Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:01]

Cet été, je vous fais écouter ou réécouter les meilleurs podcast, chose à savoir bonjour à tous. Aujourd'hui, je vous propose de voir ce qu'est le déshabillage paradoxal. Alors j'ai hésité à traiter de cette question sur la chaîne Santé. Et puis, je me suis dit que cela valait le coup. Vous en parlez ici parce que finalement, vous allez le voir. Même si l'explication est liée à notre organisme, le déshabillage paradoxal est un comportement qui nous concerne tous.

[00:00:24]

Mais de quel comportement s'agit il? Et bien, cette curieuse formule de déshabillage paradoxal vise celui des victimes d'hypothermie, c'est à dire ceux d'entre nous qui subissent une baisse anormale de la température. Une baisse si importante qu'elle ne permet plus à l'organisme d'assurer correctement les fonctions vitales. L'hypothermie peut être de différente gravité. On dit qu'elle est modérée entre 35 et 34 degrés moyenne entre 33 et 32 degrés et grave si elle est en dessous. Enfin, sous 28 degrés, le cœur risque tout simplement de s'arrêter.

[00:00:53]

Mais avant cela, le corps va réagir. Il va lutter pour faire remonter la température, au moins pour maintenir sa chaleur. Ainsi, on note des gros flottements, une accélération du rythme cardiaque et de la respiration. Les vaisseaux sanguins vont alors se resserrer aux extrémités pour préserver les organes vitaux en redirigeant le sang des extrémités vers le cœur et les poumons. Mais si ces mesures ne suffisent pas, une nouvelle phase va s'enclencher. Celle de l'épuisement à ce moment là.

[00:01:18]

Et on ressent de la somnolence, des vertiges, un ralentissement du cou et des confusions. Et c'est précisément à ce stade que peuvent intervenir des réactions paradoxales. Des réactions parmi lesquelles des bouffées de chaleur deviennent d'où et bien des muscles resserrant les vaisseaux sanguins, ils se relâchent. Conséquence le sang qui était jusqu'à ce stade retenue dont les organes vitaux afflue. Et face à cette sensation trompeuse de chaleur. Certaines personnes confuses se déshabillent. C'est ce que l'on appelle le déshabillage paradoxal.

[00:01:48]

Sachez qu'il s'agit souvent du dernier geste avant la mort. S'ensuit le plus souvent un évanouissement, puis la respiration et le cœur s'arrête. Alors, que faire en cas d'hypothermie? Eh bien, contrairement à un réflexe naturel, il ne faut pas frictionner la victime. Pourquoi? Parce que cela va envoyer le sang froid vers le cœur, ce qui contribuera à faire baisser encore plus la température avec potentiellement un arrêt cardiaque. Donc, un problème d'hypothermie, ce combat plutôt de façon passive, c'est à dire en mettant la victime en situation de se réchauffer elle même, en la plaçant dans un environnement où la déperdition de sa chaleur corporelle est la moins importante.

[00:02:22]

Par exemple, sous une couverture de survie qui limite les pertes de chaleur. Sinon, bien sûr, à l'hôpital, un réchauffement actif pourrait être effectué par perfusion, lavage d'estomac ou en inhalation d'oxygène. Réchauffez.

[00:02:39]

Applegate maintient la pression Peutinger récupère de sa poche pour coincer le motard McTavish Tall sont à Abéché. Bekamenga, maire Synchro? Oui, oui, Max mosaïste, nos Segall.