Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:06]

Ce que dit la revue de presse de Nicolas Tokyo Tempesta, les terrasses et les bars ont donc rouvert une reprise bienvenue pour un secteur d'activité qui aura particulièrement souffert économiquement.

[00:00:18]

Nicolas Barré, vous êtes notre spécialiste. Qu'est ce?

[00:00:24]

On parle moins fort. Julie, pourquoi quelqu'un aurait une aspirine avec un peu de ce qu'on va trouver? Oui, je suis sortie dans un bar et un soir, j'ai voulu aider mon pays. Je me suis dit Nicolas, faut faire un geste, ne pas un geste de patriotisme économique. Allez, va aller le voisinage, toi va boire un panaché. On dirait que ça ne vous a pas trop réussi.

[00:00:55]

Nicolas 16 Quand on commande une pinte de panachée, puis hop, c'est parti, c'est has been. 2 3, 4 5 Ou je suis monté jusqu'à 5.

[00:01:08]

Gorger une heure. Nicolas, tu peux faire des nuits blanches jusqu'à 22 heures.

[00:01:19]

Après 20 ans que j'étais malade, alors j'ai mangé.

[00:01:28]

J'ai mangé un beau cabillaud. J'avais au frigo les vomi en lisant les indices boursiers dans les pages saumon du Figaro. C'est la première fois de mes pages. Saumon du Figaro sentait vraiment le poisson.

[00:01:47]

Tout ça n'a plus rien de lisible, mais reprendra plus avoir va croissant. Bise un jour, j'ai fait pas de barrière. Bientôt, Nicolas violent sa vision, s'interroge sur la situation.

[00:02:13]

Est elle revenue à la normale? Pour le savoir, on va se contacter, se connecter plutôt à la matinale de BFM TV avec Christophe.

[00:02:25]

Bonjour, bonjour et bienvenue sur BFM Télé pour suivre donc avec vous et avec nous en direct, la situation sur Dijon. Dijon, on vous le rappelle, leur rappelle les faits Dijon Dijon, qui est désormais cette plaque tournante européenne mondiale du trafic de drogue. Dijon, qui a été mise à sac par des barbares tchétchènes et maghrebins qui sont venus jusque dans nos bras pour égorger nos fils et nos campagnes. Mais la situation semblait être plus calme, d'après nos envoyés spéciaux sur place.

[00:03:03]

On va en parler. On va en parler tout de suite juste après ce Thingol. On le sent, l'apaisement est revenu. On va retrouver Roi retrouvé à Dijon, Patrick Sauce avec son caméraman Lionel Bolognaises, alors que Patrick Patrick, vous êtes sur place. Quelle est l'ambiance? Patrick sur place? Ecoutez Christophe peu ici, donc à Dijon, où la situation est tout à fait normale, les habitants sortent désormais faire leurs courses en toute tranquillité. Je vous arrête, Patrick.

[00:03:48]

Pardon, mais qu'est ce que nous, Woz? On entend quelques petits bruits autour de vous. On entend Patrick. Les affrontements ont repris. C'est cela. Vous êtes sûr que tout est normal? Patrick et Christophe viennent signaler. Les fleurs poussent, les oiseaux chantent. Et si tout va bien, c'est ce qui se passe. Très bien ce printemps. Sinon, moi. Tirs de balles. Moi, pistolet moi d'un testicule. Nom. Reportage sur Pirateries.

[00:04:26]

Batoul Roustan sur le parquet. Oui, alors, stop. Et c'est donc à Haddou, à Dijon. Je répète tout va bien. Oui, tu Tcheng. Très gentil ambiance printemps. Qu'est ce que vous vouliez pas couper, svp? Un deuxième drame. Le caméraman n'est déjà pas super observèrent. Merci Christophe Bondu. D'une certaine façon, effectivement, la situation est redevenue normale à Dijon. Nous l'avons compris. Julie, c'est Nicolas Canteloup qui a envoyé la sauce.

[00:04:56]

Et qui sait, faire monter la mayonnaise aussi.