Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:00]

Retrouvez historiquement votre tous les jours de 16 heures à 18 heures sur Europe1 et en podcast sur Europe1.fr.

[00:00:12]

16H18 Henrotin Stéphane Bern et Matthieu Noël historiquement vôtre. Bonjour, je suis Matthieu Noël. Cette saison, la famille s'agrandit et c'est avec une émotion indicible que travaille d'ailleurs ma voix probablement chevrotante que j'accueille à mes côtés cette année l'emblématique animateur de Secrets d'histoire sur France 2, élu 57 fois au bas mot, animateur préféré des Français, auteur bientôt à la Pléiade d Pourquoi de l'histoire?

[00:00:40]

Il est aussi le patron, le parrain, le Don Corleone du patrimoine français. Bienvenue à vous, Stéphane Bern.

[00:00:46]

Merci Mathieu pour cet accueil chaleureux. Bienvenue à vous qui nous écoutez chaque après midi, de 16 heures à 18 heures. Avec Mathieu, on vous donne rendez vous. Historiquement, peut se cultiver sans pour autant se démettre en neurones.

[00:00:58]

L'histoire Edith, la grand, lamoyenne, l'insolite. Celle qui nous raconte aussi notre époque et nous permet de mieux la saisir. L'histoire, enfin, Stéphane, qui nous aide à mieux nous propulser dans l'avenir avec des effets spéciaux.

[00:01:09]

Vous l'entendez digne des plus grands studios d'animation hollywoodiens. Et oui, chaque jour, c'est à travers trois personnages que nous allons aborder une thématique à trois personnages historiques qui auront toujours un point commun, même si parfois, ils sont durs à trouver, par exemple. Mathieu, quel est le point commun entre vous, Voltaire et George Clooney?

[00:01:29]

Bogossitude? Non.

[00:01:32]

On vous a menti sur vous même dans le café Voltaire? Départ canon? Oui, Voltaire buvait. Selon les estimations, entre 40 et 50 tasses de café par jour, presqu'autant que nous pour préparer cette nouvelle émission tous les jours, de 16 heures à 18 heures. On va vous raconter le destin de trois personnages qui n'ont rien à voir, mais qui ont tant à montrer.

[00:01:54]

C'est ce que vous dites cette cette première. Nous en avions conscience. Il fallait frapper un grand coup en attaquant d'emblée avec des personnages très forts, en quelque sorte des stars de l'histoire. Or, quand on parle de stars de l'histoire, à qui pense t on immédiatement? Stéphane Guénard, la reine des veranda, ce n'est pas ça. On avait dit non, c'est comme ça. Comment payer votre solde de l'impôt sur la mort? Aujourd'hui, comme dirait le duc, vous connaissez le duc de Boulogne, évidemment, qui ne connaît pas le duc de Boulogne, numérotés sans mortier que des numéros 10 dans notre team aussi stéphanois.

[00:02:25]

Aujourd'hui, nous vous parlons des trois numéros 10 qui ont fait l'histoire Louis 10, le Hutin Auto d'X 86 et le LV1 exactement théâtralement, qui aimait la guerre, mais aussi le sexe.

[00:02:38]

La choses cachées préfère avec l'infanterie et les pieds paquets. Un sacré personnage.

[00:02:45]

Et bien sûr, pour finir, le plus célèbre numéro 10 contemporain Zinedine Zidane. Vous aimez le foot? Stéphane, est ce que vous aimez taquiner le cuir? J'aime bien Tallien. Bien.

[00:03:01]

Au programme historiquement vôtre cet après midi, comme un écho à cette brochette de personnages, une brochette bigarrée de séquences toutes plus gratinées les unes que les autres. Notre historienne Clémentine Portier Kaltenbach, qui nous entraînera dans l'intimité souvent agitée des grands de ce monde. Stéphane, il est vrai que les grandes figures de l'histoire avaient un cœur, mais aussi d'autres organes qu'il utilisait sans parcimonie. Napoléon ne disait il pas Joséphine?

[00:03:27]

D'aucuns ont des aventures. Je suis une aventure. Vous avez visiblement accès à des sources historiques et graphiques inédites. Je ne connaissais pas. Cette citation surprend, oui. Au programme également de ces deux heures, mon cher Mathieu, l'enquête de David, qui s'est développée sur les origines d'un objet. Et quel goujat! Aujourd'hui, n'est ce pas, David? Nous partirons à la découverte de la première.

[00:03:48]

Prothèses mammaires de l'historie la porter.

[00:03:51]

On se serait passé de un tube. On mesure également à Berne Birla, ce jeu qui vous permettra chaque jour de vérifier si Stéphane Bern s'y connaît vraiment mieux que vous en histoire ou si c'est juste une légende qu'il entretient habilement. Vous êtes prêt à relever le défi? Stéphane avait vraiment le choix. Si vous m'aviez dit non, ça aurait été génèreront, vu qu'on ne peut pas restructurer l'émission maintenant, c'est trop tard.

[00:04:11]

Historiquement, votre saison 18 ce matin, Stéphane Bern et Mathieu Hystériquement vont être est l'étincelle qui va allumer chaque jour la mèche de notre émission Le starter, qui va amorcer la pompe du savoir.

[00:04:26]

Il doit être ravie de nous rejoindre, surtout après de si poétiques comparison. Mathieu Bonjour David. L'obèse Bonjour, bonjour.

[00:04:34]

Alors on va avec vous remonter le temps aux origines d'une pratique, d'un objet ou d'un phénomène. C'est exactement ça. C'est exactement ça. Et aujourd'hui, je vais commencer si vous voulez. Mais bien vous vous voulez bien en vous parlant d'un talent que j'ai. Moi, j'ai le pouvoir d'expliquer très précisément pourquoi les gens sont moches. Par exemple, par exemple, moi, j'ai plein de défauts, mais j'en ai un principal, c'est que j'ai un trop grand espace entre mon nez et ma bouche.

[00:04:58]

C'est comme ça, c'est moche et ça me complexe un petit peu. Mathieu et Stéphane. Je ne vois pas pourquoi vous vous auriez des complexes. Mathieu Vous ressemblez à une sorte de Don Quichotte sexy du 11ème arrondissement.

[00:05:08]

C'est bien vu et bien précis. Et vous, Stéphane, vous êtes né sous de Gaulle, mais vous avez une peau de milliers de Millennials.

[00:05:13]

C'était quand même assez énervant.

[00:05:15]

Au temps du général de Gaulle, c'est très rare.

[00:05:23]

Mais lorsque le monde était en noir et blanc, en tout cas, en tout cas, moi, je suis complexé et donc ça m'a donné envie de m'intéresser aux autres complexes et en particulier à la taille des seins, qui est peut être le complexe numéro 1 de l'humanité. D'autant plus que pendant longtemps, il n'y avait rien à faire. Les gens qui avaient des petits seins, ils avaient des petits seins. Et puis voilà. Mais aujourd'hui, il y a les seins en silicone.

[00:05:43]

J'en ai apporté un d'ailleurs, comme on disait. Alors, pour que vous puissiez voir quel bel objet vous fait passer, je le touche pour après la fin de ma vie, Stéphane.

[00:05:49]

Généralement, c'est dans des jambes comme chez moi.

[00:05:54]

J'aurais été dupé. Oh mon Dieu que je l'ai rappelé les 06 chaque année dans le Stéphane Whitacre tâtait avant. C'est assez remarquable tout de même. Il est texturée, celui là. Voyez un modèle exactement.

[00:06:07]

Ça coûte à peu près de 200 euros. Mais bien sûr, comme on disait alors, il faut le savoir faire pour le meilleur, alors que pour quelqu'un, on ne peut pas faire ça. Ça fait boule, résisteraient, c'est chez soi.

[00:06:15]

Chaque année dans le monde, il y a un million cinq cent mille femmes qui se font refaire les seins. 1 million, 500 000. Vous donner une idée, c'est 35 fois la population de Gennevilliers, dans les Hauts de Seine. Donc voilà, vous vous imaginez. Gennevilliers, c'est déjà pas une ville radieuse, même si certains l'appellent la petite Venise du périphérique. Vous imaginez qu'il y a 35 fois plus d'habitants à Gennevilliers? Autant vous dire qu'on est dans la promiscuité.

[00:06:34]

Et en plus, tous ces habitants, ce sont des femmes avec des seins en silicone. Et là, vous visualisez bien parce que sinon, je vous connais.

[00:06:40]

Vous pas.

[00:06:41]

Alors moi, ce que je me suis demandé, c'est qu'est ce qui s'est passé entre le moment où il y avait zéro personne qui avait des seins en silicone? Et aujourd'hui, on peut remplir des villes des Hauts de Seine avec pour le savoir.

[00:06:51]

Je suis allé à Stone, au Texas, à Austin, au Texas, avec le budget de repas parce que c'est un petit peu serré sur l'émission. Donc j'y suis allé pour mon plaisir et je trouve que ça tombait bien.

[00:07:01]

Je ne sais pas si vous connaissez You Stone. Non, non, c'est abominable. Rien que d'en parler là, ça me rend triste.

[00:07:08]

Mais il y a quand même une chose bien. Dégustons, c'est qu'il y a un vieux monsieur là bas qui habite et qui s'appelle Thomaz Bix. Je suis allé l'interviewer et donc vous pouvez entendre sa voix Mestach plus tard.

[00:07:17]

Bousbecque Salamé se bat avec la force. Ça va plonger pour rien. Ça, c'est de l'anglais.

[00:07:27]

Mathieu, vous êtes un homme lettré. Est ce que vous avez compris ce que Tom explique? Je suis Thomaz Begue. Et puis, je suis le seul survivant de l'équipe qui a placé la première prothèse en silicone en 1962. Mais c'est exactement ça. Mais les autres de leur exploser la gueule. 1962, c'était très longtemps après. Évidemment, il y a eu ce qu'on appelle la Silicon Valley, exactement, et ses essais.

[00:07:48]

Et c'est tout à fait les Oscars. Je vous félicite pour votre niveau d'anglais. C'est très, très bluffant. Avant les années 60, il y avait quand même eu plein de tentatives pour rendre les seins des gens plus gros. Mais en y mettant des trucs qui étaient vraiment pas faits pour être dedans, comme par exemple de l'ivoire, du cartilage. Vous savez, ce pouvoir est prohibé? Oui, et surtout pas dans les jambes des éponges et surtout du silicone.

[00:08:11]

Injectée directement, directement dans le sang, dans les seins, ça marchait vraiment pas très bien et en plus, c'était dangereux. Mais là, on est au début des années 60 et c'est le moment où, dans les hôpitaux, on a commencé à remplacer les bouteilles en verre qui contenaient le sang pour les transfusions par des poches en plastique. Donc, c'était un peu nouveau ces poches à ce moment là. Et là, il y a un collègue de Thomas de Tomaz Bix à l'hôpital de Eustathe qui était en train de manipuler une de ses poches.

[00:08:33]

Il lui dit Attends, tu trouves pas qu'on dirait un saint quand même? C'est clair, ils ont rigolé tous les deux parce que c'est comme ça, les chirurgiens. Ça fait des blagues de cul. Juste avant d'opérer des gens qui ont le cancer. Et là, ils se sont dits il y a un truc à faire.

[00:08:46]

Ils ont commandé un prototype, un prototype d'implants en silicone, et ils ont fait un premier test sur un chien qui s'appelait Esméralda. Le chien n'est pas mort et là, ils se sont dit super, maintenant, on va le mettre dans des gens. Ça allait très vite en phase 2. Tout ce qu'on sait, ça a été très rapide. Sauf que là, il fallait trouver quelqu'un dans lequel mettre l'implant en silicone! Essaie Tomaz Bix, qui raconte la suite de l'histoire.

[00:09:10]

Oui, on a reçu une dame, un joueur qui avait des tatouages avec un petit ami sur les seins. Elle avait rompu avec lui et elle voulait les enlever avec ça. Oui, on lui a dit OK. Et en plus, ça vous dirait d'avoir des seins durant toutes ces années à venir?

[00:09:25]

Et elle a dit OK, j'ai fait ma boite de traduction du reportage télé. Vous avez vu qu'on voit que vous avez un expérience Westfalia?

[00:09:31]

Alors quelques mois avant que j'aille le voir Thomaz Bix, il avait retrouvé Thymidine, qui était à présent une femme de 85 ans. Il a enregistré et il a eu la gentillesse de me donner la bande. Donc, voici la voix de Thymidine. C'est la première femme de l'histoire du monde à avoir reçu des seins en silicone il y a 58 ans, et qui les a toujours aujourd'hui.

[00:09:49]

Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!

[00:09:56]

Voilà, c'est une nouvelle fois de l'anglais. Traduisez par toutes ces années, je n'ai jamais vraiment pensé à mes seins. Il était juste là, il faisait partie de moi.

[00:10:05]

Alors ce qui m'a intéressé ensuite, c'est de savoir ce que les gens qui se font refaire, des trucs qui sont plus heureux que les autres. Eh bien, il y a une étude de 2012 qui répond oui, en tout cas chez les gens qui ont de gros complexes et qui se font refaire. Les gens qui ont des gros complexes et qui se font refaire, ils se déclarent en moyenne plus heureux que ceux qui ne font pas. Donc, je peux vous dire que dès qu'il y a une opération disponible pour réduire cet espace lamentable que j'ai entre mon nez, ma bouche et vous avez une excellente moustache entre les deux.

[00:10:29]

Voilà en direct.

[00:10:31]

Merci beaucoup, David, Stéphane. Tout est vrai chez vous.

[00:10:34]

Ah bah oui, oui, je suis dans l'état où elle est Taez. Merci beaucoup. David Lantin, qui était là. 10. Pourquoi l'appelait t'on le Hutin? Que signifie d'ailleurs le terme Hutin? Je n'en ai foutrement aucune idée. Stéphane Bern, en revanche, lui possède des réponses à toutes ces questions. Stéphane?

[00:10:52]

Bah oui, évidemment.

[00:10:53]

Mathieu a beau chercher quand même, si on peut dire que ça soit la vérité 18 21, Stéphane Bern et Matthieu Noël hystériquement votre.

[00:11:05]

Et oui, vous écoutez historiquement votre votre nouveau rendez vous qui réunit chaque après midi tous ceux qui font l'histoire des grandes reines aux petits princes. C'est parfait. L'heure du goûter. Fallait. Pour cette première émission, nous avons modestement réuni les meilleurs des animateurs, nous, les meilleurs des chroniqueurs. Il restait à trouver les meilleurs des personnages de l'histoire que des numéros 10 dans ma team.

[00:11:24]

Vous l'avez compris, des Normands, c'est notre crème du jour. Et Stéphane, pour votre premier grand récit, vous nous raconter le destin d'un numéro 10 qui n'a, à première vue, pas tout d'un winner.

[00:11:34]

Louis 10 le Hutin et non le mutant, quoi que historiquement, vous. Récit. Le nom de Louis 10 ne vous évoque peut être pas grand chose, rien riant, tout simplement rien. Louis 10 dit lutin ou l'ont été le querelleur, le turbulent.

[00:11:56]

On le suppose à cause d'un tempérament batailleur dans son enfance.

[00:11:58]

Il est vrai, pas tellement eu le temps de se distinguer à cause de son passage éclair à la tête du royaume de France. Oui, ça n'a pas duré longtemps. Novembre 13 114 à juin 13 116 seulement pour lui.

[00:12:09]

Suréquipement. Et puis, surtout, l'histoire a retenu sa supposée faiblesse de caractère.

[00:12:14]

Stéphane, on avait dit qu'aujourd'hui, on ne parlait que des meilleurs des numéros 10 avec lui, dit Cinna de disques. Que le chiffre, oui.

[00:12:20]

Mais il n'a pas eu le temps d'exercer son poids. Il a fait des choses bien. On va en parler. Mathieu, il est peut être pas le plus important de la chronologie des Louis de France, mais son histoire a tout d'un roman, d'ailleurs.

[00:12:30]

Mathieu, si je vous parle des Rois maudits, ça vous parle davantage de la vieille série de TF1 avec Philippe Torreton et Gérard Depardieu, mais non aussi le livre de Maurice Druon? Oui, bien sûr. On a tiré la fameuse série une première fois en 62. Vous savez, avec Jean Piat et son collant moulant 572, j'avais moins moins dix ans, donc c'était vraiment pas.

[00:12:50]

Je n'étais pas né, ni même pas GD. Je n'étais même pas une idée. Ah oui, c'est fou.

[00:12:54]

Mais Jean Piat, je suis venu de France tout exprès pour vous dire que vos belles soeurs sont des putains planchot si blanches.

[00:13:04]

J'en suis assuré. Jeanne Dorrit, mais pas plus d'innocence.

[00:13:10]

Les rois maudits ont fait des trois fils de Philippe le Bel, Louis 10, Philippe 5 Le long et Charles 4 le Bel. C'était pas mal non plus. Les héros d'un récit qui a fait le tour du monde l'auteur de Game of Thrones lui même, George Martin. George R. R.

[00:13:26]

Marketing. Ah, mais ça reste à vous fait!

[00:13:30]

S'est inspiré des Rois maudits pour son épopée romanesque. Il a dit Les Romains ont tous des rois de faire des reines étranglées. Et justement, chez moi, il y a un épisode que j'adore dans le temps Les rois maudits, c'est le scandale de la tour de Nell. Je résume pour vous Matthieu. Les princesses de Bourgogne, Marguerite notamment, première épouse de Louis 10 et Blanche, épouse de son frère Charles, sont soupçonnées d'adultère. Bon, la première étant emprisonnée à Château-Gaillard, c'est en Normandie où on la retrouve un an après.

[00:14:00]

Étouffé par une serviette.

[00:14:01]

C'est des choses qui arrivent. J'ai eu un bel accident domestique et leur amant supposé, Philippe Égoutiers, donné deux gentilhomme normands sont punis par là où ils ont fauté. Kofler Rubidium oui, on le sait dans ma bouche rouge, a dit le dire.

[00:14:16]

C'est bizarre. Au final, on les très nus à la queue d'un cheval. On était raffiné dans les supplices à l'époque.

[00:14:24]

Mais pardon, je dis Grèzes, je digresse.

[00:14:27]

Revenons à nos Romé ensemble. Vous digresser selon vos goûts personnels, Stephano. Mais j'aime bien les supplisson, les époques. Moulinage, ça nous fait dire ce que vous n'aimez pas. La télé, voyez, ça occupe. Il fallait se divertir, évidemment. Mais encore? Revenons à nos rois maudits.

[00:14:39]

Pourquoi les a t on surnommés les maudits? L'étaient ils réellement? Il faut savoir que cette histoire de malédiction n'a pas été inventée par Maurice Druon. On retrouve l'évocation de cet anathème dans les textes de chroniqueurs du 14ème et du 16ème siècle. L'une des versions les plus reprises est celle d'une malédiction lancée par le dernier grand maître des Templiers, Jacques de Molay, à l'encontre de Philippe le Bel, le père de Louis 10. Vous savez que pape Clément roi Philippe, d'ici un an, vous serez maudits.

[00:15:07]

Jusqu'à la troisième génération.

[00:15:09]

Jean-Pierre font une adaptation.

[00:15:10]

Il faut qu'il pense à vous, propageaient dans sa pièce Les Templiers, le dramaturge François Rhinois en livre cette version Philippe Bond, mon maître, mon roi. Je te pardonne en vain. Ta vie est condamnée au tribunal de Dieu. Je t'attends dans l'année.

[00:15:26]

Ça rime en plus. Et c'est vrai que Philippe le bel et bien. Il est mort des suites d'une chute de cheval huit mois plus tard.

[00:15:33]

Est ce que vous pensez personnellement, Stéphane? C'est de la faute de Jacques de Molay, la malédiction ou du cheval?

[00:15:39]

L'histoire a ses secrets, Mathieu, vous le savez. Quoi qu'il en soit, c'est donc le fils aîné, notre principal intéressé, Louis IE10, qui lui succède, le premier à la tête du royaume. Un règne bien court parce qu'il est mort moins de deux ans plus tard, à l'âge de 27 ans. Il était jeune et faible, surtout faible face à son oncle d'abord Charles de Valois, à qui la mort de Philippe le Bel donne l'occasion de revenir en grâce et de réaffirmer son influence sur le pouvoir royal et face à la grogne nobiliaire.

[00:16:05]

Il faut savoir qu'à la fin du règne de son père, Louis hérite d'une situation explosive sur le plan de la politique intérieure.

[00:16:11]

En cause, l'affirmation de la souveraineté royale aux dépens de la suzeraineté, c'est à dire les seigneurs faisaient la loi alors que lui voulait imposer le pouvoir royal. Les grands seigneurs du royaume n'apprécient guère certaines des évolutions du règne précédent de Philippe le Bel, qui met à mal leurs pouvoirs et leurs bourses.

[00:16:28]

Parler plutôt de finances parce que vous avez parlé de Robinet, tout cela a commencé. Il ne faut pas créer de confusion. Et plus précisément, les prémices de la fiscalité, de la nouvelle importance des roturiers auprès du pouvoir royal. La révolte gronde. Louis veut apaiser les tensions avec la noblesse du royaume. Et plutôt que de briser la résistance, il choisit de négocier une série d'ordonnances où il réaffirme certains des privilèges des seigneurs. La stratégie s'avère payante. Le mouvement est vite désamorcé, mais cet épisode ne fera que renforcer sa réputation de roi pleutre.

[00:17:00]

En fait, cela dit, il savait faire rentrer de l'argent et faisait payer les juifs qui faisaient payer les serres en leur donnant le ou la liberté. Les malins, tout simplement. Il était assez malin, d'une certaine manière. Dire qu'il est faible ou plus faible? Non, non, ce n'est pas une lecture légitime de son règne et de son caractère. Et ce qu'il avait vraiment le choix. Louis, 10 le Hutin. Nous ne le saurons jamais.

[00:17:23]

De plus, ces tractations sont plutôt habiles. Il y a une série de chartes provinciales qu'il octroie, mais ne met pas mal ses droits de roi. Il serait injuste de reléguer son règne au rang de sombre parenthèse, au même titre que ses prédécesseurs et ses successeurs. Et bien là, il a jeté les fondements de ce qu'on appelait la monarchie des Valois, la monarchie française avec votre copain Louis 14, qui sera peut être celui que je connais le mieux.

[00:17:46]

C'est le seul que vous connaissez. En fait, je connais Louis 16 aussi, Quick et Louis 15. Vous verrez, tout me surprendrai, mais là, ça remonte trop loin pour moi. Louis bis le Hutin. Là, vous vraiment que vous faites tout découvrir?

[00:17:56]

Evidemment, le drame, c'est sa mort. Vous savez qu'il est mort parce que depuis le temps, il a fini par décéder. Il a fini par céder.

[00:18:04]

Mais surtout, on dit qu'il a possiblement été assassiné. Là, vous allez nous laisser sans qu'on sache s'il a été assassiné. Notre Louis le Hutin, vous allez faire ça.

[00:18:14]

Je vais faire ça. C'est dans mon contrat, mais je vais vous raconter dans un instant, à 16 18 au matin, Stéphane Bern et Matthieu Noël.

[00:18:25]

La précision d'un cours de René Rémond au Collège de France. Le suspense de la Casa dépassèrent Vous écoutez historiquement vôtre ou Stéphane Bern continue de nous raconter le destin à la fois tragique, un peu pathétique de Louis le Hutin, dont on ne sait toujours pas si la mort est accidentelle ou si quelqu'un a cherché à zigouiller. On m'a dit Tu vas travailler que Stéphane Bern, c'est carré, c'est précis. Et là, vous nous laisser comme ça sur une incertitude est vrai, c'est vrai.

[00:18:49]

Mais les circonstances de la mort de Louis 10 le 8 Matthieu sont pour le moins intrigante. Il meurt brutalement au terme d'une partie de Jeu de paume. D'ailleurs, la première référence dans l'histoire de France d'un homme qui joue au Jeu de Paume.

[00:19:00]

Michel Berger plus tard, oui, après et après, il a eu chaud et après, il s'est désaltérer et il est mort.

[00:19:06]

C'est ce que vous voulez, ce que vous avez envie de croire qu'il a été empoisonné. A-t-il été empoisonné? Je sais que les auditeurs se posent tous l'émission et c'est ce que certains ont supposé, en tout cas. La comtesse Mahaut d'Artois, vous savez, dans Les rois maudits, celle qui est jouée par Hélène, les merveilleuses pas, c'est vrai.

[00:19:24]

Mais quand est ce que vous allez mettre 1981 de main ou Dartois?

[00:19:28]

La belle mère de son frère Philippe, le fameux Philippe le Bel que l'on nomme Philippe 5? Non, mais le ballon, le ballon.

[00:19:36]

Mais j'ai cru un instant que le nom était Lobel et que c'est Mahaut d'Artois qui sera accusée de ce crime.

[00:19:44]

Une enquête est enfin menée. Des témoins sont auditionnés. Deux d'entre eux affirment avoir fourni du poison à l'accusé, une mixture à base de queues de couleuvre et de crapaud séchés.

[00:19:54]

Vous venez de donner la recette du poison si jamais on nous écoute ne pas refaire sa vie devant chez vous.

[00:19:59]

Il y a plusieurs recettes. Avez vous le dernier Mathieu? Celle là n'est peut être pas la meilleure, d'ailleurs. Ces accusations d'empoisonnement sont rapidement invalidées. Le mystère reste entier. Notons qu'à travers elle, c'est son gendre Philippe, le frère cadet de Louis 10, lutin que l'on visait sans doute par cette accusation.

[00:20:17]

Parce que comme il est le premier frère du roi, il était en lice pour les obsessions. Et c'est là toute la problématique des Rois maudits et de ce qui va signer la fin des premiers Capétiens. Louis 10 n'a pas de fils à papa. Encore, en tout cas parce que sa deuxième épouse, Clémence de Hongrie, qui était la fille de Charles Martel, dont elle est enceinte. Quand il meurt en juin 13 116, qui, dès lors, succédera à Louis le Hutin sur le trône?

[00:20:43]

Qui Stéfane, dites le nous sang alors peut être sa fille. Jeunes gens qu'il a eus avec Marie Curie, sa première femme, Marguerite de Bourgogne, celle là même qui s'est fait mordre avec une serviette sur la malencontreusement, oui, mais sur laquelle pèsent de lourds soupçons d'illégitimité, évidemment, puisqu'elle le trompait.

[00:21:01]

Ou bien le futur, enfin, le futur enfant de Clémence. Mais si c'était encore une fille dans ce cas, se poserait la question des femmes au pouvoir. C'est la première fois qu'elle Capétien meurt sans laisser d'héritier mâle. En fait, vous ne savez pas Stéphane si je le sais, mais laissez moi vous raconter.

[00:21:15]

Il faut bien savoir qu'à l'époque, les règles successorale ne sont pas encore établies. Le principe de masculinité est appliqué, mais il n'y a aucune encore. Aucune règle écrite ne dit qu'une femme ne peut pas succéder ou accéder au trône. Cette histoire d'illégitimité de Jeanne et l'incertitude sur le sexe de l'enfant à venir. En fait, je vous lui révèle ce serait un garçon qui va s'appeler Jean, qu'on appelle Jean le posthume. Vous ne spuhler?

[00:21:38]

Oui, oui, je vous le dis comme ça sont autant d'opportunités pour. Louis 10 Philippe Saint-Coulomb Daccélérer voit d'abord comme régent, puis comme roi. Car même si Clémence donne naissance à un garçon, ce dernier, je vous le révèle, n'a vécu que quelques jours. C'est pour ça qu'on l'appelle Jean 1er. Le postume des États généraux de 117 achève d'écarter Jeanne de la succession en décidant donc qu'une femme ne peut pas succéder au royaume de France.

[00:22:05]

Et moi, qui suis féministe? Et ça, ça m'ennuie.

[00:22:08]

Oui, c'est une histoire digne d'un roman. C'est un roman, mais un roman qui finit mal.

[00:22:12]

Stéphane raconte les malheurs des derniers Capétiens. Et là, je vous. Je vous enjoint à croire à la malédiction de Jacques de Molay.

[00:22:20]

Ils ne vont pas s'arrêter là parce qu'aucun des deux frères du roi ne régnera bien longtemps. Philippe Cinq meurt à 28 ans. Son règne aura duré cinq ans. Charles 4 le Bel quant à lui. Il suivra dans la tombe à peine six ans plus tard. Il a 34 ans. Aucun ne laissera d'héritier mâle. Incroyable malchance ou malédiction? Je vous le demande.

[00:22:37]

En tout cas, cette succession de malheurs marquera la fin des Capétiens à la mort de Charles. C'est son cousin Philippe de Valois, le fils de Charles de Valois, de Charles de Valois, le tonton dont je vous ai parlé tout à l'heure, qui hérite du trône.

[00:22:49]

Et c'est ainsi que la Couronne passe des premiers Capétiens au vol.

[00:22:54]

16 heures 18 heures sur Europe1. Historiquement vôtre, c'est une belle conclusion, Stéphane.

[00:23:00]

Mais est il possible que quelqu'un sur cette planète connaissent mieux le dossier Louis 10 Le Hutin que vous? Eh bien, figurez vous, je crois que je suis le seul. S'il y a une enquête, il y a quelqu'un qui a quelqu'un ici très bien, quelqu'un qui est avec nous, notre invité, qui va certainement nous éclairer encore un peu plus. Bonjour Christelle Balou BlueBay. Bonjour, vous êtes maître de conférences en histoire médiévale à l'Université de Lorraine à Nancy, et vous avez publié Louis IE10, Philippe IE5, Charles 4, Les derniers Capétiens aux éditions Passé composé.

[00:23:27]

Vous êtes donc béton sur le sujet? Est ce que Stéphane, déjà, n'a pas dit de bêtises?

[00:23:31]

Non, je n'oserai pas sur sa mort prématurée à 27 ans, quand même. Oui, mais on sait qu'après un exercice physique violent, il peut arriver en plein mois de juin. Si on a fait en pleine chaleur, peut être quelque chose qui aurait été un arrêt cardiaque ou une crise cardiaque. Selon vous, il n'a pas été assassiné? Non.

[00:23:49]

Alors, j'étais justement cet après midi aux Archives Richelieu et j'avais l'acte d'absolution Mahaut d'Artois sous les yeux. Ça tombait bien, elle a été disculpé officiellement en octobre 317, alors effectivement par son gendre. Bon, c'est peut être quand même.

[00:24:05]

Mais toujours est il que, en fait, c'est quelque chose qui est tout à fait habituel à l'époque. Les morts inexpliquées, on pense tout de suite à l'empoisonnement. Et donc, là, c'était une mort. Il était en pleine jeunesse. C'est survenu brusquement. Donc, l'empoisonnement est devenu l'explication la plus plausible. D'autant qu'il s'était désaltérer juste avant.

[00:24:21]

Juste. Pardon, pardon?

[00:24:22]

Professeur, mais maître de conférences. Ce que la jeune promotion dont parlait le directeur adjoint Stéphane Bern. Voilà ce que je vais corriger tout de suite parce que sinon, je vais avoir des problèmes.

[00:24:39]

Vous avez vu, lui, Louis 10, le Hutin. Ensuite son frère et son autre frère, Philippe. Ils meurent tous, jeunes. Est ce que vous croyez que c'est la malédiction de Jacques de Molay? Voilà, avec cette idée folle de lui explique une bonne fois pour toutes qu'il n'y a pas de malédiction.

[00:24:55]

Désolé, mais moi, je pense qu'il n'y a pas de malédiction. C'est des choses qui, à l'époque médiévale, s'expliquent tout à fait. Il est mort de maladie. Philippe 5, Charles 4 également.

[00:25:04]

Voilà une époque où on est très, très fragile, très malade, mais très fragile. On n'a pas les moyens de lutter contre ces maladies.

[00:25:13]

Selon vous, si vous écoutez historiquement votre se croit Stéphane Travert de vous surprendre vous même et nous ne sommes pas trop d'eux mêmes pour vous raconter cette histoire. Même trois Stéphane. Avec notre invité Christelle Bellew à l'auberge, on remarque que vous êtes meilleurs en histoire qu'en math 16 18, 21. Stéphane Bern est matinal, historiquement faux.

[00:25:35]

Et nous sommes toujours avec Christelle Ballou BlueBay, auteur de Louis 10, Philippe 5, Charles 4.

[00:25:40]

Les derniers Capétiens pour en savoir plus sur ce sacré Louis. Le 10, le 8. Sacré Louis disparu.

[00:25:48]

Pas facile à dire si celui dit s'était vraiment préparé à régner. Ce qu'ils en avaient vraiment envie? Ils semblent un peu pris au dépourvu.

[00:25:56]

Alors, ce qui est surprenant parce que c'est le fils aîné qui savait dès sa naissance, il n'en était pas conscient à sa naissance. Bien entendu, il savait dès son plus jeune âge qu'il serait amené à régner. On a l'impression qu'il n'a pas eu envie, en tout cas, d'endosser cette fonction. Il était un petit peu surpris.

[00:26:10]

J'ai toutes les peines du monde à expliquer à mon ami Mathieu que c'était. C'était quand même un winner, un type bien accroché.

[00:26:20]

Ainsi, c'était un winner. Si c'était un, dit Stéphane Bern, je le connaîtrait bien alors que franchement, il mérite cette mauvaise réputation.

[00:26:27]

Pas tant que ça. Déjà, il est jeune, il arrive au pouvoir, il a 25 ans. Imaginez vous qu'en fait, il est resté que deux ans. Parce que voyez vous, cette mort inexpliquée dont il a fait la première chose, c'est qu'il a dû gérer les problèmes légués par son père. Et finalement, il est mort jusqu'en. Mais finalement, il a rapidement quand même réussi à calmer la révolte nobiliaire que vous avez évoqué et finalement de manière assez subtile parce qu'il a calmé les nobles en faisant quelques petites réformes, mais il les a gardé dans son camp pour ensuite pouvoir faire la guerre aux Flamands.

[00:26:56]

Et puis finalement, il a aussi repris en main ses dossiers. Il a repris en main aussi le problème de l'élection pontificale. On n'avait pas de pape à l'époque. Il a envoyé son frère pour régler le soucis. Il s'est quand même imposé comme roi de France et comme souverain d'une des plus grandes puissances de l'époque.

[00:27:11]

Vous voyez, Mathieu, c'était un type bien en deux ans et on peut dire qu'il a fait pas mal de choses. Mais effectivement, la vie de Louis d'ISS et de ses deux frères qui vont lui succéder, ça tient vraiment du roman. Adultère, trahison, exécution, révolte, coupage de robinet. On l'a entendu de la bouche de Stéphane Bern. Quel est le moment le plus dingue que vous retenez de tout ça? Vous, quand vous avez étudié cette période?

[00:27:29]

Oui. Sortir de cet aspect, voilà finalement de la tour de Noël. Mais finalement, ce que j'ai trouvé le plus Nhung, c'est une chose qui paraît peut être pas étonnant, mais c'est ce jeune roi qui, finalement, se fait sacrer au mois d'août 13 115 et décide de partir en guerre contre les Flamands. Donc, depuis Rances, il part en Flandre avec tout son ost, c'est à dire toute son armée. Donc, il faut bien imaginer ce jeune roi qui part avec sa grande armée, etc.

[00:27:53]

Et en fait, il s'installe à Bondues, près de Lille, et on est en fait, ils vont, ils vont subir, comme on dirait dans le Nord.

[00:27:59]

Excusez moi, je suis de Lille, en ont utilisé la drache, donc, c'est à dire ces énormes averses. En fait, on a une armée qui, finalement, ne va pas pouvoir combattre parce qu'elle est complètement embourbée, c'est à dire qu'on a des chevaux qui ne peuvent plus avancer tellement il y a de boue, les tentes qui sont noyées, etc. Et on a ce roi de France. Finalement, de repartir, de détruire sur place tout ce qu'il ne peut pas emmener, c'est à dire rien.

[00:28:19]

Il suffit de laisser les chariots, les armes. Ils repartent la queue entre les jambes avec toute son armée pour revenir dans le royaume sans avoir combattu. Alors moi, je trouve ça assez cocasse.

[00:28:29]

Finalement, même si à l'époque, je pense que ça les a pas fait beaucoup rire sur le moment, ils n'ont pas dû beaucoup rigoler sur le Balaban, mais avec le recul et ça donne. Alors voilà, vous disiez qu'il n'était pas un winner. Ça donne un peu la tonalité de son règne.

[00:28:42]

Finalement, que ce premier échec, je dis juste, n'était pas reconnu comme ça.

[00:28:45]

Que je dis oui, oui, désigné, c'est comme vous, vous visez? Non, mais bien connu, il gagne à être connu et nous sommes là pour au moins pour le 8 juillet. C'est vrai que c'est le seul. J'aimerais que ça soit mon surnom, le querelleur carreleurs.

[00:28:59]

Oui, oui, c'est l'ancienneté l'ont été en fait, plutôt que l'ont été.

[00:29:02]

Oui, c'est ça. Oui, un petit peu. Tous les sens selon les périodes, mais c'est plutôt le combatif. Et l'on était un peu les deux. En tout cas, c'est formidable.

[00:29:09]

J'invite tout le monde, j'invite fait ce que vous voulez, mais à lire Louis 10, Philippe Philippe 5 Dire que de payé le livre élection Louis Philippe 5, Charles 4, Les derniers Capétiens, paru aux Éditions Passées, composé de Christelle Ballou Galoubet, seront à suivre.

[00:29:29]

L'histoire, ce n'est pas que des guerres, des couronnements et des traités, c'est aussi des passions humaines. Et oui, Stéphane, les grands hommes sont, ne l'oublions jamais, des hommes. C'est connu, les hommes ne sont pas en bois. Je ne fais pas un tableau, comme disait Clémenceau.

[00:29:41]

Le piège classique? Les premières chaleurs du printemps. Une blouse un peu étroite qui ne demande qu'à s'ouvrir dans l'intimité de l'histoire.

[00:29:48]

C'est la rubrique de Clémentine Portier Telemark. 16H18 évoquèrent Stéphane Bern et Mathilde, historiquement vôtre.

[00:29:58]

L'histoire, ce n'est pas que des tables, des traités bilatéraux et des déclarations de guerre. C'est aussi des hommes et des femmes qui agissent selon leur personnalité, leurs goûts, leurs croyances. Parfois, la rumeur Qui n'a pas rêvé d'être un jour une petite? Je ne comprends pas entendre ce qu'il disait, par exemple à la table ronde du roi Arthur ou lors d'une réunion du Conseil de la Résistance.

[00:30:14]

C'est le chat, c'est sorti.

[00:30:21]

Dans les coulisses de l'histoire, les débats sont parfois oublieux et chaque jour, vers 5 heures moins le quart, on vous entraîne dans les coulisses passionnelles de l'histoire, des querelles familiales, des règlements de comptes sanglants, du sexisme.

[00:30:33]

Vous aimeriez, Stéphane, vous vous êtes obsédé un petit peu. C'est ce qui rend l'histoire très attrayante. Evidemment, c'est une porte d'entrée.

[00:30:40]

Avez raison, vous même, vous pouvez vous identifier grâce à ce lundi soir. C'est peu ou prou le CV de notre historienne Clémentine Berthé. Kaltenbach Bojangles démantellement Stéphane.

[00:30:51]

Bonjour à tous. Alors notre plongée du jour dans l'intimité de l'histoire commence avec la plus sensuelle des impératrices, la Grande Catherine de Russie, née en 1729, morte à 67 ans en 1796. Son seul nom suffit à émoustiller les foules en général et bien évidemment, vous ou en particulier. Parce que qui dit Catherine 2 dit sexe Bagis?

[00:31:18]

Sans l'ombre d'un doute. Elle souffrait de me nymphomanie, elle. Elle le reconnaissait tout à fait elle même. Elle parlait sans aucune gêne de sa soif insatiable de plaisirs et de volupté.

[00:31:28]

Et alors, comment on évoque Catherine? C'est toujours un peu la tarte à la crème. On passe toujours en revue trois thèmes incontournables ces essais lieuse, la multitude de ces jeunes amants et le cabinet. Qu'aux hier, c'est lorsque Stéphane. Stéphane a vu la visiter, il a apprécié. Il va nous raconter alors ne déroge pas à la règle. Les vieux ou éprouvent bien. C'était la comtesse Bruce ou n'approuve pas Sova. Des proches de la reine qui testaient elle même les prouesses sexuelles et intellectuelles.

[00:32:02]

Je ne sais pas si vous auriez tous les deux passer la barre, svp. Je ne sais pas. Je ne me promenais seront pas.

[00:32:09]

Prononcerai pas si vous voulez vérifier, vérifier s'ils étaient vigoureux, exactement, mais pas simplement parce qu'un activement, il fallait glisser de la conversation après latrine, quand elle fumait sa cigarette.

[00:32:22]

Les candidats étaient d'abord examiner de fond en comble par un médecin. Ça devait être un passage pas forcément très affriolants fuissé dames.

[00:32:28]

Après les avoir essayé, décider s'ils avaient assez de vigueur et de conversation pour pouvoir se les garder au lit. Car cela Inaba, bien sûr. Tout cas, cas ils. Il y alors une ribambelle de beaux garçons à surmonter cette impitoyable sélection Javadoc skid, могут Rimsky-Korsakov et le compositeur.

[00:32:47]

Oui, ils n'était pas encore tapper, mais il y en a un autre. Et le malheureux Landeskog, lui, voulait tellement bien faire. Le pauvre gars qui s'était détruit la santé en consommant trop de aphrodisiaques. Il en est mort. Et alors? Bien sûr, le dernier d'entre eux, celui qui fait rêver toutes les quinquagénaires, le très ravissant Platon Zoubov de 38 ans, moins âgé.

[00:33:10]

Catherine, figurez vous, messieurs, oui, oui, mesdames, ça fait rêver. Alors quand on avait donné satisfaction à l'impératrice, on avait droit à toutes sortes de compensations. Elle n'était pas ingrate. Titres, fonctions officielles, propriétés palais sert par milliers. Argent et pierres précieuses à profusion.

[00:33:26]

Catherine était toujours très généreuse. C'est vraiment chic. C'est comme ça qu'on les appelait dans le petit peuple russe, les vrais Mendjeli Chikhi, ça veut dire les éphémères.

[00:33:34]

Un dernier élément de la trilogie sensuelle tarte à la crème de la Xiring, le fameux cabinet érotique de son palais d'été Sarko Ier Cello. Vous êtes le seul ici à l'avoir vu, Stéphane. Quand avez vous relancé? Tout est sous forme. Tout est sexuel, c'est à dire les meubles. Tout est une évocation du sexe masculin ou féminin. On s'assoit sur un fauteuil? Oui, oui, exactement. Les phallus, des seins, des cuisses, des fesses dans les pieds et les accoudoirs, ça, ça.

[00:34:04]

Mais plus envie de par sa belle mère.

[00:34:06]

Le dimanche, c'est quand même pas top. Alors ça, tout ça. C'est donc le cliché archi cliché. Si c'est dur à dire, c'est le cliché classique de la tsarine Catherine, croqueuse d'hommes.

[00:34:17]

Mais passons maintenant à la seule chose véritablement grandiose dans la vie l'amour, l'amour. Car si Catherine Consommes a beaucoup d'hommes, bien souvent, comme l'écrit Henri Troyat, l'âme n'avait aucune part dans leur triste ébats. Or, même si elle a vécu dix ans avec Orloff, dont elle eut deux enfants et Poniatowski, il est un homme, un seul qu'elle est mort par dessus tout.

[00:34:39]

Grigori Potemkine, géo échevelés, l'air d'un cyclope habillé en courtisan, serait même autre chose que Platon Zoubov, ce gringalet autre. Aucun autre que lui n'atteignit un tel degré d'intimité physique, intellectuelle avec Xiring. Il n'était certes pas le plus beau nom. Il était borgne. Il ne prenait même pas la peine de cacher son œil crevé. Mais le plus viril, le plus courageux, le plus fou, le plus sincère, le plus amoureux, le plus russe, Igor.

[00:35:10]

Hypothèse qui, mon mignon chérie, mon âme sœur Montis, mon Grichka, mon coq d'or sont les petits noms que lui donnait la tsarine.

[00:35:19]

Alors, quand elle en ont eu marre de lui comme amant, il devint non seulement son ami, mais sans doute aussi son mari, à la manière de Madame de Maintenon avec Louis 14. C'était vraiment son alter ego et on pense qu'ils se sont mariés fin 1774 à Saint-Pétersbourg. Les documents ont disparu, mais on a conservé plus d'une vingtaine de lettres où Catherine lui écrit Mon mari chéri, mon cher époux. Ou encore Je reste votre fidèle épouse qui vous aime d'un amour éternel.

[00:35:44]

Leurs infidélités respectives n'ont jamais en rien l'amour qu'ils avaient l'un pour l'autre. Tous deux partager une même vision de la Russie. Pour elle, il conquit la Crimée et combattit comme un lion contre les Turcs. Qu'est ce que vous avez fait, vous deux, pour les femmes de votre vie?

[00:35:59]

Alors, à vous tous, je vous rappelle là les en Ukraine. Merci à vous tous qui m'écoutez.

[00:36:07]

Oui, sauf exception faite de Mathieu et Stéphane, parce que je sais déjà leur réponse. Mais moi, je vous le demande, mesdames, messieurs, tout bien considéré. Qu'est ce que vous enviez le plus chez la Grande Catherine? Ces petites histoires de fesses ou sa grande histoire d'amour avec Grigori Potemkine?

[00:36:26]

La grande histoire d'amour avec le borgne, ça donne envie. Vous dites les petites histoires de fesses, mais je trouve qu'elle, elle a porté ça presque. Les grandes histoires de fesses, c'était s'était arrêté dans la volupté. Un art de vivre? Moi, je ne trouve pas ça. Je trouve que c'est intéressant. Oui, c'est très intéressant, surtout que les femmes à l'époque de ma vie de femme, on y vit avec des hommes qui ont 40 ans.

[00:36:52]

C'est qui est la première avoir la première cougar de l'histoire.

[00:36:56]

Ça sent Diane de Poitiers. Ah oui, c'est vrai, c'est une autre histoire. Clémentine D'horticulteurs, suivre dans Historiquement votre jeu vous propose de vérifier si, oui ou non, Stéphane Bern s'y connaît vraiment en histoire ou bien s'il fait juste super bien semblant. Born to be Alive, c'est le coup chaque jour que vous êtes odieux. Cette année encore, c'est le coup de maître Stéphane Bern, avec une véritable historienne, à savoir en fait mention au bac S avec nos décodeurs.

[00:37:26]

Moi, je ne prétends pas être moi non plus un historien bidon.

[00:37:34]

16H18 Corentin Stéphane Bern et Matthieu Noël.

[00:37:40]

Pour cette première, Les amis, on voit compte aujourd'hui les destins de trois numéros 10 légendaires Louis 10 Auto d'X et Zinedine Zidane, le plus célèbre des numéros 10, même si, paradoxalement, il a longtemps joué avec le 5.

[00:37:51]

Comme vous le savez probablement pas, Stéphane n'est à ce stade de l'émission.

[00:37:55]

Chaque jour, nous avons une parenthèse ludique, car comme moi, vous vous posez certainement la question Stéphane Bern est il vraiment aussi calé en histoire? Non. Pour le vérifier, nous avons imaginé ce nouveau quiz, Bienvenue dans Bernes T'oublier. Alors, c'est un vrai faux pas révolutionnaire. Les stars du Christ. Une question, une réponse. Vrai ou faux? On commence par vous. Stéphane Molière n'est pas mort sur scène, comme on a coutume de le dire, mais dans sa loge, quarante 45 minutes après une représentation.

[00:38:22]

Vrai ou faux? Il n'est pas mort sur scène. Je vous demande si il est mort quarante cinq minutes après la présentation? Absolument. C'est une mauvaise réponse et cela commence bien.

[00:38:35]

Il n'est pas mort dans sa loge, mais pas vu, défendait la télé française dans ces années. Je lui dire pardon, pas sur scène, ni à côté. Il est mort chez lui, à de Richelieu, dans la rue. Voilà vingt ans maintenant. Oui, mais néanmoins, malgré le soutien de Clémentine, il n'aurait pas lui une leçon 20 minutes après, mais deux heures après la quatrième représentation du Malade imaginaire.

[00:39:06]

Oh oh my!

[00:39:09]

Tiens, c'est la voix qui le dit, cette voix, la voix brisée. Vous qui aura noyé hiérarchiquement, ça doit être au dessus de moi. Ce n'est pas moi qui commande les membres un à quelqu'un qui est au dessus de moi qui décide. Je sais qu'il n'est pas mort sur scène. Oui, mais oui, c'est bien ça. Vous êtes bien défendu. C'est bien, mais vous n'avez pas le temps quand même.

[00:39:27]

Question numéro de salle Clémentine que Jules César n'a jamais été empereur. Vrai ou faux?

[00:39:33]

Bien sûr que non. Il n'a jamais été empereur. Le premier empereur, c'est son neveu Octave, devenu Auguste. Alors, on va dire à la voix à moi de faire des questions plus difficiles pour Clémentine. Effectivement, c'est vrai, César n'a jamais été en poste. Il a été grands pontifes, consuls annuels, mais il n'a jamais été couronné empereur.

[00:39:48]

Il était imperator, ce qui signifiait imperator en latin, balèzes un peu dictateur, conducteurs douchée, fureur.

[00:40:00]

On voit vos goûts politiques se dessiner à cette question. Le général Nanterriens, un point pour Clémentine.

[00:40:09]

Stéphane Coumarine Tanna, la reine de Siam Siam est l'ancien nom de la Thaïlande est morte noyée en 1880. De façon étonnante, elle est prête à vous raconter son histoire parce que je l'ai racontée dans un secret. Attendez, on va voir si vous vous souvenez, peut être que votre mémoire vous joue des tours. Les prêtres lui ont assuré que vu son rang, elle n'avait pas s'abaisser à apprendre à nager. Résultat elle a plongé et elle s'est noyée. Personne n'a osé aller la chercher dans l'eau parce qu'on ne pouvait pas toucher la reine du Siam.

[00:40:42]

C'est une bonne réponse. Stéphane Bern C'est une bonne réponse. Elle était sur un bateau, l'île Wrangel.

[00:40:47]

Est ce que c'est une bonne réponse, qu'on a une bonne réponse?

[00:40:50]

Oui, il faudrait des bus saint romain, un truc un petit peu dans la gueule qu'on a promis trafic de temps en temps, comme un enfant. Toujours parce que j'ai tout à l'heure. J'ai perdu pour une réunion.

[00:41:07]

Il n'était pas. C'était vraiment merci, merci.

[00:41:10]

Elle était donc sur un bateau qui a chaviré. Elle s'est retrouvée dans l'eau, mais comme la loi interdisait aux roturiers de la toucher. Personne n'a osé la secourir. Elle s'est noyée. Et la source, effectivement, c'est le pourquoi de l'histoire. Volume 3.

[00:41:21]

Dans certains sinistres à votre honneur, monsieur le président. Je m'inscris en faux.

[00:41:29]

Si les questions sont tirées d'un bouquin de Stéphane VOLEE qui les a bien écrit ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha!

[00:41:40]

C'est une question. Clémentine en France jusqu'en 1933. La moustache était obligatoire.

[00:41:50]

Alors ça, c'est une pratique. Une loi qui a beaucoup varié à une époque où les instituteurs n'avaient plus le droit de porter la barbe avait été imposé dans l'armée, dans la Légion en particulier. Donc, elle est peut être imposée dans la gendarmerie. C'est tout à fait possible, si c'est possible. Je dirais vrai. Vous dites vrai? C'est une bonne réponse. Trémentines et ça crée des jalousies.

[00:42:11]

En 1907, les limonadiers comprenaient les garçons de café, font grève pour avoir le droit de porter la moustache. Le 4 mai de cette année, leurs revendications étaient entendues. Est ce que vous êtes Moustache, Stéfano?

[00:42:21]

Je suis glabre. Non pas pour vous, dans vos goûts. C'est joli. Vous n'avez pas la moustache?

[00:42:26]

Oui, c'est noté dans le passé. Ça vous va bien. Vous n'avez pas de moustache? Oui, j'ai leur bateau. Les jeunes portent la moustache. Ils ont l'air Harlem.

[00:42:38]

Jamais la bouche, juste la moustache.

[00:42:40]

Non, non, non, non, c'est le seul moustachu, l'air. Et ça me donne vraiment, effectivement.

[00:42:47]

Dernière question elle vous concerne tous les deux.

[00:42:50]

C'est une question de rapidité. Attention, attention, attention dans les starting blocks. Charles de Gaulle aurait pu utiliser un Walkman. Oui, moi, je dirais non.

[00:43:01]

Il est mort en 70.

[00:43:02]

Tu crois qu'on avait déjà des frissons de rapidité, mais il fallait aussi donner la bonne réponse. C'est raté. Bonne réponse maintenant. Le général de Gaulle est mort le 9,70, le 9 novembre 69 à Colombey les Deux Eglises. Le premier Walkman est lancé sur le marché japonais en 1979. Stéphane, c'est pas si vieux, le Walkman.

[00:43:20]

Je pensais que ça avait existé avant de tourner Disque portatif, qu'on était comme ça dans ce disque. Un sac à dos mange disque? Non, c'est une victoire écrasante.

[00:43:30]

Oui, oui, oui, oui. Vous voulez m'humilier?

[00:43:34]

Peut être que ça fait longtemps qu'on le savoir.

[00:43:38]

Et l'humour s'encanaille. Est ce rôle lascivement dans le foin de l'histoire? C'est historiquement vôtre deux heures avec Stéphane Bern et des invités prodigieux, des stars de l'histoire et des stars tout court qui aiment l'histoire avec une deuxième heure qui s'annonce énorme en présence du pape. Pissé?

[00:43:53]

Ou peut être, on croise les doigts. Il confirme avoir eu un peu de mal. Aujourd'hui, c'est au numéro 10 que l'on s'intéresse Louis, dit le Hutin. Le peintre auto d'X et Zinedine Zidane le disent T10.

[00:44:11]

16 heures 18 heures. Henrotin Stéphane Bern et Matthieu Noël historiquement vôtre. Et oui, vous écoutez historiquement votre l'émission dans laquelle on parle d'histoire. On s'amuse et souvent les deux en même temps. Chaque après midi, on réunit trois personnalités qui ont marqué leur époque en compagnie de celui qui a déjà marqué la sienne.

[00:44:29]

Matthieu Noël Oui, Stéphane, je ne dirai jamais assez en ce début de saison. La joie, pour ne pas dire l'ivresse que me procure votre arrivée à mes côtés. Joie de partager avec l'ensemble de la rédaction d'Europe 1. Et pour cause, vous n'êtes pas du tout arrivé en vedette, mais humblement, nul n'oubliera vos mots lors de votre pot d'accueil.

[00:44:46]

Tout à l'heure, seul, vous êtes bien mal nourris. Je vais vous conduire dans les pays les plus fertiles du monde et vous y trouverez honneur, gloire et richesse. C'était un beau pot d'accueil et un beau discours. Stéphane, bienvenue parmi nous. Merci. Une deuxième heure qui sera, je l'espère, au moins au niveau de la première. Car cette fois, c'est vous, Matthieu, qui allait nous raconter le destin d'un homme qui a marqué l'histoire récente, qui continue d'ailleurs de l'écrire.

[00:45:13]

Zinedine Zidane, numéro 10 d'anthologie avant cela, bien Olivier viendra parfaire notre culture culinaire. Je crois. Oui, vous l'avez compris, c'est la première.

[00:45:23]

Et déjà, il y a des numéros 10 d'un Tim, tonnait numérotés, martèle Stéphane Bern, qui lance des bobards. Je crois que l'Europe est vraiment en pleine métamorphose.

[00:45:32]

16H18 Henrotin Stéphane Bern et Matthieu Noël historiquement, votre. Je vois que vous commencez à prendre goût aux chansons du duc de Boulogne B2 au Boubat, quoi. Après Louis dit c'est donc l'autre numéro 10 de notre team Stéphane que vous allez nous dépeindre? Le peintre Otto Dix. Auto d'X merveilleux parle allemand.

[00:45:54]

Oui, mais celle ci a son importance, même dans ses écrits les d'X. Alors, direction l'Allemagne. En effet, l'Allemagne de la première moitié du 20ème siècle, l'Allemagne de la Première Guerre mondiale, de la République de Weimar, de l'arrivée au pouvoir dite claire et de la Seconde Guerre mondiale. De ces étapes, de ces traumatismes, de ces extrêmes dont l'homme est capable. Otto d'X fut le chroniqueur à la fois fasciné et horrifié, portant sur son époque un regard impitoyable de réalisme.

[00:46:20]

Même les choses les plus discutables sont dignes d'être vues et représentés, disait il. Voilà une phrase qui décrit bien l'oeuvre de cet artiste virtuose et dérangeant. Otto d'X est un peintre à l'histoire hors du commun, finalement assez peu connu, il faut bien le dire, du grand public, mais dont la vie et l'oeuvre ont de quoi facilement.

[00:46:36]

Je vous crois, Stéphane, je suis déjà à la hauteur d'X que je parle alors que vous imitez Karl Lagerfeld. Vous savez, Balzac qui vous y mentez. Nicolas Canteloup imitant Karl Lagerfeld, c'est très au Dodig, tandis que son aîné décembre 1891, dans une famille ouvrière de Guerrera, près de Dresde, il manifeste très tôt ses talents de dessinateur et de peintre. Moi aussi, je me souviens bien. À 3 ans, je dessinais de très beau soleil.

[00:47:03]

Oui, sauf que lui, contrairement à vous, obtient en 1909, à 18 ans, une bourse d'études pour l'École des arts décoratifs de Dresde. Il y sera élève cinq ans, jusqu'à ce que l'histoire fasse prendre à sa vie un virage décisif. En 1914, l'Allemagne s'apprête à envoyer ses hommes sur le front de la Première Guerre mondiale. Et Otto d'X n'échappe pas à la ferveur générale. Lui aussi enthousiaste et sûr de la victoire. On y partait la fleur au fusil.

[00:47:28]

Après une formation d'artilleurs qui dura un an, il se porte volontaire pour rejoindre le front. Il n'a alors que 23 ans. Il reste mobilisé jusqu'à la fin du conflit.

[00:47:38]

La guerre, c'est une chose horrible, grandiose à la fois. Il faut avoir vu l'homme dans cet état de déchaînement pour savoir ce dont il est capable, écrit il alors dans les tranchées. Il produit des centaines de croquis. Il est retranscrit toute la violence de cette expérience. Les visages terrifiés, des regards hagards de ses camarades. Le champ de bataille dévasté par les obus. Ces images l'accompagneront toute sa vie pour lui et je cite C'est une beauté rare qui s'exprime.

[00:48:03]

Cette fascination peut perdre cette hauteur d'X.

[00:48:05]

Ben oui, il était dans les tranchées. C'est une fascination pour les recoins les plus sombres de l'expérience humaine marquera toute son œuvre. Il fera des vices et des tabous de la société, comme la violence, la prostitution, la dépravation. Ses sujets de prédilection. À son retour en 1918, il entre à l'Académie des Beaux-Arts de Dresde et il s'y essaye un temps à un tout autre style.

[00:48:26]

La gouache, moi, moi, j'aime beaucoup une période gouache. C'est vrai, je vous montrerai conservée. Je m'intéresse, oui, à la gouache. Non, non, ce n'est pas la gouache. C'est un style quasi abstrait. Mais très vite, Auto d'X revient à ce qui le caractérisera toute sa vie une représentation réaliste et sans compromis de l'âme humaine. Il est alors qu'un peintre anonyme, mais son départ pour Düsseldorf va bientôt faire de lui le portraitiste le plus en vue d'Allemagne.

[00:48:51]

Il y fait la rencontre d'une galeriste atypique, Yonah, dont l'influence et le réseau vont marquer un tournant décisif dans sa carrière. Là bas également qu'il fait la rencontre de Martha, sa future femme.

[00:49:02]

Ce n'est pas la grosse Bertha, c'est une autre, raconte à la de la grosse Bertha Harbaoui, puisque pendant la Première Guerre mondiale, on n'a parlé que de ça.

[00:49:10]

Elle n'est autre que l'épouse du commanditaire de sa première commande rémunérée, un certain docteur. Enfin, nous y sommes alors que je n'ai rien contre les peintures de guerre. Mais je préfère l'amour, Stéphane. Ça tombe bien.

[00:49:22]

Les deux jeunes gens noue une idylle qui fait scandale à Düsseldorf. Je vous rappelle, elle était mariée avec le commanditaire, mais cela n'arrête pas Otto d'X. D'ailleurs, je n'étais pas le seul aspect de la vie personnelle. d'Otto dit que ça allait à l'encontre des bonnes mœurs.

[00:49:34]

Doucement, quand même. Peut être que des enfants nous écoutent. C'est l'heure du goûter.

[00:49:37]

J'ai conscience, au début des années 30, qu'il est marié et a trois enfants. Avec Marta, Auto-Addict entame une relation avec une autre femme.

[00:49:45]

De cette liaison naîtra une fille. On sait assez peu de choses sur cet épisode seulement qu'à la fin de sa vie, il se partagera entre deux familles.

[00:49:52]

Il a un double foyer à chaque édition, chaque q'une. En fait, ces familles connaissant l'existence de l'autre. Un vaudeville allemand, en somme. Oui, on a vu dans notre pays aussi. C'est arrivé, souvenez vous. C'est vrai, которых ne s'embarrasse pas du qu'en dira t on. Il n'a pas peur de choquer, ni dans sa vie, et encore moins dans sa peinture.

[00:50:10]

Je sens que ça va être chaud. Otto d'X a t il peint des femmes nues? Des messieurs aussi? Peut être. Stéphane pourrait vous le dire tout de suite. Eh bien non. Quel sens de la dramaturgie?

[00:50:19]

16H18 Un certain Stéphane Bern est matinal. Historiquement, faux.

[00:50:25]

Historiquement, vôtre continue deux heures de bonne humeur, de découverte et aussi de suspense. Stéphane, nous sommes suspendus à vos lèvres charnues pour découvrir la vie de ce peintre hors norme. Otto d'X, vous l'avez compris.

[00:50:37]

Otto d'X peint des nus, mais s'intéresse à. Extrême la prostitution, le viol, le sadomasochisme et même le meurtre sexuel.

[00:50:46]

Toujours cette fascination pour la violence qui le poursuit bien au delà de la guerre. C'est d'ailleurs à cette époque, c'est à dire presque dix ans après la Première Guerre mondiale, которых se replonge dans son expérience au front. Il produit une série de gravures à l'eau forte qui restera célèbre. Le langage expressionniste, qu'il utilise à grands coups de contrastes, de traits anguleux, brutaux qu'Acer déformation de lignes, témoignent avec force de la violence de la guerre. Les mots ne sont pas suffisants pour traduire la puissance qui se dégage de ses œuvres et les faits que cela a pu avoir sur la population allemande.

[00:51:18]

Sa démarche, pourtant, n'était pas politique. Son approche se contente de dépeindre un langage en langage pictural, la société dans laquelle il vit et sur ce point, il se sent proche de ce qu'on appelle la Nouvelle Objectivité. C'est un mouvement artistique qui voit le jour en Allemagne après la Première Guerre mondiale et qui a pour vocation de laisser parler la réalité. S'il n'est pas politique à l'arrivée de Hitler au pouvoir, Otto Dix se retrouve dans le collimateur des nouveaux dirigeants.

[00:51:43]

Les nazis rangent son travail dans une catégorie qu'il qualifie d'art dégénéré alors qu'il était devenu professeur à l'Académie des Beaux-Arts de Dresde.

[00:51:51]

Il en est exclu en 1933. Les nazis sont pas réputés pour aimer la peinture.

[00:51:56]

En effet, son œuvre la plus célèbre, un triptyque achevé en 1932 et sobrement intitulée La guerre, illustre bien la menace que représente Otto d'X pour l'idéologie d'allergènes. On y voit des soldats partant au combat, au champ de bataille, bombarder des corps déchiquetés. C'est un témoignage direct de la monstruosité de la guerre. À ce titre, elle est perçue comme risquant de mettre en péril l'ardeur guerrière des Allemands contraints de fuir Dresde. Ils s'installent dans le sud de l'Allemagne, où il peint de grandes allégories critiques et engagées cette fois sur l'actualité de son pays.

[00:52:28]

On peut citer notamment deux œuvres, Les sept péchés capitaux, dans laquelle la jalousie prend les traits d'Adolf Hitler.

[00:52:34]

Au passage, il a quand même piqué le titre d'une très bonne émission de Julien Courbet. C'est peu dire qu'il ne plaisante pas, c'est trop sérieux.

[00:52:41]

Il a peint aussi le terrifiant Triangle de la mort, qui semble présager des abominations à venir. Mais cette défiance à l'encontre du pouvoir le mettre en danger. Quelques mois avant l'invasion de la Pologne, en 1939, il est soupçonné d'avoir un lien avec l'un des nombreux attentats perpétrés contre Hitler. Il est arrêté et il passe quelques jours en prison. Cette expérience le pousse à s'éloigner définitivement des sujets de société. Mais ses efforts pour rester en dehors de la guerre vont connaître un dernier écueil.

[00:53:07]

En décembre 1944, à l'âge de 53 ans, une vague de mobilisation le ramène sur le front.

[00:53:13]

Il est fait prisonnier en France, puis relâché à la Libération. Et savez vous? Il meurt en 1969 d'un Abaissez, après avoir enfin reçu plusieurs distinctions artistiques et officielles, dont la Croix fédérale du mérite.

[00:53:26]

Pour une fois, vous savez de quoi le personnage dont on parle est mort.

[00:53:28]

C'est un bon point pour vous, mais pour son œuvre, Mathieu, il a reçu toutes ses médailles, tous ces prix. Il a été. Il a pris Rembrandt. Il était multi récompensé. Une œuvre qui s'inscrit bien sûr dans l'histoire de l'art. Mais elle prend tout son sens grâce à l'histoire avec un grand H, parce qu'elle constitue un témoignage à part entière et de premier ordre d'une époque clé et sombre, comme le sont ses toiles. C'est la trame de fond.

[00:53:53]

C'est le vingtième siècle et ses guerres monstrueuses. Ses tableaux, ses dessins, ses gravures offrent une autre manière de lire cette période tant étudiée par les livres. Ce ne sont pas des photographies ni des films, mais des supports tout aussi précieux. C'est un véritable documentaire pictural qui donne à voir une autre facette de la vérité et peut être encore plus crue.

[00:54:13]

Sacré autodidacte dont le côté cru pouvait choquer, il est vrai, ces modèles, surtout les femmes.

[00:54:18]

Thérèse, n'y voyez surtout pas le fantasme de l'homme, mais plutôt si vous voulez commander la recherche créative, le délire de l'artiste.

[00:54:25]

Et oui, Stéphane, il semblerait que TEDx ne nous est pas encore livré. Tous ses secrets. Notre invité, lui, va tout dévoiler.

[00:54:32]

16 heures 18 heures sur Europe1. Historiquement vôtre.

[00:54:36]

Et oui, Matthieu. Nous sommes avec Serge Legales, qui est conférencier des musées nationaux, professeur à l'Institut d'études supérieures des arts à Paris. Bonjour Serge, merci, bonjour le peintre autodidacte. On vient de l'entendre comme un témoin d'une époque trouble en Allemagne et dans le monde entier. Ses tableaux me racontent l'époque comme une photographie au fond, un témoignage comme un journal.

[00:54:57]

Je dirais que c'est même plus qu'un témoignage. C'est une violence qui s'exprime. C'est en fait un miroir qu'il projette à la société de son temps. Et ce n'est même pas la figure de la société. Il le jette à la gueule de la société parce que c'est un art violent, revendiquant cette violence et qui veut dénoncer toute une société bourgeoise qu'il exècre. C'est vraiment un des aspects très forts de sa peinture.

[00:55:19]

Je vous engage à aller voir sur Internet quelques tableaux pour vous faire une idée. C'est beau, mais ce n'est pas joli, c'est à dire que c'est violent comme vous dites. C'est assez tout sauf la beauté et la malnutrition modérée.

[00:55:29]

Or, aujourd'hui, on accorde l'expression œuvre d'art.

[00:55:34]

Alors, c'est très fort, effectivement, mais c'est tout sauf la beauté classique. Il y a un rejet de l'académisme. Même plus loin, il rejette aussi tout ce qui relève de l'impressionnisme. Parce que c'est une peinture de plumes, de pure sensation. Là, on veut exprimer quelque chose de violent. L'artiste doit faire jaillir du plus profond de lui même tout ce que d'habitude, on n'exprime pas. Mais ce qui est étrange, c'est qu'aujourd'hui, alors il a été, il a été interdit, puis aujourd'hui redécouvert.

[00:56:00]

On présente Otto d'X comme l'un des plus grands peintres allemands.

[00:56:04]

C'est sans aucun doute le cas et ce qui a beaucoup joué pour lui. C'est au fond le moment où il y a eu des réactions très figuratives après le triomphe de l'abstraction. Les années 1945 1960, la peinture abstraite est devenue la sacro sainte peinture que tous les musées revendiquent. Et après, il y a une réaction, comme toujours. Ce que l'histoire de l'art, c'est un phénomène d'avancer. On recule et on a besoin de revenir à la figuration. Et là, justement, Otto d'X, avec cet art très figuratif, retrouve une place qui devient une place très, très vite du premier niveau.

[00:56:39]

On sait que les peintres, en fonction des époques, influencent beaucoup les uns les autres. Qui a influencé Auto-Addict et qu'il a à son tour influencé? Si on voulait remonter très loin, je dirais que Auto-Addict, qui est en fait un des grands champions de ce qu'on appelle l'expressionnisme, revendique tout l'art allemand ancien Ilhem. Des artistes comme Cranach, comme Grünewald, comme durèrent d'ailleurs Un jour, on l'interviewait. Il déclara Cranach et du RER sont bien plus importants pour moi que Rembrandt.

[00:57:06]

Il revendique le passé germanique qui relève de la grande peinture qui était celle du passage du Moyen-Age à la Renaissance, mais beaucoup plus proche de lui. Il revendique ceux qui ont exprimé la violence, qui ont osé l'exprimer. Par exemple, Gog vend Gog est vraiment une référence totale. Mais le peintre flamand James Ensor, le peintre norvégien Edvard Munck sont vraiment pour lui des références. Mais on pourrait rajouter Toulouse-Lautrec. On peut rajouter deux gardes avec sa vision de la prostitution actuellement.

[00:57:34]

Combien une toile de Florence a la cote? C'est quoi la cote?

[00:57:39]

La cote a beaucoup, beaucoup monté. J'ai regardé les derniers stephanois encore téléphone sans problème. En revanche, je rappelle que la reproduction a été entre 1984 et 2020.

[00:57:53]

Vous n'aviez jamais entendu parler de Auto-Addict?

[00:57:55]

Oui, mais si j'en veux un, il y a une chose que l'on peut très bien acheter sur les gravures puisque c'est un très, très grand graveur. Et ça, les gravures, évidemment, sont à un coût très, très inférieur. Mais sa cote continue, augmente, sa cote continue de monter. C'est le moment d'acheter.

[00:58:10]

Et oui, nous sommes toujours en train de parler d'autos de luxe de ces œuvres avec notre invité Serge Mathieu. C'est vrai que c'est un homme qui compte comme vous, qui n'a jamais eu peur de choquer dans sa peinture ni dans sa vie. Non, mais de rire. Je vous parlais de ces peintures que ma mère conserve précieusement ses peintures dans le grenier de la maison et parfois, elle les montre à des invités absolument horribles, lui interdisant toute vie normale.

[00:58:32]

Sa Delvaux, relève Stéphane, ça ne vaut rien.

[00:58:35]

Touches 16 18 au matin Stéphane Bern et Matthieu Noël que vous écoutez historiquement votre l'histoire?

[00:58:44]

Le sourire aux lèvres, chaque après midi sur Europe 1. Un sourire qui peut se crisper devant les toiles de notre deuxième personnage du jour, le peintre allemand Otto Dix.

[00:58:52]

J'ai enfin réussi à prononcer correctement un bravo, mais tu veux faculté à progresser rapidement est un gage de succès pour cette émission.

[00:58:58]

Avec une clôture avec mon appareil photo d'X Serge, le guide conférencier des musées nationaux, professeur à l'Institut d'études supérieures des arts. Alors, comment vous expliquer @serge que son œuvre et sa vie aussi parce qu'elles sont étroitement liées l'une à l'autre, fascinent autant les gens.

[00:59:18]

Parce que je pense que nous sommes à une époque où on a remis en cause d'abord la notion de beauté dont on parlait. Il y a plus de sacrosainte beauté. Tout peut être montré et nous sommes en plus à une époque où la provocation est de nos jours revendiquée par les artistes. D'une certaine façon, Otto Dix, Max Beckmann. Toute cette tendance de la Nouvelle Objectivité était parmi les premiers à assumer la provocation à une époque où les artistes subissaient la provocation.

[00:59:43]

Maintenant, il y a une sorte d'art, de la provocation et on peut pratiquement dire que ces artistes allemands sont un point de départ pour cette volonté de choquer le bourgeois de l'expression de l'époque.

[00:59:56]

Mais à part à part sur Internet, comme le fait Mathieu, où est ce qu'on peut voir les œuvres?

[01:00:02]

Soyons francs pour voir la peinture allemande. Il faut de toute façon aller dans les musées allemands. C'est une peinture, quelles que soient les époques, très mal représentées en dehors de l'Allemagne. Mais en général, il faut quand même penser qu'en France, on a un tableau de Dürer en tout et pour nous, c'est l'autoportrait qui est au Louvre. Sinon, on a des dessins, des aquarelles. Mais on n'a aucun tableau dans la collection privée.

[01:00:21]

De s'affronter dans la guerre et de les récupérer dans l'art allemand est un art qui a toujours dérangé les autres pays.

[01:00:30]

Donc, on trouve des tableaux, entre autres d'autodidacte, en Allemagne, un musée très riche et le musée de Stuttgart. Le musée de Cologne sont des musées très riches et leur audience. Par rapport à l'aveugle ici à Paris, il faut aller au Centre Georges Pompidou. On a quand même quelques très beaux tableaux. Le portrait de la journaliste Sylvia Famenne-Ardenne est un des grands chefs d'oeuvre du Centre Georges Pompidou. Puis alors, un autre musée très riche, c'est le Musée d'art moderne de New York.

[01:00:53]

Le MoMA a également quelques tableaux importants, mais 90 de la production étant d'Allemagne. Autant la passion pour l'histoire de Stéphanie est authentique et sincère, autant la mienne me sert plutôt à briller dans les dîners. Est ce que vous me donnez quelques noms de tableaux d'Autodesk que je puisse placer dans la conversation? Ah oui, elle est reconnue. On a entendu parler de la guerre, les sept péchés capitaux, alors, la guerre, les sept péchés capitaux. Moi, je suis très sensible à toutes tude peintures des années 1920, qui sont peut être les tableaux qui sont les plus directement marqués par le choc de la Première Guerre mondiale.

[01:01:22]

Je ne suis pas certain que ce soient des tableaux, qu'on ait envie d'avoir chez soi, par exemple, un tableau que je trouve exceptionnel, qui s'appelle le vendeur d'allumettes. Le vendeur d'allumettes, c'est un soldat. Ça fait partie de ce qu'on appelle les gueules cassées qui revient de la guerre. Il est amputé des bras. Il est amputé des jambes.

[01:01:38]

Il vend des allumettes dans un mendiant à côté de lui, à Bayeux, Isigny, Pisidie, avec le Banton.

[01:01:48]

Et là, c'est horrible.

[01:01:49]

Ce tableau traîtrises, resté fade, rend pas le cœur et en plus dans le tableau.

[01:01:56]

Sans parler que personne n'achète ces allumettes et que personne ne s'intéresse à lui. Il y a un chien qui urine sur lui, donc c'est vraiment l'image même de deux de ces hommes perdus.

[01:02:07]

Quoi? Gueules Alors là, les estropiés. C'est un thème systématique des années 20. On a les joueurs de skate skate, comme vous le savez, je pense tous les deux. D'un jeu de cartes très prisé d'Allemagne, donc, c'est aussi ce sont trois estropié qui jouent ensemble à jouer aux cartes.

[01:02:22]

Quand on estropié relativement compliqué également, on va gagner. Ça va être très dur de ne pas dire de tableau.

[01:02:32]

Moi, je ne veux pas les acheter. Je veux juste en parler. Tu connais bien sûr la manette, surtout la période années 20. Directement après la guerre, ça permet de trancher.

[01:02:40]

La Belgique a fait un énorme scandale en son temps. Ça, c'est pas le tableau qui est yavait.

[01:02:45]

Tableaux qui ont été perdus parce que les nazis ont brûlé ou on a brûlé énormément l'oeuvre. On pense que c'est au minimum 200 toiles de d'autodidacte qui ont été brûlées dans les fameuses autodafés et il était vraiment considéré comme un des chefs de file, si je puis dire, de l'art dégénéré. Il était vraiment une des cibles numéro un puisque lorsqu'il est renvoyé de l'Université de Dresde, il est traité de bolchévique de la culture encore plus.

[01:03:10]

Il est à l'époque, c'est une grande insulte, donc il est vraiment considéré comme en plus très marqué.

[01:03:15]

Politiquement parlant, le mot bolchéviques a été prononcé. Stéphane Bern est toujours vivant. Tout va bien.

[01:03:24]

Merci Serge le d'avoir été notre deuxième invité de cette première émission. Historiquement vôtre sur Europe1, consacrée au numéro 10. Et oui, ça fait beaucoup de chiffres.

[01:03:33]

Remarquez, on va y arriver, certains sans transition.

[01:03:38]

Après les nazis, Stéphane Edou, un bon vivant voulu savoir si j'aime manger, picoler. Oui, c'est ça. J'adore ça.

[01:03:45]

Comme vous, vous êtes fins comme un roseau, permettez moi d'en douter quand même. La France, en tout cas, est le pays de la gastronomie par excellence, sauce gribiche, grand veneur, bouchée à la reine. D'où nous viennent toutes ces recettes aux noms parfois poétiques? Bien. Olivier Le Fernand Braudel de l'andouillette triple A, vous le raconte. Comment vous présentez Olivier, Buhl, Stéphane? Vous voyez la mouvance végétalienne écoresponsable anti-fascistes voir Mégane. UberPool, c'est à peu près exactement l'inverse.

[01:04:09]

Cotonnades, ça rime avec Brakna. 16H18 Henrotin Stéphane Bern et Matthieu Noël et Bienvenue, vous rejoignez historiquement vôtre chaque après midi la passion de l'histoire.

[01:04:31]

Une délicate couche de bonne humeur.

[01:04:32]

C'est gourmand et gourmand de l'histoire. C'est gourmand, c'est gourmand et c'est joliment dit Stéphane. Parfaitement à propos puisque chaque après midi, non content de vous parler des grandes figures de l'histoire, on va vous parler également des grands plats que l'histoire vous révéler leurs secrets, comme jadis Bernard Blier.

[01:04:47]

Voilà le secret du foie gras truffé 50/50. La nouvelle cuisine peut aller faire cuire un oeuf n'est pas Musardine calories pour retracer l'histoire d'une recette, d'un produit ou même d'un ustensile.

[01:05:00]

Il nous fallait quelqu'un qui ait des casseroles. Lui, il en a beaucoup, Stéfane, notamment cette recette qu'il avait faite en rappant devant Akhénaton.

[01:05:08]

Et je mange l'aïoli dans un mortier. Là, il te faudra mettre au contraire des tonnes qui, depuis, étrangement, n'est plus jamais revenue à Europe 1.

[01:05:16]

Bonjour Olivier Polls. Bonjour, je ne sais pas ce qui lui prend. C'est vrai, c'était un deuxième, peut être. Aujourd'hui, c'est la première d'une nouvelle rubrique Papilles de la nation Olivier.

[01:05:31]

Alors Olivi, qu'avez vous choisi comme premier plat alors? Un plat, un plat, un emblème, une bénédiction des dieux? Si je devais choisir, ça doit être bien grave s'il part comme ça. Ecoutez, je vais vous mettre sur la piste. Je vous en couperaient bien une bonne tranche et je sais que depuis longtemps, vous me considérez comme l'inventeur de ce plat. Mais je ne le suis pas du tout à vous rassurer. Attendez, qu'est ce que vous diriez de partager un pâté en croûte en croûte?

[01:05:58]

L'incontournable qualité. Évidemment, j'adore ça.

[01:06:02]

Alors c'est que le pâté en croûte, il est relativement ancien. On avait la tradition à l'Antiquité de faire des pâtés, déjà des morceaux de viande hachée, qu'on relevait, qu'on mélangeait avec eux avec ce qu'on avait, des épices, des herbes qu'on cuisez. Mais la croûte arrive en réalité au début du Moyen-Âge et la vocation de la croûte des premières croûtes, qui sont en fait des pâtes mohd, des pâtes mortes, c'est en fait de la pâte à pain.

[01:06:26]

Ce n'était pas pour améliorer la qualité gustative du pâté parce que la croûte, on ne la mangé pas. C'était tout simplement pour permettre une meilleure cuisson et la conservation, parce qu'on cuisez ainsi la viande à l'étouffée. Elle restait plus moelleuse et on pouvait la garder quelques jours un petit peu plus tard. On va se mettre à manger la croûte parce que les techniques d'élaboration de la croûte vont s'améliorer dans chaque petite région. On va inventer des pâtés qui vont devenir des petites spécialités en croûte partout en France.

[01:06:55]

A chaque pression, le pâté de chat, un chat en Lorraine, par exemple.

[01:07:01]

Le pâté lorrain, on va en trouver en Champagne. Attendez, stop, stop, stop. On fait un point lorsqu'il se trouve que je connais le pâté lorrain. Je ne connais pas grand chose, mais pas tellement que le pâté en croûte, je trouve ça assez.

[01:07:09]

l'Anglais Célina? Oui, mais c'est très différent. Donc il y a plein de pâté en croûte très différents, évidemment. Et en fait, à l'époque, ce sont des pâtes très simples et surtout, c'est une spécialité qui n'est pas une spécialité charcutière, mais une spécialité boulangère. C'est chez le boulanger qu'on trouve le pâté en croûte parce que lui, c'est la croûte, alors que le charcutier ne sait pas. Et puis arrive le dix neuvième siècle et surtout une femme.

[01:07:31]

Aurore Récamier et Aurore Récamier va inventer ce qui est le Graal absolu le pâté en croûte de pâté en croûte, l'ultime Aurore Récamier et la mère de Brillat-Savarin et l'oreiller de la belle Aurore, l'oreiller de la belle. Oui, c'est un pâté en croûte absolument incroyable que quelques rares chefs ou charcutiers arrivent encore à refaire aujourd'hui. Alors, il faut imaginer quand même qu'il y a dedans environ une quinzaine de viandes, du canard, de la volaille, du pigeon, du gibier, du foie gras, du veau, des ris de veau.

[01:08:08]

Le tout avec de la truffe remballé. Talent. C'est là la complète jambon fromage.

[01:08:16]

Incroyable. Il faut.

[01:08:17]

Il faut goûter ça au moins une fois dans sa vie et mourir ensuite parce que c'est tellement calorique. Du boeuf, c'est pas mal, mais attendez.

[01:08:25]

Un vrai oreiller de la belle Aurore fait 60 cm sur 60 cm et il pèse pas moins d'une quinzaine ou une vingtaine de kilos, voire quelques.

[01:08:32]

Imaginez quand même l'autre, quoi. Et alors? Il faut en plus disposer les viandes de manière habile, de manière à ce que quand on en coupe une tranche, on est ado ayant exactement, mais c'est extrêmement compliqué.

[01:08:41]

Il faut être deux jours de boulot en se levant tôt. Je vous invite si vous voulez essayer d'en faire ensemble, alors il y a encore quelques chefs aujourd'hui qu'ils le font sur commande. Il y a des charcutiers à Paris, qu'ils le font pour ça. Jivaro, par exemple, qui durant la période hivernale parce que c'est plutôt compris pour l'hiver et le 15 août, un plat d'été. Mais le fait, vous pouvez encore déguster ce pâté en croûte qui va en fait.

[01:09:03]

On mange là l'histoire, on faits par l'histoire et surtout, c'est lui qui a ensuite mené vers la création de toute une sorte de pâté plus ou moins élaboré, en général un peu plus simple que celui là, mais qui vont se développer au fil du temps. Et puis, en réalité, le pâté en croûte après guerre avec l'industrialisation, va se ringardiser. Le pâté en croûte dans les années 70 80, c'est ringard. C'est des croûtes un peu humides, molles, sans grand intérêt.

[01:09:30]

C'est souvent des trucs qu'on trouve en supermarché et ça ne s'est pas fait. Mais heureusement, il y a quinze ans, bénis soient ces quelques amis de la région lyonnaise qui ont eu l'idée de lancer le championnat du monde de pâté en croûte à leurs débuts, c'est une blague. Il se déroule à Tain l'Hermitage chaque année et pour la première édition, il y a quelques charcutiers locaux qui participent. Mais il se passe un petit truc. Et aujourd'hui, c'est une véritable institution.

[01:09:53]

Il y a des candidats qui viennent du monde entier. Il y a des présélections pays par pays, des Japonais qui ne sont pas des pros. Et puis surtout, qui gagne? Non, parce que ça demande pas mal les Japonais. Qui remporte le championnat du monde de pâté en croûte? Oui, parce que ça demande des techniques absolument incroyable.

[01:10:06]

Il y a trois techniques pour faire un bon pâté en croûte. Il faut être un bon boulanger pour la croûte. Il faut être un bon charcutier pour ce qu'on va mettre dedans et un bon cuisinier. C'est extrêmement complexe.

[01:10:15]

Un bon pâté en croûte, c'est extrêmement complet et je peux vous poser une vie rapidement. Comment on fait pour que la croûte, quand vous voulez conserver le pâté en croûte, la croûte humide au réfrigérateur ou humide au réfrigérateur?

[01:10:26]

Après et après, c'est plus lourd aussi. Il faut.

[01:10:30]

Il faut manger son pâté en croûte assez rapidement, sinon les garder. On ne ferme pas la maison. On va s'en occuper. Vous allez voir. Cela va être parfaitement croustillant si votre pâté en croûte se modifie.

[01:10:42]

Stéphane Affluèrent, interviendra. On intervient dans les jours qui viennent pour certains.

[01:10:51]

Louis, dit Otto Dix. Zinedine Zidane, vous vous demandez peut être depuis le début de l'émission, ce qui relie nos trois personnages du jour. Seul quelqu'un d'aussi fou que Matthieu Noël détenait la réponse à cette question. 16H18 Euréka, Stéphane Bern et Matthieu Noël hystériquement votre raconter l'histoire sans se la raconter.

[01:11:13]

C'est l'objectif. Historiquement vôtre, votre nouveau rendez vous quotidien? Une émission où, cependant, la rigueur éditoriale est de mise.

[01:11:20]

Aujourd'hui, par exemple, on saluera la cohérence de notre thématique que des numéros 10 dans notre Team with Stéphane.

[01:11:27]

Aujourd'hui, nous avons évoqué le destin de Louis, dit celui d'Otto d'X. Il reste un indice voulez vous?

[01:11:31]

Un indice, un indice, un roi, un prince, un empereur ou un pape?

[01:11:38]

Un peu tout ça à la fois. Ses fans, en tout cas pour les amateurs de ballon rond, même si c'est un nom que tout le monde connaît, tout le monde ou presque.

[01:11:46]

Alors, est ce que vous les connaissez, ces joueurs de football? J'en connais quelques uns. Bon, bien sûr, je connais, je connais, j'agis.

[01:11:52]

Je l'adore comme joueur, Zazie pour les uns, Zizou pour les autres. Je vais revenir cet après midi sur le destin du roi du foot français, son altesse Zinedine Zidane.

[01:12:03]

Alors oui, je pas, je vais voir les yeux. Vous vous dites enfin mon garçon? Tout a été dit sur ce meneur de jeu, milieu offensif, adepte d'un jeu en triangle, s'exprimant avec plus d'aisance au sein d'une formation en 5 2 3 avec un 9 flottant. C'est plutôt ce que se dirait un aficionado du ballon rond. Parce que vous, Stéphane, tout à l'heure, vous m'avez quand même demandé si je cite Elle était bien ma chronique sur Zahabi.

[01:12:21]

Alors oui, l'histoire de Norden, l'histoire de Zidane, est connue comme lui en son temps. J'ai donc tenté d'abord de me démarquer en tapant sur Google Zidane. Information cocasse. Ce qui en est sorti un article titré Zidane est venu faire du canoë en Lozère. Véridique! En vacances, Zizou a fait une sortie canoë dans les gorges du Tarn, en Lozère. On s'en fout. Plutôt que d'essayer d'épater la galerie en racontant tout ce que vous ne saviez pas sur Zidane, j'ai choisi de vous raconter tout ce que vous devriez savoir.

[01:12:46]

Zizou est évidemment le plus grand footballeur français de tous les temps. Un palmarès deux fois plus lourd que Michel Platini. Pas que le palmarès de Michel Platini, que Michel Platini tout court, ce qui est encore plus impressionnant. Stéphane, notre roi, a été élu Ballon d'Or meilleur joueur européen de l'histoire après avoir remporté la Ligue des champions, la Coupe d'Europe des nations et la Coupe du monde. Le début de ce conte de fées démarre il y a 48 ans dans la cité de la Castellane, à Marseille.

[01:13:10]

Je me prive pas de faire péter, me met l'accent marseillais, celui qu'on n'appelle pas encore Zizou. Mais Yazid, son deuxième prénom, est un enfant timide, très timide.

[01:13:19]

Parle plus fort. Tu comprends ça pas plus fort?

[01:13:22]

Exprime toi, attentant, exprime toi. Arrête de discuter à raison d'être poli et bon.

[01:13:27]

Je ne sais pas à moi, réagit. Fais toi violence, quoi.

[01:13:29]

À l'intérieur, répond. Ces profs étaient très inquiets. C'est également un enfant très ordonné. Rigueur, voire psycho rigidité, qu'il conservera plus tard, au grand dam de publicitaires pressés qui échoueront à réaliser avec lui des pubs dynamiques.

[01:13:42]

D'abord, la toujours chaussette sur. La jambe droite. De les journées en tournage. Aujourd'hui, on appelle ça avoir des toc, sa thérapie, lui, il l'a trouvé dans le sport avec son corps qu'il s'exprimera. Son pied sera son pinceau.

[01:14:01]

Issu d'une famille de cinq enfants, il deviendra lui même père de quatre fils, enfants issus de son union avec Véronique, qu'il rencontre à l'âge de 17 ans dans un milieu footballistique où il est de bon ton d'enchaîner les conquêtes féminines si possible. Siliconée? Il est important de signaler qu'après toutes ces années, Zidane est toujours fidèle. Pas toujours marié avec Véronique, en tout cas, côté foot. Zizou a débuté à Lescanne, s'est bonifié chez les Girondins de Bordeaux, a explosé à la Juventus de Turin, puis il deviendra carrément un Galactique Oréal.

[01:14:28]

Madrid Le grand public le découvre lors de la victoire de Coupe du monde 98, où il marque deux buts de la tête lors de la finale contre le Brésil. Moment mythique qui arrachera à Thierry Roland. Cette phrase au moins aussi célèbre que toi aussi, mon fils de César à Brutus.

[01:14:40]

Je crois qu'après avoir vu ça, on peut mourir tranquille. Le plus tard possible. Mais on peut.

[01:14:46]

Alors, Stéphane, vous me dites quoi dans mon numéro 10? Est ce que votre Louis le Hutin l'a eue sa tronche? Perruquiers affiché en grand sur l'Arc de triomphe avec, écrit Louis Président. Je ne crois pas. Non. Est ce que l'on a vu votre Louis 10 sur des culs de bus? Pas plus. Et votre auto d'X a t il reçu par Chronopost? Autant de petites culottes que mon Zizou? Rien du tout. En septembre 98, Zidane est fait chevalier de la Légion d'honneur auto.

[01:15:06]

Il était chevalier auto mêmepas et la success story continue. Euro 2000.

[01:15:14]

Zidane, il a marqué et les Bleus sont sacrés champions d'Europe en 2006 pour son dernier Mondial, alors qu'il est revenu en équipe de France sauver la patrie, tel Napoléon en 1815. La chanson change subtilement dans les prolongations de la finale contre l'Italie.

[01:15:30]

C'est l'épisode du fameux coup de boule à Materazzi. Ce défenseur italien retors pléonasme, qui aurait susurré à Zizou des mots déplacés évoquant sa soeur afin de le faire sortir de ses gonds. Qu'a t il dit exactement? Ben ça, on ne le saura jamais.

[01:15:43]

Capoue ne se lancera pas dans l'exégèse des propos de Materazzi, mais une chose est sûre, il ne lui a pas récité un poème de Pablo Neruda.

[01:15:52]

Exclu sur carton rouge. Zizou laissera les Bleus orphelins pour la fin de la finale qu'ils perdront une si fabuleuse carrière. Pouvait elle se terminer sur une fausse note? Non. Stéphane Camon. Content d'avoir été un immense joueur, Zizou deviendra par la suite un brillant entraîneur où ça va bien au Réal Madrid. Pour ce faire, il passera d'abord ses diplômes d'entraîneur et peaufinera évidemment sa maîtrise de l'Espagnol.

[01:16:11]

Moi, je sais dire en allant à la plage, mais sur un mot, c'est Lapraille. Cet été, il a fait des progrès. Si le règne de Louis 10 n'a duré qu'un an, 6 mois et 7 jours, Zidane, lui, est entraîneur réel depuis maintenant bientôt 4 ans. Sa pédagogie et son calme olympien y sont sans doute pour beaucoup.

[01:16:26]

Passe temps, la balle avec le pied, le pied avec la main avec le pied, c'est ça. Le pied passe. Résultat 3 Ligue des champions d'affilée.

[01:16:34]

Il est même élu meilleur entraîneur du monde en 2017. Bref, Zidane, c'est cet être presque irréel à qui tout réussit. Le blond de Gad Elmaleh en chauve. Enfin, sachez le, Stéphane Zizou n'est pas resté insensible au mercato radio, très discuté cette saison. Votre départ d'Airtel et votre arrivée sur Europe1 ne l'ont pas laissé indifférent.

[01:16:51]

Ecoutez, parti par la petite porte, il avait fait vraiment un formidable boulot. Elle a un sacré caractère, un mental fort. Quand tu vois ses prestations tac tac, t'as qu'une envie, c'est de voir s'il faut répéter sa performance avec ton équipe.

[01:17:04]

C'est exactement ce que je me suis dit fin. Serez vous à la hauteur des espoirs de Zizou? On croise les doigts. Merci Mathieu.

[01:17:10]

On, c'était à 99,9 pourcent. Vrai? Oui, c'est vrai. La chronique où tout est vrai ou presque. A vous de repérer les petites fantaisies, n'est ce pas? Chers amis auditeurs, chaque jour, Mathieu vous nous brosse le portrait d'une personnalité qui a marqué l'histoire récente. Et qui sait? Parmi ces personnalités, certaines accepteront peut être devenu. Ce serait bien venir nous rendre visite en studio. Sauf, évidemment, celles qui auront été attaquées par vous en diffamation.

[01:17:36]

Juste une éventualité à laquelle le service juridique d'Europe1 doit se préparer. Heureusement, c'est sur une note plus consensuelle que se terminera chaque après midi notre émission Frontin.

[01:17:44]

Grâce à vous, Stéphane, on va se coucher moins bête. Vous allez nous permettre de briller dans les dîners en décryptant des expressions qu'on utilise quotidiennement, souvent sans savoir d'où elles viennent.

[01:17:53]

Oui, Mathieu, grâce à cette nouvelle rubrique, vous allez pouvoir épater la galerie.

[01:17:58]

Ça doit venir de Versailles. Grand lol. 14. Poser l'hélicoptère dans la galerie des Glaces pour amuser la Pompadour. Non, ça, ça vient du Jeu de Paume. Vous allez vraiment vous coucher moins bête. Même si, dans votre cas, c'est un miracle. Mais on peut toujours rêver.

[01:18:11]

16H18 Au matin, Stéphane Bern et Matthieu Noël avec Stéphane Bern.

[01:18:18]

On a bien des passions en commun Proust, Jean Ferrat, le tarama aux truffes, le point de croix naturiste. Mais de toutes ces passions, il en est une.

[01:18:25]

Plus obsédante, l'histoire. Et oui, Mathieu. Chaque après midi, désormais, on partage cette passion avec vous. Historiquement vôtre, c'est chaque jour le récit rieur, mais véridique de trois personnages qu'a priori tout oppose, mais qui ont fait énormément en commun. Notre émission du jour était consacrée au numéro 10. Mais l'histoire, c'est que le destin des hommes et des femmes, c'est aussi Mathieu, le destin des mots. Oui, Stéphane, les mots et les expressions ont toute une histoire.

[01:18:50]

La langue de Molière est belle, mais complexe. Certains comédiens s'y sont d'ailleurs cassé les dents et leurs spectateurs les oreilles.

[01:18:56]

Vous êtes diabolique, maîtresse, plus de ces mécréants qui vous a. Pourtant, ils ont été vos amis.

[01:19:02]

Ils ont été. Ils le sont encore. Ils ne seront jamais. Si maniera Thio leur à mourir, attends moi de vous entendre Mistresses chaque après midi vers 6 6.10, en guise de bouquet final de cette émission, Stéphane Bern vous fait voyager à travers la langue française à la découverte de ces expressions qu'on utilise au quotidien sans forcément savoir d'où elles viennent.

[01:19:22]

Et pour cette première, vous allez une fois de plus, Stéphane, nous prouver que vous n'avez peur de rien. Vous allez commencer tambour battant.

[01:19:29]

Mais vous avez un sens de l'à propos, vous? Charmettes Mes nouveaux collègues de Repin m'ont tous prévenu depuis qu'ils savent que je vais animer à vos côtés historiquement vôtre.

[01:19:39]

Ils m'ont dit Tu vas trouver que Mathieu Noël, tu vas voir, il est ultra speed. Tu vas devoir mener cette émission de radio tambour battant, tambour battant. Mais d'où viennent ces gens qui disent on va être utilisé tous les jours? C'est vrai. Eh bien, de l'ancien régime et plus précisément de l'univers militaire. Vous même, Matthieu Noël, combien d'assault avez vous mené tambour battant?

[01:20:00]

Ça dépend de quel type d'assault parlez convient de territoires conquis avec détermination et énergie.

[01:20:07]

Cela ne nous regarde pas. C'est votre vie privée. Quoiqu'il en soit, c'est au 17ème siècle, durant les combats d'infanterie, que les soldats pouvaient compter sur des joueurs de tambour pour battre le rythme de leur progression avec leurs baguettes frappantes. Avec force sur la peau tendue de leur tambour, Tambours renforçait un sentiment de toute puissance, de fierté et d'abnégation absolue. Soit ces joueurs de tambour se positionnait en deuxième ligne pour donner encore plus de courage aux soldats les plus exposés.

[01:20:38]

Mais les risques étaient grands de mourir, tant et si bien que les troupes pouvaient se retrouver sans cadence s'il leur arrivait malheur.

[01:20:45]

Je me permets de vous interrompre. Stéphane Warrick connaissait bien cette époque là. Les mecs qui jouaient du tambour militaire. Il n'était pas armé, a t il avancé. Exposé au ballet juste en jeans pour pousser les trains.

[01:20:57]

Mais c'est quand même un peu court si c'est la première ligne temps, mais que vous vous retrouvez comme un record avec vos baguettes façon mitraillette. Oui, c'est foutu. Alors bon, à l'époque, si vous voulez, c'était pas des mitraillettes.

[01:21:08]

Oui, oui, des baïonnettes. On est aussi, si l'on en est.

[01:21:14]

Soit il se mettait derrière tout le monde en dernière ligne pour forcer les plus lents à avancer coûte que coûte.

[01:21:20]

Dans tous les cas, la charge gagnait en exaltations et il en fallait, évidemment.

[01:21:26]

Il y a d'autres expressions comme tambour battant, qui viennent d'ailleurs des militaires durant les assauts, par exemple l'expression du moins mèche allumées, balle en bouche. Je l'ai entendu une fois, mais c'était une soirée un peu particulière pour dire que ça veut dire qu'on est prêt à en découdre. Rarement. Vraiment, je vous le confesse.

[01:21:45]

Ou alors une expression qu'on utilise. Par exemple, quand vous quittez moi, j'ai écouté la radio d'avant garde baguage avait directement référence au paquetage des soldats de l'infanterie.

[01:21:59]

Oui, voilà. Cette chronique s'achève. Permettez moi de terminer sans tambour ni trompette. C'est pareil, sans tambour ni trompette.

[01:22:06]

Alors oui, justement, je vais vous. Non, c'est trop tard. Là, on n'a plus le temps. Stéphane m'aurait fait signe. C'est fini? Non, mais je voulais éclairer ma lanterne une autre fois, une autre fois.

[01:22:15]

16H18 À cet éventail, Stéphane Bern Mathieu. Historiquement faux.

[01:22:22]

Cette première édition historiquement vôtre s'achève avec Matthieu Noël.

[01:22:26]

On a déjà hâte de vous retrouver demain pour deux heures d'histoire décontractée où le rire le dispute à l'érudition, l'éloquence au savoir. Visiblement, Stéphane, votre faculté de jongler avec les mots me fascine. Connaissez vous déjà le programme qui nous attend demain?

[01:22:39]

Oui, absolument. D'abord, nous avons préparé. Nous allons vous dévoiler le lien entre le pharaon Ramsès II et la reine Elisabeth d'Angleterre, Elisabeth II et Michel Drucker 1er. Oui, je sais, le lien a eu ne dit rien.

[01:22:57]

Ils n'ont pas tous leurs récits d'origine parce que si on avait dit Jean-Paul, ça aurait fait la famille. Alors oui, c'est vrai, on aurait pu faire ça. La famille est encore temps de changer de PC? Non, résume Michel Drucker. Rendez vous donc demain 16 heures, pour un nouveau numéro. Historiquement, voter pour conclure cette toute première émission, je laisse évidemment le mot de la fin à mon maître, mon mentor Stéphane. Un dernier mot, une pensée.

[01:23:20]

La vie m'a appris qu'il y a deux choses dont on peut très bien se passer la présidence de la République et la prostate.

[01:23:27]

Pas bien retrouvée. Historiquement vôtre, tous les jours, de 16 heures à 18 heures, sur Europe1 et en podcast Europe1.fr.