce qu'on leur a fait? Pourtant, nous, on est sympa avec les Portugais. Regarde, on leur a donné leur premier titre en 2016 chez nous, en plus champion d'Europe, etc.

[02:13:33]

Mourinho devrait pareil. Et Mourinho? Le premier titre champion d'Europe. Qui qui lui a fait cap sur ton cadeau l'année d'avant, il avait gagné déjà champion d'Europe.

[02:13:43]

Et la Coupe de l'UEFA, c'est pas champion d'Europe. Quand tu gagnes la Coupe de la Ligue des champions de France, merci. Alors OK, quand ils sont arrivés dans les années 70. Les Portugais? Oui, les Portugais, on les a bien accueillis. On leur avait promis l'ascenseur social, on les allées Cg4 escalier. C'est vrai, mais on a presque Luis Villa. C'est un aristocrate. Il a pas souffert de ça. Il a pas de raison de vous en vouloir.

[02:14:04]

Il n'a pas de sentiment de revanche. Pourquoi il s'énerve contre nous? On l'a bien accueilli et nous imposer purge avec paillettes sur l'emploi. Quand ce n'est pas Maxime, l'obèse, même tout seul, aurait posé j'exagère. Heureusement, il reste chambrage. Mais bon, on est passé de la baston des octogone des années 90 à la taquinant. Stats, c'est un pas et paillette étonnamment discret cette fois ci. Pas sur le match. Lui, il est discret, il joue à cache cache à chaque fois.

[02:14:26]

Là, c'est bon. Il a gagné, mais sur la vanne, il a pavanait alors que Payet, il avait inventé. Je gagne à l'arrache, un peu honteusement, mais je chambre et y'a mieux ya Alvaro gonzesse. Il perd chambre avec le mec. Il a dit qu'il était l'ombre de Pelé, Neymar avait Neymar, a eu peur, il croyait parler du hand, tollés et s'est dit C'est quand même dégueulasse, ça ne se fait pas. Je suis quand même nul, mais pas à ce point.

[02:14:49]

l'Albatros, Wellan, l'Albatros. Et il s'est un peu pris. Il s'était +au un houla, houla! Où la boulette? L'oiseau. Quand il atterrit, il a pod. Il a pas de quoi Théret. Il va tirer sur les couilles et fait la gueule. Heureusement, il y avait beaucoup Tino Pochettino qui, lui, en conf de presse, nous fait rêver avec ses phrases. On est content d'avoir gagné. On se prépare pour le match.

[02:15:07]

Danger. La guerre, c'est et la maladie, c'est mauvais pour la santé. Le sucre, ça fait des caries. Merci à lui. Bonne journée. Un Asadho avec Pochettino et des graines avec Gilbert. Quelle belle soirée avec 30 cette année. L'ennui nous guette. Et comme disait Hervé Renard, la peur de l'ennui est la seule excuse du travail.

[02:15:25]

Jules Renard pardon, bravo Julien. Tout de suite, le jingle Goosen chez Brisèrent idéologique. N'oubliez pas de suivre selon Monde à comme le fameux compte Instagram. Alors, avant de démarrer sur ce qui a été dit sur cette émission, j'aimerais vous faire part d'une actu qui fait le buzz depuis 19 heures. Ça vient de chez nous, ça vient de Théault, TF1, Top of the Foot ou Kabtane. Larqué a pris position sur papier et là, ça fait le tour.

[02:15:55]

C'est repris partout, entre guillemets. Comme vous avez l'habitude de connaitre, resitue et vous ne connaissez rien savoir. C'est pas vrai. Le capitaine a dit aujourd'hui qu'il a NBP n'a pas sa place au PSG. Ce garçon là a besoin d'une cure de désintoxication pour son football qui est totalement pollué par des gestes inutiles. Aujourd'hui, il veut le ballon dans les pieds pour ridiculiser l'adversaire. Alors que vous êtes d'accord avec Capitaine, est ce que c'est ce que tu fais?

[02:16:19]

D'accord avec tout ce qu'il a dit après? Il n'a pas sa place au PSG, qu'il a besoin de réfléchir à son jeu, qu'il a trop de gestes inutiles dans son jeu. Ça, on l'a dit. Jérôme aussi l'a dit non, il a pas sa place au PSG. Non, il a besoin de faire un petit bilan. Un petit, comme on dit, un petit club. Et peut être. Ouais, il y a beaucoup de fatigue chez lui.

[02:16:43]

Il y a beaucoup d'excuses qui sont acceptables sans problème. Il y a une petite réflexion à faire. Tous les grands sportifs ont des moments où il y a un petit virage dans leur carrière à amorcer. Lui, c'est maintenant. Mais de là à dire que c'est pas sa place au PSG. D'ailleurs, je ne sais pas si Jean-Michel voulait vraiment dire il n'a pas sa place. Peut être. Il voulait dire dans le jeu, il n'a pas à être titulaire.

[02:17:02]

Pour l'instant, je vais parler de ça. Ouais. Ou pour aller plus loin, il pense certainement que son avenir ne sera pas au PSG parce que le PSG, lui, le permet pas. En effet, Risettes peut se faire ailleurs. Voilà aussi pourquoi je pense qu'il y voit ça. Maintenant, moi, je suis un petit peu en désaccord avec lui là dessus. Si c'est ça, je suis en désaccord, mais je saurai sur la mission et la réflexion qu'il doit mener dans son jeu et le fait qu'il y ait trop de gestes inutiles dans son jeu et que son jeu, ce soit la profondeur et pas la balle dans les pieds.

[02:17:32]

Je suis d'accord. Voilà, on enchaîne. Tu parlais tout à l'heure dans ta chronique Julien de la taquinerie Instagram, Taquinerie, Twitter. On va en parler, ça a fait le tour aussi. Je resitue aussi Neymar, qui sort du match et qui dit qu'il met une photo de lui en faisant une grimace qui qui interpelle Alvaro qui dit le roi. N'est ce pas Alvaro? Point d'interrogation. Alvaro répond avec la photo où il y a le duel et le tient par la tête.

[02:17:59]

En même temps, il court. Après, il lui a appris à jeter les poubelles. Allez, l'OM, toujours, Bayan. Le fric du chambrage, d'ailleurs, celle là, oui, mais pas très bien. Un mec de poubelle. Enfin, c'est bien là, en changeant Berber, qu'on avait passé. Chambrage. Tu vois bien ou pas bien vu en Orient traiter avec deux poubelles, alors c'est facile? Non, mais c'est même plus chambrage.

[02:18:22]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Non, non? Bon, tu sais que cette merde. Mais que tu te tenus au bout de la merde, non?

[02:18:32]

Arrête de dire qu'on monte sur mon grand chevaux, sur nos grands chevaux. Après, ça se passe bien avec les mauvais. On est vert. Vraiment désuètes, ces grands chevaux en plus. Joey Saputo a dit à cette émission là On ne peut pas avoir ces expressions là. C'est juste produire du football qu'on peut analyser comme un geste technique. C'est un geste technique, le chambrage. On peut dire il est un moyen drôle de retrouver une suite. Ça ne s'est pas arrêté là.

[02:19:01]

Neymar surenchérit une heure après, il dit et il a oublié, en parlant d'Alvaro, comment on gagne des titres. Voilà la réponse de Neymar et a continué sur le chambrage. Moi, j'aimerais vous interpeller sur une chose et d'ailleurs, beaucoup d'auditeurs m'ont envoyé des messages à ce sujet. C'est que le compte officiel du Paris-Saint-Germain s'est mise aussi à chambrer paillettes. À mon cas, cibler un joueur, alors on connait le chambrage entre clubs comme ça. Comme l'a rappelé Jérôme Thomas, entre par exemple le compte visé, la joueur de Nantes avec le club compte officiel de Rennes.

[02:19:28]

Sauf que là, cette fois ci, je resitue aussi. Le Paris Saint-Germain publie une photo de Florenzi qui gagne mon premier titre et il note lui au moins, il lui a gagné un titre. Il va pouvoir lui au moins va pouvoir remplir son armoire à trophées, faisant allusion à Paillettes. Et ça, ça a été une question posée par un auditeur et j'aimerais vous la pose aussi. Est ce qu'un club peut se permettre de chambrer un joueur adverse et pas une entité?

[02:19:50]

Je pense que ça se fait de plus en plus ça aussi. C'est pas très fin d'ordre du club, ça rappelle le club. Bon, mais c'est pas très fin. Mais à l'arrivée, le PSG a subi du chambrage, de gros chambrage de la part de paillettes. C'est le premier jeu derrière s'enchaine. Oui, mais ça, c'est normal que ça soit les joueurs.

[02:20:05]

Un club, tout ça. Oui, mais à travers nous, on a un titre et un site très vivant derrière le site Internet. C'est donc juste qu'on parle de site. Il faut peut être souligner quelque chose qui a été grave. Pas longtemps que ça a été retiré, mais malheureusement, ça faisait écho à ce qu'avait dit Ero. Une ou deux semaines avant sur le fait qu'il ne fallait pas mettre beaucoup de Marseillais au club. Bah, peut être qu'il faut.

[02:20:30]

Je sais pas. Moi, je suis pas d'accord avec lui, mais il n'empêche qu'on évite peut être ce qui s'est passé sur le site de l'OM, hier, à la fin du match où il y avait écrit. Paris tient sa revanche et ça y est, le site du club a été modifié. Paris tient sa revanche. Attends le site du club qui t'intéresse, c'est l'homme. C'est pas de savoir, c'est que Paris tient sa revanche. Résultat derrière, c'est parce qu'il n'est pas marseillais qu'il a fait là où il y a derrière.

[02:20:52]

Ça a fait un tollé et ils ont changé le titre du club. C'est le minimum quand même qu'ils s'intéressent principalement à ce qu'a fait l'homme. Donc là. Et on attend les Parisiens avec du Barça. Pas changé, ils ont mis après les héros qui contrôlent la commission, qui veut absolument que tout soit au top au niveau digital dans son club. Une boulette de plus, car c'est juste un truc qui m'a fait rire. Un tweet qui a marqué.

[02:21:18]

22H10 Daniel a dit Labrune et non pas l'Orléanais. Ça m'a fait rire quand tu apprends. Oui, tout. Je rappelle que samedi, le produit, le premier épisode de l'aventure sur Snapchat Roussev Exem, sera samedi en ligne sur vous. Ce sera tous les samedis. Après, ce sera beau des voyages scolaires à Toulouse le samedi. Et tu sais quoi, la fête? Un programme bon petit chèque Lamoureux pour bosser un le petit sourire toi, même si on ira rapidement voir toi les paris du weekend sur Winamax pour aller faire jouer avec nous, il en reste trois des membres de l'acteur.

[02:21:50]

Dans Survivor, Jérôme Thomas joue l'île qui reçoit Reince Paul et coach Courbis joue Marseille, qui reçoit Nîmes lundi. On verra s'il je suis. Il en reste 12 12 restant ou s'il reste zéro. Vous pouvez jouer avec nous sur une feuille en cliquant sur Survivor.

[02:22:06]

Bien sûr, tout de suite, messieurs dames, RMC Info et Abreuvoir. 348 48 est jusqu'à 1000 lhumiliation, comme tous les soirs 21 janvier l'acteur Daniel Houssem, Julien, Jorma Vig.

[02:22:24]

Est ce que je peux d'abord passer un message personnel? Je voudrais m'excuser auprès de Jean-Pierre Caillot et de certains présidents qui sont mes potes et qui l'ont dit à l'antenne. Et depuis, Boloré l'a appris. Et vous avez vu ce qu'il a dit? Voilà. Faut pas être copain avec moi, les mecs. Bolloré va se venger sur la pique. Désolé Jean-Pierre. Ceci dit, on va passer tout de suite au cuise, comme on dit en Belgique. Le cuise de l est fait ce soir un matin, sur un groupe dernière, le dernier match de la phase de poules.

[02:22:50]

C'est ce que j'allais dire d'Anima de la phase de poules. Donc lundi, on aura le début des play off avec le règlement des playoffs. Et donc là, il y a un match sans enjeu puisque chaque place comptera dans les huit premiers. Chaque place sera très importante dans les play. Là, nous avons tout d'abord les au sol. Year's, vous allez voir les Hovhannès sur les matchs.

[02:23:12]

Les repas soldeur menés par leur capitaine Daniel Riolo Est ce que tu es toujours là, Daniel? Je suis là un match à gagner. Il est chaud. Evidemment, il est avec sa grande amie Claudia Cardinale di Massimo. Salut tout le monde Zaccardelli, qui a grandi en Tunisie. Exact, mais c'est pour ça qui dispersa. Je n'avait pas joué ça. C'est pas juste pour sa robe et sa coiffure. Alors évidemment, il y a un auditeur. Quand il s'appelle Damien Anoci, il s'appelle Karima.

[02:23:43]

Ah oui, c'est un autre genre d'italien, quoi? Ça arrive à Luca, qui arrive dans Maskimo des Inrocks pendant gravitaires, évidemment. En Farmington, cela va sans dire. Eh bien, en face, il y a une grosse équipe. Ce sont les quenelles. Sectionnant, hein?

[02:24:02]

Si on n'avait pas le temps de terminer le championnat, il était peut être utile de se pencher sur une solution solide si la solitude n'est pas leur crédo, puisqu'ils sont trois. Tout d'abord, le capitaine, notre ami dauto. Comment vas tu? Daudou, Edouard? Tu as l'air en forme. Il est leader après les oreilles, Barragan. Il a envie d'être arrêté. Il a envie d'arrêter le maintenant pour de bon. Il a abandonné Saint-Etienne. C'est pas nouveau.

[02:24:31]

Et son acolyte Jérémy LaPresse.ca? J'aime bien gérer Vieuville. Ouais.

[02:24:40]

En parlant du futur, tu n'as rien compris.

[02:24:46]

Tu fais comme nous, tu fais semblant de comprendre. Il va faire une heure à minuit. Et avec vous, évidemment. Un troisième qui s'appelle Gilbert. Quand un supporteur de Lyon? Bravo Quentin! Quentin, je précise quand il y a un enjeu dans ce match, il y a un enjeu dans le classement final. Oui, les quenelles Sixteen Dreamers, comme les solveur en danger, les a qualifiés pour la phase finale. 8 équipes parmi les 10.

[02:25:09]

Si elle est roco, solveur gagne. Ils peuvent encore monter sur le podium et ça, ça change tout. Pour les playoffs. Mais faut gagner avec 3 points. Avec un travail, il en faut bien plus. 3. Faut gagner pour vous abonner. On s'en fout, grands l'evasion des Lyonnais et les quenelles peuvent encore gagner deux places en cas de victoire. Était alors OK. Alain. Project On va commencer par un petit qui corrige ici duelle Daniel Riolo GIRAM le PS qui Khawaja ici.

[02:25:38]

Joueurs actuels Villeréal, Espanyol Barcelone, Génot, Racing Santander calmait Saragosse. Jean-Jean actuel joue moins quand même. Saragosse vit à Réal Espagnol. Barcelone, Santander, Marseille.

[02:25:57]

Oh là là, ça marche un poil dedans. Me semble que c'est Jérémie Janot. Un poil d'un poil, dit l'arbitre. Un poil, je te jure. Lagnieu, ça s'est joué un poil. Jérémie B. 1 0 pour le GRL. Attention, deuxième duel. Massivement, quoi, comme poil? Je veux pas te le dire parce qu'il est un peu frisaient. Il n'a pas bon goût. Toujours pas Simonneau 12es qui Khawaja ici ou cherchant un joueur actuel?

[02:26:20]

Boca Juniors, Corinthienne, Juventus, Manchester City, Carlos Tevez. Bonne réponse de Massimo. Il est chaud, on va faire un QIX city. Tout le monde joue au site Internet. De quel club doit on cette phrase aujourd'hui? Le joueur a déjà participé à un premier entraînement avec ses nouveaux coéquipiers. Marseille L'OL reste à Madrid?

[02:26:50]

Non, je ne sais même pas de quoi ça parle. C'est une question de Jérôme Thomas. Le joueur a participé à un premier entraînement avec ses nouveaux coéquipiers. Je ne connais pas ça, alors c'est un ancien joueur marseillais. Visiblement, ça concerne quelques clubs, a dit ça à Genois. J'ai de bonnes réponses pour Straumann. Bonne réponse réservée aux joueurs pour cause de divorce. Oui, maintenant, le double double. Vous êtes près le double double. Vous répondez une fois, vous avez droit à une deuxième réponse.

[02:27:20]

Alors, le double double? Citez moi.

[02:27:23]

Vous savez que la Copa América est très grande. C'est pour tout le monde. C'est une très belle compétition, la Copa América. Citez moi une équipe qui a été invitée à la Quataris Mexique, Qatar. Bonne réponse. Bonne réponse de Houssem. Le Mexique ne peut plus compter. 3 Dire et donne moi une deuxième. Je sais plus asiatique, plus riche, c'est plus jamais le chaleureusement. Le Japon, le Japon, le Japon, la Corée, le Japon, la Corée, Japon, Japon, 2 Japon.

[02:27:51]

Bonne réponse 2 points. Les pour les records, ça ne vient pas ensemble d'individus. Ce n'est pas, disent les savants. Une fois que le mec a répondu, il joue tous assez.

[02:28:00]

Le mec, ok, mais attention, là, ça va être un manuel. 4 1, 4 1. Un duel Daniel Jérémy. Qui je fais ici attention? Laval le millénaire. Bonne réponse de Daniel Riolo. À force de rapidité ha ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Je rappelle ses idéaux. Je rappelle aux auditeurs qu'ils ont le droit de jouer quand tout le monde jeu peut être ferroviaire, routier ou maritime.

[02:28:34]

Mon deuxième est le surnom classique que l'on donne à un pote qui s'appelle Yohann. Mon troisième était à la moitié de Kenny Lala et mon tout est entraîneur. Un genre de bruit derrière. Yo yo, yo, yo, yo Gallardo. Non, mais ça peine tellement facile et vachement premier, peut être ferroviaire, routier ou maritime. Mon deuxième est un surnom Vendola. Go, Radiola. Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!

[02:29:02]

Ha! Ha! Ha! Ha! C'est vachement vicieux, car boire de délinquants n'est pas la question. C'est Thomas Jordan 5:1. C'est du dénigrement du travail de Jérôme Thomas. Si ça coince, c'est kif kif. Mouad, vous allez comprendre comme tout le monde joue, quoiquil kif kif. Luxembourg le Maroc, l'Angleterre. J'ai la réponse. Je t'ai entendu dans la rédaction, donc je ne participe pas. Ah oui, honnête. Là, je suis tout seul.

[02:29:30]

Je te rassure, tu vas gagner. Vu le génoises, des cadeaux. Luxembourg le Maroc, l'Angleterre. OK, je vais faire un duel. Jérémie l'apaise, Daniel. Comme ça, on a à égalité le Luxembourg, le Maroc. C'est quoi? Chouette, quoi que kifkif? Le Luxembourg, le Maroc, l'Angleterre, Singapour, l'Iran, le Cameroun? Ah oui, c'était peut être bon, la place, le le? Oui, c'est quoi les surnoms?

[02:30:01]

Bonne réponse de Daniel. Il y a des lions dans le surnom. Le match est terminé. Branlée 6 1, branlée atomisés.

[02:30:09]

Ce qui signifie quand même que sur le fil Rollande les Roco, celui ci passe troisième du championnat. Carmi, est ce que Gilbert, tu peux donner le classement final? Bah, comment on fait pour Brenier, le? l'Iran a gagné le classement final 1er Lutèce Falco 22 points, Calais. 2ème Hollando Magix requalifiées, mais moins bonne différence de buts. Pour l'instant, c'est le troisième grand Ranko soldeur 18 points. Quatrième Celtic Army 18 points, qualifié cinquième de Germanwings, futur vainqueur du tournoi Manziel cap de la Résolvait, Baptiste Lecaplain Niko Jamain 7e quenelle derrière le qualifié Marcella et la belle équipe rallongées a démarré sur.

[02:30:47]

Il y a eu Guissény 8e, la et les deux équipes éliminées qu'on ne verra plus. C'est le Chicago Bulls meilleur et légumes Györ Timothé. On aime pas les phases finales, c'est la revivant revivre ça. Non, tu Jean-Valéry une formule pour ça? Il y a un gros avantage à être premier parce que tu vas éviter plein de barrages à Walcourt. On aura tout ça lundi soir. Demain, l'after sera là dès la fin de la Ligue1, bien sûr.

[02:31:14]

Et jusqu'à minuit. Bonne nuit à tous les week end.

[02:31:19]

Amico!