Happy Scribe
[00:00:05]

16H18 Henrotin Stéphane Bern et Matthieu Noël historiquement vôtre. Bonjour à tous! Quel régal de vous retrouver pour deux heures d'histoire décomplexées, joyeuses et surtout en tandem. En effet, Walt Disney. TIC et TAC Eurospar. Désormais, Bernède aurait été critiqué pour être tous les jours. C'est chaque fois aussi magique de retrouver Stéphane et moi aussi. Bonjour Mathieu. Magie réciproque. Même si, avant de signer, j'aimerais bien savoir qui fait tic, qui fait tac, je vous dirai en tout cas, on est parti pour deux heures du soir, décontracté, mais riche, avec trois personnages comme d'habitude, mais exceptionnellement 47.

[00:00:42]

Alors vous me direz pourquoi cette soudaine surenchère? Et bien parce que notre thème du jour, c'est une famille en or. Oui, les psychologues affirment désormais que toutes les familles sont dysfonctionnelle. Peut être, mais il y a quand même des nuances. Celles dont on vous parle aujourd'hui sont particulièrement gratiné. Stéphane vous racontera les Borgia, puis les Kennedy, quand un tube vous nous parle d'une famille encore bien vivante et toujours sous les feux des projecteurs, sans que personne n'ait encore su expliquer pourquoi les Kardashian?

[00:01:13]

Qu'est ce qu'ils ont fait pour qu'on parle d'eux à part simplement? C'est un mystère que je tenterai d'éclaircir tout à l'heure.

[00:01:19]

Vous l'avez compris chaque après midi, dans Historiquement vôtre, on se balade dans l'histoire sans GPS, au gré de nos envies et aussi à notre manière. En famille, une famille, elle, est tranquillement installée sur le canapé. Il passe des heures à compulser les albums de famille de l'histoire pour trouver sur tout nous révéler les petits secrets des grands de ce monde. Bonjour Clémentine, portier Garten baclé. Bonjour messieurs! Alors petite question aujourd'hui, je vais vous emmener sous la Troisième République et sous la Troisième République dans les programmes des visites officielles pour les dignitaires politiques étrangers ou français.

[00:01:55]

Vous prévoyez toujours une visite au président du Sénat. Est ce que vous savez ce qu'on entendait par là? La visite au président du Sénat? Juste une visite au président du Sénat? Pas du tout. C'était la visite d'une maison close, mais pas n'importe laquelle. La plus réputée, la plus sélect et la plus luxueuse de l'époque Le Chabanais, la chaise, le trône, DAmours, la chaise de volupté d'Édouard. Nous allons en parler tout à l'heure.

[00:02:19]

Très bien.

[00:02:20]

Je pense que Larcher, président du Sénat, apprécie chaque fois qu'on me dit on va chez le président du Sénat.

[00:02:31]

Pendant ce temps là, Papa poule fait la part belle au bois. Un petit coup, ça dépend des fois. Olivier Pulses, de quoi vous nous parlez aujourd'hui?

[00:02:39]

Eh bien, on va boire un coup. Justement, c'est bientôt l'heure de l'apéro avec vous. Il n'y a pas vraiment d'heure. Qu'est ce que vous diriez d'un petit Spritz?

[00:02:52]

Vous saurez tout sur son histoire, puis sur sa recette italienne ou allemande, avec teasing.

[00:03:02]

Vous êtes blazing. Ce n'est ni l'un ni l'autre n'ont pas dans le groupe B, l'eurodollar.

[00:03:08]

Il faudrait rester avec nous pour savoir d'où vient le Spritz. Et le petit dernier passe ses journées enfermé à se questionner sur l'origine de tous les objets adolescents. On vient juste de le libérer. Bonjour David, toi renfermés? Oui, je vous ai parlé du bikini. Eh bien, aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'un objet connexe. On pourrait dire j'adore le mot Conex et cet objet connexe est épilateur électrique. Et vous allez voir, on va voyager, c'est vieux épilateur électrique.

[00:03:38]

Une émission au poil, en tout cas, qui ne serait pas tout à fait complète sans à dessein. Mais nos auditeurs ne lâche rien. Regardez tout à l'heure pour le queers. L'occasion pour tous les amateurs d'histoire de ce pays de se mesurer à la référence qu'est censé incarner Stéphane Bern. J'ai beaucoup de choses à encenser.

[00:03:53]

Historiquement, c'est parti vers 18 heures. Stéphane Bern. Historiquement vôtre, avant de plonger dans les familles en or de l'histoire, voici le moment qui vous permet de découvrir les origines d'un objet du quotidien, origines souvent insoupçonnées. Aujourd'hui, David vous nous raconter l'histoire fascinante de l'épilogue.

[00:04:16]

Je sollicite l'ironie, fascina Gerbet avec moi. Je suis assez heureux de vivre dans notre époque parce que je veux dire, on a quand même assez bien domestiqué la douleur. Quand on accouche, on a la péridurale.

[00:04:29]

Quand on a des calculs rénaux, il y a l'anesthésie générale en plus. Plus personne nous oblige à aller faire la guerre si on n'a pas envie qu'on s'en prend des coups de baïonnette dans les yeux. Mais quand même, il reste une douleur qu'on s'inflige à nous mêmes. Et cette douleur, c'est celle de l'épilation. Pourquoi on s'est Pyle? Parce qu'on imagine que vous épilée beaucoup, pas énormément.

[00:04:47]

Mollette. On s'est Pyle parce qu'on s'imagine, et on n'a pas forcément tort, que la majorité des gens préfèrent, d'un point de vue érotique, une pilosité faible ou modérée.

[00:04:55]

Polizei, pilosité abondante. On se l'imagine en tout cas. Alors on s'épiler, on crie et on pleure. Et on est triste. Mais on se dit que ça vaut la peine parce qu'on va pécho. Mais évidemment, tous les gens ne sont pas égaux devant l'épilation. Déjà, parce qu'il y a une grande diversité génétique injuste. Le degré pilosité, Stéphane, un poil sur le torse, mais nous épiler le torse, Stéphane? Rien, jamais. Je me suis jamais épiler.

[00:05:16]

Jamais vous n'avez jamais songé? Non, pour moi, c'est pile par mort. Beaucoup.

[00:05:21]

Oui, je vous raconte.

[00:05:23]

Oui, c'est vrai que ça peut arriver, ça peut arriver. Mais ce que je vais essayer? Il y a une grande femme, surtout, qui a compris complicité. C'est pas les hommes. C'est forcément fascinant parce que maintenant, ça peut être. Ça peut arriver. Ça fait longtemps que vous n'êtes pas allé aux États-Unis et au Canada, alors il faut faire très attention. Pas Ianoukovitch.

[00:05:38]

REALITES ou she, c'est brisèrent. Excusez moi, excusez moi, je suis peu moderne. Donc je disais disiez vous oublier. Tous les gens ne sont pas égaux devant l'épilation. Déjà, parce qu'il y a une grande diversité génétique injuste dans le degré de pilosité, mais surtout parce que les pauvres ne peuvent pas s'épiler comme les riches.

[00:05:56]

Quand vous êtes riche, vous confiez vos poils à une personne diplômée spécialiste des poils qui vous épiler sous une lumière douce avec un disque qui passe débris de forêt. Mais quand vous êtes pauvre bien, vous devez vous épiler tout seul. L'une des principales façons de s'épiler tout seul et bien c'est épilateur électrique. Alors, épilateur électrique, ça fonctionne selon un principe simple il y a des lames en métal ou des ressorts qui emprisonnent le poil, puis qui tirent dessus.

[00:06:17]

Eribon.

[00:06:18]

Mais alors, la question qui me brûlait et dont je sens qu'elle brûle aussi les auditeurs. Mais qui sait qui a inventé isolateurs électriques? Eh bien, figurez vous que pour le savoir, je suis allé en Israël. Voilà la plupart des journalistes vivant dans la région pour vous interviewer, le Hamas.

[00:06:31]

Moi, je voudrais interviewer l'inventeur de l'épée de la terre électrique, l'inventeur. Il s'appelle Yaïr. Il a plus de 70 ans maintenant. Il est frappant visuellement parce qu'il a un bandeau sur l'œil.

[00:06:40]

Moi, je dagen comme comme Albator et comme Moshé Dyane. Et puis, bien sûr, il parle hébreu. Et moi, quand on me parle, j'ai toujours l'impression qu'on n'est pas là pour déconner.

[00:06:50]

d'Ardres, on a menti. C'est là l'idée.

[00:06:55]

Sérieux, ça, c'est la phrase que je fais dire à tous les inventeurs. Je m'appelle Yazdgard et c'est moi qui ai inventé l'effet Laïdi, qui est la marque du premier épilateur électrique.

[00:07:03]

Yaïr, il était ingénieur et c'était aussi un inventeur, c'est à dire un type qui réfléchit toute la journée à des trucs pour améliorer la vie des gens et en matière d'épilation. Avant, les gens, soit il se rasa et ça repoussaient, soit il s'épiler à la cire. Mais logistiquement, c'était problématique. Alors, pendant dix ans, il bosse. Il fabrique 15 prototypes différents que j'ai tous vu. C'est assez joli, a vraiment qui ressemble à des fraiseuses de chantier.

[00:07:24]

C'est très joli à voir. Il était lui même sur ses jambes. Et puis, finalement, il arrive à un modèle qui marche. Et en 1986, le premier épilateur électrique de l'histoire du monde est commercialisé sous le nom d'EPI Lady. J'ai retrouvé une des premières pubs pour Lépi Lady. À l'image, on voit des mains les mains d'un homme en gros plan qui caresse les jambes d'une femme et ils discutent. Je vais vous la passer. Attention, il y a du saxophone qui, dans les années 80, était la bande son obligatoire de tout projet érotique.

[00:07:52]

Il avait fait le show.

[00:08:00]

Alors, je vous propose de traduire le dialogue avant toute tout. Oui, oui, oui, c'est un peu excessif. Vous voulez dire faire la fille un poil, si j'ose dire. Oui, je veux bien faire le film. Alors, va t on va traduire ce qu'on verra? Tout ça m'est déjà arrivé.

[00:08:11]

Pardon, vous avez vos jambes, Matthieu? Elles semble différente. Vous avez remarqué? On dirait de la soie. Oui, elles sont douces, c'est vrai. Mais comment avez vous fait?

[00:08:25]

Ça s'est super bien passé. On a super bien, très bien placé. Mais mes limites, ça m'a quand même fait des petits et des petites sueurs froides. Que m'imaginer avec David entre un salarié en train de toucher les jambes? Il est plus poilu que vous en voilà plus. Ou alors ça a l'air pas mal, un peu plus le contact entre moi et il est bien passé. Si bien qu'à la fin de notre entretien, il m'a offert un exemplaire original d'EPI Lady que j'ai amenée ici.

[00:08:50]

Il est branché et Mathieu, en hommage à cette belle technologie qui permet de pécho, je vous propose de l'essayer sur vous immédiatement. Absolument pas regarder trop mal. Je l'allume, approchez votre main dans la main, vous êtes super, merci, malfaçon pas essaye toujours, mais dis je veux que tu ressente ce que ça fait parce que ça fait vraiment mal dans certains endroits.

[00:09:13]

Donc je veux que tu essayes à chaque fois, je dis non. Est ce que je refuse à ma compagne? J'ai été là pour cette émission, David Casteleyn. C'était votre dernière chronique, mais c'était une très, très bonne chronique, fort intéressante. Merci de nous avoir fait découvrir les origines de Lépi latin électrique.

[00:09:27]

16H18. Au matin Stéphane Bern et Matthieu Noël. Quoi de plus beau?

[00:09:35]

Quoi de plus important que la famille maturé? Stéphane, vous connaissez les Borgia? Non? Stéphane. Alors préparez vous peut être à changer d'avis sur la famille.

[00:09:51]

Le récit avec les Borgia Mathieu, on entre dans le monde des intrigues de la Renaissance italienne au 15ème siècle. La légende des Borgia, c'est le sang, le sexe, le meurtre et la perversion. Tout le monde les voit comme une bande de psycho pates avides de pouvoir et d'or, plus pervers et plus cinglés les uns que les autres. Il y a, comme souvent, du vrai et du faux. Mais le premier constat, c'est que l'ascension des Borgia n'était pas gagnée d'avance.

[00:10:16]

Après tout, ce sont des étrangers. En Italie, ce sont des Espagnols venus d'Aragon. Des gens importants, certes, mais qui n'ont a priori pas de quoi menacer la puissance des vieilles familles italiennes. Le premier à se faire un nom à Rome, c'est Alfonso Borgia, un malin diplomate, puis cardinal. Il s'est joué des luttes de pouvoir et des manigances qui se tissent dans les couloirs du Vatican, entre les familles de Venise, de Florence et de Milan.

[00:10:43]

Parce qu'avoir un pape dans la famille, ça peut toujours servir. Au delà du prestige religieux, ça revient à contrôler Rome et les États pontificaux, donc une puissance politique et militaire tout à fait respectable. Le génie d'Alfonso Borgia, c'est de transformer sa faiblesse en avantage. C'est parce qu'il ne semble pas dangereux que les cardinaux en font un pape de compromis en 14 155 sous le nom de Calixte 3. Il ne va rester que trois ans sur le siège de Saint-Pierre, mais cela lui suffit largement pour faire ce que font beaucoup de papes de son époque.

[00:11:22]

Il place ses fidèles aux postes clés, d'une part, et s'enrichit autant que possible, d'autre part. J'irais jusqu'à dire qu'il s'en met plein les fouilles. Mais je trouve bien peu respectueux du Saint-Père. Ses façades ne ressemblent pas. Mais voyez vous, mon Jean-Mathieu, c'est plus ou moins dans les mœurs de l'époque. Celui qui va vraiment bousculer la bonne société italienne, c'est Rodrigo Borgia, le neveu d'Alfonso. Bombardez Cardinal a 25 ans par son oncle d'abord, saint jouisseur qui aime les belles choses, le luxe, le vin et la fête.

[00:11:53]

C'est aussi un débauché dont on ne compte plus les maîtresses. Bon sang encore, mais il a des enfants avec. Ce sont des choses qui arrivent, Stéphane.

[00:12:00]

C'est vrai, c'est vrai. Il n'est pas le seul homme d'Église à avoir une vie privée animée. Beaucoup ont quelques enfants cachés ici ou là. En revanche, Rodrigo Borgia les reconnaît publiquement. Deux de ses enfants vont rester dans les mémoires. César et Lucrèce Borgia en 14 192.

[00:12:20]

L'année où Christophe Colomb atteint le Nouveau Monde, ça fait partie de la seule date que je connais. Avec 415 maris, leur père était du pape sous le nom d'Alexandre 6.

[00:12:29]

Grâce à César et à Lucrèce, Rodrigo Borgia a les moyens de ses ambitions. Son rêve, c'est de prendre le contrôle d'une telle île déchirée par les luttes d'influence souvent armées entre les grandes cités comme Venise ou Florence. Pour y parvenir, tout devient un outil ses amis, sa famille, ses propres enfants. Chaque décision, chaque poste accordé, chaque récompense cache un but. César Borgia, par exemple, se retrouvé évêque à 15 ans, archevêque A17, cardinal à 18 ans.

[00:12:58]

Et quand il quitte la robe, c'est pour prendre la tête des armées pontificales. Ce sera un chef de guerre impitoyable qui va combattre sur tous les champs de bataille d'Europe, ou presque pour aider son père, Rodrigo Borgia. D'autant que, comme lui, César est bien décidé à atteindre ses objectifs par tous les moyens, y compris les plus bas et les plus brutaux. On le soupçonne ainsi d'avoir fait assassiner son frère cadet Rowan ou Giovanni Borgia, dont on retrouve le cadavre dans le Tibre, percé d'une vingtaine de coups de poignard.

[00:13:28]

Ce qui est un moyen comme un autre de devenir le fils préféré de son père.

[00:13:32]

Pire que la mafia, cette famille, Stéphane n'en est pas pour racheter l'autre. On irait bien. Si Mathieu est le plus curieux, c'est que le salut viendra peut être de celle qui a la pire réputation de la famille dans la famille Borgia, demande la sœur Lucrèce l'enfant.

[00:13:50]

Visitèrent historiquement votre Stéphane Bern et Matthieu Noël, les récits nouveaux racontant cet après midi le destin de famille formidable de l'histoire, famille formidable qui se dit si j'ai bien suivi Famiglia Borgia en italien.

[00:14:03]

Justement, Stéphane, vous nous avez laissé avec Lucrèce? Malheureusement, pas tout seul à vous croire, ce serait la seule capable de rattraper le niveau de la famille Borgia.

[00:14:12]

Mathieu, on a tout dit à son sujet. On l'a traité de tous les noms de dépravés, de nymphomanes, l'empoisonneuse.

[00:14:19]

On a même raconté qu'il avait brisé le tabou de l'inceste coucher avec son frère César Heures et même son père, le pape Alexandre 6. J'ai envie de dire il n'y a pas de fumée sans feu n'entrevoient l'OPH ou Matoto sans Affoué Frigo, comme on dit à Modène.

[00:14:30]

Et surtout, aucune source historique solide pour le prouver, en dehors des méchancetés colportées par les ennemis de sa famille. César, le frère, et Rodrigo Borgia, le père, avait une affection indéniable pour elle, mais ça ne les a jamais empêché d'utiliser Lucrèce pour arriver à leurs fins sans lui demander son avis. Et elle leur a été très utile. D'abord parce qu'elle était intelligente, cultivée et très belle. Splendide même, à 13 ans. Lucrèce est mariée de force avec l'un des héritiers de la famille la plus puissante de Milan, les Sforza.

[00:15:03]

Mais voilà, les alliances, ça se renverse. Et moins d'un an plus tard, le pape décide de récupérer Lucrèce, ce qui est assez facile quand on est pape. Il suffit de prétendre que le mari de sa fille est impuissant, que Lucrèce est toujours vierge et que le mariage n'a pas été consommé pour obtenir un divorce rapidement.

[00:15:20]

On la marine deuxième fois. Cette fois, c'est Alphonse d'Aragon. Et ce mariage est heureux. Lucrèce aime Alphonse, Alphonse aime Lucrèce. Mais nouveau renversement diplomatique, Rodrigo et César veulent à nouveau récupérer Lucrèce. Ça va être compliqué de prétendre qu'elle est encore vierge après le mariage, Stéphane. Surtout qu'elle est enceinte jusqu'aux yeux.

[00:15:40]

Qu'à cela ne tienne, Alphonse échappe par miracle à un premier attentat dans les rues de Rome, mais il finit par se faire étrangler dans son lit par les spadassins. Vous savez, les hommes de main envoyés par son beau frère César Borgia. Toujours sympathique, cette famille. Un an plus tard, Renkin, sans Lucrèce, s'est déjà remariée avec un autre Alphonse, le duc de Ferrare. C'est là, au Nord-Est de l'Italie, qu'elle peut enfin mener une vie apaisée, loin des intrigues du Vatican.

[00:16:07]

Mécène et protectrice des arts. En 15 119, un accouchement difficile lui coûte la vie et Lucrèce Borgia meurt à 39 ans. Lucrèce a eu le temps de voir disparaître son père mort, Renkin 103, et son frère tué dans un énième combat en 15 107. Sa légende noire ne s'imposera que bien plus tard avec la pièce que Victor Hugo, en 1833, consacre à Lucrèce Borgia en les qualifiant de familles de démons.

[00:16:37]

Une famille de démons qui a depuis inspiré les créateurs de séries télé européens.

[00:16:44]

Historiquement vôtre.

[00:16:47]

Afin de connaître encore un peu mieux cette famille formidable des Borgia, on accueille Jean Yves Bourriaud. Bonjour, bonjour Jean-Yves. Bonjour.

[00:16:54]

Vous êtes professeur émérite de langue et de littérature latine à l'Université de Nantes, spécialiste de la Rome renaissante, auteur des Borgia, la pourpre et le sang aux éditions Perrin. Revenons sur cette mauvaise réputation des Borgia. Je l'ai dit, ça va. Elle va se poursuivre bien au delà de leur mort, à travers les écrits de grands auteurs comme Alexandre Dumas ou Victor Hugo. Est ce que vous pensez que la légende a dépassé la réalité?

[00:17:19]

Elle a très nettement dépassé la réalité, mais en fait. L'origine de cette légende noire, elle est à rechercher. Finalement, l'époque même des rires. Il y a eu ce que vous avez cité tout à l'heure, c'est à dire l'épisode où le premier mari de Lucrèce a dû reconnaître son impuissance. Alors, tout est parti de là. Il est impuissant ou pas. C'était une légende. Ah non, non, non, non, c'était un débauché. J'étais un débauché et toute l'Europe le savait.

[00:17:43]

Mais il a été horriblement vexé. Alors, il a fait savoir dans toutes les cours d'Europe, par des courriers récurrents, qu'en fait le pape avait voulu récupérer sa fille pour lui même. Et tout est parti. Tout est parti de là. Ensuite, la légende a gagné en importance. Faut pas oublier quand même que Savonarole a dit pis que pendre du pape. Les protestants ont attaqué Alexandre Rossif à qui mieux mieux, etc. Etc. Tout est parti de là et ensuite ça a pris une dimension absolument incroyable.

[00:18:15]

On a fait carrément d'Alexandre si ce personnage diabolique qui se serait adressé carrément justement au diable en mourant, en lui demandant quelques moments supplémentaires de vie, il voyait toutes les parties de là et ensuite, ça dépassait, et de loin, les dimensions de cette pauvre famille Borgia.

[00:18:32]

Alors, ne bougez pas, Jean ai Berio. Pas plus que vous, chers auditeurs, on va continuer de parler de nos familles déglingués ou de l'histoire et de forger en particulier avec d'autres invités sur Europe 1.

[00:18:42]

16H18 Un certain matin, Stéphane Bern matinal historiquement faux aujourd'hui. Fonder une famille nombreuse, très nombreuse et très soudée puisqu'on parle des Borgia, on est toujours avec Jean Yves Berio, professeur émérite de langue et de littérature latine à l'Université de Nantes, spécialiste de la Rome renaissante, auteur des Borgia, la pourpre et le sang, aux éditions Perrin. Jean Bourriaud, est ce qu'on peut dire que les Borgia, c'est un peu les Lannister dans Game of Thrones, mais en pire?

[00:19:13]

C'est un parallèle intéressant. Mais la différence, c'est que les Lannister, eux, sont finalement propriétaires de vastes vastes terres de l'Ouest, alors que les malheureux Borgia, eux, n'ont pas de fiefs. Comme le disait tout à l'heure Stéphane, c'est ça. C'est ça qui leur manque. Parce que les familles auxquelles ils sont opposées, ces Borgia à Rome, ce sont les Orsini, les Colonna qui tous disposent de fiefs importants et de forteresses et de troupes armées.

[00:19:42]

Et les Borgia sont assez démunis quand ils arrivent dans cette Rome terrible qui est un véritable coupe gorge à la Renaissance. Et évidemment, on peut mettre en parallèle tout ce qui s'est passé chez les Lannister et tout ce qui s'est passé chez les Borgia. Mais les Lannister sont une très vieille dynastie, alors que les Borgia sont, comme on le disait, des parvenus.

[00:20:01]

Mais on parlait aussi de Lucrèce Borgia. Elle a été calomnié, évidemment, a la pièce de Victor Hugo. Elle souffre d'une très triste réputation. Comment faire pour la réhabiliter? Parce qu'au fond, elle était l'enjeu des négociations diplomatiques de son frère et de son père. On l'a traité de putain du Vatican. Pour moi, c'est plutôt une grande princesse de la Renaissance italienne.

[00:20:23]

Oui, effectivement, c'est une grande princesse de la Renaissance italienne. C'est l'équivalent d'Isabelle d'Este, Béatrice d'Este. Seulement, la différence est que là, les Borgia père et fils l'ont utilisé au gré des différentes alliances. Vous l'avez dit dans un premier temps, c'est l'alliance de Milan. Mais très vite, ça apparaît comme quelque chose d'assez caduc. l'Alliance milanaise, ensuite, on passe à l'alliance napolitaine. On se rend compte que les Napolitains ne peuvent pas compter sur eux.

[00:20:52]

Donc, il faut éliminer le mari qui ne sert plus à rien. Et pour ensuite en faire vraiment cette grande princesse de la Renaissance qu'elle sera à Ferrare avec tout le prestige de Ferrare qui rejaillit justement sur cette pauvre famille des porcins devenue Borgia. Il y a une chose, un personnage dont on doit parler quand même d'un mot. C'est César Borgia. On dit que c'est et vous le racontez dans votre livre. C'est le modèle. C'est pas le prince de Machiavel, mais il a servi de modèle à Machiavel.

[00:21:21]

Oui, ça, c'est indéniable. Ce que Macky avait retenu, c'est que c'était quelqu'un qui faisait ce qu'il disait et qu'il disait ce qu'il faisait. Machiavel reproche aux princes de la Renaissance, aux autres princes de la Renaissance, d'être des lettrés, mais des gens incapables de faire la guerre, alors que César est un adepte de la guerre éclair. Il s'empare de la ville d'Urbino. On trouve une astuce pour faire en sorte que l'armée du duc d'Urbino quitte la ville et s'en empare aussi sans coup férir et en une demi journée.

[00:21:50]

Et la même chose plus tard, lorsque il apprend qu'un de ses gouverneurs est en train de se mettre à dos toute la population de la ville où on l'a nommé. Fait en sorte que ce gouverneur, on en découvre un beau matin, le corps en plusieurs morceaux, à côté d'un billot sur la place centrale. Comme ça, les gens de l'endroit comprennent que, ma foi, César désavoue le gouverneur en question, mais qui avait dit subjugué devant une telle efficacité?

[00:22:19]

Et on pourrait multiplier les exemples. Quand le César Borgia fait assassiner à Senigallia les barreaux qui se sont discrètement ligués contre lui, il les fait étrangler dans la tour principale du château de Senigallia, qu'on peut voir encore actuellement. Machiavel est à quelques kilomètres de là et César Borgia trouve un malin plaisir à lui faire envoyer, heure par heure, un courrier pour le tenir au courant de la situation. Machiavel est vraiment en admiration devant une telle efficacité.

[00:22:47]

Jean brille un mot de la chute de la maison Borgia après Lucrèce Cirest qui finalement? Et comment cette maison disparaît alors?

[00:22:54]

Cette maison ne disparaît pas totalement puisque vous savez que la malheureuse Lucrèce est décédée. Cela, d'ailleurs, on lui a infligé huit grossesses de plus en plus pénibles et finalement, il y a eu une descendance italienne de la famille Borgia. Mais qui sait qui s'est noyé et qui s'est confondu dans la masse de la noblesse italienne quand vous dites noyé ne sont pas dans le Tibre?

[00:23:18]

Non, non, non, ils ne sont pas exceptionnellement attentifs.

[00:23:22]

Il y a également une descendance française que César a épousé. Vous le savez, Charlotte d'Albret, et ils se sont rencontrés très, très peu souvent, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais ils ont quand même eu une descendance. Et il y a actuellement encore de lointains, très lointains descendants Tamisier, notamment en Poitou et au Limousin. César Borgia et de Charlotte, en tout cas.

[00:23:47]

Jean IV Bourriaud, votre. A la lecture de votre livre qui est passionnant Borgias, la pourpre et le sang, aux éditions Perrin. Merci d'avoir été avec nous sur Europe 1.

[00:23:59]

16 16h18, 18 heures ce matin. Stéphane Bern et Matthieu Noël. Historique.

[00:24:06]

Certains, féru d'histoire, sont intarissables en matière de plans historique, mais ce, uniquement hors antenne. Comme Stéphane, qui nous disait pendant la pub au sujet de je ne sais plus qui se faisait payer et buvait beaucoup.

[00:24:17]

Clémentine portait une bague. Elle a le courage de dire des vacheries au micro de Clémentine, à la demande expresse de Stéphane.

[00:24:24]

Une autre est carrément carrément se limite à fait exact.

[00:24:29]

Moi, j'avais proposé une chronique religion et spirituelle qui m'a été refusée par l'un des plus grands. Il faut quand même que les entrées des actions Verlander à la joie.

[00:24:46]

Je m'exécute donc. En effet, aujourd'hui, je vous le disais tout à l'heure sous la Troisième République, lorsqu'on disait dans un programme officiel il y aura une visite au président du Sénat. C'était une visite dans une maison close, Le Chabanais, fondé en 1878 par Mme Kelly. Madame Kelly, inutile de vous dire c'est pas son nom. On l'appelle aussi Fatema. C'est sans doute ces employés, j'imagine, mais aussi madame d'Harcourt, son vrai nom Alexandrine Johanet.

[00:25:13]

Et la maison close en question se trouve au 12, rue Chabanais, entre l'Opéra et le Palais royal, à Paris. Alors, cet endroit devient le lieu de rendez vous du monde politique et artistique. On y croise Toulouse-Lautrec, Maupassant, Anatole France et cette Madame Kelly. Elle, vous aurez plus. Stéphane, ex-coach sur elle, a tenu les lieux pendant 22 ans et ça devait moré plus aussi d'ailleurs. Sans doute Alexandrine. Parce que elle devait adorer l'histoire puisque dans son établissement, il y avait une trentaine de chambres à thème, dont la Pompeii, la Médiévale, la Chambre Louis 15 ou Directoires la Vénitienne dotée d'un lit en forme de coquille.

[00:25:52]

La chambre de style japonais ou de style indien, c'est celle de style l'Indien qui était la préférée des doigts, celle dont je vais vous parler un instant. Et au Chabanais? La décoration est tellement luxueuse, tellement soignée, que la chambre japonaise recevra un prix d'or de L'exposition universelle de 1900.

[00:26:10]

Certains des corps ont été peints par Charles toucher des cordes et Céos est très exactement Champtocé. Il livrera ensuite à Chenonceau. Du coup, cela dit, il a pas pour toutes les bourses, si je puis me permettre.

[00:26:25]

Je suis désolé, Preminger pas. Je peux vous montrer mon texte. Je suis désolé, chers auditeurs. Non, pas du tout. Les enfants, les fêtards qui fréquentent Le Chabanais doivent débourser au moins 2 000 euros s'ils veulent y passer la nuit. Ce n'est pas pour tout le monde et Le Chabanais emploie aussi des filles qui sont des sosies des grandes actrices de l'époque. Ça s'appelait, mais en fait, ce qui fait la réputation de Chabanais, c'est avant tout la fréquentation de la maison par une elle très, très sélect.

[00:26:51]

Et évidemment, Stéphane, vous le connaissez par coeur. Le client le plus connu, le plus assidu, c'est le prince de Galles, qui deviendra le roi Édouard 7. Alors, officiellement, il loge à l'hôtel Bristol, mais il loue à l'année un petit salon particulier au Chabanais. Et alors? Il a une salle de bain avec une baignoire en cuivre rouge en forme de cygne, et il dispose surtout de ce fauteuil. Du coup, heureux veinards, vous vous avez vu le fameux trône d'amour à étrier, la chaise de volupté?

[00:27:19]

Oui, c'est un truc qui a été spécialement confectionné par lui pour lui et dont les mécanismes lui permettent de se livrer à des acrobaties érotiques sans trop se fatiguer et écouter. Essayer d'imaginer, c'est un mot qui ressemble vaguement à un fauteuil d'accouchement. Bon, la prestation nettement plus luxueux et confortable, équipée d'étriller Métallique. C'est pour ça que je faisais allusion à un fauteuil d'accouchement accoudoirs verticaux, le tout superposé à une méridienne dotée de plaques pivotant.

[00:27:49]

Calaferte, plusieurs positions, alors ça me permet un truc CRPC sur le bleu, surtout le prince de Galles, ont posé à l'époque dans les 120 kilos et ils avaient le souffle coupé court parce qu'il fumait 40 cigarettes et cigares par jour. Donc, il n'était pas vraiment en état de faire des galipettes. Élaborez. Il commanda donc ce fauteuil de volupté à un artisan français, Louis Soubrier, artisan ébéniste du faubourg Saint-Antoine, qui a bien dû rigoler et a réalisé cette invraisemblable commande pour Édouard 7.

[00:28:16]

La presse anglaise se fiche de lui parce que tout cela est notoire, naturellement. Alors, on l'appelle Dirty Beauty, Bertil le sale ou Tom-Tom gros bide. La Presse, d'ailleurs, n'hésite pas à lui servir de Shakespeare pour égratigner ses travers. Songe à diminuer ton ventre et grossir ton mérite, celle de bas frais. Quitte ta vie dissolue. Vous avez reconnu naturellement là une réplique de Falstaff. Alors, le sexagénaire cessera de fréquenter les lieux en 1901, quand il devient souverain du Royaume-Uni, empereur des Indes, dont la seule.

[00:28:49]

D'aller au Chabanais, son fauteuil de voluptés, sa baignoire ont été vendus en 51. La baignoire, elle, est rachetée en 72 par des admirateurs de Salvatore Dali qui lui font cadeau pour qu'il puisse l'installer dans sa salle de bains à l'hôtel Meurice. Ce qui est amusant, c'est qu'un jour, la reine d'Espagne est venue à Paris et on s'est trompé dans son programme. On a avis. La visite au président du Sénat et de la malheureuse, elle a été obligée d'aller rencontrer le président du Sénat.

[00:29:16]

On ne sait pas celui des deux qui s'est le plus emmerdé. Mais en tout cas, vous savez que c'est en 46 que la loi Marc Richard a interdit les maisons closes. Et un jour, passant après guerre devant le fameux One Toutou 122, rue de Provence, un maison close fréquentée par Michel Simon, Raimu et entre autres, le cinéaste Yves Myrand écrivit aussitôt à Doriane Doriane. C'était une ancienne du Chabanais et elle a été la patronne du One to.

[00:29:43]

Yves Mirande lui écrit et lui dit Cher Doriane, que c'est triste tous ces volets ouverts. Mal.

[00:29:50]

Le prince de Galles a donné son nom à un costume. Le prince de Galles n'est pas une position et pas une mesure. Et puis, le fait qu'il y ait tellement d'embonpoint que quand on porte barbe, vous n'en portait pas de costume trois pièces. Non, ça m'arrive assez rarement, évidemment, mais j'ai bien compris. Il s'est brisé quand j'ai compris veste du gilet. Et bien, on ne ferme jamais le dernier bouton du gilet parce que le prince de Galles ne pouvait pas le futur, Édouard ne pouvait pas fermer son dernier bouton.

[00:30:17]

Vous savez tellement de choses. Ça me fait des choses qui, honnêtement, ne servent à rien dans la vie. C'est dommage, mais elle pourrait servir sur le Queens. Quel dommage qu'il n'ait pas encore commencé.

[00:30:27]

16H18 Euratom Stéphane Bern et Matthieu Noël historiquement vôtre. C'est un moment de l'émission qu'ils aimeraient voir disparaître notre quiz d'histoire.

[00:30:38]

Ça vous agace, Stéphane? Lassassinat, si vous préférez, on peut aussi jouer. De quelle star parle Stéphane Bern en off hier, pendant les pubs?

[00:30:44]

Devait être très con. Non? J'ai adoré ça. On peut donner la réponse. On jouait par bonheur. On va plutôt faire le coup pour votre réputation.

[00:30:54]

En terme de vie, Stéphane? Question du moment pour vous vous affrontez comme toujours Clémentine Portis Kaltenbach Stéphane. Vous connaissez tous la tombe de Victor Noir au Père-Lachaise. On a parlé ici même où ces dames sont invitées à se frotter sur ces statues pour combattre l'infertilité. Au Brésil, la tombe de Marta Vieira da Silva, poétesse du début du 20ème siècle dans la ville de Dos Rakia, invite les hommes à se frotter eux aussi à sa tombe. Mais pour combattre les problèmes d'érection.

[00:31:23]

Vrai ou faux? Vrai. Vous aimez le Brésil?

[00:31:29]

J'adore le Brésil. Vous avez beaucoup d'accointances avec ce pays. Vous adorez avoir beaucoup d'accointances avec ce pays, visiblement. Quelle est la réponse en écoute?

[00:31:39]

Oh non, c'est raté.

[00:31:41]

C'est faux. Marta Vieira da Silva est footballeuse brésilienne de 36 ans. Elle va très bien. Elle est considérée comme la meilleure joueuse de foot de tous les temps. Le foot féminin, bien pourvu que l'effet Coupe du monde. Les femmes s'y intéressent aussi.

[00:31:56]

Visiblement pas Stéphane Dion, numéro 2 pour vous. Clémentine Portier capitaine Mike Hoffman, Launaguet est un conte de fée anglais pour enfants, mais qu'il a écrit Shakespeare. Le prince Charles au Victoria Beckham. Je pense que c'est le prince Charles qui a eu ses heures perdues, le jeu écrit des contes pour enfants. Oui, mais la mésentente entendu, c'est que c'est ça. Vous êtes sûr de cette réponse? C'est votre dernier mot, Clémentine? Eh bien oui, c'est une bonne réponse.

[00:32:25]

C'est le prince Charles. Il l'a publié il y a combien de temps?

[00:32:27]

Il y a très longtemps, c'est à dire de 70 ou 80 80. Il y a 32 ans, c'est l'histoire d'un vieil homme qui vit dans une grotte. Il aurait inventé l'histoire pour divertir ses deux frères. Si c'est pas mignon. Question numéro 3 pour vous, Stéphane, le 6 avril 1945. Philippe? Pas de bol. Quelques mois avant la capitulation de l'Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale. Son nom? Forcément un peu humoristique, qui est passé à la postérité, car il fit partie des 100 derniers soldats morts pour la France.

[00:32:53]

Vrai ou faux ou non pour Philippe? Pas de bol, non? Alors franchement, si.

[00:33:00]

C'est vrai, si c'est vrai, vous renoncer. La présentation de Secrets d'histoire. Je renonce à votre cause. C'est effectivement faux, Stéphane. On ne vous la fait pas. Décidément, il est fort en l'histoire. Par contre, Augustin, trébuchant, est officiellement le dernier soldat français mort durant la Première Guerre mondiale, le 11 novembre à 10h55. Sans. Ça, c'était avant. Le caporal Peugeot a donné son nom à une rue qui n'est pas le premier.

[00:33:25]

Le premier mort le 1er mars. C'est comme comme Apollinaire qui meurt deux jours avant l'armistice. Tragique, tragique.

[00:33:33]

C'est tragique. Peut être aussi un jour. Numéro 4 pour vous. Clémentine, dans la Rome antique, fascine. C'était tendu, assez gênant, car il était à la fois le dieu qui protégeait certains enfants, mais sa représentation était un phallus. Vrai ou faux?

[00:33:49]

Ce nom de Dieu me dit quelque chose. Je l'ai vu récemment. Comme vous le faites, cherchez strictement des trucs autour du sexe. Il est tout à fait possible que soit tombé dessus sans le vouloir. Vous avez dirais oui. Elle est tombée sans vouloir sur le phallus de sinus Clémentine Portee Kelsen Max est une bonne réponse. C'est vrai, il était le présentateur des Maléfice et gardien des enfants de l'Empereur et l'incarnation du phallus divin. Les conducteurs de charme étaient également des igounet en bronze sur leurs véhicules pour les protéger.

[00:34:18]

Ça, vous ne le saviez pas. C'est la victoire.

[00:34:21]

Clémentine Ça faisait longtemps.

[00:34:24]

Pour Stéphane Noël, nouvelle victoire pour les banques qui auraient formulé un peu moins Blecher à mon français. Oui, c'est vrai. Oui, je vous laisse responsable de cette phrase.

[00:34:34]

Merci Stéphane et bravo Clémentine. C'est vers 18 heures sur Europe 1, Stéphane Bern et Matthieu Noël, historiquement votre bienvenue si vous nous rejoignez, ce qui d'ailleurs serait dommage, car ça signifierait que vous avez loupé de la première heure qui était dans l'espace. Espèce est presque CIVAM que vous, Mathieu et de ceux dont on parle aujourd'hui, car c'est une spécial famille en or de l'histoire. Oui, Stéphane, les familles dysfonctionnelles, il y en a eu un paquet, certaines plus gratinées que d'autres.

[00:35:04]

Merveille pendant Wendelin mortes, dévoré par les loups parce que la père était parti pour boire du château, a croisé dans les temps à coinçant Thibault.

[00:35:13]

Vous nous avez raconté la sulfureuse saga des cruels Borgia? Vous allez nous raconter l'histoire des Kennedy et quant à vous, Mathieu, vous parlerez d'une famille en or plus récente et en norme et au sens propre. Oui, Stéphane, vu leur nombre de gosses, ils ont clairement droit à la carte avantages famille de la SNCF, mais ils l'utilisent assez peu. Trouvant, je cite, que le DJette, c'est plus rapide et il y a moins de grèves. Je vous parle des Kardashians et au programme de cette deuxième heure également, Mathieu Olivier Poulx, très spécialiste de la bonne bouffe, nous raconte l'histoire de coquetel au nom allemand, le Chypriote, mais qui était en réalité italien.

[00:35:44]

Je crois savoir non, mais pas sûr que c'est d'une autre origine encore. Et vous, vous saurez pourquoi on vous dit. En voiture, Simone? Oui, ça serait le mot de la fin.

[00:35:53]

C'est sûr que je comprends qu'après, ça vous n'ait rien à ajouter. 16H18 Euratom. Historiquement vôtre aujourd'hui, historiquement vôtre, on s'intéresse aux familles en or de l'histoire. Celle ci est une des plus légendaires. Installez vous confortablement, salez le pop corn. Stéphane Bern nous raconte la saga mouvementée des Kennedy.

[00:36:20]

Récit. C'est vrai que dans les lignées les plus célèbres et les plus glamour du 20ème siècle, on pense tout de suite aux Kennedy, et pourtant, peu de grandes familles ont connu pareille suite de drames. A croire que le clan Kennedy est tout simplement maudit. Sur le papier, ils sont pourtant l'incarnation même du rêve américain avec ce côté femme de chambre du célèbre, riche et beau. Les Kennedy sont aussi puissants, très puissants. Un destin hors du commun pour cette famille d'immigrés catholiques irlandais arrivée à Boston au 19ème siècle et devenue en deux générations seulement l'une des familles les plus en vue de la Nouvelle Angleterre, puis de tout le pays.

[00:36:58]

Celui qui incarne cette ambition, c'est Joseph Patrick Kennedy, le patriarche. Il y a cette vieille légende qui traîne sur la fortune de famille, largement accrue sous son règne. Il y a eu pas mal de boursicotage, mais on raconte surtout que JO se serait fait beaucoup, beaucoup d'argent pendant la prohibition en se lançant dans le trafic d'alcool. Du côté des Grands Lacs, rien de criminel n'a jamais été prouvé, mais de grands noms du crime organisé l'ont dit et répété, à commencer par Frank Costello, l'un des parrains les plus puissants de la mafia des années 30.

[00:37:33]

Cela dit, on peut être riche à millions et vivre une série de drames comme on en souhaite à personne quand il meurt à 81 ans. En 1969, Joe Kennedy a eu le temps de voir mourir trois de ses quatre fils.

[00:37:48]

2. Je vois bien Stéphane, mais le troisième m'échappe. Vous pensez forcément à JFK, John Fitzgerald Kennedy, Bob Kennedy, Robert Kennedy. Mais scoumoune qui frappe le clan a commencé bien avant leur assassinat respectif. Au départ, John n'était pas programmé pour être président. C'était son frère aîné, Joseph Kennedy junior, qui incarnait les espoirs du clan. Mais Joseph s'est tué à 29 ans au dessus de l'Angleterre dans l'explosion de son bombardier. En 1944, quand on transporte 11 tonnes d'explosifs, que voulez vous?

[00:38:21]

Si ça pète, ça pardonne pas. C'est bien l'image WinFast. Ce n'est qu'après ce drame que JO a reporté ses espoirs sur John, son deuxième fils. Mais voilà, le monde connaît la suite. JFK, 35ème président des Etats-Unis, a eu le malheur de se promener en voiture décapotable dans les rues de Dallas le 22 novembre 1963, et il est assassiné par Lee Harvey Oswald.

[00:38:46]

Et ça fait deux. Ça va bientôt faire, trois ans après avoir failli quitter la vie politique à la mort de son frère Robert Kennedy, le troisième fils de John se lance dans la course à la Maison-Blanche en cherchant à obtenir en 1968 l'investiture démocrate. Mais tout s'arrête à l'hôtel Ambassador, à Los Angeles. Un jeune serveur de l'hôtel, le Jordanien Shirin Sheeran, lui tire dessus à bout portant. Dieu Kennedy vient de perdre trois de ses quatre fils. Il ne s'en remettra d'ailleurs pas et meurt l'année suivante, en 1969.

[00:39:18]

Une telle poisse, Stéfane, une telle scoumoune, comme vous le disait tout à l'heure, on peut parler de malédiction tout en camionnette. Et ça continue bien. Après Mathieu, la famille Kennedy accumule les drames et les scandales, comme l'accident d'avion mortel de Johnson en 1999. A 38 ans seulement. Mais si jeune, John, le fils de JFK, ce petit garçon vous savez qu'il avait trois ans à l'époque, qu'on voit sur une photo célèbre faire un salut militaire devant le cercueil de son père.

[00:39:43]

Si on résume John Kennedy et sa femme Rose, neuf enfants, dont quatre garçons sur les quatre, trois ont connu une mort violente avant d'avoir 50 ans. Mais l'épisode le plus horrible, celui qui en dit le plus long sur la personnalité ambiguë de John Kennedy, ne concerne pas l'un de ses fils, mais l'une de ses cinq filles. Mais et on touche là à des sommets de l'horreur.

[00:40:07]

Et encore, ces visiteurs hystériques. Stéphane Bern et Matthieu Noël reçus dans notre spécial famille en or, on évoque cet après midi les Kennedy. C'est bien beau, Stéphane, de faire des promesses, mais quand on promet des sommets d'horreur, c'est ce que vous avez dit à Stéphane. Il faut assumer derrière.

[00:40:26]

J'assume tout ça pour le Télévie.

[00:40:29]

Mais avant d'évoquer Rosemary Kennedy, troisième enfant et première fille de JO et Rose Fitzgerald Kennedy, il faut que je vous parle de lobotomie. Vous avez des projets me concernant? Non plus.

[00:40:41]

Personne ne lapratique. Heureusement aujourd'hui. Mais figurez vous que c'était naguère encore très à la mode d'enfoncer des pics à glace dans la tête des gens.

[00:40:49]

Attention pour les soignants à l'idée de la lobotomie. On la doit à un médecin portugais, le docteur Moniz, et ça lui a d'ailleurs valu le prix Nobel en 1940 à la Castelnaud peste. Ils n'en ont jamais parlé. Jamais. L'idée, c'est qu'on pouvait guérir des tas de choses comme la schizophrénie ou l'épilepsie, en découpant des petits morceaux du lobe frontal des gens au milieu des années 30. Des médecins ont perfectionné la technique de moniste. Dans les années 40 et 50, la lobotomie trans orbitale était devenue relativement courante.

[00:41:18]

Qu'est ce que vous entendez par trans sorbitol? Ça, c'est facile. Il suffit de taper un bon petit coup sec au coin de l'œil pour enfoncer une pointe d'acier à 7 cm de profondeur dans le crâne du patient, de tripatouiller un peu baf. On passe au suivant.

[00:41:31]

C'est simple comme bonjour. En dehors du fait que vous avez manifestement comme objectif de concurrencer Christophe Hondelatte sur un terrain qu'il a parfaitement balisé, je ne vois pas vraiment le rapport avec Rosemary Kennedy. J'y viens.

[00:41:41]

Ne soyez pas impatient. Le hic, c'est qu'on s'est mis à lobotomisés des gens pour un oui, pour un non. Des personnes agitées, des insomniaques, des hystériques, des enfants. Le neurologue américain Walter Freeman, par exemple, en arrive à plus de 4000 dans sa carrière. Il se trouve que Rosemary Kennedy, au début des années 40, souffre de dépression et fait régulièrement de grosses crises de colère. Et ça et ça, Joe Kennedy ne le supporte plus.

[00:42:07]

En 1941, il contacte le docteur Freeman. Et voilà comment Joseph Kennedy, qui est pourtant majeur à 23 ans, subit une lobotomie sur les ordres de son père. Convaincu d'agir pour le bien de sa fille. Pas de problème, voyez vous, c'est quand on découpe le cerveau des gens. Ça peut vite déraper, non? C'était fou aussi.

[00:42:28]

Rosemary survit à l'opération, mais elle en sort dans un état irréversible et catastrophique. Et avec le quotient intellectuel d'un enfant de 3 ans. Et là où ça devient encore plus glauque, c'est qu'il ne fallait surtout pas gêner le storytelling familial au moment où les frères Kennedy se lancer en politique. Alors, on a tout simplement interné Rosemary Kennedy, qui a disparu de l'équation et des photos de famille pendant que John et Bob commençaient leur ascension fulgurante.

[00:42:59]

Le clan Kennedy imposa l'idée que Rosemary était née dans cet État. Et franchement, Mathieu. Je me demande si son destin n'est pas encore un peu plus horrible que celui des autres Kennedy. Rostain, historiquement, fournira ici les qu'inédite, est pire que les Borgia ou au moins les Borgen se lobotomisés pas entre eux pour le savoir.

[00:43:22]

André Kaspi Bonjour, bonjour, oui, bonjour André Kaspi, vous êtes historien, professeur émérite à la Sorbonne et auteur notamment de Kennedy Zamis, Un président et un mite, qui sera réédité en novembre en format poche aux Éditions de l'Archipel. Le drame de Rosemary Kennedy a pendant très longtemps été tenu secret pendant sa vie elle même. On peut dire au fond, c'est le plus gros tabou de la famille Kennedy. Et pourquoi, selon vous, écouter?

[00:43:47]

D'une part, il y a eu l'échec de cette opération et d'autre part, il y avait cette volonté de montrer une famille pleine de vigueur, pleine de dynamisme. Une famille qui réussit et qui a tout ce qu'il faut pour occuper le premier rang dans la démocratie américaine. Donc, Rosemary, c'était un peu le contrepoids. C'était le côté sombre et ce côté sombre. Il fallait l'éliminer. C'est la raison pour laquelle Rosemary a été recluse jusqu'à la fin de sa vie ignorée et qu'elle a fini, en somme, tragiquement.

[00:44:23]

Je ne dis pas la moitié, je dirais les trois quarts même de son existence, à l'exception de cette terrible histoire de Rosemary. Toute la vie des Kennedy a toujours été extrêmement exposée. On dit pour vivre heureux, vivons cachés. Finalement, les Kennedy ont été trop exposés. C'est ça qui les a perdu.

[00:44:39]

C'est à dire que le père Kennedy, Joseph Kennedy, avait beaucoup d'ambition pour lui même. C'est pour cela que quand il a été nommé ambassadeur des Etats-Unis à Londres en 1938, il considérait que c'était le summum de la réussite et il voulait que ses enfants poursuivent ce chemin. Il avait donc imaginé que l'aîné de ses fils, Joseph Kennedy junior, serait l'emblème, pourrait on dire, de la famille et qu'il pourrait briguer la présidence des Etats-Unis. Mais vous l'avez très bien rappelé, ce jeune homme est mort aux commandes de son avion juste au dessus du territoire français, en 1944.

[00:45:22]

Donc, ça voulait dire que là, il y avait un échec, mais un échec glorieux de la part de la famille Kennedy. Alors si vous ne pouvez pas occuper cette place, ce serait John John Kennedy, celui qui est devenu président des Etats-Unis. John Kennedy a fait une très belle guerre, comme on dit, c'est à dire il était engagé dans la marine, il se trouvait dans le Pacifique Sud et ça permet en somme à John Kennedy de devenir un héros à partir de 1945.

[00:45:53]

16H18 Certains matins, cette semaine historique historique savait qu'on ne choisit pas sa famille.

[00:46:02]

Lui, en revanche, on l'a choisi pour nous éclairer sur la vie compliquée du clan Kennedy. L'historien André Kaspi est avec nous cet après midi. Stéphane l'a évoquée dans le récit Les Kennedy sont des immigrants irlandais installés à Boston et leur ascension fulgurante se fait en à peine deux générations. Comment on peut expliquer? Parce que je veux bien que le patriarche était convaincu qu'il était atteint un grand destin, non sans avoir l'idée de concrétiser. C'est quand même assez dingue cette histoire de liens avec la mafia de business pendant la prohibition.

[00:46:29]

Tout ça s'est avéré à écouter.

[00:46:31]

Vous êtes en train de parler d'événements qui sont très différents les uns des autres. D'abord, il y a l'intégration des Irlandais dans la société américaine. C'est une intégration difficile parce que les Irlandais ont un gros désavantage lorsqu'ils s'installent en Nouvelle-Angleterre. Ils sont catholiques dans une région qui est éminemment protestante. Ajoutez à cela que beaucoup d'Irlandais trouvent la possibilité de s'élever dans la société par l'intermédiaire de la politique et la politique locale. C'est lorsque l'on tient un bistrot. Alors on ne dit pas un bistro aux États-Unis, bien sûr, mais que lorsqu'on tient une sorte de café dans lequel se réunissent ceux qui ont envie de boire.

[00:47:12]

Cela va de soi, mais aussi ceux qui font de la politique. C'est un lieu réservé aux hommes et c'est là que les Kennedy. Il s'agit bien sûr, dans ce cas là, des ancêtres de John. C'est là que les Kennedy ont fait leur ascension. Quant au père de John, c'est à dire Joseph Kennedy, lui, c'est le fils qui fait des études. C'est le fils qui devient banquier. C'est le fils qui s'est enrichi. Et au temps de la prohibition, c'est entre 1918 et 1934.

[00:47:44]

Donc, à ce moment là, Joseph Kennedy a une idée géniale. C'est à dire que quand il sent que peu à peu, la prohibition va disparaître, c'est à dire des années 20 au début des années 30. Il noue un contrat avec une firme anglaise pour avoir le monopole du whisky aux États-Unis. Lorsque la prohibition sera terminée, c'est un très grand homme d'affaires et cet homme d'affaires a aussi des ambitions politiques. Si vous voulez la promotion sociale. Depuis les grands parents ou les arrière grands parents qui sont des immigrants pauvres et qui s'intègrent difficilement jusqu'au moment où lui, Joseph, qu'Emily parvient quasiment au sommet de la société américaine.

[00:48:30]

André Kaspi pour terminer au tout début du mois, Joseph Kennedy 3, petit neveu de John Fitzgerald Kennedy qui a 39 ans, a perdu la primaire démocrate pour un poste de sénateur dans le Massachusetts. Est ce que c'est la fin de la dynastie politique?

[00:48:43]

En tout cas des Kennedy pas écoutés? Oui, il me semble que ça veut dire. Surtout que ça n'est pas le nom de Kennedy qui permet d'être élu. Voilà peut être plus tard yaura qui a Kennedy qui réussira à se faire élire, mais que pour l'instant, dans le Massachussetts, ce n'est pas parce que vous vous appelez Kennedy automatiquement. Les gens vont voter pour vous.

[00:49:09]

En tout cas, même bravo et merci André Kaspi. Je rappelle le titre de votre livre John Kennedy, une famille, un président, un Mitt, qui sera réédité en novembre aux éditions l'Archipel. Et puis Mathieu, vous savez, c'est comme en Inde. Ce n'est pas parce que vous appelez Gandhi que vous faites un vrai. Ça ne marche pas, ça marche.

[00:49:25]

16, 18 et 21 décembre. Historiquement chaud. Vous aimez les Borgia? Vous avez adoré les Kennedy?

[00:49:35]

Notre troisième famille, plus contemporaine, mais tout aussi dysfonctionnelle, devrait vous plaire. Mathieu aujourd'hui dans 99%. Vrai. Vous nous parlez de la famille Kardashian? Oui, Stéphane, si jamais vous faisiez partie de ces gens qui rêvaient d'avoir une grande famille, de vieillir, entourés d'enfants et de petits enfants dont vous seriez fier? Eh bien, une fois que vous aurez brosser le portrait des Kardashian, vous n'aurez plus qu'un rêve la vasectomie.

[00:49:57]

On connaît tous les vertus cathartiques des tragédies de ce floc voir sur scène, sur la scène du Théâtre des enfants, zigouiller leurs parents, des fils scotchés avec leurs mères, des mères crever les yeux de leur fils permettait aux spectateurs de vivre par procuration des émotions interdites en société et préserver ainsi l'équilibre du vivre ensemble, bien en terme de catharsis. La famille Kardashian, c'est ce Fauque puissance du divorce, meurtre, Ojjeh Simpson, tresorerie, divorce, sex toy, divorce, entreprise de glosent célèbres, braquages, divorces, Botox, mères porteuses et surtout, une valse de cocu.

[00:50:29]

Voilà, en quelques mots les ingrédients de l'émission de téléréalité qui a passionné l'Amérique pendant dix neuf saisons d'affilée. La dernière sera diffusée en 2021. Les Kardashian, c'est donc les aventures conjugales, extraconjugales extraordinaires, extraordinairement extraconjugales, d'une flopée de mioche tous plus barrés les uns que les autres, chacun ayant une couleur de folie spécifique. Les Kardashian, les barbes à papa qui auraient pris de l'acide barbat tachyon, des Barbapapa. Il y a d'abord Robert Kardashian et Crises de nerfs.

[00:50:56]

Ils se sont mariés, eurent quatre enfants Kourtney avec un cœur qui mange des graines de chia, Kim avec un K. Kanye West, créatrice d'une gamme de gaines amincissantes et adepte du sexe, filmé en emetteur Khloé avec un cas soupçonné d'être la fille illégitime d'un Plancus clandestin de la mère. Robert Junior parce que les parents avaient plus envie de se faire chier à trouver un prénom pour l'instant. Est ce que vous suivez ces fans? Ça vous change des Bourbons?

[00:51:16]

Tous ces cas? Ah oui, c'est beaucoup plus dégénéré. C'est complètement dégénéra. Robert Kardashian père est un grand avocat californien d'origine arménienne. Il aime sa femme, Chrysler. Tout le monde est heureux. Pippa crissent, rencontre un prof de tennis ayant un peu forcé sur l'autobronzant, avec qui elle trompe son Robert. Pendant ce temps, Rodger Simpson est soupçonné d'avoir butez sa femme. L'affaire passionne les Etats-Unis. Robert Kardashian devient son avocat. Parce que c'est son pote de longue date et qu'il lui fait un prix sur les Ohno.

[00:51:40]

La famille commence à avoir sa petite notoriété. Mais ce n'est pas assez. Les Kardashian en veulent plus. Aïe, aïe, Whitmore, dira Kim en légende d'un selfie Instagram figurant son popotin callipyge. Or, devinez qui? Elle rencontre le pape? Non. Paris Hilton, une voix différente. Elle va lui faire bénéficier de son savoir faire médiatique. Etrangement, quelques semaines plus tard, Kim tourne dans une sextape avec son petit copain, film qui ne devait jamais sortir aux yeux du public.

[00:52:04]

Mais patatras! La sale affaire, elle fuitent. Oh là là, c'est dommage et embarrassant. Coup de bol, la mère de Kim réussit à vendre les droits du très moyen métrage pour plusieurs millions de dollars à un diffuseur avant de lancer juste derrière une téléréalité familiale surfant sur ce triste événement. Bien Wels les Kardashian en 2007 et lancé la première saison de L'incroyable famille Kardashian. Et si leurs aventures ont tant passionné les téléspectateurs, c'est que comparé à ce qui se passe dans leur famille, ce qui se passe dans Les feux de l'amour est simple crise.

[00:52:31]

La maman, qui est la tête pensante de cette entreprise familiale, a donc quitté son prof de tennis pour se marier avec un champion olympique de décathlon, Bruce Jenner. Bruce aime les hélicoptères télécommandés et se balader en pantoufles. Ce qu'on sait moins, c'est que dans l'intimité de son dressing, en cachette, il aime aussi porter les robes de sa femme. Plusieurs années plus tard, il changera de sexe et deviendra le porte parole du transgenre dans le monde et se fera appeler Cathleen.

[00:52:52]

Ça s'est fait. Il a avec crissent la maman. Deux filles, Kendall, qui aime les chevaux, la soupe à la tomate et la nature. Et Kelly Kelly est myope des deux yeux, aime les tacos et créera une entreprise de rouge à lèvres pulpeuses qui fera d'elle en 2019, selon le magazine Forbes, la plus jeune milliardaire de l'histoire. Avec un K. Vous vous souvenez? L'aîné. l'Exarchat L. Enfant. Et de Christelle, elle a eu trois enfants avec un homme qui s'est avéré être infidèle, préférant la cocaïne et les tests de jacuzzi en compagnie de Plémet, à la frontière mexicaine, au après midi de rencontres parents profs de l'école Montessori.

[00:53:22]

Résultat ils se séparent. En fait, la séparation poste Bute chez les Kardashian, c'est pas un coup de tonnerre, c'est la norme. On fait pas une série sur des gens qui restent ensemble. Chloé avec un K. Dont on ne sait toujours pas si elle est la vraie fille de ce bon Robert et épouse un joueur de NBC. Neuf jours après l'avoir rencontré, d'après vous, comment ça se passe?

[00:53:40]

Thellier assez vite. Le mariage ne tient pas. Son basketteur s'est fait gauler en pleine séance de renforcement musculaire avec quelques amis dans une chambre d'hôtel payelle. Il se sépare aussi. Puis la vie est bien faite. Elle retrouve l'amour dans les bras d'un autre basketteur de Laigné. Chloé tombe enceinte. C'est merveilleux. C'est bien la preuve qu'après la pluie et le beau temps et que l'amour est plus fort sept mois, quatre programmes, sept mois de grossesse, elle réalise que son nouveau mari préfère tester la résistance de la nouvelle gamme Manix que de l'accompagner au cours de préparation à l'accouchement.

[00:54:06]

Ils se séparent eux aussi. Même trajectoire sentimentale pour Robert Junior, qui s'entiche d'une certaine Blac Chyna. Ils font un enfant et se séparent quelques semaines après l'accouchement. Seulement voilà, Robert, lui, était un sentimental. Il va sombrer dans la boulimie pour atteindre le chiffre. Déroutant même pour Olivier Poulx, de 43 kebab par jour. S'estimant trop joufflu pour passer à l'écran, il se retire de la série et maintenant ses fans. Je vous laisse deviner l'identité de la plus médiatique des Kardashian, vu son CV.

[00:54:30]

Si on ne veut pas y passer la nuit, je dois vous la présenter à la Julien le père, un temps en couple avec le neveu de Michael's Jackson, membre des Trois. J'épouse ensuite à Las Vegas, sous Ecstasy, un producteur dont le divorce, quelques semaines plus tard pour Me Fiancée, un joueur de foot américain qui sait que j'ai le dos tourné, envoie des piques à toutes les call girl du Missouri et dont je divorce logiquement pour poser comme masseur parce que ça avait bien marché pour elle.

[00:54:47]

Un joueur de bien portant le même nom que ma mère, dont je divorce après seulement 62 jours pour me jeter dans les bras du rappeur Kanye West. Côté business, de vanter les mérites des sandwichs Subway, comme Stéphane Bern vante les mérites des Vérandas Kayna. Sauf que moi, c'est mieux payé. Je suis, je suis, je suis Gaddafi Kim Kardashian.

[00:55:01]

Voilà donc à vous tous qui trouvez votre famille foireuse. À vous tous, le dimanche ne supportait plus d'entendre le rire graveleux et avinés de ce tonton qui tient de plus en plus mal l'alcool. Alors bon, alors oubliez pas. Il y a pire. Il y a les Kardashian. Merci beaucoup Mathieu 99%, vrai 99,9 vrai aujourd'hui. Ah oui, il y a donc zéro virgule 1%, ce qui était faux. Sacré! Kim Kardashian a bien fait une campagne de pub pour les sandwichs Subway.

[00:55:34]

Mais en revanche, c'était pas moins bien payés. Je vous ai vu comment ça c'était. Vous y êtes très nombreux, je vous et vous, mais c'était le même tarif. A mon avis, oui, non, ça, c'est très faux, ça.

[00:55:47]

Dragados en fait tout.

[00:55:51]

16H18 Crétin, Stéphane Bern et Matthieu Noël quand sa silhouette svelte et gracile se dessine dans l'embrasure de la porte du studio Coluche, papa, on sait qu'on va vivre un grand moment détox chaque jour.

[00:56:06]

Non contente de donner une recette sans plafond calorique, Olivier Polls nous raconte l'origine d'une recette. Aujourd'hui, Olivier, vous avez faim ou vous avez soif? Je ne sais pas ce qui est pire, d'ailleurs. Les deux, mon général. Mais regardez, on approche furieusement du BlackBerry. On approche avec modération, mais on approche.

[00:56:21]

On n'est pas obligé de se torcher au plan, d'y aller gentiment le jour même, dans une ambiance quand même détendue.

[00:56:28]

Écoutez. C'est pourquoi en Grèce et en Italie, c'est une tarentelle.

[00:56:37]

Nous serions à Venise tous les trois endroits de la Venise pour vous aider, mais ce n'est pas vous même. C'est un peu déprimant à Venise, en amoureux, non? C'était peut être pour ça qu'il vous faut. Force Spritz égayer votre séjour vénitien, ces Italiens. Il est né à Venise, mais pas des Italiens.

[00:57:01]

Parce qu'au 19ème siècle, ce sont les Autrichiens qui occupent la ville.

[00:57:05]

Donc, on dit bien chypriote. Et oui, Spritz n'a pas pris les Autrichiens qui avaient un petit doute sur la qualité des vins locaux. Vous voyez, vous ne trouvez pas cela?

[00:57:13]

Les Autrichiens sont très connus pour leurs vins. On en fait quelques uns, comme en Autriche. Ils ont beaucoup progressé, mais je pense quand même que les grands vins italiens sont supérieurs. Mais les Autrichiens n'aimaient pas ces vins italiens. Ils avaient l'habitude de les allonger avec de l'eau gazeuse. Les malheureux et qu'est ce qu'ils disaient? Il disait Il faut une expression qui veut dire aspergées en allemand.

[00:57:34]

Donc ils asperger leur vin italien avec de l'eau gazeuse? Ça, c'est l'origine du Spritz. Mais la recette évolue bien évidemment. Évolué puisqu'aujourd'hui, c'est plus du vin. On rallonge avec de l'eau. Mais alors qu'au 20ème siècle arrive la Pérolles, l'alcool qui est composé d'oranges amères, de gentiane, de rhubarbe. Une recette un peu secrète, avec un côté amère et évidemment, un petit peu sucré aussi. Et on va donc mélanger cet apéro qui va remplacer le vin avec de l'eau gazeuse.

[00:58:05]

Et on va aussi rajouter le fameux prosecco.

[00:58:08]

Le procès coquille qui lui étant un vin pétillant italien produit dans la région de Venise.

[00:58:17]

Et donc, voilà, c'est la règle du prosecco, du l'apéro ou de l'empire.

[00:58:25]

Les deux fonctionnent. l'Empa le Compassée en tire un tiers. C'est ça, c'est plutôt un tiers.

[00:58:30]

Pérolles deux tiers de procès.

[00:58:33]

Et puis, une petite rasade d'eau sirops d'eau gazeuse Stéphen avec l'esprit d'Olivier Spritz de Liverpool sont un peu orange et on met une petite rondelle rendait d'orange amère, de préférence parce que ça donne un petit goût.

[00:58:47]

Et voilà, ça, c'est le coquetel tel qu'on le voit aujourd'hui à Venise et dans le monde entier. Parce qu'il ne vous a pas échappé?

[00:58:53]

Incroyable. C'est une mode incroyable, une salade.

[00:58:57]

Parce que pour faire l'histoire, c'est pas en ligne droite depuis le 19ème siècle. Après un changement de recette, on n'a pas toujours bu. Un moment, c'était complètement grillé.

[00:59:03]

Il y a eu une mode qui date d'une dizaine d'années Elda. Elle tient essentiellement à une énorme campagne de communication, d'apéros. La marque, c'est une marque qui évidemment fait ça a d'ailleurs été racheté par Campari et qui a relancé ça à coups de millions de dollars. Dans ce cas là, ça marche et ça a d'ailleurs tiré énormément aussi la production du procès, qui est aujourd'hui le vin mousseux le plus produit dans le monde. Attention, ce n'est pas de la méthode champenoise.

[00:59:30]

Ce n'est pas malheureux, non? Il ne faudrait pas mettre du champagne dans le même l'esprit. Ce genre, tu sais, c'est un simple vin mousseux. Ça va dans lequel est fait en cuve close et qu'il n'a pas la double fermentation comme on fait avec les grands vins de champagne.

[00:59:45]

Merci beaucoup. J'y passe t il avec tout ça? Peut être encore un petit coup de musique.

[00:59:51]

J'aurais bien Tarentelle la tarentelle à Venise. Témoin Les Pigeons.

[01:00:01]

16H18 Un certain matin Stéphane Bern et Matthieu Noël. La France a peur.

[01:00:09]

Après un celui qui ne voit que du Perrier rondelle, Stéphane Bern sera t il en mesure de délivrer sans bavure son mot de la fin? Stéphane La France a peur, mais elle croit.

[01:00:18]

Elle a raison. Mathieu Parfois, quand je vous regarde, jeune, talentueux, fougueux, vous me faites penser à James Dean.

[01:00:28]

Ça fait 65 ans jour pour jour qu'il nous a quittés en un an en hommage à sa beauté éternelle due à son charisme, sa disparition soudaine dans un accident de voiture. J'ai cherché une expression automobile, un bon. Il avait appuyé sur le champignon. Conduire comme un pied. Partir sur les chapeaux de roues. Vous avez choisi la calandre bas. Une autre? En voiture, Simone.

[01:00:49]

Tout en sachant que, dans son intégralité, l'expression en question est en voiture. Simone, c'est moi qui conduit. C'est toi qui klaxonne.

[01:00:56]

C'est un truc érotique. On en avait parlé dans un coin ici. C'était en fait une pionnière dans l'automobile. C'est exactement Mathieu Simone Louise de Pinet de Borde des Forest. Je voulais revenir sur son destin incroyable. Elle est en effet l'une des premières femmes en France à avoir passé son permis de conduire. Elle ne décroche en 1929, à 19 ans, et dès l'année suivante, elle participe à des courses automobiles, notamment avec sa maman en guise de copilote.

[01:01:21]

On a longtemps cru que cette formule venait de Guy Lux. Oui, il brocardait régulièrement dans les émissions l'aimable Simone Garnier en. En voiture, Simone laissant croire lui même qu'il était à l'origine de cette expression. Mais point du tout. Simone a eu une vie bien remplie. Elle a durant sa carrière battu 24 records du monde en course pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a même conduit un camion de la Croix-Rouge. Elle est la première femme aussi à ouvrir une auto école.

[01:01:49]

Elle s'est mariée à 63 ans et nous a quittés en 2004, à 94 ans. Aujourd'hui, je ne voulais pas dire en voiture Simone. Mais chapeau Simone. Vous conduisez vous, Stéphane? Oui, absolument. Vous avez tous vos points sur votre permis.

[01:02:04]

Écouté. On ne m'a pas envoyé de lettre. Vous avez tous points sur votre permis. Je ne sais pas parce que partant, vous devez conduire le temps que ça m'arrive, le courrier, etc. Je ne sais pas en avoir pris 8 8 points, c'est quand même pas mal.

[01:02:18]

Historiquement vôtre, c'est bientôt terminé leur d'ouvrir l'album souvenir de ce 28ème numéro consacré aux familles en or de l'histoire. Qu'est ce qui vous a le plus marqué cet après midi? Parmi ces familles un peu foldingue? Ecoutez.

[01:02:29]

Honnêtement, je suis traumatisé par l'histoire de la lobotomie de Rose Simonetti. Invraisemblable, vraiment? Vous savez, on? On essaye aussi de transformer commencant, par exemple. Des jeunes ont des sexualités différentes. Aux États-Unis, on continue à vouloir procéder de la sorte pour voler vers 2020. En 2020? Oui, ça continue. Il y a eu des reportages régulièrement avec la amis, quand même avec des médicaments. Pas la chimie et la chimie. Oui, on peut changer la vie des gens envoyés.

[01:03:00]

C'est dramatique. On fera une autre émission là dessus, mais comment la rendre funky? Je ne sais pas. On cherchera un thème et probablement le trouvera.

[01:03:07]

16H18. Historiquement, vos votes, c'est fini pour aujourd'hui. Les horreurs de Borgias, la lobotomie forcée de Rosemary Kennedy n'ont plus aucun secret pour vous. Mathieu, ça vous a choqué? La violence qui s'exerce dans certaines familles, je dirais que ça m'a donné des idées.

[01:03:26]

Moi, j'ai plutôt le programme de demain dès 16 heures, ont réuni trois personnalités qui n'auraient jamais pu croiser, qui ont un point commun celui d'avoir dit non à Victor Hugo, qui a dit non à la peine de mort. Rosa-Parks, qui a dit non quand on lui a demandé de laisser sa place dans un bus et diams, ce qui a dit non aussi.

[01:03:44]

Non, non, mais non seulement parce que c'est la boulette.

[01:03:50]

Bien sûr, retrouver historiquement vôtre tous les jours, de 16 heures à 18 heures, sur Europe1 et en podcast. Europe1.fr.