Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:04]

Guerre. Vulgaires. Trois jours après le lancement du premier vulgaire, je suis allé à un anniversaire et une des invités que je ne connaissais pas m'a dit J'ai écouté vulgaire. Ce serait trop bien si tu voulais m'expliquer l'orage. Sur le moment, j'ai fait oui. Boniver, c'est vrai. Vous pouvez en me disant que c'est super facile comme sujet, mais en y réfléchissant bien, j'ai réalisé que je ne connaissais rien. L'orage aux éclairs, au tonnerre qui gronde, à la foudre, aux pluies torrentielles.

[00:00:41]

Bah, moi aussi, je voulais savoir. J'ai regardé sur Internet et je vais vous expliquer ce que j'ai compris.

[00:00:46]

Spéciale dédicace à la meute de l'anniversaire de Milo. Alors bien sûr, quand j'ai commencé mes recherches, j'avais en tête tout le temps l'orage, l'eau, désespoir, l'eau, détresse et demi. Mais bon, un moment donné ne va pas se mentir.

[00:00:58]

Vous méritez de meilleures vannes, alors je vais commencer par la fin. Mais les orages, ça a pour conséquence la foudre.

[00:01:04]

Les averses violentes? Tellement, même parfois, si le nuage ne bouge pas, ça peut inonder l'endroit où il pleut.

[00:01:09]

Des rafales de vent allant jusqu'à 140 km heure et donc parfois pire, des tornades. J'aime bien orages, mais clairement, je sais que c'est des salauds qui ravagent tout sur leur passage.

[00:01:19]

Aujourd'hui, on va se concentrer sur les éclairs et le tonnerre. Si vous le voulez bien.

[00:01:22]

Mais avant de pouvoir comprendre ça, il faut que je vous explique les nuages à la base des nuages. Y'a de l'eau comme le groupe tragédie.

[00:01:34]

Beaucoup de tragédie, beaucoup de l'eau sur notre planète.

[00:01:38]

Il y a maintenant plein d'endroits dans la mer, les lacs, les fleuves et rivières, la neige, les pistaches, ma grenadine, ton pastis, bref, tout un tas de réserves naturelles et un peu moins naturelles. Voilà ce qui se passe. Le soleil tape sur la terre, elle se réchauffe. Du coup, l'air se réchauffe aussi et l'eau qu'il y a partout, elle s'évapore et devient donc un gaz. C'est la vapeur d'eau. Et cette vapeur d'eau, elle monte dans le ciel avec l'air chaud.

[00:02:01]

Plus ce mélange s'élève dans le ciel comme une montgolfière, moins l'air arrive à supporter la vapeur d'eau. En gros, c'est comme si l'air chaud et la vapeur d'eau faisaient Pékin Express au début du voyage. Ça se passe bien, c'est hyper fluide.

[00:02:11]

Mais au bout d'un moment, les problèmes arrivent et ils ne peuvent plus attaquer coûte que coûte.

[00:02:16]

Et voilà, le problème principal, c'est que plus on monte dans le ciel, plus accueille. Alors pour que ça se passe bien entre l'air et l'eau, l'eau fait des concessions et décide de changer. En fait, sous la barre des zéro degrés, certaines particules de vapeur d'eau. Pas toutes. Quand elle se perd un peu le cul, elle décide de former des petits groupes pour se réchauffer. Et quand elles se mettent ensemble, ces particules de vapeur d'eau deviennent des gouttelettes, donc de l'eau liquide.

[00:02:39]

C'est ça qui crée les nuages des amas de gouttelettes dans l'air chaud qui montent très, très haut dans le ciel, très froid comme elles réfléchissent la lumière du soleil depuis la terre. On voit quelque chose dans le ciel et ce quelque chose, ce sont les nuages. Des fois, ils ont des formes de moutons. Mais des fois, ça peut être autre chose. Des fois, on voit quelqu'un qui dort fort. On voit aussi un gâteau.

[00:02:56]

Des fois, on voit d'autres trucs. Bref, plus l'air chaud et la vapeur d'eau et les gouttelettes montent dans le ciel, plus. Accueil à partir de moins 20 degrés, d'autres particules de vapeur d'eau se regroupent et elles cristallisent. Elles gèlent plus. Un nuage est rempli de gouttelettes et de particules glacées. Plus il est sombre et moins il laisse passer de lumière pour nous, mais aussi plus de chances de prendre un grand.

[00:03:20]

Oh, et alors? A un moment, la température, les nuages arrivent à s'équilibrer avec celle de d'Aure, les gouttelettes tombent et ça fait de la pluie, mais si ça arrive pas à réguler la température entre le nuage où il fait chaud et dehors où il fait froid et qu'il y a toujours une grosse différence, le nuage il continue de se créer et de monter un nuage peut faire plus de 10 000 mètres de hauteur. On ne va pas tous les nuages, mais juste les nuages qui font les orages.

[00:03:41]

Les cumulonimbus. Parce qu'il faut avoir un truc sur les nuages, c'est qu'ils ont tous des noms cool, un peu comme les enfants d'Angelina Jolie et Brad Pitt.

[00:03:48]

Il y a des cirus, des altocumulus, des stratus, etc. Etc. Evoquée à celui qui fait les orages, le cumulonimbus.

[00:03:57]

Et en vous disant ça, je réalise bien que tout leur nom foodtruck dans les Pöttering instinctivement un cumulonimbus surréaliste, un nuage. Toujours est il que c'est une accumulation de Nimbus. 2000 le balai volant doit rebooter, se terre pour gagner la coupe de feu.

[00:04:11]

Ben oui, mais c'est pas ça un cumulonimbus.

[00:04:17]

C'est un très, très, très, très, très, très, très gros nuage, très haut, très large. Ils peuvent faire des kilomètres de large et donc, comme je vous l'ai dit, faire entre 14 et 18 km de haut pour donner une image. Paris Entre la porte de Saint-Cloud et la porte des Lilas, ça fait 12 km à vol d'oiseau. Imagine le nuage, il est plus grand que Paris. Si tu mets Paris à la verticale et que t'as pas mal d'imagination ou beaucoup de pognon à utiliser bêtement.

[00:04:39]

Bon, reprenons un autre cumulonimbus titre commençait, l'air chaud monte et il y a pas mal d'humidité. Pour rappel, le nuage est composé de la vapeur d'eau, des gouttelettes et des cristaux de glace. Du coup, au contact des cristaux de glace qui se sont formés, des gouttelettes gèlent aussi et viennent s'agréger aux cristaux de glace. Les cristaux de glace. Du coup, ils grossissent, grossissent, grossissent et ils deviennent trop lourds pour l'air. Du coup, boum!

[00:05:01]

Ils chutent, ils dégringolent dans le nuage.

[00:05:05]

En chutant, il frôle ou frotte des gouttelettes et en faisant ça, il est pickpocket de leur charge électrique négative.

[00:05:11]

Attention arcade à être présents à bord.

[00:05:14]

Les gouttelettes disparaissent dans leurs délires. Elles ne font pas gaffe. Elles ont leurs écouteurs, elles écoutent de la musique et elles continuent de monter vers le haut du nuage en escalator. Sauf que ce qu'elles ne savent pas, c'est qu'elles ont plus que des charges positives et en haut du cumulonimbus. Au bout d'un moment, on ne trouve que des gouttelettes sans charge électrique négative et en bas du nuage, donc que des cristaux gelés qui ont plein de charges négatives.

[00:05:33]

Pour résumer en haut, il y a du plus et en bas, y'a du mois.

[00:05:36]

Et c'est cette attraction répulsion qui crée l'électricité. Et vous savez, c'est comme les aimants le plus et le moins s'attirent, le moins et le moins se repoussent. Le plus et le plus se repoussent aussi. En fait, c'est comme si le haut du nuage et le bas du nuage, ils avaient très envie de se pécho, mais qu'ils étaient dans une soirée où plus de trois personnes, donc en haut du nuage. Le positif envoie de l'électricité pour allumer le bas du nuage.

[00:05:56]

Le négatif, le bas. Il a envie de séduire le haut, alors il envoie lui aussi des signaux.

[00:06:00]

Il lui fait des petits clins d'œil, il envoie l'électricité.

[00:06:03]

Sauf qu'entre eux, il y a une grosse couche de nuages neutre qui, à tous, sont positifs et sont négatifs à égalité. Et surtout, qu'il n'a pas compris qu'elle dérange et qu'elle devrait rentrer chez elle parce qu'elle les empêche de se pécho. Pour l'électricité, cette grosse couche de nuage neutre, elle est un peu relou. C'est un peu l'équivalent de Stéphane Stille. Il était une grosse couche de nuage neutre. Et alors, un moment Bîmes, le haut du nuage et le bas du nuage.

[00:06:23]

Il décide de son Kalkhu de l'air neutre qui tient la chandelle et il se pécho. L'électricité qu'il envoie de chaque côté se rejoignent. Et là bas, ça fait un coup de foudre. l'Éclair, quoi.

[00:06:37]

En fait, un éclair, c'est juste deux bouts de nuages qui se font un bisou.

[00:06:40]

C'est mignon, mais ça, c'est l'éclair dans un nuage. Parfois, il y a des éclairs entre deux nuages. Ça marche pareil. C'est juste un bas de nuage, draguent le haut d'un autre nuage que le sien. Mais parfois aussi, il y a des éclairs entre le sol et un nuage. Il faut savoir que les nuages, ils ont un peu polyamoureux, tels qu'ils peuvent draguer le haut des nuages, mais ils peuvent aussi draguer le sol. Et c'est ça qui se passe.

[00:06:56]

Le bas du nuage, qui contient surtout des charges négatives, fait aussi de l'œil au sol qui est à la base neutre, c'est à dire qu'il y a autant de charges négatives que positives. Le bas du nuage. Comme il est rempli de charges négatives, les charges négatives qui sont dans le sol sont repoussées plus profondément dans la terre comme pour les aimants, donc en surface de la Terre, il reste plus que les charges positives. Ça laisse toute la place à l'attraction entre le bas du nuage négatif et le sol positif pour qu'ils s'envoient mutuellement de l'électricité l'un vers l'autre.

[00:07:21]

Et à un moment, boum! Les électricité se rejoignent, ils se font un bisou. Ça fait un éclair, mais ils ont tellement envie de se pécho le soleil nuage qu'ils se retrouvent à l'endroit le plus proche entre eux. Donc le plus haut dans le ciel. Pour nous, c'est pour ça que souvent, les arbres, les rochers des églises, les joueurs de basket sont souvent foudroyées.

[00:07:38]

Et que donc, si vous êtes dehors pendant un orage, restez pas debout sous la pluie au milieu de rien. Ne vous cacherai pas non plus sous un arbre pour regarder des éclairs, quoi, vous risquez de vous faire foudroyer sévère. Et ça, c'est pas cool, même si franchement, j'avoue, c'est trop beau les éclairs. En général, quand on est chez nous et y a des éclairs, on ouvre des fenêtres en grand et on se cache sous la couette parce qu'on a les pétoche du tonnerre.

[00:07:55]

On aime bien quand même le tonnerre. C'est le bruit qui est créé. Quand les éclairs se forment et que les charges électriques se font un bisou, ça crée un choc, une onde dans l'air et ça fait un gros bruit, un bruit de protons.

[00:08:07]

Mais il faut être honnête aussi. C'est vrai que c'est un peu maléfique.

[00:08:11]

En général, il arrive à nos oreilles un peu après qu'on ait vu l'éclair parce que la vitesse de la lumière est plus rapide que la vitesse du son. En gros, la vitesse de la lumière, c'est Usain Bolt et la vitesse du son. Bastien Papille, avec des chaussures à scratch, baisse. La vitesse de la lumière est tellement rapide qu'on voit en quasi direct, même si l'éclair est loin.

[00:08:29]

Le son, lui, il parcourt 340 mètres par seconde. Bon, pour savoir à combien de kilomètres est un orage, il suffit de compter le nombre de secondes entre le moment où vous voyez l'éclair et celui où vous l'entendez. Si c'est 10 secondes, il est à 3 km 400. Si c'est une seconde, c'est que vous devez courir vite. Et allez, gratteur Véga, parce que c'est votre jour de chance.

[00:08:46]

Franchement, vous êtes passé pas loin de 1000 au poker? Oui, 1000 à la roulette.

[00:08:50]

Oui, oui, oui, 40.000 euros en France et environ un million de coups de foudre par an.

[00:08:59]

Et encore, je n'ai pas compté tous ceux qui étaient amoureux. Juste comme ça. Pour info, un éclair peut faire plusieurs kilomètres de long, mais seulement quelques centimètres de diamètre. C'est une sorte de gros spaghetti céleste.

[00:09:08]

Voilà ça, c'était les orages. Mais en vulgaire. J'espère que la copine de Médoc, au bout du coup, le cunnilingus est un nuage aussi. Non, Stéphane, tu confonds ça. C'est un truc de septième ciel.

[00:09:19]

PS Dans le prochain épisode, on parlera du livre Le rouge et le noir de Stendhal.

[00:09:24]

Et sinon, moi, je m'appelle Marine Bengtsson. J'ai écrit à enregistrer ce podcast sur mon iPhone pendant le confinement, d'après des articles et des vidéos dont tu pourras trouver les références en lisant les petites infos qui l'accompagnent. Il a été réalisé avec amour par le merveilleux Guillaume d'ERA, qui en a aussi fait la musique, les illustrations et la création graphique de la fabuleuse Juliers de poneys. Je les remercie tous les deux. Enfin, abonnez vous pour ne rater aucun vulgaire.

[00:09:44]

N'hésitez pas d'ailleurs à mettre des étoiles, à commenter, à vous abonner à mon Instagram et aussi à bien vous brosser les dents tous les jours. C'est hyper important. Gros bisou et merci.