Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:00]

Antiphishing membres font moi ving et alors je suis pour une Fagnolle intersexe 10Go Lanfains m'emballe de Sparkling Kanam Yedioth Reaction Theorem, pas toujours évident de dégaines Plos One That Bridages no, les Golden FOMO Bas Fonds News Wave. Nos boîtes, nos excuses. Mon texte Wincor One Block Could Be Décohérence devra au coeur des jeunes et de bon de projet.

[00:00:24]

The Way From the Land a été interrogés, car rattachés à Granda vulgaire.

[00:00:40]

Ces vulgaires. L'autre jour, j'ai regardé un documentaire passionnant sur l'histoire des trafics de drogue sur Arte, dans lequel le narrateur paraît simple de l'histoire du trafic de drogue, et c'est logique. Ecoute, si tu ne suis pas dès le début, on ne va pas y arriver. Stéphane, concentre toi, merde. Bon pour les autres, ça parlait de l'histoire du trafic de drogue, oui, mais aussi de la prohibition et la prohibition. J'en ai entendu parler, c'est vrai, mais je ne savais pas bien de quoi il s'agissait.

[00:01:20]

Oui, oui, la prohibition hochant la tête en bougeant mes sourcils un peu dans tous les sens. Ces genres où ce fameux courant de pensée qui a eu lieu en Grèce ou aux Etats-Unis. Voilà, je l'avais sur le bout de la langue.

[00:01:35]

Ça ne pouvait pas continuer. Alors j'ai regardé sur Internet et je vais vous expliquer ce que j'ai compris. Pas à toi, Stéphane Atwater. Depuis la prohibition, c'est l'action de prohiber prohibée. C'est un verbe transitif et comme vous vous en doutez, je sais parfaitement ce qu'est un verbe transitif. Mais si vous savez, c'est un courant de pensée qui bons-enfants tout cas prohibé. Ça veut dire interdire quelque chose par voie d'autorité. Légalement, l'amendement numéro 18 de la Constitution des États-Unis, qui a été voté en 1917, promulgué en 1919 et donc actif en 1920, interdisait des sculptures de ballons dangereux, de l'alcool au moment.

[00:02:14]

L'amendement est promulgué. Ça fait 100 ans que plein de gens luttent contre la consommation d'alcool parce que les Etats-Unis sont vraiment dépassés par le nombre d'alcooliques. Quand ils ont leur paye, les hommes vont boire des coups dans les Salloum et il y a une mode pour les alcools forts. Avant, il buvait toute la journée de la bière à 2 degrés d'alcool. Mais là, c'est passé whisky. Du coup, ça les assomme encore plus humain. Mais en gros, les mecs sont bourrés tout le temps, ils travaillent mal, ils sont violents et leurs épouses qui subissent aussi des viols conjugaux.

[00:02:38]

En plus des tâches domestiques. D'habitude, je dirais heureusement que ça n'existe plus aujourd'hui. Des hommes violents qui battent et viole leur femme. On a tellement évolué en son temps, c'est dingue. Pour lutter contre ce fléau, des ligues de femmes se créent et des associations d'hommes prônant l'abstinence aussi. Ils ont tous et ils ont tous des raisons différentes de s'engager contre l'alcool. La religion, bien sûr. C'est vilain de boire la productivité quand t'es bourré, de travailler moins bien et même des raisons de nationalisme.

[00:03:05]

De nombreux Européens se sont installés récemment aux Etats-Unis, notamment des Allemands qui montent plein de distillerie, et les Américains, qui sont là depuis un moment, voient d'un mauvais oeil. Ils disent les vrais Américains n'ont pas besoin de boire. L'histoire montrera plus tard que les Etats-Unis n'ont visiblement pas besoin non plus d'un vrai président. Oui, Stéphane, je parle de Donald Trump.

[00:03:23]

Alors moi. Quand arrive la guerre 14 18, les Américains se mettent à détester l'Allemagne pour des raisons que j'ignore. Nomarques si tant la guerre 14 18 n'est pas un courant de pensée. Bref, ils se servent de cette aide. Une naissance pour l'Allemagne pour appuyer la lutte contre l'alcool. Et ça finit par marcher. L'amendement est voté et le vol Stad Act interdit la fabrication, la vente et le transport de toutes boissons contenant de l'alcool. Et là, ça devient une sorte de vaste blague.

[00:03:50]

Effectivement, les salauds Deferm, certains se reconvertissent quand même. Il y en a plein qui vendent des sodas ou qui deviennent des magasins de glaces Shangri, mais surtout des bars clandestins. Les speakeasy se créent aussi. Cette loi, elle autorise des breuvages médicaux et du vin pour des cérémonies religieuses. En gros, on pouvait se faire prescrire du whisky médicinal. Donc il y a eu plein de gens qui étaient soudainement malades et les stocks de commandes de vin de messe ont explosé aussi.

[00:04:16]

D'un coup, il y a plein de mecs qui sont devenus rabbins comme ça. C'est des génies, les Amerloques. La loi autorisait aussi de finir les stocks qu'on avait avant. Du coup, a un resto qui avait vu venir le coup et qui a fait des réserves et avec qui ils ont pu tenir les 14 ans qu'ont duré la prohibition. C'est long. 14 ans que dans ces Greta Tandberg moins 3 ans, on perd You with an pardon a OJD.

[00:04:36]

Alors certes, officiellement, il y a une baisse de l'alcoolisme, mais quasi simultanément à la promulgation du vol, cet acte, une contrebande d'alcool se met en place. On importe de l'alcool du Canada, d'Amérique du Sud, d'Europe, de Saint-Pierre-et-Miquelon et d'autres en fabriquent eux mêmes aux Etats-Unis. Et tout le monde le sait. Les policiers, les juges et les politiciens, tout le monde, même le président. D'ailleurs, il organise deux fois par semaine chez lui des soirées poker où le whisky coule à flots.

[00:05:01]

La prohibition crée des gangs qui répondent à une énorme demande d'alcool et ça génère un fric dingue. Les ténors du crime organisé ne sont pas inquiétés, car ils reince tout le monde, les flics, les maires, les juges, les politiciens. Et aussi parce que quand cette loi a été votée, très peu d'argent a été alloué à son application. En gros, au bureau de la prohibition, il y avait un agent pour 76.000 habitants, donc c'est vraiment pas beaucoup.

[00:05:21]

Et celui en général, pas du tout formés. Ils tiraient sur tout ce qui bougeait des innocents. Et souvent, ces mecs étaient corrompus eux aussi. Du jour au lendemain, des tas de flics arrivaient au bureau avec des manteaux de fourrure, des bagues avec des diamants, des grosses bagnoles toutes neuves. Visiblement, l'argent, ça rend pas malin et surtout, ça te fait un look de merde. Moi aussi, ça a créé dans la population un vrai désamour des autorités qui se dit tous pourris et qui constate qu'il y a beaucoup de tueries à cause des gangs.

[00:05:45]

Pas vraiment de répression. Et aussi qu'en réalité, ça n'arrête pas vraiment l'alcoolisme. D'ailleurs, certains deviennent aveugles, d'autres perdent. Leurs pieds ou leurs mains, d'autres meurent parce qu'il arrive que l'alcool de contrebande soit de très mauvaise qualité. Avec des trucs vraiment pas cool, du dissolvants, de l'alcool de bois ou, pire, du caprice. Parmi les contrebandiers les plus connus, on compte notamment le légendaire Al Capone, surnommé Scarface, en hommage à l'oncle de Simba.

[00:06:10]

Et lui, il sera mis en prison par Eliott Ness.

[00:06:16]

Oui, le fils du monstre du LOSC en personne, mais pas pour la prohibition, car il n'a jamais réussi à prouver l'implication d'Al Capone. À la place, il le coffre pour fraude fiscale. Il était con. Alors pour s'en sortir, il a même pas tenté de plaider la phobie administrative. Ça a duré comme ça pendant 0,76. Greta Tandberg, 14 ans, en interview. Et en 1933, le président Roosevelt abrogera finalement le vol. Cet acte avec un amendement.

[00:06:40]

Le 21ème qui annule le 18ème. En réalité, eu beaucoup de morts. Ça n'a pas toujours ému l'alcoolisme. Et surtout, il y a eu une énorme crise économique qui est arrivée. Le président a vu qu'en autorisant l'alcool, il pourrait le taxer et récupérer de l'argent. En ces temps difficiles, encore aujourd'hui, certains États américains ont des politiques très strictes concernant la vente et la production d'alcool. Ils sont en revanche très peu stricts sur la production de films Marvel.

[00:07:03]

Mais comme quoi, ça ne se joue à rien. Voilà, ça a été la prohibition. Mais en vulgaire.

[00:07:09]

Mais du coup, les films qui était bourré? Probablement Stéphane. Mais rendons blanc. PS Dans le prochain épisode, on parlera de Forte Knight avec mon invitée Laura Domange. Ah et sinon? Moi, je m'appelle Marine Bengtsson. J'ai écrit à enregistrer ce podcast sur mon iPhone pendant le confinement. D'après des articles et des vidéos dont tu pourras trouver les références en lisant les petites infos qui l'accompagnent, il a été réalisé avec amour par le merveilleux Guillaume Béral, qui en a aussi fait la musique.

[00:07:35]

Les illustrations et la création graphique sont de la fabuleuse Juliers de poneys. Je les remercie tous les deux. Enfin, abonnez vous pour ne rater aucun vulgaire. N'hésitez pas d'ailleurs à mettre des étoiles, à commenter, à vous abonner à mon Instagram et aussi à bien vous brosser les dents tous les jours. C'est hyper important. Gros bisou et merci.

[00:07:54]

GUÉZENNEC This Week You to Watch, l'architecte CRÉPUQ McBeal, du nom de Lesmoyens Kroenke Sweet Sex prend N-1, Hélène Yolo, une jeune Américaine avec son second long voyage, n'endosse de marche Lengelé et Claude Bayou Spence Blé fefans.