Happy Scribe Logo

Transcript

Proofread by 0 readers
Proofread
[00:00:02]

Speicher Koyo Houmt a servi Chauvé Endings. Pour vous écouter RMC, RMC et Match l'année dernière, il y a deux ans, on y allait sur un temps en demi molle.

[00:00:37]

Ce manque d'insuffisances qu'on a eu en supériorité numérique, ça va être vite. Feuillen francophone, pas la F1 et Sparkling, je suis. Contenant une exclave. Torfou spéciale finale de la Ligue des champions. 23 au 24, de retour dans la peur, continue à débriefer l'actualité du football et va évidemment se pencher se projeter sur la finale de la Ligue des champions, demain, entre le Paris Saint-Germain el-Bared. Un match entre deux équipes, l'une qui a gagné cinq fois la Ligue des champions.

[00:01:11]

Une autre. Jamais le Paris Saint-Germain, invité surprise, mais qui va défendre chèrement sa peau et qui s'est invité petit à petit parmi les grands d'Europe. A renfort deux millions, mais un renfort aussi collectif cette année, c'est la sensation que cela donne quand on regarde. Le Paris Saint-Germain évolue et on va rejoindre sur place un autre spécialiste. Si vous avez votre adresse à Lisbonne, ça fait 8 jours, 10 jours qu'il y ait Loïc Tanzi sur place.

[00:01:38]

Salut Loïc! Comment ça va? Bonjour à tous, ça va très bien. Gentil, ça fait dix sept jours au Portugal, 17 jours au portail. On commence à parler de turbine à la belle saison. Ça densifiant du beau brun, c'est magnifique. On se régale. Le hic? Un petit mot sur les états de forme. On a des informations sur d'Avaaz, sur Verratti. Qu'en est il? Oui, tout le monde a participé à l'ultime entraînement aujourd'hui du côté de l'Estadio Dalou.

[00:02:07]

Ce soir, à côté du Paris Saint-Germain, donc, tout le monde est là. C'est très positif pour Marco Verratti, qui devrait débuter la rencontre demain du côté du Paris Saint-Germain. On m'a dit qu'il n'était pas à %100, mais qu'il devrait débuter cette rencontre. En revanche, à la place de doute, à la place de Paris d'être certainement devrait avoir un rang. Ça reste à confirmer. Encore ce que je vous dis, mais on doit avoir un milieu de terrain.

[00:02:31]

Marquinhos érigera et Verratti Verratti qui est important dans le pressing. C'est pour ça que Thomas Tourvel veut le faire débuter. Et ensuite, c'est toujours ce doute qu'il est en avance qu'il s'est entraîné ce soir pour la première fois à l'entraînement complet depuis qu'il s'est blessé à la cuisse. Mais je l'ai beaucoup observé ce soir à l'entraînement et je n'ai pas l'impression qu'il soit franchement à %100 de ses capacités dans les sauts qu'il fait pour les amême, dans les arrêts, dans les impulsions.

[00:02:58]

Sa cuisse n'a pas l'air d'être à cent pour cent et on va voir maintenant si Thomas Touré va prendre le risque de titulariser qui en va. C'est l'homme le plus expérimenté. Du côté du Paris Saint-Germain avec ses trois Ligue des champions, où est ce qu'il va choisir sa Jaricot, qui a l'air plus en forme, mais qui est moins expérimenté, qui a moins d'importance dans le vestiaire du PSG? Loïc, c'est paradoxal parce que c'est vrai sur ce que tu nous dit concernant Kevin Keylor Navas, qui n'est pas à 100.

[00:03:24]

Du coup, c'est selon ce que tu as pu voir. Encore une fois, c'est compliqué pour lui de tenir sa place et un Marco Verratti qui, lui non plus, n'est pas 100%, mais que tout roule peut être titularisé. Ce que je veux dire par là, c'est que pays qui n'est pas important. Si on avait un cet après midi, on lui a demandé 2 fois s'il était à 100%. Il a pas voulu nous dire une seule fois qu'il était était complètement remis.

[00:03:47]

Donc ça fait comme trois joueurs potentiellement dans le onze qui ne seront pas au maximum de leur carrière. Concernant concernant Verratti, c'est vrai que c'est pas lui, mais a eu un milieu de terrain qui a été très performant lors du dernier match. Après, il y a des spécificités au Bayern qui correspondent, qui correspondent mieux peut être au jeu de Marco Verratti, mais c'est vrai que ça ne va pas être simple pour pour parler de ça. C'est totalement un match.

[00:04:14]

J'adore Verratti, mais c'est pas un match pour lui. Le match de demain, ça va être richman. Il va falloir portemanteaux. L Comment?

[00:04:22]

Ils veulent mettre parce qu'ils estiment que Marco Verratti exerce un pressing sur le milieu de terrain du Bayern, qui est trop important pour le PSG. Moi, je suis pas, je suis pas convaincu. Je pense surtout que si le fait que Paris, Édesse est peut être un peu plus adapté pour sa part, de par sa capacité, sa capacité à casser le rythme d'un match en faisant des petites fautes, en étant super pénible paletot de l'adversaire. Deschamps a l'eye.

[00:04:44]

Et oui, il faut un méchant et le parallèle qu'on faisait, c'est quelque chose que Lyon a réussi à faire par moments. Evidemment, s'il avait fait tout le match, le résultat n'aurait pas été 3 0. Mais c'est notamment les sorties de CA crée avec un très gros volume de jeu sur les premières relances de d'Alcantara. Voila, il va falloir faire des courses. Va falloir. Il va falloir être habitué à pas forcément avoir le ballon a parfois subir.

[00:05:02]

Et je ne sais pas si Verratti, c'est le joueur idoine pour Jean. Demain, si tu prends l'exemple de 14 sélections, c'est parfaitement ce que peut faire Marco Verratti pour le coup, est ce que Marco Verratti a le même volume de jeu que Matroska? Très bien quand même. Mais faut être sur l'aide sur les derniers matchs du PSG chaque fois qu'il a joué en termes de courses et de la mémoire historique. Je ne sais pas ça. Faudrait vérifier les chiffres, mais franchement, il a pris une importance cette saison.

[00:05:26]

Marco Verratti dans le collectif du Paris Saint-Germain, justement à ce niveau là, parce qu'il il permet à d'autres de faire moins de courses. On se rappelle le face à face à Lyon, la finale qui fait carrément Finnair en finale de Coupe de la Ligue. Il est partout, il récupère les ballons dans la surface de réparation et ressort les ballons proprement. Oui. Un premier pressing. Et c'est cette chose qui intéresse Thomas Torrens. Loïc, tu vas assister à l'entraînement, tu fais les conférences de presse, les one to one, comment tu?

[00:05:51]

Ce groupe du PSG, on essaye du côté de Paris de s'enlever un petit peu de pression parce qu'on sait que c'est la première finale. J'ai posé la question, par exemple à ton pastourelle, de savoir si l'atmosphère autour d'un match comme ça était différent. Il a dit Je l'ai senti hier à l'entraînement. C'est ce que disait Thomas Morel. Il a senti le groupe à l'entraînement. Le J moins 2, c'est entraînement plus important pour autant. Pastourelle. C'est là qu'il met en place toutes les tactiques.

[00:06:13]

C'est là qu'il travaille beaucoup avec ses joueurs et il a senti qu'il y avait quand même une pression sur ses joueurs. Et il a dit Mon taff maintenant, c'est d'essayer de faire en sorte qu'on banalise un petit peu cette finale entre guillemets, qu'on ne fasse rien comme rien de différent de d'habitude. Et c'est ce que le PSG va faire. C'est à dire que demain matin, les joueurs vont se lever tranquillement le petit dej pour un réveil musculaire ou un déjeuner collectif, une sieste, un discours de tomate tourelle et tout le monde partira ensuite au stade.

[00:06:37]

On ne change absolument rien aux habitudes parisiennes. L'entraînement de ce soir, c'était un entraînement juste pour dire qu'on parfait un peu la condition physique où il n'y avait aucun travail tactique du côté du côté de terre andalouse. Vraiment, les derniers jours, c'était vraiment une routine du côté du PSG. Et après? Par contre, on sent toujours un groupe. Quel sourire! Ça, on le sent depuis qu'on est arrivé ici. C'est un groupe qui est hyper ouvert et qui rigole tout le temps à l'entraînement.

[00:07:01]

Par contre, c'est à dire qu'il rigole sur tous les exercices. Par contre, dès que l'opposition commence il y a peu, il n'y a plus aucun sourire, les visages et visages fermés et les joueurs sont à fond. Ça montre vraiment que tout le monde est concerné dans ce club pour l'instant. Depuis le début, et c'est plutôt bon signe à la veille d'une finale rapidement. Loïc, tu parlais de mettre en place cette routine d'avant match, d'ailleurs, qui nbp.

[00:07:23]

Il est revenu à plusieurs reprises sur le fait de ne rien changer. De se concentrer quand il se rend dans le vestiaire. Quelle sera t elle? Cette routine? Quel est le programme du PSG demain matin?

[00:07:33]

Et réveil, réveil normal avec le petit dej jusqu'à 11 heures pour les joueurs du Paris-Saint-Germain. Ensuite, il y aura un petit réveil musculaire à l'hôtel puisque les joueurs n'ont pas droit de quitter. Quitter l'hôtel à Papa Park pour Lanson. d'Entraînement, mais il est trop loin pour faire un simple réveil musculaire. Il y aura un déjeuner collectif en début en début d'après midi, une sieste pour les joueurs et ensuite il y aura une petite collation avec le discours de Thomas Touré, l'annonce de la composition équipes.

[00:07:57]

Ça dépend de Westerwelle, défend l'annonçant, mis en fin de en fin de matinée, autour de 11 heures après le petit dej et pendant le réveil musculaire où il annonce dernièrement, plutôt en début d'après midi, puisqu'il a un peu peur des fuites et donc normalement, il devrait annoncer à ce moment là demain. Et puis départ au stade à 19 heures avant l'heure, avant l'échauffement nous facilite pas le boulot. Thomas Hollande, quand il annonce L'Equipe à 19 heures, passera à Baïla.

[00:08:21]

Je peux te dire que ces derniers jours, il a fait passer le mot à tout le monde au sein du club et surtout à ses joueurs, de faire très attention à ce qu'il disait autour d'eux. Parce que les dernières fuites qu'il y a eu sur, notamment lors du quart d'heure avant le quart de finale, ne lui ont pas fait plaisir du tout. Ils n'ont pas fait plaisir du tout, à tel tout le monde au club. Je le comprends et on essaye de tout cadenasser depuis quelques jours.

[00:08:41]

C'est comme ça, proche. Tu met en place un truc ultra secret. Puis il y en a tout qui sort. Bravo à vous. Merci beaucoup. Loïc Tanzi. Merci d'avoir été avec le désespoir. Profite de ta dernière soirée lisboète et surtout de la journée de toi et de cette finale. J'en doute. Pas de barrios altos. T'as du faire le tour en long, en large et en travers. On continue à parler de ce match entre le Paris Saint-Germain et le Bayern.

[00:09:10]

On a parlé de quiviennent Bapès, qui s'est exprimé tout à l'heure avec brio. On l'a dit en début de soirée. Il est également revenu sur l'importance de Thomas Tourrettes dans le groupe. Certains annonçaient que l'euro que le groupe était en autogestion. Réponse 2 qui viennent écouter.

[00:09:26]

Les joueurs sont derrière le coach. Moi, je sais qu'on a entendu pas mal de choses et j'ai entendu aussi pas mal de choses sur le coach. Comme quoi il maîtrisait pas son vestiaire, qu'il ne savait pas gérer des stars, qu'il ne savait pas faire ceci ou cela. A la vérité, c'est que je pense qu'il réalise la meilleure saison de l'histoire du club. On a remporté tous les trophées possibles. On est en finale de Ligue des champions, on jouait avec des gens incroyables.

[00:09:47]

Il a réussi à nous mettre tous dans le bon état d'esprit. Après, bien sûr qu'il y a eu des évènements qui se sont passés dans la saison. Il y a eu des hauts et des bas, mais je pense que ça arrive à tous les entraineurs du monde. Après, bien sûr, à Paris, on le voit un peu plus, c'est tout. Mais c'est vraiment un très grand entraîneur en qui on croit. Et bien sûr que demain, on jouera aussi pour lui.

[00:10:06]

Alors messieurs, on se doute que qui bapès va pas, car chérissez son entraîneur à la veille d'une finale. Mais on sait aussi que c'est un joueur qui, quand on lui pose des questions, ne fait pas trop de langue de bois, répond. Réponse intéressante, en tout cas, c'est ce que j'allais dire. Il est pas obligé de dire tout ça parce que s'il l'avait voulu comme lui, il est assez malin s'il veut éviter cette question. C'est juste trop bien faire.

[00:10:31]

Il aurait pu approbateurs rebondir sur le debat qu'on a pu lui arriver avec Avait Jonatan, sur le rôle de Tomaz, tout rôle au sein du PSG cette saison, quand il a fallu faire jouer cette équipe en 4-4-2. On se dit très compliqué parce que derrière, va falloir que les attaquants. Est mort MBP notamment et se sont fait dire que si Vermette ces deux joueurs dans le bon sens, bon sens du collectif et leur faire comprendre que de faire plus d'efforts défensifs, ça permettra pour eux de se valorise encore plus.

[00:11:07]

Une fois, ils auront le ballon à gagner et faire faire qu'on va faire prendre conscience à ces joueurs là de jouer de cette manière là va les rendre encore plus brillants. Et c'est ce qui a réussi à faire Tomaz jusqu'à présent. Il y a eu des hauts et des bas bas, notamment sur le terrain où ils se cherchent, se cherchent beaucoup. À partir du moment où j'ai envie de te dire que tous les deux, tous les deux avec toi dans ton camp, bon, s'introduire derrière.

[00:11:32]

Comme j'aimerais qu'on vienne quand même sur la titularisation de Marco Verratti. Moi, je trouve que c'est quand même une information très importante et que j'ai vraiment beaucoup de mal à comprendre. Elle n'est pas garantie. Simplement, Thomas Stroll a dit que Marco Verratti était en capacité à être titulaire, je pense. Je réitère ce que j'ai dit. Je pense sincèrement à Jean-Louis que j'entends ce qu'il me dit, mais je pense sincèrement que ça serait une grosse bêtise de le mettre d'entrée de jeu.

[00:11:57]

C'est pas un match pour lui, tout simplement.

[00:11:59]

Je regarde ce qu'ils nous disent. Ils sont importants dans le pressing. Mais même contre Lyon, est ce que c'est le genre de joueur qui équipe, qui est capable dans un match, de multiplier les courses à haute intensité? Non, ce n'est pas son style. C'est un joueur qui Briand, qui est magnifique à voir jouer, hein? Qui est capable de tenir le ballon, qui a un sens du jeu. Longes court une capacité à se sortir de petits périmètres avec des Derib qui sont extraordinaires, mais ce n'est pas le profil qu'il faut.

[00:12:23]

Franchement, je suis, je suis. Je suis d'accord avec tes arguments, mais j'ai un contre argument quand il va te proposer me faire l'avocat du diable. Le Paris Saint-Germain va peut être pas avoir une possession folle. Est ce que c'est pas important d'avoir un mec comme Verratti, justement, quand t'as le ballon pour dans certains moments, souffler, pour d'autres accélérer. Quelqu'un qui soit plus apte à être un métronome que les parrainait, même si moi aussi, je ferais le choix de ne pas changer une équipe qui gagne.

[00:12:43]

Et puis j'entends totalement ce que tu me dis. Après Suzu, attention, j'ai essayé de Raška. Prenez les gens à On coupe sur Tweeter. Il faut bien prendre une relançons du propos dans l'intégralité du propos, dansl'ensemble. Est ce que Verratti est un meilleur joueur que pareil laisse très largement? Je pense que Verratti peut être une et une classe au dessus de Landreau par LS, mais Landreau, par Édesse est capable de garder le ballon. Landreau paraissait capable dopa avec saccades.

[00:13:08]

Sa vision de jeu et son jeu long, d'envoyer sur orbite dans la profondeur les attaquants parisiens, c'est quand même une sorte de quaterback. Il a un super jeu de passes et il a en plus pour lui. Alors certes, il a pas un très gros volume de jeu. Il parait pas non plus un sprinter, attention. Mais il a pour lui cette capacité à mettre le pied, à se comporter comme une petite garce dans les moments chauds, à faire la faute qu'il faut dans ce genre de match, c'est hyper précieux.

[00:13:31]

Verratti, lui, il peut le faire aussi, mais il le fait. On l'a souvent vu. Peut être le faire un petit peu trop et prendre des cartons un petit peu idiot. Moi, je ne suis pas convaincu. J'adore Verratti, mais je ne pense pas si les passants. Pourquoi changer ton milieu? Ça a très bien marché contre lexiques. Tu prêche un convaincu. Ma question était plus rhétorique, justement.

[00:13:48]

Ouais, mais c'est pour nourrir le débat, mais pas parce qu'il n'a que le Verratti que l'on a pu voir contre Lyon, qui a été brillant quand il a fallu ressortir les ballons dans son camp, c'est à dire dans ses 30 mètres. Quand à des situations où tu dis presser par l'adversaire, il arrive à faire un geste technique pour sortir du pressing. Et tout. Oui, bien sûr, mais en fait. Moi, je souhaiterais que je fasse beaucoup plus sur le terrain et qu'ils viennent plus en soutien des attaquants.

[00:14:16]

Et ça, c'est quelque chose qu'il a du mal à poser. Une question est ce que tu penses que la physionomie du match de demain va être similaire à la physionomie du match contre Lyon? C'est comme le Bayern? Oui et non. Mais après?

[00:14:25]

Justement, justement, on va écouter Thomas Thorel sur ce sujet précis de Munich et de son saut, gagner les derniers match et le centre était très, très, très fort avec qu'avec la qualité individuelle, avec les capacités et l'intensité dans le jeu. Mais il y a toujours des espaces tout trouvé. Il y a toujours des solutions de trouver. Ça va être difficile, mais cette finale est en finale. A mon avis, c'est absolument important qu'on trouve un bon mix entre jouer libéré, joué avec beaucoup confiance et trouver des situations clés.

[00:15:03]

Mais en finale, c'est pas. C'est pas un match pour grand changement ou pour changer des petits détails. Peut Dauchez en 2 postes? OK, c'est toujours possible et même pas grand chose.

[00:15:14]

Ben justement, ce très bien le son de soit pas maintenant parce que ça va argumenter derrière ce que je veux dire. Qu'est ce qui a pu mettre le Bayern en difficulté? C'est des transitions rapides du jeu en une touche de balle dans le dos de leur défense et spontanéité.

[00:15:33]

Et malheureusement, Marco Verratti est capable de le faire. Bien sûr, cependant, c'est pas, c'est pas sa nature, c'est pas ce qu'il faut. C'est pas sa première option à chaque fois qu'il a le ballon. L'équipe de le faire. Mais très souvent, il aime profiter et toucher le ballon, faire ses dribbles. Et ça permet à l'adversaire de se regrouper. Qu'est ce qu'il dit, dit il y a toujours des espaces à trouver et il y a toujours des situations auxquelles des espaces vont se libérer, notamment dans ces phases de transition.

[00:16:00]

C'est là où on avait été très bon. Par Édesse également. Et après, on a eu un milieu qui a très bien fonctionné pendant congé pendant le quart de finale. Le 8e retour de Dortmund, ça s'est bien passé aussi sur la piste. Ça s'est bien passé et les trois fois, Marco n'était pas là. Attention! Comment le PSG va jouer un milieu de terrain qui était performant jusqu'à maintenant?

[00:16:28]

C'est peu après, si tu me dis je sais, moi, je ne pense pas que ça se passe comme ça. Mais si je me dis que demain, Paris va avoir 70 75 de possession du ballon, que c'est Paris qui va tenir le jeu sur le terrain en étant au parc, là. Verratti Oui, évidemment, il faut mettre Verratti, c'est le profil idoine. Mais je pense quand même que vu le style des deux équipes et surtout vu deux choses la qualité de vitesse des attaquants parisiens Neymar et Maplecroft, sûrement.

[00:16:51]

C'est très dur de les arrêter. Je n'ai pas envie de dire la lenteur parce qu'ils sont longs, les défenseurs du Bayern. C'est juste que sur les premiers mètres, tu vois la course? Oui, effectivement. Par contre, se sont lancés. Ils sont rapides. Mais c'est plus la hauteur du bloc munichois qui laisse quand même deux, trois possibilités dans la profondeur. Je pense quand même que c'est même à la limite, dans l'intérêt de Paris de faire le dos rond.

[00:17:12]

Joueur, selon lui, c'est un attaquant en profondeur. Il va avoir des espaces. J'ai essayé supporteur du Paris Saint-Germain. Il nous a appelés aux 32 16 Saint-Ludger. Comment ça va aller?

[00:17:24]

À mon avis, oui, on en redemande. Mais par contre, je regarde Verratti pour lui expliquer que Verratti, un mec. Quand on lui gagne, il joue, il jouait avec la baballe. Il garde la balle parce qu'on a la possession tout le temps et souvent on mène déjà 2 0, donc il n'y a pas de vent. Je pense qu'en Ligue des champions, le Bayern y joue. On l'a vu contre Lyon. A chaque fois, on a une occasion en prenant la profondeur.

[00:17:59]

On a vu que l'on pouvait largement mener 2 0 dans les dix premières minutes. Moi, je pense vraiment que Verratti, l'entrée des handicapés, leur profondeur et les bailleurs ne pourront pas les rattraper. Mais je pense que je crois aussi qu'il n'est pas prêt physiquement à tenir un match comme ça. Alors je pense vraiment que ce sera bien pour les 30 dernières minutes. Mais pas du tout pour commencer.

[00:18:24]

Donc oui, c'est un peu. Pour moi, ce sera un gros pari de le mettre titulaire. Pour moi, le match de la demi finale, l'équipe qu'il a eu. Ca va super bien joué. On est serein. Moi qui me fait peur.

[00:18:45]

C'est c'est très chaud et c'est surtout ce qui n'avait pas de sens que ton point faible soit du côté du camp adverse. Ce qui m'inquiète, ça va être surtout la capacité qu'aura les défenseurs latéraux parisiens à Sarah Bernhardt et Quévert à bien se coordonner et se coordonner avec leurs centraux pour gérer les déplacements de Thomas Seminar, qui se déplace sur toute la largeur du terrain. Il est super chiant. Il est jamais là où tu l'attend et ça va être hyper discipliné, surtout côté droit.

[00:19:14]

C'est très rare dans un stade du Bayern Munich, on sera nos partenaires. Si ton pronostic pour demain?

[00:19:19]

Demain, je pense aller 2 0 pour marquer. Ne te le souhaite.

[00:19:28]

Merci beaucoup d'avoir été avec nous. On revient dans un instant. Vous n'avez jamais parlé de l'adversaire du Paris Saint-Germain, le Bayern Munich? Plus jamais Paganini était Stéphanois. Un bon Timothé. On m'a dit que après une soirée pleine de vannes et que c'est pas le point de très bonnes années, ça va tenter de faire passer un plan général.